Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Hendaye (64) : un SDF condamné à deux mois de prison pour une quenelle

Le squatteur de la villa des Flots, à Hendaye depuis l’été 2015, va passer l’été sous les verrous. La provocation de trop. Au tribunal de Bayonne, hier après-midi, menottes aux poignets, Yonès Dahmane théâtralisait encore. « Merci, répondait-il à la présidente du tribunal. Vous allez me rendre célèbre sur les réseaux sociaux. »

 

Dans le prétoire, le rasta hirsute de 40 ans planait au-delà de la gravité. Le 12 juillet, sur le boulevard de la Mer, il est interpellé par des agents de la police nationale après leur avoir fait une « quenelle ». À la barre, il reproduit allégrement ce salut nazi inversé pour lequel il est poursuivi. « Arrêtez de faire ce geste  ! », tranche la juge qui le menace d’outrage au tribunal. Yonès Dahmane range les poings dans ses poches trouées.

Débute alors une analyse sémiologique de la quenelle. « Antisémite, raciste et outrageant », pour la substitut du procureur. « Geste de ralliement anti-système », pour le prévenu. « Tout cela dépend de la connotation que vous voulez lui donner », ajoute l’avocat de la défense. Le sans domicile fixe, qui se dit « réquisitionneur », aime jouer avec les mots.

 

Provocation à la haine raciale

C’est justement le problème. Il se situe bien là, au numéro 23 du boulevard de la Mer. Sur la façade de la propriété des sœurs dominicaines, le prévenu écrit, en avril dernier, quelques jours après l’attentat sur les Champs-Élysées, «  le vrai djihad, c’est de vivre debout en désobéissant civil (sic) . Quenelle ».

Lire la suite de l’article sur sudouest.fr

« Quenelle, prenez, mangez-en tous »,
avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1766411

    "Le 12 juillet, sur le boulevard de la Mer, il est interpellé par des agents de la police nationale après leur avoir fait une « quenelle »."

    Les mêmes qui n’osent plus pénétrer dans les zones de non-droit innombrables de notre charmant pays ? Les mêmes qui ne bronchent pas quand les chauffeurs de PL se font caillasser à Calais ? Les mêmes qui font les canards lorsque les "pilotes de fourgons blancs tractant une caravane" ne veulent pas quitter un terrain municipal qu’ils squattent ? Ah oui, je me disais aussi....
    Ces tristes sires auraient pu regarder ailleurs s’ils avaient été intelligents. A E&R, va t-on enfin se rendre compte qu’à part les pompiers, le reste des corps constitués c’est du flan ?

     

    Répondre à ce message

  • #1766446

    Il faut protéger le système contre les SDF et, il urgent que la communauté soit rassurée.

     

    Répondre à ce message

  • #1766539
    Le 15 juillet à 00:09 par dur, dur, cool. (hommage au Colaco show).
    Hendaye (64) : un SDF condamné à deux mois de prison pour une (...)

    Faire passer un hippie pour un nazi (avec 6 mois de prison en suspens)...
    Ils ont tout osé, c’est à ça que je les ai reconnu.

     

    Répondre à ce message

  • #1766583

    Se faire arrêter pour un simple geste du bras qui n’a pas vraiment de sens précis alors que d’autres, récidivistes, sont relachés ou relaxés le même jour pour aggression ou traffic de stup. Elle est belle la justice.

     

    Répondre à ce message

  • « Le geste politique par excellence, c’est la désignation de l’ennemi. Quand on est capable de décider où est l’ennemi et capable de faire preuve de décision en disant ceux qui nous menacent : ce sont ceux-là, on est, en conséquence, dans un geste politique .... » Alain de Benoist au cours de son entretien sur la pensée de Carl Schmitt à 28’53" - Les Idées à l’endroit : une émission de TVLibertés.

    « La Notion de politique » (1932) expose les thèses qui forment le coeur de la pensée de Carl Schmitt : l’État ne se confond pas avec la politique, il n’en est qu’une expression historique et périssable. Le Politique lui-même est le lieu de discrimination de l’ami et de l’ennemi. Dans l’époque moderne, l’État est cette instance qui désigne l’ennemi et décide de la guerre ou de la paix.

    Exemple éloquent de cet État moribond s’acharnant sur un clochard céleste (puisque les cloches ne sont-elles pas celles qui font raisonner, vibrer l’âme et la relier à la vibration primordiale), et bien justement, ils veulent la faire taire comme ils veulent nous faire t’E&R !

    L’ennemi se désigne et s’accuse lui-même en son inversion habituelle. Dès lors, son inconscient haineux se révèle au grand jour en condamnant Younès Dahmane. Son origine berbère kabyle, ne contribue nullement à le classer dans la catégorie chanceux-de-la-fronce pusqu’il est un Diogène de Sinope avec l’éthique intérieure de l’Homme conforme à sa Nature ! Voici l’haine-MI (le non aMI)

    Quoi que vous fussiez, clochard, intellectuel, artiste donnéDieu, désoeuvré alcoolique anticharlie, ado rebelle, peu importe !

    Il s’agit d’étouffer dans l’oeuf, tous cas de révolte particulière laquelle pourrait devenir collective puisque le Peuple aurait dépassé ses peurs Le traitement individuel n’est-il pas redoutablement efficace car exemplaire ?

    Ainsi pour maintenir la cohérence factice d’un État de peurs entretenues, ils veulent signifier à la population, aux sans-dents et aux riens (discours du micron le 29/6, sur ceux qui réusissent et ceux qui ne sont RIEN Station F gare de triage ? EnMarche vers les trains de la mort de la vaccination obligatoire pour tous ?

    Ne redoutent-ils pas ces populations esclaves ? Iil s’agit de maintenir coûte que coûte l’illusion permanente de leurre res publicae coquille violée sauf pour ces scélérats mafieux qui en profitent grassement, distribuant des miettes à leurs séides de la magistrature policière=POLITIQUE de la dictature EnMarche.

     

    Répondre à ce message

  • #1766683

    Peut-on voir le texte de loi ou il est écrit que la quenelle est un geste interdit ? Sur quelle base appuit-on cette condamnation ? Sur le délire paranoiaque d’un élu qui y a vu entre deux lignes de coke un salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la shouina ?

     

    Répondre à ce message

  • #1766721

    Et que va t on faire nous pour l aider meme l epauler ??? Rien.....

     

    Répondre à ce message

  • #1766735

    Le temple de Bayonne !
    Viol sur enfant, 7 ans d’attente.
    Impunité pour le violeur.
    Quenelle, 2 mois ferme...

     

    Répondre à ce message

  • #1767788

    Enfin le gouvernement fait un geste pour trouver un toit pour les SDF frança- ah... C’est un rasta noir. C’est toujours mieux qu’un clandestin. Il y a du progrès.

     

    Répondre à ce message

  • Cahuzac ( entre autre ) et Lagarde doivent bien se marrer.... !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents