Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

C’est ça ou la soumission complète au pouvoir profond

On a sauté quelques actes mais on revient aux affaires sociales, en cette rentrée 2019. Une bande d’irréductibles Gaulois réfractaires continue à emmerder le pouvoir visible, et cela montre que le noyau de la colère antilibérale est toujours vivace en France. C’est seulement après 10 mois d’une répression acharnée et jamais vue auparavant pour des manifestations politico-sociales, que le pouvoir pense avoir réduit le mouvement à néant.

 

 

Plus tôt dans la journée :

 

« Mais la rentrée qu’ils veulent fracassante, pourrait bien être en deçà de leurs espérances. Après avoir réussi à faire descendre dans la rue des centaines de milliers de contestataires depuis son apparition en novembre dernier, le mouvement pourrait s’étioler. D’ailleurs, “on n’est pas trop inquiet pour ce week-end”, signale-t-on dans les rangs de la police à Paris, où diverses mesures ont néanmoins été adoptées. Comme au plus fort de la crise, des arrêtés d’interdiction de manifester ont été pris et concernent le secteur des Champs-Élysées et de Notre-Dame. En parallèle, un dispositif de sécurité est prévu pour faire face à d’éventuels débordements. » (Le Figaro)

 

Un mouvement réduit à néant ?

Il n’en est rien, évidemment : si de moins en moins de Français descendaient dans les rues, sur les ronds-points et autour des péages, ces machines à racketter le pauvre, c’est parce que le régime pourri de la paire Macron-Castaner a utilisé des armes presque létales contre la population. Et encore, en écrivant presque létales on fait injure aux morts et aux multiples blessés de cette révolte populaire. Le ressentiment est grand dans la population, et le pouvoir ne devrait pas s’avouer gagnant aussi vite.

La qualité des soins médicaux baisse, les urgences sont en grève, l’électricité augmente (de plus de 10 %, ce qui explose le niveau de l’inflation réelle, on ne parle pas des taux trafiqués de l’INSEE, cet auxiliaire du pouvoir, des pouvoirs), les prix des TGV sont à un niveau historique, la Vieille Dame engrangeant le plus possible de cash avant l’arrivée de la concurrence allemande et italienne prévue pour fin 2020 et qui a déjà été maintes fois repoussée, les retraites, indemnités de chômage et prestations sociales sont réduites, les produits de première nécessité augmentent (voir la patate), le bas de laine des Français fond, le pouvoir mise sur de nouveaux radars, qui sont à nouveau détruits par les rackettés, qui désormais ne croient plus au prétexte fallacieux de santé publique selon l’équation « + de radars = + de vies sauvées ». On va vers un grand clash, c’est certain.

 

 

La France bouillonne, et de multiples mèches peuvent mettre à nouveau le feu aux poudres sociales. Comme nous l’avons écrit dans un article figurant dans le financement participatif de la Rédaction, les mouvements sociaux d’ampleur génèrent toujours – c’est historiquement démontré – des radicalisations politiques et activistes, et ces radicalisations génèrent elles-mêmes toujours un noyau de terrorisme. À la différence près qu’il ne s’agit plus de terrorisme d’État piloté par des ingénieurs sociaux du pouvoir profond et dirigé contre la population pour la maintenir dans la peur, donc dans l’inhibition de l’action (sociale), mais de terrorisme bas-haut comme il y a des missiles sol-air.

« Mais ce mouvement imprévisible, qui a bien longtemps pris de court le pouvoir et qui a surpris par son ampleur, reste sous étroite surveillance. “Même si on n’est pas aujourd’hui sur des niveaux de mobilisation importants, ces rassemblements peuvent être l’occasion de voir s’agréger les mouvances radicales d’ultragauche, lesquelles souhaitent que tout bascule dans la violence”, signale un expert. »

Il n’y a pas qu’une frange de l’ultragauche qui cherche le conflit, il y a aussi une frange de l’ultradroite et les deux franges pourraient bien faire un jour leur jonction inopinée dans une action contre l’oligarchie. Ce que nous ne souhaitons pas, bien sûr, puisque ça signifierait la montée d’un cran dans la répression des libertés, qu’il s’agisse de celles de manifester ou de s’exprimer. Quand on voit ce que les télés à la botte du pouvoir nous proposent, on mesure le fossé entre la parole autorisée et la parole réelle. Cette distance est la mesure de la colère sociale.

 

« “Cela va repartir de plus belle”, assure un manifestant qui mise sur une rentrée sociale difficile pour de nouveau faire descendre les Français dans la rue. Les quelques figures historiques du mouvement, qui jouent encore un rôle de mobilisation, vont aussi tout faire pour maintenir la pression. De nouveau condamné, mercredi, pour avoir précédemment manifesté avec une matraque, Éric Drouet a ainsi annoncé sa présence ce samedi à Paris. Comme d’autres, celui-ci invite les manifestants à ne plus revêtir le gilet jaune. Afin de ne pas être repéré par la police… »

Lorsque les députés ont obtenu la fermeture des maisons closes après la Seconde Guerre mondiale, les bordels traditionnels ont fermé, laissant la place à une multitude de bordels cachés, tandis que la prostitution de rue et de bois explosait, au grand dam des riverains. De la même façon, quand un pouvoir écrase un mouvement contestataire, il le multiplie et en perd le contrôle.

 

 

Pour corroborer notre petite analyse de la dégradation des comptes des Français, dégradation qui grignote inexorablement la classe moyenne, nous avons retrouvé un article du Monde datant du 2 septembre 2019 et intitulé « Mes parents étaient instituteurs, et ils n’avaient pas besoin d’emprunter pour leurs dépenses ». Le message est clair : dans des conditions identiques, nos parents vivaient mieux. Témoignage de Betty, 50 ans, prof des écoles dans le Gers.

« Je travaille à 15 kilomètres de chez moi, dans un autre village. J’ai fait le choix d’habiter à un quart d’heure de voiture et ce choix pèse dans mon budget : au moins 200 euros d’essence par mois, auxquels s’ajoutent environ 1 000 euros d’entretien par an. Le reste de mon budget est serré : il y a les 800 euros de traites de la maison, et mes deux filles. Comme l’aînée a eu 20 ans, les aides de la CAF se sont arrêtées, mais elle fait des études et c’est maintenant que j’aurais le plus besoin d’aide ! J’ai aussi perdu 90 euros par mois de l’Éducation nationale, le “supplément familial de traitement”. Depuis cinq ou six ans, mon salaire baisse de 15 euros tous les mois de janvier, à cause de la hausse des cotisations. Résultat, je paie la cantine en trois fois, et, en fin de mois, je fais le plein d’essence par tranches de 20 euros. Quand mon ordinateur m’a lâchée et que ma deuxième a eu besoin d’un traitement non remboursé, j’ai emprunté 2 000 euros. Mes parents étaient instituteurs tous les deux, et ils n’avaient pas besoin d’emprunter pour assurer leurs dépenses. »

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

103 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2273585
    Le 8 septembre à 11:53 par Identité effacée
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    Excusez moi, je ne sais pas si mon com passera mais je voudrais poser une question le plus sérieusement du monde parce que y a un truc que je ne comprends pas. Voilà, les GJ c’est plus du tout ce que c’était, au début on pouvait voir des drapeaux monarchistes, des natios, des identitaires, mais ces derniers sont tous partis. C’est devenu un nid d’antifas et de gauchos en tout genre, comment un natio peut prendre au sérieux ces post-Gilets Jaunes où la clientèle ethnique des mélenchonistes défile pour le compte de la gauche ?

     

    Répondre à ce message

    • #2273606
      Le 8 septembre à 12:46 par Royaliste
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      @ Identité effacée

      Les GJ qui sont majoritairement de base des démocrates (néo-communards) ont été infiltré par l’extrême gauche, ça tout le monde l’a vu. Ce que l’on voit moins bien en revanche, c’est l’infiltration de l’extrême droite (plus sournoise). Dans ce que vous appelez les "natios", il y a 99% de républicains de droite (national-sionisme). Ces gens-là ne veulent pas changer de régime. Ils veulent garder la république judéo-maçonnique mais virer les gauchistes au pouvoir en se servant des GJ pour ne pas se salir les mains. Les républicains de droite ne veulent pas des républicains de gauche mais ne veulent pas non plus des GJ démocrates (et encore moins des Royalistes).

      La prochaine fois que vous rencontrerez un "GJ nationaliste", demandez lui s’il est :
      - National-sioniste (républicain de droite)
      - Royaliste
      - Démocrate
      (Ça vous évitera de vous prendre un couteau dans le dos)

       
    • #2273627
      Le 8 septembre à 13:20 par Jacques
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      J’ai personnellement rencontré plusieurs manifestants dès le départ de l’insurrection, pour la plupart des bobos qui s’attendaient à une augmentation et qui ont eu une hausse des prélèvements obligatoires (pour certains plus de 10% mais ceci me semble exagéré, on en serait plutôt à 65 % actuellement , l’abandon de la taxe d’habitation se faisant attendre). En quittant les ronds-points, ils ont été au casse-pipe face à une répression à laquelle on ne s’attendait pas, mais les élections étant truquées, et en l’absence d’opposition politique réelle, le pouvoir ne risquait rien. L’originalité de ce mouvement était son recrutement, surtout des blancs déclassés inquiets (à juste titre) pour l’avenir de ce pays (qu’ils n’envisagent qu’en restant dans le capital mais passons). Pas de chefs, décisions collégiales, ouvert à tous. Le gouvernement a ensuite noyauté le mouvement, les milices que vous énumérez ne risquant pas grand-chose face à la police (deux faces d’une même pièce), c’est le moment où les non gauchistes ont quitté le mouvement, un accident est si vite arrivé...

       
    • #2273644
      Le 8 septembre à 13:53 par Eric
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      Je ne saisis pas trop @Jacques en quoi l’abandon de la taxe d’habitation se ferait attendre puisqu’il est déjà entré en vigueur progressivement avant à terme la suppression définitive de cette taxe. Loin de moi l’idée de me réjouir pour autant car il ne faut pas rêver, on verra à coup sûr une augmentation conséquente de taxes déjà existantes, comme le foncier, et création de nouvelles (ex : taxe sur les « résidences secondaires » dans les tuyaux).

       
    • #2273680
      Le 8 septembre à 14:40 par Identité effacée
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      Merci pour cet échange cordial. C’est plutôt rare de voir un débat serein sur cette question. On peut réellement parler d’anciens et de nouveaux Gilets Jaunes, c’est précisément ce truc qui m’inquiète pour l’avenir proche de ce mouvement . Le 17 Novembre 2018 il y avait plus d’un million de Gilets Jaunes dans les rues de France et de Navarre, Castaner dit qu’il yen avait 300 000 mais c’est faux ! Nous avons assisté ce jour là à une véritable marée jaune dans tout le pays. J’y étais , et j’ai même flippé . J’ai regardé mon mobile le soir, j’avais plus de 50 appels manqués de ma famille , mes amis, tant ils se sont fait du souci quand ils ont vu les images apocalyptiques à la télé. J’ai cru que nous étions en train de faire la révolution...Je l’ai vraiment cru ! Qu’on allait rentrer dans l’histoire et renverser le régime macronien !

      Y a pas à dire, la mayonnaise est retombée....Pendant que les algériens nous montraient la voie en restant nuit et jour dehors, nous on est rentré chez nous le samedi soir...On y était presque pourtant. On aurait pas du lâcher l’affaire. Fallait faire comme le peuple algérien ! Souffrir et suer dans les rues tous les jours Aujourd’hui j’ai l’impression que c’est devenu la promenade du dimanche . Du samedi plutôt...Je ne crois pas vraiment à ce processus de révolution lente. Quoiqu’il en soit, j’ai remis mon Gilet Jaune dans la boite à gant de mon diesel. Lors de mon dernier contact que j’ai eu avec les GJ , je me suis retrouvée avec des gamins en pleine révolte acnéique, et quelques adultes qui ne parlaient que de taxes et du pouvoir d’achat.

      Le pouvoir d’achat !

      Au début avec les GJ ça allait beaucoup plus loin que le pouvoir d’acheter ! Il y avait une dimension philosophique , historique, civilisationnelle. On dénonçait le pacte de Marrakech, on parlait des problèmes lies à l’immigration extra-européenne . Aujourd’hui ils se cachent tous derrière l’anti-racisme. Vraiment, je ne porterai mon gilet Jaune que quand j’aurais eu un accident de la route...

       
    • #2273862
      Le 8 septembre à 20:07 par anarcho-nationaliste
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      @Identité effacée
      Viens dans nos campagnes ,on soutient en arborant un GJ sur notre tableau de bord , mais on a compris la douille
      Tout comme les bonnets rouges ça renaîtra puissance dix , ils n’étoufferont pas la populace des campagnes, idem pour les précaires des villes pas plus les artisans ou petits patrons
      Les soraliens, les natios, les royalistes, les tradis, certains anarchistes, socialistes ou nationaux-bolcheviques (au sens noble du terme pas de la gauchiasse.. l’OSRE, Libertad, Marxistes, E&R), étaient là avant, ils seront là ,après
      Ils étaient là pour Jour de Colère, les Bonnets Rouges, la Manif Pour Tous, les Gilets Jaunes, ils reviendront toujours plus fort, plus nombreux, le travail est fait autant par Soral que Escada, Ryssen, Bourbon, Cerise, Sigaut, Hindi, Cousin, de Brague, Benedeti, Plaquevent, etc....
      Rien ne va s’arrêter , c’est En Marche comme dirait Macron

       
    • #2274043
      Le 8 septembre à 23:45 par Identité effacée
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      Salut à toi anarchiste nationaliste ,

      tu es dans quelle campagne ? Parce que dans ma campagne ça marche pas très fort , les GJ ne sont pas très bien vu et pourtant ils sont dans une situation précaire et intellectuellement misérable … moi je suis prête à me déplacer pour trouver des GJ dignes de Damien Rieu , le régime l’a condamné sévèrement. Aucun média n’a parlé de Damien ! Un identitaire Blanc, héros de notre temps . Chez moi y’a que du GJ melanchoniste et du marxiste culturel ! Donc ce sera sans moi … je précise que je ne suis pas natio, ni monarchiste, ni chrétienne. Je revendique le paganisme originell boréal. La nation est morte, dévorée par les prédateurs apatrides , je me bats pour l’identité , cette dernière survivra à toutes les mondialisations car elle est éternelle ! Identitaire dans la douleur et la souffrance, identitaire jusqu’au bout des ongles ! Suis je encore la bienvenue ?

       
    • #2274661
      Le 9 septembre à 21:31 par anarcho-nationaliste
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      @Identité effacée
      Pyrénées

       
    • #2274896
      Le 10 septembre à 09:57 par chockjo
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      Identité effacée on n’a l’impression que sa t’arrangerais beaucoup que les gilet jaunes s’effacent !
      Tu nous parles de l’Algérie un peuple qui se fait voler par son élite tout en accusant la France (sa marche depuis la fin de la guerre d’Algérie.) comme un exemple mdr.

      La résistance Française n’a pas attendu les gilets jaunes parce que c’est la résistance Française qui a crée les gilets jaune.
      Les gilets jaunes sont le peuple qui représente des 10 de millions de personnes patriote. Même si certain se mélange pour que le mouvement soit salie cela reste une toute petite minorité protéger par l’état et surreprésenté médiatiquement.

      N’oublie pas que le peuple n’a pas que le gilet jaune comme arme ! Le plus dur est de faire comprendre a ceux qui le peuvent encore financièrement de bouger pour la résistance pour le peuple pour la France et la gloire de DIEU.
      Aujourd’hui un bon nombres de Français pensent comme un gilet jaune sauf qu’ils préfèrent rester passifs comme lui a enseigné la république maçonnique (c’est a dire tout "accepté" si on veut vivre encore un peu)

      N’oublie pas que notre combat est un combat du bien contre le mal au sens large !

       
  • #2273645
    Le 8 septembre à 13:53 par Redsniper06
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    La gauchiasse et tous les opportunistes crapuleux ont pourri le mouvement !!!...certes il fallait s’y attendre car l’occasion ont toujours fait les larrons ...mais il demeure maintenant une perception inhérente chez le petit peuple de France que quelque chose va mal tourner dans un futur proche...les plus clairvoyants commencent à s’organiser sur les rond points, dans les BAD, et dans la maquis avec armes et bagages...
    Lorsque le chaos annoncé et programmé s’abattra d’une manière féroce et irréversible seuls les plus avisés et prévoyants auront une chance de s’en sortir...les moutons bêlants et les doux rêveurs n’auront plus que leurs yeux pour pleurer sur leur inconscience, leur égoïsme et leur non-agir !!!...
    Vive le combat des gilets jaunes patriotes et résistants !!!...+ canal historique...

     

    Répondre à ce message

  • #2273650
    Le 8 septembre à 14:04 par sylvie une française
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    @Raie public
    Dans ce cas précis, il s’agit d’un commentaire écrit et non pas de confrontations dans la rue.
    Un commentaire peut rester "correct". Etre dans la rue est un autre contexte !
    Je ne suis jamais restée chez moi lorsqu’il s’agissait de causes valables à défendre et j’étais mêlée à la foule.
    Je ne souhaite pas de conflits armés, les agressions face aux Gilets Jaunes ont suffi me semble-t-il.
    Cordialement.

     

    Répondre à ce message

  • #2273660
    Le 8 septembre à 14:18 par sylvie une française
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    @seifeldeiin
    Désolée, je suis réaliste mais ce n’est pas une raison pour vomir un texte.
    Si ce monsieur n’arrive pas à contrôler ses écrits "parce qu’il en marre", je crains le pire à l’extérieur.
    Beaucoup d’entre nous en ont assez de ce système qui nous entraîne depuis de longues années vers une chute vertigineuse, alors agissons de sorte que cela puisse cesser ou tout au moins régresser et essayons de conserver notre sang froid, ce serait un bon début.
    Cordialement.

     

    Répondre à ce message

  • #2273734
    Le 8 septembre à 16:57 par Adeon
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    Ça serait intéressant, nous lecteurs d’ER et aimant AS de se mettre au boulot un petit peu.

    Si chacun d’entre nous pouvais dans sa ville, aller faire de la prospection en ville pour informer les gens et donner un prospectus (qu’AS pourrait écrire), ça pourrait être bien.

    S’organiser par deux ou trois pour faire une tournée, dans les magasins pour laisser des prospectus pour les gens, dans la rue pour parler aux gens, les diriger vers ER.

    Bon c’est juste une idée mais si un jour ça se fait, j’en serais.

     

    Répondre à ce message

  • #2273744
    Le 8 septembre à 17:11 par Jacques
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    A Eric, j’ai encore dû la payer mais il est sûr qu’elle sera remplacée, vous avez entièrement raison. Le contribuable ici se fait voler (plus de 65% de prélèvements sur les revenus, record mondial : cocorico !). Et ne reçoit que des coups en échange : pas de sécurité, de travail, de santé correcte, payes minables, prix élevés en constante augmentation etc etc
    Et certains en redemandent !

     

    Répondre à ce message

  • #2274132
    Le 9 septembre à 09:34 par Pouffff club
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    Pendant que les francais s en sortent pas financierement ...

    Il semblerait que CertainS ont d autres droits et avantages pour s exonere des impots et divers taxes ...

    Tient une par exemple , celle de deduire de ces impots le financement des synagogues ...

    Vous allez me dire , cette regle est aussi transposable aux eglises, etc ... ET BEN NON

    Et vous vous demanderez qui creent, autorisent et valident des lois, abbatement fiscaux divers uniquement valable qu a une caste

    Bizarre que le Pc, LfI , Ps , Vert , Rn ....... n en parlent jamais !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2274214
    Le 9 septembre à 12:20 par jeandelalune
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    Ce samedi il y a eu 2 faits qui, de mon avis , méritent que l’on s’y penche

    a grigny :

    Des policiers se retrouvent ciblés par une dizaine d’individus qui leur lancent des cailloux.
    Plus inquiétant, les assaillants font ensuite usage de mortiers à leur encontre.

    carillo, syndicaliste

    "Aujourd’hui, dès que des policiers mettent le pied dans certains quartiers, la notion de guet-apens et d’attaque est présente en permanence."

    sauf que ,ce qui est dénoncé correspond a ce qui a été opéré lors des manifestations des Gj a l’encontre de manifestants non violents et désarmés

    "Aujourd’hui, dès que des manifestants mettent le pied dans certain(e)s quartiers (rues) , la notion de guet-apens ( nassage) et d’attaque ( gaz et lbd ) est présente en permanence."

    aujourd’hui, le droit, c’est celui du plus fort

    a marseille :

    des manifestants habitant les quartiers nord ont retrouvé les gilets jaunes sur le Vieux-Port
    pour rejoindre ensemble la mairie, avant de se disperser.
    début de convergence sur le terrain social ? je sais, on est très loin des idéaux souhaités, mais je garde en mémoire de la faribole du 14 juillet 1789

    un de ce quatre matins, toutes ces pendules vont se synchroniser avec pour conséquences, des morts à la clef
    certains seront tués pour 2000 balles par mois, d’autres pour un ensemble de causes disparates voir opposées, dont ils sont les soutiens

    causes dont le plus petit dénominateur commun peut se resumer dans un mot
    " desespoir "

     

    Répondre à ce message

  • #2274957
    Le 10 septembre à 11:25 par Ed
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    J’vais vous faire une jolie métaphore naturaliste :

    Dans un rapport de prédation naturelle, aucune proie ne s’accapare les attributs du prédateur pour le vaincre ou lui échapper.

    Donc, croire que les outils développés par le système sont neutres (fric, ak-47, internet, nucléaire, voitures etc), qu’on pourrait les retourner contre lui ou à fortiori qu’ils sont perfectibles, est tout simplement absurde.

    Reste la seule solution, le comprendre, le fuir, se cacher de lui, ne pas le lâcher des yeux, s’organiser pour le dérouter et l’affamer à mort. La seule façon de se prémunir des armes du futur est tout simplement de ne pas les créer.

    Bref, face à ce monstre artificiel, seule la nature peut encore nous protéger, mais le jour très proche où il n’aura plus besoin de notre collaboration et de notre consentement, où il n’aura plus besoin de nos yeux, de nos mains, et de nos cerveaux, il sera définitivement trop tard pour lui résister, c’est de la pure logique.

     

    Répondre à ce message

  • #2276141
    Le 12 septembre à 12:04 par Nic0dem
    Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

    Bonjour, nous assiégeons Paris, juillet août. Voir vincent després, maquis en campagne.

     

    Répondre à ce message

    • #2278145
      Le 15 septembre à 12:57 par Ed
      Gilets jaunes, Acte XLIII : on repart à l’attaque !

      Rien, je dis bien RIEN, ne tient la route dans son propos, ni les sondages auxquels il se réfère schizophréniquement, ni la politique du maquis qui est un pur oxymore et un non sens total, ni le concept-même d’assiéger Paris... qu’allez-vous en faire ? MDR
      Des centrales nucléaires, des bases militaires, de la colonisation orbitale et spatiale, de l’espace, du temps et de la matière, des institutions et des relation internationales, de l’implication et de la responsabilité historique de votre "Douce France" ... peanuts, vous ne savez RIEN  !

      Bref, je ne dis pas ça pour me moquer ou spéculer, mais uniquement pour vous réveiller en tant que peuple supposément humain, disposant d’un libre-arbitre et d’un esprit critique aliénés, voire annihilés collectivement, c’est le but avoué par Tocqueville il y a près de 2 siècles déjà, c’est pas moi ;)

       
Afficher les commentaires précédents