Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gestes antichrétiens de juifs à Jérusalem : solide mise au point des Arméniens

Le 20 juin, le Patriarcat arménien de Jérusalem a voulu apporter sa version des faits sur une altercation entre ses séminaristes et des jeunes juifs, dénonçant toute forme d’enseignement antichrétien en Israël.

 

Plus qu’à l’émoi, l’heure est au droit de réponse.

« Les juifs extrémistes religieux ne manquent jamais une occasion de diffuser publiquement des informations fausses et trompeuses pour prouver qu’ils sont la cible d’attaques injustifiées et, dans de nombreux cas, faire croire au public que les non-juifs les détestent », écrit le Patriarcat arménien de Jérusalem dans un communiqué signé le 20 juin.

Remonté, le Patriarcat fait référence à un article du Jewish Press (publié le 18 juin) qui cite l’avocat Chaim Bleicher de l’association juridique Honenu, une association juridique connue en Israël pour représenter des individus de droite, dont des radicaux.

L’homme de loi a en effet déclaré que « 60 étudiants de l’Eglise arménienne [avaient] tenté de lyncher deux juifs à la veille de Chavouot (NDLR : commémoration du don de la Torah sur le mont Sinaï, célébrée le 8 juin cette année). » Ainsi selon l’avocat qui représente les deux victimes juives, les deux jeunes cibles auraient été frappées, dans la rue du Patriarcat arménien de la Vieille Ville de Jérusalem, par les séminaristes arméniens et auraient eu besoin d’un traitement médical urgent. L’altercation aurait pris fin au moment où les prêtres qui accompagnaient les étudiants leur auraient demandé de cesser. Une enquête a été ouverte.

Jugeant cette version des faits comme « une calomnie malveillante », peut-on lire sur son site institutionnel, le Patriarcat arménien s’est fendu d’un communiqué alors que – « dans un souci d’harmonie entre les deux groupes religieux » – il fait généralement peu de publicité de tels faits.

D’après le communiqué du Patriarcat, ce sont trois jeunes juifs « qui ont dérangé et irrité » une vingtaine de séminaristes qui se rendaient à leur procession hebdomadaire au Saint-Sépulcre « en crachant sur eux en signe d’insulte et de haine ». Sur son site, le Patriarcat explique que les juifs criaient : « les chrétiens devraient mourir » et « nous vous éliminerons de ce pays ». La tension est montée d’un cran lorsque les jeunes juifs ont lâché leur chien lui ôtant sa muselière. En défendant ses élèves, le doyen du séminaire s’est retrouvé à terre et les étudiants ont accouru pour le protéger. « Le résultat de cette confusion a été que des personnes des deux côtés ont été blessées et qu’elles ont finalement eu besoin de soins médicaux. C’est ce qui s’est passé. Les agresseurs étaient ces trois juifs. » Pour le Patriarcat, l’affaire est entendue : l’article du Jewish Press est « un pur mensonge » qui « porte atteinte à notre réputation » et véhicule de « la haine ».

 

« Travaillons ensemble »

La mise au point ne s’arrête pas là. Le Patriarcat, pour qui « les Arméniens sont des gens respectueux de la loi et de la paix en aimant ceux qui vivent à Jérusalem », s’interroge amèrement sur de tels agissements antichrétiens : « Nous pensions qu’Israël était un pays démocratique » ; « Qui oserait cracher sur les juifs en Europe et aux États-Unis ? » ; « Est-il permis en Israël de cracher sur les chrétiens ? » ; « Devrions-nous alors nous permettre de dire qu’il existe un mouvement antichrétien en Israël ? ».

C’est ainsi que sur son site, en complément de son communiqué, le Patriarcat en appelle naturellement au gouvernement israélien, aux chefs religieux juifs, à la police israélienne et à toutes les autres autorités impliquées, « à punir les responsables et à condamner avec véhémence ce comportement contre les chrétiens et en particulier contre [la] communauté arménienne ».

Et c’est au nom du caractère universel de la ville trois fois sainte, que le Patriarcat estime qu’il faut rappeler et apprendre à tous ceux qui liront sa déclaration « comment se comporter et respecter les autres citoyens, au moins sur une base amicale ». « Travaillons ensemble », lance-t-il la main tendue à toutes les bonnes volontés.

Lire l’article entier sur terresainte.net

Jérusalem, sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • venant de victimes éternelles dans tout l’univers et au delà, cela n’étonne plus personne.

    ils ont "si" "tellement" "trop" "beaucoup" souffert.

     

    Répondre à ce message

  • « Est-il permis en Israël de cracher sur les chrétiens ? »

    Toujours cette même naïveté chrétienne...

    Comment deux religions opposées, l’une basée sur l’amour du Christ, l’autre sur la haine du Christ, peuvent-elles cohabiter ?

    C’est le mot religion qui vous trompe ? La seconde ne relie qu’une petite élite contre le reste d l’humanité.

    Peu importe que vous soyez communiste, socialiste, marxiste, royaliste, droitard etc : tant que vous ne soutenez pas le Christ, vous êtes à côté de la plaque.

    Arrivera-t-on en France à se ressouvenir de Celui qui nous a fait après avoir vaincu nos résistances partisanes et futiles ? Quelle perte de temps !

    On voit bien là qu’il n’y a qu’un parti à choisir. Je vous attends.

    Je vous rappelle que Jeanne d’Arc ne s’est pas posée deux fois la question, elle est y allée, et à seulement 17 ans.

     

    Répondre à ce message


    • une petite élite




      Un petit tas d’ordures mortellement toxiques, plutôt.
      Prendre des démons si malfaisants pour une élite est un abus de langage.
      Le changement de perspective commence ou continue peut-être aussi par là.

       
    • @GJ
      Sur tous les Chrétiens, peut être pas...Mais le 15 mai, c’est l’ambassadeur de Pologne qui s’est pris un glaviot. Le diplomate Marek Magierowski se trouvait dans sa voiture quand un homme s’est approché et lui a craché dessus, près de l’ambassade à Tel-Aviv...Étonnant, non ?...

       
    • "Comment deux religions opposées, l’une basée sur l’amour du Christ, l’autre sur la haine du Christ, peuvent-elles cohabiter ?"

      Elles ne sont pas opposées puisqu’une l’une est la fille de l’autre.
      L’Histoire a montré que le complexe d’Oedipe a duré très longtemps, menant à un parricide non stop sur des siècles. .
      Le judaïsme n’est pas basé sur la haine du Christ puisqu’il lui est antérieur ; il ne se soucie donc pas un seul instant du Christ comme de Mahomet : ils n’existaient pas au moment (long) de sa formation : aucune trace dans sa liturgie, ni dans sa philosophie.
      Donc comme "base anachronique", ça craint pour "raisonner correctement".

       
    • @mymy

      À noter que le Talmud a été écrit en réaction au christianisme...

      C’est comme confondre Vatican II avec la liturgie des premiers chrétiens...

       
    • @ Mymy : " Le judaïsme n’est pas basé sur la haine du Christ puisqu’il lui est antérieur "

      Vous confondez 1°) le judaïsme sacerdotal foné sur la Torah avec les Lévites comme prêtres qui a existé jusqu’à la destruction du Temple, et 2° le judaïsme talmudique créé à partir du IIe siècle qui est une autre religion, sans prêtre, ni sacrifices, ni notion de sacré.

      Il y a un 3°) judaïsme qui est sécularisé, qui a rejeté le décalogue et qui a donné des idéologies messianiques athées comme le communisme soviétique, le sionisme, le mondial-libéralisme.

       
    • Culture générale à compléter par la lecture de Douglas Reed. Attention ça déménage ;)

       
  • Le crachat est consubstantiel au pilpoul.
    Il s’agit en effet d’un exercice visant à entretenir une sécrétion salivaire abondante indispensable aux adeptes du baratin, de la tchatche et du pilpoul.. A court de salive parfois, ils utilisent leurs mains.
    (Extrait encyclopedia universalis à une jambe, p.28/30)

     

    Répondre à ce message

  • pour tous les nationaux sionistes !

     

    Répondre à ce message

  • Notre Seigneur Jésus Christ a connu la même chose, le disciple n’est pas au dessus du maître, tous disciples de Jésus doivent passer par cette voie pour être sanctifiés par le Père.
    Les crachats, les insultes, la lapidation, la haine, le mensonge, etc..., des épreuves à rendre le disciple fort spirituellement pour faire rejaillir l’amour, celui qui lève l’épée doit savoir qu’il périra par l’épée.
    Depuis deux milles ans ces persécutions contre les chrétiens se poursuivent, et ils adorent utiliser d’autres pour faire le sale boulot à leur place.

     

    Répondre à ce message

    • @Sergey
      Avec tout le respect que je dois à votre croyance dans le Christ celui qui écrira la fin de notre histoire, il est temps de changer un peu de paradigme en ce qui concerne la combativité. Pour moi l’amour de son prochain est la fondement de toute croyance même les marxistes, les proudhoniens etc..., leur fond n’est rien d’autre, par contre ne pas se laisser dézinguer par un prochain est tout autant légitime.

       
    • Matthieu 10:34-36, Jésus dit : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle- fille et sa belle-mère et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison. »

      juste pour rappel

       
    • @ghislain
      L’épée du Christ est une métaphore pour signifier la vérité, celle qui divisera les gens même au sein des familles, en aucun cas il ne s’agit d’arme proprement dites pour tuer

       
  • #2226013

    Tiens les islamophobes ne sont pas de sortie ? On les entend plus ...

     

    Répondre à ce message

    • 270 millions de chretiens persécuté dans le monde et ce, principalement en terre d’islam . . .
      Pour les sources elles sont tres nombreuses et fiables, renseignez vous.

       
    • @lazar1389

      Pour 2019, le chiffre de 245 Millions est avancé. Pour ce qui est de votre affirmation ’ ... principalement en terre d’islam... ’ vous omettez de souligner et de dire dans des pays ravagés par la guerre ou étant sous le poids d’enjeux géostratégiques majeurs.

      Il est bon de se rappeler qu’un ministre des affaires étrangères avait déclaré que Daech alias "Dash micro" la lessive miracle contre la "tâche" Bachar El-Assad : ".. fait du bon boulot en Syrie...". Tellement bon boulot que les chrétiens de Syrie sont passés par la case (cimetière ou exil) de 25% à 2% de la population totale syrienne.

      Dans tous les cas, le calcul froid des chiffres, par pays, sur les 245 Millions de chrétiens persécutés tend statistiquement à pointer du doigt des pays d’Asie. l’Inde ou la Chine en paix en opposition à l’Irak ou la Syrie en guerre.

      Pax

       
    • #2226294

      @lazar. Tiens le voilà ! Un petit couplet sur l’Islam ?

       
  • Il y en a un qui avait dit : "Quand je prends, au Moyen-Orient, les pays, où les Chrétiens sont le plus en sécurité, si je fais un constat froid, immédiat, le pays au Moyen-Orient où les Chrétiens sont le plus en sécurité c’est en Israël, tu vois [...] En fait ils font ce que nous on devrait adapter à la française [...]"

    Beau projet n’est-ce pas ?

     

    Répondre à ce message

  • C’est pas sur MSN , BFM ou France Machin Chose que ce type d’info sera relayée.. on est en France Oui ou Non ?!!, la démocratie que le Tiers Monde nous envie..

     

    Répondre à ce message

  • Le site armenews.com signale qu’un groupe de séminaristes arméniens et le doyen du séminaire “ont été attaqués par trois juifs extrémistes et leur chien”.
    Les faits datent du samedi 8 juin 2019. Ce jour-là dans l’après-midi, un groupe de 20 étudiants du séminaire théologique arménien, accompagné du doyen du séminaire, a quitté le séminaire pour la procession hebdomadaire au Saint-Sépulcre.

    “Ils ont été attaqués verbalement et physiquement par des juifs extrémistes, ce qui s’est malheureusement passé des milliers de fois et continue de se produire.
    Pendant de nombreuses années, le clergé arménien s’est fait cracher dessus, attaqué verbalement et aussi physiquement attaqué par des juifs extrémistes.
    Le samedi 8 juin, devant le séminaire théologique arménien, trois juifs extrémistes en tenue régulière (ne portant pas les vêtements noirs et blancs) ont craché sur le groupe des séminaristes et ont crié « les chrétiens devraient mourir » et « nous allons vous virer de ce pays ».
    Ils ont ensuite enlevé la muselière de la gueule de leur chien et ont ordonné au chien de mordre le prêtre qui accompagnait les séminaristes.
    Quand leur chien a été libéré, le prêtre est tombé sur le sol. Certains des séminaristes ont enlevé leurs robes cléricales, portées sur des vêtements réguliers, pour protéger le prêtre du chien qui attaquait, afin de faire diversion.
    Les trois juifs extrémistes eux-mêmes ont aussi attaqué le groupe, tandis que les séminaristes étaient en train de protéger le prêtre de l’agression du chien.
    L’un des juifs extrémistes a agressé un étudiant, et a brisé la main du séminariste.
    Ils ont ensuite fui la scène et se sont rendus au kishle, au poste de police de la vieille ville, et ont porté plainte contre le clergé arménien.”

     

    Répondre à ce message

  • Vraiment bizarre ces accusations contre les Arméniens.
    Les Arméniens sont vus, dans quasi tous les pays, comme des gens honnêtes
    et pleins de bonté. Donc je n’arrive pas à croire que les Arméniens soient des chercheurs de querelles.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents