Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Facebook refuse de bannir les propos négationnistes "tenus sincèrement"

Les difficiles calculs de Zuckerberg pour survivre

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, essuie un feu nourri de critiques pour son refus de bannir les négationnistes du réseau social. Dans un entretien accordé au site spécialisé Recode (en anglais), mercredi 18 juillet, il a expliqué qu’il ne comptait pas censurer des propos qui auraient été tenus, selon lui, « sincèrement ».

 

« Je suis juif et il y a des personnes qui nient l’existence de l’Holocauste. Je trouve cela très choquant. Mais au bout du compte, je ne crois pas que notre plateforme doive supprimer ce genre de propos parce que je pense qu’il y a des choses sur lesquelles certaines personnes se trompent. »

Aux États-Unis, révisionnisme et négationnisme ne sont pas interdits par la loi et la jurisprudence tend à les placer sous la protection du premier amendement de la Constitution, qui garantit la liberté d’expression. Dans de nombreux États européens, en revanche, des propos révisionnistes ou négationnistes sont passibles de poursuites pénales.

[...]

Face à la vague de critiques, Mark Zuckerberg a ensuite fait parvenir un email à Recode pour clarifier ses déclarations.

« Bien sûr, si un message franchissait la ligne rouge prônant la violence ou la haine à l’encontre d’un groupe en particulier, il serait retiré. »

Facebook a annoncé qu’il retirerait les fausses informations postées sur le réseau et susceptibles de créer des violences de façon imminente. Par exemple, le réseau social pourra retirer des contenus inexacts ou trompeurs, comme des photos truquées, créées ou partagés pour contribuer à la violence physique ou l’exacerber.

Lire l’intégralité de l’article sur francetvinfo.fr

Voir aussi, sur E&R :

Lire sans la permission de Zuckerberg, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Rien de choquant là dedans. On devrait avoir le droit de critiquer tel ou tel groupe humain sans encourir les foudres de la justice... la limite étant de ne pas appeler à la violence...

     

  • Le premier amendement qui garantie la liberté d’expression ne leur a pas si mal réussi aux Américains, les Européens devraient y réfléchir .


  • Zuckerberg, je crois, signifie montagne de sucre. Et le sucre ça fond vite.

     

  • Il ne fait qu’appliquer la coutume américaine. En Amérique, tout et à jeter sauf ça.


  • Il ne faut pas se faire d’illusion : en Amérique, la fameuse "liberté d’expression" qui n’est en fait que la fierté de l’homme libre et adulte de parler et d’écrire librement, est moribonde et très menacée.

    D’ailleurs ce juif déclaré le dit lui-même : « Bien sûr, si un message franchissait la ligne rouge prônant la violence ou la haine à l’encontre d’un groupe en particulier, il serait retiré ».

    Mais qui va juger de cette "ligne rouge" . Lui ?

    Infantilisation des hommes adultes comme en Europe, censure et interdits divers maintenant pris en main par d’énormes féodalités financières plus puissantes que des états. Grands sorciers va invoquer les esprits de la montagne ? Les grands sorciers en Amérique ont surtout des allures de grands rabbins.

     

    • Il y a beaucoup plus de libertés d expression aux états unis qu en Europe et surtout en France, la population est beaucoup moins gauchisées.
      On peut tenir des propos comme considérés racistes en Europe, on peut critiquer l IVG, le système social, la centralisation de washington et la FED. C est pas pour rien qu il ont Trump, les américains dans leur majorité sont encore responsables et conscients politiquement.
      Par exemple , un Mélenchon n existe pas aux US car la culture de l économie y est enseigné de manière comptable , chaque sous dépensaient en plus que tu ne gagnes font de la dette.
      Dette = prostitution sur les marchés financiers ou alors faut le dollar ^^


    • Cette ligne rouge est acceptable et relativement facile à définir et par ailleurs de tout temps il a été possible de sanctionner des propos incitant à la violence et au meurtre. Ainsi avant la loi Fabius si il était légale de décrire de manière académique la non existence supposée des chambres à gaz à vocation homicide, il n’était pas pour autant légal de dire des trucs du genre "Il faut tous les tuer ! Exterminons-les... !" Et c’est normal que la loi prévoit quelques garde-fous quand il s’agit d’exprimer publiquement une opinion prônant l’élimination physique d’individus ou groupe d’individus. Le problème c’est qu’aujourd’hui le simple fait de dire que l’on boycotte les produits israéliens par exemple constitue une incitation à la haine...mais le problème est moins la loi que son interprétation et instrumentalisation à des fins politiques.


  • #2009121

    Equilibrisme et contorSions, le vent tourne. Ce type fait dans le billard multibandes, comme un Attali qui devient tout à coup francophone et nationaliste averti.
    Trop tard !

     

  • Facebook ne va pas survivre face à la future concurrence. Malgré leurs milliards d’abonnés, cette plateforme commence gentiment à devenir has-been.

     

  • Oui, mais ça n’empêche pas les balances qui n’ont que ça à faire sur le net de dénoncer ceux dont les propos enfreignent la loi du pays.
    Cela permet même de les débusquer.


  • Je pense que la chaise de Mr Zuckerberg s’est récemment vue installer un système éjectable actionnable à tout moment de l’extérieur.


  • D’ici cinq à dix ans facebook aura disparut de toute façons. Donc, bon....


  • Et si je dis que je doute sincérement de la réalité de la chose, ça passe ?


  • "Dans de nombreux États européens, en revanche, des propos révisionnistes ou négationnistes sont passibles de poursuites pénales"

    Euh...Nombreux ? Seulement une poignée à ma connaissance soit la Slovaquie, France, Allemagne, Autriche et Belgique et peut-être quelques autres. Sur 194 pays, c’est évidemment une grosse blague. D’ailleurs un pays n’est pas véritablement une démocratie si le droit d’expression n’est pas sacralisé dans sa constitution.

    En Amérique il n’y a aucun état qui condamne la libre expression. La loi sur les « publication de fausses informations destinées à porter atteinte à l’intérêt public et ce en toute connaissance de cause » qui avait été utilisé pour faire condamner le révisionniste Canadien Ernst Zundel en 1985 au Canada a été déclarée inconstitutionnelle et non avenue en 1992 puisque violant le droit à la libre expression.

    Ceci est encore et toujours une cabale de l’Anti Defamation League, la LICRA étasunienne. Je leur ai demandé par Twitter pourquoi ils ne condamnaient pas la déclaration d’Israël est devenu exclusivement l’état nation du peuple juif. Comment auraient-ils réagi si un pays s’était déclaré "État nation du peuple caucasien ou du peuple catholique" ? J’attends toujours la réponse, s’ils ne me bloquent pas avant !

     

    • Et on verra peut être un jour un révisionniste européen poursuivi et menacé de prison demander le statu de réfugié politique à un autre état européen après avoir traversé la mer du Nord en canot pneumatique.

      Les lois antirévisionnistes doivent être mises dans la catégorie humour et dans la sous catégorie d’humour juif. Humour assez coruscant et assez bien joué. Ils sont les seuls à en rire, dans leur barbes, avec des grimaces sinistres.


    • est ce qu’ avoir mal appris sa leçon de shoah (en 3è par exemple), ne pas l’ avoir relue et subséquemment avoir eu une mauvaise note à l’ interrogation du lundi matin constitue bizarrement dans ce cas un délit de "révisionnisme" ?


  • C’est pour mieux pister et ficher les négationistes et les révisionistes !

     

  • Ou peut-être un bon moyen de garder un œil sur les "négationnistes sincères" ?...


  • Je pense qu’il est sincère le petit Montsucre. En effet je ne vois pas quel peut être le calcul politique à vouloir protéger des groupes "négationnistes" qui forme une minorité infinitésimale de la clientèle Facebook. En revanche s’il s’agissait uniquement de protéger les groupes national-sioniste on pourrait sans aucune hésitation parler de calcul politique car le national-sionisme est un des instruments du pouvoir messianique israélite avec le mondialisme gauchiste sioniste conformément à la dialectique hégélienne caractérisant de tout temps le pouvoir politique hébraïque.

     

    • Quel est le calcul de demander aux romains de tuer jésus, tout en insistant que ses propres lois n’acceptent pas la crucifixion ?

      Ou de demander à un communiste goy de soutenir la loi aujourd’hui connue sous le nom de loi gayssot, alors que les commanditaires comme badinter allaient devant les caméras déclamer leur amour de la liberté d’expression et de dire que ce n’est pas aux députés décrire l’histoire ?

      L’intérêt de la communauté est de tout faire pour ne pas apparaître au goy de base comme toute puissante et liberticide. C’est une énième version de cette tactique éculée.

      Dans les faits il n’y a pas plus liberticide que Facebook. Cet outil à permis de virer aux usa ou de faire condamner en europe, plus de dissidents que jamais. Dans la réalité il est interdit aux gens de contester la version officielle de la.2ème guerre mondiale. Et ce n’est pas en danger donc Facebook peut parader.

      "Je ne vois pas quel peut etre le calcul politique..."...il suffit de lire 100% des commentaires positifs y compris sur un site judeocritique comme celui ci...pas besoin de faire un dessin...l’intérêt est de redorer le blason de zuckerberg et de faire croire à la liberté sur Facebook. Qui pourtant n’y existe pas.

      Y a pas à dire ils sont forts...Et que le goy est gentil...a manger du foin...


    • On appréciera le retournement dialectique de Marx qui permet de sortir du "bocal" hégélien en remettant le spirituel à sa place véritable, en temporalité de l’Absolu, savoir, par-delà le champs strictement matérialiste.

      Pour ce qui est du petit marc, les chiffres ont une importante part dans le réel, le compté étant aussi une part de l’existant, mais la Vérité finit toujours par reprendre la main sur ses petites productions pratico-pratiques : le serpent se mort la queue, et avec lui, tous ses suiveurs aveugles.

      Pour ces petits poussins-là, l’ivraie suffira.


  • Si sur Facebook on peut être négationnistes, on doit interdire Facebook en France ,puisque le négationnisme, n’est pas une valeur de la république !
    Les juifs sont l’avant garde de la Frounse merde quand même !
    Mais si on interdit Facebook en France , on est antisémite, puisque on stigmatise Zuckerberg qui est de cette avant garde !
    Merde ça buggue !


  • Je me suis toujours demandé comment on pouvait adhérer à cette merde .Est-ce générationnel, ou par pudeur, ou discrétion .En tout cas, ils n’auront jamais mon adhésion .Je sais qu’ils s’en foutent, ça tombe bien moi aussi .


  • Bof Facebook restera toujours Fesse De Bouc pour moi et vu le peu de considération que Marc Judasberg a pour ses utilisateurs (Il les as traités d’abrutis), il pas question je reste une minute de plus. Heil VK !


Commentaires suivants