Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Haïti pays de merde" : clash entre une présentatrice pro-Obama et un pasteur pro-Trump

 

De quoi faire réfléchir Jack Lang qui vient de traiter Donald Trump de « président de merde »

 

L’ancien ministre de la Culture français s’est dit « solidaire » des pays insultés par le Président des États-Unis à l’occasion d’une réunion sur l’immigration à la Maison-Blanche.

 

 

[...]

« C’est un cri du cœur, un cri de révolte après ce qu’il a dit sur les Haïtiens », s’est justifié Jack Lang, contacté par l’AFP. « J’ai envie qu’on dise dans le monde entier : "président de merde", comme un cri de ralliement contre ce personnage humiliant et offensant », a insisté le Président de l’Institut du monde arabe.

L’ancien ministre se déclare solidaire des pays africains et d’Haïti, « pays que j’aime ». Selon Jack Lang, Donald Trump est « un xénophobe et un raciste maladif ».

Lire l’intégralité de l’article sur francetvinfo.fr

Voir aussi, sur E&R :

Connaître l’histoire des États-Unis grâce à Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme nos journalopes gauchiasses, elle ne laisse pas l’autre s’exprimer. Une belle image de la dictature.

     

    • Me suis fait la même réflexion. Il ne l’a pas interrompue mais elle ne l’a pas laissé parler. C’est peut être facile à dire mais moi, j’aurais demandé à cette histérique d’apprendre à la fermer.


    • On peut noter qu’elle reconnait la situation "merdique" d’Haiti, puisqu’elle en fait tout un patacaisse dès le début de son intervention... En gros elle reconnait qu’Haiti est un endroit pourri (shit hole signifie trou à rat et non pays de merde). C’est exactement ce que Trump dit. Il a son franc parler, ca n’est pas une insulte, juste la vérité. Haïti est un endroit catastrophique.

      Et je ne vois pas ce qu’il y a d’offensant à reconnaitre la situation pourrie de ce type de pays ou les gens meurent de faim et ou la pauvreté est incommensurable.

      Ce qu’il faudrait demander à cette intelligentsia de gauche toujours prompte à accueillir tous les pauvres c’est ce qu’est leur programme, leur plan d’action... déporter tous les citoyens de tous les pays aux USA et en Europe, jusqu’au dernier ? Ils se rendent compte de leur stupidité et du fait que ça n’est absolument pas une solution ? Ou alors ils se foutent de la gueule des téléspectateurs en jouant sur les émotions en participant juste à une mascarade d’opposition à Trump pour l’affaiblir en attendant de remettre un ou une marionette mondialiste au pouvoir ?


  • Haïti comme mon pays la Guyane sont des endroits de merde car nous voulons tous aller en Europe ou aux USA. La négresse de maison, je suis nègre moi même, devrait fermer sa gueule et remercier Trump grâce à qui elle garde son job pour le critiquer.

     

    • Serge,

      Ces pays ont des situations sociales et économiques déplorables, que beaucoup veulent fuir, oui, mais je ne crois pas du tout que ce soit une raison pour dire que ce sont des pays de merde. Des situations économiques de merde, oui, mais des pays de merde, non. Ce n’est pas la même chose ! Un pays englobe d’autres choses que l’économie. Les USA et l’Europe ont connu et vont connaitre de très graves crises économiques (qui ont donné même des guerres mondiales !), a t on dit que les usa et l’europe étaient des pays de merde en 1929 et en 39-45 ? Non ! parce qu’un pays ne se résume pas à l’économie et au fric.
      Ainsi, insulter les pays africains ou haiti de la sorte, montre une certaine condescendance raciste, la même qui fait que les bombes atomiques au Japon ont été balancées parce qu’il s’agissait de non-blancs, les USA n’auraient pas balancé ça sur l’Allemagne !

      Ensuite, si l’Afrique a tant de soucis (et haiti, les antilles, et la guyane aussi), c’est que cette colonisation débile a été sortir des gens qui vivaient dans la nature, la forêt et la brousse, pour les mettre dans des villes inhumaines, non adaptées à leurs cultures initiales, ce qui a créé des ghettos horribles, la famine, etc.
      Comme pour les indiens d’amérique, ce sont aujourd’hui des alcooliques au chômage, parqués dans des réserves et subissant une décadence et une lente destruction, alors qu’avant d’être colonisés, ils étaient heureux, fiers et beaux dans la nature, dans leurs tribus !

      Par conséquent, des gens à l’origine de ces situations n’ont pas à traiter ces pays comme étant des merdes, car ces merdes, ce sont eux qui les ont créé en grande partie. Qui a amené des africains à haiti ou en guyane, dans des villes, etc ? Et voilà...


    • Merci Alan d’avoir su redonner une dignite aux sans-sous/sans-voix, malgres la norme actuelle qui voudrait nous imposer une MasterCard comme groupe sanguin compatible avec une Societe Police


    • @Alan

      A peu près d’accord avec tout mais quelle en est la vraie cause ? Que ces peuples ont été moins "forts" et moins avancés que ceux venus les colonisés, et n’ont donc pas pu se défendre. Ca peut être vu comme une sorte de sélection naturelle.


    • Pas la peine de s’auto-flageller pour donner ton avis. Dire je suis nègre c’est comme dire "je suis bougnoule, je suis chintock ou je suis charlie..."
      Nègre : Adjectif perjoratif qui désigne un homme noir privé de liberté, de droit, et asservi à un maitre.


    • à Robert,

      Non, la vraie cause est l’attitude hautement criminelle d’avoir été coloniser, esclavagiser, tuer et perturber ces pays, alors qu’ils vivaient "sainement" en tribus dans les forêts. (je mets sainement entre guillemets, car il y avait des guerres entre tribus, mais somme toute, bien moins meurtrières que le foutoir qu’on a mis là-bas avec le modernisme, les villes, les ghettos, la famine hors forêt, etc).

      Ce n’est pas parce que quelqu’un est plus faible qu’il faut aller le frapper, le voler, le soumettre en esclave, le déporter dans des villes où il mourra car ce n’est pas son mode de vie initial.
      Vous rencontrez beaucoup de gens dans la rue moins forts que vous, moins riches, moins organisés, allez-vous profitez de votre supériorité physique pour les dépouiller, et dire après que vous avez bien fait, que c’était de la sélection naturelle ? non, les gens qui font ça sont des voyous, des criminels, qui vont en taule. CQFD.

      La sélection naturelle est une description surtout animale, végétale, mais l’homme n’est pas un animal, contrairement à ce que raconte idéologiquement et débilement la science moderne, l’homme est un homme, il pense, il a une éducation, une morale, et il est responsable de ce qu’il choisit de faire.


    • Alan, tous les peuples se font la guerre et entrent en conflit pour les resources. C’est comme cela que va le monde. Que certains ne suivent pas à un moment donné au niveau technique et se fassent dominer est de leur faute au bout du compte car ils ont abandonné les règles du jeu alors que les autres ont continué.

      Ce que tu defends est une vision de la victimologie où celui qui gagne est celui qui a le plus souffert via ses ancêtres et c’ est à proscrire...car cela n’a pas de sens et surtout on sait qui gagne toujours à la fin avec ces bêtises.

      Il est très sain de chercher à se développer, de repousser les envahisseurs,et de chercher à s’imposer quand on le peut.


    • Je ne suis ni esclavagiste, et les immigrés africains ne sont pas esclaves. Par conséquent je ne me sens nullement responsable de quoi que ce soit comme la très grande majorité des occidentaux, et nous ne devons rien à personne.
      D’ailleurs ce "on" c’est qui très précisément ? Non parce que la très grande majorité des français là encore descendent de paysans et leurs ancêtres n’ont jamais été responsables de quoi que ce soit...


    • Kalel c’est pire que cela. Si l esclavage à été aboli dans le monde et est universellement inacceptable, c’est un héritage de la civilisation occidentale, et plus spécifiquement française.
      On n est responsable que d’une chose, c’est de la fin de l’esclavage.
      Quand les blancs repartent, l’esclavage revient. Il y a de nouveau des esclaves en haiti.


  • Pays de merde (shit land) ou trou perdu (shit hole) ?

    ça sent le fakenews du côté de la chèvre parasite des deniers publics !!


  • Dans la vraie vie, c’est exactement le genre de bonne femme avec qui cela se termine en main courante !


  • Qui n’a jamais grommelé "quartier de merde" en passant dans certain quartier parisien ? Que celui qui n’a jamais péché...

     

  • Charity begins at home .


  • En ce moment sur Arte un documentaire sur Trump, Bhl n‘est jamais loin. Marrant jamais de documentaire sur Bibi.


  • Le pasteur essaie d’expliquer à la gauchiasse que maintenant, son pays sont les USA, qui lui permettent de vivre très confortablement et que si son combat est Haiti, qu’elle retourne y vivre.
    Le problème de nombre d’immigrés est leur schizophrènie, mythifier le pays d’origine mais pour rien au monde y retourner.


  • A tous ceux qui approuvent la définition du tiers monde de Trump(pays de merde) me disent combien les States sont impliqués pour que ces pays restent dans la merde ?

     

    • L’un n’empêche pas l’autre.
      Tout en considérant que l’oligarchie "nomade" et sa capitale rêvée à jeruslem, s’active furieusement pour faire de la Fronce un pays de merde : ce pays mérite notre haine réf : Finkelkrot, " hôtel pour nomades pauvres " d’attali.
      Il n’est que de constater la tiers mondisation galopante de territoires poubelles et l’occupation politique et médiatique du pays par des QI de ténia pour comprendre le sort qui est réservé au pays, oups... l’hexagone.


    • @Georges 4bitbol
      Si j’ai compris votre commentaire, les States( pas les seuls) peuvent continuer à prendre le tiers monde comme un terrain de jeu pour un tas de raison, en retour les States car puissants ont le droit de traiter ces pays de merde. Finalement, votre raisonnement me fait croire que l’on devrait se plier à son sort, comme chez nous en France, nous sommes traités comme de la merde. Et toujours d’après vos écrits, nous devrions nous y résoudre, chapeau.


    • @ Pitchou :

      Je suis désolé… mais le Japon s’est mangé 2 bombes à hydrogène, s’est fait coloniser/dominé par les États-Unis et malgré tout le pays s’est redresser en moins de 20 ans, donc on peut dire ce que l’on veut, s’offusquer éternellement… mais le continent et les peuples africains ont un problème en dehors de la colonisation et des déstabilisations géopolitique, etc… ça va faire plus de 50 ans qu’ils sont indépendants, qu’on ARRÊTE de tout mettre sur le dos de l’occidental !


    • Picthou ce que tu ne mentionne pas c’est que les usa sont sous un contrôle absolu depuis l’année 1963 et l’assassinat d’un certain jfk. C’est une colonie israélienne. Trump a été obligé de prendre un sioniste pour être chef de son administration. Il a pris son beau fils, qui est démocrate (il etait en tout point opposé au programme de campagne de trump) aux usa mais sioniste de combat. Il est contre le mur aux usa mais pour le mur en israel. Pour l’immigration aux usa mais pour renvoyer les africains d’Israël.

      Et la France est devenue aussi une colonie. Le chef d’état est actuellement attali.
      Macron est un pantin du système, même si je doute qu’il s’identifie à la France lui même. les francais sont trop paresseux et trop lâches pour étudier la question et dénoncer leur occupant, qui a tant souffert nous dit il.


    • @Dom Paoli
      Dites moi combien de multinationale étrangères exploitent gratis le sous sol, les forêts, l espace maritime...au Japon ?
      Par la même occasion, renseignez moi sur les multinationales installées en Afrique sans oublier le prix avec lequel elles dédommagent LES PEUPLES, idem que les exploitation au Japon, simple cohérence. Je ne parle pas des gouvernants soumis, corrompu et surtout d une violence inouie envers ceux qui la ramènent


  • Cette présentatrice ,vient donner des leçons de morale à ce pasteur ,et elle que fait-elle pour Haïti ? mis à part ouvrir sa gueule et couper la parole à ce pasteur .

     

  • Ben oui mais quand on est président d’un grand pays, on ne dit pas que les autres sont de la merde, même si c’est vrai (surtout si c’est vrai !). Évidemment ça fait mal au cœur de le dire quand on voit touts les bienpensants se jeter là dessus comme des morts de faim mais c’est quand même la vérité.


  • Une fois de plus et c’est attendu, les médias hystériques et toujours malhonnêtes anti-Trump déforment tout. C’est pourtant bien simple la traduction. Shit hole : trou à merde. Shit : merde, hole : trou. Ils ont tous enlevé exprès le terme "hole" et ne garder que "shit" dans leur traduction.
    Tout le monde a compris ce que Trump a voulu dire au sens figuré , surtout cet "élite" de gauche éternellement pervers et manipulateur.
    En tout cas, les Vraies Merdes que cette gauche de la décadence totale ont posé sur cette planète, se passent de traduction.


  • Le plus drôle dans cette histoire, c’est qu’il n’y a aucune preuve que Trump ait utilisé le vocable shithole. Quand on lit l’article à l’origine de cette rumeur [1]. Il est clair que cela vient d’une source anonyme qui n’a pas participé à la réunion. C’est dans le premier paragraphe :



    President Trump grew frustrated with lawmakers Thursday in the Oval Office when they discussed protecting immigrants from Haiti, El Salvador and African countries as part of a bipartisan immigration deal, according to several people briefed on the meeting.



    Cela vient de personnes briefés sur le meeting, c.à.d. des gens à qui on a raconté ce qu’il y avait dans la réunion. Par qui et qui sont ces gens, pas une trace dans l’article.



    “Why are we having all these people from shithole countries come here ?” Trump said, according to these people, referring to countries mentioned by the lawmakers.



    Trump aurait dit selon ces gens. C’est donc une citation de personnes qui n’ont pas assisté à la réunion.

    Conclusion : aucune preuve de quoi que ce soit. Trump nie par twitter de manière solennelle avoir prononcé ces mots, mais se résigne à accepter qu’il ne peut prouver le contraire vu que la réunion n’a pas été enregistrée.

    Donc cette histoire de shithole est l’archétype du fake news.

    [1] : L’article s’intitule “Trump derides protections for immigrants from ‘shithole’ countries”.


  • Je me suis souvent demandé le pourquoi de la passion qu’ont les ricains pour les armes à feu.

    Mais quand je vois le comportement hystérique de cette journalope, qui ne permet même pas à celui qu’elle interroge d’en placer une, je commence à comprendre...

     

    • La passion des US pour les armes à feu vient de leur passion pour la liberté, compréhensible au regard de leur histoire. Avant que Vichy ne nous l’interdise, les français étaient pareillement armés, et le droit d’avoir des armes est passé très près pour d’être intégré à notre constitution (voir le travail de Mirabeau sur le sujet). En fait, ce droit était tellement évident que les constituants n’ont pas pris la peine de l’énoncer...
      Un droit sans force pour le défendre ne vaut rien.


  • Les Haïtiens - c’est un fait, pas une opinion - semblent être universellement détestés. Haïti est l’un des pays les plus pauvres du monde (163e mondial !) et de très loin le pays le plus pauvre de l’Amérique du Sud.
    Pour tenter de comprendre le "problème" haïtien, il faut lire l’histoire de l’île d’Hispania. Et comprendre pourquoi Saint-Domingue - pays qui est sur la même île et qui possède la même histoire que Haïti sur les 300 dernières années - est 7 fois + riche qu’Haïti (ou 7 fois moins pauvre) donc un pays sans trop de problèmes où il fait bon vivre, tandis que Haïti est devenu un morceau de terre pelé dont tout le monde veut se tirer...

     

    • Teddy ted, le massacre de tous les francais de l’île, en leur interdisant meme de s’enfuir, n est peut etre pas pour rien dans cela. Y compris les francais qui étaient de leur côté et avaient approuvé la fin de l esclavage et qui n’avaient jamais possédé d’esclaves. ..Quand jefferson avait appris cela, il avait proposé de faire une opération punitive tant il détestait les haïtiens.

      Avant cela, les francais considéraient haiti comme leur joyau. C’était l’endroit le plus riche du nouveau monde, avec un gdp plus important que les 13 colonies americaines réunies , qui venaient d’obtenir leur indépendance à la même epoque. Ce n’est pas une île sans resources. Les haïtiens sont totalement responsables de leur état de développement.


    • Je viens de lire une remarque qui me fait sursauter. Haïti avant la révolution de 1791-1804, alors appelé Saint-Domingue, était comme vous dites la plus riche et la plus développée économiquement et industriellement des colonies américaines, au point que son PNB était supérieur à celui de chacune des colonies anglaises d’Amérique. C’est vrai, sauf qu’aussi c’était le pays où le régime esclavagiste était de loin le plus dur de tous, bien au-delà de celui des jeunes USA, au point que les maîtres y menaçaient les esclaves noirs paresseux ou récalcitrants d’être vendus à Saint-Domingue, qui était non même pas une plantation mais un camp de concentration moderne de type nazi ou stalinien d’extermination par le travail : la survie des esclaves y était la plus courte, de quatre à sept ans, on préférait les remplacer rapidement. Il y avait une nette différence de degré entre le traitement esclavagiste aux mains des autres, qui était déjà barbare, et le régime colonial bordelais, qui était fondé sur le sadisme et la confiance que la douleur éprouvée par les esclaves allait apporter la chance financière par voie occulte. Pour votre information tous les planteurs de Saint-Domingue étaient franc-maçons, non jamais catholiques, religion réservée aux esclaves. Parler de la prospérité d’Haïti avant la Révolution c’est comme parler de celle de la Pologne sous le gouvernement général ou de celle de l’île de Sakhaline sous le régime stalinien : c’est du mauvais goût le plus sinistre.

      Autre très grave erreur de votre part : Dessalines ne fit pas tuer tous les Blancs, mais là non ! Tous les régiments de Blancs ayant retourné leurs fusils lors de la bataille de Vertières, c’est à dire surtout des Polonais ayant voulu combattre pour leur liberté dans les armées napoléoniennes, furent récompensés par la propriété de villages qui existent toujours aujourd’hui. En revanche il est vrai que Dessalines qui tenait de Pol Pot par son attitude fit tuer tous les gens instruits de l’économie de plantation, non seulement les Blancs mais aussi la plupart des mulâtres ayant joué des rôles de techniciens ou de cadres dans ce système, il n’épargna que quelques pharmaciens et chirurgiens dont la nécessité était immédiate.

      Prière de vérifier vos dires à la lumière des faits concrets, surtout vous qui faites profession d’investiguer dans les mensonges historiques, faute de quoi vous pourriez recevoir un très mauvais sort de la part de personnes adroites à en lancer.


    • Miville je me tiens à ce que j’ai dit qui n’est en rien mensonger ou provocateur . c’était une île richissime. Qui était surnommé un "paradis" et un "joyau" du temps francais. Et tous les blancs y furent exterminés parce qu’ils étaient blancs, ce qui fut aussi le sort des métisses trop pâles. Et Dessaline a d’ailleurs eu une part tragique dans ce programme. Après les massacres, les haïtiens qui n arrivaient pas à faire redémarrer leur économie ont demandé l’aide des français qui ont renvoyé 3000 paysans pour travailler. Ils n’étaient ni francmacs ni protestants et ils ont été massacrés des leur arrivée sur les plages haïtiennes.

      Que l’esclavage fut pratiqué en haiti, que c’est regrettable et même une honte ne change rien. Les francais ont aboli l’esclavage partout sur leur territoire. Personne ici ne défendra l’esclavage. depuis 1804 l’esclavage est revenu en haiti. Je ne parierai pas sur le fait que le sort des esclaves haïtiens aujourd’hui est plus enviable que celui des esclaves de l’époque. Mais tu vas soutenir le contraire peut être ?


    • Je profite de ces débats pour rappeler une vérité générale beaucoup trop peu connue.

      L’ESCLAVAGE ÉTAIT INTERDIT AUX CATHOLIQUES, et ce dès l’antiquité, à une époque ou tous les peuples le pratiquaient. Le maître qui voulait se convertir devait d’abord affranchir ses esclaves. L’esclavage était puni de la peine la plus grave par l’église (l’excommunication ipso facto). Il y avait plusieurs congrégations entièrement dédiées à la libération des esclaves, dépensant beaucoup d’argent pour payer des rançons, et allant même jusqu’à échanger des religieux volontaires contre la libération de plusieurs esclaves.

      Les catholiques furent victimes de l’esclavage, notamment judéo-musulman, pendant des siècles, sans qu’il ’y ai une seule ligne dans les livre d’histoire scolaires.

      La traite négrière transatlantique était un commerce dominé par les juifs, seulement concurrencés par une minorité de protestants (ce qui concerne l’Angleterre ou la Hollande mais pas la France ni le Portugal). Les marchés aux esclaves américains étaient fermés le jour de sabbat, faute de clients et de vendeurs.

      La grande faiblesse des dirigeants français, parfois très piètres catholiques, fut de laisser le pouvoir aux juifs, par des emprunts etc.

      Concernant Haïti, je ne connaît pas suffisamment le sujet, mais il me semble important de creuser le fait que la révolte légitime des esclaves s’est faite sur une base spirituelle mauvaise, proche de la sorcellerie et du pacte diabolique.


  • Une question me taraude, pourquoi tout ces "pays de merde" cherchent ils à déverser leurs populations en Occident et en quel nom serions nous tenus de les recevoir chez nous ?

    Personnellement je préconise une politique d’immigration à la japonaise ou à la hongroise, immigration zéro, pas un radis pour les clandestins et expulsion immédiate de ceux-ci, et quitte à accepter des immigrés autant faire en sorte que ceux-ci possèdent des compétences utiles pour notre économie et surtout qu’ils soient ethniquement, racialement et culturellement similaires à nous.

    Personnellement je ne vois pas ce que j’aurais à gagner dans cette tiers-mondisation de toute l’Europe.

     

  • pour commencer, il me semble que la traduction véritable de "shithole" (pas seulement littérale, mais le sens réel donné par un anglophone) c’est "trou du cul du monde" ; et non pas pays de merde.

    il y a bien sûr un côté péjoratif, mais plus sur la dimension (petit pays paumé dont tout le monde se fout) que sur la qualité intrinsèque (et serait insultant pour les citoyens qui le constituent).

    ça change pas grand chose, et en même temps ça change tout.


  • Une vision apocalyptique des pays concernés sur Bitchute :
    "Life in shithole countries " par Poséidon et "Pooping on the beach "
    Mais avant ,prenez une dose de Vogalène et restez à jeun .
    On y défèque en troupe sur les plages au milieu des étrons ,et ailleurs on y fait la collecte du caca dans des sacs plastique ,entre autres délicatesses Bon séjour dans ces pays exotiques !


  • Il a quand-même un sacré aplomb le bonhomme.


  • Elles sont toutes les mêmes ces hystériques donneuses de leçon , pleines de hargne et dominatrices . C’ est comme ça que le système veut gagner car a part ceux qui sont dans la même ligne mondialiste , plus personne ne voudra aller sur un plateau . Pas de place pour la pensée " déviante " ! Ils veulent étouffer la pensée , l’ a mettre dans les camps , y jeter l’ anathème , la salir et la détruire . C’ est la solution finale contre l’ intelligence et c’ est quand même effrayant !


Commentaires suivants