Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Immigration clandestine : Donald Trump tient ses promesses

Un président vraiment pas comme les autres

Donald Trump fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait. Il y a, d’ailleurs, quelque chose de fascinant à le voir changer le monde connu en signant quotidiennement des décrets. Paraissant ne pas connaître la peur, il surprend les observateurs parce qu’il agit. On croyait, à tort, que les dirigeants politiques n’avaient plus le contrôle.

 

Visiblement, le Bureau ovale offre des leviers d’action importants pour qui en a la volonté. Au lieu de subir, Donald Trump change les règles du jeu qui ne lui conviennent pas. Gros chantier de sa présidence : l’immigration. Moins d’une semaine après sa prise de fonction, le nouveau président des États-Unis donnait le ton en signant un décret fixant comme objectif de « sécuriser la frontière sud des États-Unis grâce à la construction immédiate d’un mur  ». Expliquant, très justement, qu’une « nation sans frontières n’est pas une nation », Donald Trump a décidé de les restaurer.

Le mur n’est qu’une étape d’une politique plus vaste, extrêmement ambitieuse. Symbole matériel d’une reconquête morale, le mur de Trump enverra un signal au monde : vous ne pouvez plus entrer aux États-Unis illégalement sans en subir les conséquences. Ancien président du Mexique, Vicente Fox l’a qualifié de « fucking wall  ». Il aurait dû y penser avant en s’attaquant à la mafia mexicaine, monstrueux fléau. Ces trafiquants de drogue ont corrompu la classe politique mexicaine, semant la mort depuis près de trente ans. Donald Trump sera inflexible. Il a dit que le Mexique paierait le mur et il tiendra parole. L’État mexicain refusera de le financer directement ? Qu’à cela ne tienne : les produits mexicains seront surtaxés.

 

Désormais, plus rien ne semble impossible.

Les clandestins seront renvoyés chez eux. Par train, par avion ou par bateau. Qu’un pays s’y oppose et les visas de tous ses ressortissants seront gelés. Les pays récalcitrants, parmi lesquels on compte notamment l’Algérie, l’Afghanistan ou la Mauritanie, verront aussi leurs aides financières disparaître.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Sur l’immigration comme projet des élites mondialistes,
lire chez Kontre Kulture :

La révolution Trump est en marche, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La FED et l’AIPAC qui sont les réels problèmes des américains et du monde civilisé. Trump va t-il les supprimer afin de rendre au peuple le droit de frapper et disposer de sa monnaie et de ne plus emprunter aux banques privées !??

     

  • Il a oublié sur la liste l’Égypte et les pays du golf bien compris.

     

  • En même temps celui qui a foutu le bordel dans ces pays, qui explique un partie de l’immigration illégale, c’est bien l’oncle SAM. Espérons que Trump arrêtera de mettre des pays à terre pour satisfaire l’État profond. Malheureusement pour l’Iran, j’ai des doutes au vu des premières nominations.


  • #1653057

    Ce type est assez étonnant et c’est jouissif de voir les animaux de la ferme caqueter et paniquer.
    Franchement, Marine, prend exemple sur lui.


  • Bravo !! Les américains ont voté pour cela : de la fermeté et de l’action.
    Que l’Europe en prenne de la graine.

     

  • il interdit aux iraniens de venir aux USA, l’Iran vient d’interdire les américains en Iran. Les chiites montrent, encore une fois, le chemin.

     

  • Vous aurez remarqué qu’il n’a pris de position sur l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ... pays pourtant producteurs à gogo de "terroristes" ! Il doit croire (à tort) qu’il peut les aliéner pour reprendre l’Afrique aux Chinois. Qui des Somaliens ou des Soudanais émigraient aux USA jusqu’à présent ? Les convertis au protestantisme ...

     

  • « une nation sans frontières n’est pas une nation »
    Comment a-t-on pu oublier une telle évidence et son corollaire : sans nation, pas de démocratie possible ?
    Il faut cependant dire et répéter à tous les idéologues de l’internationalisme, que "contrôle" ne signifie pas "fermeture".


  • Si l’on avait eu les mêmes résolutions, il y a quelques années ,on n’en serait pas la . La France est immigrationniste ,et en plus une république bananière ,haï par ses dirigeants depuis des décennies mettant ce pays avec un chômage à deux chiffres à cause des délocalisations incessantes pendant des années. Elle est belle la France quand on l’aime et lorsque l’on protège ses citoyens .Encore faut-il avoir des dirigeants à la hauteur.


  • Trump c’est le retour au bon sens, on comprend que la France-Charlie, scatologique, obscène, blasphématrice et à moitié folle - lui soit hystériquement hostile .


  • Qu’il fasse gaffe à lui s’il continue sur cette voie : pour les gens d’en face, assassiner ou essayer de faire assassiner un ennemi, fût-il président des USA, c’est la routine.


  • #1653330

    Par contre au sujet de l’immigration légale concernant 7 pays du golfe , plusieurs juges dont un nommé par Obama , un autre par bill Clinton ,refusent d’obtempérer...
    ça commence ! ... attendons vivement la réplique du chef de l’état !


  • Bonjour à tous. Au sujet des millions de vote en faveur de clinton qui n’était pas censés être valide...qu’en est il ? Et qu’est ce qui n etait pas valide ? Merci


  • #1653464

    En politique, rien n’arrive jamais par hasard...
    si Trump est président, c’est pour une tâche précise : démonter, Pierre par Pierre, la constitution américaine, cela et rien d’autre...eh oui, pour qu’advienne l’union nord américaine, englobant le Canada, les USA et le Mexique, il faut démonter la constitution américaine. Voilà pourquoi le pouvoir a choisi un promoteur immobilier, étonnant, non ?


  • Trump réinvente la ligne Maginot, oubliant qu’un mur pas besoin de l’escalader, il suffit de le contourner par la mer.

    Donc on est dans le symbolique pour simple d’esprit afin de focaliser le débat sur ce gadget.

    Les promesses a tenir sont : emprisonner Clinton et virer Yellen. Quand on verra ca, on pourra commencer a croire au changement.

     

  • En faite Trump ne change pas de la politique étrangère de ses prédécesseurs puisqu’il s’attaque aux mêmes pays musulmans tout en épargnant l’Arabie Saoudite et les pays du Golf.J’ai lu quelque part qu’Il veut mettre en place une zone d’exclusion aérienne en Syrie ,ce qui vaudrait à une déclaration de guerre à la super puissance nucléaire russe ,sans compter la Syrie l’Iran et le Hezbollah les pires ennemis d’Israel l !


  • #1653574

    Même si celui-ci est plus légitime que celui d’Israel, car basé sur des frontières reconnus, le problème du mur c’est qu’on sait quand ça commence, mais on ne sait pas quand ça s’arrête...


  • Sans frontière, pas de nation. Sans famille, pas de barrière. Sans pays, pas de patrie. Sans histoire, pas de transmission. Sans symboles, pas d’appartenance. Sans couille, sarkozy/hollande/merkel/valls/fillion/macron.


Commentaires suivants