Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Irrité, le régime ukrainien rappelle ses ambassadeurs à Minsk et Erevan

Face à son incapacité à s’opposer à Moscou, le nouveau pouvoir ukrainien multiplie les contacts et convocations diplomatiques.

L’Ukraine a rappelé son ambassadeur en Arménie, vendredi, exigeant une explication officielle sur la position de l’Arménie dans l’affaire criméenne. Cela, suite à la transcription des propos tenus, lors d’un conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et son homologue arménien, Tigran Balayan, qui aurait affirmé :

« [Le référendum en Crimée] était un exemple de la réalisation du droit à l’autodétermination des peuples par la libre expression de sa volonté. »

L’ambassadeur états-unien à Erevan a qualifié les propos du président arménien de « très regrettables ».

Enfin, les déclarations d’Alexandre Loukachenko ont amené Kiev à rappeler son ambassadeur à Minsk. Le président biélorusse a affirmé :

« La Crimée fait partie du territoire de la Fédération de Russie. Qu’on le reconnaisse ou non ne changera rien. »

Ce qui a suscité l’irritation du régime de Kiev, comme le démontre l’annonce faite lundi par Evgueni Perebiïnis, le porte-parole de la diplomatie ukrainienne :

« Suite à la déclaration faite par le président biélorusse Alexandre Loukachenko le 23 mars, le ministère ukrainien des Affaires étrangères a rappelé l’ambassadeur d’Ukraine en Biélorussie pour consultations et envoyé à Minsk une note appropriée pour indiquer que de tels propos tenus par le chef de l’État biélorusse se trouvent en contradiction flagrante avec les normes du droit international et la position de la majorité des pays du monde. »

Kiev tente, à défaut d’avoir les moyens militaires de contrer Moscou, d’utiliser le droit international, bien moins performant, pour faire reculer son puissant voisin.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La Biélorussie indépendante n’est guère viable, russophone elle va probablement se rattacher à la Russie, d’autant plus qu’elle se souvient qu’en 1921, par le traité de Riga, la moitié ouest de son territoire est passé sous souveraineté polonaise .

     

    • Les biélorusses ne sont pas russes, et ils ont récupéré leurs territoires en 39.
      Apres, oui, ils pourraient accepter de devenir sujet de la fédération de Russie. Ca ne changerait rien à maintenant.


    • C’est plus complexe que cela.
      N’oubliez pas que la Biéorussie est alliée à la Russie et que le pacte qu’ils ont signé les rend diplomatiquement, militairement et, évidemment, économiquement sous contrôle de cette dernière.
      Le discours de Lukachenko est, avant tout, un rappel de son allégeance et de la fermeté de son alliance. Il a dit des choses bien pires sur l’Ukraine au début de cette situation de chaos. Je me rappelle d’un "Donnez moi l’Ukraine et en trois mois je vous la remets sur pieds" qui montre l’étendue de son mépris envers le système ukrainien.
      C’est une erreur de dire que les Biélorusses sont russes. Leur territoire a été pendant longtemps occupé par le grand Duché de Lituanie et la Pologne. Les gens se sentent ethniquement plus proches des Lituaniens que des Russes. On notera l’importance de l’Eglise catholique en Biélorussie au point que les jours de fête catholiques sont aussi fériés. Par exemple Noël est fêté deux fois : le 25 décembre et le 7 janvier (décalage des calendriers grégorien et julien).
      En pratique, les Biélorusses n’arrivent pas à se constituer une identité ethnique et historique malgré les efforts du pouvoir. La synthétique langue biélorusse n’est pas parlée bien qu’enseignée. Ils ont un président avec un nom ukrainien (quelle ironie !).
      Par contre quand on vient à Minsk de Moscou ou de Kiev, on est frappé par la différence de comportement. Les gens y semblent plus souriants, moins vulgairement austères, plus respectueux, moins méprisants, moins imbus d’eux-mêmes, plus soigneux. Ils reconnaissent que ces caractéristiques ont un peu à voir avec le régime mais sont surtout héritées d’un temps plus ancien.
      Le soucis principal de la classe moyenne (elle existe à Minsk alors qu’à Kiev on a du mal à la voir) ; c’est l’isolement dans lequel les chancelleries occidentales la poussent. Obtenir un visa est une vrai gageure ; seuls la Turquie, le Vénézuela, Cuba et bientôt l’Argentine leur sont ouverts sans sésame.
      C’est d’autant plus dur pour eux que les familles avaient pour habitude de passer leurs week-end à Vilnius qui est à une heure de route pendant la période soviétique. Maintenant cela n’est plus possible et ils ont du mal à se l’expliquer et à l’accepter.


  • Ce qu’il faudrait, afin d’éviter tous malentendus ce serait d’obtenir une fois pour toute une définition précise de ce qu’est une ’démocratie’ pour les pays européens et les USA. Il semblerait que cette définition ait beaucoup évoluée depuis quelques années et qu’une mise au point s’impose afin que chacun puisse être informé des ’évolutions’ de cette définition. On a compris déjà qu’un référendum ne faisait plus partie de ce qui entre dans la toute dernière itération. Il y a probablement d’autres ’détails’ qui n’ont pas été portés à la connaissance des populations. Il devient urgent de réactualiser le concept afin que tout le monde parle de la même chose.

     

    • Ce ne sera jamais fait parce que ce n’est pas dans l’intérêt des Etats Unis et de ses alliés, qui avec cette définition floue et maléable de ce qu’est la démocratie peuvent traiter n’importe quel état qui leur pose problème de régime dictatorial.


    • Vous avez oublié le fait que dans cette nouvelle définition, un fusil a lunette remplace avantageusement un bulletin de vote, sans parler de l’emploi de forces de l’ordre recrutées chez des prestataires privés américains ou israéliens. Finalement l’exclusion du référendum est secondaire, un point de détail. Les prochaines ’élections’ selon la nouvelle définition devront se dérouler à coups de revolvers, selon les traditions en cours dans le Farwest du 19° siècle.


    • Vérité au delà des Alpes. Erreur en deçà ! Rien de nouveau sous le soleil.


  • Le roi est nu. Et ce n’est pas un roi, c’est un tyran. Je parle de l’occident (Europe de l’ouest et USA).


  • Pathétiques gesticulations de la part du nouveau et illégitime "gouvernement" Ukrainien ! Comment pourrait-on en effet imaginer que Loukachenko puisse en penser autrement,alors que la BieloRussie("Russie Blanche") est,plus qu’un allié stratégique,quasiment une seconde Russie ! Quant à l’Arménie,alliée stratégique de la Russie,outre le fait de signifier son soutient à Poutine,son président Serge Sarkissyan(pour rectifier cette petite erreur dans l’article) a visiblement voulu faire d’une pierre deux coups en précisant que ce référendum constituait un "exemple de la réalisation du droit à l’auto-détermination",façon implicite de rappeler que le Karabagh-province historiquement Arménienne-qui suite à un référendum démocratique a déclaré son indépendance,demande lui aussi à être rattaché-en l’occurence à l’Arménie-afin de convertir le fragile et très théorique cessez-le-feu(en vigueur suite à l’agression militaire de l’Azerbaîdjan voisin contre les populations civiles Arméniennes et la victoire de celles-ci après 4 ans de guerre)en paix durable. D’une pierre deux coups donc,de même pour moi suite à ce commentaire !


  • Selon Kiev :



    "De tels propos tenus par le chef de l’État biélorusse se trouvent en contradiction flagrante avec les normes du droit international"



    C’est l’histoire du lit vertical, une histoire à dormir debout ! ! !
    Comme si le gouvernement issu de Maïdan était la quintessence du droit international ! ! !

     

  • Tous ceux qui ont eu l’occasion de vivre un certain temps en Biélorussie m’ont raconté a peu près la même chose,les rue sont propres,les rues sont sure,vous pouvez sortir a toute heure de jour ou de nuit sans risquer de vous faire agresser,les gens vivent paisiblement et modestement,les inégalités sociales ne sont pas aussi criantes qu’en occident ou en Russie,on ne voit pas de mendiants ou de vagabonds dans les rues...
    J’en arrive a penser que Loukashenko ,le « dernier dictateur d’Europe » comme aiment bien le qualifier les média occidentaux,homme d’état autoritaire qui a eu la sagesse de ne pas procéder au privatisations sauvages et brutales dans son pays,évitant ainsi a son peuple le désastre économique et le drame social qu’a connu la Russie ou a l’Ukraine et la plupart des ex républiques soviétique,est bien meilleur chef d’état que les potentats corrompus occidentaux qui prétendent installer la « démocratie » en Ukraine

     

    • Ma femme étant Biélorusse et allant très souvent moi-même en Biélorussie (à Minsk) je ne peux que confirmer cela.
      Par contre pour celui qui dit plus haut qu’ils sont plus proches des lituaniens, je dois dire que parmi tous ceux que je connais je n’ai jamais entendu cela.
      Il y a une partie des biélorusses plus proches des polonais certes mais c’est seulement à l’Ouest du pays. La grande majorité des biélorusses sont Russes et russophones, ou très proches des Russes.


    • Etant Français d’origine biélorusse (je suis né à Minsk).
      Je confirme les propos écrits ci-dessus et je confirme qu’il n’y a pas beaucoup de Biélorusses qui se sentent Lithuaniens.
      Nous sommes Russes (je parle pour une grande majorité). Nous apprenons à l’école les litératures Biélorusse et Russe, ainsi que les langues Russe et Biélorusse, mais tout le monde (à Minsk en tout cas) parle le russe.

      Effectivement, l’Ouest de la Biélorussie est plus proche de la Pologne et peuvent avoir un dialecte, mais c’est tout à fait normal, car dans l’histoire de la Biélorussie, nous étions occupés soit par l’Empire Polonais, soit par l’Empire Russe.

      Dans tous les cas, je suis sûr à 200% que si un jour il y aura un conflit, la Biélorussie sera du côté de la Russie.

      _


  • Vive monsieur Poutine. Vive la liberté des peuples. Vive le peuple slave INSOUMIS !


  • Caca nerveux !


  • Assalaamu ‘alaikum à vous tous mes frères et soeurs en Islam, les Tatars de Crimée !

    Je vous écris pour vous avertir que le moment le plus critique de votre histoire est arrivé.

    La révolution Bolchevique de 1917, qui conduisit à l’installation du Communisme et de l’impitoyable Union des républiques socialistes soviétiques, fut planifiée et exécutée par les Juifs Sionistes Russes qui faisaient parti de Gog et Magog.

    Lorsque Staline ordonna, en 1944, votre expulsion inique en dehors de votre patrie ancestrale de Crimée vers la Sibérie et ailleurs, ce fut à nouveau Gog et Magog qui furent les responsables de ce génocide ethnique – et non le peuple Russe.

    La Russie est Rūm, (le peuple) mentionné dans la Sourate A-Rūm du Coran. L’Eglise Russe Orthodoxe a terriblement souffert de l’impitoyable URSS.

    Depuis l’effondrement du Communisme et de l’URSS, et depuis votre retour en Crimée, vous avez dû affronter de sérieuses difficultés afin de récupérer vos propriétés ancestrales ; propriétés que vous avez dû laisser derrière vous lors de votre déportation orchestrée par Staline.

    Vous avez aujourd’hui l’opportunité de votre vie. Cette opportunité ne se représentera pas. Dimanche 16 Mars, vous aurez la possibilité de vous exprimer par vote en référendum sur l’union entre la Crimée et la Russie. Si vous y répondez favorablement, il est très probable que la Russie et le gouvernement Russe – qui sont actuellement entrain de revenir à la Chrétienté Orthodoxe (i.e., Rūm dans le Coran), répondent positivement et avec reconnaissance en s’assurant que vous puissiez récupérer vos propriétés ancestrales , et que vous continuez à vivre en Crimée avec toute la liberté et les droits dont les Musulmans ont besoin pour rester fidèles à ALLAH et à Son Messager (sallalahu ‘alaihi wa sallam).

    Le Prophète Muhammad (sallalahu ‘alaihi wa sallam) prophétisa qu’à la fin des temps (Akhir al-Zamān), les musulmans mettront en place une alliance avec Rūm, raison pour laquelle je considère que les Musulmans Tatars ont aujourd’hui un rôle historique à jouer dans l’accomplissement de cette Prophétie.

    Avec Amour,

    Votre frère,
    Imran N. Hosein


  • d ailleurs, il serait bon d afficher une carte à jour : la Crimée doit être d une couleur identique à celle de la Fédération de Russie et non à celle de l’Ukraine.