Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gilets jaunes, Acte XXII : situation tendue à Toulouse et à Paris

Selon le ministère de l’Intérieur, 31 000 personnes ont manifesté en France lors de l’Acte XXII des Gilets jaunes dont 5 000 à Paris. La semaine dernière, 22 300 manifestants dont 3 500 dans la capitale avaient été recensés par la place Beauvau. Les chiffres du samedi à 18h du Nombre jaune, chiffres provisoires mais beaucoup plus sérieux, annoncent 80 504 manifestants minimum.

 

L’évolution des Actes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Gilets jaunes, Acte XXII : situation tendue à Toulouse et à Paris".

    Ça devrait intéresser Marlène qui dit que les rondes sont très attirées par ce qui est...."tendu".


  • 90000 selon les syndicats de police...Je sais,c’est moins qu’avant mais le gaz lacrymogène,l’eau froide,les balles en caoutchouc,les coups de matraques,les gardes à vue et le temps qui se rafraîchie ne sont pas les meilleurs arguments pour un samedi en famille..enfin,Macron est grand et Castaner est son prophète armé !

     

    • Un CRS mobilisé le week end pour matraquer des Français "se fait 500 euros" ! (source : Démoc. Part.) On comprend mieux pourquoi ils ont le cœur à l’ouvrage .


    • @Géronte

      Et pourquoi pas 5000 tant que vous y êtes ?


    • "geronte" à raison ,l’info est diffusée, ces messieurs "ne font pas l’amour a l’oeil" selon l’expression consacrée, mine de rien ça paye le pavillon en banlieue ou les traites du leasing
      une infirmière de nuit en SUHP est loin de gagner autant


    • Ben oui, paye double le week end, heures sup, prime de deplacement et de risque. C’est bien normal, et en fait, 500e, c’est pas grand chose, si on regarde bien.

      Vous accepteriez de vous faire taper sur la gueule tous les week end gratuitement, vous ? Les types, ils ont aussi une famille, une femme, des enfants. C’est un sacrifice que de defendre la paix urbaine et l’ordre public, pour 500 ridicules minuscules petits euros (en plus il exagere, apres taxes, c’est plutôt 300 que 500 euros).


    • "Vous accepteriez de vous faire taper sur la gueule tous les week end gratuitement, vous ? Les types, ils ont aussi une famille, une femme, des enfants."

      Faux, arch-faux. S’ils avaient des enfants, ils sauraient parfaitement que les 300 à 500€ qu’ils touchent par week-end après impôts ne compenseraient jamais le monde dévasté que la haute finance met en place pour leurs enfants. Sauf à sous entendre qu’ils seraient complètement stupides, mais là, je vous trouve dur avec nos forces de l’ordre.


  • Le parcours conventionnel syndical Nation, Bastille, République, l’apparition de la Merluche et de Clémentine Hautaine, merde c’est ça les gilets jaunes ??
    Il suffit de s’absenter à Toulouse et ces saletés réapparaissent.
    D’ailleurs le gouvernement et ses nervis ne se sont pas trompés, les toulousains ont pris le maximum.

     

  • On sent la lassitude chez les flics, c’est bon signe.
    Vive La France.

     

    • Erreur : ils "se feraient 500 euros" par Week end de mobilisation ! Y a bon Macron .


    • « "Moi, je prends 500 euros par week-end" : l’échange entre un CRS et le Gilet jaune Maxime Nicolle fait polémique »
      https://www.lci.fr/social/moi-je-pr...

      Lors des prochains actes, les gilets jaunes devraient leur balancer des billets de Monopoly.


    • @pamfli

      Une déclaration pareille j’ai foncé écouter ça (et pas la peine de se taper les 26min on trouve la séquence en 2 clicks), en espérant que "peut-être éventuellement il se pourrait" qu’il y ait de quoi interpréter ’autrement"....

      Ah non.... du tout.... et en plus comme ça a été filmé en plein milieu de la manif avec tous les autres CRS autour... c’est aussi indiscutable que pathétique... et aussi effarant qu’effrayant.

      Non mais ils les recrutent où et comment les CRS ??!!!
      Y a plus qu’à espérer que ces "profils là" soient en fait des mercenaires recrutés spécialement pour les week-end et habillés en CRS.
      Sinon c’est mort quant à un "ralliement", et définitivement mort.

      "Je prends 500€ par week-end ....et toi je crois pas que tu les ais".
      Euh.... le mec il percute même pas que ses 500€ ils viennent du peuple qu’il matraque, pris par ceux à qui il obéit....
      C’est le même principe que celui de l’homme de main de la mafia, payé par l’argent des crimes de ses patrons, suffit juste de rajouté "oligarchique" à mafia.
      Ou ici en France "républicaine"...
      D’ailleurs "Compagnie Républicaine de Sécurité".... comme le Port-Salut c’est écrit dessus, les hommes de main pour sécuriser la mafia républicaine point.
      Et non ça n’a jamais été pour la sécurité du peuple... faut se faire une raison

      D’ailleurs j’ai entendu il y a quelques jours sur une chaine d’info mainstream, qu’il y n’aurait plus de CRS pour la sécurité des plages.
      La "raie-publique" montre son vrai visage, quand ça va elle en laisse un peu sur les plages pour donner illusion que ses compagnies sont là pour le peuple, et quand ça va mal elle rappelle ses chiens de garde pour le terroriser.
      Et à entendre ce genre de déclaration, et bien ils sont tous contents les toutous.
      CQFD


    • #2177350

      500 euros pas week-end ? GROS GROS mensonge ! C’était surtout pour le narguer parce que ce petit CRS en avait marre et espère décourager les gens. Mais je peux assurer que si les flics avaient touché une telle augmentation, ça se saurait !


    • J’y crois pas une seconde.
      500 € / flic tout les samedis, alors qu’ils sont mobilisés par dizaines de milliers...
      Déjà qu’on leur payait même pas les heures supplémentaires.
      Il fanfaronne le Dark Vador de cette belle ville de Toulouse, et frimer comme ça c’est un signe de faiblesse. Quand on fait de la tune on ferme généralement sa gueule, on en parle pas publiquement.
      Sur le terrain, je les vois fatigués et de moins en moins motivés, mais je suis peut-être naïf.
      Hommage à Toulouse quand même merde, même si c’est une cuvette ultra-polluée, ça reste une belle ville française.
      https://youtu.be/0aBk54wMqjA


    • Et pour l’œil de M Jérôme Rodrigues la prime aura été de combien ? 2 500, 5 000 euros, un week-end de ski avec les Macron ? Sûrement que ce monsieur se défendait de manière un peu trop véhémente et revendicatrice pour l’oligarchie non ? Dire que les perfides du GODF ont allégué que les revendications des gilets jaunes étaient justifiées mais quelle bande d’hypocrites !


  • Y a eux (drapeaux npa , cgt , guevara le nazi rouge ) donc y a plus moi .

     

    • Depuis l acte 9 , les gauchistes sont partout dans le manifs gilets jaunes. Aujourd’hui ce sont des gilets rouge recouvert d un gilet jaune. Vous avez le même nombre de manifestants que lors des manifs syndical traitre.


    • #2177293

      Tu veux que je te dise ? Non ? Je te le dis quand même.
      Je crois qu’en fait y a jamais eu toi, ou alors une fois, comme beaucoup de ceux qui crachent sur les gilets jaunes et leur manque de bon goût germanopratin ou leur soi-disant dérive vers l’extrême gauche, ou l’extrême droite. Tous ceux qui essaient de nous faire croire que vraiment, maintenant, ils n’iront plus parce que les gauchistes etc...et qui en fait n’y sont jamais allés, ni à une manif ni sur un rond point.
      Ou alors, si vraiment tu t’es tapé 22 samedis depuis novembre, trouve une meilleure excuse, plus crédible. Tu en as marre, tu es fatigué, tu as peur, tu veux rester en famille, avec ta copine... C’est pas honteux tout ça, mais plus honnête.
      Et puis tu sais, une manif de gilets jaunes c’est pas Tien An Men. On respire un peu de gaz lacrymo, on peut éventuellement prendre un coup de matraque, devoir courir devant les gens de la BAC, payer une amende de 135 euros (ça fait chier mais bon), se retrouver en GAV. Le plus grave c’est la balle en caoutchouc dans l’oeil mais ça reste marginal vu le nombre de manifestants cumulés depuis 22 semaines (si on compte une moyenne basse de 100 000 personnes chaque samedi, multiplié par 22, ça fait je crois 2,2 millions de manifestants).
      J’en suis à ma 14ème et je n’ai pas l’impression d’être ni un héros, ni un gauchiste, ni un fachiste. Simplement quelqu’un qui se sent concerné par un mouvement inédit dans l’Histoire récente de notre pays et qui, il y a encore quelques mois, ne pensait pas que ce serait possible. Je suis un gentil citoyen de base qui a toujours payé ses impôts, jamais été au chômage, fait son service militaire, été sage à l’école, toujours dit bonjour à la dame et qui en a plein le cul d’être un gentil citoyen qui bosse et paye sans moufter, et en se faisant insulter par dessus le marché. Alors je n’en ai rien à faire si quelques drapeaux comme tu dis apparaissent et je n’utiliserai pas ce faux argument pour ne plus aller manifester si un jour j’arrête. De plus, si tu avais vraiment participé à des manifs de GJ, tu saurais que ces fameux drapeaux sont très minoritaires dans les cortèges. Il suffit d’ailleurs de regarder les dizaines de vidéos qui circulent sur le net pour le constater.


    • t’es un bon , le basque, je suis de tout coeur avec toi.
      et puis il faut rajouter que les manifs ce n’est qu’un aspect du mouvement et un aspect plutôt négatif car urbain.
      Mais les rond points continuent à vivre même s’ils envoient des délégations aux manifs (et souvent à leur corps défendant car ils sont conscients que c’est une stratégie de merde).
      C’est sur les rond points qu’est le concret,le GJ de base, et là c’est le bon sens et la gouaille qui priment,les appareils et les donneurs d’ordre c’est pas très compatible avec l’esprit français surtout quand ça vient de petits cons qui se la pètent.
      Cela me fait diablement penser au village d’Astérix, ça se querelle, ça se castagne mais ça se finit toujours en ripailles (en tous les cas c’est le cas sur mon rond point et ceux d’à côté)


    • Mais voui les gars , depuis que sont venues les vermines gôchiardes , les rangs se sont bougrement éclaircis ; elles se sont appliquées à expulser tout ce qui ressemblait à un patriote . Quant aux rond-points dans ma région d’Arles Nîmes , c’est quasi le désert . Continuez vos certitudes , c’est de votre âge ; moi je me suis fait virer en 69 du bahut pour avoir été caractériel en 68 . J’ai un peu de recul . Bien à vous .


    • @Trafapa
      Mon Dieu, donc tu te sens expulsé lorsque tu te retrouves au milieu de gens qui ne pensent pas comme toi ?
      C’est ça être patriote Monsieur J’ai vécu plus que vous ?
      Donc si j’ai bien compris, et pour suivre ton exemple, il faut rester cloîtré, agenouillé dans un coin de sa chambre en mordillant un chiffon des larmes plein les yeux en maudissant les gens trop cons quand c’est trop tard ?
      Tu es toujours bienvenue au cas où tu voudrais participer un peu, je ne pense pas être moins patriote que toi, et personne ne m’a rejeté.
      Bien à toi.


    • Trafapa, je suis de ta génération et me suis retrouvé en taule pour les mêmes raisons et la même année ; donc ce n’est pas un argument : les rond points sont vides car tout le monde part aux manifs. mais ça reviendra car le rond point c’est le bistrot sur la place du village , le point de rencontre entre citoyens pour ou contre. Dire que le mouvement s’épuise est une mauvaise analyse, la partie visible de la révolte s’épuise car elle piétine (et est piétinée) mais sur le fond les problèmes restent les mêmes (injustice sociale et défaut de démocratie), le soutien des français reste malgré tout majoritaire malgré les girouettes qui on tourné au vent de BFM WC. (ça c’est un fait que l’on constate de visu sur les rond points). il est donc primordial de garder la flamme, même si on reste peu nombreux, il faut rester visibles. le Logos se nourrit de symboles et nos Gilets sont la couleur de l’espoir. le coup de klaxon ou le petit geste d’encouragement est tout aussi utile à eux qu’à nous les irréductibles. nous faisons perdurer la flamme jusqu’à la prochaine explosion car ceux qui restent maintenant ont une rage et une teigne qui n’est pas prête de s’éteindre.
      cours cours camarade le vieux monde est derrière toi.( je connais mes classiques)
      le discours de Macron sera un révélateur


  • Un nouveau sale coup se prépare contre le peuple français : Macron ne fera sans doute rien pour empêcher le bradage de Pont à Mousson (N°1 en Europe pour les conduites de canalisation) à son concurrent chinois, ce qui met en péril l’emploi de 2000 salariés . Il est probable que le chinois rachète PàM pour supprimer un concurrent, raison pour laquelle Mittal avait racheté Arcelor .


  • En lisant les commentaires, ma conviction que les "antifas" et "blackblocs" ont été activés pour faire sortir du mouvement les patriotes/nationalistes et pour laisser la place aux "organisations de gôche" (NPA, LFI, CGT, Sud, Attac...) afin de détourner la véritable contestation non seulement du pouvoir mais de la société ultra-libérale (un mai-68 inversé) était juste...
    Le plus bel exemple de tout ça c’est la mise en avant (comme pour aucun autre incident même plus grave) de l’incident survenu à Mme Legay (membre d’Attac et porteuse d’un drapeau "paix" qu’on peut difficilement différencier du drapeau LGBT, selon moi plus qu’une coïncidence). Cela dit je n’ai absolument rien contre cette personne, dénonce le sort qui lui a été réservé et lui souhaite un prompt rétablissement).
    En conclusion, il aurait fallu dès le début de la tentative d’infiltration des complices du système (antifas, blackblocs) les fracasser pour leur faire passer l’envie de venir foutre la merde dans les cortèges (violence légitime)...
    Cela pose le problème de l’inorganisation qui semblait être au début un avantage mais qui, face à un système parfaitement organisé, à montré ses limites...
    L’inorganisation qui était sensée protéger les initiateurs, n’a pas empêché ceux-ci d’être pris à parti, tracés, poursuivis par la justice... ainsi que plusieurs dizaines de milliers de personnes depuis mi-novembre 2018.
    A méditer pour la suite, sans quoi... il n’y aura pas de suite !

     

    • « En conclusion, il aurait fallu dès le début de la tentative d’infiltration des complices du système (antifas, blackblocs) les fracasser pour leur faire passer l’envie de venir foutre la merde dans les cortèges (violence légitime) »

      Cela s’est vu, au début. Les "agitateurs et autres casseurs" étaient illico virés manu-militari, voire poursuivis, coursés. Mais peu à peu, face aux mensonges médiatiques et aux répressions policières/miliciennes, j’ai vu les GJ laisser de plus en plus faire et aller jusqu’à applaudir lorsque certains commencèrent à défoncer les distributeurs ou les devantures d’agences bancaires - toujours pas remplacées d’ailleurs, depuis au moins 3 mois pour ce qui concerne Bordeaux. On voyait aussi des GJ éteindre systématiquement les feux de poubelles allumés par les "silhouettes en noir", je ne le voit plus désormais. Ou encore aider les terrasses des commerçants à ranger chaises et tables au passage des manifs, faire la circulation, etc. Fini.
      La seule chose qu’on voit encore, c’est la vitesse à laquelle ils se rangent sur le côté aussitôt qu’une ambulance ou que les pompiers passent, sous les applaudissements. Contrairement aux forces de l’ordre qui mettent plusieurs minutes à réagir (vu hier encore, ici-même). Au début c’était : "la police avec nous" et maintenant ce serait plutôt "tout le monde déteste la police". C’était d’ailleurs le but recherché, en effet !

      Quant à la suite, par exemple la manif d’hier a été dispersé à coups de canon à eau en pleine place commerçante, sans crier gare et alors qu’elle était bon enfant, et j’ai senti que les gens assis aux terrasses, les badauds et les spectateurs en avaient assez des FDO. C’était dans l’air. Beaucoup se sont levés pour les huer. Alors la suite, je pense qu’elle vient, lentement mais sûrement...


    • #2177389

      Nnoch

      Je fais la même analyse que vous car, comme vous, je manifeste quasiment tous les samedis à Bordeaux depuis l’acte III et j’ai vu exactement la même chose que vous depuis le début. J’ai aussi vu la mauvaise foi abyssale des commerçants de Bordeaux, et du ridicule Monsieur Florian qui nous a parlé d’apocalypse et appelé à une ville morte lors de l’acte 20. Ces pauvres commerçants qui se plaignent des gilets jaunes alors que, comme vous savez, alors que nous empruntons par milliers la rue Sainte Catherine, il n’y a jamais eu la moindre déprédation, si ce n’est un jour l’Apple Store en haut vers la place de la Comédie. Hier je n’ai pas assisté à la scène finale que vous évoquez car j’étais parti un peu avant que le cortège rejoigne la gare Saint-Jean mais, effectivement, la hargne contre les policiers est de plus en plus palpable et ce n’est pas dû aux antifas et autres black-blocks, qui sont très peu nombreux à Bordeaux, comme vous le savez aussi, mais tout simplement au comportement de ces policiers qui se déshonorent un peu plus chaque samedi (je n’ai appris qu’après le coup des 500 euros du CRS). Vous aurez remarqué, hier, la grande différence entre la police et la gendarmerie. Les flics et les CRS étaient tous casqués et masqués alors que les gendarmes étaient en calots et à visage découvert (quand nous étions sur les quais), parfois même sans calot. Les gendarmes sont des militaires et ont un certain sens de l’honneur, les flics non. Je suis un ex officier de réserve et je n’ai pas de respect pour les flics, pour les militaires oui. Les militaires lèvent parfois la crosse en l’air, les flics jamais.


    • @Lbb

      Je n’étais pas sur les quais avant-hier, je n’ai donc pas vu les gendarmes dont tu parles (on se tutoie, je pense). Par-contre oui, au sujet de l’abyssale hypocrisie des commerçants, on est d’accord. Hormis quelques vitrines et tags, les commerces de la rue Ste-Catherine n’ont pas eu à souffrir si ce n’est le MacDo, le Starbuck, Orange et l’Apple Store (à ma connaissance en tout cas). De plus, la rue est bondée chaque samedi, du matin au soir, dans toutes les boutiques ce n’est qu’un va-et-vient permanent de clients, Gilets Jaunes ou pas ! Le passage de la manif ne durant généralement qu’un bon quart d’heure durant lequel quelques boutiques baissent leur rideau avec bien souvent les clients à l’intérieur et d’autres, qui attendent déjà, à l’extérieur la réouverture... Bref.
      Allez, au plaisir.


  • La légalité n’a donc strictement aucun rapport avec la légitimité, si ce n’est quand les deux se trouvent réunies. Avec le Gouvernement d’E. Macron, la France n’a ni l’une ni l’autre. Suite au décret du 5 décembre 2016, signé par Manuel Valls et Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux, le Gouvernement contrôle la Cour de cassation. La Cour de cassation, juridiction supérieure de l’autorité judiciaire, est donc placée sous le contrôle direct du Gouvernement par l’intermédiaire de l’inspection des services du ministre de la justice. En se référant à l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 faisant partie du bloc de constitutionnalité (« Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution »), certains juristes affirment la France n’a plus de Constitution et que donc le Gouvernement n’est pas seulement illégitime, il est illégal. Cela explique amplement l’installation d’une dictature : interminables prolongations de l’état d’urgence, ordonnance Dieudonné du Conseil d’État du 9 janvier 2014, projet de loi dit « Renseignement », Grandes Orientations de Politique Économique, mise en cause de la liberté de la presse voire de la protection de liberté de la presse, remise en question de l’égalité des candidats de la présidentielle 2017. Bien entendu, pour EM, l’absence de Constitution est une rumeur infondée, puisque « En droit, il existe un principe dit de « hiérarchie des normes » : un décret ne peut s’imposer à une loi, qui ne peut s’imposer à la Constitution. En clair : aucun décret, quel qu’il soit, ne peut « rendre caduc » le texte fondamental du droit français. Si le décret contrevient à la Constitution, il sera abrogé à ce motif » (https://en-marche.fr/desintox/franc...), si ce n’est que nous pouvons écouter avec attention l’argumentation développée par la juriste Georgia Pouliquen : https://www.youtube.com/watch?v=at0....


  • #2177453

    Le volcan couve son feu depuis xxii semaines.

    Ce n’est donc ni :

    - la république
    - ni aucun de son personnel dans l’arc républicain
    - ni les medias
    - ni le CAC 40

    qui éteindront ce feu.

    Ils ont cru l’éteindre en 2007
    Ils ont espéré l’avoir étouffé lors de la LMPT
    Pour avoir envoyé un lardon aux bonnets rouges, ils pensaient s’en être débarassés

    Et maintenant qu’ils ont les GJ, ils comprennent que c’est leur syphilis .

    Un jour :

    - soit les GJ vont s’apercevoir que Melenchon, Hautain, Drouet, sont des jaunes en service commandé, et la violence sera a proportion de la trahison.

    - soit l’arc républicain réussit à étouffer le mvt et il réapparaitra en plus violent et plus radical plus tard.

    C’est Marrianne qui n’en finit pas de mourir depuis 2005
    le mvt révolutionnaire, lui, se porte très bien et de mieux en mieux depuis 2007


  • 500 euros par week-end pour le CRS de base ? C’est n’importe quoi ! Au mieux pour 4 week-ends mobilisés dans le mois, je veux bien. La déclaration de ce CRS est soit de la provocation, soit de la stupidité.

     

    • #2177703

      En quoi ça pourrait être de la stupidité ? C’est évidemment de la provocation. Et je le comprends. Ces abrutis de manifestants sont ravis d’en découdre avec les forces de l’ordre chaque samedi, alors que ça ne changera rien à leur situation, et que, c’est un peu comme don quichotte… C’est pas les moulins qu’il faut attaquer, c’est le vent. Mais, sûr, c’est plus dur… Faut de l’éducation, du courage de l’intelligence et de la détermination pour cela. Ça ne se trouve pas chez les gilets jaunes (ridicule symbole de pseudo révolte populaire, comme d’hab chez les français). Franchement je ne vois pas ce que vous attendez de ce mouvement (qui enfin s’éteint peu à peu). C’est une troupe de branleurs soit gauchistes soit droitards fainéants qui pensent que se regrouper dans la rue et casser du flic va améliorer leur petite vie et changer le monde. Franchement ? Bande d’idiots vous comprenez que dalle. +100000 kudos pour ce CRS. Vive la police.


  • il est toujours bien de connaitre les faits

    précision le rassemblement GJ était parfaitement calme jusqu’à cet instant ....
    https://www.youtube.com/watch?time_...

    on comprend mieux les témoignages de ceux qui parlent de "colère" au fils des commentaires



  • La légalité n’a donc strictement aucun rapport avec la légitimité



    C’est certain, et le problème c’est que c’est aussi ancien que la loi est loi.

    Personne ne comprend, ni Soral, ni Chouard, ni Branco, qu’écrire une loi c’est vertical, c’est intrinsèque à l’exercice du pouvoir aussi artificiel qu’illégitime sur la majorité, sur le peuple, que ça n’a toujours servi qu’à ça.

    Personne ne comprend que l’échelle n’a jamais été gallo-française.

    Personne ne comprend que la démocratie n’existe pas, que la politique n’existe pas, que le libéralisme n’existe pas, que le nationalisme n’existe pas, et que même le fric n’existe pas, que seul votre consentement compte et a de la valeur pour le système, que vous collaboriez et consommiez, totalement hors-sol et sous tutelle, c’est tout ce qui compte.

    Personne ne comprends que, selon la Loi de Moore entre autres lois inhumaines, le jour où ce système artificiel (=écrit) n’aura définitivement plus besoin de nos yeux, de nos mains et de nos cerveaux, il sera trop tard pour s’y opposer.

    Personne, parce qu’il y a bien un complot de masse qui manipule la masse via l’information de masse, l’exploitation de masse, le contrôle de masse, l’éducation de masse, la culture de masse, la nourriture de masse, le transport de masse, la pollution de masse, et des super machines pour mémoriser, calculer, anticiper, identifier, pirater, contrôler... comploter en masse !

    Si un parent te dit qu’il va mettre une caméra chez toi au cas où il y aurait un problème, bon, tu te dis ok.. mais si c’est un psychopathe, un voleur et un assassin multirécidiviste qui te le dit, t’en penses quoi ?! ;)


Commentaires suivants