Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Faut-il cloner George Floyd, héros de l’antiracisme ?

Chaque jour offre son lot d’avancées antiracistes qui sont autant de reculs de la pensée, de l’intelligence et de la Raison.

Avant toute chose, une précision : être opposé à l’antiracisme ne signifie pas automatiquement être raciste (sauf pour les simples d’esprit du type Dominique Sopo), c’est même quasiment le contraire. Nous sommes anti-antiracistes car nous sommes opposés à l’idéologie du même nom qui n’a rien d’antiraciste en soi : elle exploite en revanche la frustration des peuples ou des communautés dites racisées pour en faire les fers de lance du mondialisme, ce concentré des intérêts supérieurs de la Banque et des réseaux occultes qui sont à son service. C’est pour cela qu’on a renommé l’antiracisme « la nouvelle Traite des Noirs », une Traite 2.0 qui prend au piège les esprits faibles, ou limités, qu’ils soient noirs ou blancs. On retrouve justement ces deux catégories dans les manifestations contre le prétendu racisme.

 

JPEG - 825 ko
Qu’est-ce qu’elle fout là, elle ?

 

Ainsi, c’est plus clair. On espère qu’Emmanuelle Gave a pu suivre jusque-là.

Ceci étant dit, on observe en toute objectivité que l’antiracisme est une dégénérescence de la pensée, une démagogie destructrice. Le but non avoué est de laisser la colère, parfois légitime, détruire le Logos. Or, c’est au contraire la fusion de la colère et du Logos qui produit de la justice. Ensuite, il sera encore plus facile pour les forces mondialistes de régner sur des peuples culpabilisés, apeurés à l’idée d’une moindre pensée non antiraciste, et surtout, à l’esprit vidé de toute raison, de toute logique, base de toute action efficace.

Là est la clé des délires actuels. Pour ce faire, les forces mondialistes utilisent le bélier de la frustration noire pour mettre à bas ce qui reste de vraie démocratie dans nos démocraties : étouffement de la liberté d’expression, établissement de lois contre l’opposition réelle. L’entrisme antiraciste dans nos institutions fonctionne comme un cheval de Troie : une fois à l’intérieur de nos lois et esprits, il sera trop tard pour réagir. Déjà, Sibeth Ndiaye commence à rayer les passages noirs de l’Histoire de France. Une noirceur évidemment vue à l’aune d’aujourd’hui, c’est-à-dire de l’idéologie mondialiste antiraciste.

 

JPEG - 33.1 ko
Oh, tu manifestes et tu pilles pour George ? Floyd ou Soros ?

 

Les pauvres, les Noirs, les opprimés sont les soldats inconscients de cette manipulation contre la démocratie et le nationalisme, faussement résumés dans « le pouvoir blanc ». Les mondialistes veulent abattre les frontières, les nations, et les États qui par définition les soutiennent, comme le chevalement soutient les galeries des mines, et ils ont déjà commencé en 2015 avec les chocs migratoires infligés aux pays jugés encore trop étatiques (France, Italie, Allemagne), pas assez ouverts, pas assez open society.

 

Pandémie Covid-19 contre pandémie Gilets jaunes

Aujourd’hui, nous entrons dans la phase suivante du processus de démantèlement des États et des Esprits. La révolte des Gilets jaunes, qui a commencé à s’internationaliser dangereusement, a été détruite par une ingénierie sanitaire, ou plutôt pseudo-sanitaire. Maintenant toute résurgence socialiste (dans le vrai sens du terme) doit être neutralisée par la nouvelle ingénierie antiraciste. La race remplace le social, même Manuel Valls, qui semble revenir à ses fondamenteux dans une interview à paraître dans Valeurs actuelles, l’admet :

 

 

Devant l’émotion antiraciste, l’ancien Premier ministre a quelque peu rétropédalé :

« Je comprends évidemment l’émotion. Ce que je dis dans l’interview c’est qu’une partie de la gauche, toute la mouvance dite “décoloniale” a remplacé la lutte des classes par la guerre entre guillemets entre “races”. Je parle de guerre car les mots qui sont utilisés sur par exemple l’idée d’une existence d’un privilège blanc, montrent la dangerosité de ce débat.

Je dis qu’on cherche à nous imposer une grille de lecture essentiellement américaine d’un côté. Mais il y a aussi de l’autre côté le suprémacisme blanc aux USA, on chercherait également à nous imposer l’idée que l’homme blanc est en danger dans notre pays… Attention à ce débat parce qu’il tourne le dos à une conception de la République, de ce que nous sommes et qui devrait nous amener à vivre ensemble. Comme je ne suis pas naïf je sais qu’il y a des inégalités, des discriminations, du racisme, je dis que dans certains quartiers, dans certains pays, être noir c’est plus difficile bien évidemment. »

Manuel, qui a été un temps un dirigeant socialiste tendance antiraciste, pro-sioniste et un acharné de la lutte contre un prétendu antisémitisme français pour le compte du CRIF (qui a dû lui promettre le poste de président), est en train de revoir sa copie. Il se rend compte qu’il a marché dans la combine du national-sionisme en germe dans le CRIF, une combine qui mène à la guerre raciale et à la dislocation de la France. Comme en Palestine !

 

JPEG - 160.5 ko
Le dessinateur courageux montre Trump qui tue un Noir (en conclure que Trump est méchant)

 

Même chose aux États-Unis, où les agents du pouvoir profond jouent avec le feu du conflit intercommunautaire pour produire un chaos qui mènerait à la destitution de Donald Trump, un candidat paradoxalement plus dangereux pour eux qu’un démocrate antiraciste, et donc inféodé aux ingénieries de la Banque.

Illustration avec l’avalanche de bonnes volontés antiracistes qui s’abattent sur la tête de la petite Gianna, « ex »-fille de George Floyd, puisque son ex-compagne ne le reconnaissait plus comme conjoint. Prison, vols avec violences, drogue, porno, pas de quoi faire un super papa pour la petite, qui devient l’idole d’une Amérique ivre de culpabilité.

 

 

Ainsi, la chanteuse multimillionnaire de confession juive Barbra Streisand – qui avait sorti au sujet de Michael Jackson « ses besoins sexuels étaient ce qu’ils étaient, que ce soit à cause de son enfance ou de son ADN », et de ses jeunes victimes « ça ne les a pas tués » – a-t-elle offert des actions Disney à la pauvrette.

Le chanteur Kanye West, quant à lui, a couvert d’avance toutes ses dépenses éducatives à venir.
Si vous avez un jeton à mettre aujourd’hui, c’est sur Gianna qu’il faut miser, médiatiquement.

Partie comme elle est, elle va finir major de promo via la filière affirmative action (discrimination positive) à Harvard et Bill Gates va lui offrir tous ses vaccins annuels à l’aluminium... et même la piquer en personne, avec Melinda qui tient les bras et les jambes de la petite... On attend d’ailleurs toujours la déclaration des Fourniret de la seringue sur la mort de Floyd.

 

 

Puisqu’on est dans l’amour des enfants (de) pauvres, il ne manque plus que le cadeau du très démocrate (un euphémisme) tonton Biden, dont la décence nous interdit de décrire le contenu.

« Merci pour le colis, Barbra Streisand. Je suis maintenant actionnaire de Disney grâce à toi »

 

Ces rattrapages post-mortem d’une justice vérolée et verrouillée qui s’acharne positivement sur une gosse au père corrompu et à la mère obèse, couple symbole d’une Amérique des bas-fonds, qu’ils soient noirs ou blancs, ne changeront rien à la fracturation sociale de l’Amérique, avec en haut une Amérique jeune, mince et triomphante, et tout en bas une Amérique obèse et sombre qui ne décolle pas de son merdier et qui entretient par ignorance les conditions de son merdier.

 

JPEG - 74.8 ko

 

Espérons que Barbra donnera d’autres actions Disney à toutes les petites filles noires sans père des États-Unis, et qu’elle trouve un job à Gianna, pourquoi pas femme de ménage dans l’une de ses demeures de multimillionnaire, car Barbra est à la tête d’une fortune évaluée à 390 millions de dollars.
Jetez un œil à la villa de barbra à Malibu, estimée à 150 millions de dollars en 2016, et à son goût de chiottes atomique :

 

 

Nous savons aussi que Barbra a cloné sa chienne Samantha, qu’elle adorait, pour la modique somme de 60 000 dollars. Une idée surgit : la chanteuse généreuse de confession juive peut-elle cloner le papa de Gianna, mais dans une version vertueuse ? Stephen King a la réponse, il en a fait un livre et un film : Simetierre.

 

 

Finalement, il ne faut peut-être pas cloner George Floyd... Humour noir, on a le droit ?

Floyd, ce héros...

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2485630

    Tout est dit dans cette vidéo : Candace Owens : "George Floyd n’est pas un martyr" (activer les sous-titres FR) https://www.youtube.com/watch?v=y-Y...


  • #2485652

    Le père de Prince Justin du Canada a eu une relation avec Streisand avant de rencontrer sa mère, une Sinclair, en passant....


  • La stratégie du choc bat son plein et génère de l’émotionnel exacerbé. De l’émotion il en faut mais pas au détriment de la rationalité. Les deux comme le dit l’article doivent se conjuguer. L’internet, ses sites et ses réseaux favorisent le chaos disons moral et psychologique par la surabondance et la saturation de l’info, d’un côté, le contrôle des pensées singulières de l’autre, mais aussi et surtout en son centre par une propagande qui ne dit pas son nom. Et il est clair que le programme humain à l’échelle du monde se poursuit lentement mais sûrement et ne s’arrêtera plus. D’ailleurs, quand a-t-il vraiment démarrer ?


  • #2485657

    Est-ce que toute cette épidémie de sottise n’aurait pas à voir avec les vaccins à l’aluminium qui sont encore plus imposés aux Américains qu’aux autres peuples ? Si oui, on sait à quoi il faut s’attendre chez nous avec les vaccins Buzyn pour les plus petits et les vaccins Gates pour tout le monde...


  • #2485705

    « Les personnes issues de la diversité ». La périphrase emberlificotée du 20 h annonce déjà la faillite d’une velléité de penser. Ou la propagande claquant du godillot.

    Qu’est-ce à dire ? Depuis où et sur quels critères cette diversité est-elle constatée ? Les prolos blancs vont-ils se voir offrir des séjours linguistiques d’un mois pour avoir l’occasion d’acquérir les mêmes compétences que les rejetons de Bernard Arnault ?

    Ou faut-il comprendre que les Blancs d’« en bas » ne sont pas divers parce qu’ils sont Blancs comme les gosses de Sarközy et que des privilè... pardon, des chances seront accordées à d’autres ? Mais puisque les munificents donneurs de leçons d’équité admettent souvent que les races et les couleurs n’existent pas, qu’il n’y a pas de différence, serait-il logique d’écarter les pauvres de couleur blanche de l’accès à ces opportunités ?

    Car, en définitive, s’il n’y a pas de différence biologique, c’est qu’elle est ailleurs.


  • #2485708

    Quelqu un peut il m’expliquer où est le racisme dans la mort de Floyd ?

     

    • #2485839

      Le gaucho te dira que c’est la preuve d’un racisme structurel ou systémique, et qu’à ce stade il suffit juste qu’un flic blanc tue un noir pour démontrer la véracité de cette réalité. Pas besoin de revendications ; juste blanc qui tue noir=racisme. Voilà leur logiciel d’analyse ultra sophistiqué...


    • #2486018

      @Thorfinn

      D’ailleurs, quand on entend dire "un policier blanc a tué un noir", bizarrement personne n’ose aller plus loin en demandant simplement :

      Si le policier avait été noir, est-ce que c’était toléré ?

      Et si la victime avait eu la peau claire, c’était toléré ?


  • #2485727

    Le premier titre de l’album "dark side of the moon" de Pink Floyd s’appelle "breathe". Amusant..….


  • Il me semble qu’un homme qui meurt étouffé ne dit pas d’une voix de basse très audible et très cool "I can’t breathe" ; mais... étouffe, avec onomatopées, sifflements, crachotements, les yeux exorbités... concentrant ses efforts pour tenter d’attraper de l’air.
    Et qu’il ne ferme pas les yeux poétiquement, au seuil d’une mort flegmatique, comme emporté par les anges. Physiologiqsuement, ça ne colle pas. Il faudrait demander ses avis à du personnel soignant.
    Et que le policier n’a pas l’air trop gêné face au public ; bien assis, bien en vue, il rêve pour la photo.
    Mais tout le monde semble assumer que cette histoire n’est pas de la fiction sorosienne. Et ça brode, et ça s’indigne, et ça se contre-indigne, et ça jette des statues.
    Tout cela semble préparer un dégagement d’Africains des lieux où vivent beaucoup de riches et communautaires, dans les grandes villes. Sauf ceux qui bossent pour pas cher.


  • #2485834

    L’antiracisme et la discrimination positive sont typiquement des idées de petits bourgeois Parisiens blancs.

    Car n’ayant jamais réellement mis les pieds dans la France profonde, ils s’imaginent que tous les citoyens de souche ont le même niveau de vie et de confort qu’eux.


  • Je n’ai jamais vu la vidéo tellement je sais d’avance que c’est bidon. Rien qu’à voir cette grosse tête d’alcoolique façon GTA, je sais que j’ai à faire à des semeurs de zizanie.


  • #2485930

    On pourrait pas cloner quelqu’un de moins moche à la place ? Il m’a fallu voir les photos de ce gugusse pour réaliser que les dessins de lui n’était pas de méchantes caricatures racistes ! Il parait que chez lui il n’y a avait que la biroute qui était belle, d’où sa carrière dans le porno...
    Désolé pour ce commentaire bête et méchant mais franchement face à cette comédie autour du décès de ce gars j’ai envie de prendre les choses à rebrousse-poil ! Désolé mais je n’ai pas envie de céder à l’injonction de chialer !

     

    • #2488596

      Goy pride, votre commentaire n’est ni bête ni méchant, il est juste dans le vrai... et sachez que nous sommes nombreux à refuser toute cette grotesque comédie de repentance obligatoire ! Mais nous n’avons qu’Internet pour pouvoir nous exprimer... d’où leur obsession à censurer le web !
      Georges Floyd n’était pas autre chose qu’un très mauvais élément, pour sa communauté comme pour l’Humanité, et sa disparition n’est en aucun cas un scandale...


  • L’antiracisme n’existe pas car le racisme n’a pas de racine, vouloir être victime d’une supériorité raciale à l’égard de son semblable ne peut être qu’une erreur strategique identitaire ! Ce qui est en revanche discutable et condamnable est le déplacement de population ethnique dans une culture qui n’est pas leur racine a proprement parler ! Et donc on peut dire que le déplacement est la racine du racisme !


  • Qu’en a-t-on à f... ? Ici-maintenant, personne ne les oblige à venir ou a rester. Ils s’incrustent clandestinement à côté de la gamelle, personne n’est dupe. Qu’ils aillent construire leurs pays au lieu de démolir le nôtre. Comment croit-ils que les choses vont se terminer s’ils persistent ?


Commentaires suivants