Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?

Merci les génuflexions du gouvernement devant le sacro-saint Marché

L’augmentation du prix de l’électricité (6 % en juin, 1 ou 2 % de plus en août) est un petit crime. Elle ampute le pouvoir d’achat environ 2 milliards par an, d’une façon régressive (plus pour les pauvres que pour les riches en proportion du revenu).

 

(Par Rémy Prud’homme, économiste)

Qui est responsable de ce délit ? La loi, répète le gouvernement. Hercule Poirot ne se satisferait pas de cette réponse. Quelles dispositions ? De quelles lois ? Selon quels mécanisme ? Et puis l’augmentation de 2019, avec sa dimension conjoncturelle, est l’arbre qui cache la forêt des augmentations des dix dernières années (50 %), largement structurelles. Sur son petit carnet noir, Poirot a inscrit le nom de trois suspects : nucléaire, renouvelables, marché.

Le premier suspect, dénoncé systématiquement par les Verts à l’opinion publique, est le nucléaire. Il a pourtant un alibi en béton. Nos cinquante centrales ont été construites sans subventions, et financées entièrement par des emprunts sur le marché français et international, notamment américain. Le remboursement de ces emprunts, intérêt et principal, a longtemps pesé sur les comptes d’EDF, et sur les prix de l’électricité. Mais il est maintenant terminé. Toutes choses égales par ailleurs, la diminution, et la fin, de ces charges de capital auraient dû entraîner une baisse, et pas du tout une hausse, du coût et du prix l’électricité en France. Du reste, le très officiel prix de la vente obligée de 100 TWh d’électricité nucléaire par EDF à ses concurrents, censé être égal au coût de production, est toujours de 42 €/MWh. Sur son petit carnet noir où figure la liste des suspects, Poirot raye la mention « nucléaire ».

Un deuxième suspect est l’électricité renouvelable. Plus exactement, le renouvelable intermittent, c’est-à-dire le photovoltaïque et l’éolien. En effet, le renouvelable hydraulique (qui pèse plus lourd que les deux intermittents) est exactement comme le nucléaire : financé par des emprunts amortis depuis longtemps, il fournit une électricité presque gratuite. Les renouvelables au contraire augmentent les coûts d’une quadruple façon.

Le coût direct de production de l’éolien et du photovoltaïque est élevé, même s’il tend à baisser. Les renouvelables ne se développent que grâce à des subventions massives. Ces subventions prennent la forme d’un achat garanti de toute la production à un prix élevé (actuellement 90 €/MWh pour l’éolien, et 290 €/MWh pour le photovoltaïque). Cet achat est financé par une taxe prélevée sur les ventes de toutes les formes d’électricité, dont le montant est affecté aux renouvelables. On connaît donc bien le surcoût de cette électricité. Il est actuellement de près de 7 milliards (TVA comprise, car le fisc taxe cette taxe), et il augmente régulièrement.

La multiplication des éoliennes et des panneaux solaires a un impact sur le réseau de transport d’électricité. Avant les renouvelables, l’électricité était produite en 150 ou 200 points du territoire (20 sites nucléaires, autant de centrales à charbon et au gaz, un peu plus de barrages) ; avec les renouvelables, elle est produite en 10 000 points. Pour faire face à cet agrandissement du réseau, RTE dépense environ 1 milliard par an, coût qui est évidemment répercuté en une augmentation équivalente des prix.

Lire la suite de l’article sur atlantico.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2217469

    Ce gouvernement mis au service des lobbys pour le piller ,le déposséder de ses richesses ,le mettre à poil .Tel est l’objectif .


  • #2217486

    .« avec les renouvelables, elle est produite en 10 000 points. Pour faire face à cet agrandissement du réseau, RTE dépense environ 1 milliard par an, coût qui est évidemment répercuté en une augmentation équivalente des prix »

    et tout ceci pour acheminer une électricité de mauvaise qualité

    concernant l’hydraulique d’ici 2023, 150 concessions seront arrivées à échéance (sur 399). Bruxelles souhaiterait qu’ils puissent être confiés à des concurrents d’EDF.
    traduisez, bruxelle exige ....

    restent les centrales, les gares, le réseau ferré, les routes, les ports et les hopitaux, puis les universités etc etc .... la bête est morte il faut la désosser


  • #2217487

    Hausse des tarifs d’électricité : merci à qui ? Bah ! Merci à personne. Le peuple vote pour les"libéraux",les"rassembleurs",les"démocrates",c’est-à-dire pour ceux qui laissent jouer la"main invisible"du marché. Et bien,quand on joue,on gagne,mais souvent,très souvent on perd. Et quand,on connaît avec quels filous on"joue",on les connaît puisqu’on les a choisit de notre plein gré,pourquoi se plaindre quand on laisse sa chemise dans leur"jeu" ?...
    Quant à nous,on ne va pas rester en dehors du grand marché. Comme Becaud,dans sa célèbre chanson"la vente aux enchères",on ne peut qu’ajouter notre lugubre "enthousiasme",et crier : allez messieurs dames,serrez les rangs : à la vente aux enchères. "Eux"sont là pour vous piller le dernier sou,et vous pour voter. Allez,serrez les rangs,avancez,ça va continuer. Les prochaines sont pour : 2021,2022,et ça va continuer...jusqu’à ce que vous décidiez d’arrêter le macabre jeu...
    En attendant,préparez la monnaie,remplissez les portefeuilles,approvisionnez les comptes bancaires,...Serrez les rangs,avancez,...


  • #2217494

    Qui est PDG de EDF ? c’est la question qu ’il faut se poser et après çà on comprend les hausses de l’électricité.

     

    • #2217569
      le 12/06/2019 par Alexis de Nice
      Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?

      Quand on lit l’article du monde, le moins que je puisse dire c’est que ça fait peur : je cite

      EDF nomme l’ancien directeur de cabinet de Le Drian à la tête du parc nucléaire
      Cédric Lewandowski a fait l’essentiel de sa carrière chez EDF mais n’a pas d’expérience particulière dans la gestion du parc nucléaire.

      C’est un fait rare dans l’histoire d’EDF : la direction du parc nucléaire ne sera pas confiée à un ingénieur. Le PDG de l’entreprise publique, Jean-Bernard Lévy, a nommé lundi Cédric Lewandowski au poste très stratégique de directeur du parc nucléaire et thermique, en remplacement de Philippe Sasseigne, qui va partir à la retraite.

      Ce dernier avait déjà remplacé Dominique Minière, figure de la filière nucléaire française, qui a quitté le groupe il a quelques mois.

      Lire : EDF : Dominique Minière, le directeur exécutif du parc nucléaire quitte l’entreprise

      C’est peu dire que cette annonce a surpris les observateurs du monde de l’énergie. Cédric Lewandowski n’a jamais occupé de fonction dans le nucléaire. Il a fait une grande partie de sa carrière à EDF, mais est surtout connu pour avoir occupé pendant toute la durée du quinquennat Hollande le poste stratégique de directeur de cabinet de Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la défense. Souvent considéré comme un « ministre bis », il est le seul directeur de cabinet à être resté en poste pendant cinq ans lors du quinquennat précédent.

      Une tâche immense
      Ce Lyonnais fin connaisseur de Bonaparte récupère la direction qui chapeaute le parc des 58 réacteurs français du groupe – le plus important du monde – en plus des centrales à gaz et des deux centrales à charbon qu’exploite encore EDF. La tâche est immense : le parc nucléaire français est vieillissant et est engagé dans de coûteux travaux de « grand carénage » pour pouvoir assurer la prolongation de sa durée de vie – qui devra être acceptée ou non par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

      Fin de citation
      On peut supposer que si un pays, par ailleurs capable d’incendier une cathédrale pour en faire un centre commercial et de détruire le World Trade Center, avait pour projet de se venger en toute discrétion du peuple chrétien par excellence, en bon stratége il prendrait le contrôle de sa production d’énergie, quitte à en faire une arme de destruction massive par négligence... Investissez dans l’iode, un produit qui a de l’avenir...


  • #2217549

    "Elle ampute le pouvoir d’achat environ 2 milliards par an, d’une façon régressive (plus pour les pauvres que pour les riches en proportion du revenu).". Pas pour les plus pauvres mais encore une fois pour les classes moyennes. Ils avaient prévu le coups en augmentant le "chèque énergie" de 50 Euros cette année.


  • #2217616

    Un autre facteur de la hausse : les Certificats d’Economie d’Energie ou CEE. Ils permettent de se faire rembourser les travaux d’isolation par des Obligés qui sont les producteurs et distributeurs d’énergie. Edf paie des sommes colossales pour ses quotas de CEE. Avant, ces aides étaient attribuées aux Précaires sous dossier. Aujourd’hui c’est ouvert à tous les particuliers. Et les quotas augmentent encore comme chaque année.


  • #2217777

    Une arnaque au grand jour EDF a ete oblige de ceder des parts a des Cies externes et tout ca grace a l’Europe,ces petites Cies commencaient a perdre de l’argent et l’Etat a ete oblige de rectifier le tir, rendre plus cher EDF, pour les petits trouvent leur compte,donc cette operation ou cette augmentation est une arnaque et l’etat est complice,rendre EDF plus cher pour que les autres se remplissent les poches et on appelle ca la concurence,mon c.....


  • #2217808
    le 13/06/2019 par Un ami sympathisant............
    Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?

    L’autonomie énergétique n’est pas excessive , une ferme avec triphasé et bâtiment coûte a peu prés entre 7 et 9 milles euros (matériel + pose "en auto montage avec aide", onduleur photovoltaïque + panneaux photovoltaïque déclasses + batterie décharge lente ...) c’est très vite amorti
    Il y a des plans sur le net facile à trouver
    Force & Honneur


  • #2217815

    A savoir que le fonctionnaire EDF payé à vie quoiqu’il arrive coûte 100% de plus que son collègue anglais. Et il ne va jamais aux radiations, faut pas déconner, il envoie les sous-traitants.

    L’état et tous les services publics sont un immense système de prédation, c’est ça le problème de ce pays.

     

  • #2217868

    Mafia organisée pour (évidemment) plus de gains pour quelques uns seulement, lobbys et actionnaires s’en donnent à cœur joie sur le dos de la population ; le marché des énergies est une fumisterie monumentale. Nous avons les moyens de produire durablement et de manière peu couteuse aujourd’hui, mais certains, nommés plus haut et toujours mus par l’appât du gain, nous enlisent dans une situation épouvantable. Nous avons perdu un siècle en matière de développement énergétique (comme je l’ai entendu récemment dit par un scientifique).
    Les taxes sont une raison de l’augmentation du coût des énergies, poussées par la propagande honteuse sur ce néfaste CO2 qui ne l’est pas, couplée aux marchés et aux quotas carbone fournisseurs de milliards, qui n’ont pour but que d’enrichir toujours les mêmes. Nous nous faisons enfler en permanence par des menteurs et des profiteurs détenant hélas le pouvoir...
    Nikola Tesla doit se retourner dans sa tombe...


  • #2217965

    Merci les éoliennes dont l’électricité est payée TROIS fois plus cher que l’électricité nucléaire, merci l’imbécile Yves Cochet qui a fait voter cette loi en 2002 ce qui a conduit à l’implantation de milliers de ces moulins à la con qui défigurent notre pays . La rentabilité des éoliennes serait de 20 % par an, on comprend que tous les escrocs piaffent pour en installer . Les éoliennes représentent 15% de vos factures d’électricité alors qu’elles n’en produisent que 5% .

     

    • #2218031
      le 13/06/2019 par Enculette libérale
      Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?

      Ce matin sur RMC (Jean-Jacques Bourdin) Brune Poirson (Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire) nous annonce que pour la transition écologique, on va encore nous taxer d’une consigne pour les emballage plastique, tout est bon pour nous spolier , piller, voler
      5000 éoliennes qui ne fournissent même pas 3% de la production nationale…
      Avec les verts , on va en prendre de tous les cotés (taxes, impôts, consignes, etc...)



      En France, chaque année 500 éoliennes sont implantées sur le territoire. Le parc compte déjà 5 000 unités. Il devrait atteindre 20 à 25 000 machines d’ici à quelques années, plus 1 000 à 1 500 éoliennes marines. Selon la Fondation Environnement Durable, 100 milliards d’euros d’investissements seront nécessaires pour atteindre cet objectif.
      Problèmes de santé pour les riverains, dénaturation du paysage, coût énorme en argent et en pollution pour l’Etat, elles reviennent très cher au contribuable ( au Danemark l’électricité coûte deux fois plus cher qu’en France à cause du parc d’éoliennes et en France on annonce 13% d’augmentation du coût de l’électricité), rachat par l’Etat de l’électricité produite à un prix supérieur au prix de vente, ce sont donc les gilets jaunes qui payent, plusieurs fois. Et les gilets payent pour enrichir les Chinois et les Américains, principaux constructeurs d’éoliennes, ça ne donne même pas d’emploi chez nous. Au contraire, chaque emploi dans le secteur nous coûte 2 millions…
      Cette énergie bien plus onéreuse que celle produite de manière conventionnelle entraînera une hausse de 13 % du tarif de l’électricité alors que 3 millions de ménages ne peuvent déjà plus payer leur facture.
      Leur installation ne ruine pas seulement les contribuables. Elle déséquilibre aussi la balance commerciale française. Dans le top 6 des fabricants mondiaux, on trouve deux constructeurs chinois, Sinovel et Goldwing. Les autres grands fabricants sont américains ( General Electric) ou danois ( Vestas). Les groupes industriels français ( Areva, EDF, GDF Suez) se sont associés à ces géants mondiaux éoliens. Sans les perfusions de l’Etat, les 11 000 salariés du secteur éolien tricolore seraient déjà au chômage. D’après la Fédération Environnement Durable, aux 10 000 nouveaux emplois qui devraient accompagner l’expansion de la filière correspondra une prime de 2 millions par job créé !
      municipalités qui touchent 25 % de la taxe que rapportent les éoliennes.




      On va morfler


  • #2218007

    En complément de cet article, pour aller un peu plus loin
    https://arretsurinfo.ch/lue-se-comp...


  • #2218032
    le 13/06/2019 par Saignés comme des cochon par les écolos
    Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?

    Petit rappel de l’escroquerie



    https://claude-rochet.fr/10828-2/
    http://www.economiematin.fr/news-fr...
    Trois ex-dirigeants de France Éoliennes jugés pour une vaste escroquerie



  • #2218062

    "Merci à qui ?". Là n’est pas le sujet. Fouillons un peu,juste sur les premières couches de noirs sédiments de nos cruelles mémoires,qui verrouillent tout,qui se souviennent de tout,que cela nous plaise ou non.
    Ces hausses ne sont pas tombées,comme ça du ciel,ou improvisées sur un coup de caprice. La fameuse"loi" de 1973,rappelons le,interdit à l’Etat d’emprunter de l’argent auprès de la Banque de France,banque qualifiée-à juste titre-de banque d’Etat,c’est-à-dire de banque du peuple. Au lieu de ce prêt,logique,naturel et sain,la"loi"oblige l’Etat à s’adresser aux banques privées. Et qui dit banque privée,dit intérêt substantiel. D’où un État débiteur de montagnes de crédits,crédits astronomiques,connus sous la sinistre appellation"dette publique",qui empoisonnent l’économie nationale,jusqu’à entraîner l’agonie des plus cruelles et,enfin,l’infarctus de cette pauvre économie...
    Pour différer la fin fatale,la fuite en avant : un crédit"rembourse"un autre ou,vous le comprenez bien,il l’aggrave. Comment faire alors ? "Privatiser". Cela veut dire,vendre les"bijoux de famille"pour"calmer"les banques,et non pour mettre plus de"compétitivité",comme le claironne à cor et à cri,les ténors de"l’économie de marché" : pour avoir des services à"faible coût"pour le citoyen,disons pour le client,ou le consommateur.
    On se trouve,in fine,avec toujours une montagne,haute comme l’Everes,de dette publique,des"bijoux de famille"qui cèdent la place à un immense désert et,en prime, des prix de ce qui était,naguère,"service public universel"qui flambent et brûlent tous ceux qui s’en approchent.
    Comment s’en sortir,paraphrasons le grand J.Brel : Continuons à se boucher les oreilles,à se voiler les yeux et à refuser les réveils de notre cœur déjà vieux...


  • #2218950

    Mais c’est pour notre bien.....dit le ministere de spoliation des francais et le ministre pour la deportation.
    Merci a la macronie et ses electeurs qui devront avoir plusieurs gardes du corps dans quelques temps mais cette fois ci pas de pitié pour les puputes.


  • #2219195

    Ce qui est absolument irrésistible pour la prédation d’état dans la facture EDF c’est qu’ils n’ont rien à faire, que la prédation est automatique. Le modèle de rêve c’est les produits pétroliers où ils ont juste à changer un chiffre, c’est pourquoi la prédation atteint 300% de la prestation de base, le prix réel du carburant.

    Pour l’électricité si vous regardez votre facture vous verrez qu’il y a déjà 100% de prédation.

    En plus la prestation de base est faite par des fonctionnaires donc elle est au minimum 200% plus cher que si elle était faite par des professionnels et probablement vers 400%.

    Donc on doit être vers 800% de prédation sur une facture EDF et à mon avis une bonne moyenne pour les prestations publiques françaises.


Commentaires suivants