Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Il faut sauver l’homme en noir Taddéi

Depuis plus de trente ans que je regarde des matches de football au stade ou sur le petit écran, j’ai souvent sacrifié à la tradition consistant à critiquer l’arbitre et, parfois même, à lâcher à son intention quelques mots d’oiseaux de toutes les couleurs. Il m’arrive de plus en plus, cependant, d’observer avec davantage de distance les débats… et la production de l’« homme en noir ».

Des arbitres, il y en a au moins deux catégories. Il y a ceux dont le regard hautain trahit le mépris pour les joueurs − lesquels, d’ailleurs, ne sont pas en reste. Mais il y a ceux qui font oeuvre de psychologie, qui savent s’effacer devant le jeu et que, finalement, on ne remarque presque pas dans le match. Les arbitres de cette catégorie ne font pas moins d’erreurs − inhérentes au football comme à tout sport −, mais le spectateur et même le joueur leur pardonnent ou, mieux encore, ne les perçoivent même plus tant il est évident que le jeu est roi et que tout le reste en devient accessoire.

Soral/Autain, ça vaut OM/PSG d’il y a vingt ans

Lorsqu’on regarde « Ce soir (ou jamais) », on a exactement la même impression.

Un débat, c’est comme un match de football. Enfin, dans cette émission-là, pas dans celles où les protagonistes feignent d’avoir des désaccords alors qu’ils pensent essentiellement la même chose sur tous les sujets. Frédéric Taddéi ne choisit pas la facilité en invitant des personnalités fortes. Inviter Alain Soral et Clémentine Autain sur le même plateau, cela vaut bien un PSG-OM d’il y a vingt ans. Sur le papier, il y a tout pour que cela castagne. En fait, pas du tout.

L’arbitre arrive à maîtriser les débats avec un mélange de bienveillance, d’attention, de fermeté et de justice ; et laisse les protagonistes s’exprimer sans les interrompre par des coups de sifflets incessants. Il y a quelques mois, j’ai même vu Jean-Luc Mélenchon s’y comporter de manière fort courtoise. Même les joueurs les plus caractériels donnent le meilleur d’eux-mêmes lorsqu’ils sont totalement convaincus de la probité de l’arbitrage.

Une émission quotidienne de débat fort bien animée, avec des avis divergents, sur le service public de télévision, il y en a une. Et depuis quelques jours, la rumeur enfle : il est question de la rendre hebdomadaire, ou carrément de la supprimer.

Pour la remplacer par qui et par quoi ? Marc-Olivier Fogiel : le retour du concert de coups de sifflet. Il ne faut pas que le débat s’endorme et les téléspectateurs avec, n’est-ce pas ?

Parce que Messieurs Pfimlin et Sled ont regardé les courbes d’audience. Et ne les trouvent pas à la hauteur. Bizarre ! Comme tous les Français, j’ai entendu le président de la République annoncer, lorsqu’il a décidé de la disparition de la publicité après 20 heures, que le service public de télé serait ainsi délivré de la dictature de l’audimat. Pfimlin, nommé en conseil des ministres, et Sled, que l’on dit très proche du « Château », auraient-ils oublié cette lettre de mission ? La faible audience − discutable, puisqu’elle ne comptabilise pas les nombreux visionnages sur Internet, conséquence de la tardive diffusion de l’émission − est-elle la véritable raison de la mise sur la sellette de « Ce soir (ou jamais) » ?

Ne serait-ce pas plutôt le fait qu’elle échappe au débat droite-gauche plan-plan et qu’elle aborde le plus souvent les problématiques réelles mettant à jour les clivages décisifs ?

J’en appelle donc à Messieurs Pfimlin, Sled et même au président de la République. « Ce soir (ou jamais) » doit continuer. Et j’encourage chaque téléspectateur fidèle de cette émission à écrire à ces trois décideurs. Il faut sauver la meilleure émission de débat de France. Il faut sauver le soldat Taddéi !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #5833
    le 16/03/2011 par Massinissa
    Il faut sauver l’homme en noir Taddéi

    CE QUI SERAIT PARFAIT SERAIT QUE NDA PRENNE CONTACT AVEC ALAIN SORAL POUR ORGANISER UNE RENCONTRE SACHANT QU’ILS DÉFENDENT LES MÊMES POSITIONS SUR LES SUJETS LES PLUS CRUCIAUX POUR L’AVENIR DE LA FRANCE

    A BON ENTENDEUR

     

    • #5856

      >Bonne idée. A l’occasion d’un débat, tout en restant sur leur ligne de conduite, cela permettrait de croiser les deux camps et d’envisager certaines actions communes.


    • #5897
      le 17/03/2011 par léo valentin
      Il faut sauver l’homme en noir Taddéi

      bonne idée ce rassemblement !
      il faudrait tout de même que NDA s’explique sur son titre de young leader de la french american foundation. Autrement, le projet de rapprochement permettrait d’allier une frange jeune et cosmopolite à une autre plus âgée et conservatrice. A cela ajoutons l’UPR de François Asselineau et ça fait une bonne équipe.


  • #5850
    le 17/03/2011 par Yassine
    Il faut sauver l’homme en noir Taddéi

    Il semblerait qua Taddei paye pour avoir invité Alain Soral. Une nouvelle preuve, que ce dernier les dérange.

     

    • #5853
      le 17/03/2011 par anonyme
      Il faut sauver l’homme en noir Taddéi

      Si je me souviens, il avait également subi un gros savon, par ce qu’on pourrait considérer comme un "tribunal médiatique exceptionnel", mené par Renaud Revel chez Bruno Amar, à l’automne 2009.

      Son crime ? Avoir laissé Mathieu Kassovitz exprimer ses doutes sur la version officielle des évènements du 11 Septembre 2001...

      Il faut en effet sauver le soldat Taddeï, un des rares à offrir une relative libre parole et de l’air à la TV !
      Je me rappelle de l’enthousiasme qu’avaient suscité en moi les émissions lors de la campagne présidentielle de 2007 (où les voix discordantes pouvaient s’exprimer).
      Pour 2012, le système prend certainement les devants pour éviter la diffusion de débats de qualité, le moment venu.

      N’y a-t-il pas moyen d’obtenir les chiffres de visionnage sur Internet, et des stats détaillées d’audiences, qui prouvent l’intérêt de l’émission ? Employés de France 3, fuitez les infos !


  • #5865

    Il semble évident que Taddéi devra payer pour ce qui s’est passé lors de la dernière visite de Soral. Nous avons assisté en direct à une scène pitoyable où une bande de francs-maçons se sont retrouvés dans un si insupportable embarras qu’ils en avaient le feu aux joues ! Nous avons été témoins d’une véritable crise de panique collective car ils avaient parfaitement conscience d’avoir été démasqués et qu’ils étaient à la merci de Soral pouvant à tout moment faire d’embarrassantes révélations sur les uns et les autres. Ils étaient comme des bêtes acculées n’osant pas montrer leurs crocs de peur de recevoir un cinglant et douloureux coup de fouet en retour !


  • #5890
    le 17/03/2011 par anonyme
    Il faut sauver l’homme en noir Taddéi

    Etant donné que cette émission est diffusée sur une chaîne publique, n’est-il pas possible de faire signer une pétition ?
    Je serai vraiment déçu qu’elle s’arrête ou qu’elle devienne hebdomadaire, c’est la seule émission qui me donne envie de regarder la télé !
    En tout cas merci à Taddei pour avoir reçu des gens qu’on ne voit nulle part ailleurs et qui ont rarement l’occasion de pouvoir expliquer leur point de vue.


  • #5933

    ok taddei invite quelque fois des personnes que l’on ne voit pas forcément ailleurs. mais son émission reste cependant assez bidon. En gros c’est 60 minutes dans lesquelles on aborde 3 sujets, 6 invités interviennent. Le calcul est rapide, 3 minutes par personne et par sujet. Chacun parle à son tour comme dans une réunion d’alcoolique anonyme, on passe ensuite au sujet suivant.

    C’est mieux que rien c’est vrai, mais évitez de mettre son émission sur un pied d’estale. Il y a à tout casser 2 émissions intéressantes par mois.