Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Horst Mahler continue à se battre

Chers amis, chers camarades et patriotes,

Les nombreuses mauvaises nouvelles concernant le camarade Mahler m’ont amené aujourd’hui à m’informer personnellement sur son état de santé en allant sur place. Je me suis donc rendu au Brandebourg avec mon porte-parole Uwe Meenen.

Après avoir cherché pendant presque une heure, nous avons trouvé dans un ancien bâtiment de l’hôpital un sous-sol sinistre qui faisait penser à une morgue. C’est là que se trouvait l’infirmerie carcérale avec son entrée protégée par des portes blindées et des grilles. J’ai présenté à l’entrée mon passeport spécial qui atteste de ma qualité de député du Parlement européen. On nous a dit que nous devions au préalable présenter par écrit une demande de visite. J’ai insisté pour que je puisse entrer, car le Parlement européen a décidé au printemps que les députés de tous les États membres de l’UE avaient le droit de rendre visite aux détenus à l’improviste, afin qu’ils puissent contrôler sur place que les droits fondamentaux et les droits de l’homme étaient bien respectés. Après avoir dû patienter une bonne demi-heure, un fonctionnaire pointilleux est venu nous dire : « Vous ne pouvez pas voir Horst Mahler sans l’autorisation écrite du directeur ! » Je n’ai pas été autorisé à prendre mon téléphone portable ou une caméra avec moi pendant la visite.

Une fois ces formalités accomplies, les grilles et les portes massives s’ouvrirent devant nous et j’aperçus au bout du couloir un gardien qui se tenait devant une porte ouverte en me faisant signe d’avancer. Je suis entré dans une chambre d’hôpital dont l’odeur me donnait la nausée. Une infirmière était en train de placer une perfusion dans le bras de Horst. Il releva la tête et je vis qu’il me souriait : « Udo, toi ici ! Quelle bonne surprise ! » et il me salua de sa main libre.

Après que l’infirmière eut encore mesuré sa tension artérielle, elle nous laissa presque seul, car un gardien se tenait derrière la porte entre-ouverte.

Nous avons pu discuter pendant près de deux heures, et c’est Horst qui a parlé les deux tiers du temps. Politiquement, il était parfaitement au courant de la situation car il y avait une télévision dans sa chambre et il pouvait suivre les actualités, les émissions politiques et les débats. Son ordinateur portable lui avait été retiré et remplacé par une vieille machine à écrire. Il reçoit son courrier après un délai de 7 à 14 jours, après avoir été censuré, et il est autorisé à lire jusqu’à trois livres à la fois. Il a attiré mon attention sur la biographie de Manuel Seitenbecher, Mahler, Maschke & Co – Rechtes Denken in der 68er Bewegung qu’il était en train de lire et dont il disait qu’elle était exceptionnellement objective.

Horst Mahler m’a ensuite demandé de transmettre ses félicitations à Ursula Haverbeck pour son 90e anniversaire. Comme j’avais une carte d’anniversaire dans ma veste, je lui ai donné un stylo et lui ai proposé de les écrire lui-même.

Ce n’est qu’en dernier que Horst Mahler évoqua ses problèmes de santé. Il a maintenant surmonté la pneumonie, mais non sans mal. Mais il est toujours inquiet pour sa jambe, car les médecins ont diagnostiqué un empoisonnement du sang et ils ne peuvent exclure l’amputation du pied. Mais cette fois, il dit qu’il bénéficie de très bons soins médicaux. Il ne demande certes pas la pitié, mais un traitement convenable. Il voyait cela non pas comme un acte de miséricorde de la part de l’État, mais comme la conséquence d’une intervention divine !

Concernant ses persécuteurs, il faisait le commentaire suivant :

« Ils peuvent me tuer car j’ai déjà tout dit. Je suis pleinement conscient que je dois tenter de défendre corps et âme l’Occident chrétien. »

Interrogé sur la complaisance avec laquelle les autorités considèrent les agressions sexuelles commises par les migrants en relation avec les incitations officielles à accepter l’invasion allogène, sans parler de la politique de dénatalité appliquée de longue date au détriment du peuple germanique, il m’a répondu par une phrase mémorable :

« Leur comportement déraisonnable est nécessaire pour redonner un sens à la raison. »

Quand l’heure de la visite médicale est arrivée, Horst m’a dit au revoir avec une chaleur inhabituelle et il m’a demandé de rendre ces choses publiques en précisant clairement à ses amis et à ses ennemis qu’il n’a pas abandonné le combat et qu’il continuera à se battre et à exprimer librement son opinion ! Il était encore bien là, le vieux Horst. C’est comme ça que je l’ai connu lors de ses premiers procès !

Brandebourg, le 9 novembre 2018
Udo Voigt, député européen

En lien, sur E&R :

La Seconde Guerre mondiale, nœud de la démocratie moderne,
à étudier chez Kontre Kulture :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2080131
    Le 12 novembre à 20:20 par pleinouest35
    Horst Mahler continue à se battre

    C’est le génocide de la pensée. Bande de criminels ! Nazis !

     

    Répondre à ce message

  • #2080204
    Le 12 novembre à 22:41 par Gibis
    Horst Mahler continue à se battre

    Encore un prisonnier politique dans cette Europe qui se veut le parangon de la liberté et des droits de l’homme .....
    Honte sur elle .....
    La liberté de pensée et la liberté d’expression sont indivisibles et non négociables, qu’on soit d’accord ou pas !!!!!

     

    Répondre à ce message

    • #2080240
      Le 13 novembre à 00:15 par Eugène
      Horst Mahler continue à se battre

      La liberté de pensée et la liberté d’expression sont indivisibles et non négociables, qu’on soit d’accord ou pas !!!!!



      C’est très naïf comme affirmation. La réel affirme l’inverse en tous lieux et de tous temps.

      Notre seule liberté est de penser et d’exprimer notre soumission à l’idéologie dominante. En dehors de ce cadre, le concept de liberté ne veut plus rien dire. Mahler, Faurisson, Soral etc. sont là pour en témoigner.
      Autrement dit, cette histoire de liberté d’expression et de pensée est une farce, de l’entubage démocratique pur et simple pour amener le veautant à l’urne.

       
    • #2080606
      Le 13 novembre à 13:42 par Va Fan Culo
      Horst Mahler continue à se battre

      Putain j’imagine la presse si on faisait ça à Polanski et DSK les violeurs, ou même à Théo,à la sœur d’Adama Traoré, ou ne serait-ce qu’à Jean-Claude Elfassi
      Non ça on peut le faire à Horst Mahler, Esteban Morillo, à Ursula Haverbeck, Faurisson ou à Ernst Zündel que des délinquants dealers racailles allogènes qui pourrissent la vie du petit retraité, du paysan qui se suicide, du petit patron qui met la clef sous la porte, de l’étudiant obligé de bosser chez MacDo pour payer sa chambre de bonne, du père de famille ou du catho qui n’a plus de messe dans son village ou du salarié à qui on a délocalisé son usine en Inde
      Elle est belle notre France, notre Europe, notre monde !!!!!!!

       
    • #2081134
      Le 14 novembre à 09:55 par UNE QUESTION DE PHILOSOPHIE
      Horst Mahler continue à se battre

      Est-ce que le triumvirat (Trio-d’verrats ) Merkel-Macron-Juncker vont aller à son chevet comme Hollande au chevet de Théo Lankula ???

       
  • #2080312
    Le 13 novembre à 05:49 par Brivibas
    Horst Mahler continue à se battre

    Je ne connais pas ce monsieur ni son combat. Mais il m’évoque celui du docteur Faurisson contre les puissances des ténèbres. Des hommes persécutés mais toujours debouts fièrements et à l’avant garde pour le renouveau

     

    Répondre à ce message

    • #2080494
      Le 13 novembre à 11:42 par zul
      Horst Mahler continue à se battre

      "il existe encore des Hommes qui s’obstinent à rester debout : la difficulté est de les rencontrer..."

       
  • #2080361
    Le 13 novembre à 08:44 par Lolateur
    Horst Mahler continue à se battre

    Le type ne renie rien, et va au bout de la logique : faire de la prison pour ses pensées ! Ça devrait faire réfléchir certains biens pensants qui glosaient sur les régimes totalitaires qui envoyaient pour des cas similaires des gens en prison, au goulag, dans des camps de rééducation...et oui ! Nous sommes en démocrassie !!

     

    Répondre à ce message

    • #2080767
      Le 13 novembre à 16:44 par Le Malicieux
      Horst Mahler continue à se battre

      hum... il ne reste plus guere qu’une personne sur dix qui sache encore réfléchir : trop d’informations,de divertissement, sature les cervelles légères.

       
  • #2080399
    Le 13 novembre à 09:43 par Syzygy
    Horst Mahler continue à se battre

    Il paraît qu’il y aurait 1150 détenus "révisionistes" de l’Holo-causte en Allemagne (Bruno Gollnish). Diantre, le secret est bien contrôlé ! C’est vrai aussi que les Allemands en ont assez d’être les éternels persécuteurs alors que le germanophobe
    David Eisenhower et Churchill ont fait pleuvoir tant de bombes (au phosphore) sur les civils qu’ils en ont été réduit à des masses de graisse collées à l’asphalte (officiellement 2,5M), que l’on est en droit de penser ce qu’on pense sur les "Alliés" et le fameux Tribunal marron de Nüremberg.
    La Vérité vaincra !

     

    Répondre à ce message

  • #2080421
    Le 13 novembre à 10:13 par jojo
    Horst Mahler continue à se battre

    Dieu vous bénisse, monsieur Horst, paladin des temps obscurs.
    Et merci monsieur Udo Voigdt, qui faites votre métier de député avec coeur.
    https://www.nation.be/2018/09/12/le...
    Iriez-vous visiter notre Esteban et notre Samuel, prisonniers politiques eux aussi, bien qu’évidemment pas de la trempe de monsieur Horst ?
    Leurs droits ont-ils été respectés ?
    C’est toute notre jeunesse mâle qu’ils emprisonnent, en France.

     

    Répondre à ce message

  • #2080552
    Le 13 novembre à 12:51 par Pépé le Moko
    Horst Mahler continue à se battre

    En Allemagne Zi-oniste , si un père de famille refuse qu’on enseigne à sa fille les pires saloperies à l’école , au nom d’une soit disante " éducation sexuelle " , c’est direction ... la taule !!!

     

    Répondre à ce message

    • #2080584
      Le 13 novembre à 13:23 par spirit
      Horst Mahler continue à se battre

      Pourquoi crois tu qu’Israël aime tant l’Allemagne d’aujourd’hui ?

      Parce que les pires lois seront toujours rigoureusement appliqués sans états d’âmes...Faut juste être celui qui les vote et qui ordonne leur application... !!

      La pensée allemande est rigoureuse de par la structure de sa langue (Combien de philosophes ?..Plus qu’ailleurs !)...Le verbe est à la fin,il faut,donc,entendre toute une phrase pour en comprendre le sens...un raisonnement,c’est pareil...un programme politique également...les allemands de 1946,une fois la défaite consommé, étaient déjà passés à autre chose... !!

       
    • #2080780
      Le 13 novembre à 17:14 par Pépé le Moko
      Horst Mahler continue à se battre

      Les Allemands , et surtout les Allemandes en 1945 ont en surtout pris plein la tronche pendant 2-3 ans ... avant de " passer à autre chose " ...

      Dans les 8 à 9 millions de morts !!!

       
  • #2080612
    Le 13 novembre à 13:45 par Hellstorm
    Horst Mahler continue à se battre

    Une partie d’un beau poème écrit par un correspondant de guerre de la Wiking Panzer Division. Wolfgang Eberhard Moeller .
    To my Brother killed in Battle
    ( je traduis pas en français pour ne pas dénaturer car déjà traduit )
    Are you a peach tree or a beech tree ,
    A birch grove , a little ivy leaf ?
    I am looking for you ,my brother, and I am looking for the thing into which God has changed you .
    Is your soul bound to a form ?
    Is it a living one or inanimate ?
    I will love it as I have found it ,..................,
    I will have compassion on the little beetle that struggles upwards out of your grave ,
    I will embrace the wood and the sand on it,
    I will bless the bird that sings above it.

    But if you are a thought ,and if, in thinking it,
    I might transcend earthly limits,
    Then, I want to immerse myself in it so deeply,
    That I find you again in the Godhead .

    Mike Walsh un irlandais Catho Natio l’ a publié .

    Peut on avoir coordonnées pour écrire à H Mahller ?

     

    Répondre à ce message

  • #2080765
    Le 13 novembre à 16:40 par Le Malicieux
    Horst Mahler continue à se battre

    La prémisse du futur.

     

    Répondre à ce message

  • #2080891
    Le 13 novembre à 20:07 par kantor
    Horst Mahler continue à se battre

    Je réfléchissais justement à une phrase qui pourrait traduire ce qui est dans l’air actuellement.Ce que certain considère comme un relent des années trente...

    « Leur comportement déraisonnable est nécessaire pour redonner un sens à la raison. »

    Je crois qu’il n’y a pas besoin de diapason pour percevoir la justesse de cette phrase...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents