Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Inde, Suisse, panafricanisme, Jean Messiha : entretien avec Alain Soral

Comprendre l’actualité grâce à Comprendre l’Époque : Alain Soral répond aux questions d’Alimuddin Usmani, auteur de La Grande Invasion chez Kontre Kulture.

 

 

 

À ne pas manquer

Le cours de Sociologie profonde dispensé par Alain Soral, à découvrir sur Kontre Kulture !

 

 

Pour soutenir Alain Soral dans son combat pour la vérité,
rendez-vous sur la page de financement participatif dédiée :

 

>

Retrouvez Alain Soral en télé-signature le 12 juin à Paris !

 






Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2742947

    Les occidentaux qui ont une version marxiste des rapports humains ont du mal à comprendre le système de castes à l’indienne et le voient uniquement comme un système inique d’exploitation et de domination. Or ce système social est avant toute chose un système de protection ! Quand on appartient à une caste on bénéficie de privilège inhérents à cette dernière. C’est pour cette raison qu’un intouchable en Inde jouit en réalité d’une beaucoup plus grande liberté qu’un simple employé du tertiaire d’une démocratie occidentale. L’intouchable mène sa vie comme l’ont mené avant lui ses ancêtres sans qu’aucune autorité lui disent quoi et comment faire ! Ils construisent leurs habitations comme bon leur semble...un pêcheur pêche comme il veut, un boucher vend sa viande...sans intrusion de l’Etat. Mais avec la modernisation commence à venir les emmerdes ! L’Etat va commencer à exiger des intouchables une permis de construction pour construire sa maison...le boucher va avoir des visites des services d’hygiène lui expliquant comme il doit découper, entreposer, conserver...sa viande...les chasseurs et pêcheurs vont se voir imposer des régulations à leurs activités...il va apparaître des taxes et impôts alors qu’auparavant ils en étaient exempts...enfin bref l’intouchable devient touchable et à la merci de la prédation de l’Etat et des multinationales !

     

    Répondre à ce message

    • #2743001
      Le 10 juin à 08:27 par Heisenberg Wallace
      Inde, Suisse, panafricanisme, Jean Messiha : entretien avec Alain (...)

      Encore une fois vous êtes dans le vrai.

       
    • @GoyPride à presque toujours raison,
      j’ajouterai à votre démonstration un autre point qui me semble important. C’est le système de caste qui permet à un "intouchable" de prendre femme et de se marier.
      Sans cela, les femmes de sa caste iraient se marier avec des hommes des castes supérieur. Ou du moins en rêverai et ne laisserait que très peu de chance aux hommes de la sienne.

       
    • Goy Pride
      Ce que vous décrivez sur "liberté de faire" (construire comme on veut, pas besoin d’autorisation etc) n’est en réalité que la traduction du bazar et d’un manque d’organisation, cela a son charme et même certains avantages pratiques (écoutez Soral sur son passage en Syrie), mais ce n’est pas propre au système des castes en Inde, on trouve la même chose en Afrique, au Moyen-Orient et peut-être en Amérique du sud que ce soit chez les chrétiens, musulmans ou d’autres obédiences. La Chine Bouddhistes est organisée depuis des siècles.
      Pour conclure la lecture marxiste des rapports humains est une vision objective, la condition de vie d’un misérable indien n’est pas mieux que celle d’un misérable en Irak ou au Soudan ou ailleurs.
      Après que le système des castes apporte un certain pré-carré pour les gueux (comme la grisette et l’ouvrier du début du siècle chez nous, comme l’explique AS) tant mieux.

       
    • #2744242

      J’aime bien, quand un gars explique les avantages d’un pouilleux et la chance qu’il a, ainsi que ses privilèges , ça me file presque envie de quitter ma situation sociale catastrophique de gueux français, pour devenir un pouilleux, de la caste des intouchables
      C’est un peu comme quand un moine franciscain de la fraternité, me dit qu’il faut faire vœu de pauvreté 
      J’ai presque envie de dire, moi je fais pas vœu de pauvreté, j’ai pas besoin, le matin je me lève, je suis pauvre et le soir je me couche, je suis pauvre 
      Non ça, ça marche avec des tradis versaillais, moi je fais le vœu d’être un peu moins pauvre, enfin plus riche 
      En tout cas, tu m’as fait bien rire 
      Mais ton intouchable, file lui, 100 briques en dollars, en euros ou en livres et tu vas voir, si il change pas de caste 
      N’importe quoi, personne n’est heureux d’être pauvre, intouchable, clodo ou mendiant 
      Va demander à un roumain, un serbe, un sud-américain, un palestinien ou un français qui vit avec un rsa, une prime d’activité ou que dalle s’il est heureux devant sa femme et ses gosses 
      C’est un discours bourgeois d’occidental

       
    • Un français au rsa, il n’a pas de femme ou il ne l’a gardera pas longtemps, un intouchable peut avoir une famille, du lien social et même une fonction dans la société.
      Tout un tat de choses qui sont innaxesibles à un déclassé social français. Tu n’as pas compris le message de @Goypride et je vais te donner un conseil, si tu veux t’en sortir ici, apprend un vrai métier ou soit un lèche botte efféminé pour faire ton trou dans le terciaire ou soit prêt à aller en prison. Il n’y a rien de compliqué mais tu dois faire un choix.

       
    • #2744918

      @Zacharie
      Je suis à mon compte marié, père de famille et propriétaire de mon outil de travail
      Merci du conseil
      J’ai très bien compris son message, je n’y adhére pas, ni n’en suis d’accord
      Désolé ai-je le droit de l’exprimer sans une insulte, certes un peu de sarcasme, mais rien d’indépassable

       
    • @privilege de plouc
      Tu as donc un vrai métier. ;) Courage pour la suite, ça va tanguer pour tout le monde mais tu es bien armé.
      Cela n’enlève rien à la pertinence du message de Goypride.

       
    • #2744952

      II n’y a aucun privilège à être concideré comme un moins que rien 
      Sauf que chaque système propre à sa culture, te fait croire que c’est pas vrai, que tu es ainsi, par culture, tradition, spiritualité 
      Et que ta place est enviable 
      Que tu n’es pas le plus mal lotis 
      Qu’il y a plus malheureux que toi, et donc tu n’as pas à te plaindre 
      Mais qui a formaté ce discours, cette soi-disante philosophie 
      Le RICHE le POSSÉDANT pas Gégé le clodo, ni Gisèle travailleuse de chez GAD (les illetrées comme les a appelé Macron), ni Mamadou l’esclave mineur des mines de Cobalt en RDC, ni l’enfant asiatique qui travaille chez Nique ou Apple, ni le sud-américain, qui travaille pour moins de 2 euros par semaine, ni pour le cueilleur de bananes qui s’intoxique à la chlordécone et autres pesticides pour quelques pièces.... 
      Arrêtons de nous faire enfler

       
    • En Inde, un intouchable n’est pas un moins que rien, un français au rsa en est un. J’ai essayé de t’expliquer mais tu veux calquer un modèle occidentale sur une vision totalement différente de la notre. Tu dois travailler depuis très jeune si tu es propriétaire de ton moyen de production tu n’as pas eu le temps de te renseigner sur le mode de vie, le système de caste indienne. C’est un système totalement inégalitaire, comme tous les système depuis la nuit des temps mais qui ne fait pas des intouchables la lie de la société comme tu penses le penser. Je te le répète, ils ont accès au mariage donc à une vie de famille et une place dans la société (aussi basse soit-elle) . Un rsa en France ça te permet juste de bouffer mais pas de te reproduire, un intouchable lui peut le faire. Tu réfléchis comme un bourgois en réalité.

       
    • #2745166

      @Zacharie
      Un bourgeois camarade, arrête de plaisanter
      J’ai une prime d’activité et quand je calcule charges, cotisations, travail, et tous les a côté, je calcule mes heures, et je dois toucher 3 € de l’heure
      Total je bosse à côté de mon propre travail
      L’inde, elle subit aussi comme nous un esclavage agricole, pour faire vivre des parasites
      Mais enfants, voit cette condition qu’on nous impose
      Bourgeois Ouai si tu le dis
      Bonne soirée camarade

       
    • #2745289
      Le 14 juin à 07:31 par #Stop à la Philosotroud’ballphobie
      Inde, Suisse, panafricanisme, Jean Messiha : entretien avec Alain (...)

      L’Etat va commencer à exiger des intouchables une permis de construction pour construire sa maison...le boucher va avoir des visites des services d’hygiène lui expliquant comme il doit découper, entreposer, conserver...sa viande...les chasseurs et pêcheurs vont se voir imposer des régulations à leurs activités...il va apparaître des taxes et impôts alors qu’auparavant ils en étaient exempts...enfin bref l’intouchable devient touchable
      C’est donc bien, l’équivalent du gueux français !!
      Le prolo à l’époque, pouvez lui aussi se payer un crédit, pour laisser un petit pavillon à bobonne et aux gosses
      Il avait accès aux petits plaisirs lui aussi, et une utilité dans la société 
      C’est juste le temps et la forme qui changent 
      En effet, c’est le POSSÉDANT, qui définit les règles 
      Que ce soit pour le français ou pour l’intouchable ou pour le pauvre n’importe où, sur cette terre 
      Puisque ton intouchable, va lui aussi goutter aux joies, des règles, normes, obligations, interdictions, lois, taxes... 
      Tout le monde va y passer 
      Finit les privilèges, si tant est, que ce fut des privilèges
      Appelle ça comme tu veux @zac
      Le Kapital, se nourrit de lui-même, il n’a pas attendu, les capitalistes 
      C’est une machine de guerre, une guerre contre les peuples, les nations,, une guerre contre le monde, les âmes ... 
      Contre même, juste l’individu
      Intouchable, gueux, prolo,... n’étaient juste qu’un supplétif en attente de ce jour, où, tout le monde sera bouffé tout cru
      Après on peut parler de karma, d’apocalypse, de kali yuga, d’enfer sur terre
      En effet, cette vision marxiste est légitime, s’il on a un tant soit peu de jugeote et même de spiritualité
      JÉSUS avait dénoncé dès le début cela, et bien désigné, défini le problème, l’ennemi 
      Marchands du temple 
      Mohamed le prophète, idem l’usure 
      Le fascisme d’un Mussolini pareil, le communisme d’un Marx , le national socialisme d’un Hitler , l’anarchisme d’un Bakounine
      L’usure est le cancer du monde que seul le scalpel du fascisme peut extraire de la vie des nations
      Ezra Pound

      Vision escathologique et politique là se rejoignent

       
    • #2745783
      Le 15 juin à 04:43 par #Stop à la Philosotroud’ballphobie
      Inde, Suisse, panafricanisme, Jean Messiha : entretien avec Alain (...)

      Tu n’as que ce, que l’on veut bien te donner
      Privilège ou pas, qui en décide ?
      Les dominants, ce sont eux qui décident
      Comme dit @Goy Pride ,fini la rigolade, l’intouchable devient touchable
      Sauf que, @Privilège plouc a aussi raison, puisque aujourd’hui, ceux qui dominent, les possédants , vont lui faire payer impôts et taxes, soumis comme les autres, aux mêmes règles _et qu’il devra demander, l’intouchable, comme les autres, les autorisations
      Donc le possédant décide, ordonne, donne ou prend, le possédé (intouchable ou pauvre français) obéit et n’a d’autre choix, que d’accepter
      C’est la règle pour tous les possédés

       
    • #2746016
      Le 15 juin à 13:53 par Comité de la complotïde aiguë
      Inde, Suisse, panafricanisme, Jean Messiha : entretien avec Alain (...)

      Ils ont les privilèges qu’on leur donne
      Le maître, le chef ou le religieux
      Rien de plus, rien de moins

       
  • #2742976
    Le 10 juin à 07:14 par L’étroit suisse
    Inde, Suisse, panafricanisme, Jean Messiha : entretien avec Alain (...)

    Il distinguer la suisse "francaise" (romande) de la suisse alémanique ! pas du tout la même mentalité ! En suisse romande comme en France, gauchisme, immigrationisme, mondialisme et détestation de la suisse allemande !

     

    Répondre à ce message

  • #2743017

    Ce n’est pas de la faute à Seba si l’oligarchie française a abandonné la françafrique. Elle a fait le boulot toute seule comme elle l’a fait dans d’autres domaines : sabotage de l’école publique et de l’enseignement supérieur, destruction du tissu industriel et vente à l’encan de presque tous les fleurons industriels nationaux...
    Mitterrand et Chirac ont été les derniers présidents qui pour faire bonne mesure et pour le panache ont résisté à moitié à ce processus d’éviction de la France d’Afrique. Ensuite à partir de Sarkozy c’était fini. Ce qui tenait encore c’était par inertie, l’activité résiduelle des réseaux affairistes et maçonniques veillant encore à leurs intérêts, mais l’Etat français s’était globalement désengagé. Puis face à l’hyper puissance chinoise nationaliste et disposant de moyens financiers quasiment infinis, les derniers bastions des réseaux affairistes français se sont fait chasser à coup de pompes dans le cul par les Chinois. Pour pouvoir résister à cela il aurait fallu la puissance de l’Etat français avec un gouvernement veillant et protégeant ses intérêts nationaux...le Seba lui surfe sur la vague d’un macro phénomène sur lequel il n’a aucune emprise. Seba ou pas Seba, Russes, Chinois...vont chasser définitivement la France de l’Afrique car l’oligarchie "française" a décidé que la France était devenue une idée caduque devant disparaître engloutie dans le nouvel ordre mondial transhumaniste.

     

    Répondre à ce message

  • #2743038

    Merci Alain Soral, réflexion juste et profitable à notre société

     

    Répondre à ce message

  • #2743185

    Entretien interessant, un Soral calme et posé.

    Pas d’accord sur le Panafricanisme sur un point : ce qui valable dans le prisme et le paradigme historique des "blancs d’europe et du monde" n’est pas forcément transposable à d’autres vécues et réalités...Surtout pour "l’Africain" qui est un cas clinique comme le disait le Pr Diop.
    On observe tout les jours les conséquences profondes des razzias, des prédations autant culturelle (missionnaire) qu’économique (esclavage)...Le Panafricanisme bien compris est la seule voie dans le monde de demain, qu’elle prenne 1 decennie ou 1 siecle à se mettre en place importe peu..Dépasser le tribalisme comme le dit Alain Soral peut prendre moins de temps qu’il ne le croit, car que je sache le Fédéralisme a toujours été imposé du haut, les populations s’adaptant de gré ou de force.

    Les élites actuelles et là je le rejoins pleinement, sont à mille lieux de cette vision futuriste, qu’ils trouvent utopique justement parcequ’ils vivent à travers ce prisme matérialiste de spécificité comme l’expliquait Alain (sur Kant Descartes etc) spécifique à l’occident.

    Sur Jean Messiah, rien à redire mais je l’ai trouvé plutot gentil sur ce coup, car ce type est un troll, c’est à dire une espèce de cheval de troie qu’on impose à ta vue et à tes oreilles, juste insuportable le mec, mais bon c’est une vision personelle.

     

    Répondre à ce message

  • Messiah est né en Egypte et il est un chrétien copte.
    Et il peut y avoir des musulmans patriotes.

     

    Répondre à ce message

  • Concernant le tribalisme africain .Est ce qu’il n’aurait pas tendance à disparaître grâce au football notamment ?
    Même en France s’organise des compétitions de football suivant l’origine des joueurs !
    Une sorte de CAN made in Banlieue !Il y a 30 ans c’était impensable !

     

    Répondre à ce message

  • ça commence par des analyses sur la politique suisse depuis Lausanne tout doucement.......... et puis... et puuis........ et puuuuuuissss et bien, une petite liste, le quorum à 5% des voix et hop ! Alain Soral conseiller national (député) au parlement suisse ! Ah ça mettrait un sacré bordel ! Et avec l’immunité parlementaire suisse, la justice française oserait-elle y toucher ?

     

    Répondre à ce message

  • Gandi a voulu chasser la domination britanique, plus qu’apporter l’égalité.
    Sur le nationalisme panafricain, en politique on a des objectifs même si on ne les atteint pas.

     

    Répondre à ce message

  • Magistrale comme souvent.
    Bah ça fait un peu tiquer la sortie sur sud radio parce que même si je comprend ce que le tolier a en tête, les mecs mouillent le maillot sur pas mal de sujet actuellement et heureusement quils font leur partie du taf.
    Je sais ce que Alain pense de Bercoff mais le bénéfice est plus positif que le risque en ce moment avec lui, je trouve.
    Amicalement

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents