Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ford propose le départ à 41.000 de ses salariés

Le constructeur automobile Ford Motors a proposé un plan de départ négocié à 41.000 de ses ouvriers payés sur une base horaire, aux Etats-Unis, afin de réduire ses effectifs. Bien qu’il soit le mieux portant des trois grands de l’automobile de Detroit, et le seul à ne pas avoir demandé l’aide du gouvernement, Ford dispose de plus de personnel qu’il ne peut en utiliser pour fabriquer des voitures ou des camions, si l’on regarde la demande, souligne Mark Truby, le porte-parole de l’entreprise.

Le fabricant ignore combien de ces salariés accepteront l’offre faite, avec des incitations à partir plus favorables que le minimum légal. Les ouvriers ayant un an d’ancienneté devraient recevoir en quittant Ford une quantité d’argent liquide, de 20.000 à 50.000 dollars, des bons d’achat de 25.000 dollars pour des voitures de la maison, ainsi qu’une couverture santé temporaire de six mois.

Ford n’a pour l’instant que 634 ouvriers inscrits sur sa liste de licenciés aux Etats-Unis, mais voudrait faire correspondre ses effectifs à sa production. La compagnie a déjà obtenu 1.000 départs volontaires en début d’année, la ramenant à un effectif actuel de 80.200 personnes. Selon un accord passé avec le syndicat de l’automobile, les partants sont payés quelques mois de plus que leur présence réelle dans l’entreprise, après leur départ.

Par le passé, les banques d’emploi leur assuraient une paie maintenue pour une durée illimitée, même si l’entreprise venait à disparaître.