Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Finkielkraut casse le consensus : "Je n’aime pas le football féminin"

Ce vendredi 7 juin 2019 est une date historique pour les femmes : c’est le premier match de la première Coupe du monde de football féminin (retransmise intégralement à la télé, sinon y en a eu d’autres), France/Corée du Sud. Le foot féminin, il y en a qui sont pour, d’autres qui sont contre. Cela ne change rien, cette discipline est bien partie, de plus en plus de filles y jouent, et l’équipe de France joue bien.

 

 

Les différences physiques ? Et alors, on ne met pas la Tchèque Marketa Vondrousova, en finale de Roland-Garros 2019 face à l’autrichien Dominic Thiem, qui est en train de faire très mal à Djokovic. Ne comparons que ce qui est comparable.

 

 

Si certains hommes dénigrent le foot féminin, certaines femmes – les traîtresses – s’y mettent à leur tour. Noémie Halioua, la bimbo sioniste, en a profité pour faire sa promo sur Twitter :

 

 

Elle fait écho à la sortie d’Alain Finkielkraut sur CNews face à Sonia Mabrouk, relayée par la très féministe Anne-Élisabeth Lemoine à la 10e seconde de son émission C à vous (France 5) :

Finky  : « J’aime pas le football féminin.

Mabrouk  : Comment ça ? Pourquoi ? Quelle différence ? Vous allez pas me faire une hiérarchie sur ce sujet aussi !

Finky  : C’est pas possible, et alors après on va faire le rugby féminin [ça existe déjà, NDLR] mais arrêtez l’égalité, l’égalité, bien sûr l’égalité, mais un peu de différences, si vous voulez, c’est très bien que les femmes jouent au football...

Mabrouk  : Mais vous le prenez avec condescendance !

Finky  : Je le prends pas avec condescendance mais ça ne me passionne pas, c’est pas comme ça que j’ai envie de voir les femmes !

Mabrouk  : Mais pourquoi, elles sont formidables !

Finky  : Tant mieux, et je souhaite la victoire de l’équipe de France et ce sera très bien qu’elle gagne son premier match contre la Corée du Sud mais je ne serai pas scotché devant ma télévision pour voir un mach de football féminin..

Mabrouk  : Vous avez tort. »

 

Pascal Praud, l’ex-commentateur sportif devenu animateur de débats truqués avec des chroniqueurs de fonds de tiroirs, l’homme aux 60 traces d’ADN dans le gosier selon Pierre-Emmanuel Barré, profite de l’occasion pour animer son très assoupi plateau quotidien. Il laisse Ivan Rioufol du Figaro (qui n’a pas mis l’ouverture de la Coupe du monde en une) tirer le coup-franc dans le mur féminin :

« Ce qu’on trouvait pittoresque dans les années 60 c’était la femme à barbe, maintenant ce n’est plus la femme à barbe c’est la femme footballeuse ! »

 

Évidemment, on ne peut pas empêcher les déconneurs machos de sortir ce genre de truc :

 

 

D’autres font des comparaisons plus politiques :

 

 

Fidèles à notre engagement national qui transcende toutes nos inclinations anticommunautaires et antiféministes, nous souhaitons la victoire à l’équipe de France.

Bonus : la photo qu’on n’a pas voulu mettre en une
pour ne pas envenimer le débat

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

111 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Juste une histoire de pognon et d’une certaine idéologie politique derrière.

     

    Répondre à ce message

  • #2214936
    Le 8 juin à 22:24 par J’ai ma " hache-qu’est-naze "
    Finkielkraut casse le consensus : "Je n’aime pas le football féminin"

    Moi ma joueuse féminine de foot préférée c’est Emmanuel Petit

     

    Répondre à ce message

  • Je vais être sérieux et cohérent et logique, par conséquent je ne m’attend pas à être compris ni des féministes, ni des homme-soja.
    La truffe norvégienne Ada Hegerberg a refusé sa sélection pour protester contre la différence de traitement pécuniaire entre le footeux male et femelle.
    Entendons nous bien : à travail égale, salaire égale, mais la dimension de spectacle est subordonnée à l’audience.
    Si effectivement les revenus du foot féminins étaient égaux à ceux masculins, bien sûr. Or, c’est loin d’être le cas.
    La cruche vient de gagner avec son club lyonnais sa quatrième ligue des champions, arguant que c’était difficile. Les mecs de Lyon courent toujours après leur coupe, et cela depuis bientôt deux décennies.
    Le vivier masculin est tellement important et compétitif que le Graal aux grandes oreilles est éminemment difficile à conquérir, mais chez les femmes, c’est plutôt simple, relativement parlant.
    Admettons que ses dires soient la réflexion de la réalité.
    Je propose alors, au nom de l’égalité, des équipes mixtes, avec un pourcentage de joueuses allant de 0 à 100% en fonction de la qualité des joueurs.
    Nous aurions alors une égalité effective, sans aucune discrimination que l’aptitude à taper dans un ballon. Ah, mais alors, non ! Elles n’en veulent pas.
    Au tennis, les organisateurs de Wimbledon ont été les premiers à rémunérer de manière égale les hommes et les femmes, nonobstant le fait que les femmes jouent au meilleur des 3 sets, alors que les hommes doivent cravacher au meilleur des cinq sets, mais aussi du fait que les audiences pour la finale hommes sont bien supérieurs à la finale femme.
    De plus, le mec classé 700è est capable de tanner la No1.
    C’est une guerre idéologique infondée, qui fait fi des différence physiologiques ainsi que de l’intérêt du public.
    C’est injuste, honteux, ridicule et pernicieux.
    Si des femmes peuvent prétendre plus que les hommes, aux vues des scores d’audiences, ce sont les nageuses synchronisées et les joueuses de beach volley. Au demeurant, qui regarde le plus ces événements affriolants ? Les hommes !
    Finkielkraut, en cette instance, enfonce une porte ouverte.
    Pour info, une confrontation a eu lieu entre l’équipe nationale féminine australienne et un club de moins de 15 ans. Résultat, 7-0 pour les ados.
    Sérieux, il vaut mieux regarder la coupe Gambardella que la coupe du monde féminine, sauf si elles échangent leurs maillots.
    Quelle bande de clocharde ! Remarquez que tous les média, tous, soutienne cette mascarade.

     

    Répondre à ce message

  • Le meilleur exemple de sport pour la différenciation est le hockey sur glace. Ce sport très viril, voir même brutal pour les hommes a été très bien adapté aux femmes.
    Tout le monde a l’image du hockey avec les mises en échecs (ou les charges) et les plaquages contre le plexiglas et ça fait même parti du spectacle.
    Pour les femmes, les charges sont tout simplement interdites, ce qui donne des matchs complètement différents. Le seul problème, c’est qu’au niveau international, il n’y a que 2 nations.

    Dans le cas du foot féminin, c’est simplement du foot masculin, mais en moins bien. Contrairement au hockey.

    Bon, il y a aussi la gym, mais les ateliers sont différents, on peut dire que ce sont 2 sports différents.

     

    Répondre à ce message

  • #2215078

    Que les filles jouent au foot, grand bien leur fasse ; de toute façon, je ne regarderai pas, tout comme je ne regarde pas le foot masculin. J’ai passé l’âge de regarder des marchandises taper dans un ballon.
    Par contre, le foot féminin est un nouveau produit qu’on nous vend à tout prix. Ainsi, si la sauce prend, il y aura un marché des droits télé, un marché des joueuses et tout plein de produits dérivés. Le foot féminin n’est qu’en extension mercatique du foot masculin.
    SI on aime regarder le foot masculin à la télé, il n’y a pas de raison de détester le foot féminin à la télé - les deux versions agissent pour le marché.

     

    Répondre à ce message

    • #2215499

      En total accord avec vous !

      J’ajouterai que Rome l’avait déjà mis en pratique il y a plus de 2000ans : du pain et des jeux !

      Aujourd’hui c’est : de la caf et des jeux de balle, petite, très petite, moyenne, grosse, très grosse, ovale...et j’en oublie sûrement !

       
  • #2215093

    Moi, c’est pareil que Finkie. Je trouve cela ridicule, ces gonzesses qui une fois de plus imitent les hommes.

     

    Répondre à ce message

  • #2215119

    Les paralympiques et football féminin = même chose.
    Désolé, ya rien de beau à voir dans des filles musclées, dopées, singeant l’agressivité et la compétitivité masculine sur un terrain de foot. Encore un super travail idéologique d’égalitarisme à deux balles. Je suis un peu surpris que bcp ici tombent dna sale tableau de cet enieme ‘combat’ feministe. Équipe de France ou pas, user du patriotisme ne convaincra pas grand monde La preuve ? Depuis un mois je suis assailli de la pub lavage de cerveau/mise en condition de la Pravda, “ X % des français croient que machin bidule (Insérer nom de joueur de foot féminin) est actrice, pourtant bla-bla-bla” et je pense pas être le seul.
    mais bon, la masse étant obsédé par l’acceptation des autres et ‘etre dand le coup’, ça va faire son chemin.

     

    Répondre à ce message

  • #2215502

    "Vous avez tort"

    Que l’on apprécie ou pas Mr Finkielkraut, là n’est pas la question. Le journaliste qui se croit détenteur de la Vérité, juge et condamne. Je ne me rappelle plus très bien la formule de Mr Bonnet : "un journaliste c’est un......ou une....". Quelqu’un peut me la rappeler ?

     

    Répondre à ce message

  • Aussi bien les hommes que les femmes nous allons tous devenir malheureux. L’Indifférenciation des sexes va tuer l’amour. J’ai l’impression que les hommes sont plus conscient que les femmes, mais au final elles finiront toutes à 40 piges complètement cinglées sans avoir enfanter, dans le déni de leur nature profonde. c’est ce qu’on appelle le "MUR".

     

    Répondre à ce message

  • #2216241

    Pour une fois je suis d’accord avec Miss Goulag 2018 Halioua et Finklekraut.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents