Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Grande journée d’Amitié française le 9 septembre 2017 à Avignon

Avec Sixte Henri de Bourbon-Parme, Marion Sigaut, Alain Escada, Élie Hatem, Roger Holeindre

L’association « Amitié et Action française » organise une grande journée d’Amitié française le samedi 9 septembre 2017 à partir de 10 h près d’Avignon.

 

Ont d’ores et déjà répondu présents :

- S.A.R le Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme, descendant direct de Louis XIV, chef de file de la Communion traditionnaliste carliste, fin connaisseur de la géopolitique mondiale,

- Marion Sigaut, historienne, spécialiste de la Révolution française et du XVIIIe siècle, auteur de nombreux ouvrages, adhérente d’Egalité & Réconciliation,

- Alain Escada, président de l’Institut Civitas,

- Élie Hatem, avocat international, conseiller politique, membre du Comité directeur de l’Action française.

- Roger Holeindre, co-fondateur du Front national en 1972, président du Cercle national des combattants.

 

La Journée commencera par la célébration d’une messe pour la France à 10 h (rite extraordinaire) à l’Abbaye Saint-Michel de Frigolet (Tarascon, 13150).

Suivra, à 12 h, un banquet d’Amitié française (menu : papeton de courgette et salade, gardianne de taureau & boulgour aux légumes, nougat glacé et son coulis de fruits rouges, café, vin).

Prises de paroles par les intervenants à partir de 14 h :

- Marion Sigaut : « La France, la Révolution et l’Histoire »
- Alain Escada : « Jehanne d’Arc, un modèle pour notre temps »
- Élie Hatem : « Point de Salut national sans combattre l’anti-France »
- Roger Holeindre : « L’imposture gaulliste »
- Le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme conclura la journée.

D’autres personnalités se joindront peut-être à cette journée, vous en serez informés directement sur le site www.journeedamitiefrancaise.com.

Tout au long de la journée, grands choix de livres à la vente avec notamment ceux des éditions Kontre Kulture, rencontre avec les auteurs et dédicaces.

Un espace bar et collations sera également aménagé sur place. Le lieu exact de la conférence (proche d’Avignon) vous sera communiqué le 7 septembre au soir.

Le nombre de places est limité, réservez vite !

 

Réservations : journeedamitiefrancaise.com

 

Pourquoi cette journée ?

Aux lendemains de cette longue et lassante période électorale qui a abouti à l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron et de ses amis, conscients que ceux-ci constituent la meilleure assurance-vie de l’oligarchie et de la franc-maçonnerie, les organisateurs de cette journée d’Amitié française ont voulu dans l’esprit du « compromis nationaliste » inviter les patriotes de Provence à rencontrer certaines personnalités de premier plan dans la lutte contre ce que le maître de Martigues nommait si justement l’anti-France.

Nous tenons à remercier chaleureusement les personnalités qui ont avec enthousiasme répondu positivement à notre invitation : S.A.R le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, l’historienne spécialiste du XVIIIe siècle et de la Révolution française Marion Sigaut, le président du mouvement Civitas Alain Escada et l’avocat international et membre du comité directeur de l’Action française Me Élie Hatem. À l’approche du 150e anniversaire de la naissance de Charles Maurras, pourquoi ne pas redécouvrir l’œuvre de ce grand maître, qui a si bien su conjuguer nationalisme et contre-Révolution ?

Plus que jamais la situation dramatique de notre pays et les événements tragiques que nous vivons doivent nous inciter à un combat énergique : combat politique, combat culturel et combat spirituel contre les méfaits de cette République et contre son idéologie laïque et droit-de-l’hommiste car, « la République en France, c’est le règne de l’étranger » et cette célèbre formule pourrait à elle seule résumer l’essentiel de nos principes : que la moindre parcelle de France ne soit plus dirigée par Washington, par Bruxelles ou par Tel-Aviv.

Dans ce contexte où notre pays est broyé par le système bruxellois négateur des identités nationales, qui, plus que Jehanne peut nous servir de modèle ? N’est-ce pas dans une France en pleine décadence, en proie au pillage et à l’anarchie que pour reprendre les mots de Dom Gérard, a germé « la plus belle fleur de notre civilisation, la figure la plus pure et la plus noble, la tige la plus droite qui soit née sur le sol de France : Jehanne de Domrémy » ?

À ceux qui pensent qu’il n’y a plus rien à faire pour relever ce pays, nous leur proposons de regarder l’humble, doux mais insolent visage de la sainte de la Patrie et de garder toujours à l’esprit, l’idée selon laquelle « tout désespoir en politique est une sottise absolue » !

Pour que vive la France, vive l’Amitié française.

Clément Gautier

 

Bien préparer l’événement avec Kontre Kulture :

Soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il ne faudra pas trop s’éterniser sur Maurras tout de même car ce dernier divise beaucoup aussi. En effet, il n’adhérais pas au dogme du règne social de NSJC ce qui le rendais tiède. " Et parce que tu es ni chaud ni froid je te vomirai de ma bouche ".
    Si l’on veut pleinement suivre le dernier texte infaillible de notre dernier pape Pie XII, Munificentissimus Deus définissant le dogme de l’assomption de demain en 1950, celui ou celle qui en renierait un seul ne serait plus catholique, je cite :
    - " Nous proclamons, déclarons et définissons que c’est un dogme divinement révélé que Marie, l’Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste.
    C’est pourquoi, si quelqu’un - ce qu’à Dieu ne plaise - osait volontairement nier ou mettre en doute ce que nous avons défini, qu’il sache qu’il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. [...] Qu’il ne soit permis à qui que ce soit de détruire ou d’attaquer ou contredire, par une audacieuse témérité, cet écrit de notre déclaration, décision et définition. Si quelqu’un avait la présomption d’y attenter, qu’il sache qu’il encourrait l’indignation du Dieu Tout-Puissant et des bienheureux apôtres Pierre et Paul.
    . Il ne faut pas oublier l’une des dernières lettres de Notre Roi Louis XVI rédigée à la prison du temple, qui concerne justement la consécration de la France au Sacré-Coeur de Jésus, il faut à mon avis respecter ce dernier souhait scellé dans le sang par un Roi légitime. C’est ce qui fait la différence entre les vendéens et Charles Maurras, une divine simplicité face aux complexités humanistes. N’insistez donc pas trop sur ce personnage, je vous le garantis, des têtes vont être farcies de superflus.


  • J espère que les interventions seront filmées, magnifique événement, vive la France !


  • Excellente initiative, dommage de ne pas pouvoir y participer.


  • Quel beau texte ! Merci Clément Gautier.


  • Tiens, je viens de découvrir que Maurras soutenait le séparatisme breton, le même séparatisme brandi aujourd’hui par les élites européennes, et par certains bretons qui ne veulent pas qu’on accepte leurs spécificités dans un cadre français et non européen.
    D’ailleurs le Gwenn Ha Du est une création de 1923 et une copie du drapeau américain...
    Son créateur Morvan Marchal de Breizh Atao a tourné paganiste druidique au fur et à mesure de son action, et parlait de race des Seigneurs, de nordisme, contre les ’’nègres français’’.
    Il s’insurgeait notamment contre le fait ’’que le nègre martiniquais avait le même droit de vote que [l’homme supérieur] breton’’.
    Il est vrai qu’il sera difficile de déterminer qui est réellement Breton dans une Bretagne indépendante. On fait des lois de Nuremberg avec l’origine des grands-parents ?
    On vire les ’’pas assez bretons’’ à coup de pied dans le cul en Normandie ou dans les Pays de la Loire ?
    Enfin, on n’a pas parlé breton durant des siècles à Rennes et Nantes, ’’fiefs de la Bretagne’’, mais gallo, c’est-à-dire un dialecte d’oïl proche du français à 75%.
    Il serait cocasse après une indépendance de la Bretagne de voir surgir un indépendantisme gallo contre ’’l’hégémonie celtique’’.
    (Indépendance contre la ’’méchante France source de tous les maux’’, alors que l’on sait tous que les merdes nous viennent de l’Europe... la même Europe dans laquelle ces régionalistes veulent rentrer. Logique quand tu nous tiens. Il y a fort à parier, qu’à l’instar des dirigeants catalans tous agents de Washington, ils fuiront eux-aussi à Miami après avoir ’’rendu indépendante de la France’’ la Bretagne, mais soumise au budget européen, aux lois européennes, à l’OTAN. Leurs peuples s’en rendront compte trop tard. J’aimerai bien voir une Corse indépendante aussi, avec des Mcdo partout comme à Barcelone, un littoral détruit par les promoteurs immobiliers américains, et pour ces virils corses, des transgenres et autres bizarreries promues de force par Bruxelles chez eux.)

    Comment dire... je ne suis un jacobin maçonnique mais ces révélations sont quelques peu ’’gênantes’’.