Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU pour une intervention au Mali

Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé jeudi le déploiement de la force internationale africaine (AFISMA) au Mali, pays dont le nord est contrôlé par des séparatistes et des islamistes.

Conformément à la résolution du Conseil de sécurité, déployés pour une période initiale d’un an, les soldats de l’AFISMA auront pour mission d’aider à réorganiser le système de défense et de sécurité du pays, et à rétablir une vie normale dans le nord du pays, tombé entre les mains des extrémistes et des groupes armés. En outre, ils épauleront le gouvernement malien à protéger les civils et à fournir une aide humanitaire à ceux qui en ont besoin.

La situation au Mali s’est dégradée après la chute de Mouammar Kadhafi, renversé à la suite de l’opération de l’Otan en Libye. Le départ des Touaregs, qui bénéficiaient de la protection de l’ancien dirigeant libyen, vers le nord du Mali a intensifié les tendances séparatistes dans ce pays, entraînant l’apparition, en avril dernier, de l’État autoproclamé d’Azawad qui occupe actuellement les deux tiers du territoire malien.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les Africains s’en prennent vraiment plein la gueule ; entre les guerres récurrentes, les dictateurs qui coopèrent avec l’occident, la famine organisée, le soi-disant "sida" mais qui tue pas mal de jeunes, les diverses épidémies elles aussi récurrentes, et surtout l’accaparement des terres africaines pour le compte des multinationales chinoises, brésiliennes, japonaises etc, qui privent les autochtones de leurs outils de travail, transformées en gigantesques champs de culture OGM (30 000 ou 40 000 ha !) ou en ferme-usine. Pour plus d’infos à ce sujet avec des dossiers complets le très sérieux site agronome http://www.grain.org/fr/

     

    • "l’accaparement des terres africaines pour le compte des multinationales chinoises, brésiliennes, japonaises etc, qui privent les autochtones de leurs outils de travail, "

      Dans certain cas, les effets de cet accaparament dépassent la privation de l’outil de travail pour atteindre également la disponibilité du travail. Ces le cas par exemple lorsque ces entreprises importent leurs propres employés (les entreprises chinoises sont particulièrement connues pour cette pratique).


  • d’après le centre spécialisé en ADN de bosnie le colonel khadafi n’etait pas celui qui a été tué. voir le site IRIB.