Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Facebook s’effondre en Bourse, après les scandales à répétition

Le titre Facebook a plongé de 24 %, mercredi 25 juillet, après la clôture à Wall Street, un effondrement qui a fait fondre la capitalisation boursière du groupe d’environ 150 milliards de dollars (128 milliards d’euros) en moins de deux heures. Rattrapé par les polémiques de ces derniers mois, le réseau social a déçu au deuxième trimestre, en nombre d’utilisateurs comme en chiffre d’affaires, et a prévenu que le ralentissement se poursuivrait.

 

Les responsables du groupe ont prévenu pendant une conférence téléphonique que ces tendances au ralentissement de la croissance devraient se poursuivre au deuxième semestre, amplifiant le recul du titre. « C’est une année cruciale » pour Facebook, a commenté son patron Mark Zuckerberg.

[...]

Facebook tente en effet par tous les moyens de redorer son image et ne regarde pas à la dépense, en particulier depuis le scandale retentissant autour de Cambridge Analytica. Cette firme britannique d’analyse de données avait récupéré des informations sur des dizaines de millions d’utilisateurs du réseau social sans leur consentement, avant de travailler pour la campagne présidentielle du républicain Donald Trump en 2016.

[...]

La dernière polémique en date remonte à quelques jours : M. Zuckerberg s’est fait violemment critiquer pour son refus de bannir les négationnistes du réseau social.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

Oligarchie, surveillance et contrôle,
à lire chez Kontre Kulture :

 

Surveillance, fichiers, censure, commerce et délation,
voir sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2012798

    Non mais ces gens-là pensent (d’ailleurs , ils devraient arrêter de penser) qu’ils ont à faire à des consommateurs neuneus, c’est vrai que ce n’est pas tout à fait faux , mais à force de limer, eh bien on se prend (128 milliards d’euros) en moins de deux heures dans les dents en nombre d’utilisateurs comme en chiffre d’affaires .
    Ne faut pas trop tirer sur la corde , elle va finir par casser, car pour ses cons se serait terrible .

     

    Répondre à ce message

  • #2012817

    Que c’est jouissif de voir cela et de savoir que l’on a participé a l’effondrement de cette merde en supprimant son compte

     

    Répondre à ce message

    • Cet effondrement est voulu. Quand une société côté en bourse n’atteint plus les objectifs exigés, on plannifie à sa perte, et ça rapporte très gros a ceux qui sont dans la confidence, notamment son fondateur. Une fois le pactole encaissé, il ouvrira une autre boîte ou prendra sa retraite !

       
    • #2013485

      on parie que ça va remonter en quelques semaines ? ça s’appelle un dégraissage punitif : on punit tout en se goinfrant (demain il suffit juste d’attendre un peu pour acheter) Facebook est loin d’être mort mais il a été surcoté au départ pour le rendre docile, ça laisse de la marge pour l’entreprise, seuls les gogos se font rincer

       
  • #2012830

    Selon la formule consacrée, ce midi je prendrai deux fois des moules !
    Avec un petit blanc sec.

     

    Répondre à ce message

  • #2012832

    Si Facebook tombe, je m’en félicite.

    Néanmoins, Facebook a fait élire Trump et a permis le Brexit. L’outil du système s’est retourné contre le système, donc faire tomber Facebook est désormais une possibilité envisagée.

     

    Répondre à ce message

    • #2012915

      Très bien vu !!!

      Moi j’allais dire que ces scandales rajoutés sûrement au simple fait que, de toute façon Facebook premier outil "grand public" du système, chronologiquement parlant, pour son fameux contrôle des masses via le Big Data n’était pas destiné à resté immuable.

      Le système fait évoluer ses "outils" pour une meilleure efficacité, il a prévu un Facebook 2 et/ou il a déjà pris le contrôle de tout le reste (Twitter,Insta et cie).
      Il aurait bien ’juste’ upgradé son Facebook 1, mais bon les scandales ont trop entaché son image, donc son potentiel "bankable".
      Et puis le fait que ça n’a pas été assez efficace contre le Brexit, Trump, et autres ennemis.
      Donc demande un "gros boulot d’update" et a vexé son maître de toute façon...
      Allez on jette et on change !!!

      Le système se comporte déjà ainsi avec les êtres humains, alors ses "jouets" vous pensez...

       
    • L’outil du système s’est retourné contre le système,

      Pardon, mais Cambridge Analytica, ce n’est pas "anti-système", bien au contraire.

      Robert Mercer, Aaron Banks, Sheldon Addelson, ils se nomment, vos héros anti-système

      Renseignez vous un peu, et vous changerez d’analyse.

       
    • #2013377

      @JP
      Si vous préférez le clan Clinton qui est anti-Poutine, pro-OTAN et partisan du monde global unipolaire, grand bien vous fasse.

       
    • Quel malentendu !
      Vous avez juste démontré votre besoin de voir le monde d’une manière simple et rassurante : "Il y a le camp des méchants, et il y a le camp des gentils (dont vous faites partie, parce que vous le valez bien)."

      Je vous ai donné trois noms. Renseignez vous, et vous découvrirez que le monde réel est plus compliqué - moins confortable psychologiquement - que vous ne l’auriez voulu.

       
  • #2012880

    Facebook va disparaître comme Google.

    Si ils ne disparaissent pas totalement ils ne représentront plus grand chose dans l’avenir.

     

    Répondre à ce message

  • #2012902

    Google disparaître ?
    On n’en prend pas le chemin.
    Google a un quasi monopole sur le référencement des annonces commerciales sur internet.
    C’est non seulement de l’or en barre, mais un pouvoir sans précédent sur l’information, avec au surplus une apparence de neutralité.
    Google peut tout faire, y compris faire élire qui il veut, où il veut.
    Il peut détruire n’importe qui ou au contraire rendre célèbre et populaire n’importe quel inconnu.
    Ça en est même effrayant car aucune force ne peut s’y opposer.

     

    Répondre à ce message

  • La conclusion de l’article du Monde est taillée de manière à graver dans la tête du lecteur que Facebook est puni pour avoir laissé passer du négationnisme.

    Le Huffpost a fait un article bien plus précis et étayé que celui du Monde.
    https://www.huffingtonpost.fr/2018/...

    Une autre info très récente, ignorée par les médias français, Zuckerberg a vendu pour plus de 4 Milliards de $ de ses actions FB durant le premier semestre 2018. C’est un rythme dix fois supérieur à ce qu’il vendait en 2017 ou 2016.
    Et ça, les "zinvestisseurs" ne peuvent pas s’empêcher de s’en inquiéter.

     

    Répondre à ce message

  • #2013070
    Le 26 juillet à 19:22 par Le Klub des pantomimes
    Facebook s’effondre en Bourse, après les scandales à répétition

    Facebook s’effondre en Bourse, après les scandales à répétition
    Et donc ?
    On doit se rejouir ?
    Pour Slap-Chatte, Tinder ,pour Instagram ou Péniscope ?
    Si la connerie chutait en bourse , je me rejouerais, mais c’est tout le contraire
    Si on vendais des actions sur notre connerie, j’en achèterais plein tube
    On est sûr que ça ,ça va pas chuter
    Malheureusement
    C’est à ça que l’on voit le courage d’un Soral avec E&R ou KontreKulture
    Faut pas avoir peur des coups, pour ré-informer & apprendre, cultiver le petit peuple que nous sommes
    Il aurait pu rester à passer à la télé discutailler avec les pin-up Alonzo ,Naulleau ou le nain de jardin Nabe et nous vendre du Michel Foucault, du BHL, du Bourdieu, du Deleuze ou du Derrida
    Mais il a choisi de nous offrir les joies d’un Mgr Delassus, Reed Douglas, Bardèche, de Poncins, Kropotkine, Maurras et bien d’autres
    Merci Alain.Soral et merde à Face-Bouc
    Vive la France et mort aux cons

     

    Répondre à ce message

  • Zuckerberg a refusé, Zuckerberg est puni.

     

    Répondre à ce message

  • #2013396

    L’argent immatériel ne devrait pas pouvoir se mélanger à l’argent réel, toutes ces fakes fortunes financières ne devraient pas pouvoir accéder à la réalité. Il est temps de remettre de l’ordre et de bien scinder ces deux univers, sans passerelles. Le boucher, l’agriculteur, le professeur, le plombier, la femme au foyer, le médecin, le balayeur, le maçon, etc... opèrent dans l’univers réél, limité par le temps et la nature, le monde financier dans un monde de concepts mathématiques, sans limite physique ou presque (celle de la vitesse de transaction). Monsieur Zuckerberg devrait logiquement avoir une fortune de plusieurs millions tout au plus, le reste est "inexistant" purement conceptuel .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents