Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

France Inter et Europe 1, entre chute de crédibilité et chute d’audience

Devant les statistiques d’audience épouvantables de la station Europe 1 (les pires de son histoire), le grand patron en personne est intervenu : Arnaud Lagardère bazarde la direction et place ses hommes à la tête de ce qui fut, après 1968, la radio la plus écoutée et la plus en pointe de France en termes d’info et de réactivité. Aujourd’hui, Europe 1 est dépassée par France Info et RMC, c’est -à-dire par l’info continue et par le populisme. Pour la rédaction d’Europe 1, la présidentielle est loupée. Denis Olivennes, le libéral-trotskiste s’en va donc, remplacé par le fils Lagardère, qui n’avait jusque-là pas vraiment brillé dans la branche média de son groupe.

« Ce n’est pas complètement nouveau. J’ai déjà exercé la présidence dans les années 2000 aux côtés de Jérôme Bellay. Mon père, Jean-Luc Lagardère, aussi, à plusieurs reprises. C’est un modus operandi dont j’ai l’habitude quand les choses ne vont pas bien »

Europe 1, avec ses changements de grille successifs, fait penser à Libération et ses changements de formule qui ne changent rien... au fond. La forme, le public s’en fiche, ce qui compte, c’est le fond. Or le fond idéologique d’Europe 1 est tellement imbibé de libéral-sionisme, cette idéologie perdante en crédibilité et en notoriété, que le remplacement des hommes de tête n’y fera rien. Libération vit une descente tranquille aux enfers depuis 2005 et le parti pris pour le « oui » au référendum sur la constitution européenne. Le choix libéral est le fait des élites, pas du peuple. Et c’est le peuple qui fait l’audience d’un média, pas l’élite. C’est aussi bête que ça.

 

JPEG - 89.6 ko
Olivennes et Elkabbach, la force de frappe idéologique qui a fait couler Europe 1

 

Que nos dirigeants politiques et médiatiques n’aient pas compris ça est un profond mystère. Sont-ils mal entourés ou n’ont-ils tout simplement pas le choix de leur contenu ? On penche pour la seconde solution. Lagardère Jr était interrogé jeudi 20 avril par Le Monde :

« À quel niveau d’audience jugez-vous qu’Europe 1 sera “redressée” ? »
« Je ne veux pas fixer de chiffre mais il faudra que l’audience soit bien plus élevée. Notre référence c’est RTL, car c’est une radio qui a une ligne cohérente et est indépendante. Nous visons ce niveau et je suis sûr qu’on peut l’atteindre grâce au professionnalisme des équipes. »

Viser l’indépendance, ce serait bien. Un peu plus tard, Arnaud reparle d’indépendance, n’y voyant aucune contradiction :

« Interviendrez-vous dans l’éditorial ? »
« Jamais ! Je serai toujours le garant de l’indépendance de la station demain comme aujourd’hui. »

 

Et alors que tout le mondre croyait que la station allait un peu plus incarner l’esprit du peuple plutôt que de son élite, Arnaud remet tout par terre :

« Europe 1 n’a pas vocation à être populiste, elle doit garder sa qualité et son indépendance. »

Conclusion : pour le fils Lagardère, le populisme ou la relation forte à l’auditeur n’est pas un gage d’indépendance. La remontée sera donc très difficile, d’autant que Jean-Pierre Elkabbach, le symbole de la soumission oligarchique, reste « conseiller pour les médias du groupe ».

Nous parlions de France Inter en introduction, tout le monde sait ce que cette station d’État est devenue : le pendant d’Europe 1 dans le service public audiovisuel. On ne reviendra donc pas sur nos articles révélateurs du fond de pensée qui fait l’unité idéologique de Radio France. France Inter, son navire amiral, représente la voix de l’Occupant, c’est carrément Radio Paris. Les éditorialistes y sont ouvertement socialo-sionistes, à l’encontre de toute décence et du respect de la pluralité des opinions. On le répète et on le répétera : un représentant d’E&R a-t-il jamais été invité sur la station qui devrait donner la parole à toutes les opinions existantes ?

 

 

Le journal Causeur, fondé par Élisabeth Lévy et ses généreux sponsors de la nouvelle droite sioniste, qui a mis de l’eau dans son vin en acceptant une petite tranche de nationalisme français (mais en rejetant le socialisme qui a failli), ne donne pas la parole à E&R mais suit notre site à la trace. Elle nous marque à la culotte, la Lévy ! Ainsi, ce vendredi 21 avril 2017 paraidssait un article sur le biais idéologique de France Inter.

J’évite généralement les émissions du matin, où règnent, sûrs d’eux, impérieux et souverains, M. Cohen et sa bande, lesquels, dans les différents domaines qu’ils abordent, pontifient et, sans vergogne, imposent leur propre vision des choses. Ceux-là, quand ils reçoivent des représentants du Front national (pendant longtemps ils s’en sont farouchement gardés mais il a bien fallu à la fin que, de temps en temps, ils s’y résignassent !), c’est pour les soumettre à un bombardement acharné de questions venimeuses, toujours les mêmes, inlassablement répétées, afin de leur couper systématiquement la parole et les empêcher de développer clairement et posément leurs positions devant les auditeurs, comme devrait normalement pouvoir le faire tout responsable politique reçu dans une radio. J’évite aussi les émissions se voulant de détente et affichant des prétentions comiques, celle de Nagui, en fin de matinée, et celle de Charline Vanhoenacker, en début de soirée, émissions honteusement colonisées par des humoristes gauchistes plus ou moins abjectes, voire franchement obscènes.

L’auteur de l’article est tombé sur la chronique de Daniel Morin :

Un certain Daniel Morin, donne une imitation bête et méchante de Radio-Courtoisie (rebaptisée sans complexe Radio-facho). On commence par entendre la musique de « Maréchal nous voilà », puis un speaker doté d’une ridicule voix de pimbêche prend la parole et fait l’éloge de « Marie-Françoise, élue patriote frontiste qui, à 67 ans, dans un incroyable élan de chrétienté, se tire encore le lait pour le distribuer gratis aux femmes de sa commune qui, pour leur plus grand malheur, ont la mamelle sèche » avant de s’en prendre à « M. Guy Bédos, fantaisiste pamphlétaire léniniste qui depuis 50 ans salit la France de ses saillies bobos-gauchistes qui n’amusent que les traitres à la nation et les rastaquouères qui l’assiègent… » Il y en a aussi pour Ménard, pour Zemmour, pour Valeurs actuelles… et pour les pastilles Vichy (association particulièrement désopilante !) et, bien sûr, pour« Dame Marine qui bientôt sera présidente de la France »… L’humoriste, ayant fini son numéro parodique plein de finesse, reprend alors sa voix naturelle et conclut d’un ton grave : « Oui, je sais, ça fait peur… Mais, attention les amis, je vous rappelle que la menace frappe à notre porte. »

Contrairement à Europe 1, France Inter, malgré cet engagement socialo-sioniste avéré, gagne des auditeurs. Il faut dire que le chantage au « fascisme » fonctionne bien, sur les catégories de population sensibles à la gauche des valeurs. Ou ce qu’il en reste : les valeurs d’égalité et de fraternité qui ont quelque peu sombré, quand on écoute la station... Ainsi termine le « réac » André Pouchet sur Causeur :

C’est pourquoi le vil mouchard, que je suis, le sycophante sans état d’âme, ne craint pas de demander poliment au CSA quelles sanctions celui-ci entend prendre à l’encontre de tous ces gens qui squattent impunément les ondes et s’y comportent comme s’ils en étaient les légitimes propriétaires. A l’encontre de tous ces gens qui, à l’aube du premier tour de la présidentielle violent aussi allègrement l’équité de traitement dont, sur les ondes nationales, devraient bénéficier tous les candidats.

Ça s’appelle la démocratie en matière d’expression. On peut rêver...

Comprendre les soubassements idéologiques de l’univers médiatique dominant avec Kontre Kulture

 

France Inter et le « service » public, sur E&R :

Europe 1 et l’indépendance, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La bête-médias s’effondre (777, pierre jovanovic)

     

  • Pour le fils Lagardère, j’ai en mémoire le doc "Jade et le milliardaire"... à voir absolument !

    Pour France Inter, une chronique du 17 mars vient d’être censurée. Audrey Vernon qui apporte un vrai bol d’air frais par son style dans l’ancien esprit Inter (qu’on aime ou pas...) est "convoquée à un entretien préalable à sanction par la direction de la station".


  • La chute de tous grands monuments commence par des fissures, ce n’est qu’une question de temps.


  • Ils ne veulent pas comprendre ,mais un jour viendra ou ils seront obligé parce qu’il n’y aura autrement plus aucuns d’auditeurs.Ils faut qu’ils mettent de coté leur idéologie ,et qu’ils fassent simplement de la radio ,voir de l’information .Ils sont la pour ça ,mais pas pour faire de la propagande ,cela ne marche plus avec internet .Ces radios sont en retard de 15 ans ,et pour des professionnels ,ils ne s’en rendent même pas compte . Mais c’est plus facile de flirter avec le pouvoir pour avoir des subventions et cracher sur ce bon peuple "populiste" .Continuez comme ça ,et dans peu de temps ERFM va vous faire la pige ,sans forcer, j’en prends le pari .


  • Chouette.
    Qu’ils disparaissent vite et surtout discrètement.


  • Ils s’en tapent... Tant qu’il y aura des cons pour payer la redevance....peu importe qu’il y ait des cons pour les écouter ... Du moment que tout ce beau monde puisse continuer à s’éclater dans leurs riads au Maroc....
    tu veux du changement ?... Bulletin d’vote camarade...


  • Franchement je n’aimerais pas que ces médias disparaissent, je ne veux surtout pas qu’ils changent d’idéologie ; parce que c’est tellement jouissif de cogner (intellectuellement bien sûr) sur les gauchiasses avec leur manque de cohérence profond, leur incapacité déroutante de construire une quelconque argumentation. Tout chez ces gens là n’est que idéologie, et quelle idéologie d’ailleurs ? de caniveau, et dont ils ne sont nullement capables d’expliquer les tenants et les aboutissants. 2 candidats à mes yeux symbolisent cette gauchiasserie Arthaud et Poutou ; ils n’ont que le mot anti-capitaliste à la bouche ; vocifèrent pour que les banques soient nationaliser, bnp, société générale etc. Mais c’est une blague j’espère ; c’est deux guignols ne disent pas un seul mot sur la BCE, ni sur le rôle d’une vraie banque centrale, ils ne disent rien sur l’emprise maléfique du dollar et le danger que cela représente à long terme, une monnaie garantie par du vent, rien. Mais ils parlent en longueur de journée des banques sans jamais aller à la source du mal et les médias les accompagnent, laissent faire et distraient ainsi le peuple.


  • Elkabbach devrait aller a la pêche


  • Si l’on compare France Inter avec ERFM, mettons même en dehors de tout positionnement politique, que remarque-t-on ?

    Deux différences fondamentales :

    Là où France Inter fonctionne sur un modèle hiérarchique en misant sur la quantité de ses auditeurs, ERFM fonctionne en mode relationel et mise sur la qualité des siens.

    Un auditeur de qualité devient automatiquement prescripteur des informations qu’il possède dans son quotidien là où les abrutis qui ne font que régurgiter ce qu’ils viennent d’ingurgiter se retrouvent nettement moins convainquants.

    Quand à l’organisation hiérarchique Vs relationelle il se passe exactement ce que j’ai très bien connu sur matos IBM (j’étais informaticien sur Main Frame, les grosses babasses avant la micro) lorsqu’on est passé des bases de données DL/1 (hiérarchiques) aux bases de données relationelles DB2 avec un langage de requête hyper performant appelé SQL.

    Dans un modèle hiérarchique les données sont organisées sur le modèle d’une entreprise à la Papa : le chef au haut de la pyramide puis en dessous de lui les sous-chefs, puis les grouillots, puis les interimaires pour finir avec les femmes de ménage. Et on ne peut faire d’analyses que descendentes (Top down) ou ascendentes (Bottom up). C’est hyper rigide et pas réactif du tout. Alors qu’en relationel on balance les données en vrac, soit l’information, son type et son ou ses liens avec les autres informations. Dans le plus complexe des cas nous n’aurons pas plus de deux types de liens : le lien reciproque comme "voisin/voisin" et le lien inversé comme "parent/enfant".

    ÉPICÉTOU !

    Avec ça et SQL qui n’est autre que des opérateurs booléens tout cons on peut faire les pieds au mur quelque soit le problème posé sans avoir à réorganiser la base de données au moindre coup de vent.

    Le truc qu’ils refusent encore d’admettre c’est que les médias de type hiérarchiques (télé, radios et journaux) sont morts le jour de la naissance du protocole TCP/IP, c’est à dire Internet. Il n’y a rien de plus relationel qu’un réseau et Internet c’est quoi ? C’est le réseau des réseaux. Littéralement, ça veut dire interconnection des réseaux entre eux.

    La seule légitimité qu’il reste aux média main stream est du niveau de la pastille rouge avec "Vu à la télé" écrit dessus pour vendre un produit. Et franchement, les gens qui se laissent encore convaincre parce que "Vu à la télé" on les leur laisse.