Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Finkielkraut casse le consensus : "Je n’aime pas le football féminin"

Ce vendredi 7 juin 2019 est une date historique pour les femmes : c’est le premier match de la première Coupe du monde de football féminin (retransmise intégralement à la télé, sinon y en a eu d’autres), France/Corée du Sud. Le foot féminin, il y en a qui sont pour, d’autres qui sont contre. Cela ne change rien, cette discipline est bien partie, de plus en plus de filles y jouent, et l’équipe de France joue bien.

 

 

Les différences physiques ? Et alors, on ne met pas la Tchèque Marketa Vondrousova, en finale de Roland-Garros 2019 face à l’autrichien Dominic Thiem, qui est en train de faire très mal à Djokovic. Ne comparons que ce qui est comparable.

 

 

Si certains hommes dénigrent le foot féminin, certaines femmes – les traîtresses – s’y mettent à leur tour. Noémie Halioua, la bimbo sioniste, en a profité pour faire sa promo sur Twitter :

 

 

Elle fait écho à la sortie d’Alain Finkielkraut sur CNews face à Sonia Mabrouk, relayée par la très féministe Anne-Élisabeth Lemoine à la 10e seconde de son émission C à vous (France 5) :

Finky  : « J’aime pas le football féminin.

Mabrouk  : Comment ça ? Pourquoi ? Quelle différence ? Vous allez pas me faire une hiérarchie sur ce sujet aussi !

Finky  : C’est pas possible, et alors après on va faire le rugby féminin [ça existe déjà, NDLR] mais arrêtez l’égalité, l’égalité, bien sûr l’égalité, mais un peu de différences, si vous voulez, c’est très bien que les femmes jouent au football...

Mabrouk  : Mais vous le prenez avec condescendance !

Finky  : Je le prends pas avec condescendance mais ça ne me passionne pas, c’est pas comme ça que j’ai envie de voir les femmes !

Mabrouk  : Mais pourquoi, elles sont formidables !

Finky  : Tant mieux, et je souhaite la victoire de l’équipe de France et ce sera très bien qu’elle gagne son premier match contre la Corée du Sud mais je ne serai pas scotché devant ma télévision pour voir un mach de football féminin..

Mabrouk  : Vous avez tort. »

 

Pascal Praud, l’ex-commentateur sportif devenu animateur de débats truqués avec des chroniqueurs de fonds de tiroirs, l’homme aux 60 traces d’ADN dans le gosier selon Pierre-Emmanuel Barré, profite de l’occasion pour animer son très assoupi plateau quotidien. Il laisse Ivan Rioufol du Figaro (qui n’a pas mis l’ouverture de la Coupe du monde en une) tirer le coup-franc dans le mur féminin :

« Ce qu’on trouvait pittoresque dans les années 60 c’était la femme à barbe, maintenant ce n’est plus la femme à barbe c’est la femme footballeuse ! »

 

Évidemment, on ne peut pas empêcher les déconneurs machos de sortir ce genre de truc :

 

 

D’autres font des comparaisons plus politiques :

 

 

Fidèles à notre engagement national qui transcende toutes nos inclinations anticommunautaires et antiféministes, nous souhaitons la victoire à l’équipe de France.

Bonus : la photo qu’on n’a pas voulu mettre en une
pour ne pas envenimer le débat

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

111 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Finky peut se permette de dire qu’il n’aime pas le football féminin, dans son cas il n’y a pas discrimination, les frustrés qui ne peuvent pas accéder à cette liberté d’expression sont seulement autorisés à applaudir..

     

    • Moi qui suis un goy je ne me suis jamais fait ce genre de réflexion, je dis ce que je pense, POINT !! J’ai le droit que ça plaise ou non ! Arrête de pleurer et ouvre ta gueule (un minimum intelligemment) quand tu le veux sinon on n’en sortira jamais !!


  • J’attends en fait que les femmes créent quelque chose par elles-mêmes au lieu de singer les mecs de façon entièrement grotesque en sport, culture, science.

     

    • @Jacques

      Un brin macho ce commentaire.
      On pourrait dire que les hommes qui font de la danse ou qui cuisine singent les femmes...Il n’y a que pour mettre au monde un enfant qu’ils ne pourraient les singer....d’ailleurs je pense qu’ils seraient incapables de supporter un accouchement quand on voit qu’ils sont pratiquement mourant à la moindre petite maladie......Pourquoi la nature a choisi la femme pour ce travail....mystère et boules de gommes.... :-)


    • "Pratiquement mourant à la moindre maladie"

      Sauf qu’ils sont 10 fois moins malades et simulateurs que les femmes sur ce plan-là (demandez à la médecine du travail). Quant à la capacité d’endurance de la souffrance...

      Mais pour le reste oui on peut dire que les hommes qui rentrent dans la danse singent un peu les femmes...


    • Jacques : Les femmes portent la vie, c’est pas de la création ça ? C’est LA création...

      Les nouveaux marchés du Capital sont autant de séductions pour femmes insatisfaites.

      Bon ça reste du foot, du sport, c’est moins grave que les femmes en politique...


    • @CQFD :



      "Les femmes portent la vie, c’est pas de la création ça ? C’est LA création..."



      Créer et porter, ce sont deux verbes différents, non ?
      La nuances entre les deux notions est quand même de taille.

      Que je sache, le développement intra-utérin d’un enfant n’a pas grand chose à voir avec de la broderie. Ce n’est pas la femme qui paramètre son enfant, qui le construit consciemment morceau après morceau : elle ne fait que subir des processus qui la dépassent complètement.

      Rendons grâce aux femmes de porter nos enfants, mais par pitié, ne mélangeons pas tout.




      @Adélaïde : On fait la chasse aux machos sur E&R, maintenant ?
      Jacques est assez grand pour défendre et expliciter ses propos, mais votre réponse ne fait qu’entretenir une guerre des sexes dont on connaît l’origine et les écueils.



      "On pourrait dire que les hommes qui font de la danse ou qui cuisine singent les femmes..."



      La danse masculine (et je ne parle pas du tango) n’est pas une éloge de la virilité, le foot féminin n’est pas une éloge de la féminité. Quant à la cuisine, osez me dire que les métiers de bouche, sont un secteur dominé par les femmes. Entrez dans la cuisine de n’importe quel restau et comptez les femmes, qu’on rigole un peu.



      "d’ailleurs je pense qu’ils seraient incapables de supporter un accouchement quand on voit qu’ils sont pratiquement mourant à la moindre petite maladie..."



      Et la péridurale, c’est pour les hommes ?
      Combien de femmes la refusent ?
      Qui serait capable de hiérarchiser la douleur d’un accouchement à celle d’une rage de dents carabinée ? Ma femme, forte de ses deux accouchements à la maison sans péridurale, a bien du mal à me donner une réponse catégorique.

      En réalité, et sans nier les caractères communs à toutes les représentantes de la gent féminine, chaque accouchement est différent : certains enfants sortent tout seul sans le moindre effort, d’autres font l’objet d’un travail de plusieurs heures. La douleur, dans l’intensité tant que dans la durée, est variable d’une femme à l’autre, d’un enfant à l’autre, d’un environnement à l’autre.

      En vérité, que les hommes soient capables de mieux supporter la douleur que vous ou non, vous n’en savez rien du tout. Les mecs s’expriment plus quand ils ont mal, c’est la seule conclusion honnête que vous pouvez tirer. Pour le reste, je le répète : en tant que femme vous n’en savez rien du tout.


  • Pourquoi doit on considerer les avis de ces gens (qui savent tous) où sont les autres Francais ?

     

    • Entièrement d accord avec vous.

      Avec Finky, Zemmour, Levy, ça passe comme une lettre à la poste. En revanche, en revanche.... si c était un Français de souche ou autre, alors là, on aurait crié au loup : "macho, facho, beauf, arriéré, integresite, réac, vieux jeu, misogyne, homopobe, etc".

      Mon point de vue de femme sur le foot féminin ? Laid, hideux, vilain.


    • Leïla : c’est vrai, la majorité des femmes passent du temps dans la salle de bain pour se faire belles, ensuite elles sortent en espérant qu’on les remarque... c’est très féminin et tant mieux - j’ai l’impression aussi que les femmes ne mettent plus de parfum - moi j’en mets pas je suis un homme mais je trouve ça très sexy sur une femme...
      Les médias ne présentent qu’une image dégradée de la femme, de plus en plus homme, ça ne m’intéresse pas...

      VIVE LA FÉMINITÉ !


    • @ mâle alpha,

      Vous n avez pas tort pour l histoire de la salle de bain mais pour ma part, s entretenir, ne signifie pas "se travestir". Si je prends la peine de soigner mon extérieur, c est pour mon bien-être à moi. J’ai toujours avoué que ce petit maquillage discret et léger était un respect : moi et les autres. Je n’ai juste pas envie de paraître usée, fatiguée, malade. Quand j exagère mes propos, je dis "je fais ces soins pour ne pas effrayer mon entourage et les badauds". N oublions pas que plus le temps passe, plus le taux d œstrogène chute. Donc, bonjour les signes masculins qui apparaissent avec l âge. Non, être une femme, ce n est pas s acoutrer comme une p....et non plus comme un mec. Les cheveux à la garçonne, jamais pour moi ! Fringuée comme un mec ou une salope, non plus.


  • pour une fois que je valide ce vieux Finky, sans déconner y’a rien d’aussi laid que du foot féminin....
    y’a quelques temps on en a parlé avec des collègues, dont un qui me disait que le foot féminin était plus technique et agréable a regarder, j’en suis resté bouche bée....

     

  • Il est évident que le top du foot masculin est mille fois Supérieur au top du foot féminin. Mais la je suis devant le match elles jouent mieux que beaucoup de clubs de ligue 1.

     

    • N’importe quoi..

      L’équipe Australienne de foot féminin s’est faite taper y’a trois ans.

      7-0 par une équipe du moins de 15 ans du championnat Australien. Le championnat Australien c’est l’équivalent de la troisième division en terme de niveau chez nous. Et là c’était les gamins.. Le foot féminin vaut pas grand chose à regarder. Ce qui empêche pas de souhaiter à nos filles d’aller le plus loin possible lors de cette coupe du monde, mais faut pas raconter n’importe quoi non plus..


    • Enfaite le football c’est pas qu’un résultat c’est aussi prendre du plaisir devant un match. Moi je note juste que ce que j’ai vu hier de l’équipe de France était plutôt d’un bon niveau technique par rapport à beaucoup d’équipes de bourrins qu’on peut voir dans des équipes moyennes de ligue 1


  • #2214265

    Le foot c’est nul, il y a toujours un gagnant et un perdant, c’est injuste, moi j’irais voir les match quand il y aura une regle qui oblige l’égalité, les match nul, sinon c’est stigmatisant
    Pour moi c’est égalité et Padamalgam
    Je rêve d’une coupe du monde ou tout le monde gagne
    On est Charlie-e-s ou on l’est pas
    Merde quand même

     

    • Moi je suis pour l’abolition tout court du sport car c’est inégalitaire et stigmatisant pour les obèses et les gros lards en tout genre, tout ces connards d’athlètes et de grossophobes yen n’à marre, merde quand même !


    • @ Pierre Loup,
      Quand bien même il ne faut pas généraliser les exceptions, allez jeter un coup d’oeil sur les exploits de Butterbean et allez-y de votre gros lard depuis les tribunes que l’on rigole trois minutes
      Par ailleurs, sec comme un bout de bois, grand et zéro sport pour conseil à son entourage, on connait un détrousseur de poules comme vous n’en connaissez guère qui s’est tapé le plus long temps de présidence de la Vème et qui ne bouffait pas que de la farine : mais, « Jamais de sport ».
      Il faut toujours se méfier des apparences et plus encore des stéréotypes : le bordel dans le sport, ne tient ni aux femmes, ni aux gros : c’est l’oseille et tous les comiques qui se servent du spectacle pour faire leur propagande...


    • J’en ai marre de cette propagande de looser communistes qui veulent abolir la compétition, abolir la victoire ou la défaite c’est de facto faire que tout le monde soit médiocre pour complaire à celui qui est nulle. C’est vouloir l’évolution et du dépassement de soit donc détruire le principe du sport.


  • La vanne de l’échange de maillot, ça date pas d’hier, vu dans Benny Hill à l’époque, où on voit les supporters se faire copieusement chier durant le match et l’enthousiasme arrive au coup de sifflet final, devant l’exposition de paires de ballons. Sacré Benny !
    Le sport féminin en soi oui, mais il y a un matraquage des plus douteux autour de cette coupe du monde féminine. Ce qui a un effet rédhibitoire... Je suis donc assez d’accord avec Finky sur ce coup là.
    Du coup, je suivrai à distance ce mondial de foot (comme pour les hommes, le foot pro ayant perdu de son intérêt au fil des années et de tout cet étalage de fric et de magouilles), mais je regarderai de plus près les résultats des Braqueuses à l’Euro de Basket.
    Allez les bleues !


  • Noémie Aïoli c’est la Bilal du journalisme , mais elle est adéquate avec la Crotte, Finkel...


  • Le foot féminin est le rejeton du féminisme et de l’égalitarisme néo-bolchévique. Je ne trouve pas ça passionnant et je le rangerais dans la même catégorie que l’écriture inclusive.


  • #2214290

    J’ai pas compris, le coup de "la photo qu’on a pas voulu mettre en une" :
    quel est le problème, s’il y en a un ?


  • Déjà que je ne perdrai pas une seconde de ma vie a regarder des hommes courir après un ballon , alors des femmes , quoique si elles sont très bonnes ..........J’apprend qu’elles joueraient aussi au rugby ? Sans déconner ?


  • Les femmes font tous les sports, pourquoi dès qu’il s’agit du foot les gens ont comme du mépris ? On ne les entend pas râler pour les équipes féminines de handball, basket ou autre sport, collectif ou individuel, mais pour le foot ils ouvrent leurs bouches ?

     

  • Femme footballeuse c’est nul. C’est valable aussi pour les « Commentatrices » de match de football masculin ou comment elles flinguent un bon moment avec leur voix de petite chatte.. Impossible à suivre. C’est un sport de bonhomme. Point barre.


  • #2214321

    Pour une fois et c est peut-etre la seul chose qu il restera de finkie 50 ans apres sa mort, sa déclaration sur le foot féminin, il à raison.
    l equipe championne du monde de foot 2015, les américaines avait joué un match amical contre les garçons moins de 15 ans du FC dallas résultat 5-2 pour les enfants.
    C est du foot féminin quoi, degueulasse chiant a voir en comparaison avec le foot masculin, en faite a part quelques lesbienne et des filles personne ne s interessent au foot féminin, mais avec un peu de matraquage , on risque d avoir de belle audiences pour des non matchs de foot, magique.


  • On a tous connu des filles qui jouaient super bien au foot quand on était gamin.
    Les filles au foot c’est plus zen, ça chiale pas pour un oui pour un non, ça ne va pas casser la gueule à l’arbitre. Tu peux y aller en famille sans risque pour tes gosses.
    Ca joue à deux à l’heure et alors ? Ca joue.
    Le foot masculin c’est devenu chiant, un défilé de divas permanentées au nombril hypertrophié coiffé de deux neurones. Pour faire court.

     

    • RrexX, merci.
      Le foot est devenu un défilé de mode pour coiffeuses qui passent leur temps à chialer en se roulant par terre.
      Les filles, elles au moins jouent et ne cherchent pas le coup-franc foireux dès qu’on les effleure.


    • Attends un peu, dès qu’il y aura des matches à veritable enjeux et un peu plus de frics en jeu elles feront comme tt le monde, c’est qu’une question de temps... Sinon ça voudrait dire qu’un genre est plus vertueux qu’un autre. Et ça, de part mon expérience, je n’y crois pas une seule seconde.


  • Les bleues ont été très bien, des athlètes de haut niveau respectables.

    Finkelkraut serait pas foutu de faire une marelle sans se démettre une cheville,
    et comme d’habitude, son avis vaut même pas le papier sur lequel il s’imprime.

     

  • Finkielkraut : "Je n’aime pas le football féminin" ?
    C’est simple à comprendre, Finkielkraut ne nous aime pas !
    Il aime plus le football masculin ! ! ! Le sport des goy, ses esclaves ! ! !
    [ casher/pas casher, tel est sa question ]


  • Bon, clairement, je m’en tape du sport féminin ...

    Et le matraquage médiatique ne changera pas ma mentalité...

    Aussi, une équipe nationale composée de sportif d’origine étrangère ne m’intéresse pas non plus...

     

  • Pourquoi cette ignorance totale de la part certains commentateurs ? Les filles jouent au foot et alors ? Elles pratiquent bien d’autres sports que les hommes non ? Maintenant parler du physique, de la force, de la rapidité ou de l’endurance c’est vrais qu’il existe une différence entre la femme et l’homme et c’est aussi vrais que l’homme ne peut être une femme et, la femme ne peut être un homme ni devenir son égal en quoique que ce soit. L’homme et la femme se complètes dans la vie de tout les jours. Arrêtons de vouloir à chaque fois monter l’une (personne) contre l’autre .


  • Finky traite ça par dessus la jambe, si j’ose dire (l’expression vient de l’ancêtre du badmington où passer la raquette entre les jambes pour renvoyer le volant est un gage de jeu astucieux).

    On va poser les vraies questions.

    Que ces joueuses ne viennent pas se plaindre d’être sous payées : si l’audimat est mauvais, pas question de raquer ! Les consommateur/spectateurs doivent voir les annonceurs.

    Mais parlons en des annonceurs.
    Y aura-t-il plus de pubs de serviettes hygiéniques que de crème à raser ?
    Les saucissons et les ships devront-ils faire place aux barquettes de carottes râpées ?
    Et les bagnoles alors ? Quel modèle présenter ? Celui de la salariée du tersiaire qui regarde Arte ?

    Le foot est avant tout un spectacle populaire pour mecs, avec l’exacerbation de tout ce qu’il y a de pire chez le populo (ivresse, violence, insulte... on se souviedra du Haysel en 1985).
    On a inventé ça pour calmer les grèvistes (c’est pour ça qu’autant de politiques et de businessmen, parfois les deux, se sont occupés de foot).

    Maintenant les filles, au nom de l’égalité, c’est permi d’exprimer votre côté pochetronne et votre félicité bien vulgairement. Mais si ça finit par un viol...
    Faut-il donc suggérer aux labos de passer les soirs de match des pubs pour des tests de grossesse ?

    J’ai plus l’impression que l’on essaie de faire regarder du foot feminin aux mecs qui sont la base des spectateurs.
    Si les femmes ont commencé à regarder le foot, c’est depuis la victoire de 1998.
    Mais si les mecs sont déçus, les femmes ne suiveront pas.

    Enfin, les joueuses en profiteront-elles pour dénoncer l’exploitation des petits enfants de couleur par de vils mâles blancs (si, si) pour les ballons et les tenues que la FIFA distribue aussi aux bénévoles qui couvrent l’événement et de faire passer les messages féministes de droit à l’enseignement ?

    On m’a offert une place pour un match. Sans dec’.
    Je vais y aller moi qui ne suis jamais aucun résultat sportif.
    Je verrai bien si l’ambiance est la même que je que j’ai vécu un soir au milieu des supporters du RCL à Bollaert.
    Et je dois dire que c’était bien bien chaud et très positif (je fais la bise aux Lensois) !


  • #2214393

    Ce qui m’énerve dans cette coupe du monde de football féminin, c’est toute l’hypocrisie qu’elle révèle. Oui, toute l’hypocrisie de la Parité dont les femmes ne veulent qu’à partir du moment où elle sert leurs intérêts...

    Cela nous prouve une fois de plus, que la Parité n’a strictement rien à voir avec l’Égalité Homme-Femme. Car si nous étions tous égaux (et non complémentaires), y compris sur le plan physique, la Parité exigerait que les hommes et les femmes soient mélangés. Puisqu’ils sont censés être pareils... pourquoi les dissocier ?

    Mais voilà, comme il s’agit d’un mensonge dont elles ont pleinement conscience pour la plupart (cours de Sciences-Naturelles au collège), et qu’elles savent donc pertinemment qu’elles n’ont aucune chance sur le plan sportif, face à des hommes qui ont environ 10% de masse musculaire supplémentaire -> du coup, elles ont droit à des catégories à part...

    Bravo l’injustice...

     

    • J’abonde dans votre sens.
      La parité est une escroquerie, parité= égalité biologique égalité "psychologique". Ce qui est faux bien entendu , un homme est physiquement et mentalement différent d’une femme ,chacun ses spécificités liées à son sexe .Question performances, capacités, endurance , homme et femme ne jouent pas dans la même catégorie.
      Je comparerais cela à la boxe : femme :catégorie poids plume , homme catégorie poids lourd . :)))


  • Bonjour,
    Je suis une femme et pourtant j’ai du mal avec le foot féminin. Pour moi le monde du foot est comparable au spectacle des combats de gladiateurs .Les spectateurs et les gladiateurs sont en osmose totale ,les uns excitent les autres et vice et versa , ambiance fébrile , électrique ..
    Nous sommes dans une ambiance très mâle, très masculin ,très fauve .

    Un spectacle de gladiatrices ? non merci, pour moi une femme est féminine dans ses gestes et sa psychologie .

    Je n ’éprouve aucun plaisir à voir des femmes jouer au foot , pour moi c’est avant tout un sport masculin .Le pire que j’ai vu ce sont les femmes jouant au rugby ..c’est juste pas possible ..des femmes perdant toute féminité ,ayant des gestes brusques violents .et leur physique.. "inregardable".

    J’ai du mal quand la femme singe l’homme en général . halterophilie culturisme boxe lanceuse de poids ça ne passe pas pour moi.
    En revanche basket, volley ,hand , je trouve cela beau voir il y a quelque chose de gracieux dans les gestes par rapport au foot.
    femme militaire ,crs, policier ,gendarme ,ce sont des métiers masculins .Quand je vois la photo de la femme militaire c’est juste saisissant une frêle jolie blonde avec un minois d’ange qui croule sous le poids de son uniforme il y a comme un contraste énorme entre le visage d’ange et le symbole de ce qu’elle porte sur elle.

    Je souhaite quand même un bon parcours aux footballeuses .

     

    • Ambiance très masculine ** et non masculin


    • He ben voila, tout est dit, merci Sofia...

      N’étant pas une femme je ne voudrais pas parler à leurs place mais je suis convaincus que les Bleues n’ont pas beaucoup de publique, comme le foot féminin en général.
      La question n’est pas de savoir si les hommes sont pour ou contre, cela n’aurait aucun sens puisqu’on nous demandera pas notre avis et que la coupe du monde féminine se déroule en ce moment même.



      Roxana Maracineanu, ministre des Sports : "La réalité, c’est que le foot reste un sport machiste"



      Avec cette coupe du monde on baigne encore dans le féminisme le plus rance.
      Pourquoi reproche-t-on aux hommes de ne pas remplir les stades quand des femmes y jouent aux foot ?
      Si les joueuses de foot n’ont pas de publique, ce n’est pas à cause des hommes mais à causes des femmes qui ne vont pas les voir, c’est une inversion accusatoire !

      Finky à le droit de le dire et ne s’en prive pas, il à pas envie de regardé des femmes joué au foot ou au rugby et puis c’est tout !
      Les sports de contacts avec possibilité de choc brutaux sont clairement des sports d’hommes, si des femmes veulent les imités libre à elles, ce n’est pas interdit.

      En fin de compte derrière cette première coupe du monde féminine de football on retrouve encore de vielle recette et l’habituel arrière gout de merde de la tambouille mondialiste.


    • Je suis une femme aussi et je trouve vos propos idiots : pour vous les filles ou les femmes devraient arrêter de pratiquer une activité saine au bon air où elles s’éclatent et peuvent vivre leur passion dans une grande cohésion et amitié sans se preoccuper du regard des hommes pke ce n’est pas assez sexy ! Elles devraient rester enfermées chez elles devant leur miroir leur trousse de maquillage leurs hauts talons et leur garde robe à vérifier que leur moindres gestes sont féminins et sexy et plairont à la gent masculine ! Et surtout rester le plus frêle possible. merci d’écrire des inepties pareilles. Et c’est la même chose pour tous les hommes qui préfèrent voir les femmes dans d’autres registres oui : minauder devant une caméra ou un micro ou faire un défilé de mode en slip oui je vois bien le genre de ce qu’ils voudraient à la place. Au contraire je trouve que ces filles sont de loin plus féminines et sexy que quiconque car elles sont en parfaite santé, sportives, pleines d’énergie sauront accoucher mieux qu’une autre ( l’accouchement est un marathon sportif aussi ) et reservent leur coquetterie pour leur amoureux. Bravo les filles.


    • @Pommederainette
      Et bien bravo, comme je l’ai dit rien n’interdit aux femmes de pratiquer le sports qu’elles souhaitent, il existe plein de club féminin déjà.
      Donc maintenant je suppose que tu vas joindre le geste à la parole et allez encouragé ces femmes modèles dans des stades remplis de femme qui, comme toi, admire ces footballeuses ?
      Tu vas prendre un abonnement aux stades, allez encourager ton équipe à l’entrainement, acheter les magazines de sports qui commentent leurs prouesses, acheter leurs maillots, prendre un abonnement à canal pour suivre les matchs de la ligue féminine et discuter avec tes amis pendant des heures sur les résultats du championnat... ou tu espères que ton homme le fasse ?

      Oui, parce que si tu n’achètes pas leurs maillot et une place pour la coupe du monde féminine ne t’attend pas à ce que les habituels amateurs de foot, c’est à dire des hommes en archi majorité, le fasse à ta place.
      Je souhaite la victoire bleues, bien évidement, mais ce sera sans moi merci.


  • Allez les Filles !!!!
    Juste une anecdote : un papa avait l’habitude de jouer au foot avec sa petite princesse dans le couloir de leur petit appartement. Du coup, elle a adorée le foot et a suivi des cours de foot, a joué chez les juniors. Si ce n’est une blessure, elle pensait en faire sa profession - footballeuse- pour un temps.

    Finkelkraut : "mais taisez-vous".

     

  • Votre dernière photo m’a fait sourire..si je puis dire. Mine de rien, il y a tout de même de jolies jeunes femmes dans cette équipe de France et, même si je ne regarde pas le foot, "Allez les Femmes, mettez leurs des raclées". ps : bon, s’il y avait échange de maillot, je regarderai peut être....nan, je déconne..je materai les photos sur le net...Rhôôô.


  • D’accord avec toi Finky, rien à rajouter.


  • C à vous avec Finkielkraut, Haîm, Cohen, Guetta, encore une bonne brochette.

     

  • Il faut retourner la perspective ! L’américanisation du monde occidental brouille tout.

    Ce n’est pas le foot qu’on tente de laborieusement à coup de propagande de féminiser en Europe, c’est le foot qui y a été masculinisé ou qui est resté masculin et cela malgré les pires manœuvres d’intimidation des sphinges féministes qui font régner une véritable terreur outre atlantique.

    En effet, le "foot" -le soccer" disent-ils - est vu au Etats-Unis comme un sport de femmes, "de gonzesses", pour être précis, et les hommes qui s’y adonnent n’ont aucun prestige. Le vrai foot, là bas, c’est le spectacle du "foot américain" qui est au foot ce que le catch est à la boxe, la course en sac au 100 mètres haies. Une horreur et tous les joueurs y sont drogués. . Et en plus le foot américain féminin, c’est du sport spectacle pour voyeurs où tout le monde se marre grassement. .

    La féminisation du foot en France et en Europe est particulièrement humiliante pour elle par rapport aux yankees qui n’ont pas les traditions sportives et qui n’ont d’ailleurs aucune notion du sport noble, comme ils n’ont aucune notion de la guerre noble. Cela veut dire : "vous les européens êtes bons pour apprécier ce sport de gonzesses ! Nous on se garde le sport-tainement- avec gros males blancs bouffeurs de peanuts et où une femme s’appellent "pom pom girls""

    Pour un américain moyen électeur de Trump, un match de foot européen le fait chier. Les règles sont trop compliquées pour lui. On commence donc nous aussi à nous faire chier à un match de foot où la première chose à faire serait de remplacer dare-dare les femmes par des hommes. On devient là encore des américains. Et la censure en plus : interdit de dire qu’on s’emmerde ! Finky, là, a raison ;


  • Quand en 2011 La manschaft féminine posait dans Playboy
    =>https://www.sportbuzzbusiness.fr/la...

    Je vous passe les équivalents dans d’autres mags, sites internet, etc... de même que les photos dénudées pour leurs sponsors, et cie.
    Et ce sur l’ensemble du spectre du sport féminin, pour résumer.
    Google est votre ami....

    Et là qu’en pensent les "féministes" ?!!!
    Sûrement rien vu que tout ça sert le capital.... comme par hasard.

     

  • Du pain, des jeux, et des seins...

     

  • Disons que ce qui est chiant dans cette déclaration, c’est que ça nous force à être d’accord avec Finkelkraut.
    Et encore une fois, pour ceux encore intégrés au système, mais qui trouvent qu’il a un "arrière goût de pisse", ça les fera se rapprocher d’un national-sioniste.

    Finkie a raison : que des femmes fassent du foot, très bien. Qu’on nous le vendent comme modèle à adopter absolument, franchement...

    Le dépassement de soi dans un domaine où l’on ne peut exceller par nature ne devrait pas servir d’exemple et être mis en avant de la sorte.

    Pour ce qui concerne le nationalisme sauce féminine, je préfèrerais voir une jolie française Miss Univers, ou une véritable chanteuse à textes à l’eurovision, ou même Maïté en train de faire sa cuisine.


  • On sait que la créativité et l’inventivité, c’est pas le point fort des femmes.

     

    • "On est un con " disait une formidable prof de français....Et vous vous êtes un perroquet manquant totalement de subtilité. Il ne suffit pas d’avoir une paire de balloche (au sens propre et non figuré) pour être créatif et inventif vous l’avez prouvé avec votre commentaire...A deux balles :)...

      D’une manière plus générale et après avoir lu beaucoup de commentaires assez décevants sur ce sujet je dirai simplement : "Et moi je n’aime pas le spectacle du foot"....POINT BARRE...Tout le monde s’en fout ? c’est logique, car comme l’avis de finky ce que j’aime ou pas n’a aucun intérêt pour les autres.
      De la part d’un """"philosophe il eut fallu un peu plus de développement pour étayer une position qui de personnelle serait devenue une réflexion sur notre société peut-être (ce qui n’aurait pas fait de finky un philosophe pour autant mais aurait un peu légitimé ses interventions médiatiques )....Mais bon le sujet du sport spectacle pourrait aller trop loin pour qu’un finky s’y frotte. L’hystérie qui s’est emparée de ce phénomène est totalement hallucinant pour un cerveau sain, et autant je peux comprendre le plaisir de jouer autant je ne peux pas comprendre l’esprit tribal et le spectacle désolant des spectateurs de ces matchs hypertrophiés. Mais au lieu de traiter du vrai problème...VLAN on nous sort encore une opposition de genre. J’attends la prochaine....c’est pour quand une équipe ""religieuse""" ?


  • Je préfère voir des enfants de chœur jouer à un foot de patronage encadré par de doux mages en soutanes ou même jouer au "ballon prisonnier" dans une cours de récréation que d’assister à ce foot féminin, entièrement soutenu par des considérations ridiculement positives et peu sincères de journalopes stipendiés diffusant des mots d’ordre maçonniques. Ils oublient ce que pensait de cela Pierre de Coubertin. Il chiquait bien ses mots celui-là..

    Car pas d’illusion, c’est cela : la FM a décidé qu’il y aurait "extension du domaine du foot" du côté des femmes et il faut obéir. Que les femmes se ridiculisent, il suffit de faire peser la censure et le politiquement correct pour que cela ne se voit pas. Croient-ils..


  • Les hommes préfèrent regarder les hommes jouer au foot.
    Les femmes préfèrent regarder les femmes jouer au foot...
    Ah non elles aussi préfèrent regarder les hommes ! Mince pourquoi on ne les fait pas culpabiliser ?


  • Moi je préfère les catcheuses !


  • Ok ok, mais vous délirez, ça joue quand même plutôt vachement bien et vite.

    Je doute fort que la plupart des commentateurs présents sur ce fil auraient le niveau technique et/ou même physique pour cavaler 90 minutes et suivre le tempo du match d’hier soir sans vous trouver complètement ridicules.

    Vous êtes bien mignons, mais la mauvaise foi doit parfois trouver ses limites, non ?

    Allez les bleues ! ;)

     

    • @loglady
      Ce qu’il faut pas lire...
      Déjà, à titre personnel, j’ai pratiqué des années de foot en amateur, donc la condition, la technique, ça va, merci.
      Quand bien même, tu regardes des films et leur donne une appréciation, bonne ou mauvaise, pourtant tu serais infoutu de réaliser un court-métrage. Ça veut dire que tu ne peux pas avoir d’avis ? Bien sûr que si. On peut être une quiche en peinture et trouver un tableau joli ou vilain. Pareil en cuisine. Ton raisonnement ne tient pas.
      Et même si le niveau global a progressé ces dernières années, le foot féminin reste en dessous du masculin, c’est indéniable.
      De toute façon, la vraie question n’est pas là, elle se situe quelque part entre féminisme et féminisation, propagande et mercantilisme, du côté des objectifs réels de cette médiatisation soudaine et massive.


    • Et alors ?
      Elles pourraient être capable de faire l’aller-retour Terre-Lune à la nage que ça ne changerait rien à l’implacable vérité : ce n’est tout simplement pas le sujet.

      La véritable question est : "doit-on se laisser imposer un modèle de société qui va à l’encontre de ce que demande réellement la majorité ?".

      Soit vous n’avez rien compris, soit, niveau mauvaise foi, vous n’avez pas grand chose à nous apprendre.


    • @ Ceslaoui

      Ne vous sentez pas blessé, vous étiez certainement un excellent joueur de foot amateur, puisque vous le dites ... enfin, nous n’étions pas là pour voir. ;)

      J’ai très bien compris l’enjeu sociétal, et toutes les arcanes de ce type de manoeuvres, vous savez, je taquine je taquine ;)



    • qui va à l’encontre de ce que demande réellement la majorité ?".




      hier soir presque 11 millions de téléspectateurs devant tfcon !........comme dirait Manu : quand même, Merde !



    • qui va à l’encontre de ce que demande réellement la majorité ?".



      hier soir, presque 11 millions de téléspectateurs devant tfcon !
      comme dirait Manu : "quand même, merde !"



    • hier soir, presque 11 millions de téléspectateurs devant tfcon !
      comme dirait Manu : "quand même, merde !"




      C’est vrai que 11 millions ça fait beaucoup.
      Je crois que je ne m’y habituerai jamais.

      Je maintiens toutefois mon propos : on ne me fera pas croire que le peuple français réclamait le football féminin. C’est le résultat couronné de succès d’une ingénierie sociale. Féminisation de la société en marche !

      Et puis... on peut aussi parler de la pertinence des indices d’audience :)


    • @Banzai C’est effrayant, cela fait 11 millions de blaireaux.


  • Pognon et féminisme. Voilà le seul intérêt que les médias ont à promouvoir le foot féminin. En tant que tel, la discipline est tout à fait différente jouée par des hommes ou des femmes, il suffit de bien regarder. Moins de vitesse, plus pataud, et je ne parle pas des gardiennes de but (c’est comme ça qu’on dit ?) dont la vélocité fait peine à voir dans un but de 7,32x2,44.
    En résumé, je n’empêche pas du tout les femmes de jouer au foot, que l’on ne m’oblige simplement pas à les regarder.


  • Une femme peut, être footballeuse, rugbywomen, pilote de chasse , de 747, aller sur la lune, être militaire, maçon etc etc . ,puisque à partir du moment où elle deux bras deux jambes sont une tête, elle peut être casée partout .
    Le seul problème, c’est ou se situe la féminité de la femme, quel est son rôle dans la société bien qu’elle soit les mêmes valeurs que l’homme, sauf sur le plan physique bien sûr .Mais elle ne peut se situer partout, comme l’homme d’ailleurs .L’homme et la femme sont deux êtres complémentaires dont chacun a son propre rôle dont l’interchangeabilité peut être dévalorisant pour l’un comme pour l’autre .
    Une femme bodybuildée, avec des tatouages partout, c’est son choix mais elle n’a plus de féminité, elle se dévalorise, elle se masculinise .Ce n’est plus l’image de la femme .Et pour un homme l’inverse, ce n’est pas mieux, et on risque de se retrouver dans quelque temps avec aucun repère .Nous ressemblerons plus qu’à des humanoïdes, des bipèdes en errance, ou le LGBTisme trônera .
    Avec le mondialisme, la boucle sera bouclée . Ça, c’est un bel avenir .

     

  • Quelques faits pour illustrer la différence de niveau, pour ceux pensant les filles dotées du même talent que les hommes :

    Durant sa préparation au tournoi olympique de Rio 2016, la sélection australienne a affronté les moins de 15 ans des Newcastle Jets, club pro australien, score final : 7-0 pour l’équipe des jeunes Jets. Une défaite embarrassante qu’avait relayé la presse australienne avec étonnement, surtout avant une échéance comme les JO. Même constat avec la meilleure sélection du monde : les États-Unis. La version féminine de Team USA voulait se préparer avant un match international face à la Russie en avril 2017. Mauvaise idée, les U15 du FC Dallas, franchise de MLS, l’avait tranquillement emporté (5-2).
    L’Olympique Lyonnais féminin, l’une des meilleures formations européennes, avec 4 Ligue des Champions remportées, a aussi connu une sévère débâcle face à des équipes de jeunes. Les U16 masculins du club rhodanien s’étaient imposés 7-2 en 2016. En mai 2017, les U15-2 de Chaponnay Marennes avaient eux aussi battu l’OL féminin sur kle score large de 6-1. Le club s’en était fièrement vanté sur son site internet.[...]

    On voit bien que l’on est pas sur le même plan de jeu, comme au tennis par exemple...
    Alors on tente des équipes de football mixtes pour rigoler ?


  • #2214571

    Le spectacle désolant du football féminin hier soir à la télévision a été particulièrement insupportable pour moi. Aussi affreux que les JO pour handicapés. Moche. Laid. Inregardable.

    J’étais super mal à l’aise en tant que femme, y a comme un truc qui cloche...

     

    • @Identité effacée

      Le truc, c’est qu’elles ne sont pas dans un environnement de femmes, mais d’homme .Puisque ce sont des femmes imitant des hommes, dans un comportement identique .Pour quelqu’un qui fait la part des choses sans antiféminisme , mais dans des attitudes dites "normales", on ne peut que se sentir mal alaise .Oui effectivement, il y a un truc qui cloche .


  • A Adelaïde, ce n’est pas du machisme, je ne trouve pas les femmes inférieures mais rentrer en compétition avec les hommes qui dans les trois disciplines évoquées sont au mieux inexistantes, au pire ridicules donc embarrassantes est stupide. Mais l’idée ne vient pas d’elles, quand je jouais, les entraîneurs étaient tous des hommes (comme au hand, basket même en natation synchronisée).
    Quant à la danse, expliquez moi si vous pouvez, en quoi Maurice Béjart, Patrick Dupond, Nijinski ou Noureev (pour n’en citer que quelques uns) ou dans la cuisine (Alain Ducasse, Joël Robuchon, Seiji Yamamoto etc) ont "singé les femmes" ?!
    Donc leur seul talent est l’accouchement ? C’est une caricature ou quoi ?
    D’habitude je ne réponds pas aux commentaires sauf s’il y a possibilité de faire évoluer le débat et ici vous êtes à la bonne adresse, il y a beaucoup d’intervenants extraordinaires sur un site d’une rare qualité.


  • Le football féminin, c’est comme tout les autres sports féminins, le but bien mal caché c’est de faire des femmes "des guerrières féministes " afin de les opposer aux hommes. Sur youteube en ce moment on voit en pub des femmelles le cul à l’air mitrailler une armée d’hommes bestialisés, planquées derrière des murailles pour protéger leur forteresse féministe... Tout est résumé.

    On échappera pas à la guerre totale du tous contre tous, elle est déjà dans les ésprits de la majorité de l’humanité, la division est plus que consommée car elle est programmée depuis plus de 2000 ans, avec une accélèration unique dans l’histoire humaine depuis 68...

    Nouvel ordre mondial après le chaos, c’est la volonté des sous fifres de Satan depuis tellement de temps que c’est bien ancré dans les crânes de tout les peuples maintenant, et surtout dans l’opposition homme/femme, masculin/ féminin.

    J’ai compris que c’était plus ou moins foutu car la division et l’opposition entre hommes et femmes et finalement la guerre se passe même quand ils et elles ont la même idéologie et la même religion voir que tout les réunit dans la complémentarité. Plus aucune illusion sur ce qu’il adviendra. Le but est juste de ne pas sombrer trop vite dans la bestialité. L’humain récoltera ce qu’il a pu semer malgrés l’ineluctabilité de la dernière guerre TOTALE, qui anéantira la majorité de cette bestiale humanité, seul les plus forts et les plus pourris survivront dans cet enfer sur terre , les faibles où ceux qui n’ont pas eu la chance de savoir s’entourer périront tous.

    Les temps Eschatologiques avant le Jour du Jugement. Ils arrivent justement pour que chacun se prépare pour son Éternité, voilà pourquoi Dieu ne laisse aucun espoir aux croyants de belle vie future ici bas avant le plus grand chaos mondial de tout les temps et du totalitarisme qui l’accompagne pour les nations. Seuls les 100 pourcent soummis et les bestialisés du nouvel ordre mondial auront le droit a une place dans leur nouveau monde technologique transhumaniste.

    Même Finki le collabo ça a l’air de le dégoûter, mais bon lui il a le cul bien au chaud pour jouer son choqué du nouvel ordre mondial hermaphrodite des femmes se greffants des phalus et des hommes pas assez metissés se laissant enculer par elles sous peine de condamnations à ramper. (con-damnation)


  • J’ai rien dit enfin j’ai rien pensé... Très bon article et je souhaite la victoire aux femmes françaises, elles gagneront ces bonnes femmes, pas comme nos grand mères ces soummises à nos grand pères...incapables qu’elles etaient de bien shooter dans un ballon elles se contentaient d’être gentilles, de bien faire la cuisine et de racommoder les pentalons de leurs petits enfants, scandaleuses femmes soummises qu’elles étaient !

    (mieux que mon précèdent commentaire, plus dans l’air du temps je trouve)


  • Pfffff...Le foot avec des gars ou des gonzesses, ça reste du foot, avec tout le sous entendu politique et sociétal à la con. Aucun intérêt.


  • Croyez vous que la gardienne sud-coréenne puisse toucher de la main la barre transversale ? Pas certain.

    Un nième sport que le "Système" veut ranger dans les jeux du cirque, avec en parallèle un discours féministe creux.

    Le Volley ball féminin est magnifique à voir.


  • Entendu sur fr Infos "Pourquoi parler encore de football "féminin" ? football tout court ça suffirait . Oui , pourquoi encore nous bassiner avec les seins de tartempionne ? Parler de thorax ça suffirait , J’aime bien ton thorax tu sais ...


  • J’ai lu des commentaires plus bas comparant hommes et femmes sur le foot à leur dépens...on s’en carre. Evidemment qu’il y a des différences.

    C’est la "France" qui joue, pas un genre, et les larmes dans les yeux de certaines de ces femmes pendant qu’elles chantaient l’hymne national, ca voulait bien dire qu’elles n’etaient pas là par hasard.Hier, j’ai vu de la qualité technique, de beaux gestes et c’etait plaisant.


  • Cela est un truisme que Fink sort comme une provocation. C’est aimer le foot féminin de compétition dont le but est de faire de l argent et de détourner la femme de sa fonction de créatrice de vie, qui est anormal.
    Quelles sont les audiences ? Je ne connais pas personne qui aime cela.

    Oui au foot féminin qui a un niveau cfa, comme loisir.

     

  • #2214698

    Le foot fémineux, un des symboles de cette castration de la société occidentale qui féminise à tous les niveaux et dont l’affaire weinstein a marqué le point d’accélération finale.
    Cette "affaire" programmée qui vient clore le Projet de société planifié il y a plusieurs décennies, depuis le pantin alfred kinsey et sa révolution sexuelle financée par les rockefeller, mai 68, et la suite que l’ont connait. Rien n’est dû au hasard.
    Les femmes suiveuses par nature ne sont que les idiotes utiles d’un Système satanique qui inverse toutes les valeurs traditionnelles et l’ordre naturel divin des choses.
    Multiculturalisme, métissage, féminisme et décadence des valeurs : les quatre cavaliers de l’apocalyspe.


  • Elles sont ridicules tout simplement.

     

  • Je pense que les femmes ont le droit et c’est très bien ainsi de jouer au foot au haut niveau. Perso, je ne pense pas qu’elles perdent spécialement en féminité, sauf en pratiquant des sports explosifs comme le sprint, la boxe ou l’haltérophilie.
    J’avais joué il y a quelques années au foot, de manière récréative, dans des équipes mixtes hommes/femmes, même en prenant de grosses précautions pour ne pas les "secouer", elles étaient sévèrement malmenées physiquement, un peu comme le serait un gosse de 12 ans par un adulte. Une des filles qui jouait avec nous était d’une grande beauté et d’une incroyable féminité, je n’ai pas pu résister de lui faire la cour (sans succès) :-).Preuve qu’une femme très sportive peut être tout à fait désirable, voir même plus.
    Tout le vice et la manipulation politique résident dans la volonté d’indifférencier le sport masculin et féminin et leur donner une même importance médiatique qu’ils n’ont pas en réalité.
    Faire en gros, toujours un peu plus d’egalitarisme destructeur.

    Pour répondre à ceux qui pensent que le niveau technique est plus haut et les matchs du foot féminin sont plus plaisants que ceux de ligue 1, je leur répondrai que le niveau technique, tactique, et physique des matchs de ligue 1 est beaucoup beaucoup plus haut que celui du foot féminin c’est d’ailleurs pour ça que les matchs sont souvent fermés et pas agréables à regarder. Un peu comme en boxe, lorsque deux équipes atteignent un niveau de professionnalisme tel, elles font beaucoup moins d’erreurs et arrivent à cadenasser la partie. La même équipe de ligue 1 hyper chiante, enverrait du football total contre une équipe de 3ème division ou... une équipe féminine.

    C’est donc le manque de rigueur tactique, physique et technique qui donne au foot féminin ce côté spectacle qui le rend agréable à regarder : Des femmes qui maîtrisent mal le hors jeu, par exemple, c’est des situations dangereuses en plus.


  • Je rejoins certains commentaires que j’ai lus, le soucis ce n’est pas que des femmes pratiquent le foot (que ça soit laid ou pas), c’est l’escroquerie qu’il y a derrière qui me dérange et de nous vendre l’égalité physique, avec le matraquage médiatique compris.


  • #2214870

    Ce qui serait vraiment un exploit sportif, ce serait de jouer en talons hauts , là je serais admiratif !

     

  • Déjà que le football (masculin) c’est devenu n’importe quoi, que la vie est de plus en plus dure, c’est pour ces raisons que les divers organismes et clubs de foot perdent un pognon de dingue et qu’ils espèrent en des "gonzesses" pour rattraper le manque à gagner. Sinon, ça va servir aussi à favoriser le vrivronssomble comme en 98 ?


  • #2214903

    Voilà pourquoi le foot féminin ne m intéresse pas,tout simplement une question de niveau....
    http://www.laminutefootball.com/un-...


  • Juste une histoire de pognon et d’une certaine idéologie politique derrière.


  • #2214936
    le 08/06/2019 par J’ai ma " hache-qu’est-naze "
    Finkielkraut casse le consensus : "Je n’aime pas le football féminin"

    Moi ma joueuse féminine de foot préférée c’est Emmanuel Petit


  • Je vais être sérieux et cohérent et logique, par conséquent je ne m’attend pas à être compris ni des féministes, ni des homme-soja.
    La truffe norvégienne Ada Hegerberg a refusé sa sélection pour protester contre la différence de traitement pécuniaire entre le footeux male et femelle.
    Entendons nous bien : à travail égale, salaire égale, mais la dimension de spectacle est subordonnée à l’audience.
    Si effectivement les revenus du foot féminins étaient égaux à ceux masculins, bien sûr. Or, c’est loin d’être le cas.
    La cruche vient de gagner avec son club lyonnais sa quatrième ligue des champions, arguant que c’était difficile. Les mecs de Lyon courent toujours après leur coupe, et cela depuis bientôt deux décennies.
    Le vivier masculin est tellement important et compétitif que le Graal aux grandes oreilles est éminemment difficile à conquérir, mais chez les femmes, c’est plutôt simple, relativement parlant.
    Admettons que ses dires soient la réflexion de la réalité.
    Je propose alors, au nom de l’égalité, des équipes mixtes, avec un pourcentage de joueuses allant de 0 à 100% en fonction de la qualité des joueurs.
    Nous aurions alors une égalité effective, sans aucune discrimination que l’aptitude à taper dans un ballon. Ah, mais alors, non ! Elles n’en veulent pas.
    Au tennis, les organisateurs de Wimbledon ont été les premiers à rémunérer de manière égale les hommes et les femmes, nonobstant le fait que les femmes jouent au meilleur des 3 sets, alors que les hommes doivent cravacher au meilleur des cinq sets, mais aussi du fait que les audiences pour la finale hommes sont bien supérieurs à la finale femme.
    De plus, le mec classé 700è est capable de tanner la No1.
    C’est une guerre idéologique infondée, qui fait fi des différence physiologiques ainsi que de l’intérêt du public.
    C’est injuste, honteux, ridicule et pernicieux.
    Si des femmes peuvent prétendre plus que les hommes, aux vues des scores d’audiences, ce sont les nageuses synchronisées et les joueuses de beach volley. Au demeurant, qui regarde le plus ces événements affriolants ? Les hommes !
    Finkielkraut, en cette instance, enfonce une porte ouverte.
    Pour info, une confrontation a eu lieu entre l’équipe nationale féminine australienne et un club de moins de 15 ans. Résultat, 7-0 pour les ados.
    Sérieux, il vaut mieux regarder la coupe Gambardella que la coupe du monde féminine, sauf si elles échangent leurs maillots.
    Quelle bande de clocharde ! Remarquez que tous les média, tous, soutienne cette mascarade.


  • Le meilleur exemple de sport pour la différenciation est le hockey sur glace. Ce sport très viril, voir même brutal pour les hommes a été très bien adapté aux femmes.
    Tout le monde a l’image du hockey avec les mises en échecs (ou les charges) et les plaquages contre le plexiglas et ça fait même parti du spectacle.
    Pour les femmes, les charges sont tout simplement interdites, ce qui donne des matchs complètement différents. Le seul problème, c’est qu’au niveau international, il n’y a que 2 nations.

    Dans le cas du foot féminin, c’est simplement du foot masculin, mais en moins bien. Contrairement au hockey.

    Bon, il y a aussi la gym, mais les ateliers sont différents, on peut dire que ce sont 2 sports différents.


  • Que les filles jouent au foot, grand bien leur fasse ; de toute façon, je ne regarderai pas, tout comme je ne regarde pas le foot masculin. J’ai passé l’âge de regarder des marchandises taper dans un ballon.
    Par contre, le foot féminin est un nouveau produit qu’on nous vend à tout prix. Ainsi, si la sauce prend, il y aura un marché des droits télé, un marché des joueuses et tout plein de produits dérivés. Le foot féminin n’est qu’en extension mercatique du foot masculin.
    SI on aime regarder le foot masculin à la télé, il n’y a pas de raison de détester le foot féminin à la télé - les deux versions agissent pour le marché.

     

    • En total accord avec vous !

      J’ajouterai que Rome l’avait déjà mis en pratique il y a plus de 2000ans : du pain et des jeux !

      Aujourd’hui c’est : de la caf et des jeux de balle, petite, très petite, moyenne, grosse, très grosse, ovale...et j’en oublie sûrement !


  • Moi, c’est pareil que Finkie. Je trouve cela ridicule, ces gonzesses qui une fois de plus imitent les hommes.


  • Les paralympiques et football féminin = même chose.
    Désolé, ya rien de beau à voir dans des filles musclées, dopées, singeant l’agressivité et la compétitivité masculine sur un terrain de foot. Encore un super travail idéologique d’égalitarisme à deux balles. Je suis un peu surpris que bcp ici tombent dna sale tableau de cet enieme ‘combat’ feministe. Équipe de France ou pas, user du patriotisme ne convaincra pas grand monde La preuve ? Depuis un mois je suis assailli de la pub lavage de cerveau/mise en condition de la Pravda, “ X % des français croient que machin bidule (Insérer nom de joueur de foot féminin) est actrice, pourtant bla-bla-bla” et je pense pas être le seul.
    mais bon, la masse étant obsédé par l’acceptation des autres et ‘etre dand le coup’, ça va faire son chemin.

     

  • "Vous avez tort"

    Que l’on apprécie ou pas Mr Finkielkraut, là n’est pas la question. Le journaliste qui se croit détenteur de la Vérité, juge et condamne. Je ne me rappelle plus très bien la formule de Mr Bonnet : "un journaliste c’est un......ou une....". Quelqu’un peut me la rappeler ?


  • Aussi bien les hommes que les femmes nous allons tous devenir malheureux. L’Indifférenciation des sexes va tuer l’amour. J’ai l’impression que les hommes sont plus conscient que les femmes, mais au final elles finiront toutes à 40 piges complètement cinglées sans avoir enfanter, dans le déni de leur nature profonde. c’est ce qu’on appelle le "MUR".


  • Pour une fois je suis d’accord avec Miss Goulag 2018 Halioua et Finklekraut.


Commentaires suivants