Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Florian Philippot : "Il nous faut monter un front antimondialiste de droite, du centre et de gauche"

Pour sa réunion publique d’entre-deux-tours dans la 6e circonscription de Moselle ce jeudi soir, Florian Philippot a choisi le Caveau de la bière, une modeste taverne de Freyming-Merlebach où s’entassent environ 70 sympathisants. Aucun médias, soigneusement évités localement par l’accro aux chaînes d’infos en continu, à l’exception de L’Express, finalement toléré.

 

Une tonalité de campagne en mode mineur dans ce bassin houiller lorrain qui a placé le vice-président du FN en première position à l’issue du premier tour des législatives, avec 23,79 % des voix. Mais en position inconfortable car talonné, à 22,01 %, par le candidat de La République en marche (LREM), Christophe Arend. Les suivants, l’ancien député (LR) Pierre Lang (16,32 %) et le « marcheur » dissident Laurent Kleinhentz (14,75 %) ont appelé dès dimanche soir à voter pour LREM. 

Peu de réserves de voix sur le papier donc pour Florian Philippot qui n’en fait pas mystère. S’il se réjouit de faire partie des vingt rares circonscriptions où le FN est arrivé en tête dimanche dernier – clin d’oeil à ses détracteurs dont certains n’ont pas passé le premier tour – « ce n’est pas une avance suffisante », lâche-t-il dans le micro grésillant du Caveau de la bière.

[...]

Un enjeu frontalier dont Florian Philippot n’oublie pas de tenir compte lors de sa réunion publique. « Moi, je suis né à 5 kilomètres de la frontière belge. On n’est pas pour fermer les frontières mais en avoir. Est-ce que ça change quelque chose pour vous quand vous allez faire vos courses à Sarrebruck ? », interroge-t-il la salle, tout en se disant pour les classes bilangues. « Nos jeunes, bien sûr qu’on est heureux s’ils trouvent du travail en Allemagne », ajoute-t-il, sans pour autant évoquer la question sensible de l’euro, pierre de discorde interne au Front.

À la fin de son discours, Arthur, un fervent mélenchoniste de 73 ans, va le voir pour lui dire qu’il pourra compter sur sa voix contre Macron. « Mais au FN, il faut revoir le niveau de xénophobie, au moins apparent », lui conseille-t-il. « Il y a des gens [parmi les dirigeants du FN] qui n’entendent que l’euro comme critiques . Moi, j’entends beaucoup cela », rebondit aussitôt Florian Philippot. « Il y a de l’émotionnel en politique. Pourquoi les électeurs fuient ? Ce n’est pas à cause de l’euro. Il nous faut changer d’image. » Un chantier qui, précise-t-il, « n’est pas la dédiabolisation ». « Il faut proposer quelque chose de positif. Macron a réussi à capter cela. Il nous faut monter un front antimondialiste de droite, du centre et de gauche, ouvert aux personnes d’origine étrangère, y compris d’origine algérienne », théorise le fondateur des Patriotes.

Lire l’intégralité de l’article sur lexpress.fr

Florian Philippot, sur E&R :

La réconciliation nationale, seule ligne d’avenir pour les patriotes,
avec Kontre Kulture :

Militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Espérons qu’il quitte le FN et prenne la tête d’un vrai parti anti-système. Contrairement à ce qu’on dit (y compris au FN), les Français sont prêts à quitter l’euro à condition qu’on leur propose une alternative économique crédible et cohérente. Se focaliser sur « l’identité » sans s’attaquer à la logique de la dette est un leurre qui ne mènera à rien.

     

    • Pas une mauvaise idée...


    • Justement non, les français ne sont pas favorable à la sortie de l’euro, Macron a compris cela et il a fait campagne sur ce thème. Je te conseillerais d’aller revoir ce fameux débat d’entre deux tour et tu comprendras que l’Euro, le Frexit et l’UE ont été quasiment les seuls sujets abordés, à aucun moment il n’a été question d’identité, de l’Occident ou de la chrétienté


    • Non, si l’élection de Macron a montré quelque chose, c’est que les Français ne veulent pas d’une monnaie nationale.

      Construire un parti patriote à partir de zéro prend du temps. On n’a pas 40 ans devant nous à attendre.


    • Je vote pour ce mec plus proche de mes valeurs de gauche : le social prime sur l’incontournable identitaire. De plus, il est intellectuellement plus épais.


    • L’upr l’a déjà fait y’a 10 ans, ils ont fait 0.92% aux dernières présidentielles, aucun intérêt. Il faut simplement une unification des partis populaires souverainistes et écologistes entre le FN l’UPR DLF et FI, c’est la seule chance de gagner les futurs présidentielles face aux partis mondialistes imposés par le système tous les cinq ans. Il faut clairement un seul parti qui rassemble ces quatre partis politiques déjà existant et arrêtez, nous petit peuple, de se diviser pour des divergences inutiles qui nous fera toujours perdre. Donc non créer encore un "vrai parti anti système" pour encore plus diviser les sans dents c’est une erreur monumentale.


    • @Philippot vite !
      Tout ce que j’ai pu entendre sur les raisons du vote Macron - dans les restos, sur les aires d’autoroutes, je voyage beaucoup en ce moment pour mon boulot hélas -, se résume à : " Moi, j’ai voté Macron pour faire barrage au fascisme" ; la stratégie du fascisme a donc encore de belles années devant elle...


    • @vélo

      Moi j’ai entendu deux arguments essentiellement : celui dont tu parles, et la question de l’UE et de l’euro que les Français veulent conserver à tous prix, de manière irrationnelle, quitte à sacrifier leur pouvoir d’achat et l’emploi.


    • @jean



      Il faut simplement une unification des partis populaires souverainistes et écologistes entre le FN l’UPR DLF et FI,




      La France insoumise n’est pas un parti souverainiste. Ils ne veulent pas entendre parler de frontières nationales ni de contrôle de l’immigration.

      L’UPR est dirigée par un gars qui préfère Macron à Marine au second tour de la présidentielle... Sans commentaires.

      Il n’y a que Debout la France qui pourrait effectivement former une coalition avec le FN.


    • @ Phillippot

      La base de la souveraineté d’un pays c’est d’être indépendant, sur les sujets d’indépendance on est quand même beaucoup plus proche de FI ou de l’UPR que des deux satellites bobo d’en marche qui sont à eux trois ultra européiste et pour la destruction des nations et des civilisations, de plus en terme de suffrages nous n’avons pas le choix que de nous allier aux autres partis anti-système, le FN + DLF ça fait 12 millions de voix à tout casser, aucune chance de passer un 2nd tour avec un chiffre aussi minable.


    • @ Pamfli

      Tu préfères donc le fric à la patrie... Merci de nous le faire savoir

      @Jean

      Pour qu’il puisse y avoir convergence il faut d’accord qu’il existe un terrain d’entente au départ, le problème c’est que la France (In)soumise est plus proche d’En marche que du Front National, il s’agit d’un parti gauchiste, progressiste partisan de la décadence morale, immigrationniste, metissolatre, antinationale et in fine rien ne les séparent de Macron à part l’économie.


    • @mort de rire

      Et bien restez minoritaire et perdez toutes vos élections jusqu’à la fin de votre vie, au moins vous mourrez la tête haute c’est vrai mais vous détruirez votre pays avec.


    • @Jean

      Détruire la France avec Macron ou Melenchon quelle différence ? C’est exactement le même programme mis à part au sujet de la libéralisation de l’économie et du libre échange, tout le reste c’est du pareil au même.

      Tu comptes sauver la France avec Meluche ? Le type qui a affirmé que Jeanne D’arc était folle, qu’il se sentait mal au milieux de blonds aux yeux bleus, qui manifeste contre la Police, qui souhaite nous dépouiller de nos économies, qui souhaite faire tomber les murs, qui lutte contre le fascisme, qui crache sur l’Église ? Je me répète mais à ce tarif là autant voter pour Macron, comme ça on obtient exactement la même chose mais de façon beaucoup plus rapide.


    • " Détruire la France avec Macron ou Melenchon quelle différence ? C’est exactement le même programme mis à part au sujet de la libéralisation de l’économie et du libre échange, tout le reste c’est du pareil au même. "
      Ce n’est donc pas la même chose, excusez du peu, sauf à faire preuve d’une grossièreté crasse pour des raisons qui ne relèvent en rien de l’analyse honnête mais plutôt de l’ordre de l’inimitié voire de l’aversion. En effet, comment imaginer sincèrement que Mélenchon et ses troupes pourraient, pour ne prendre qu’un exemple, porter un projet comme la loi travail. On peut ne pas adhérer, c’est mon cas également, mais il ne faut pas non plus raconter n’importe quoi et arrêter les sentences à la serpette. Ce qui ne signifie pas pour autant, je le précise, que les contradictions du programme de Mélenchon ne rendraient pas difficile voire impossible de mener à bien certaines choses pour la raison justement des contradictions internes de son idéologie, à commencer par l’incroyable hiatus entre l’immigrationisme et la défense des travailleurs français.


    • @Eric

      Quand je dis que Macron et Mélenchon ont exactement le même programme mis à part sur les sujets économiques je part d’un constat objectif, le libéralisme et le socialisme sont les deux faces d’une même pièce frappé à plusieurs décennies d’intervalles, nous avons là deux courants politiques porteurs de la même vision de la société et de la même matrice idéologique.

      Il s’agit de deux courants d’idées issus de la philosophie des lumières et de la révolution de 1789( précédé par la révolution américaine, mais l’influence de celle-ci a été beaucoup moins important dans l’histoire politique).

      Tous deux sont progressistes( du passé faisons table rase et supprimons tout ce qui rappel l’ordre ancien traditionnel pour imposer le nouveau délire à la mode), égalitaristes, universalistes,individualistes, anti chrétiens, cosmopolites, et antinationaux.

      Ce qui les différencies tiens dans un mouchoir de poche, car leurs programmes économiques ne sont que le reflet de la clientèle à laquelle ils souhaitent s’adresser, on peut donc les assimiler au même camp car ils se rejoignent sur l’essentiel...

      Il est d’ailleurs notable que le socialiste et le libéral ont toujours fait alliance contre la réaction et le fascisme, qui plus est il faut rappeler que peu importe l’époque et le lieu le grand modèle de la gauche a toujours été Robespierre et la révolution française c’est à dire l’ultralibéralisme guillotineur( Mélenchon n’a jamais cessé d’en parler en bien...).


    • " Quand je dis que Macron et Mélenchon ont exactement le même programme mis à part sur les sujets économiques je part d’un constat objectif ... ". Et je disais bien que l’économie n’était pas un mince sujet, d’autant moins dans nos sociétés actuelles, et que sur ce plan il est assez grossier de formuler les choses comme vous le faites. Mais bon, lisant ce que vous dites plus haut de Philippot (d’un très haut niveau), il n’y a pas lieu de s’étonner.


  • Déplorant la politique souveraine de Phillipot, une patronne de PMU : « Et puis ici, tout le monde va faire ses courses en Allemagne : les légumes sont moins chers, l’essence et les cigarettes aussi » -> pourtant, si ce qui est allemand sera effectivement plus cher, ce qui est français le sera moins, et ce seront les Allemands qui viendront dans son PMU. Ceux qui ont plus de 40 ans se souviennent bien que l’Allemagne était hors de prix pour un Français, et que la situation actuelle est artificielle, tue la production française et n’arrange que ceux qui vivent de l’impôt (des fonctionnaires comme moi) pour qui, effectivement, c’est maintenant moins cher de prendre des vacances à l’étranger.
    Il me semble que ce pb, au delà de l’anecdote, est un truc fondamental à faire comprendre chacun à notre niveau aux Français. Que cette patronne de PMU comprenne qu’elle votre contre son propre intérêt, comme tant d’autres !

     

  • Le problème c’est que les débiteurs peuvent demander de rembourser la "dette" demain lundi.

     

  • Philippot commence à penser et à parler comme un vrai resistant, esperons que ce ne soit pas que du vent avec la bouche....
    Si c est reel il pourra compter sur mon soutient, plus il se rapprochera de la pensée de ER, plus il va faire mal au systeme ...


  • Faut il attendre des taux de chômage de 25% pour que la masse se rende compte que l’euro plombe notre économie ?
    L’argument massue qu’on nous sert est qu’un retour au franc se traduirait pas une perte de 30% de la valeur de notre monnaie.
    Loin d’en mourir, ce sera le premier pas vers une renaissance.
    En 1960, un Deutsch Mark équivalait à un Franc et au milieu des années 80, date à laquelle le Franc s’est arrimé au Mark, ce rapport était de 1 pour 3.5
    Alors avons nous plus souffert en 25 ans de dévaluations extrêmes ou en 30 ans de franc fort puis d’euro ?
    La monnaie est un outil, pas un Dieu à qui il fait tout sacrifier. Un cycliste change de rythme quand arrive une côte. Il "dévalue" en mettant le petit plateau et grand pignon, ça lui permettra de reprendre son souffle et au final pour aller plus vite au lieu de s’épuiser avec un vélo dépourvu de dérailleur.

     

    • malheureusement la masse est à la masse et ne comprend franchement pas grand chose....
      C’est décourageant de tenter de faire comprendre quoi que ce soit à des gens qui ont la TV....
      Mission impossible pour ma part je n’essaie plus depuis dimanche dernier...Qu’ils se démerdent !
      Le problème c’est qu’ils nous ont mis dedans aussi mais bon ...


  • Philipot totalement sur une ligne E&R
    J’allais voter FN, je me suis ravisé devant la catastrophique marine.

    Créer un nouveau parti antimondialiste est prioritaire, il nous faut un Conseil National de la Résistance. Entendons nous sur la libération du pays et nous debatterons de ce qui nous divise plus tard.

     

  • Florian Philippot a raison, il faut réunir les français de toutes origines, et de toutes sensibilités, dans une lutte intense contre le mondialisme, qui a déclaré une guerre sans merci aux peuples, dont à celui qui habite en France.


  • Florian Philippot : "Il nous faut monter un front antimondialiste de droite, du centre et de gauche"

    Bref, UPR.

     

    • L’UPR n’est pas un parti patriote car son président, au second tout de l’élection présidentielle, a avoué à J-M. Apathie qui l’interrogeait qu’il ne voterait jamais pour le candidat patriote et qu’il préférait voir la victoire du candidat mondialiste. Au moment de faire de vrais choix politiques, François Asselineau trahit donc tous ses engagements et choisit de rester dans l’UE et l’Euro.

      De plus, l’UPR est une force politique insignifiante dont le programme est rejeté par plus de 99 % des Français.


    • Arrêtez avec votre gourou Aselineau. Il dit des choses vraies mais n’a pas l’âme d’un chef ou d’un meneur et encore moins d’un tribun. Il a sa place comme conseiller, lieutenant ou éventuellement bras droit.


    • #1748354

      T’inquiètes, le tien sera rejeté par la même proportion de Français dès que tes copains de l’énarchie et FM auront achevé de transformer le FN en parti socialiste, en délaissant la question identitaire.
      Et puis, de toutes façons, le seul et unique moyen de parvenir au pouvoir via les urnes, c’est de faire campagne pour la défense des intérêts des dominants. Si tu penses qu’il est possible de gravir les marches du pouvoir en gardant son âme, t’es une huitre.


  • Sans moi. Pour moi le probleme majeur de la France c’est la perte de libertes individuelles. A force d’importer des assistes d’Afrique, on devient un pays ou l’Etat est omnipresent. Loyer paye, etude finance, non-emploi remunere, aide rentree scolaire, vacance subventionnee, ...mais ils ont beaucoup souffert.


  • Philippot a raison sur le fond. Mais sur la forme, j’ai peur qu’il ne donne accès à la parole qu’à des individus lisses et sans profondeur. A l’image des candidats cosmétiques et sans consistence de LREM Le problème du FN, c’est qu’il ne laisse pas s’exprimer les gens intelligents.


  • "Un front antimondialiste de droite du centre et de gauche " existe déjà .... Ça s’appelle Égalité et réconciliation !!!

     

  • Mr Phillipot doit quitter le FN (machine à perdre et rabatteur du Système) pour fonder un vrai parti patriote antimondialiste. Evidemment le problème de Phillipot, c’est l’identité qui est pour lui secondaire voire négligeable. Et qu’il renonce aussi à cette idée de sortie de l’Euro qui fait peur aux Français.

     

    • Commentaire illogique.

      On ne peut pas être antimondialiste sans être anti-Euro.
      Aujourd’hui, la catégorie surdéterminante est l’économie, au-delà du politique, même, donc une bonne partie de la lutte se passe au niveau économique.
      C’est tout naturellement que la domination se fait par l’Euro.
      Je ne vois pas comment on peut se déclarer patriote tout en approuvant une monnaie créée par des gens voulant détruire la France et qui nous ont mis dans à peu près toute la merde dans laquelle on est actuellement.

      On ne peut pas dire que quelque chose émanant du même créateur malsain que toutes les conneries que l’on a subies puisse être une bonne chose, Doux Jésus !

      Comment diable peut-on s’affirmer patriote, nationaliste, en acceptant, de plein gré de détruire une partie de sa souveraineté, livrer son budget et son économie à Bruxelles qui nous veut tout sauf du bien et à Francfort qui dans le meilleur des cas pense naturellement à ses intérêts et dans le pire nous veut aussi du mal !?

      Franchement, ne voyez-vous pas cette contradiction évidente ?

      L’Euro est un sujet central. A croire que pour certains (rentiers, donc loin des préoccupations du petit peuple, et profitant même de l’euro parfois, on rentre là dans les contradictions de la bourgeoisie), c’est juste une obsession de Philippot, et que c’est un sujet secondaire...

      De plus, si les français ont eu peur de cette sortie, c’est à cause de l’affolement médiatique et non en s’étant instruits sur le sujet et pesé le pour et le contre.
      Les français croient aussi que Macron baissera le chômage, ce n’est pour ça que ça arrivera.

      Cet argumentaire se développe un peu partout et il est illogique. Ça fait peur de voir qu’on peut arriver à de tels raisonnements.
      La plupart tenant ce discours sont des héritiers d’un certain FN, qui voient en ce mouvement un parti de témoignage culturel, c’est à dire nuls en économie (ou faisant semblant de l’être quand elle leur profite mais est en porte-à-faux avec leurs convictions affichées), mélangeant liberté et libéralisme, ne comprenant pas que l’ultralibéralisme actuel, que l’on croit être une prolongation du libéralisme n’en est pas un mais son inverse, un monopole, et que la solution pour le pays ne consiste pas à balancer 3 bougnoules à la mer...

      Mais, pour ne pas monologuer, j’aimerai que vous disiez en quoi l’Euro est une bonne chose.
      (Par exemple, ne voyez-vous pas le lien, Euro>Chômage, Chômage>Emploi de migrants, Immigration favorisée par l’UE ?)


    • Je suis entièrement d’accord car il s’agit d’une excellente idée, comme cela il va disparaitre dans l’oubli et non n’aurons plus à subir son insupportable présence...

      Entre sa monomanie anti euro, son mépris pour la défense des valeurs traditionnelles, ainsi sa négation de l’importance de l’identité française, il y a beaucoup trop de chose qui l’éloigne des électeurs du camp national et des classes populaires pour qu’il ait une chance d’exister politiquement.


    • je réponds sur l’euro car je suis contre mais je peux comprendre les avantages en tant que monnaie forte et fiable pour les échanges extra nationaux,
      Cela dit on peut très bien avoir deux monnaies, une nationale, le Franc et une monnaie européenne internationale comme l’était l’écu qui fonctionnait parfaitement (le fameux serpent monétaire).
      sauf qu’il faudrait le rendre visible, le monétiser car du temps de l’écu ce n’était qu’un artifice comptable et non une vraie monnaie palpable


    • Plus que jamais, il doit quitter le FN et fonder son parti.


    • @paramesh

      Hmmm... je vois.
      Mais, prend garde. Tu es en train de répéter ce qui a fait plonger marine dans l’entre-deux tours...
      Je ne pense pas qu’il faille tergiverser ainsi.
      Désormais, faut y aller frontal.


  • Ce n’est pas que ne je n’aime pas Mr. Philippot, mais il se décridibilise en s’affichant avec des Geneviève de Fontenay, en disant des "le patriostisme c’est l’amour coeur coeur". J’ai pas envie d’un leader franchement gay et dans ses pratiques et dans ses manières. Ce n’est pas le leader qu’il nous faut : du moins peut-il être un bon soldat. La France ne se relèvera qu’en retrouvant ses racines catholiques : et ce n’est pas Mr. Philippot qui va les incarner. Je ne supporte plus ces élus qui ne jurent que par la République.


  • Philipot propose ce que Alain proposait déjà depuis 10 ans .Enfin on n’a compris qu’un front large et toute les bonnes volonté était les bienvenue pour reprendre la France en main.On n’a perdu dix ans pour rien ....

     

  • Ce que souhaite Philippot avec raison passe par une fusion du FN avec les insoumis de Melenchon et aussi la sécession d ’une fraction du FN sur la ligne De Lesquin qui représentent en réalité l ’ aile droite d ’ En Marche .


  • Un parti antimondialiste, en y associant les Algériens, qui sont là parce que c’est le vœu des mondialistes ? Et les camarades de branche, qui ont tellement envie de sortir des chiottes, qui y croient. Cette gestapette a été longtemps mise en évidence ici, puis il y a eu, disons, une période récente plus "retenue". Attendons l’avis de Soral. Il va falloir une analyse fine pour au moins que cette élucubration ne porte pas préjudice à ER.


  • @tous
    Inutile de nous disputer sur l’Euro (le rot ?), ou quoi que ce soit d’autre. Le français vote uniquement pour ses intérêts et se fout de la nation du moment qu’il y a une bonne bière à se taper sur le canapé acheté à crédit en regardant un match du PSG sponsorisé par l’état gazier terroriste qui flingue ses enfants à la terrasse d’un bistrot ou au bataclan. Mon sport favori, moi qui hais le foot ? Trouver un électeur de maquereau qui vient de perdre son boulot et lui dire, "bien fait pour ta gueule" !!! Oui je sais, c’est bas, mais nous ne sommes pas tous des lumières.....

     

    • Moi, c’est l’invasion du pays qui me dégoûte ! Je vois l’autre Clémentine Autin ,pleurer avec le manque de vote des quartiers populaires. Il y a des difficultés, gnagnagna , Mais il faut dire quartier peuple d’immigres ! Mais pour toucher les allocs, rsa, bouffe gratos, je vous assure qu’il savent bouger leur cul !
      J’ai le droit de le dire ! Je vois des gens qui viennent de pays musulmans, qui vivent ici comme au pays ! TV, habit, langue !! Mais merde c’est la France ici !!
      Et l’autre Macron qui veut diviser les classes des quartiers populaires, la verite c’est qu’il vont mettre encore des sous sur des gosses dont les familles parlent et écoutent la langue du pays
      Et les racailles qui font la loi avec des dossiers hyper charges ! Et bien c’est volontaire ce chaos !
      Philippot, est un type que j’aime beaucoup, adroit qui parle bien. Il a perdu ! Marine est passee.

      Donc si j’écris la verite c’est xénophobe d’après l’intervenant, oui mais c’est vrai.


  • Il faut surtout une vraie droite patriote avec des valeurs nationales. Il faut protéger les
    français contre le mondialisme, Bruxelles, l’immigration sauvage et l’islam conquérant. Il y a assez à faire sans lorgner du côté de la gauche ou du centre.
    Il faut surtout avoir le courage de ses opinions et rejeter le politiquement correct qui est en train de tuer la France...


  • L’anti-mondialisme de gauche, gangréné de LGBTisme, de migrationisme... sans compter les mecs qui jouent du djembé et les boudins de l’éduc’ nat’... Non, je ne peux pas. Continuez sans moi les copains et bonjour à Bertrand Cantat quand vous le verrez.

     

  • 6 députés et une branlée aux présidentielles.
    Le bilan de Marine Le Pen et sa stratégie de la dédiabolisation et de la stigmatisation des musulmans du quotidien aura mené le FN dans le mur. Pauvre Jean-Marie... des décennies à fonder un parti et quatre à peine pour le voir réduit à néant.

     

    • Jean-Marie a fait 11% en 2007
      Marine a fait 34 % en 2017
      Elle n’a donc pas "Réduit à néant" le FN.
      Tu veux dire qu’elle aurait pu faire mieux, bien mieux. C’est vrai, et c’est dommage.
      Mais alors contente toi d’écrire qu’elle aurait pu faire mieux au lieu de
      raconter n’importe quoi.
      A trop exagérer on perd toute crédibilité.


  • L euro ne defend que l interret du capital, c est une arme anti inflation cree pourbet par l allemagne, nous n avons pas besoin d une monnaie forte, mais d une activite economique forte, les seuls qui ont interret a une monnaie forte sont ceux qui ont deja un capital important et qui ont besoin de misere en France pour le faire fructifier par une main d oeuvre pas chere sans protection sociale ni contract de travail cest ce qu on nous vend depuis Sarko avec l autoentrepreneur qui n a ni chomage ni retraite et qui marche a coup de factures de sous traitance.


  • La soupe Macron version nationaliste ? Courage gamin.


  • Le FN, bientôt un chapitre de l’histoire révolue ? C’est à espérer.

     

  • Comme je l’avais relaté un mois avant les présidentielles sur ce site , après les législatives : c’est l’implosion du FN . Nous y sommes , après notre homme , la marine jettera l’éponge . Dans le courant qu’elle a promotionné , le FN pouvait certes rassemblé " large " et recueillir davantage de voix , mais le système a bien anticipé , ( vu la fébrilité ambiante durant les mois qui précédèrent les présidentielles ) et a œuvré pour éviter le pire . En éradiquant Fillon , représentant LE potentiel concurrent qui pouvait faire échouer le système , en discréditant et atomisant Tous les autres partis , relégués pour ainsi dire à lécher les bottes du candidat du système par excellence, pour obtenir quelques strapontins .
    Nous n’avons plus à faire à des partis plus ou moins " téléguidés " par les maîtres comme par le passé , mais un SEUL , fondé à l’arrache en quelques mois avec le pantin qui va avec , et là , à mon avis , le système a gravi un échelon majeur , pour mettre en pratique sa mondialisation .
    ( si cela est ma pensée , c’est sans aucune rancoeur contre quiconque , puisqu’on les " connaît " , sauf sur les procédés et courants pris par Mlp concernant le FN , qui a certes recueillis davantage de voix qu’auparavant , mais désormais HS .)
    Jmlp aurait peut être fait moins en score , mais sa voie ascendante l’aurait fait craindre du système . Toutefois , avec le respect que je dois à cet homme , il a également une part personnelle importante , vu son choix de présidence de son parti , alors ...


Commentaires suivants