Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Iran : Ahmadinejad accuse l’ayatollah Khamenei de détournements de fonds

L’ancien président de la République islamique d’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, a écrit une lettre au Guide de la Révolution, l’ayatollah Ali Khamenei, l’accusant d’avoir détourné 80 milliards de rials.

 

Le Guide aurait détourné cet argent d’une quinzaine de fondations placées sous sa charge.

En janvier dernier, l’ancien président Ahmadinejad avait été accusé d’avoir suscité les manifestations anti-gouvernementales de décembre 2017. Il avait été placé en résidence surveillée.

En février, il avait appelé à des élections générales anticipées, à la destitution du chef du système judiciaire, Sadeq Larijani, et à la libération des prisonniers politiques.

En riposte, Sadeq Larijani fit arrêter deux proches d’Ahmadinejad, dont son ancien chef de cabinet et symbole de la lutte des croyants pour des institutions laïques, Esfandiar Rahim-Mashaei.

Durant son mandat présidentiel, Mahmoud Ahmadinejad était déjà entré en conflit avec le Guide de la Révolution.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Guide de la révolution de son propre compte en banque !

     

    • Quand on a pas d’informations sur ce dont on parle il faut mieux faire profile bas lorsqu’on évoque un homme qui a plus fait pour son peuple et les humains en général que vous n’en seriez capable en 1000 vies, et il a pu utiliser cet argent dans tellement de nobles causes qui dépassent votre entendement...


    • @ Deconditionné

      Mais oui, mais oui ! Le pape aussi hahahha
      Trompette !


    • #1939054

      Vous n’allez pas sérieusement comparer le Pape post-Vatican II avec le Guide Suprême iranien ?

      Pourquoi l’Iran est une cible première de l’empire et en subit l’acharnement systématique depuis 39 ans, contrairement au docile Pape concilliaire ?

      Qui soutient bec et ongles, au prix des pires sanctions, la lutte du peuple palestinien contre le colonialisme sioniste, y compris en fournissant des armes à la Résistance ? Qui a opposé son véto à l’adoption des programmes scolaires préconisés par l’UNESCO, qui imposent aux nations d’enseigner la théorie du genre ? Qui a immédiatement envoyé ses troupes écraser Daesh alors que l’empire agressait l’Irak et la Syrie par l’entremise de ces terroristes ? Qui a renforcé le Hezbollah libanais, seule armée arabe à avoir vaincu "Israël" sur le terrain, s’attirant ainsi les foudres des sociopathes de Tel Aviv ? Qui empêche les Rothschild de prendre le contrôle de la banque centrale d’une des rares nations exemptes de ce contrôle (la Banque centrale iranienne, quoique largement dominée par la faction libérale de la République islamique, n’est ni indépendante ni privée) ? Qui prône jour et nuit, et même s’il n’est pas écouté par les autres responsables, le nationalisme et l’autarcie économiques, le protectionnisme, le financement des industries nationales ?

      Est-ce le Pape ou l’ayatollah Khamenei (ha) ?

      Tout connaisseur sincère de l’Iran sait qu’on ne peut reprocher aux Guides Suprêmes consécutifs de la République islamique, qu’il s’agisse de l’Imam Khomeini (ra) ou de l’ayatollah Khamenei (ha), d’avoir abusé de leur pouvoir à des fins d’enrichissement personnel. Leur ascétisme est légendaire (aujourd’hui encore, les visiteurs peuvent admirer la simplicité absolue de la résidence de l’Imam Khomeini (ra) au quartier Djamarane de Téhéran, ou de celle du seyyed Khamenei (ha) dans le quartier ultra-populaire de la Gare de Téhéran).

      Certes, la R.I. compte, depuis l’ère Rafsandjani, son lot de responsables économiquement (et politiquement) corrompus. Et c’est probablement un des principaux, sinon le principal défi qu’elle se doit absolument de surmonter. Mais, le Guide Suprême est manifestement innocent de ces dérives. De surcroît, son pouvoir est très loin d’être aussi absolu que ne veulent le faire croire les médias dominants mis au pas par l’oligarchie globale, ce pourquoi il arrive trop souvent que des responsables politiques iraniens fassent fi de ses consignes et directives.


  • Francis Couin à déjà expliqué tout cela en détail !
    Das Kapital....


  • Je suis un inconditionnel d’Ahmadinejad ! Cela ferait du bien s’il revenait au pouvoir !

     

    • C’est le problème des autorités religieuses lorsqu’elle détiennent un pouvoir quasiment exécutif, sans parler de celui de guide, et donc le peuple croyant est soumis à cette guidance. S’opposer dans ce cas devient quasiment un suicide politique, je crois que la prochaine case d’ Ahmadinejad sera la prison, hélas !


  • Cette accusation n’augure rien de bon pour le système immunitaire contre les contre révolutions,c’est à dire les traitres au solde de l’oligarchie mondialiste opérant à l’intérieur du pays,et contre toute la panoplie des complots ourdis par cette même oligarchie à l’étranger.
    Quand le front intérieur des révolutions populaires, je dis bien populaire et non populistes comme le rabâche les sbires des oligarques pour rabaisser tout ce qui est populaire - quand le front intérieur,dis-je,se lézarde,c’est inéluctablement l’effondrement de tout l’édifice révolutionnaire qui boucle la sinistre fracture. On l’a vu en URSS avec la trahison de Khroutchev, qui s’est attaqué à l’héritage stalinien,puis la sale besogne a été achevée par gorbatchev. Pratiquement le même scénario s’est produit en Chine de Mao. Après la mort de celui-ci en 1976,le deng xiaoping a poignardé la révolution maoïste,exactement comme l’ont fait khroutchev et gorbatchev avec Staline,en
    accusant"la bande des quatre"de"complot" ( parmi les quatre accusés,figurait l’épouse de Mao Tsé Toung ). La suite on la connaît. L’héritage socialiste chinois est trahi de bout en bout,malgré la ridicule et risible propagande qui tente de camoufler la trahison,en recourant à la formule,non moins risible : "économie socialiste de marché".
    Si les révolutionnaires iraniens ne se ressaisissent pas,le loup de la trahison rôde déjà autour de la bergerie,et une fois dedans,il y aurait d’effroyables dégâts...


  • D’après des iraniens, l’Iran ne s’est jamais aussi mal porté que sous Ahmedinedjad. C’est vrai qu’ il a saboté l’économie iranienne en important massivement des produits de Chine., ce qui a fait exploser les chiffres du chômage.
    Il n’a rien fait pour rendre l’Iran auto suffisant en produits alimentaires pendant ses 2 mandats.
    De plus, il a été incapable d’obtenir des résultats en politique étrangère alors que des partenariats stratégiques auraient pu être établis avec plusieurs pays d’Amérique latine et d’Afrique.
    Enfin, il a soutenu les printemps arabes à leur début - avec sa tchache, bien entendu.


  • Vraiment voltairenet donne des informations vraiment douteuses, on les croiraient sortir directement de site iranienne pro Europeen avec des noms du genre Freedom Iran, Aryan Revolution.

    Jusqu’à preuve du contraire voltairent raconte n’importe quoi.


  • #1939089

    Hélas, après la dépêche faisant état d’une arrestation supposée d’Ahmadinejad, promptement supprimée par le Réseau Voltaire, voilà qu’il récidive avec cette autre fausse nouvelle.

    Rappel des faits : Ahmadinejad en veut à nombre d’individus auxquels il doit son maintien au pouvoir durant la tentative de "révolution colorée" de 2009, pour la simple raison que son conseiller et proche ami, Hamid Baghaei, a été mis en cause par la justice pour une affaire de détournement de fonds.

    En conséquence, il agit de manière irréfléchie, s’attaquant aux camps politiques établis de la R.I., à ses institutions y compris le pouvoir judiciaire, voire à des membres du Bureau politique du Guide Suprême - mais sûrement pas à la personne du Guide, contrairement à ce qu’affirme la présente dépêche. Ici, il est important de préciser à l’attention des néophytes que le Bureau du Guide est une méga-structure réunissant des centaines de personnes, et que donc, les agissements de tous ces membres n’engagent pas la responsabilité du Guide lui-même.

    De plus, les courriers d’Ahmadinejad adressés à divers responsables sont des lettres ouvertes, publiées mot pour mot sur son propre site : http://ahmadinejad.ir/

    Tout persanophone pourra s’en convaincre en quelques clics : Ahmadinejad n’accuse à aucun moment l’ayatollah Khamenei (ha) de "détournement de fonds" dans ces lettres. L’information diffusée par Voltaire est factuellement erronnée.

    Une recherche rapide permet en outre de localiser l’origine de l’intoxication : ses sources premières sont le média séoudien "Al-Arabiya" et l’organisation terroriste des "Moudjahidines du Peuple", utilisée depuis près de quatre décennies par l’empire pour tenter de destabiliser l’Iran.

    Quelles qu’en soient les raisons, Voltaire en arrive donc à relayer la propagande séoudienne et celle des laquais de l’empire contre l’Iran et son système politique. Force est de constater que le Réseau Voltaire n’est plus une source fiable sur l’Iran, et qu’il fait le jeu de l’empire et de ses exécutants contre la sécurité de cette nation.