Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Faussaires du sport

Par E&R Midi-Pyrénées

L’histoire étant écrite par les vainqueurs pour permettre de camoufler leurs propres fautes et parfois leur part de responsabilité, elle reste un domaine où fourmillent les controverses. Certaines controverses sont plus sensibles que d’autres.

Par exemple la controverse sur l’emplacement de la bataille de Gergovie ne déchaine pas les passions et à l’exception de certains passionnés, personne ne connaît vraiment l’objet de la discorde. À l’opposé tout ce qui touche à la seconde guerre mondiale est extrêmement sensible. Et la loi Fabius-Gayssot est venue mettre un point final aux débats puisque les contrevenants risquent désormais gros.

Robert Faurisson a été qualifié de faussaire de l’histoire par Robert Badinter en 1981. Au sens où l’entend E&R Midi-Pyrénées, l’histoire doit rester un domaine de recherche libre, et l’existence de faussaires si elle est avérée est bien gênante. Or il se trouve que les faussaires existent bel et bien et qu’ils se sont même fait prendre la main dans le sac. Ce n’est pas le site lesamisderobert.com qui l’affirme, mais le très sérieux magazine Sport et Vie dans son numéro de novembre-décembre 2012 (voir le dossier « Sport, nuit et brouillard » et l’extrait ci-dessous). D’après le journal, la référence au terrain de football du camp d’Auschwitz a été supprimée. Toujours selon Sport et Vie, il s’agirait d’un acte délibéré qui relèverait de la manipulation de l’information.

Nous ne pouvons que saluer le courage et l’honnêteté de Goetghebuer Gilles qui est l’auteur de cet article. Avec de telles manipulations, le grand public pourrait se réveiller bien en colère. Quoi de plus énervant que de voir que d’un côté, des lois établissent « la vérité officielle » et que cela ne suffisant pas, certains s’amusent à manipuler l’information. Un juste retour à la réalité des faits serait nécessaire et salvateur.

Romain pour E&R Midi-Pyrénées

 

 

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #293370
    le 29/12/2012 par alex
    Faussaires du sport

    Oui enfin sous couvert d’honnêteté courageuse, l’article valide tout de même la thèse de l’holocauste.

     

    • #293616
      le 29/12/2012 par petit_poney
      Faussaires du sport

      On ne peut pas leur demander de se suicider.


  • #293411
    le 29/12/2012 par Tintin et Milou
    Faussaires du sport

    Je confirme volontiers. Je possède une photo de mon père, prisonnier de guerre en Allemagne, en train de participer à un marathon dans les environs de Cottbus (ex-RDA).


  • #293412
    le 29/12/2012 par Nop
    Faussaires du sport

    Tribunal de Nuremberg, source Wikipedia (la version anglaise est encore + limpide)

    Les articles 19 et 21 affirment :

    « Le tribunal ne sera pas lié par les règles techniques relatives à l’administration de la preuve. Il adoptera et appliquera autant que possible une procédure rapide et non formaliste et admettra tout moyen qu’il estimera avoir une valeur probante »

    « Le tribunal n’exigera pas que soit rapportée la preuve des faits de notoriété publique, mais les tiendra pour acquis. Il considère également comme preuves authentiques les documents et rapports officiels des gouvernements alliés »

     

    • #293643
      le 29/12/2012 par petit_poney
      Faussaires du sport

      extrait de la loi Gayssot :

      « Seront punis des peines prévues par le sixième alinéa de l’article 24 ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l’article 23, l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité tels qu’ils sont définis par l’article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit par les membres d’une organisation déclarée criminelle en application de l’article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale. »

      Article 9 dudit statut :

      "Lors d’un procès intenté contre tout membre d’un groupement ou d’une organisation quelconque, le Tribunal pourra déclarer (à l’occasion de tout acte dont cet individu pourrait être reconnu coupable) que le groupement, ou l’organisation à laquelle il appartenait était une organisation criminelle."

      Rien qu’en recopiant cet article, j’ai déjà l’impression d’être dans l’illégalité. Avoir un peu de logique, c’est illégal.


  • #293415
    le 29/12/2012 par Yang
    Faussaires du sport

    Mouais, pour quelles raisons ces camps ont-ils existé alors, si le but n’était pas d’exterminer ceux qui y étaient déportés ? Ils les mettaient là et ils les laissaient vivre tranquillement à l’écart du monde, des camps de rétention en quelque sorte ?

    On va finir par croire que c’était un peu le Club Med de l’époque, tellement on y vivait bien dans ces camps.

     

    • #293471
      le 29/12/2012 par Julio
      Faussaires du sport

      et les centaines de milliers de personnes actuellement en prison, on les y met pour quoi ? pour les exterminer forcement ?


    • #293476
      le 29/12/2012 par panurge
      Faussaires du sport

      ben pour les faire travailler...si ca t’interesses,va voir ce que raconte faurisson ou reynouard sur le sujet.


    • #293481
      le 29/12/2012 par Victor H.
      Faussaires du sport

      Hum ... Je te conseille de visionner le documentaire "Un homme" de Paul-Éric Blanrue.


    • #293526
      le 29/12/2012 par Nrv
      Faussaires du sport

      Bonjour Yang,

      Kontre Kulture ne s’y étant pas encore risqué, vous trouverez aisément sur google au format PDF, le livre du déporté Paul Rassinier, "Le Mensonge d’Ulysse". L’auteur n’y fait montre d’aucune germanophilie et se contente de raconter ce qu’il a vécu et vu durant les 19 mois qu’il a passé dans les camps de Buchenwald et Dora.

      Par ailleurs, les vidéos récentes de Vincent Reynouard sont très facile d’accès et expliquent en détail les besoins de main d’oeuvre d’un pays dont les forces vives sont sur les champs de batailles.
      Par ailleurs, celles ou il narre la destruction de l’Allemagne et de ses voies de ravitaillements par les alliés sont très instructives pour comprendre la situation dans les camps à leur libération.


    • #293575
      le 29/12/2012 par Grindsel Tirédunevi
      Faussaires du sport

      Il faut s’intéresser aux connections entre le nazisme et le sionisme... Les allemands avaient l’intention de déporter les juifs en Palestine, avec la complicité de certains sionistes. Les biens des juifs devaient être vendus et l’argent devait suivre un parcours douteux pour contourner les embargos. Le projet n’a jamais vu le jour en raison notamment de l’âpreté des combats alliés.
      Pour les nazis il s’agissait de se débarrasser des juifs, pour les sionistes de les contraindre à peupler la Palestine, les intérêts étaient connivents.
      Est-ce que finalement les sionistes n’ont pas joué un jeu de dupes ?
      C’est sûrement plus complexe que ça, étant donné que c’est toujours plus complexe, les sionistes n’étant pas non plus un courant homogène.


    • #293594
      le 29/12/2012 par lecridupeuple
      Faussaires du sport

      Vous êtes sérieux ?
      Elle est sérieuse la question ?

      SVP, prévenez nous les administrateurs quand vous diffusez des canulars ! Merci.


    • #293624
      le 29/12/2012 par Nop
      Faussaires du sport

      Non ils avaient l’intention de les déporter à Madagacar. Là ils auraient pu se vendre des pantalons à une jambe entre eux.


    • #293687
      le 29/12/2012 par Hippolythe
      Faussaires du sport

      Là il faut à tout prix répondre à Grindsel Tirédunevi. Les nazis étaient prêt à refourguer les juifs aux alliés mais étaient fermement opposé à la création d’un foyer juif en Palestine. C’était une condition sine qua non. Cela est évoqué lors d’un certain discours supposé être la preuve de la prise de décision de la solution finale.


    • #293733
      le 30/12/2012 par Daje Lazio
      Faussaires du sport

      Il faut également ajouter que l’accord de transfert était uniquement souhaité par Léopold von Mildenstein, qui a rapidement été mis de coté par l’appareil du Reich. Il a été d’actualité pendant quelques mois seulement. L’Allemagne pensait également à refourguer les juifs à Madagascar et aux pays Alliés (qui eux ont refusé !). Hitler était farouchement hostile à la déclaration Balfour, d’où son soutien avec le Duce au Grand Mufti de Jerusalem.


    • #293952
      le 30/12/2012 par Grindsel Tirédunevi
      Faussaires du sport

      Ok, je ne savais pas. Désolé d’avoir colporté des erreurs, ou en tous cas des semis-vérités, dont je me doutais bien qu’elles ne recouvraient en rien la totalité des tenants et aboutissants. Comme quoi quand on ne maîtrise pas trop un sujet on ferais mieux de se taire. Quoique, ça permet au moins de susciter des réactions.
      ER avait relayé les travaux d’un chercheur israélien sur le fameux contrat de transfère, donc c’est aussi intéressant de savoir que ce genre d’accord ait pu, au moins à un moment, être négocié. Ça détruit un peu le manichéisme habituel lié à la 2è GM.


  • #293432
    le 29/12/2012 par df
    Faussaires du sport

    N’oublions pas que "les z’heures sombres de notre histoire" avec la "shoah" et l’’holocauste" sont des religions, on y crois ou on y crois pas, on a la foi ou on ne l’a pas...

    Etant encore, à cette époque, dans les couilles de mon grand-père, je n’ai rien vu mais beaucoup entendu, paraît même que les français ont tous été des lopettes et ont salement vendus, donnés, dénoncés les juifs, si, si, c’est ainsi que la religion de la shoah nous présente nos aïeuls.

    Pas de nier ce qui c’est réellement passé, mais de faire le tri de ce qui relève de la croyance, du fantasme, du mensonge, de la manipulation, de la pleurniche...

    Malgré les inquisiteurs redoutables de cette religion que sont le crif, la ldj, uejf, bvnca et autres, qui ont remplacé la Question par le contrôle fiscale et les menaces de mort quotidiennes, on a le droit de ne pas croire en cette religion dont le dieu est un juif.

     

    • #293521
      le 29/12/2012 par Robespierre
      Faussaires du sport

      Je suis né aussi bien après la guerre. Mais j’ai eu le temps d’observer combien ce qui se dit des camps a pu varier. Combien ce que l’on croit à une époque apparaît rétrospectivement délirant.

      Adolescent, suite à la lecture d’un ouvrage datant des années 60, j’étais persuadé qu’à Bergen-Belsen Josef Krammer « assassinait ses victimes en leur injectant du benzène dans les veines », photo du monstre à l’appui posant fièrement dans une fosse emplie des cadavres de ses victimes. Photo d’ailleurs recadrée. Ce n’est que des dizaines d’années après que j’ai appris que Belsen n’était pas un camp dit d’extermination et que le cliché avait sans doute était pris à des fins de dénazification. Ou que j’ai réalisé qu’à Dachau il n’y avait eu nulle chambre à gaz homicide. D’ailleurs il aurait été stupide d’indiquer aux victimes qu’elles allaient être exécutées en peignant un crâne avec des tibias sur la porte. Pourtant ces photos ont circulé et ont été prises pour preuves.

      Les fictions jouent bien sûr un rôle actif et évoluent en fonction des années. Dans Band of brothers lors de la libération d’un camp, on évite soigneusement de mettre en scène la table de Buchenwald dont le grotesque macabre, ainsi que tout ce qui touche à Ilse Koch, nuit aujourd’hui à la thèse plus qu’il ne l’accrédite. On essaie comme on peut de sauver des histoires de savon quand elles se retrouvent dans des films comme Fight Club. Par contre dans Jugement à Nuremberg de 1961 on n’hésite pas à réutiliser les images alliées visant à montrer la monstruosité allemande. Le film toutefois laisse entrevoir qu’il peut y avoir de bons allemands. En 1961 les tentions Est-Ouest montent, le mur de Berlin est construit. On ne peut s’aliéner le soutien de l’Allemage de l’Ouest.

      C’est en réalité de politique dont il est question. D’influence des consciences. L’auteur de l’article que nous commentons pointe donc, avec justesse, que dès lors que l’on met les pieds dans ce champ, tous les coups sont permis. Y compris l’oubli d’un terrain de foot.


    • #296168
      le 03/01/2013 par anonyme
      Faussaires du sport

      Que les nazis aient pensés à faire du savon avec les cadavres de déportés n’aurait rien d’étonnant ....... car cette logique cynique et sinistre est toujours en vigueur de nos jours ! savez-vous que des chinois fabriquent des crèmes de beauté contenant des extraits de foetus d’enfants avortés ? Qu’une ville , en Angleterre je crois, branche le système de chauffage public sur la récupération de chaleur en provenance du crématorium municipal !
      (remarquez les anglais se sont toujours montrés particulièrement cyniques, connaissez-vous ce que Victor Hugo a rapporté dans ses "Choses Vues" il avait appris que des investisseurs anglais avaient racheté les stock d’ossements de soldats morts, récupérés sur les champs de bataille (eh oui ! à l’époque les soldats n’avaient droit ni à un Monument aux Morts, ni à de pieux cimetières militaires) de Napoléon et les avaient fait transporter en Angleterre pour amender les terres !


  • #293558
    le 29/12/2012 par madeinfrance1976
    Faussaires du sport

    je confirme aussi, pour avoir visité Auschwitz et birkenau il y a une dizaine d’années j’ai ai vu des piscines extérieures, à noter que les entrées de camps étaient payantes ..... !

     

    • #293618
      le 29/12/2012 par petit_poney
      Faussaires du sport

      Quand ça ne marchera plus ils ajouteront un train-fantôme.


  • #293936
    le 30/12/2012 par nanananana
    Faussaires du sport

    Quelqu’un pourrait-il m’expliquer d’ou viennent les millions de morts, les fosses remplies de cadavres, les expériences sur les juifs, etc .... si ces horreurs n’ont pas été faites dans des camps de concentration ?
    J’ai vu des images de femme dont on avait versé de l’acide sur les seins, un bébé qu’on tordait dans tout les sens pour tester les capacités physiques a la torsion ... A vous lire on dirait que les juifs ont financé leur propre genocide, qu’ils s’eclataient dans les camps et que tout ca etait prévu pour envahir la palestine ! il y a quand même des gens qui sont mots, et des rescapés qui etaient squeletiques, non ??
    Quelqu’un peut il m’éclairer si je fais fausse route ??

     

    • #294008
      le 30/12/2012 par Nop
      Faussaires du sport

      Vincent Reynouard et Robert Faurisson sur Youtube et Dailymotion et vous aurez les réponses.


    • #294093
      le 30/12/2012 par Nrv
      Faussaires du sport

      Bien que vous posiez la question à l’envers : http://www.youtube.com/watch?v=Wj6a...

      Ce qu’il faut vous demander, c’est quel intérêt avaient les Allemands à massacrer la précieuse main d’oeuvre qui fabriquait dans les camps une partie de l’armement dont la qualité seule pouvait leur assurer la victoire ?
      Je parle ici de l’Etat Allemand, pas de quelques sadiques avérés qui ont pû sévir ici ou là....

      Il est d’ailleurs très intéressant de voir comment le régime traitait les contrevenants. Par exemple, le cas de Karl Otto Koch, commandant des camps de Buchenwald puis de Majdanek :

      "Koch est inculpé officiellement en avril 1944. Il est accusé de corruption, détournement de fonds et enrichissement personnel (plus de 200 000 Reichsmarks), d’incompétence et de violation des lois militaires, de tenue incorrecte des comptes et de mauvais traitements des prisonniers juifs malgré les ordres, de n’avoir ni dénoncé ni poursuivi des SS à Lublin alors qu’il était témoin de leurs vols, de négligence concernant les mesures de sécurité ayant entraîné la fuite de prisonniers, de manipulation des effectifs dans le but de dissimuler des évasions et d’arrestations illégales de civils afin de maintenir le niveau des effectifs, de cruauté et de traitements cruels et barbares sur de prisonniers par l’usage de coups, de la faim et du « gel », de la contrainte physique en violation des mœurs valables en Allemagne, de conduite de caisses noires et d’entreprises et de traitement privilégié de prisonniers autorisés à porter des habits civils et à sortir du camp, menaçant ainsi la sécurité des SS ; il est enfin accusé pour l’assassinat de prisonniers (sélections illégales de prisonniers pour être assassinés, exécutions de 21 juifs en 1939, 200 meurtres lui sont imputables, seuls trois seront retenus pour le procès) et autres crimes : la violation des lois fiscales en ayant volontairement omis de déclarer des plus-values, la violation des lois douanières concernant le transport international de marchandises en ayant introduit dans le camp des marchandises venant de Hollande et de France, la violation des lois commerciales par l’exercice illégal du commerce, la violation des lois concernant les animaux par l’abattage illégal de bestiaux, l’exercice du marché noir, l’appropriation de biens de l’État, le vol d’énergie électrique, en ayant fait raccorder sa villa aux installations électriques du camp, et le dol sur le paiement de réparations déjà payées par la SS."

      Wikipédia..


  • #294406
    le 31/12/2012 par Xavlepolak
    Faussaires du sport

    C’est du lourd quand même ! il dit que la thèse est absurde, mais son argument est très valide. On se demande ce qu’il en pense vraiment ce journaliste.


  • #294463
    le 31/12/2012 par pat
    Faussaires du sport

    bonjour , a vous tous je viens de terminé un livre sur la vie (la vrai ) de guy Moquet ,normal j’habite dans une rue qui porte son non . l’affaire Guy MOQUET enquête sur une mystification officielle ,de bérliere et liaigre
    on trouve a la page 100 ,le titre,, le camp de choisel (camp de chateaubriand ) ou le jeune Moquet a été enfermé .
    JE CITE ....en butte a une pénurie de personnel et privé de moyens financiers nécessaires a la bonne marche de choisel ,louis leclercq s appuie donc sur les internés pour gérer la vie du camp .fernand Grenier en témoigne le 16 mars 1945 ,je le cite nous serions libres d’organiser notre vie comme bon nous semble ,de faite des les premiers jours nous installâmes une salle de cour ,nous fumes autorisé a recevoir des visites ,les visiteurs pouvaient demeurer au camp pendant 48h .La direction du camp autorisa l un des nôtres a sortir en ville chaque jour pour se rendre chez les commerçants ,pour alimenter la cantine ,un camarade poulmarc’h fut affécté au bureau du camp comme employé ,nous organisons des cours de sténo ,de science ,de langue (allemand ,anglais ,espagnol ,russe ,et même breton )des activités sportives sont aussi proposées (course a pied, qui ce pratique sur une piste d ’athlétisme ) aménagée par les internés .La dépression des internés séparer de leur famille gagne ,pour y remédier les proches peuvent resté au camp pendant 48 h GUY moquet peut ainsi voir sa mère et son frère ,les hommes marié reçoivent leurs épouses dans une baraque spécial ou ont leur a donner des noms de fleurs (jasmin,rose lilas )....voila un petit aperçue d une vie au camp je tiens a m excuser pour les fautes , merci a vous


  • #294893
    le 01/01/2013 par hakim
    Faussaires du sport

    Bonne année à tous,

    J’ai un petit service à demander aux compatriotes d’ E&R.

    Je dois avouer que j’y connais pas grand chose sur le dossier "choanana". Je ne me suis jamais senti concerné par ce truc car j’en ai strictement rien à faire que des gens soient mort dans des camps. La mort d’un juif n’a ni plus ni moins d’importance que la mort d’un allemand, d’un soviétique, d’un chinois, d’un français, d’un arabe etc. Que ce soit dans un camp, sous les bombardements, de faim etc.

    J’ai bien lu le bouquin de Garaudy sur l’exploitation israélienne de cette question mais à l’époque j’étais surtout préoccupé du sort des palestiniens. Me suis donc pas attardé sur ces histoires de camps.
    Par principe je suis du coté de Faurisson plutôt que de BHL.

    Est-ce qu’un esprit éclairé, synthétique mais pas trop énervé sur la question pourrait m’ expliquer en quelques lignes où nous en sommes sur cette histoire de chambres à gaz ?
    Qu’est ce qui est admis ou pas aujourd’hui ? Qu’est ce qui est discutable ou pas ?

    Par avance merci.

     

    • #295102
      le 01/01/2013 par Mate
      Faussaires du sport

      Tu veux dire du point de vue de la loi, ou de la raison ?

      Du point de vue de la loi, l’existence des chambres à gaz homicides nazies n’est pas discutable.
      D’ailleurs, du point de vue de la loi, ton post aussi est illégal... et je dis ça sans déconner, aussi énorme cela puisse-t-il paraître.

      D’un autre point de vue, qui pourrait être celui de l’honnêteté, de grosses questions ont été soulevées, et aucune réponse claire, en 60 ans n’est venue dissiper les doutes.

      Par exemple, il a existé des chambres à gaz homicides (utilisant l’acide cyanhydrique qui est exactement le même produit que le Zyklon B) aux US et destinées à exécuter les criminels condamnés à mort (dans les années 1910-1920 si je ne m’abuse).
      Le procédé , a été abandonné : trop compliqué.
      Le problème n’est pas de tuer le condamné : il faut être honnête, le gaz cyanhydrique est un sacré poison et te zigouille un homme en quelques minutes... mais de ne pas tuer tout le monde autour. Car c’est une sacrée merde que ce Zyklon B.... le gaz est long à évacuer et il n’est pas si simple de le neutraliser... et le corps du gazé en lui même en est farci (viscères, muqueuses) . Les procédures pour manipuler le corps, le décontaminer et l’évacuer sont assez strictes et surtout lentes à mettre en œuvre.
      Hors, les chambres à gaz américaines sont d’une complexité tout autre que celles présentées comme étant les chambres à gaz nazis (qui sont de simples bâtiments en fait)
      Fred Leuchter, l’ingénieur qui a fait la mise au point des chambres à gaz américaines, s’est d’ailleurs rallié aux positions de Faurisson.

      C’est un point que je soulève, probablement le plus important, mais il y en a bien d’autres...


    • #295219
      le 01/01/2013 par hakim
      Faussaires du sport

      @mate

      Merci pour les détails techniques mais pour le nombre de morts par exemple, qu’en est-il du coté officiel et des dissidents de l’histoire ? Toujours 6 millions de morts ? Toujours tous mort dans des chambres à gaz ?


    • #295821
      le 03/01/2013 par Mate
      Faussaires du sport

      Officiellement, 6M.
      Les révisionnistes, me semble-t-il, se gardent d’avancer un chiffre précis. De ce que j’avais lu, on sait que la population juive d’Europe aurait diminué de 2M d’individus durant la guerre... diminuer ne veux pas dire qu’ils ont été exterminés : il y a les morts naturelles, les morts par fait de guerre, l’émigration et bien entendu, les camps. Parce qu’on crevait pas mal dans les camps, et qu’il y avait beaucoup de juifs, et ça, les révisionnistes ne le nient pas..

      Je t’incite à lire le récit autobiographique de Paul Rassinier : Le Passage de la Ligne* (tu le trouveras en PDF sur la toile)
      Ça évoque son passage à Buchenwald-Dora ; c’est court mais très intéressant parce que ça explique le fonctionnement d’un camp de concentration (un camp de concentration n’est pas un camp "d’extermination"**, je précise) et tu vas comprendre pas mal de choses...
      Personnellement, ce bouquin a été un choc... tu comprends très vite pourquoi, alors qu’il avait été encensé par la critique de droite et de gauche à sa sortie, il fut quelques temps plus tard considéré comme un ouvrage négationniste et mis au ban.




      * Ou "Le Mensonge d’Ulysse", qui regroupe "Le Passage de la Ligne" et une critique de la littérature concentrationnaire... si tu ne trouves pas, demandes et je te le posterais.

      ** Le fait que des camps d’extermination aient existé est contesté par les révisionnistes. Officiellement, il existe désormais 5 camps d’exterminations : Auschwitz-Birkenau, Sobibor, Chelmo, Majdanek et Treblinka... tous situés à l’est, c.a.d en zone Soviétique... ils ont longtemps été inaccessibles pour toute enquête venant de l’ouest, d’autant plus que certains d’entre eux ont servis à l’internement de prisonniers Allemands ou politiques, puis rasés, puis reconstruits (Auschwitz, part exemple).
      A noter que de nombreux rescapés ont témoigné sur les chambres à gaz de Buchenwald-Dora... Or, il est maintenant reconnu officiellement qu’il n’y en a jamais eu. Idem pour le savon juif, les historiens officiels reconnaissent que c’était faux...


  • #295650
    le 02/01/2013 par bobforrester
    Faussaires du sport

    bonjour

    Témoignage et pas élucubrations ici : mon père était passeur sur la ligne de démarcation zone Jura Doubs . Réseau Ajax 9 passeurs 1 survivant ,mon père pseudonyme "petit Charlot" . Arrêté par la police FRANCAISE et remis par deux inspecteurs français aux nazis . Torture et envoyé en centrale avant exécution. A la suite d’une erreur ( qui lui sauve provisoirement la peau ) il est déporté à Dachau . Affecté aux fours crématoires. Un morceau de pain et 100g de margarine par jour. Bagarres à mort avec d’autres déportés ( comme lui non organisés) pour lècher le fond des bouteillons remplis de flocons d avoine sucré destinés à qui , je ne m en souviens plus . Il pèse 40kg lorsque les Américains libèrent le camp et le sauve d’un typhus exantématique . Il rentre à moitié fou hanté pendant au moins 30 ans par les images de terreur qu’il a emmagasinées. Alors l’histoire du terrain de foot ça mérite des coups de pieds au cul !

     

    • #295835
      le 03/01/2013 par Mate
      Faussaires du sport

      Bonjour bobforrester.

      Lui as tu demandé si tout ce qu’il a subi en camps (je ne parle pas des tortures administrées aux résistants par la Gestapo) était le fait de la politique concentrationnaire nazi ou celle instaurée par la Häftlingfuhrung, c’est à dire par l’organisation interne du camps, gérée par "les prisonniers" ?

      Que je sache, un Faurisson, un Reynouar ou tout autre révisionniste n’a jamais affirmé que les camps étaient sympas...
      Si ton père, et des centaines de milliers d’autres, ont crevé la dalle, ont laissé leur peau à cause de la faim, les maladies, les coups et les meurtres... saches que d’autres prisonniers (bien moins nombreux, certes) on bouffé plus qu’à leur faim, ont exercé racket, brimades, assassinats ou "dysfonctionnement" sur leurs congénères, et le tout absolument pas à la demande des SS...
      Parmi les survivants des camps, à ton avis : quelle proportion appartenait à la même catégorie que celle de ton père et quelle proportion appartenait à celle des apparatchiks de la Häftlingfuhrung* ?

      Ne pas oublier non plus qu’il a dû connaitre Dachau vers la fin du conflit... là où c’était le plus dur : surpopulation lié au rapatriement des camps de l’Est, ravitaillement coupé par les bombardements (et aussi par le fait que le peuple Allemand lui même crevait alors la dalle)...

      L’enfer, oui.
      Mais ne jamais laisser l’affect prendre le pas sur le raisonnement.




      * A ce propos, l’éditrice de d’un célèbre indigné fait une charmante biographie de son passage dans les camps... on remarque avec surprise qu’il a toujours fait parti des kommandos de travail traditionnellement privilégiés... ce qui est impossible sans copinage et compromission. Loin de moi l’idée de le blâmer, j’ignore ce que j’aurais fait en pareille occasion, je dis juste que son côté "résistant" perd un peu de lustre pour qui sait lire.


  • Afficher les commentaires suivants