Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

Le front des libertés publiques est l’un des rares domaines où le gouvernement ne chôme pas. L’encre du dernier décret concernant les sites faisant l’apologie du terrorisme est à peine sèche qu’une première victime est déjà tombée : le site islamic-news, réputé pro-djihad. Et celui-ci ne devrait être que le premier d’une (très) longue liste car au moins une cinquantaine de plateformes sont d’ores et déjà dans le collimateur du gouvernement.

Prenant acte d’une individualisation des parcours terroristes, la loi du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme est dirigée contre les « loups solitaires » se radicalisant sur Internet. Mais gares aux victimes collatérales… La tentation est évidemment grande de s’en servir aussi contre des sites contestataires non liés à la mouvance islamique mais prônant l’activisme militant ou le soutien aux mouvements de libération nationale. En réalité, tout est dans la manière de définir le « terrorisme », notion éminemment élastique…

À l’occasion des débats parlementaires de l’automne dernier, le projet de loi antiterroriste porté par Bernard Cazeneuve a été dénoncé comme inadapté à la menace qu’il prétendait éradiquer et fortement liberticide. Renforçant la surveillance sur Internet, il permet, par son article 4, le blocage administratif des sites faisant l’apologie du terrorisme ou incitant à commettre des actes terroristes.

L’apologie du terrorisme, comme l’apologie des crimes de guerre, était jusque-là réprimée par la loi sur la presse de 1881 qui encadre la liberté d’expression en France. Le texte a sorti de ce périmètre législatif relativement protecteur les délits de « provocation aux actes de terrorisme » et d’« apologie du terrorisme », pour les intégrer dans un article spécifique du code pénal, considérant qu’il ne s’agit pas « d’abus de la liberté d’expression (…) mais de faits qui sont directement à l’origine d’actes terroristes », afin de les réprimer plus sévèrement tout en donnant davantage de pouvoirs aux enquêteurs travaillant sur ces dossiers, notamment pour infiltrer des réseaux et avoir recours à des écoutes et des sonorisations. Le texte permet aussi la possibilité d’un blocage administratif, sans requérir l’aval d’un juge, de sites faisant l’apologie du terrorisme.

La procédure est expéditive : si l’éditeur et l’hébergeur d’un site ne répondent pas aux demandes de retrait de la police judiciaire, les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) sont alors saisis pour bloquer l’accès sans délai. Une mesure qui s’inspire des dispositions prévues pour les sites pédopornographiques et qui, à défaut d’être efficace, constitue une entrave de plus à la liberté d’expression. Ce dispositif de blocage qui échappe à toute procédure contradictoire est en effet totalement opaque en plus d’être arbitraire : le ministère de l’Intérieur rend inaccessible les contenus incriminés et n’a pas à motiver sa décision. Ainsi, pas un début de preuve de la dangerosité du site islamic-news n’a été apportée. Et, cerise sur le gâteau, en redirigeant les internautes vers une page d’accueil sous son contrôle, le ministère de l’Intérieur se donne les moyens de connaître les adresses IP des visiteurs de ces sites… Plutôt inquiétant quand on sait par ailleurs que le gouvernement envisage d’étendre le blocage administratif aux sites faisant la promotion de propos racistes ou antisémites, voire antisionistes, infractions qui seraient également sorties de la loi de la presse de 1881 afin de faciliter et durcir les sanctions à leur encontre.

Plus grave, le blocage concerne une infraction dont les contours sont toujours aussi flous : la définition du terrorisme donnée par l’Union européenne est en effet assez large pour permettre la répression d’actions syndicales ou politiques non-violentes (grève illégale, blocage de systèmes informatiques, occupation de routes, de bâtiments publics ou privés pour manifester) : « association structurée, de plus de deux personnes, établie dans le temps et agissant de façon concertée en vue de commettre des infractions terroristes (…) visant à menacer un ou plusieurs pays, leurs institutions ou leur population avec l’intention d’intimider ces derniers et de modifier ou détruire les structures politiques, sociales et économiques de ces pays ». Le soutien à un mouvement social radical ou à une lutte comme celle du mouvement palestinien pourrait très bien tomber à terme sous le coup de l’inculpation d’apologie du terrorisme. Le CRIF considère d’ores et déjà qu’une exposition photographique sur le Hamas fait l’apologie du terrorisme et a demandé son interdiction.

Le contrôle d’Internet est une constante préoccupation des gouvernements qui se succèdent depuis 10 ans car cet espace de liberté et aussi souvent un espace de contestation. Mais jamais on n’était allé aussi loin dans les mesures liberticides. Le prétexte de l’antiterrorisme justifie une surveillance sans précédent d’Internet et un renforcement du pouvoir exécutif en installant une justice administrative expéditive. Cette reprise en main est bien utile au gouvernement pour faire diversion et resserrer les rangs dans un moment de crise économique, sociale et politique sans précédent.

Pour comprendre d’où viennent les ordres :

Aider Égalité & Réconciliation pendant qu’il en est encore temps :

À lire, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1141985
    le 16/03/2015 par Colère Bleu Blanc Noire
    Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

    Que ce gouvernement de m... soit enfin vidé !


  • #1142028

    E&R étant un site de RESISTANCE, pour l’occupant sioniste il est forcément un site TERRORISTE . Nous sommes des Palestiniens qui ne lançons pas de pierres .


  • #1142031

    Et bien voilà, on les a les fascistes au pouvoir !


  • #1142044

    Un bon VPN réellement anonyme, un compte hushmail, un logiciel de cryptage dont les auteurs ne couchent pas avec la NSA type veracrypt pour finir et le tour est joué.


  • #1142059

    Il ne s’agit que d’un filtrage au niveau des serveurs DNS des FAI français.
    Vous êtes tout à fait libre d’utiliser d’autres serveurs DNS que ceux de votre FAI et c’est légal.

    J’en ai trouver 2 qui semble être concerné par la censure et gratuit :
    - DNS Watch (Primaire : 84.200.69.80 // Secondaire : 84.200.70.40) http://dns.watch/
    - Open NIC (Primaire : 46.105.212.15 // Secondaire : 192.121.170.170) http://www.opennicproject.org/

    Voici un tuto qui vous expliquera la manipulation pour changer facilement ses DNS : http://forums.cnetfrance.fr/topic/158796-changer-de-dns-manuellement/

    Un serveur DNS est un service fourni de base par votre FAI qui permet d’associer un nom de domaine (Exemple : www.google.fr) à une adresse IP (75.153.128.247).
    On peut très bien accéder à son site préféré depuis son adresse IP (http://xxx.xxx.xxx.xxx ou xxx.xxx.xxx.xxx est l’adresse IP du site) mais cela rend la navigation plus complexe, d’autant plus qu’en cas de changement d’hébergeur une nouvelle adresse IP est fournie.

    Il est donc plutôt préférable de faire confiance à quelqu’un qui nous fourni ce service de manière non censuré.


  • #1142070

    Facisme 2.0


  • #1142084

    Pas vraiment grave. Ça permettra à plus de monde de passer par un vpn. Tous chez ipvanish, un des rares qui ne conserve aucun logs.


  • #1142097
    le 17/03/2015 par flic ou voyou
    Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

    Ne surtout pas se rendre sur ce site et attendre que les auteurs en créent un nouveau pour se faire une idée de son contenu (s’il est effectivement islamiste ou non, car, comme il n’y a eu aucune décision judiciaire appuyée sur des preuves tangibles, on est bien forcé d’avoir des doutes).

    Le grand progrès de cette loi : répandre un sentiment d’insécurité juridique, comme d’habitude, et retarder le besoin de bonne ou de mauvaise information...l’arrêter, par contre ? C’est pas sûr que ce soit possible.


  • #1142108

    Le blog de Pierre Jovanovic, Réseau Voltaire, Irib, Scriptoblog, Méridien Zéro, les-crises, Quenel+, le futur site du parti Réconciliation Nationale, Meta-TV, LLP (oui, je sais, mais quand il ne parle pas de Soral, il peut dire des trucs intelligents) ... je crois qu’il y a de quoi tenir le temps que E&R ré-ouvre sous un autre nom sur un serveur étranger. Même Oumma.com, Boulevard Voltaire et Fdesouche peuvent être intéressants si on consent à faire du tri ou à lire avec de l’esprit critique. Ce qu’ils essaient de faire surtout c’est de créer, comme avec l’hadopi ou bien quand on arrêtait un type qui téléchargeait des milliers d’œuvres illégalement, cela servait à créer de l’insécurité juridique, on utilise une ou deux fois ce procédé pour frapper les esprits puis on espère que les gens auront trop peur et qu’ils s’auto disciplineront eux-memes. Résultat des courses, les gens peuvent toujours aussi facilement télécharger des œuvres illégalement. Et pour ce qui est de la ré-information, si les sites qui en proposent ont du succès, n’est-ce pas plutôt parce que les gens en recherchent ? Je pense qu’ils se reporteront sur quelque chose qui s’en rapproche et je doute que l’on retourne à BFMtv.


  • #1142110

    Quand aime ou pas Marine, je la remercierai jamais assez de nous avoir prévenu de cette censure. D’ailleurs ER, vous avez reliez sa vidéo l’an dernier il me semble.
    Le seul espoir qu’il nous reste, patriotes votons FN !!!

     

    • #1142175

      Il y en a marre de ces "Républiques". Elles sont toutes passées et trépassées, quand bien même on en serait à la 6ème ou 20ème.... "Vive la France" éternelle plutôt.


  • #1142114
    le 17/03/2015 par Aiguiseur de guillotines
    Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

    Et celle-la, elle pas belle ???
    Énorme ... !

    http://www.enormandie.com/post/532

     

    • #1142278

      si ils avaient fabriqué une réplique fonctionnelle de chambre a gaz ils auraient pris 2 ans de prison ferme pour apologie de crime contre l’humanité, mais s’agissant du génocide vendéen et e la terreur, la jurisprudence ne s’applique pas.

      les Vendéens, Bretons et Normands ne faisant probablement pas partie de l’humanité pour la république.


  • #1142116

    Pour les blocages chez les FAI, ils sont presque toujours au niveau des serveurs DNS du FAI. Pour contourner ce blocage, il vous suffira d’utiliser un DNS public comme celui de Google par exemple. Il n’y a qu’une petite manipulation toute simple à faire expliquée ici :

    http://assiste.com/Comment_Changer_...

    Sinon il y a les serveurs mandataires (proxy) ou les VPN. Bref, ils vont jouer au fou longtemps avant de réellement bloquer quoi que ce soit. C’est la nature même d’internet d’être décentralisé. À l’époque c’était pour s’assurer que si une frappe nucléaire détruisait une partie du réseau, l’information pourrait transiter par d’autres chemins, des routes alternatives quoi.

     

    • #1142207

      Question :
      Et pourquoi ne peut-on pas utiliser un soft qui gèrerait les IPs en donnant directement l’adresse IP du site ?
      Je pense aux sites que l’on connait déjà et auxquels on accède le plus fréquemment ?


    • #1142378

      Et pourquoi ne peut-on pas utiliser un soft qui gèrerait les IPs en donnant directement l’adresse IP du site ?

      Parce que ce "soft" qui génére des IP à partir des URL c’est par définition un DNS (Domain Name Service : on entre une adresse www.xxxx.yyyy et ça retourne une adresse IP).

      Un DNS fonctionne par propagation des bases de données. C’est à dire que lorsque quelqu’un loue un serveur pour y mettre un site, il commande un nom de domaine. Une fois que vous avez associé votre nom de domaine à l’adresse IP de votre serveur, ces données sont propagées à travers le web et enregistrées par les serveurs DNS à travers le monde.

      Comme indiqué par jvidepi dans son message, si votre connexion Internet est configurée sur les serveurs DNS de votre fournisseur d’accès (FAI), celui-ci peut donc vous fliquer directement. Tandis que le remplacement des serveurs DNS par des serveurs publiques non fliqués vous permet de contrer cette restriction.

      Ca reste tout de même insuffisant si le service ne se limite pas à surveiller les accès au DNS du FAI mais tout votre trafic (qui est de tout façon enregistré dans des logs chez le FAI). Dans ce cas, l’option VPN (qui parfois engendre un surcout chez les fournisseurs de VPN payant) peut être intéressante car elle induit un cryptage de votre traffic internet et donc l’impossibilité (ou presque) de surveiller vos faits et gestes en ligne.

      Les proxy c’est sympa si et seulement si :

      1) Vous avez une bonne connexion, car la connexion à travers un proxy peut ralentir considérablement votre bande passante, voir rendre impossible l’accès à certains sites.

      2) Vous avez la garantie que le proxy (qui n’est ni plus ni moins d’un ordinateur qui sert de façade et qui "redirige" voir trafic à travers de fausses IP (fake IP)) n’est pas un proxy malveillant. Le danger de se connecter à un proxy aléatoirement comme le font la majorité des softs de ce genre, est que rien n’indique que le proxy en question n’est pas un serveur "leurre" soit de la mafia, soit même directement de services de renseignement.

      Le VPN reste à ce jour l’alternative la plus commune et la plus fiable, même si aucun système n’est totalement infaillible. Le problème de la cryptographie c’est que dans certains pays comme les états-unis, il est interdit par la loi de crypter vos données avec des clefs potentiellement incassable. La loi américaine intègre par conséquent l’obligation de tout à chacun d’avoir une transparence numérique.


    • #1142390
      le 17/03/2015 par FranceLibre
      Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

      Pour créer une boutique en ligne ils demandent que le contenu soit en conformité avec la législature.

      http://www.commentcamarche.net/faq/...

      Mettre votre contenu en conformité avec la loi, respecter :


      - la loi sur la liberté de la presse, qui interdit tout contenu diffamatoire, raciste ou révisionniste

      ( !!! )
      - l’article 227-24 du Code Pénal, qui interdit la mise en ligne de contenu violent pornographique ou portant atteinte à la dignité humaine
      - le code de la propriété intellectuelle.

      Quel paradoxe ! On est obligé d’ assurer la liberté de la presse ( donc la liberté d’expression ) mais cette liberté d’expression est interdit pour les recherches et vérifications honnêtes de l’Histoire qui sont vérifiables - dits révisionnistes .

      Par contre , en aucun cas nous n’avons pas le droit d’avoir le moindre doute sur ceux qui nous imposent ( par force) leurs écrits historiques sacro-saints jamais vérifies car mensongères et vides de substance !

      Contre le révisionnisme sont ceux qui mentent et torturent dans le Monde tout le temps : les sionistes. Donc, selon cette conformité législative je dois obéir aux sionistes - et à travers d’eux, au Lois Noahides.

      Je ne obéi pas aux mensonges ni aux criminels. Qu’ils sachent.


    • #1142398

      @Vecom c’est précisement à quoi sert un serveur DNS. Il vous retourne l’adresse IP d’un site que vous voulez consulter.

      Il est cependant possible d’utiliser une solution un peu plus sophistiquée en installant par exemple le logiciel ’unbound’ qui agit comme un serveur DNS local et récursif. Ce logiciel qui a été développé pour les installations Linux ou BSD est aussi disponible pour Windows.

      En utilisant ce logiciel, vos requêtes DNS passent d’abord par le serveur local tournant sur votre machine. S’il n’a pas la réponse il passe la requête à un serveur DNS externe que vous aurez spécifié dans votre configuration. Ce logiciel garde l’historique des requêtes en mémoire, donc à la deuxième requête vers un même site, unbound vous répond immédiatement sans passer par le réseau ce qui permet d’augmenter les performances en diminuant la latence DNS.


    • #1142442

      Leur but n’est pas vraiment de bloquer les "sites terroristes" mais de pratiquer afin de s’attaquer aux sites dissidents plus important par la suite. Le but est d’empêcher des gens de les découvrir via une recherche google, donc en ayant autant un blocage DNS qu’un de-referencement sur google. Mais réduire le nombre de visiteurs a néant, c’est beaucoup plus difficile.


  • #1142121
    le 17/03/2015 par J. Blanchard
    Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

    Assister à la naissance du fascisme et sa mise en place les yeux ouverts est un triste fardeau. D’autant plus que les ficelles sont tellement grossières, et que toutes les clés pour comprendre l’arnaque sont disponibles librement au moins pour le moment.

    Y’a pas 5 ans, tout le monde y compris la caste médiatique aurait hurlé à de telles mesures. Il aura suffit de trouver un épouvantail suffisamment grotesque et le tour était joué.

    L’ajout de sites légitimement anti-systèmes à la liste n’est qu’une question de temps. Je parie sur 3 ans maximum.


  • #1142147

    En 1985 c’était S.O.S racisme avec une main jaune "touche pas a mon pote" .

    30 ans plus tard c’est S.O.S fascisme avec une main rouge "Touche pas a mon terroriste" .

    Pas de doute c’est les mêmes.


  • #1142164
    le 17/03/2015 par Un français parle aux francais
    Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

    A la dernière phrase trés pertinente de l’article , on eût pu rajouter : " à moindre frais " ! ( comme d’hab : faire du ramdam , et tenter de redorer un blason largement terni et juste bon pour la déchetterie ! ) .


  • #1142183

    Depuis des décennies qu’on voit des sites de pédophilie partout en France. Personne n’a réagit pour défendre les enfants. On fait prétexte que cela dépasse le gouvernement. Et maintenant on voit le déploiement de l l’arsenal contre la liberté de l’expression. vraiment la France et sa liberté n’est qu une façade de mensonges

     

    • #1142195

      Quand on sait comment est né cette ’république’ on comprend qu’une monstruosité ne peut jamais, in fine, engendrer autre chose, c’est une question de survie et ça fait deux siècles que ça dure.


  • #1142198

    Tous les pouvoirs espionnent ceux qu’ils dominent. Plus ils sont illégitimes, plus leur survie dépend de ces pratiques, c’est toute la différence (elle est énorme) entre un De Gaulle et un hollande (avec sa clique de psychos/escrocs) Ce qui se passe est un marqueur d’usurpation et s’inscrit dans une perspective de coercition intégrale, car ils doivent non seulement pouvoir continuer a s’incruster et a sévir, mais également, à terme, échapper aux conséquences de toutes les nuisances dont ils sont responsables (voilà ’quand même’ 40 ans qu’ils s’acharnent sur les Français) Ils ont vendu leurs âmes au Diable, et comme tous les pervers, ils veulent échapper aux conséquences du deal. Mais la Justice Immanente est déjà en train de s’occuper de leurs cas. Ils finiront comme tous ceux de leur espèce ont toujours finis. "interieur.gouv.fr" (ce qui ne veut rien dire...) n’y changera rien, ils contiennent, en eux, ce qui les détruira, il n’y a même pas besoin de lever le petit doigt...

     

  • #1142289

    Si ça pouvait être aussi rapide pour les sites avec du contenu pédophile...

     

    • #1142380

      Non, le gouvernement prétend qu’il a réussi à éradiquer la pédophilie sur Internet.

      Je crois que le véritable problème du gouvernement c’est qu’il est totalement à la ramasse sur les questions du numérique. Même sur des sites pratiquement grand public comme YouPorn ou similaire, il existe des vidéos à la limite de la limite.

      Mais bon, si le gouvernement dit qu’il a éradiqué la pédophilie, c’est peut être une façon de dire qu’on à pousser la poussière sous le tapis. Je suis sur qu’en moins de 10 minutes si je cherche, je trouve un site clairement pédophile. Mais bon, pour eux Internet ça doit être Twitter et Facebook ou Google, et encore, sur Facebook il y a des pages qui sente mauvais la pédophilie.


  • #1142315
    le 17/03/2015 par Jean Foutre
    Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

    « association structurée, de plus de deux personnes, établie dans le temps et agissant de façon concertée en vue de commettre des infractions terroristes (…) visant à menacer un ou plusieurs pays, leurs institutions ou leur population avec l’intention d’intimider ces derniers et de modifier ou détruire les structures politiques, sociales et économiques de ces pays ».
    Il me semble que cette définition du terrorisme correspond parfaitement à ce qu’inflige l’Union Européenne aux européens eux-même et aux autres peuples du monde...


  • #1142341
    le 17/03/2015 par meskin ,pauvrette nenette
    Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

    pour l’info libre ils sont rapide .
    pour les banques et autres délires à la clearstream , ils ont des ordres .


  • #1142564

    L’Internet représente une menace pour ceux qui savent et qui décident. Parce qu’il donne accès au savoir autrement que par le cursus hiérarchique.

    Lapsus de Jacques Attali ou pure vérité ?


  • #1142655

    Ils vont avoir beaucoup de mal, je crois, pour nous bloquer. Il y a une multitude de façons différentes pour contourner leurs pauvres petites censures, ça va faire mal. Ils se tirent une balle dans la tête là. Je porte en étendard ma fidélité à la liberté d’expression, et je leur dis : barrez vous avant qu’on ne vous conduise à l’échafaud, le symbole même de la république (malheureux symbole mais bon pour le coup ça ira bien).

     

    • #1142734

      Et si les sites sont bloqués au niveau du FAI ? Y’a un moyen de contourner ?


    • #1142938
      le 18/03/2015 par SpirituRector
      Internet mis en coupe réglée par le pouvoir

      @ Jacques

      Proxy socks (Tor, etc...), affaire classée. Chaque fois qu’un mur apparait, deux failles apparaissent avec lui...

      L’autre dépense juste le pognon publique en essayant de se donner de la consistance tout en donnant l’impression d’être dans le coup.


  • #1142710

    Mr Cazeneuve ,pourquoi ne pas rediriger tous ces internautes en perdition sur E&R afin qu’ils comprennent comment on les manipule ? En meme temps comment lui demander cela alors qu’il est incapable de faire fonctionner une CB dans un magasin ,fut-il casher


Afficher les commentaires suivants