Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

General Electric devrait annoncer dimanche l’achat de 70 % d’Alstom

Par la rédaction d’E&R

Le PDG de General Electric (GE), Jeffrey Immelt, va rencontrer Manuel Valls (s’il revient à temps des cérémonies de canonisation de deux papes à Rome) et Arnaud Montebourg dimanche à Paris.

Les trois hommes vont entamer des discussions au sujet du rachat partiel d’Alstom (un chiffre d’affaires de 20,3 milliards d’euros pour l’exercice 2012-2013 et 93 000 employés dont 18 000 en France) par le géant états-unien (un chiffre d’affaires de 146 milliards de dollars pour 2013 et 305 000 salariés).

C’est la division Énergie d’Alstom qui est convoitée par GE (équipements pour centrales thermiques, lignes à haute tension, énergies renouvelables). Celle-ci représente plus de 70 % de l’activité d’Alstom pour un chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros.

Les experts estiment qu’il s’agit d’une transaction qui atteindrait les 9 à 13 milliards d’euros. La branche transport (TGV) ne serait pas visée par l’entreprise états-unienne.

L’affaire devrait être conclue avant dimanche soir et la décision devrait être annoncée lundi matin avant l’ouverture de la Bourse de Paris et la reprise de la cotation du titre Alstom, suspendue vendredi à la demande de l’Autorité des marchés financiers.

Soumis aux désirs du marché et privé de moyens d’agir par Bruxelles, Arnaud Montebourg tente une gesticulation médiatique en multipliant les prises de parole sans fondements, évoquant une « vigilance patriotique » tandis qu’au sein de son ministère, on tente, en catastrophe, de bricoler une alternative...

Réduit à son activité de train à grande vitesse, Alstom est en passe de devenir un nain, dont la seule activité sera liée au renouvellement des rames circulant dans l’Hexagone, face à la concurrence de ses rivaux mondiaux : le chinois CSR, le japonais Hitachi, l’allemand Siemens et les espagnols CAF et Talgo.

Parmi les personnalités politiques qui ont exprimé leur inquiétude, Jean-Pierre Chevènement, sénateur du Territoire de Belfort, président d’honneur du MRC et ancien ministre, notamment de l’Industrie :

« Il est inacceptable que le rachat du secteur énergie d’Alstom par General Electric mette l’État devant le fait accompli (...). Je demande que le conseil d’administration d’Alstom, appelé à entériner un tel accord, soit repoussé à une date permettant aux services du ministre de l’Industrie de faire leur travail. Je suggère que l’État monte en capital s’il le faut pour remplacer les actionnaires défaillants. Cet argent sera mieux utilisé de cette façon que par la distribution indiscriminée de 50 milliards d’euros à toutes les entreprises, y compris les grandes banques ou les grandes sociétés de distribution, qui ne rentrent pas dans la compétition industrielle. »

Et aussi Jacques Myard, député UMP des Yvelines :

« Il n’est pas acceptable que ce fleuron de notre industrie (Alstom) passe sous contrôle américain, il agit dans un secteur d’avenir indubitable avec des brevets porteurs et sensibles en terme de sécurité nationale. Le gouvernement doit mettre son véto à ce projet néfaste, mais il doit aussi se donner les moyens de contrer ces ventes à l’encan au gré des marchés qui font fi des intérêts nationaux et de notre avenir. En premier lieu il doit créer, à l’instar des États-Unis, un Conseil de contrôle des investissements étrangers (...). En second lieu il doit se doter d’une force de frappe pour apporter en haut de bilan les capitaux nécessaires au développement de nos entreprises : à cette fin il doit lever un grand emprunt national de 100 milliards d’euros qui doit être totalement défiscalisé, à la fois au regard de l’ISF et au regard des intérêts versés. »

Et enfin, le communiqué de presse de Bernard Monot, stratégiste économique et tête de liste Front national/Rassemblement bleu Marine aux élections européennes dans la circonscription Massif Central-Centre :

« Le géant américain, leader dans la production électrique, a confirmé ce jour sa volonté d’acquérir la part du groupe Bouygues (29 % du capital) dans un fleuron de l’industrie française Alstom, fabricant de centrales électriques et de trains.

Les TGV pourraient passer ainsi sous pavillon américain.

Nous mettons en garde les Français qu’à terme, les emplois, les centres de recherche, de production et la technologie quitteront l’Hexagone, comme ce fut le cas pour ArcelorMittal et Pechiney à l’époque des gouvernements UMP.

Selon la vision stratégique à long terme du Front national, cette opération de cession de capital constitue un “raid” économique intolérable sur une entreprise stratégique pour les intérêts vitaux de la France. Cela serait une atteinte grave à l’indépendance de notre pays, tout comme la prise de participation récente de 14 % du groupe public chinois Dongfeng dans notre constructeur Peugeot.

Après la perte de Péchiney et d’Arcelor, notre économie française continue d’être vendue à la découpe, sans aucune réaction de la classe politique UMPS, séide de la doctrine ultralibérale défendue par l’Union européenne.

Dans une logique de patriotisme économique, le Front national réclame à Messieurs Hollande, Valls et Montebourg de faire obstacle à cette nouvelle opération boursière étrangère. Par mesure de sauvegarde de nos intérêts stratégiques, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) doit racheter la part de Bouygues dans Alstom afin que ce fleuron industriel reste français. »

Ce weekend sera décisif pour la filière française de l’Énergie, et cela dans un climat de négociations discrètes voire secrètes autour du Marché transatlantique, qui sonnera le glas des restes de l’industrie française.

 

Voir aussi, sur E&R :

Sur Manuel Valls et l’état catastrophique de la France, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La capitalisation boursière d’Alstom n’est que de 8 milliards d’euros, celle de GE de... 193 milliards d’euros c’est à dire 24 fois plus : or Alstom emploie 92 OOO salariés, GE 300 000, c’est à dire seulement 3 fois plus : vous voyez qu’Alstom est sous-coté et qu’il risque d’etre bradé . Après Arcelor (l’acier Français, Espagnol et Belge), après Péchiney bradé 4 milliards d’euros en 2003, c’est le tour d’Alstom de l’etre dans l’indifférence quasi générale . Alstom aurait peut-être pu rester Français si Bouygues avait obtenu l’autorisation de prendre le controle d’Areva à laquelle il fournit des chaudières nucléaires . Dans quelques années des milliers d’ingénieurs Français partiront travailler en Allemagne qui n’est pas assez conne pour brader ses fleurons industriels .

     

  • Bah alors "plus de compétitivité" çà veut dire quoi finalement !? Là on est plus compititif, mais on est les larbins des américains ! Ah oui c’est vrai, ils nous ont sauvé des méchants nazi. Bienvenue Ronald, sers-toi..


  • Dépossession de l’industrie française (et des brevets)
    Destruction de l’autosuffisance alimentaire en détruisant les exploitants agricoles français.
    Arrivée du marché transatlantique dans lequel on nous vendra cher tout ce qu’on nous a volé pour une poignée de billet sans valeur.
    Le plan commence à se voir.
    Merci nos zélites...


  • Alstom sera vendu contre des dollars, c’est à dire de la fausse monnaie.
    Certainement pas contre de bons et solides lingots...
    Le pillage de la France continue, avec l’assentiment d’un gouvernement de traitres.


  • #798878

    Il y a eu un vent de panique sur l’action Alstom il y a quelques mois suite à une information sur la chute du marché des centrales thermiques. En quelques jours l’action a perdu 20 %. Bouygues SA a du présenter un bilan négatif du fait de la perte d’actif causé par la chute de ce cours (leur actif a été déprécié de près d’1,5 milliards d’euros).

    On verra ce que Martin Bouygues fera. Il a en travers de la gorge le rachat de SFR par Numericable. Je pense qu’il va monnayer très très cher la garde de ses actions si Monte et Bourre lui demande.


  • « La France ne le sait pas mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, une guerre sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ».
    François Mitterrand
    Tout cela risque de finir en chanson...Allons enfants de la Patrie.


  • La photo est terrible… en deçà de la réalité, pour sûr !


  • Le traité du grand marché transatlantique n’est pas encore signé et appliqué je crois, alors imaginez un peu ce que cela sera une fois que les choses seront en place ! Dépeçage intégral de la France ! Il ne restera plus rien de la carcasse ! Même les os seront raclés jusqu’à la dernière fibre de chair, seront brisés pour en extraire la moëlle et enfin dévorés ! Ils ne restera même pas quelque chose qui aurait pu rappeler que jadis il y avait une nation appelée France !


  • avec l’imprimante laser de la fed qui tourne a fond les ballons, les US vont acheter alstom avec de la monnaie de singe sans que flamby n’ai compris ce qui se passe ...
    c’est combien Alstom 13 Milliard ? allez on vous en donne 26 ...
    John ! fait tourner l’imprimante !!!

    quelle bande de bras cassés, entre la chine qui va nous siphonner les brevets de Peugeot et alstom je suis sidéré par la haute trahison de nos dirigeants, pour information le delit de haute trahison a été enlevé de la constitution par Sarko ...


  • Si cela se fait (sous gouvernement socialo, un comble) dans quelques années et peut être moins, après le dépecage de l’entreprise et la mise au rebut de ses employés (sans oublier la recherche) nous deviendrons petit à petit un pays sous développé et finirons par vendre la tour Eiffel, le chateau de Versailles et le Louvre.

    Il est évident que vendre Alsthom aux américains c’est la disparition de l’entreprise et la mise au chômage de milliers de personnes, il suffit de voir ce que sont devenues les entreprises qui ont été rachetées par les fonds de pensions anglo-américains ou leurs multinationales.

    Les vendus qui nous gouvernent le savent... la question : par quoi et par qui sont-ils tenus ?


  • Apres SFR vendu a un sioniste pur jus a la barbe de BOUYGUES, maintenant c’est au tour d’ALSTOM dans l’escarcelle de etatsuniens...

    Vous avez dit americano-sionistes ?

    Sur, Valls le catalan americano-sioniste cosmopolite va tout faire pour proteger la France...

    Pauvre nous.

    Quant a Chevenement, il ferait mieux de ralllier le FN au lieu de gesticuler comme un gignol impuissant.


  • D’ailleurs, vengeance ou menace mise a execution de Bouygues suite au sale coups de sionistes concernant SFR ?

    Quel etat socialo traitre !


  • Récemment c’était SFR qui était racheté par Numericable qui est elle même tenu par des Hedges Funds (Georges Sorros) par une dette envers eux monumentale.
    Les liquidités sont très abondantes surtout aux Etats-Unis. C’est au tour d’Alstom de se faire manger tout cru.
    On en connait déjà les conséquences :
    ► Délocalisation dans des pays Low cost ► Suppression de poste ► Optimisation fiscale via la Hollande (cas de Numéricable) pour ne payer aucun impôts sur les bénéfices en France.

    ....Quel merdier !!!!!


  • Le patron de GE, Jeffrey Immelt, est un homme important. Le président Obanania lui a demandé de trouver des emplois aux américains. Jeffrey travaille en comité avec des investisseurs et des patrons. Mais Jeffrey Immelt est un affairiste, un capitaliste sauvage (son surnom : le Tsar des employeurs de l’enfer). Il a refondé GE en supprimant 50% de ses activités comme les plastiques, les assurances et la chaine NBC). Il en veux au président de ne pas aimer "le business". C’est à dire qu’il enrage de devoir subir les lois américaines qu’il juge restrictives. Immelt accuse alors le Président du peu d’entrain de la reprise économique. Avec son groupe il travaille à réduire les lois sur le travail et à former les travailleurs. GE a une croissance de35% au Bresil et de 1% aux USA. GE emploie 300 000 personnes, 150000 personnes aux états-unis dont la moitié dans le secteur manufacturier.

    Il a dit lors d’une entrevue (CBS 2011) :
    je suis américain mais nous délocalisons 60% de notre production, c’est plus de profit, donc plus d’argent donc plus de travail. La consommation est à l’étranger.
    Plus de robots rendent le système plus productif et compétitif.
    Les emplois sont peu payés. Mais quand on offre des postes à 1200 euros on a 15000 candidatures alors ... et ça nous permet d’engager plus de personnel.
    La récession et le taux de change rendent l’Amérique plus attractive pour nous.
    Le transfert de technologies sensibles ? pas un problème, les pays sont des partenaires non des ennemis. (Il demande pourtant fermement à La Chine de s"assouplir" pour qu’il puisse mieux pénétrer son marché, de ses consommateurs et ingénieurs.)
    GE paie peu de taxes et alors ? c’est normal, tous les gros acteurs font pareils.
    Nous faisons des milliards de chiffre d’affaire et nous devrions investir aux USA. Le pays doit nous faire des exemptions de taxes alors nous investirons. En 2004 çà s’est fait mais ça n’a pas créé d’emplois. Intellectuellement ça marche
    Je ne dirige pas l’Amérique, les grosses compagnies n’ont pas de rôle civique de créer des emplois. Je suis un mondialiste. Je dois trouver toujours plus d’argent pour mes investisseurs. Je ne ferais jamais d’excuses pour avoir délocalisé. Jamais. Vous avez un problème avec çà ?
    Je ne comprend pas pourquoi vous (le peuple américain) ne nous soutenez pas (nous les grosses entreprises). Pourtant quand j’entre dans une de nos entreprises tous les travailleurs me demandent d’être compétitif et prospère.


  • C’est une félonie de plus à l’actif des traitres qui nous gouvernent, sans doute encore pire que les autres, ils font de mieux en mieux... d’ici 2017 ils auront finit de détruire notre état.
    Je ne comprend pas pourquoi l’OPA épargnerai les TGV, ce n’est sans doute pas le secteur le moins qualitatif même si c’est le secteur le moins rentable... les Américains veulent se doter de nouvelle ligne de train, c’est pour obliger la SNCF à mieux ramper qu’ils ne rachètent pas l’ensemble de la boite pour construire ça eux-même ?


  • Laissons nos traîtres de gouvernants porter le coup de grâce à l’économie française et pour les mauvaises langues qui affirmeraient que nos dirigeants sont des gens impuissants alors qu’ils se rappellent ce que nos dirigeants ont fait pour empêcher le spectacle d’un humoriste d’avoir lieu. C’était grandiose !


  • Comme l’a dit Soral, les consommateurs sont à l’ étranger, désormais !!! tous les grands groupes ont intérêt à investir là-bas et à y former des ingénieurs...La France sera de plus en plus un musée à ciel ouvert, pour touristes chinois et américains...ce qui saute aux yeux, c’est que ces grandes multinationales - dont Apple et GE, par exemple- ont un pouvoir démesuré et des liquidités telles que, en comparaison, les nations de monde font figure de chiens de rue...et à la rue !!!


  • A quoi servent les Quantitative Easing ?
    => A acheter le monde avec du papier.


  • le PDG de ALSTOM s’appelle patrick kron, il faut juste regarder d’où il vient pour tout comprendre la braderie en cours.

     

  • Je souhaite que Alstom reste Français tout simplement , non à Général Electrique , non à Siemens également , ne pas oublier que nous sommes déjà sous influence Allemande....que va-t-il nous rester ? il faut à tout prix conserver notre maîtrise énergétique (nucléaire et autre....)

    Le gouvernement Français doit faire le nécessaire pour conserver Alstom entreprise Française.

    Ne rien brader.... !


  • Nous vivons quelque chose de dramatique pour l’industrie Française.
    Dans les contrats ils devraient ajouter une petite clause , du genre, si dans un futur proche la France récupérait sa souveraineté , nous nationaliserons et par conséquent , nous récupérerons toutes les industries lourdes qui ont été bradées par des traitres à la nation.


  • La photo de l’artcle fait penser tres fort aux corniauds !!



  • Le PDG de General Electric va rencontrer Manuel Valls (s’il revient à temps des cérémonies de canonisation à Rome)




    Moi c’est Valls que je voudrais voir canoniser… mais au canon de 75.


  • Un Patron fondateur de GE :
    Jack Welch reste considéré comme l’un des patrons les plus efficaces de l’après-guerre, et l’un des plus imités dans les multinationales du monde entier, en dépit d’une réputation d’autocrate et de licenciements massifs qui lui avaient valu le surnom de "Neutron Jack", par analogie à une bombe maximisant les pertes humaines avec des dégâts aux bâtiments limités. http://lci.tf1.fr/economie/entrepri...


  • Il est encore et encore à signaler l’insondable stupidité du groupe des dirigeants qualifiés "Grands patrons" des sociétés industrielles françaises.
    Une fois encore un comité exécutif constitué par essentiellement des membres issus des grandes écoles et passés par des postes de haut fonctionnaires, appartenant de près ou de loin aux milieux financiers, dont principalement rotchilsdien. Toujours les mêmes cercles.
    Les membres étrangers faisant partie eux aussi des milieux financiers.
    On nous dit Alstom : excellence de technologie française.
    Pourquoi n’ont-ils pas pu la vendre, cette super technologie ?
    On nous dit que l’ handicape, c’est le coût. Ah bon ? Et Siemens et General Electic n’ont-ils pas les mêmes coûts à quelques dixièmes de pourcentage près ?
    C’est donc que le problème est ailleurs. C’est donc que nos illustres cerveaux n’ont pas trouver la voie. Que l’ on cède donc ceux-ci à la concurrence. Cela réglera deux problèmes.
    La destruction de la concurrence et l’évacuation de nos problèmes.
    France, tu meurs, tu es morte !


  • Si on regarde bien on est en train de perdre tout les acquis de la résistance française et tout ce qui faisait de la France un pays hautement culturel où il y faisait bon vivre.

    Haute trahison. La patrie du bourgeois (en plus aujourd’hui) c’est ça bourse.


Afficher les commentaires suivants