Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Faire son coming out : la fonctionnalité "positive" du jeu Football Manager 2018

Faire son coming out constituera l’une des nombreuses fonctionnalités introduites par la mouture annuelle de la simulation de gestion...

 

 

« Nous avons décidé d’essayer de montrer aux gens qu’un coming out n’est pas un problème et peut être quelque chose de positif », explique ainsi à la BBC Miles Jacobson, le créateur de la franchise de gestion sportive.

 

 

Partager son homosexualité aura d’ailleurs des conséquences bénéfiques pour le club, puisque cela permettra de générer des revenus supplémentaires en provenance de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres).

Lire l’intégralité de l’article sur lequipe.fr

Comprendre la société « moderne » avec Kontre Kulture :

Tout le monde n’est pas soumis au lobby LGBT, voir sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Je trouve ça assez drôle.

    Quelque part, je regrette qu’il manque d’autres fonctionnalités annexes genre : sortir avec une mannequin et négocier avec la presse people pour avoir plus de fric, coucher avec une prostituée mineure, rester le plus longtemps à l’entraînement son portable à l’oreille plutôt qu’à s’entraîner, accuser un ailier compétent d’être responsable de la défaite, simuler une blessure pendant la match, accepté des pots de vins pour marquer contre son camp, faire son "coming-in" (oui, non, finalement, je n’étais pas de la jack... mais c’était pour faire parler de moi dans les médias), se vendre au club le plus friqué, se piquer avec les bonnes doses de produits dopants, feindre de s’indigner devant les médias à la première pancarte raciste dans les tribunes...

    Je trouve de plus en plus que le monde entourant le football est plus intéressant et rigolo que le football lui-même.

     

    Répondre à ce message

    • Ça a commencé en 98.

      J’ai été abonné à France Foot pendant près de 20 ans, on a commencé à écrire sur les 2 portables de Dessailly, le mannequin à Karembeu, et d’un autre côté la qualité des articles techniques baissait inexorablement numéro après numéro.
      Maintenant cet hebdo, pourtant de qualité à la base pour un passionné de foot, fait quasiment plus dans le people et le sociétal que sur le foot.

      Un moment je le lisais de temps en temps en le téléchargeant gratos sur eul’ net, aujourd’hui je ne prends même plus cette peine tellement, même si c’est toujours aussi facile de l’avoir gratuitement, c’est de la daube.

       
  • Et dans l’édition 2019, tu aura 3 points de plus en championnat si tu violes les gamins du centre de formation

     

    Répondre à ce message

    • #1831472

      Oula, non là tu invites LeGraet, Platini, Blatter et Infantino (il a bien choisi son nom, pour le coup) à un stage « flûte » au centre de formation, et normalement la même année, si tu te rates pas, tu dois pouvoir gagner le championnat, la coupe du monde + coupe d’europe et la champions league... Sans trop forcer hein !

       
  • Quelqu’un peut-il m’expliquer ce qu’est "faire son coming-out" ? Ne sommes-nous pas censé vivre dans une société qui promeut toutes les libertés y compris le choix de sa sexualité ?
    Ou alors, le coming out, c’est la réussite des pressions de la société pour faire croire à certains mecs un peu effeminés que ce sont de belles tarlouzes ? En somme, le summum de l’hypocrisie de la société actuelle. « J’ai rien contre les gays », « Il faut défendre les homosexuels » ne seraient-ils pas un moyen aux puissants de formater la société et les individus pour garder le pouvoir ? Comme qui dirait un certain regretté humoriste « Ces gens-là sont de plus en plus nombreux, pourtant ils ne se reproduisent pas, c’est peut-être qu’il y a une raison ».

     

    Répondre à ce message

    • #1833656

      L’homosexualité est une tentation (donc quelque chose de normal et habituel en cette vie, qui n’est pas mauvaise en soi à partir du moment où on lui résiste), qui si on lui cède devient un pêché, et si on s’y installe un vice. Un catholique (traditionnaliste s’entend).

       
  • Le jeu vidéo se politise gravement. Comme Hollywood, ça va provoquer sa chute. Le problème, c’est que même les "indépendants" s’y mettent. Soit par conviction, soit par auto-contrainte par peur de se faire lyncher sur twitter. Une équipe de développeur doit faire attention à la réparation des couleurs des personnages et à leurs attribuer les bons rôles. Certaines équipes comme par exemple celle d’Assassin’s Creed, se sentent même obligées d’assurer leur respect des religions au lancement du jeu en se justifiant que toutes sont représentés dans l’équipe de développement.
    Une petite pensée aussi à Mario qui s’est fait attaqué par les défenseurs des animaux parce qu’il portait un costume de raton laveur dans le 3. Les développeurs de l’époque ont eu la négligence de ne pas préciser au début du jeu qu’aucun animal n’a été maltraité pendant le développement, et que toute l’équipe soutient la cause animale.

     

    Répondre à ce message

  • La communauté LGTBIPZetc... qui donnerait des sous ? Là on commence à s’éloigner de la simulation.

     

    Répondre à ce message

  • Ils ont oublié la dénonciation d’une élite pour harcèlement sexuel. Ça sera intégré à une mise à jour, sans doute.

     

    Répondre à ce message

  • Ca n’a rien a foutre dans un jeu de football...

     

    Répondre à ce message

  • je n’ai jamais aimé le foot, çà brasse du pognon sur le dos des ouvriers qui se saignent pour avoir un abonnement, et voir des matchs de m.... à 0-0..... dijon-caen, lorient-lille, amiens-psg, toulouse-troyes,...la liste est trop longue ! çà fait rêver des humains ?
    Je risque pas d’aller au vélodrome, sauf pour un bon concert ! (et heureusement qu’il y a çà, mais ce sera pas faux-prano....)...

     

    Répondre à ce message

    • J’en connais qui paient l’abonnement à un stade, et qui en plus paient l’abonnement aux chaînes de sport ( dont anal+ ) ! Faîtes le calcul, par an, ça doit bien valoir 2 semaines de vacances ? Alors que les joueurs s’en fichent presque totalement du public... On y arrivera aux prières sur la pelouse !

       
  • Les homos c’est surtout eux qui ont un problème avec leur vie sexuelle , nous on s’en fout . Ils croient qu’ils vont s’accepter en nous forçant nous a accepter l’exhibition de leur sexualité . Ils pensent en faire une norme acceptable pour résoudre leur problème de conscience en nous contraignant . C’est pervers ? Forcément !

     

    Répondre à ce message

  • Mais du coup il y a aussi une fonctionnalité d’homophobie ? Genre si je vire le joueur de mon équipe après son coming out, serais-je poursuivi par les associations LGBT etc ?

     

    Répondre à ce message

    • Je ne crois pas qu’il y aura de fonctionnalité liée à une "homophobie".

      Par contre, j’ai cru lire sur un site qu’il serait impossible qu’un joueur puisse faire un coming-out si ledit joueur à un contrat avec un club présent dans un pays ou l’homosexualité est punie par la loi.

       

    • Par contre, j’ai cru lire sur un site qu’il serait impossible qu’un joueur puisse faire un coming-out si ledit joueur à un contrat avec un club présent dans un pays ou l’homosexualité est punie par la loi.



      Je me ferais une joie de jouer avec le CSKA Moscou alors.

      Non pas que l’homosexualité soit interdite en Russie (seule son apologie est censuré), mais dans la tête de ses propagandistes c’est tout comme.

       
    • @Serbon :

      Tu as bien raison... Et pourtant la Russie est un pays si magnifique. Ma future épouse est russe et je commence à bien connaître Moscou et deux-trois villes Sibérienne... Quelle grandeur d’esprit chez ces gens-là !

      Je suis Suisse et vis dans un pays relativement calme et paisible mais la Russie m’attire de par sa grandeur et sa capacité d’évolution !

      Salutations, camarades !