Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

France : taxes par-ci, taxes par-là, échec partout

Jusqu’à quand ?

En Socialie, il n’est pas un problème qu’une bonne non-solution ne saurait résoudre. En Macronie, c’est globalement la même chose, le panache communicationnel en plus : devant un problème donné, on continuera à employer les mêmes procédés foireux avec une obstination qui confine à la psychiatrie lourde mais au moins le fera-t-on avec la fougue et l’entrain que la jeunesse permet. Et en Macronie en particulier comme en Socialie en général, une vraie bonne non-solution à tous les problèmes, c’est une bonne taxe, pardi !

Le cas du paquet neutre est tout à fait symptomatique. Mesure constructiviste typique basée sur la remise en question d’un comportement réprouvé (fumer des cigarettes) non par la morale mais bien pour des raisons de coûts dans la santé collectivisée, l’idée consiste à faire croire qu’en enlevant sur les paquets de cigarette la spécificité des logos et autres emballages colorés, on parviendrait à réduire la vente des tiges à cancer.

Bien évidemment, plutôt que faire des paquets réellement neutres (i.e. blancs), il a rapidement été question d’introduire des images dépeignant les désagréments encourus suite à l’abus de cigarette, espérant ainsi dégoûter le consommateur devant les photos plus ou moins abominables de tumeurs et autres joyeusetés que l’addiction au tabac entraînerait. Malheureusement et comme prévu, six mois après l’introduction de ces paquets pas neutres du tout, le constat est particulièrement peu encourageant puisque les ventes ne se sont pas effondrées.

Elles n’ont même pas réellement diminué. Du reste, notons la polémique typiquement aoûtienne qui entoure les chiffres puisque si RTL affirme que depuis le premier janvier dernier, la consommation de cigarettes a augmenté, pour d’autres médias, elle n’a simplement pas bougé.

Une chose est sûre : comme en Australie où la mesure est en place depuis plusieurs années, on constate le même non-événement, à savoir l’absence d’effet sur la consommation. L’argument majeur qui avait donc présidé à la mise en place de ce paquet à photo gore est donc, comme on pouvait s’en douter, complètement bidon. On peine de la même façon à justifier la mesure avec l’autre argument habituellement utilisé (enlever l’envie aux enfants d’acheter leur premier paquet de cigarette) dont la portée n’a toujours pas été vérifiée et qui nécessite, de l’avis de ses promoteurs, une bonne grosse génération de 25 ans pour pouvoir être observé.

Avec cet échec, la diminution de la tabacomanie sera-t-elle remise à plus tard ? En Macronie, que nenni !

Devant le problème « cigarette », il suffit d’une solution simple : une bonne grosse taxe amenant le paquet à 10€.

Tant pis si le problème est surtout lié au coût pour les finances publiques de la santé collectivisée. Tant pis si l’augmentation du prix précipite les consommateurs sur le marché noir et les délinquants sur le sentier cossu de la contrebande. Tant pis si le reste des pays européens permet de s’approvisionner facilement en paquets à prix cassés. Tant pis si cette solution crée de nouveaux problèmes : cela va marcher, parce qu’elle a déjà été utilisée maintes et maintes fois avec succès.

[...]

Enfin, il serait dommage de clore le sujet des taxes rigolotes et si singulièrement efficaces sans évoquer un nouveau cas particulier de taxe individuelle tout à fait pertinente et judicieuse.

L’histoire a été éventée par l’Est républicain qui relate dans une récente édition la délicieuse aventure taxatoire vécue par Francisco Castano. Ce dernier, qui avait installé une petite serre artisanale de 6 m² (quelques planches et quelques pièces de film plastique) au dessus des dix pieds de tomates plantés dans son jardin, a eu l’idée réellement lumineuse (et, reconnaissons-le, remarquablement honnête et citoyenne) de déclarer cette serre à sa municipalité. Municipalité qui s’est empressée de taxer l’impétrant : 168 euros seront à payer, dont 126 pour la part communale et 42 pour la part départementale, soit 28 euros du mètre carré de serre artisanale, ou presque 17 euros par plant de tomates.

Lire l’intégralité de l’article sur h16free.com

L’État français ou le mépris du peuple, à lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1787331

    Au regard de I’éfficacité de l’administration, il est évident que la pression fiscale en France en est inversement proportionnelle....


  • #1787333

    Dans mon cas, la surdose de ces photos de cadavres force même mon désintérêt face au message initial.
    Autre chose, l’article intégral mentionne une taxe sur la récupération de l’eau de pluie, ce qui est bien sûr inversé, c’est la non-récupération sur des surfaces imperméables qui est taxée.


  • #1787378

    Tant que les fumeurs n’auront pas compris qu’ils engraissent ceux qui sciemment les empoisonnent ben le cirque va continuer ! Ces paquets décorés n’ont qu’une seule fonction : empêcher les "class action"à l’encontre des British & American tobbaco Inc ! Bref à partir du moment où le mouton est averti on peut le tondre à loisir. D’autant plus que les cigarettes sont imbibées de produits fortement addictif qui rend le fumeur complètement accro et pour le restant de ses jours souvent.


  • #1787417

    Quand nos dictateurs maitriseront l’identification formelle des internautes, et quand ils estimeront que la communication sur internet doit être restreinte pour que (leur propagande) ça soit plus lisible, les commentaires seront taxés. Les Tweet seront taxés. Les posts Facebook seront taxés... Même les recherches Google seront taxées. Parce que bon, trop s’informer c’est pas bon pour eux non plus. Et si ces bras cassés ne parviennent pas à maîtriser l’identification, et bien ça sera punition générale en taxant les abonnements internet pour les même motifs. Je suis certain de ne pas exagérer. Ça ira jusque là, parce qu’on continuera à les laisser faire. Ils n’ont aucune raison de s’arrêter !

     

    • #1787522

      Tout à fait , lorsqu’on créé des addictions , l’état n’est pas loin derrière pour en récupérer le fruit !
      Et vu l’historique ces dernières décennies , ça va être le jackpot !


  • #1787437

    Je me demande si la loi oblige à l’exposition des paquets ;
    et si non, pourquoi continuer ?


  • #1787481
    le 21/08/2017 par Francois Desvignes
    France : taxes par-ci, taxes par-là, échec partout

    Au temps T1, tout impôt initial finance la création de l’Etat

    Au temps T2, tout impôt supplémentaire finance la croissance de l’État

    Au temps T3, tout impôt surnuméraire finance la mort de l’État.

    Depuis 2005 (au moins) tout impôt national nouveau a pour but inavouable la fin de l’État-nation, l’entité supérieure, l’UE, devant le remplacer et ce 27 fois dans l’Union.

    Ça n’a rien à voir avec le tabagisme et tout à voir avec nos libertés.


  • #1787536

    Les réglementations européennes contribuent à entretenir un foutoir pas possible. Malgré la soi-disant universalisation des réglementations chaque état fait ce qu’il veut.

    Étant tireur ludique et lassé du zèle des armuriers belges qui rechignent à vendre de grosses quantités de cartouches, qui relèvent votre identité, posent des questions et tutti quanti, j’ai effectué récemment un voyage au Luxembourg.

    Je me suis présenté chez un armurier proche de la frontière (et...quelle frontière ?) Le gars ne m’a jamais vu. Je pose mes autorisations sur le comptoir, je lui demande s’il a un tel calibre en stock et qu’il m’en faudrait 15.000 unités (en vue d’un achat groupé à plusieurs tireurs)

    Par mesure de précaution, j’avais emmené les autorisations de plusieurs d’entre eux, en cas de contrôle de la douane volante, afin de justifier une telle quantité. Surtout par les temps qui courent.

    Ni une, ni deux. Le gars consulte son stock dans l’ordi, disparaît un moment et revient accompagné d’un diable sur lequel, ma commande est entassée, prête à être emportée. Il n’a même pas relevé mon identité et n’a consulté aucun de mes documents.

    Mieux, il m’a remis une liste de tarifs pour tous calibres, réservée aux gros acheteurs. En partant, il m’a lancé : "Quand vous voulez !"

    Chez n’importe quel armurier belge, l’achat d’une telle quantité aurait duré, en procédures tatillonnes, toute la matinée. A condition d’en trouver un, disposant d’un tel stock...

    Vive l’ U E ! Ce sont les jihadistes qui exploitent le mieux, ses failles...


  • #1787598

    Je ne peux m’empêcher de revisionner le clip des "inconnus" à ce sujet, datant de 25 ans ... rien ne change ( tout s’aggrave )