Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Islam - Cachez cette mosquée que je ne saurais voir…

Le combat contre la construction de mosquées en France pose plus de questions que ne pourrait le laisser penser une analyse trop rapide. Bien sûr, il est légitime que notre sentiment identitaire et national soit choqué par la perspective de voir fleurir sous nos yeux des lieux de culte musulmans. Epidermiquement et, pourrait-on dire, romantiquement, voir s’élever des minarets sur notre vieille terre chrétienne est un indéniable traumatisme contre lequel on ne peut instinctivement que lutter.

Seulement voilà, la France, justement, est-elle bien toujours une vieille terre chrétienne ? Curieusement, ceux qui ne metttent jamais un pied dans une église et même ceux qui passent leurs jours à dénoncer les ravages du « poison chrétien », se souviennent subitement du rôle fondateur du christianisme pour notre nation et en deviennent les ardents défenseurs dès lors qu’il s’agit de justifier leur opposition à l’édification de mosquées.

Pourtant on peut se demander en quoi le christianisme serait « indissociable » de la France à l’heure ou celui-ci est totalement « dissocié » de l’existence réelle, quotidienne et concrète des Français. Vivre en bafouant chaque jour tous les préceptes chrétiens et l’ensemble des valeurs qui leur sont liés, fort bien. Mais voir des minarets s’élever à la place des clochers devant lesquels on passe depuis des années avec indifférence ou mépris, ha ça jamais ! Partons immédiatement en croisade !

Il y a de toute évidence une grande part de tartufferie dans cette attitude et l’on peut craindre que cet « anti-islamisme » là ne soit qu’une façon détournée et « éducolorée » d’être « anti-arabes ».

Car en effet, que veut-on au juste à travers cette opposition systématique et virulente aux contructions de mosquées ? Nier la présence arabo-muslmane dans notre pays ? Renvoyer les croyants prier dans les caves et les hangars ? Les forcer à se transformer en bons petits consommateurs athés comme nous ?

Les ambiguïtiés politiques et morales du discours violemment anti-islamique sont renforcées par le fait que la mobilisation militante visant à empêcher la construction de lieux de culte musulmans n’a jamais trouvé d’équivalent lorsqu’il s’agit de faire barrage à la destruction, aujourd’hui fréquente, d’une église catholique. Pourtant, symbole pour symbole, celui d’une église rasée au buldozer par ses propres enfants n’est pas moins fort ni moins inquiétant que l’apparition d’une grande mosquée dans un quartier de Marseille à la population majoritairement afro-maghrébine… Bien au contraire serait-on même tenter de dire…

Rappelons-le encore une fois, ce n’est pas l’immigration, dans laquelle certains voient un peu trop facilement la clef universelle expliquant tous les maux de l’époque, et encore moins l’islam qui ont vidé les églises, ni eux qui ont promu l’égotisme individualiste, le vagabondage sexuel et transformé les jeunes français en semi tapettes maquillées dansant épileptiquement entre deux prises de drogue….

Que la vue d’une femme voilée agace le regard d’un crétin à crête gélifiée à la sortie d’une after ou « agresse » la « liberté » si vaillamment conquise de sa copine au nombril à l’air et au string remonté sous les aisselles, cela n’a jamais été et ne sera bien évidemment jamais un argument politique…

Car si, et nous le rappellons avec force, la loi islamique est indiscutablement incompatible avec la nature et les valeurs de la cilivilisation traditionnelle européenne, nos modes de vie contemporains ne le sont pas moins. On pourrait même dire qu’ils lui sont encore plus étrangers si l’on considère le renforcement quotidien de la culture de mort (avortement, euthanasie, nihilisme, hédonisme pathologique, fuite dans la virtualité… ) qui va à l’exact opposé des principes éthiques et moraux qui ont fondé notre histoire et notre rapport au monde.

Alors se battre contre l’islamisation, bien sûr, mais à condition de proposer une alternative autre que le consumérisme, l’athéisme jouisseur, la pornographie et la tecktonic…

Tant que le combat contre l’islam ne s’inscrira pas dans une geste spirituelle véritable et désireuse de rompre radicalement avec la modernité par un retour à la simplicté et à la rigueur des valeurs traditionnelles, il restera une gesticulation dérisoire et un peu obscène…

Vouloir « continuer à penser et à vivre comme des porcs sans être emmerdés par les musulmans et leur folklore obscurantiste » ne peut pas fonder un programme politique, encore moins une révolution...

Zentropa

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A lire cette article, on en viendrait presque à croire que l’ Islam véhicule et transmet des valeurs morales indiscutables et universelle ..... MAIS voila le contenu du Coran est tout autre .

    Le Coran est plus qu’ un livre religieux, c’ est un code pénal , civil , politique et militaire divisée en 30 sections , comprenant 114 chapitres ( sourates ) et 1666 versets . Il régente la vie publique et privée de tout individu .

    Pour ceux qui m’ accuserait d’ être de mauvaise foi OU pire d’ être islamophobe comme il est tendance d’ utiliser ce terme pour faire taire les contestataires épris comme moi de vérités vérifiables . Je vais vous citer mot pour mot quelques versets du Coran .

    Le CORAN ( sourate 47 , verset 4 ) ….. « Quand vous rencontrerez les infidèles , tuez les jusqu’ à en faire un grand carnage , et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits »

    Le CORAN ( sourate 4 , verset 28 ) ….. « il vous est défendu d’ épouser des femmes mariées , excepté celles qui seraient tombées entre vos mains comme esclaves . Telle est la loi d’ Allah . Il vous est permis de vous procurer avec de l’ argent des épouses … »

    Le CORAN ( sourate 4 , verset 38 ) ….. « Les hommes sont supérieurs aux femmes en raison des qualités par lesquelles Allah a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci . … Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises à leurs maris … Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l’ inobéissance, vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez, mais aussitôt qu’ elles vous obéissent, ne leurs cherchez pas querelle. Allah est élevé et grand ».

    Sourates et Versets tirés du Coran de la traduction de Kasimirski, je préfère le mentionner car certains Coran sont chapitré différament .

    ALORS s’ il vous plaît ne déclarez plus que l’ Islam est une religion pacifique , tolérante et respectueuse des femmes dont l’ objectif final serait d’ instaurer une forme oriental de la pudeur par le port du voile , car tous ceux qui comme moi ont lu le Coran ce sont rendu compte du contraire .

    Pour apporter plus d’ informations à cette article je mentionne ceci .

    5 mosquées en 1965 ….. 913 mosquées en 1985 …... 1536 mosquées en 1999 ….. 2359 mosquées en 2010 …... combien d’ églises construites dans l’ ensemble des pays musulmans ?

     

    • Le judaïsme aussi est totalitaire. Le Talmud et la Thora constituent également un code pénal, civil poliitique et militaire. Il faudrait qu’on vire les deux alors pour être juste.
      .
      Les juifs peuvent tuer les non-juifs :
      .
      Talmud, Abhodah Zarah 4b : vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains.
      .
      Talmud, Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des Goïm devrait être abattu.
      .
      Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un Non-juif, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.
      .
      Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772 : tout juif qui verse le sang d’incroyants (non-juifs) revient à la même chose qu’une offrande à dieu.
      .
      Talmud, Hilkkoth X, 1 : il ne faut pas sauver les Non-juifs en danger de mort.
      .
      Talmud, Hilkhoth X, 2 : Les juifs baptisés doivent être mis à mort.
      .
      Talmud, Ialkut Simoni 245c : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à dieu.
      .
      Talmud, Iore Dea 158, 1 : En ce qui concerne les Non-juifs qui ne sont pas des ennemis, un juif ne doit néanmoins pas intervenir pour les prévenir d’une menace mortelle.
      « Un Akum qui n’est pas notre ennemi ne doit pas être tué directement, toutefois, il ne doit pas être protégé d’un danger de mort. Par exemple, si tu en vois un tomber dans la mer, ne le tire pas de l’eau, à moins qu’il ne te promette de te donner de l’argent ».
      .
      Talmud, Pesachim 49b : Il est permit de décapiter les Goïm (non-juifs) le jour de l’expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.
      .
      Rabbin Eliezer : " Il est permis de trancher la tête d’un idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), c’est-à-dire un animal charnel, un Chrétien, le jour de l’expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat ".
      Ses disciples répondirent : " Rabbi ! Vous devriez plutôt dire ’de sacrifier’ un Goï. " Mais il répliqua : " En aucune façon ! Car lors d’un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à dieu de l’agréer, alors qu’il n’est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu’un. "




      Y a de quoi s’inquiéter, non ?


    • Réponse à V

      Si tu t’ intéresses au Pharisianisme , je te conseil vivement de lire les 613 commandements de la nomenclature de Rambam édicté par les Rabbins que tous bon Juif Pharisien doit respecter et suivre à la lettre .

      L’ origine de ces 613 commandements remonte et se base sur le code d’ Hammourabi daté (vers 1750 av. J.-C.) l’un des plus anciens textes de loi qui nous soit parvenu, le premier quasiment complet.
      Texte Babylonien non religieux mais présenté comme d’inspiration divine dont la Stèle est visible au musée du Louvre .

      Ces 613 commandements de Rambam qui date du 3ème siècle sont divisés en deux parties, 365 actions négatives (actions interdites) dont le nombre correspond aux jours de l’ année solaire et 248 devoirs à accomplir (actions positives) qui correspondent au nombre de parties du corps humain .

      Comme le Talmud , les 613 commandements de Rambam sont reconnus , repris et appliqués dans la Halakha ( lois Juive Pharisienne ) qui regroupant les lois et sentences de l’ état d’ Israël .

      Extraits des VERITABLES 613 commandements de Rambam tiré du ( Dictionnaire encyclopédique du Judaïsme édition Cerf /Robert Lafont) prix 31 euros , je préfère précisé les sources authentique que de cité le contenu faux , mensonger et modifié que l’ on trouve dans Wikipédia .

      ( Commandements Positifs )

      198 . Prêt à intérêt à un non-juif
      224 . Flagellation d’ un coupable
      226 . Exécution légale par le glaive
      227 . Exécution légale par Strangulation
      228 . Exécution légale par le Feu
      229 . Exécution légale par Lapidation
      235 . Obligation de garder à son service un esclave Païen

      ( Commandements Négatifs )

      18 . Ne pas faiblir dans la haine envers ce dernier
      29 . N’ avoir crainte de mettre à mort le faux prophète
      49 . Ne laisser survivre aucun Cananéen
      50 . Ne pas accorder grâce aux idolâtres
      51 . Ne pas permettre aux idolâtres d’ habiter Erets Israël
      52 . Ne pas se marier avec eux
      65 . Interdiction de laisser sur le gibet jusqu’ au matin le supplicié qui a été pendu
      101 . Interdiction d’ immoler une bête et son petit le même jour
      236 . Interdiction d’ emprunter de l’ argent en payant des intérêts
      257 . Interdiction d’ imposer à l’ esclave hébreu un travail dégradant
      261 . Interdiction au maître de vendre à une autre personne son esclave Juive
      312 . Interdiction de désobéir aux décisions du Grand Sanhédrin
      317 . Interdiction de maudire un Juif
      356 . Interdiction de reprendre la femme qu’ on a répudiée, après qu’ elle a appartenu à un autre


    • (2) Suite de la réponse à V

      362 . Interdiction de choisir comme roi celui qui n’ est pas né Juif


    • L‘orsque un musulman est en guerre il a le droit de tuer l‘infidèle pour se defendre.
      Sourate 4 le verset 28 n‘ a rien avoir avec ce que vs dite il parle d‘autre chose je ne pense pas que vous aviez lu le coran
      sourate 4 verset 38 allah parle de la façon dont ns devons dépensé. nos bien rien a voir, l‘homme a le droit depouser sont eclave c‘est a dire son employé si elle le souhaite et si elle n‘est pas marié elle ne sera alors plus employé allah a plusieurs. reprise allah demande de bien traité son employé qui qui dailleur libre
      Et allah dit dans le coran que l’homme est plus fort plus endurant que la femme mais qu‘ils sont égaux ils ont tout simplement des responsabilités différentes .
      C‘est bien ce que je disais c‘est gratuit vous ne l !avez pas lu c‘est de la haine gratuite .
      Et puis d’abord agissez pour sauver vos églises au lieu de lutter contre les construction de lieux. de paix et venez allumé une cierge dans nos mosquées je vous assure que vous serez le bienvenue


    • Tout d’abord ces versets ne peuvent être compris que dans le contexte qui existait a l’Époque,c’est comme les versets "des chrétiens et des juifs" cheikh hussein en donne la bonne interprétations et valider par beaucoup de verset egalement .

      Dans chaque livre saint tu trouveras des équivalences si ce n’est pire .

      Sache que les chrétiens d’orient qui se font massacré en ce moment et le fait de certain de des amis par manipulation de groupe extrémiste.Saddam hussein un sunnite avait comme premier ministre chrétiens oui ou non ? vivent il en paix après le passage des americanos sioniste ?

      Ce site essaye de rassembler et tu devrais designer les vrais coupables ,mais peut être que tu n’a pas les C...de Alain Soral ?


  • lapinblanc
    je ne savais pas que vous étiez un exégète du coran... Voyons un peu de sérieux, c’est pas n’importe quel quidam qui peut prétendre comprendre le coran. Des savants religieux ont passé leurs vie a étudier le coran afin de le comprendre et vous en 5 minutes, vous l’avez compris interpréter et jugé, Chapeau.

     

    • je dirai simplement une critique sans aucune connaissance des ecrits saints des religions , c’est desolant , une totale ignorance .......etudier les textes au lieu de sortir des choses hors du contexte et sans interpretations


  • Merci pour cet article ! Je suis catholique pratiquante et quand je lis les passages sur la "culture de mort", c’est bien simple, on dirait du Jean-Paul II... comme quoi, quand on cherche vraiment la vérité, on aboutit aux mêmes constats, surtout quand ils sautent aux yeux. Je suis tout à fait d’accord : qu’on s’indigne des constructions de mosquées en détruisant des églises (ou en en transformant en centre commercial, comme on l’a entendu il y a quelques mois : tout un symbole !) relève de l’hypocrisie la plus basse... Et je m’étonne (enfin, je fais semblant) que ces ardents défenseurs de la culture chrétienne ne signalent jamais - ils devraient s’en réjouir pourtant - le rôle joué par les conversions au christianisme dans l’intégration. On peut être bon Français et musulman, bien sûr, n’empêche que découvrir le Christ est, pour ceux à qui cela arrive, un émerveillement et en prime, une aide pour s’intégrer : voir les parcours de Saïd Oujidou et Ladji Diallo. Mais dans notre société "éclairée", toute religion est nécessairement mauvaise, et le fait que certains individus s’intéressent assez aux questions existentielles pour se renseigner sur les autres religions et même en changer s’ils le jugent nécessaire est troublant en soi (à passer sous silence, donc).

     

    • #135381

      Une église rurale sur 5 sera détruite en France .... soit 2800 !

      2800 clochers abattus...
      Les églises se vident, elles sont trop grandes pour le nombre de fidèles.
      Leur entretien coûte trop cher.
      Les mairies sont contraintes de les raser...
      Et tout le monde s’ incline devant ces décisions, clercs et politiques.
      Terrible abandon et affreuse désertion.
      Pour se débarrasser d’un bâtiment, il suffit de le laisser pourrir 20 ans, de l’entourer ensuite de bandes rouges pour signifier son danger puis de faire établir un arrêté de péril. La démolition n’est alors plus une honte. Elle est même conseillée.

      L’optimisme est-il possible, malgré le sondage actif du Figaro qui indique pour l’instant que 85% des internautes sont choqués par la destruction de nos églises. Ce n’est pas là que se fait la politique... et les choqués d’internet ne sont pas forcément les plus actifs sur le terrain...
      Pour tenter l’ultime chance d’en sauver quelques-unes, il faut agir et se battre : agir dans les mairies, tenter des rachats ( mécénat, etc ), se mobiliser par le biais d’ associations ( du genre "clochers de France", "40 000 clochers", ...), etc... Interpeller fermement et efficacement le prochain ministre en charge du patrimoine ?
      Mais qui bougera réellement pour sauver nos clochers et permettre à nos enfants d’entendre, comme nos pères et nous-mêmes, sonner l’ Angélus dans nos campagnes ?

      http://lesalonbeige.blogs.com/my_we...


  • Le soucis de la construction d’une mosquée, comme la construction d’une église, c’est que ces édifices sont considérés comme des lieux publics, hors la religion est séparé de l’état, depuis plus de 100 ans. Pour n’importe quel bâtiment privé, sa construction est toujours à la charge de celui qui souhaite le construire. Au nom de quoi l’état devrait aider à trouver un emplacement et financer la construction de centres de penser, vas t-il m’aider à payer ma maison ou les locaux de mon association ?

    Si nous étions vraiment en démocratie, ce problème ne se poserait pas, car aujourd’hui le peuple (et non des citoyens) ne décide plus des décisions politiques.