Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Évacuation de la fac de Tolbiac : l’extrême gauche se cherche un martyr

Ils pensaient déclencher une nouvelle révolution française, mélange de 1789 et de Mai 68, ils n’ont réussi qu’à prendre en otage les vieux murs d’une pauvre fac du XIIIe, et ont fini par se faire cueillir à 5h du matin par une armée de 300 CRS (selon les insurgés). Quand on va en guerre, on met des veilleurs, même et surtout la nuit ! Les Indiens, sur ce coup, c’étaient les flics.

« De l’autre côté de la rue, encore abasourdis par leur évacuation violente au petit matin, une vingtaine d’occupants font cercle, assis à même le sol, entourés par quelques dizaines de sympathisants, curieux et habitants du quartier. Certains terminent leur nuit, brutalement interrompue, dans des sacs de couchage. D’autres profitent de la solidarité des riverains, qui les ravitaillent en boissons et nourriture.

Parmi les occupants, se trouve Lucas, déjà rencontré quelques jours plus tôt. Les yeux mangés par le manque de sommeil, cet occupant de la première heure donne une autre version des faits que celle de la préfecture : “À cinq heures du matin, les guetteurs nous ont averti de l’arrivée de la police. Il y avait 300 CRS. Ceux à l’extérieur portaient des fusils d’assaut. Ceux à l’intérieur, des tronçonneuses, des matraques et des gazeuses. Ils ont tout défoncé, et maintenant, ils nous font porter le chapeau pour les violences qu’ils ont commises.” »

Récit par un témoin du presque martyr, toujours sur le site reporterre.net :

« Désiré (le prénom a été changé, NDLR), présent depuis neuf jours, rapporte les détails de l’accident : “On s’échappait par les toits, à l’arrière du bâtiment, pour descendre dans une petite rue à côté. Les gars de la BAC [Brigade anti-criminalité] étaient à nos trousses. Un camarade a voulu enjamber le parapet pour se laisser glisser le long du mur. Un baqueux lui a chopé la cheville. Ç’a l’a déséquilibré, et le camarade est tombé du haut du toit, en plein sur le nez. On a voulu le réanimer. Il ne bougeait pas. Du sang sortait de ses oreilles…”

Désiré et ses camarades ont aussitôt appelé les pompiers, “en courant”. Emmené par les pompiers, dans un état d’inconscience, on ne sait pas dans quel hôpital il se trouve. Quoi qu’il en soit, la rue où a eu lieu sa chute demeure barrée par la police. Désiré, qui est allé y jeter un coup d’œil, revient, fulminant de rage : “Les enfoirés ! Ils ont effacé toutes les traces de sang !” »

 

Beaucoup de jeunes occupants ont cru à la révolution. Celle-ci nous promet un match retour d’ampleur inégalée. Les bourgeois tremblent :

 

 

On ne sait pas trop ce qu’ils vont occuper maintenant. De toutes les façons, ils ont foiré leurs partiels – c’était l’objectif inavoué de beaucoup de « révolutionnaires » – et ils vont devoir retourner dans leur fac pourrie.

Pourquoi pourrie ? Parce que la fac française manque de moyens, d’espace, il y a trop de monde, et pas toujours au niveau. L’agenda des nouveaux cours de l’université libre en atteste :

 

 

Il est vrai que les étudiants grévistes n’étaient pas avares de contradictions, on en veut pour preuve cette réunion raciste contre le racisme à Nantes :

 

 

Les médias tentent de récupérer un peu de l’écume de cette contestation. Chez Pujadas, sur LCI, on a cherché le clash en invitant une étudiante bien farcie de « genre » et de « racisés » face au méchant Robert Ménard. Le discours de la jeune Blanche genrée antiraciste mais non racisée, éponge de toutes les injonctions gauchisantes qui te dégomment un cerveau en moins de deux, résume tout :

 

 

On tient là une future Caroline Fourest ! Il ne manque plus qu’une louche de sionisme et notre étudiante aura coché toutes les cases.

Après la mise au pas des glandeurs de Tolbiac (qui ont ensuite bloqué la porte de Paris et qui cherchent à occuper la fac de Censier), c’est la guerre sur Twitter pour savoir où est « le blessé grave ». La presse mainstream crie au fake, les insurgés parlent de l’hôpital Cochin.

 

 

L’extrême gauche attend donc son martyr. Qui commence à se faire attendre sérieusement. Car une mobilisation qui finit en dispersion surprise et en défaite à plate couture face à la police fasciste a besoin d’un martyr pour renverser la vapeur médiatique.

 

 

La préfecture dément qu’il y ait eu un blessé grave :

 

 

Allo ? Tu veux faire la révolution et t’as pas de martyr ? Non mais allo quoi ! Y a-t-il un martyr volontaire dans l’avion pour sauver l’extrême gauche ?
C’est peut-être le gros point faible de ce « combat » : personne ne veut souffrir pour lui. Il faudra alors se rabattre sur l’étudiant qui a eu mal au coude, qui donne l’huile du même nom :

« Après des recherches faites auprès des services de secours et différentes unités de réanimation des hôpitaux su secteur, "aucun blessé grave qui puisse être en lien avec l’opération" n’a été recensé et "un jeune homme a été conduit par les pompiers à la Pitié Salpêtrière pour une douleur au coude" puis en est sorti de lui-même moins de 1h30 plus tard. » (Source : huffingtonpost.fr)

Le niveau baisse, voir sur E&R :

 

Éducation ou conditionnement ?
Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les gauchistes, la lie de la France.

    Ils seront les premiers à fuir en cas de bordel monumental. Des lâches et des parasites ne comprenant pas la réalité du monde.

     

    • #1948718

      Dommage, ça aurait été marrant qu’ils aillent jusqu’au bout.

      Ça y est, les boules sont descendus et petit macron s’est enfin fait pousser des corones contre les petits étudiants désarmés (mais reste très pusillanime face au CRIF et muet sur les islamistes fichés S) et tout ça pourquoi ? Pour permettre aux futurs chômeurs sur-diplômés de passer leurs partiels.
      Hé ! Oui ! Rêvez pas les mecs, votre maîtrise de socio, de géo ou d’histoire ne vous amènera à rien d’autre qu’au chômage ou au système D ... et c’est valable également pour ceux qui pensent étudier des choses utiles : les matheux (vous ne trouverez de place que dans des start-ups d’informaticien où vous n’aurez le choix qu’entre ne pas avoir de vie ou ne pas avoir d’argent), les futurs médecins (vous coûtez trop cher alors qu’on peut former et avoir des médecins nigérians tellement plus abordables que vous) ou les physiciens (formés en France, salariés aux USA).

      Mon conseil aux étudiants soulagés de pouvoir enfin passer ces partiels inutiles, partez en vacances plus tôt cette année, profitez du soleil (lui, il est encore gratuit) avec vos amis et vos amours. Demain, diplômés ou pas, vous allez en chier de toute façon. Aux yeux de l’élite, vous n’êtes que de la m..de, et de la m..de, diplômée ou pas, ça reste de la m..de.

      Ok, ces étudiants-bloqueurs sont des strêmegoshes stupides (pléonasme) mais au moins, ils nuisaient au petit (tout petit) Jupiteux. Vraiment dommage.
      Pourvu que les cheminots tiennent le coup, eux.

      Note : on fête bruyamment mai 68 (elle est où d’ailleurs la solidarité des manifestants d’hier avec ceux d’aujourd’hui ?) or, je remarque que les flics du méchant De Gaulle y sont allés moins fort que la milice au gentil macron. De toute façon, CRS, tu seras traité comme tous les autres goy, toi aussi ta retraite et tes acquis sociaux, tu les auras dans le c... ;-) Fallait mieux choisir ton camp tant qu’il en était encore temps et arrêter de servir l’UE en pensant servir la France. Dommage, dommage ! De toute façon, depuis ton action zélée lors de la manif pour tous, on sait très bien qui tu sers réellement. Je préfèrerai presque que ma fille épouse un dealer plutôt qu’un flic "français".


    • La lie de la France pour moi se situe chez ceux qui l’occupent pour leur propre compte et intérêts.

      Ce sont eux qui détournent ces jeunes français vers la réalisation de leurs idéaux pour les dresser contre nous, ce sont eux qui les manipulent pour en faire leurs pantins, ce sont eux qui nuisent au développement de leur intelligence, et ce sont encore eux qui les rendent détestables aux yeux de la population, brisant ainsi de manière nette le lien qui devrait unir nos générations entre elles et nous faire comprendre que nous appartenons tous à un même peuple.

      Ce sont toujours les mêmes, et ils favorisent l’inimitié à tous les niveaux.


  • 1/ Quand on se bat seul, c’est qu’on n’a pas d’alliés.
    2/ Quand on n’a pas d’alliés il faut se demander pourquoi.

     

  • Ils devraient maintenant rejoindre les espèces d’Ewoks qui tiennent NDDL et font face au troopers de l’Empire, ça nous fera un chouette Star Wars pour l’été.


  • Pour savoir ce qu’il faut en penser il faudrait interroger BHL ou Attali, à défaut le breton dévoyé Goasguen ferait l’affaire . Exprime toi oh Sion ! Apporte nous ta lumière incomparable !


  • Excellente photo d’un bobo femelle, perroquet de la fausse contestation, de la vraie bienpensance, de la pseudorévolution dans une pseudodémocratie truquée de la cave au grenier. Si la pression monte, ça n’est pas dans cette jolie petite cocotte-minute là qui, en fait, n’en est que la soupape (qui sautera avec le couvercle). Le niveau de ressentiment est tel que ce genre d’hégérie minable en carton pâte et en plein délire ferait mieux de retourner chez papa-maman se mettre à couvert pendant qu’il est encoe temps.

     

    • Vous ne pouvez pas parler d’un-e bobo en l-a-e qualifiant de femelle comme ça, gratuitement, car cet-te bobo ( raciste par essence car blanc-he donc mauvais-e—>il-elle le rappelle dans son discours ) ne vous a pas dit à quel genre il-elle appartient, votre écrit est donc discriminant, profondément offensant ; votre propos mérite la milice antifa à vos trousses ; et voilà pour un raisonnement résonnant bien pensant, vous, vous avez tout faut, j’espère que le DECODEX va passer par là ; et vive la liberté d’expression, et vive les droits de l’homm-esse, et vive la République Universelle universaliste, et vive l’homm-esse nouveau-elle, nous sommes dans une merveilleuse avancée progressiste.


  • Quelle manipulation politique, ces jeunes sont d’une crétinerie !!!
    Racisé etc sans parler de la présence de Romain Goupil...
    Bref, d’un problème universitaire on en vient à un problème de "racisme" ??!!!!
    Déjà les classes sociales d’en bas, qui galèrent pour payer leurs études n’aspirent qu’à une chose : ÉTUDIER et OBTENIR leur diplôme et un avenir professionnel autre que celui de leur parent de classe ouvrière ou moindre.
    Je ne crois pas à cette propagande racisé et blanc c’est de la manipulation politique et merdiatique au passage.
    Du temps de ma jeunesse pas si lointaine ;-) les étudiants à la manoeuvre de contestation de ce type ne bloquaient pas la fac mais manifestaient dans la rue.
    Autre point, seuls les fils et filles à papa avec un avenir tout tracé peuvent s’offrir le luxe de la contestation et du blocage pas un français blanc ou non blanc issu de la classe ouvrière ou de la France du sous-sol.
    BULLSHIT !
    Les merdias sont dans leur rôle pour assurer le relai de cette manipulation politique.


  • Donc, blanc, de souche, Patriote, ayant une Fille métisse, je pense être une sorte de raciste ou de racialisé déracialisé par attachement éternel à ma progéniture. Dans l’analyse j’ai un blanc, je dois reconnaître.
    Ça me semble aussi farfelu que les revendications « réparations » du CRAN (de merde) qui feraient que Papa paierait mais qu’on récupérerait du pognon parce que fifille est moitié-noire.
    Ne m’infantilisez pas dit la petite conne à Ménard. A son stade, c’est plutôt la bêtise crasse qui est évidente.


  • cette nana quand ça petera dira que c est encore de la faute des blancs.bien sûr elle ne lit pas fdesouche qui recense chaque jour les centaines de crimes commis par les afrosmusulmans, dans son cerveau étriqué elle est pleine de paternalisme oldschool...
    ces gens là sont foutus et ne pensez pas qu’ ils changeront d avis.elle se tiendra les cheveux en bleu pour ne pas se faire violer etc...
    Putin de grzmlins


  • Face à cette fille dont la pathologie mentale ne fait aucun doute, l’on se rend compte que les médias à la botte du pouvoir ne font que mettre en avant ce genre d’individus. C’est sidérant. Ce qui est tout aussi lamentable, c’est que des politiques quels qu’ils soient dont un R. Ménard sont totalement incapables de leur dire que cette pensée gauchiste se perd dans une volonté mortifère d’exacerbation des communautarismes aux dépends des vraies luttes sociales et que par ailleurs elle est un vrai totalitarisme en germe. Ménard ne fait que réciter comme un mantra "je suis sidéré, je suis sidéré !". Pauvre chou, va ! Pas étonnant que les français dont je suis ne veulent plus voter d’un côté pour des demeurés psychotiques ou des politiques complètement largués.

     

    • #1948844

      Ménard ce n’est pas une lumière, c’est certain, il est peut-être assez bon pour gérer une ville "moyenne" mais ça doit être sa limite haute, parce que dès qu’il parle des enjeux nationaux c’est affligeant (c’est un peu du même niveau qu’Alliot).
      Mais, pour sa défense, il y a de quoi être sidéré face à ce, comme vous le dites très bien, "totalitarisme en germe" (et en marche) totalement décomplexé quant à son appartenance au "camp du bien".


    • C’est affligeant et effrayant.
      Impressionnant de déni !

      Cette certitude argumentée par un vocabulaire, qu’elle ne comprend même pas, ("Ce n’est pas systémique") ne fait aucun autre sens que grotesque !
      Les coups pieds au cul non plus ne sont pas systématiques apparemment...

      Elle est née en quelle année ? 2000 ?
      Génération Z comme zombie ! biberonné au smartphone et au WIFI
      La décadence continue...


  • Quelle jeunesse de merde ! Entre les racailles et ces gauchistes bobos tarés, elle est où la jeunesse normale bordel ?

     

    • Vous pensez bien que les médias ne vont pas la mettre en avant, le but étant de nous énerver, de nous démoraliser et de nous épuiser. La meilleure façon de vaincre un adversaire reste encore de le neutraliser avant même qu’il ne décide de livrer bataille.


  • À quand le retour de l’esclavage pour cette graine de profiteurs ?


  • La fac est devenue une poubelle, un jeune devrait travailler au maximum pour intégrer une grande école, il y en a des dizaines .

     

    • Il y en a des dizaines ...Mais une grande école , n’importe laquelle , ça se prépare dès la maternelle ....Si on attend le CP pour apprendre à lire, écrire et compter , il est déjà trop tard ! C’est un parcours du combattant , celà suppose des parents attentifs et impliqués , le choix d’école s adaptées etc....Et avec les orientations prises par l’éduc naze , et le chemin ( le meme !) choisi par Blanquer, c’est loin d’etre gagné .Il suffit de voir le classement de nos grandes écoles à l’international , le niveau en langues étrangères de nos politiques , énarques pour la plupart , pour comprendre .


  • Oui, Ménard préfère se faire inviter dans une émission coupe-gorges, plutôt que de décliner. Et comme son esprit de répartie semble de plus en plus émoussé, on se demande vraiment où il trouve son intérêt, à participer à de telles émissions.

    Sans compter les risques, pas toujours dûs au hasard, de se retrouver sur un banc d’infamie. Enfin...


  • Quand on écoute ces jeunes femmes on est frappé par le fait qu’elles ne sont absolument plus "jeunes" dans leurs têtes . Elles ont hérité du calcul et du cynisme de leurs bourgeoises de mères - et affichent déjà pas mal de km au compteur .


  • Je suis atterré devant ces jeunes macroneux décérébrés. Il faut réfléchir avant de voter et savoir pour qui vous votez au lieu de dire des âneries "je vote pour lui parce qu’il est beau". Ne venez pas pleurer sur votre sort car la plupart d’entre vous sont issus de famille gocho qui n’ont jamais rien branlé, vous comptez pour la plupart sur les appuis de vos parents pour vous trouver une situation professionnelle par cooptation. La plupart d’entre vous sont les produits de dégénérescence intellectuelle de type gafam, accros à vos portables, communiquent par sms, snapchat et friands de télé-réalités, séries made in USA... Incapables de prendre un livre, de vous cultiver, cette génération 3.0 ne comprend rien et vit dans la virtualité la plus totale. Vous revendiquez une note de 12 voire 10 ; cela laisse songeur sur notre force vive de la nation très idéologisée. Il vaut mieux entendre des jeunes gens comme les deux derniers entendus dans l’émission de JM Vernochet et la jeune génération soralienne => cela fait plaisir entendre et flatte l’égo des anciens. Les autres, au cerveau vermoulu, sont le pur produit de la minute coca-cola .

    Quelle pitié, cette nouvelle jeunesse d’incultes !!!

     

  • Mai 68, qui a été précédé ne l’oublions pas, de la "trahison des clercs" du concile Vatican II, et en même temps de l’écrasement de l’armée française fidèle à sa parole et à l’honneur militaire à l’issue de la guerre d’Algérie. Donc nous avons un pays à la fois sans prêtres et sans soldats. Pas étonnant qu’on se tape du Macron !

    Mai 68 a aboutit à deux choses terrifiantes :

    Une société française effondrée, ayant perdu des repères, ne sachant plus où elle va, et bonne à se faire ramasser par le soft-power sionisto-américain.

    Un état surpuissant qui a gagné la fausse guerre civile de 68 (et des "institutions" comme dirait le Grand Charles, le plus grand traître de l’histoire de France qui marchent vachement bien) état ultra renforcée repris en main par une bourgeoisie louis philiparde renforcée ivre de bonheur, sûre d’elle même et dominatrice, avec son "ordre républicain" abject, notion datant de la fin du 19ème siècle, des fusilleurs de la commune et remise au goût du jour par un petit mec insignifiant.

    Le résultat ? L’écrasement de la population française et la disparition à terme de la France, vomie par ses propres citoyens. .Pas entièrement à tort, hélas.


  • Mon Dieu !
    Quelle arrogance dans le caquètement pour déblatérer un tel océan de conneries.
    Allez, elle n’a que 19 ans, elle a le temps d’évoluer...
    Je sais de quoi je parle, je fus moi même un petit con de gaucho à son âge, puis je suis devenu un sale facho d’anarchiste de droite.
    Je vais mieux merci.

     

    • Le même "Mon Dieu" m’est sortie de la bouche au moment ou elle disait "Le racisme antiblanc n’existe pas, le racisme il est envers les personnes racisées ... bla bla bla y a rien d’autre a dire". Voir des jeunes de cet age déblatérer autant de merde, ça donne la haine de sois. Notre civilisation mérite t-elle de survivre avec des imbéciles pareil...


  • La réification des idées maçonniques a ses racines à l’école, forme concentrée de la propagande.

    « Nous ne devons pas oublier qu’à côté de la Franc-Maçonnerie, il y a la fille de la Franc-Maçonnerie, la Ligue de l’enseignement. » - Frère Lecocq, 1900.

    Il s’agit d’amener le pays à se détruire lui-même en induisant chez la jeunesse des idées fausses, c’est-à-dire l’esprit maçonnique, à la place de l’esprit français (chrétien).

    IL N’Y A JAMAIS EU DE RACISME EN FRANCE. J’aime à le rappeler.


  • Et il faudrait se battre pour sauver aussi cette France là ? J’en ai de moins en moins envie !


  • #1948713

    Dommage, ça aurait été marrant qu’ils aillent jusqu’au bout.

    Ça y est, les boules sont descendus et petit macron s’est enfin fait pousser des corones contre les petits étudiants désarmés (mais reste très pusillanime face au CRIF et muet sur les islamistes fichés S) et tout ça pourquoi ? Pour permettre aux futurs chômeurs sur-diplômés de passer leurs partiels.
    Hé ! Oui ! Rêvez pas les mecs, votre maîtrise de socio, de géo ou d’histoire ne vous amènera à rien d’autre qu’au chômage ou au système D ... et c’est valable également pour ceux qui pensent étudier des choses utiles : les matheux (vous ne trouverez de place que dans des start-ups d’informaticien où vous n’aurez le choix qu’entre ne pas avoir de vie ou ne pas avoir d’argent), les futurs médecins (vous coûtez trop cher alors qu’on peut former et avoir des médecins nigérians tellement plus abordables que vous) ou les physiciens (formés en France, salariés aux USA).

    Mon conseil aux étudiants soulagés de pouvoir enfin passer ces partiels inutiles, partez en vacances plus tôt cette année, profitez du soleil avec vos amis et vos amours (lui, il est encore gratuit). Demain, diplômés ou pas, vous allez en chier de toute façon. Aux yeux de l’élite, vous n’êtes que de la m..de, et de la m..de, diplômée ou pas, ça reste de la m..de.

    Ok, ces étudiants-bloqueurs sont des strêmegoshes stupides (pléonasme) mais au moins, ils nuisaient au petit (tout petit) Jupiteux. Vraiment dommage.
    Pourvu que les cheminots tiennent le coup, eux.

    Note : on fête bruyamment mai 68, or, je remarque que les flics du méchant De Gaulle y sont allés moins fort que la milice au gentil macron. De toute façon, CRS, tu seras traité comme tous les autres goy, toi aussi ta retraite et tes acquis sociaux, tu les auras dans le c... ;-) Fallait mieux choisir ton camp tant qu’il en était encore temps et arrêter de servir l’UE en pensant servir la France. Dommage, dommage !


  • Ben faut faire quoi alors ?
    Accepter tout de Macron, sans bouger une oreille ?
    C’est quoi votre proposition pour changer les choses ?

     

  • "systématiquement opprimés" ? Ok

    J’ai pas mal bossé en salle de marché (de plusieurs grande banques francaises). Il y avait une grande majorité de "racisés" (i.e. non blancs), en majorité des maghrebins (musulmans & séfarades)

    "systématiquement" ? Vraiment ?

    Question subsidiaire : un "juif" (de conviction ou de "sang") est il "racisé" dans sa représentation du monde ? Si non, pourquoi ? Si oui, est il selon elle "systématiquement opprimé" ?

    A ces questions, le terme "systématiquement" saute (immanquablement). Alors, saute aussi l’argument justifiant que des réunions de "non racisés" soient justifiés.

    Ou comment du coup, pour ceux qui regardent ca et ont conscience des failles de son raisonnement, on justifie in fine a la tv les réunions a venir "entre blancs" (qui est je pense le but souhaité pour justement, raciser les luttes sociales"

    N’est systématiquement opprimés, dans le capitalisme, QUE le pauvre. Rien a voir avec la "race"


  • Quand on sort du lycée français, on n’est clairement pas une foudre de lumière ou un esprit intellectuellement autonome. A ce stade, le jeune ne veut pas travailler ou s’insérer dans le réel d’une manière ou d’une autre, il veut continuer de jouir légitimement ; et pour ce faire l’âne bâté prétexte un intérêt relatif pour les savoirs académiques. Une fois amassés et digérés ne subsiste pourtant que son cerveau docile et malléable car en réalité l’ambition fait accepter les fonctions les plus basses ; et c’est ainsi que l’étudiant grimpe dans la même posture qu’il rampe.
    Tout ça pour finalement espérer gagner deux ou trois smic par mois afin de jouir d’un pouvoir de consommation supérieur à la moyenne. Ainsi après avoir offert sur un plateau d’argent la porosité de ses connexions neuronales - qu’il identifie comme le summum du raffinement intellectuel -, le diplômé peut enfin disposer d’un confort social non négligeable et pourra consommer, à peu près, selon ses goûts et ses envies sublimées par la réflexion pseudo-critique.
    Au départ, il rêvait de liberté et d’égalité. A l’arrivée, il ne sera qu’un rouage de plus qui permettra à la matrice de prolonger son illusion.

    L’université ou l’enseignement supérieur de la soumission au Capital. Et ces cons là se battent pour y accéder sans conditions.

    Bref comme Boris Vian, j’irai cracher sur vos tombes.

     

  • #1948722

    L’"étudiante" (de quoi ?) n’est rien d’autre qu’une sous-bécassine (pardon Bécassine, travailleuse pourvue de bon sens) au service des "racisées systémiques". C’est à dire qu’elle ne se met même pas au service des maîtres, mais se contente de pommader leur valetaille, leur clientèle, leur personnel navigant, leurs balayeuses. Avec le masochisme féroce qui caractérise beaucoup de ses semblables, jetant leur petit cœur en friche dans tous les caniveaux, et leur tête de linotte dans tous les attrape-nigauds.
    Heureusement qu’elle a encore ses parents !
    Pourquoi tant de servilité stupide, étudiante ? On t’a choyée question joujoux, abandonnée pour le reste. Travaille ! Etudie ! Aime un prince ! Aime qui t’aime. L’appétit vient en mangeant. Tu ne vaincras le système d’aucune autre façon.


  • Vous pouvez vous foutre de la gueule des gauchistes autant que vous voulez, pourtant eux non plus ne voient pas que la colonisation européenne n’est pas terminée, que ce qu’ils prennent pour du "progrès", science-tech/droits, ce n’est rien d’autre du fascisme xénophobe. Eux aussi pensent que c’est "quand même pire ailleurs" et qu’ils n’iraient pas vivre en Algérie, au Congo ou en Papouasie. Eux aussi pensent les yankees ont créé l’Europe.
    Ou comment diviser des gens qui pensent pareil, consentants et taxés pareil.

     

  • Putain, elle en tient une sacrée couche, la nana !! Vous avez remarqué sinon ? A aucun moment elle ne parle de lutte de classes. Illustration parfaite du propos de Soral, quand il caractérise le néo-gauchisme précisément par l’abandon de toute référence au prolétariat. Leurs préoccupations désormais : les femmes, les LGBT, les racisés, etc. Exit les exploités économiques !


  • Il faut éradiquer ces usines à formater, à fabriquer des fainéants, rois de la machine à café. Au boulot. L’école, cette machine de la république, qui ne sert qu’à formater les enfants de 3 à 25 ans, annihile la transmission du savoir, ne serait-ce que pour le travail manuel (rien à voir avec l’espagnol, anciennement lié éternellement à Belzébuth).
    Des enfants qui passent plus de temps entre les mains de l’Etat (la Belkacem avait bien dit que les enfants appartenaient à la République et non à leurs parents !). Il est vrai que depuis que les Rockefeller ont mis les femmes au boulot, c’est quasi foutu. Ils ont même trouvé du lait industriel pour aider au formatage.
    Je comprends mieux maintenant pourquoi des gens, formateurs (donc qui formatent) sont payés 12 mois, alors qu’ils n’en travaillent que 8 au grand maximum. C’est le prix que ls hussards noirs coûtent à la répoublique.
    Savoir lire, écrire et compter, c’est l’essentiel, le reste n’est que superflu pour la grande majorité.
    Malheureusement, pour nous, ce formatage porte ses fruits, avec le dernier résultat à la présidentielle.


  • Ils vont bien finir par trouver un pied écrasé ou un ongle cassé par le fascisme.

     

  • Diversion pour laquelle les gauchistes sont les idiots utiles de la stratégie présidentielle. Pédant ce temps, les lois liberticides et néfastes pour le peuple français sont votées


  • Discours formatés d’anti-capitaliste domestiqués par le capital, c’est beau la schizophrénie.


  • On peut dire qu’ils ont passé Tolbiac au Biactol.

     

  • Ces jeunes cons tournent en rond , sans savoir que leur avenir est bien mal barré .Ce n’est pas en faisant la révolution avec un pétard mouillé que leur problème va se régler, et non plus de faire autant d’études pour être aussi con .Démolir n’a jamais résolu les problèmes, mais la réflexion apporte toujours une solution .Maintenant, si le but est de faire une révolution pour entrer dans les livres d’histoire, alors c’est une utopie de plus et de la perte de temps .Pensez qu’à la fin de vos "études " il y a l’employeur de l’ANPE qui vous guette, et là nous verrons si vous avez le temps de faire votre révolution .


  • Les futurs Immortels "réveillés" par les 300 de Macronidas


  • "Parmi les occupants, se trouve Lucas..."

    Lucas, un vrai prénom de prolo...

    La "gauche" "étudiante" est un ramassis de bourgeois prépubères en mal de sensations "pas trop fortes quand même" et infiltré par la police secrète de la république jusqu’à l’os...ce qu’elle a toujours été...


  • Plus le temps passe et plus le milieu étudiant est d une bêtise affligeante !
    Entre combat éculé et contradictions flagrantes on ne sait plus où donner de la tête !
    Une chose est sûre ces petits révolutionnaires en mode 2.0 (comprenez deux.rien) ne se soucient guère de leurs examens et à fortiori de ceux des autres puisque dans les faits aucun de ces grévistes n est là pour étudier la plupart étant dans des cursus bouchés (histoire de l art, psychologie, communication...) pour passer le temps voir pour faire chier leur monde en tentant de donner un sens à leur totale inutilité !
    Le gauchisme n est que de la merde en barre et ça fait 40 ans que les étudiants en apportent toujours plus les démonstrations !


  • Comme en 68, le mouvement étudiant est très utile au Capital pour discréditer et étouffer la contestation réelle des travailleurs prolétaires. Les étudiants sont par définition des inconscients manipulables, ils sont le bras armé du Capital tout en prétendant lutter contre lui. Ils ne rêvent pas d’un monde sans argent, mais d’un bon diplôme et d’un bon job bien payé. Les médias ne parlent plus que d’eux. Le danger d’une révolution réelle est soigneusement évité.


  • Mieux vaut partir au mieux que martyr au pieu .

     

  • J’ai trouvé la prestation de cette jeune humoriste "non-racisée" au style "non-genré" plutôt de bonne facture. Et quelle paire de lunette !
    Serait-elle une transgenre cissexuelle, disons quelqu’un dans l’acceptation de la profonde négation de soi ?

    Nous allons adorer cette époque !


  • Juliette est mignonne. Quel gâchis qu’elle soit si bête !

     

  • le racisme anti-blanc n’existe pas elle a dit , c’est quoi un "babtou" ?


  • Qui est cette fille de 19 ans ?
    Qui sont les parents de cette fille de 19 ans ?
    Elle explique que les racisés sont des personnes de couleur mais avant cela, un des invité qui à la peau blanche, lui demande si il peut venir et elle lui répond "oui si vous êtes racisé". Là est dans la contradiction !
    Les blancs en ont assez de se faire traiter de racistes et de devoir courber l’échine.
    Bientôt être blanc sera condamnable, il serait temps que les gens se réveillent !

     

    • On se demande en effet qui sont les bizarroïdes qui ont enfanté ce pur produit de la gauche régressive au service du grand capital (un travelo dépense pour deux en maquillage et outils). On voit bien qu’il y a une génération complète de parents qui n’ont pas fait leur boulot, trop occupés à jouir sans entraves.

      J’aimerais bien qu’elle se retrouve seule dans un quartier chaud un vendredi soir entouré de hordes de migrants alcoolisés pour voir s’il n’y a pas de racisme anti-blanc. Elle réaliserait que ces nouveaux amis ne sont pas trop du type à "échanger des idées anti-oppressives dans le respect des genres".

      On se demande vraiment ce qu’ils feraient ces hurluberlus s’il y avait un vrai cataclysme ou une guerre mondiale. Ils ont une vision totalement fausse et féérique du monde.


  • L’Etat français se prend en pleine poire le boomerang qu’il a lancé à partir des années 80 qui consiste à faire en sorte que plus de 70 % des 18-20 ans obtiennent le bac. Il n’est donc pas étonnant qu’aujourd’hui les universités soient submergés par des pseudo-étudiants qui n’ont obtenu le bac que parce que le niveau de cet examen a drastiquement baissé. En 1970, seulement 20 % des 18-20 obtenaient le bac (bac général et technologique confondus) parce qu’en 1970 il était très difficile d’obtenir ce diplôme.


  • Ceux qui sont sur le plateau semblent complètement dépassé par ce qui se présente devant eux. Ils n’ont pas d’arguments qui portent car elle parle une autre langue, utilise des concepts tordus, aberrants. Voilà ce que des années de gauchisme juvénile est arrivé à faire d’une jeune fille qui n’a pas l’air si bête.
    Il faut dire qu’on a l’impression d’être devant un alien qui ne fonctionne pas comme un être humain normal.

     

  • J’imagine le filtrage d’entrée des assemblées "racisées" :
    Un gros black, nuancier de couleurs à la main, évalue ma teinte de peau :
    — Désolé mon gars, tu es trop clair, y’a que les vrais racisés qui entrent.
    — Mais je suis métis : mon arrière-grand-père était tireur sénégalais !
    — Oui, mais bon, on s’en fout, tu es racisé trop blanc, regarde : il te manque au moins trois degrés de négritude sur l’échelle de Hitler...
    — Et si je me racise en prenant des bains de soleil, je pourrai retenter ma chance la semaine prochaine ?
    — Oui, bien sûr, on est tolérants et ouverts d’esprit. D’autant qu’il y aura une grande conférence racisée sur la lutte contre les discriminations racistes...

     

  • Message à Dieudo,

    Je pense que tu devrais lui envoyer une invitation au palme de la quenelle d’or !

    C’est juste énorme le talent de cette jeune fille qui veut un débat " racisé" et "genré" pour "débattre" (censé ramener tout le monde autour de la table).

    Là, tu as une championne !

    Les amis, pour ma part, j’ai rit à en pleurer, j’ai les laaaarmes aux yeux !! Fourest 2.0.


  • u aurais pas aimer la rencontrer en 1789,


  • la ptite meuf qui parle a menard est nee en 1999...vous rendez vous compte, elle a meme pas pu voir les 2 buts de zizou en direct contre le bresil !

    elle devrait aller faire un tour dans le neuf trois entre minuit et 2 heures du matin, seule, a montrer ses gambettes d’oie pour voir

    ou peut etre un jour prendre un billet d’avion pour Johannesburg et aller se faire violer dans un champs, elle saurait ce que racisme veut dire, sister

     

    • #1949255

      "elle devrait aller faire un tour dans le neuf trois entre minuit et 2 heures du matin, seule, a montrer ses gambettes d’oie pour voir"

      Les mecs qui sont debout toute la nuit dans le 93 ont autre chose à gérer.

      Sans compter ceux qui profitent de la nuit pour dormir, avant que n’arrive légalement 6 heures du matin.


  • Elle utilise des termes venant de la sociologie étatsunienne qui décrit une société communautarisée à l’extrême et qui ne s’applique pas à un pays sous occupation étrangère depuis 1945 comme la rance. En tant que bourgeoise de la classe dominante, elle fait évidemment partie du système oppresseur, elle et ses pairs étant le problème, pas la solution.


  • "C’est vrai, pour vous c’est très difficile, je comprends, qu’avouer que vous êtes blanche, c’est un vrai problème".
    J’ai éclaté de rire à l’énoncé de cette phrase par Ménard, ridiculisant cette fille à juste titre.
    Elle doit probablement se sentir appartenir à une minorité, honteuse d’elle-même : celle des blancs pro-racisés, pensant que la quasi-totalité des blancs sont anti-racisés, donc raciste. Oh la la , je m’y perd ...


  • Alors les soixante huitards du dimanche, on manifeste plus pour le rattachement de Monaco ?


Commentaires suivants