Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Israël aurait bombardé une cible du Hezbollah à la frontière libano-syrienne

Les responsables israéliens maintenaient mardi matin leur mutisme au lendemain d’une attaque aérienne contre une cible du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, mais les médias israéliens laissaient entendre qu’il s’est agi d’une opération d’Israël.

Interrogée par l’AFP, l’armée israélienne a refusé de faire le moindre commentaire. Un mutisme déjà observé ces derniers mois lors de frappes en Syrie attribuées à l’État hébreu. Mais les médias israéliens rapportent des propos tenus lundi par le chef d’état-major de Tsahal (l’armée israélienne, ndlr), le général Benny Gantz, mettant en garde contre des transferts d’armes de Syrie au Liban à destination du Hezbollah, le puissant mouvement chiite libanais qui se bat au côté des forces du régime de Bachar el-Assad contre les insurgés.

"Nous suivons de près le transfert d’armes de toutes sortes sur tous les fronts. C’est quelque chose de très mauvais et de très sensible. De temps à autre, en cas de nécessité, quelque chose peut survenir", a averti le général Gantz, allusion voilée à de possibles interventions israéliennes. Le chef d’état-major israélien a directement accusé l’Iran, allié du président syrien et du Hezbollah, d’être impliqué dans ces transferts d’armes. "Il n’y a pas un seul front où les Iraniens ne sont pas impliqués et ne distribuent pas des torches à des pyromanes sous forme d’armes, de missiles ou de combattants", a accusé le général Gantz.

Les dirigeants israéliens, au premier rang desquels le Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont prévenu à maintes reprises qu’Israël ne permettrait pas que la Syrie fournisse des armements sophistiqués au Hezbollah.

Selon un commentateur de la radio militaire, Israël entend éviter que sa supériorité dans l’espace aérien et maritime libanais soit remise en cause par le Hezbollah. En 2006, le Hezbollah avait réussi à envoyer des milliers de roquettes en territoire israélien lors d’une guerre brève mais meurtrière en 2006, Israël ayant violemment bombardé le Liban-sud et la banlieue sud de Beyrouth.

Toutefois, le général de réserve Eyal Ben Reuven, un ancien chef de la région militaire à la frontière libanaise a estimé à la radio qu’il n’y avait "pas lieu de paniquer. Les chances que le Hezbollah engage des hostilités sont faibles, il a déjà suffisamment de problèmes en Syrie".

Du coté libanais

Lundi soir, une source de sécurité libanaise et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) ont rapporté que deux raids israéliens avaient frappé une cible du Hezbollah à la frontière libano-syrienne. Ni la localisation précise de l’objectif ni sa nature n’ont été précisées. La source de sécurité n’a pas pu préciser si la cible se trouvait à l’intérieur du territoire syrien ou libanais ni quelle était sa nature. L’OSDH a indiqué de son côté que la cible était une "base de missiles" appartenant au Hezbollah.

La télévision du Hezbollah, Al Manar, a, pour sa part, affirmé qu’"aucun raid israélien n’a eu lieu sur le territoire libanais", rapportant uniquement un "intense survol de l’aviation de l’ennemi sur la région nord de la Békaa", dans l’est du Liban.

Des habitants de la localité libanaise de Nabi Chit, proche de la frontière, ont affirmé à l’AFP avoir vu des bombes éclairantes dans le ciel avant les raids, qui ont fait trembler leurs maisons. Des habitants dans d’autres localités voisines ont également entendu un survol à très basse altitude avant les raids.

La localité de Nabi Chit, un bastion du Hezbollah, se situe dans une région où le parti chiite dispose d’une base supposée d’armes et d’entraînement.

En mai dernier, Israël avait visé à deux reprises des armes destinées selon l’État hébreu à la puissante formation libanaise alliée de Damas près de la capitale syrienne. Et le 1er novembre dernier, Israël avait frappé, selon des médias, une base aérienne syrienne où se trouvaient des missiles destinés au Hezbollah. Un responsable américain avait alors confirmé à l’AFP une "frappe israélienne" en Syrie sans donner de détails sur la cible.

En avril dernier, le Hezbollah avait reconnu publiquement la participation de ses combattants à la guerre que livre depuis près de trois ans le régime de Damas aux rebelles, provoquant l’ire de ces derniers qui accusent le parti d’"occupant".

Au cours des dernières semaines, le Hezbollah a concentré ses efforts sur Yabroud, place forte des rebelles dans la région montagneuse de Qalamoun, frontalière du Liban. Pour le Hezbollah, cette bataille est cruciale car selon lui, c’est de Yabroud que proviennent les voitures piégées utilisées dans les attentats meurtriers qui ont secoué ses bastions au Liban ces derniers mois.

Le Hezbollah et Israël ont mis leurs hommes en état d’alerte à la frontière.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A l affront les pierres vers le ciel d une fronde enfantine ,comme une histoire d autre foi +


  • Israël au secours de ses poulains terroristes d’Al qaïda en Syrie qui sont en difficulté sur tout les fronts y compris dans la région d’Alep, Homs et sur le mont de Al Qalamoun à la frontière avec le Liban. Cela se traduit donc par un bombardement de l’aviation sioniste sur les positions du Hezbollah au sud Liban afin d’attirer au maximum en territoire libanais ces combattants du Hezbollah, ce qui permettrait de désserer l’éteau qui se referme sur les amis terroristes d’Israël.


  • ça fait trop longtemps qu’Israël bombarde de manière impunie, le Hezbollah ne peut plus laisser passer il faut qu’une pluie de roquette s’abatte sur l’entité sioniste et qu’ils retrouvent quelques souvenirs de la guerre de 2006...


  • "Bullshit", c’est ce que diraient les américains pour ces "foutaises". Un analyste libanais très bien informé a comparé cette action "héroïque" aux bulles de savon. En fait, après avoir parcouru ou écouté toutes les sources sérieuses hors mainstream, il apparait que c’était une action qui se voulait psychologique car aucune cible n’était visée en réalité, juste de la provocation enfantine, pour la simple raison que la réaction à la fois syrienne et du Hezbollah est tout ce qu’il y a de plus claire, à la prochaine attaque elle sera immédiate, ce que ne souhaitent ni "Israël", ni les Etats Unis qui l’interdisent même aux "israéliens". Cependant, cette action qui se veut psychologique est à associer à celle qui montrait Netanyahou au chevet d’un blessé mercenaire dans un hopital "israélien" ou la nomination d’un agent du Mossad à la tête de l’ASL. Le message est clair, si jusqu’à maintenant l’entité sioniste a tout fait pour ne pas apparaître clairement dans la guerre, le choix aujourd’hui est de le montrer car la guerre contre la Syrie est une question de vie ou de mort pour l’entité sioniste. Le message sioniste est clair, "nous ferons tout pour empêcher une victoire syrienne" car aujourd’hui clairement les mercenaires takfiris ont failli à leur mission de destruction de la Syrie... Mais iront-ils jusqu’au bout de leur logique en s’attaquant frontalement au Hezbollah ?


  • Vous remarquerez que l’armée israélienne ne "communique" jamais sur les choses sérieuses...


  • Israêl est un Etat fantôme créé avec l’aide des Occidentaux qui ont vendu leur âme au sionisme.
    Et comme un abcès, tant qu’il ne sera pas percé pour évacuer le pus, cet Etat fantôme (Israël) ne retrouvera pas la paix et sera sans répit en guerre perpétuelle avec ses voisins...
    Les seuls à plaindre, c’est le petit peuple "juif" soumis qui risque tôt ou tard de payer un lourd tribut !
    Que Dieu nous vienne en aide !


  • Le hezbollah est la seule résistance de la région qui a vaincu l’entité sioniste.

    L’entité sioniste a répliqué avec le wahhabisme qui a infiltré la race arabe...
    Et maintenant, ce n’est plus les sionistes qui se mesurent au hezbollah !!! C’est des milions d’arabes débilisés par le wahhabisme...

    Voila toute l’arrogance de l’entité sioniste qui se permet d’humilier la race arabe, avec des milions d’arabes qui combattent pour le compte d’israhell sans s’en rendre compte.
    Les musulmans se doivent de détruire ce cancer de wahhabisme.
    Car le sionisme est un ennemi connu et le wahhabisme se prétend de l’islam et est accueilli à bras ouvert par les arabes

     

    • #739752

      exact
      et avant d’infiltrer l’Islam pour le détruire de l’intérieur par le wahabisme
      les judéo-sionistes avaient déjà fait la même chose avec le christianisme
      qui a été infiltré par le protestantisme et l’évagelisme qui ont complétement déstabilisé les chrétiens (surtout les catholiques car les orthodoxes résistent mieux)
      le judéo-sionsite est toujours manipulateur, rusé et comploteur
      le salafo wahabisme est un poison pour les musulmans, et d’ailleurs ils ne combattent que les pays musulmans et jamais israel ni les judéo-sionistes...ils sont même amis avec israel (les 2 berceaux du salafo-wahabismes sont arabie des saouds et qatar..=les 2 pays arabes les plus amis avec israel comme par hasard)


    • "....Car le sionisme est un ennemi connu et le wahhabisme se prétend de l’islam et est accueilli à bras ouvert par les arabes"

      Mille pour cent d’accord avec toi, en effet, le wahabisme est une hérésie de l’Islam, une secte même, qui a été crée pour dénaturé la religion islamique, tout en lui donnant une image barbare, d’ailleurs, les Merdias de l’Empire l’ont très bien compris puisque lorsqu’ils parlent de l’Islam c’est uniquement au travers de cette secte rétrograde wahabite. D’ailleurs les Chrétiens Catholiques ont aussi étaient victime des Mondialistes qui ont crée Vatican 2 afin de dénaturer le Christianisme.
      Faut-il rappeler aussi que les wahabites ont vendu la Palestine sur un plateau d’argent aux impérialistes britanniques en 1917 lors de la "déclaration Balfour" aujourd’hui, ils ont même des fonds dans les plus grandes banques mafieusues et usurières occidentales chez la Goldman Sachs notamment, alors que l’usure est censé être interdit en Islam.
      En outre, les wahabites ne respectent même pas le prophète Mohamed (que la paix soit sur lui) à tel point qu’ils ont transformé sa maison où il a vécu.. en toilette publique, ils ont carrément érigé un obélisque, qui est un symbol Franc-Maçon, à la Mecque (sic) c’est dire comment ces imposteurs wahabites sont blasphématoires.
      Mais grâçe à la Résistance du Hezbollah et surtout à la valeureuse Armée arabe syrienne, les wahabites ont été démasqué au grand jour on coopérant avec les impérialistes-sionistes pour tenter de détruire la Syrie et ont manipulant, comme tu dis, des Milliers de musulmans pour qu’ils aillent faire le faux Djihad, alors que jamais les wahabites n’ont aidé le peuple palestinien qui lui vit sous occupation depuis 1948.
      De ce fait, les wahabites sont les plus grands falsificateurs de l’Islam.


    • Et qui à lancé la dynastie Ibn Seoud ? Pour niquer certes les Ottomans qui régnaient sur la péninsule ...

      Lawrence d’Arabie, ça ne vous dit rien ? (de son vrai nom Thomas Edward Lawrence)


    • L’obélisque est un objet phallique symbole de domination impériale depuis l’Egypte antique de Pharaon. La plupart des (ex) nations impériales en ont un. Les Arabes, ou plutôt les Saoud, comme les Turcs, n’en n’ont pas finit avec leur passé, ils sont nostalgiques de leur grandeur perdue : ce que vous appelez le Califat, en occident on appelle ça l’empire Arabe (quelque soit le siège central) puis l’empire Ottoman.