Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

François Hollande : "Le nationalisme, c’est la guerre"

Et le hollandisme aussi, avec le chaos social en prime

Notre président bien-aimé était ce samedi 11 mars 2017 à Libourne, en Gironde. Dans un discours exceptionnel de banalité, il a appelé la gauche à s’unir et les Français à se garder du nationalisme. Dans n’importe quel autre pays du monde, on lui aurait jeté des tomates, même si c’est pas la saison.

 

Il en a profité pour remettre la légion d’Honneur à l’un des fils de François Mitterrand, Gilbert. Et il a exorté la gauche au rassemblement :

« La gauche a d’autant plus de chance de gagner [...] lorsqu’elle est rassemblée, lorsqu’elle est unie, lorsqu’elle est capable d’aller au-delà de la diversité de ses sensibilités pour porter un projet commun »

Dans la bouche du grand diviseur des Français en général et de la gauche en particulier, ces mots ont un parfum spécial. À propos de Hollande, on ne devrait pas parler de duplicité, mais plutôt de quadruplicité. Cependant, la duplicité ou le double langage n’ont jamais fait un grand chef d’État. Il est aujourd’hui bâteau de dire que François Hollande a été l’un des pires présidents de la Ve République.

La mise en garde suivante – décidément Valls et Hollande n’ont été capables que de menaces et de mises en gardes – concerne toujours le nationalisme, qui rime « avec toutes ses formes d’extrémisme, d’isolationnisme, de protectionnisme et d’égoïsme ». Ah, il a oublié le nazisme, le vichysme, et le sionisme. François 4% Hollande a ensuite rappelé la phrase de Mitterrand père, son modèle, comme quoi « le nationalisme c’est la guerre ».

Et là, on ne peut s’empêcher de vous passer le tweet de Serge Ayoub, une réponse cinglante et simple comme bonjour :

 

 

 

On n’aimerait pas être à la place des socialistes, qui ont Hollande à leur tête, qui a divisé tout le monde au PS pendant 10 ans, puis les Français entre eux pendant 5 ans, afin de conserver une once de pouvoir. On est dans La Zizanie d’Astérix. Des socialistes qui ont été coupés en deux, entre Hamon et Macron, avec la bénédiction de l’Élysée. Quand un groupe économique est trop souillé par les affaires, on pense au Crédit Lyonnais, il change généralement de nom. C’est le cas du PS, qui va devenir le Parti du Progrès, ou une connerie dans le genre.

Devoir faire campagne pour cette bande d’enfumeurs contre le nationalisme, c’est la croix des militants socialistes sincères qui ont été trahis. Ils auront contre eux les aspirations à la souveraineté, à l’indépendance et au rétablissement de l’honneur de tout un peuple, terriblement frustré depuis 10 ans. Pour ces militants sincères, il est encore temps de devenir ou redevenir de vrais socialistes, c’est-à-dire des hommes et des femmes qui sont du côté de la Nation, pas de ces « représentants » déconsidérés.

La gauche socialiste au risque de l’analyse lucide, sur Kontre Kulture

 

Les ingénieries pathétiques de François Hollande, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1682133

    C’est le contraire : le nationalisme, c’est la paix.


  • C’est agaçant quand les politicards s’affichent en bienfaiteurs et balancent des formules comme ça sans assumer leurs convictions et sans afficher clairement pour qui ils roulent...comme pour essayer de donner une légitimité artificielle à leurs politiques ignobles...
    Je crois qu’Hollande et son gouvernement sont les champions incontestés de la vanité, on a jamais un exécutif aussi mauvais oser se vanter avec autant de cynisme d’un bilan aussi mauvais... zéro remise en question, zéro regret... tout rate et pourtant pour eux leur bilan est génial... c’est du jamais vu, à d’autres époques ou dans d’autres lieux un gouvernement avec un minimum de valeurs, face à autant d’échec et de rejet populaire aurait démissionner, mais non ! on va jusqu’au bout dans l’ignominie...


  • Les guerres ont presque toutes été fomentées par l’Internationale des usuriers puis des banquiers sionistes . Pas d’argent, pas de guerre, et ce sont les Elus qui ont l’argent, ceux qui paient commandent .

     

  • #1682173

    « C’est le cas du PS, qui va devenir le Parti du Progrès, ou une connerie dans le genre. »

    Combien vous pariez que ça va s’appeler le Parti Démocrate ?


  • #1682175

    Mais François, tu le sais bien, c’est doubleplusbon la guerre, parce que la guerre c’est la paix.

    Et, François, le changement, c’est dans ton cul.


  • Le mondialisme c’est l’esclavage .. l’asservissement des peuples au profit de l’ oligarchie financière, la dictature de la pensée dominante, la tyrannie de l’opinion conforme, la standardisation des gouts, la liberté d’expression bafouée, la disparition de l’argent liquide et l’avènement de la monnaie virtuelle , le paiement par puçage électronique obligatoire, la traçabilité des consommateurs, la surveillance généralisée des individus et le contrôle de leurs vies.. et finalement la rébellion des peuples matée soit par le salaire universel et les divertissements soit les camps de déradicalisation (au choix).. Orwell était un visionnaire !


  • #1682190

    "le retour à la nation c’est la guerre" blablabla, mais ce ne sont pas les peuples qui ont voulu la guerre, c’est eux !

    Sinon la forme Nation aurait très bien pu fonctionner après l’absolutisme royal.

    La France existait avant la révolution, elle existera encore après cette longue parenthèse maçonnique !


  • #1682209

    Les déclarations d’Hollande, sont juste un aveu que les « Macron-socionistes » et leurs comparses néoconservateurs LR n’aiment pas la France et qu’ils sont bien les dignes héritiers de « Jean Monnet » et « Guy Mollet » deux traites notoires à l’idée que la France soit une nation libre.

    Vous n’aimez pas la France ? Nous le peuple nous allons donc vous aider à la quitter…c’est notre projet !


  • Hollande est jusqu ’ au bout des ongles l ’ agent sinistre à lunettes noires de l ’ oligarchie bancaire rapace et de ses plans de domination mondiale à travers crises guerre et de chaos permanents .


  • Le mondialisme c’est la guerre civile


  • Il faut peut être comprendre les paroles de Hollande , en les inversant , ce qui donne
    " c’est la guerre contre le nationalisme " ! Ou le (Front National) ?
    La prochaine fois , il osera peut être nous dire , "vous les Français vous aimez trop vôtre pays , vous ne m’aimez pas , racistes , nazies" ! J’ai bien dis peut être !


  • #1682265

    Faux ! j’ai pour exemple la Russie et la chine qui sont nationalistes , malgré les differences ils s’entendent très bien.


  • C’est le manichéisme qui est l’ennemi de la paix sociale.
    Toujours la même stratégie (parce que c’est voulu) : assimiler l’attachement légitime à son pays au nationalisme, la catholiscisme à des intégristes ultra minoritaires, ceux qui veulent une politique migratoire responsable à d’affreux xénophobes, les opposants à la politique israélienne à des antisémites, les anti mariage pour tous à des des homophobes... la liste est longue.
    Dire que le nationalisme est la cause des guerres est parfaitemen idiot. Dans le globalisme sans frontières, ce sont des guerres civiles que l’on aura.


  • #1682316
    le 12/03/2017 par horizons.lumineux
    François Hollande : "Le nationalisme, c’est la guerre"

    La guerre c’est lui. Comme son prédécesseur, il a fait la guerre, sur ordre, aux quatre coins du monde, en contradiction avec les alliances historiques de la France et au détriment des intérêts fondamentaux de la France (Syrie, Russie, Moyen-Orient, …).

    La guerre c’est surtout la guerre qu’il a mené assidument contre la France, contre les français, contre la dynamique de l’histoire de France, contre l’identité française, contre la paix civile en France.

    Président Boum-Boum, président des attentats, président du déclin de la France, président de la disparition de la France de la scène internationale (’ La France, n’est plus la France", déclarait récemment Trump), président de l’anti-France.

     

  • #1682321

    Et la Nation c’est la paix civile.


  • #1682333

    Allez, un peu de patience et dans moins de deux mois, tchao le pantin du CRIF !!!!!
    Il donnera des conférences payées 250 000 euros. Vu son grand savoir, nul doute que ce sera passionnant.......


  • Ces gens là sont les rois de la petite formule facile qui "résout" tous les dilemmes, aplanit toutes les difficultés d’un claquement de doigt - comme ça, tac ! - et qui aussi , hélas, cache surtout toutes les bassesses, les lâchetés à oser être et faire, les coups bas et autre peaux de bananes sous les pieds du "bon copain" du même camps ou même celui d’en face. C’est aussi la petite formule creuse de sens réel, qui se veut profonde et définitive et qui n’est que l’aveu des contradictions cachées et de l’impuissance à être grand de ces mêmes personnes.
    Le pire c’est qu’ils ne le savent même plus eux-mêmes, perdus dans les affres d’une vie bien bien plus vide que celle du "sans-dents" tout simple qui va tous les jours au turbin, a de vrais amis et parfois essaie d’oublier la dureté de sa vie au bistro du coin.
    Ces gens-là croient qu’ils sont supérieurs, alors qu’il ne sont rien que des instruments de désolation et l’ignorent du plus profond de leur condescendance qui est grande et cache la misère réelle, celle de l’esprit.


  • "Le nationalisme, c’est la guerre"
    Ben voyons .J’ai connu cette ville de Libourne de 30 000 Habitants , pour y avoir vécu pendant 30 ans .L’époque où le maire était Mr Robert Boulin ,un maire comme il n’y en a jamais eu après à Libourne ,une ville paisible ou il faisait bon vivre ,son jardin public avec en face la caserne des 31 ème Régiments du Génie faisant venir des milliers d’élèves d’Officiers de réserve ,pour la faire disparaître par la suite et y faire rentrer la fête foraine en remplacement .(Caserne datant de Napoléon) Les EOR représentaient ,tout un tissus économique pour cette ville,et à la place vous avez préféré faire venir des immigrés,c’est un choix . La France avaient encore des Frontières et l’immigration très faible .Actuellement, Libourne est devenu un dépotoir ou il y a une insécurité grandissante ,dès lors on ne reconnaît plus cette ville ,qui était un port de pêcheur de "pibales et de lamproies" avec ses chais à vin le long des quais ,et le bien-vivre qui allait avec .Alors si le Nationalisme, c’est la guerre et bien les socialistes et l’Europe auront laissé une ville fantôme et défigurée .Cette ville a était socialement détruite,je puis l’affirmer.


  • Mais 94% des électeurs inscrits (sans parler de ceux qui ont même renoncé à ça) se contrefoutent de ce que ce traître à la Nation et au Peuple de France, sur lesquels il s’acharne depuis trente ans, peut, dire ou ’penser’ (il voudrait qu’on croit qu’il ’pense’...lui en est persuadé...) Ce psychopathe se comporte comme s’il réussissait et ne sort du déni dans aucun domaine. Vivement qu’il dégage une bonne fois, mais quand on pense qu’il va falloir servir 30000 eus de retraire mensuelle à un tel bouffon...


  • Le narionalisme c’est la guerre.
    Traduction :
    Le nationalisme c’est mauvais pour les affaires

     

  • #1682386

    Rien ne sert de répéter ce qu’a (stupidement) dit Mitterrand ; bonne quenelle de Ayoub, au passage.


  • Le nationaliste que je suis t’emmerde, ducon !

     

  • Enfin la Fausse Gauche a ete au pouvoir a peu pres partout dans le monde depuis 1913, et en France depuis l’assassinat de Jaures. Cela voudrait dire pour ce begue qu’est Hollande, que l’ on a vecu en paix depuis cette date ? Seuls les patriotes europeens ont tout fait pour eviter les guerres a repetitions des plouto-democraties. Hollande marche sur la tete.


  • Comment peut-on laisser parler un imbécile qui a gouverné la France d’une façon désastreuse. Avec toute sa bande de socialo nuls....
    Comment sait-il ce qui est bon pour la France alors que son quinquennat est des plus mauvais depuis des lustres.
    Audiard disait à juste titre :<< Les cons ça osent tout>>........


  • Faux, la guerre c’est le capitalisme ... Ni l’URSS, ni la Chine de Mao, ni la Coréé du Nord, ni l’Albanie d’hier, ni aucun Etat du Pacte de Varsovie n’ont déclaré la guerre à un autre Etat ! L’’Ukraine, à peine devenue capitaliste, est déjà en guerre ...

     

    • #1682807

      Et dans le même sens, ni Franco, ni Pinochet, ni les colonels grecs, ni Chavez. Même si ce n’étaient pas des gens fréquentables (loin s’en faut), ils ne sont pas allé em...... les autres. Ni bien sûr, Assad ou Saddam Hussein.


  • #1682812

    C’est vrai que pour Hollande et sa clic, le nationalisme c’est une guerre ouverte à leurs intérêts égoïstes et criminels...


  • #1682813

    Ce type représente la pire chose qu’il soit arriver à ce pays et ce, dans toute l’Histoire de France.. Pire que Sarkozy, pire que Chirac, pire que l’occupation allemande, pire que l’épidémie de peste noire du Moyen Âge (ou presque..). Comment a t-on pu en arriver là ?...


  • #1683336

    ce n’est pas lui qui faisait l’éloge d’un nationalisme ouvert après les attentats dans son discours aux Invalides ?

    si le nationalisme extrême conduit à la guerre et au chaos, le mondialisme aussi mon cher François !


Commentaires suivants