Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

Communautariser l’équipe de France, pour mieux la faire éclater

 

 

Est-ce le racisme des Français et de son sélectionneur national qui a gâché la carrière de Samir Nasri ou son attitude « racaille » dans les clubs, la presse et les vestiaires ?

 

À 4’37, le journaliste évoque la relation de Nasri avec Deschamps.

« J’ai du mal avec les gens qui ne sont pas entiers, qui ne sont pas francs. »

Et quand à 10’13 il demande à Nasri pourquoi Benzema est dans l’œil du cyclone, il répond :

« Ses origines, bien sûr. C’est clair, j’l’ai vécu aussi, donc je peux dire la même chose. Hatem [Ben Arfa] il l’avait vécu aussi... Après il [Benzema] a eu des déclarations malheureuses [« Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France »]... C’est pas une question de valeur sportive, c’est pas vrai, c’est pas possible. Et puis normalement un entraîneur doit prendre les meilleurs joueurs, les joueurs qui vont le faire gagner et aujourd’hui on ne peut pas me dire qu’une équipe avec Karim Benzema est moins forte qu’une équipe sans Karim Benzema. »

Le journaliste à 11’19 : « Mais toi tu penses qu’il y a un fond de racisme ambiant qui a joué... » Nasri : « Pour moi c’est oui, pour moi oui. »

 

La force et la faiblesse du foot, à part le jeu et son économie, c’est qu’il cristallise tous les problèmes de société. Et particulièrement celui du racisme. Or le foot n’est pas raciste, c’est même le domaine qui a montré avant tous les autres que l’intégration était possible et profitable à tous. On ne va pas refaire l’histoire de l’équipe de France avec ses Noirs et ses Arabes, mais quand l’équipe d’Angleterre laissait les joueurs noirs à sa porte, la France faisait déjà jouer les siens.

Aujourd’hui, que cela plaise ou non, les Noirs et les Arabes sont avec les Blancs en équipe de France, et cela donne une des meilleures équipes du monde. Sauf quand le gauchiste antiraciste Raymond Domenech la dirigeait, avec les résultats que l’on sait. La direction des hommes et du jeu, tout est là. Or les joueurs qui par leur comportement n’entrent pas dans un schéma de jeu cohérent avec le souci du collectif, ne sont pas les bienvenus en équipe de France. Ceux qui suivent les matches des Bleus savent que Benzema n’y foutait plus rien, se consacrant uniquement à son club le Real de Madrid, qui le payait, et grassement. Benzema se servait de ses sélections en bleu uniquement pour ne pas perdre sa cote internationale. Sur le terrain, il faisait le minimum syndical. Quand Deschamps a vu ça, il a réagi à la Deschamps : avec autorité, et tranchant.

Que Samir Nasri, footballeur très doué mais à motivation variable dans tous ses clubs successifs, et Karim Benzema, footballeur très doué mais à motivation variable chez les Bleus, pensent qu’il s’agit de « racisme », c’est une manière de ne pas voir leurs manquements au collectif, à l’autorité, et à tout ce que représente l’équipe de France, qui est une sorte de transcendance. Et personne n’a jamais vu Benzema se transcender pour les Bleus. Il a d’ailleurs dit lui-même qu’il se sentait plus algérien que français. La chose à ne pas dire dans une France qui retrouve sa fierté et son patriotisme !

Le Monde du 10 décembre 2016 est revenu, dans sa défense de Karim Benzema, un Benzema défendu par Maître Jakubowicz dans l’affaire du chantage à la sextape de Valbuena (faut-il y voir un rapport ?), avec un article des Décodeurs intitulé « les citations déformées de Karim Benzema sur l’équipe de France et l’Algérie ».

Voici ce que serait la déformation :

 

 

Et voici le contexte, rapporté par le journal, une interview de Benzema dans l’émission Luis attaque sur RMC le 6 décembre 2006 :

Luis Fernandez : « Karim, alors, la sélection algérienne, est-ce que pour toi c’est possible ou c’est plus possible la sélection française… »
Karim Benzema : « Ben… Non… Tout à l’heure j’ai eu une discussion avec le président [et] l’entraîneur, on a bien parlé maintenant moi je dis l’Algérie, voilà… C’est le pays de mes parents, c’est dans le cœur. Mais bon après sportivement, c’est vrai que je jouerai en équipe de France. Je serai là toujours présent pour l’équipe de France. »
Luis Fernandez : « Si j’ai bien compris t’as fait un choix, ton choix à toi se porte sur l’équipe de France. »
Karim Benzema : « Ouais voilà. »
Luis Fernandez : « C’est pas l’Algérie... »
Karim Benzema : « Non. »
Florian Genton : « À un moment donné vous vous êtes posé la question quand même Karim ou directement vous vous êtes dit c’est l’équipe de France pour le côté sportif ? »
Karim Benzema : « Ben… C’est plus pour le côté sportif, parce que l’Algérie c’est mon pays, voilà, mes parents ils viennent de là-bas. Après, la France… C’est plus sportif, voilà. »

C’est sûr qu’on ne sent pas un patriotisme (français) forcené chez Karim ! Ce que les supporters de l’équipe de France ont ressenti, à la fois sur le terrain et dans les déclarations du joueur. Dernière chose : la Fédération française de football, qui a pris le problème du racisme très au sérieux, s’appuie sur des sondages d’opinion pour savoir si tel ou tel joueur plaît aux gens, car le foot est une affaire de cohésion nationale, pas seulement un divertissement. Et tous les joueurs clivants étaient rejetés par les interrogés. En faisaient partie Jérémy Ménez, Hatem Ben Arfa, Samir Nasri et Karim Benzema, cette fameuse génération « 2007 ».

D’excellents joueurs qui n’étaient pas rejetés pour leurs origines (Ménez n’est pas d’origine maghrébine) mais bien pour leur comportement de « racailles » en dehors du terrain, dans les vestiaires et avec la presse. Franck Ribéry en a fait l’amère expérience, lui qui s’est pris pour le « caïd » de l’équipe de France et qui l’a menée dans le caniveau en 2010. Depuis, le sélectionneur des Bleus ne donne plus les clés du camion à des joueurs qui ne montrent pas d’amour pour le maillot bleu (même si ce n’est qu’une attitude, mais en matière médiatique, c’est ce qui reste), et qui ne se transcendent pas pour lui.

Zidane et bien d’autres ont montré que ni l’équipe de France ni son sélectionneur ne sont, ne peuvent être racistes.

Réécouter l’analyse de Daniel Riolo (et la prévision foireuse du pauvre Gilles Verdez à la fin), sur E&R :

 

Trois leçons pour Karim Benzema, à lire chez Kontre Kulture

 

Benzema, sur E&R :

 






Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1816203
    Le 9 octobre à 22:05 par Guiguidu69
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Quand tu marques 27 buts en 81 match es-tu vraiment indispensable à l’équipe ? Et ce, que tu sois jaune vert rouge blanc noir etc ?

    Benzema est simplement une quiche en EdF point barre !

    https://www.fff.fr/equipes-de-franc...

     

    Répondre à ce message

  • #1816436
    Le 10 octobre à 10:13 par L’enclume
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Ayant les memes origines que ces abrutis de footeux, je ne peux que regarder avec tristesse et un immense mépris l’exemple lamentable que ces fausses "racailes" millionaires donnent à la jeunesse : comunautarisme, fausse piété, haine de la France, amour invétéré pour la Consommation et encore et toujours Victimisation. Bravo à Deschamps pour etre resté digne face à ces attaques minables !

     

    Répondre à ce message

    • #1816454

      Ce sont de vrais racailles. Combien de repris de justice en football ?. Regardez du cote de la NFL aux USA. 1650 joueurs, 867 condamnes. Elle s’appelle dorenavant la National Felon Ligue. Nous devons boycotter les joueurs africains en France parce que manne d’immigration et d’essaimage dans tout le pays (ex equipes bretonnes Guimgamp, Rennes).

       
  • #1816520
    Le 10 octobre à 13:06 par Musulman Patriote
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Bonjour à tout les lecteurs d’E&R, je suis un consommateur assidu du site églalité et réconciliation et je m’attendais à ce que cette vidéo soit relayé et je voulais savoir quel position ce site allé adopté et me voilà fixé, très honnêtement je ne suis pas surpris mais sa me dérange un minimum, je suis d’accord avec quasiment toutes les idées politique que E&R véhicule cependant je trouve qu’entre les paroles d’Alain Soral et certains articles y’a quand même de petits paradoxe, durant toute la campagne présidentielles j’ai pris position envers et contre tout pour le Front national j’ai même fait des vidéos où je montré ma tête pour prouver que je ne suis pas un dégonflé et exprimer clairement mes positions, des vidéos qui en moins d’un mois ont fait plus de 10 000 vues sans aucun abonné youtube, si je dit cela c’est avant tout pour prouver ma bonne foi envers le combat que mène égalité et réconciliation que je parfaitement compris et assimilé, les gens intelligents et intègre doivent s’unir pour sauver la France quand aux autres dehors et je suis tout à fait d’accord là dessus, cependant je suis un fervent amateur de football depuis petit et j’ai jouer à un bon niveau et je peut vous dire qu’en effet dans le milieu du football hors mis quelque club français ( lyon, montpellier, marseille), il y’a clairement une politique anti arabe qui s’est installé aujourd’hui de manière quasi normal, au point que la plupart des joueurs d’origine sont obliger de s’expatrier à l’étranger pour pouvoir réussir, c’est le cas de Ryiad Mahrez qui a fini meilleur joueur de 1ère league avec son club de leicester seulement 2 ans après la montée de son club au seins de l’élité anglaise et qui était prie en raillerie en France, c’est le cas aussi de nabil Bentaleb également qui a du allez a tottenham pour réussir, et très sincèrement la liste est longue, le profil " rebeu" n’est pas désiré en France clairement, donc à ce niveau là la France n’a pas de leçon à donner aux anglais, et 2ème erreur de l’article faire croire que le noir est accepté et donc l’arabe aussi et que si l’arabe ne l’est pas c’est parce que il serait un délinquant systématiquement c’est vraiment au ras de pâquerettes, les joueurs que j’ai cité plus haut sont irréprochables à l’intérieur comme à l’extérieur du terrain, je rappel que neymar qui a été transférer pour plus de 220 millions d’euros à délibérément frapper sont ex coéquipier de Barcelone Nelson Semedo et que sa sa passe crème...

     

    Répondre à ce message

    • #1816883

      Merci. Je vais peut-être revenir après tout.

       
    • #1816891
      Le 11 octobre à 01:11 par Seconde classe
      "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

      D’accord, tu nous livres un témoignage de l’intérieur, sincère, bien informé.
      Tu dis :
      « [...] j’ai jouer à un bon niveau et je peut vous dire qu’en effet dans le milieu du football hors mis quelque club français ( lyon, montpellier, marseille), il y’a clairement une politique anti arabe qui s’est installé aujourd’hui de manière quasi normal, au point que la plupart des joueurs d’origine sont obliger de s’expatrier à l’étranger pour pouvoir réussir [...]. »

      Si c’est vrai, c’est désolant, parce que le sport, c’est le sport, et, normalement, on s’en fiche un peu de l’origine de l’avant-centre (regarde un peu aussi les autres sports qu’illustrent des Français pas blancs - pour faire clair et simple).
      Mais, connaissant mon pays (sa métropole, surtout) et un peu (pas tous : ils sont assez nombreux) mes compatriotes, je ne doute pas que cette politique existe. Reste à se demander pourquoi.
      Donc, ici, cruellement dit et tu n’y es pour rien (tout comme moi, d’ailleurs), personne n’est Harlem Désir et, de ton côté, personne ne te force à endosser le passif que la population locale enregistre depuis, grosso modo, le regroupement familal.
      Si tu ne comprends pas cela, tu passes à coté de ton pays, pour te focaliser sur des injustices, oui, mais à coté d’autres injustices plus sournoises mais selon moi beaucoup plus violentes et perdurantes (je développerai, sur demande). Le combat des minorités, c’est sympa, mais comment dire : c’est juste le petit "up" qu’attend de nous la banque pour sa domination.

      L’article d’E&R pointe une hyper-hypocrisie et des manquements lourds à la simple morale sociale - doublées d’un égoïsme retentissant -, et, de surplus, le fait que les joueurs incriminés n’ont aucun respect de soi-même.

      Alors, oui, ce que tu nous dis est vrai, je le crois sans peine. Mais combien d’abuseurs faut-il pour pourrir le parcours de tous les autres ? Vraiment pas beaucoup. Parole de Montclar, Avignon.

      E&R ne décerne pas de médailles. Mais, Musulman Patriote, comprends-tu aussi tous les patriotes, qu’ils soient musulmans ou non (ce dont je me fiche, d’ailleurs) ? Es-tu prêt à défendre ton pays ou déplorer qu’il ne soit pas assez sensible aux minorités qu’on l’a forcé à accueillir ? Comprends-tu la douleur des Polonais, des Espagnols, des Italiens du premier XXe s. français ? Les as-tu entendus ? Qu’as-tu compris ? Est-ce facile ?

       
  • #1816786
    Le 10 octobre à 21:22 par Sombreroo
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Le problème ne vient pas de ses joueurs de foot qui ne méritent pas autant de haine ou passion ce sont des produits du système et pas des organisateurs. Le problème vient de l’état d’esprit que veulent imposer les élites aux français par l’intermédiaire des "journaleux" émasculés, sans talent et jaloux de la réussite de personnes issues de milieux populaires, qui n’ont pas les même codes et qui n’ont pas besoin de baisser leur frocs pour reussir alors que eux sont issus de classes moyennes supérieurs (Ils font l’opinion publique footballistique car la France n’est pas un pays de foot comme l’Italie par ex ou les gens se font leur propre avis avec leur ressenti du terrain, cet article de ER generalement bon confirme cette tendance car il prend cette polémique dans sens strictement politique donc sens profondeur).
    Mettre des dirigeants exemplaires avec des "couilles" mettra tout le monde d’accord derierre la ligne qu’ils imposeront grâce à leur autorité naturel (ex : Poutine président ou Cantona sélectionneur) ca évitera de mettre des branleurs sur le côté et en faire des parasites. Oui Benzema est la caricature du mec opportuniste sans patriotisme que le français ne peut pas blairer à la base mais d’autres personnes qui se disent françaises depuis des générations ; font-elles preuves d’un réel patriotisme quotidien et sur tout les fronts ? Non.
    Ce sont des footballeurs et pas des députés élus par le peuple, ils jouent au foot grâce à leur talents (chose pour laquelle ils sont payés). Donc ne revont pas un patriotisme fantasmé à travers des sportifs limités de convictions et opportuniste du systeme en place.
    Benzema serait tchétchène il jouerait en équipe de Russie. Il jouerait pour Marseille il serait intégré donc arrêtons de vouloir macroniser tout le monde.

     

    Répondre à ce message

  • #1816792
    Le 10 octobre à 21:35 par yann59
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Benzema a été surprotégé pendant longtemps par Deschamps grand ami de Zidane ( le parrain non officiel de Benzema) Les sponsors aussi faisaient pression pour qu’il joue ( ben oui tu vas pas foutre l avant centre de Guingamp même si il marque plus en EDF que celui du Real). J’ai regardé les stats de l’Algérien patriote à la noix Benzema. Il a juste le record de l’attaquant le plus infoutu de mettre un but. Son meilleur match c est contre l ALBANIE (une référence au niveau internationale...) Benzema il était en EDF pour le marketing, il ne courait pas il ne foutait rien et il se permettait de gueuler sur les autres en plus. A Madrid quand Ronaldo lui dit de courir il la ferme et il court car sinon il dégage.
    Il y a eut de très bon attaquant en EDF qui sans marqué pendant 2 ou 3 matchs ont dégagé direct de la sélection ( ils n’étaient pas d’origine maghrebine pourtant bizarre non ?). On a même dégagé Cantona qui était un dieu vivant en Angleterre et un vrai patriote français. Et lui il n’a pas trempé dans une histoire aussi sordide que Benzema

     

    Répondre à ce message

  • #1816855
    Le 10 octobre à 23:45 par Jean Le Chevalier
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Benzema n’a jamais été flambant avec la France, jamais décisif contre les grosses équipes, en plus il n’aime pas son pays (normalement la France). C’est un mauvais avant centre en bleu...manque de motivation, de mordant, d’amour du maillot. Giroud est moins doué techniquement mais il se bat sur tous les ballons et a de meilleures statistiques que Benzema...La vérité c’est que la France cherche encore un grand avant centre du style Papin... alors arrêtons de parler de racisme et regardons les statistiques et le comportement d’un joueur...qu’il soit blanc, noir ou autre.

     

    Répondre à ce message

  • #1816878
    Le 11 octobre à 00:31 par averoes
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Bon je vais tous vous mettre d’accord :
    Griezmann :« je me sens plus espagnol que français »
    https://www.youtube.com/watch?v=kuB...

    Allo y’a quelqu’un ?

     

    Répondre à ce message

    • #1816957

      Oblige de s’exiler pour qu’on se tape le ramassis africain. J’ai bon ?. Entre nous il est europeen et fait parti de notre grande famille civilisationnelle.

       
    • #1816966

      @averoes,

      Haha... excellent. La verité de tout cela doit se situer au milieu comme d’habitude.
      Les Benzema, Nasri et compagnie ne représentent qu’eux-mêmes et n’ont aucune remise en question comme point de mire. Le logiciel doit être absent chez eux.

      Quant à dire que y a du racisme en équipe de France cela semble gros comme une maison.
      Et des joueurs rebeu dans le championnat de France y en a à foison. Faudrait donc arrêter de raconter n’importe quoi. Et quant à ma Belgique Nationale, trop fier de la manière de se qualifier pour la Russie 2018... avec des Belges d’origine maghrébine aussi (comme moi).

       
    • #1817054
      Le 11 octobre à 12:34 par zuleya
      "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

      Avéroes c’est toi le gros "raciste" ici en déviant le problème comme nasri en essayant de pretendre que ce qui arrive à benzema est dû a la xenophobie des méchants français...Sans jamais condamner la moindre chose de ce que benzema à fait. Minable.
      Qu est ce que ce qu a dit griezmann a à faire avec le casier lourdingue de benzema ?
      Quand tu auras finis la pleurniche communautaire, on te dira évidemment que si griezman à dit cela il n a rien a faire en edf.
      La "diversité" est devenue maître de la chutzpah on dirait...

       
    • #1817240
      Le 11 octobre à 16:51 par Narrateur
      "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

      Avéroes

      Et Paul Pogba qui peut se permettre de faire des doigts d’honneurs sans être inquiété....

      ce boucan méRdiatique n’est pas l’apanage des français de souche,(la peuve zidane était aimé par les français).. Faut remonter aux sphères de l’état, même si je comprend l’aversion des de souche pour benzema...faut dire qu’il n’a pas été très fut fut en tombant bêtement dans le piège tendu par les journalistes

      signé un algerien d’algerie voilà

       
    • #1817370

      Est-ce qu’il nous traite de raciste lui aussi ?

       
    • #1817550
      Le 11 octobre à 23:53 par Averoes
      "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

      @ zuleya et Auri
      L’invective est facile. Faire le constat du 2 poids 2 mesures ne se résume pas à de la pleurniche communautaire ni à vous qualifier de raciste !
      Dois je rappeler le cas des frères Karabatic reconnus coupables dans l’affaire des paris truqués contrairement à Benzema qui a pourtant été privé de l’edf, du bras d’honneur de Pogba qu’on a rapidement enterré contrairement à l’affaire du "ferme ta gueule" de Nasri à l’euro 2012 exprimant sa rage d’avoir marqué et répondant ainsi à un journaliste l’ayant critiqué auparavant. Et l’affaire des quotas, vous avez oublié ! Nasri a raison de rappeler la saison exceptionnelle de Benarfa à Nice qui ne lui a pourtant pas permis de disputer l’euro2016 à la maison. Eric Cantona et Guy Roux sont de vrais briscard, ils savent très bien ce qui se trame dans les coulisses du football de haut niveau.

      Bref ça reste que du foot et j’en ai assez écrit comme ça mais je rajouterai juste une chose pour en finir avec cette hypocrisie en rappelant simplement cette petite anecdote oubliée de tous :
      En 1998 juste avant le mondial, un journaliste demanda à Aimé jacquet quels étaient ses critères de sélection car, selon lui, il y avait un certain nombre de joueurs d’origine étrangère dans cette équipe. La réponse de Aimé Jacquet fut claire et limpide :"je prends les meilleurs, c’est tout !"

       
  • #1817025
    Le 11 octobre à 12:05 par L’enclume
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Griezman se sent plus espagnol que français. Quelle surprise après 40 ans de socialo-s.....qui a détruit toute fierté, qui nous a classé en catégories irréconciliables et sous-catégories opposées, tout ça pour le plus grand bénéfice des personnes qui s’arrogent la place de "médiateur" (voir l’histoire de S.O.S racisme....). Il faut se rendre à l’évidence, la France est devenue un non-pays, sans peuple, sans Histoire (ou pire, avec une Histoire "nauséabonde"), sans frontières, gouvernée par une mafia médiatico-politico-industrialo-bancaire des plus vorace, des plus idéologisée pour qui l’avancé du Marché, la libre-circulation des biens et des personnes est un dogme et toute éthique un frein. Alors que les français se sentent tantot algeriens, italiens, espagnols... n’est pas un mystère. Ca me rappel ma jeunesse ,dans les années 80, durant laquelle chacun essayait de se trouver une origine étrangère( la plus lointaine étant la meilleure). Quelle originalité ! Quel exotisme ! Je n’y voyait que la perpétuation du mythe du "bon sauvage", séquelle de la pensée coloniale ,nous dépaignant un homme bon par essence, une sorte d’Adam pure, à l’opposé du français qu’il faudrait civiliser. On peut reconnaitre ici le travail de tout temps fourni par une certaine catégorie dissolvante de la Société, pour qui, les dénonciations et les inversions accusatoires se font suivant les interets du moment. Alors, que les identitaires primaires de toutes origines réalisent qu’ils sont des jouets dans les mains de gens qui ont tous les pouvoirs dont celui de la narration des évènements qui est le plus grand.

     

    Répondre à ce message

  • #1817162
    Le 11 octobre à 14:21 par Fdouli
    "Injustice", "racisme" : Samir Nasri défend Karim Benzema

    Je ne comprend pas pourquoi nous nous cassons la tête avec les pseudo problèmes de l’équipe nationale française et du football en général.
    Ces joueurs internationaux multimillionnaires doivent bien se marrer de nos commentaires...nous qui avons du mal à terminer les fins de mois.
    Pour moi le véritable, le magnifique football a pris fin à la coupe du monde de 1970 au Mexique entre le Brésil et l’Italie.
    Du temps où le fric n’avait pas encore entièrement gangréné le foot.
    Du temps de pelé, Tostâo, Rivélino (etc...) côté Brésil et Zoff, Facchetti, Riva (etc...) côté Italie.
    Benbarek et Garrincha doivent aussi bien rigoler au Paradis.

     

    Répondre à ce message

  • #1817367

    Quitte à passer pour un raciste, j’aimerais autant qu’on renvoi ces gens dans le pays de leur cœur à grand coup de pompe dans le cul.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents