Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Flame : un virus développé en Israël pour attaquer l’Iran ?

Le virus découvert par Kaspersky au Proche-Orient est considéré comme le plus puissant de l’histoire du cyber-espionnage.

Lors de la découverte du virus, considéré comme extrêmement puissant, Kaspersky avait souligné la complexité inédite du programme, laissant entendre que seul un État ou un groupe d’États pouvaient être à l’origine de sa création.

« Il est peu vraisemblable qu’un individu ou même une compagnie privée puisse investir autant de temps et d’argent dans une telle initiative. Ce doit être l’œuvre d’un gouvernement » a ainsi précisé Ilan Froimovitch, ingénieur de Kaspersky en Israël, à l’AFP.

Une dépêche AFP semble accréditer cette thèse. Elle rapporte les propos de Moshé Yaalon, ministre israélien des Affaires stratégiques et vice-premier ministre : « Il est justifié, pour quiconque considère la menace iranienne comme une menace significative, de prendre différentes mesures, y compris [Flame], pour la stopper ».

Ces propos, tenus au micro de la radio militaire israélienne, attisent sur la toile les nombreuses spéculations qui font d’Israël l’instigateur du virus afin de combattre les ambitions nucléaires de l’Iran.

Rappelons que Kaspersky vient en effet de mettre à jour au Proche-Orient un virus considéré comme la troisième arme informatique la plus sophistiquée après "Stuxnet" qui avait attaqué les installations nucléaire iraniennes en 2010.

Baptisé Flame, il serait en activité depuis plus de cinq ans dans plusieurs milliers de PC Windows de la région, notamment en Iran et dans la région israélo-palestinienne et dans quelques machines en Amérique du Nord.

Cyberguerre

L’éditeur de sécurité russe souligne que le malware est extrêmement complexe et que son objectif reste inconnu. Il contiendrait 20 fois plus de lignes de code que Stuxnet, responsable de la panne de centrifugeuses nucléaires iraniennes, et 100 fois plus que n’importe quel logiciel pirate classique conçu pour subtiliser des données financières.

Le virus a plusieurs cordes à son arc : il est capable de collecter des données à distance, d’intervenir sur les réglages d’un ordinateur, d’activer le micro d’un PC, d’enregistrer une conversation, de faire des captures d’écran ou encore de se connecter à des messageries instantanées... Il exploiterait les mêmes failles Windows (pourtant corrigées) que Stuxnet.

Plus de 600 cibles auraient été attaquées parmi lesquelles des particuliers, des entreprises, des administrations et diverses institutions. "On peut dire que Flame redéfinit la notion de cyberguerre et de cyberespionnage", avance l’éditeur.

Le virus "est actuellement utilisé comme une cyber-arme dans une série de pays", ajoute-t-il.

Roel Schouwenberg, chercheur en sécurité, ajoute que plusieurs indices laissent à penser qu’il émane des mêmes autorités que les commanditaires de Stuxnet et Duqu. "Si Flame a progressé dans l’ombre pendant cinq ans, la seule conclusion logique est qu’il y a d’autres opérations en cours dont nous ne savons rien", explique-t-il.

"La chose la plus effrayante pour moi est que si c’est ce dont ils étaient capables il y a cinq ans, je peine à imaginer ce qu’ils conçoivent maintenant", estime pour sa part Mohan Koo, directeur de la société de sécurité informatique britannique Dtex Systems.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils devraient vraiment abandonner Windows dans ces pays là. C’est valable pour nous aussi, mais particulièrement pour eux.

     

    • Le problème ne vient pas nécessairement du système d’exploitation. Tout expert en sécurité sait pertinament qu’il n’existe en informatique aucun système inviolable. En revanche ce qui est inquiétant c’est les moyens mis en oeuvre pour créer ce genre de programme... On se trouve bien dans un contexte de cyber-guerre.


    • Il faudrait que les développeurs de linux soient moins des petits fanas du bidouillage pour le bidouillage, des "grosses têtes" professionnelles de l’informatique, et qui ne jouissent que de triturer leur ordi pendant des heures, mais se soucient fort peu de l’utiliser tout simplement pour des tâches pratiques. Bref il faudraient qu’ils fassent un linux commode, libre, et fiable, pour les UTILISATEURS,pour ceux qui ont un ordinateur pour qu’ils leur rende des services, sans leur demander des connaissances de professionnel.


    • On sait que Microsoft collabore avec la NSA et la CIA pour que Windows embarque du code espion. Ce système d’exploitation est une faille de sécurité à lui tout seul et toutes les nations indépendantes devraient le préférer le système d’exploitation libre et ouvert Linux.

      PS : Sous Linux, on n’a même pas besoin d’anti-virus ! Et ça fait tourner plus de la moitié des serveurs web dans le monde, y compris ceux de Google et d’É&R.


    • Anonyme, ma vieille mère utilise Linux depuis 12 ans. Elle a appris à se servir de l’outil informatique avec Linux et ne sait pas ce servir de Windows ! L’expérience montre que Linux est largement aussi facile d’utilisation que Windows.
      Le problème c’est que Windows est vendu obligatoirement avec les ordinateurs et que les gens apprennent à utiliser Windows à l’école.
      La liberté, l’indépendance, la sécurité et la sérénité (formats de fichiers pérennes) informatiques ont un prix - celui de la formation - mais c’est pas bien dur et c’est pas cher payé pour tout ce qu’on gagne en échange !


    • bonjour

      J ai essayé mainte fois des versions de Linux en pure perte = autant de plantages voire davantage que sous windows et impossible de récupérer le système ce qui est facile sous windows à l’aide de Linux d ailleurs (lol) !Je suis un amateur "expérimenté" .


    • @Titus :
      Tu as raison, jusqu’à’ à un certain point.
      Perso, j’ ai voulu utiliser Linux pour les raisons évoquées mais aucun de mes soft de MAO n’ est compatible avec ce système. Et les logiciels qui sont compatibles sont un peu trop légers.


    • LA chose qu’il faut comprendre : Linux est un systeme ouvert, c’est a dire que les sources sont disponibles. Cela veut dire qu’un programmeur peut ouvrir le capot et savoir tout ce qui se passe dedans. La conséquence c’est que les failles de sécurités (deja beaucoup moins nombreuses que sous windaube de part la structure même du système) sont corrigées extrêmement rapidement, par l’utilisateur lui même si il en a les compétences.

      Windaube est un systeme fermé. Les sources sont chez microsoft et c’est tout. Quand vous installez le système, le capot est scellé. d’une part on ne sait pas trop ce que le système peut magouiller dans votre dos, d’autre part les failles (traditionnellement nombreuses) ne seront corrigées que quand Microsoft se sera penché sur la question.

      Ceci devrait clore définitivement la discussion quant a savoir quel système est le plus sécurisé .

      Sinon, pour rappel : le principal virus informatique se trouve généralement entre la chaise et le clavier.


  • qu’en est-il de l’anti-virus que les iranien disent avoir crée détecter "flame"


  • Je pense qu’on imagine même pas le nombre d’ordi qui sont espionnés et inspectés les amis... On sait que la France est en pointe dans ce matériel d’écoute du net, on a vendu des logiciels d’espionnages de l’internet à grande échelle à plusieurs pays (dont la Syrie quelques années ou mois avant le conflit d’ailleurs, en Tunisie aussi avant la révolution). Des systèmes qui permettent d’écouter TOUT le flux internet d’un pays, surveiller, créer des alertes sur certains mots clés, récupération de fichiers sur les ordi, mots de passes et couper l’internet du pays si besoin. Avec ce genre de logiciel ça m’étonnerait vraiment pas que tout les PC de France et de tout les pays soient possiblement pénétrable et écoutable par les services. (On sait déjà que ça fait peut être 15 ans que la NSA peut écouter n’importe qu’elle conversation du monde alors les PC, on ne sait pas le quart de la technologie d’espionnage qui existe et qui est en place je vous le dis ! ça ferait frémir par rapport à la protection de la vie privée).


  • On découvrira dans quelques années que Skynet était en fait un virus israélien, mais ça sera trop tard :D


  • Vu qu’on parlent de cyberattaque...Une petite question au gérant du site E&R,étant donné que E&R a beaucoup d’ennemi,y a t’il déjà eu des attaques en direction du site ?


  • Kaspersky est russe ?
    Moi qui cherchais un antivirus, se sera Kaspersky !
    J’aurai peut être besoin d’une arme dans quelque temps, mais il y a longtemps que je sais que Kalachnikov est russe.
    Bienvenu au Président de la Russie !


  • Il semblerait que l’accusation contre Israël soit infondée puisque le pays lui-même est atteint de ce virus.
    http://www.rt.com/news/flame-iran-v...