Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Italie : crime de migrants, résistance nationale et désinformation politique

Macerata dans le centre de l’Italie est devenu en quelques jours le centre de toutes les attentions de la presse mondiale. À un « attentat raciste et fasciste » succède la manif antifasciste et les condamnations unanimes des médias. À un mois d’élections décisives pour le pays, certains en sont venus à craindre (ou espérer ?) un retour du fascisme dans son pays natal. Récapitulatif de ces moments de fièvre qui rappellent les heures les plus sombres de l’histoire de nos voisins transalpins. Quand le storytelling « idéal » du « chemise noire » qui tire sur des Noirs révèle en fait une bombe à retardement pour le Système.

 

Acte I : Pamela Mastropietro, le meurtre qui a bouleversé l’Italie

Tout commence le 29 janvier, Pamela Mastropietro, une jeune Romaine de dix-huit ans, quitte précipitamment, sans téléphone ni argent, le centre de désintoxication dans lequel elle était en cure. De là elle disparaît sans laisser de traces. Elle fera même l’objet d’une émission de Chi’ha visto, un Perdu de vue local. Jusqu’à ce que, deux jours plus tard, un passant signale deux valises abandonnées dans un fossé à proximité du portail d’une maison située dans la périphérie de la ville. Pensant qu’il pouvait s’agir de drogue, il appelle les policiers.

Lorsque ceux-ci font la macabre découverte d’un corps féminin découpé en morceaux, ils pensent immédiatement à cette jeune fille disparue deux jours plus tôt.

Très vite les caméras de surveillance alentour commencent à parler, les images d’une pharmacie montrent un homme de type africain suivre la jeune femme. Cet homme c’est Innocent Oseghale, le mal nommé. Ce gaillard de 29 ans originaire du Nigeria débarque en 2016 sur les côtes italiennes après avoir payé 50 000 euros pour son passage. Mais sa demande d’asile est déboutée, il n’est pas reconnu comme réfugié. Le permis de séjour lui est donc refusé. Tout aurait pu s’arrêter là mais Innocent n’entend pas partir et se lance dans le trafic de drogue. Activité pour laquelle il sera condamné mais toujours pas expulsé.

À son domicile, les enquêteurs retrouvent des vêtements de la jeune femme tâchés de sang. Dans sa cuisine ce sont des couteaux et un hachoir qui présentent des traces des sang. Diverses empreintes et traces sanguinolentes sont prélevées dans « l’appartement de l’horreur » comme le surnomme la presse italienne.

Innocent en revanche se déclare innocent. Il admet d’abord avoir suivi la jeune fille lorsqu’il est confronté aux images des caméras, puis devant l’accumulation d’indices dans son appartement lâche que celle-ci aurait eu une « overdose ». Lui aurait quitté son domicile affolé. Ce qui est rapidement démenti par un chauffeur de taxi camerounais qui indiquera l’avoir convoyé avec les deux valises, ainsi que les employés d’un commerce chez qui il est venu acheter dix litres d’eau de javel afin d’effacer ses traces. Javel qui servira aussi à nettoyer soigneusement chaque partie du corps de la victime.

Les enquêteurs établissent également que le corps a été découpé de « manière scientifique », travail qui demande des connaissances et des instruments spécifiques, et enfin un travail trop ambitieux pour un homme seul. Deux autres compatriotes du Nigérian seront arrêtés quelques jours plus tard, Lucky Awellina, 27 ans, et Desmond Lucky, 22 ans.

 

Acte II : La bombe des migrants explose en pleine campagne électorale

Les images de cette jeune fille au visage d’ange et les circonstances de sa mort bouleversent l’opinion publique italienne et font la une de tous les journaux. Dans un message qui deviendra rapidement viral la mère de la victime s’exprime d’une manière que l’on pourrait qualifier de « pas très Charlie » :

« J’espère et je prie pour que justice soit faite. Ce sont des bêtes féroces. Ce qu’ils lui ont fait est indescriptible et si cruel que j’espère les voir souffrir lentement jusqu’à la mort. » Et le coup de grâce : « Oseghale ne devait pas être en Italie ».

 

Une grande majorité des Italiens se range évidemment du côté de la mère de la victime. Les réseaux sociaux s’embrasent et la censure peine à contenir les propos « racistes » et les appels à la vengeance. Les digues du politiquement correct sont submergées et rompent sous les effets de la colère collective. La coupe est pleine et déborde encore plus fort après des années où le peuple italien a assisté impuissant au débarquement d’Africains toujours plus nombreux dans la péninsule.

Politiquement la bombe explose au visage du parti au pouvoir le PD (Parti Démocrate) avec à sa tête Matteo Renzi (un Macron italien : jeune, dynamique, la chemise ouverte et ultra mondialiste). Accusé d’avoir créé cette situation critique d’immigration incontrôlée que l’opposition de la Ligue du Nord n’hésite pas à qualifier « d’invasion ». Entre 100 et 200 000 jeunes hommes africains en pleine santé qui débarquent chaque année pour repeupler ce pays vieillissant et payer les retraites de nos chers anciens (on connaît la chanson, c’est la même que chez nous). Le tout pour un coût qui avoisine les 5 milliards d’euros par an. Assez difficile à justifier au vu de la situation économique du pays et celle de nombreux italiens « de souche ». Mais qui fait également l’objet d’un business lucratif.

 

 

Contrairement à la France, une partie de la classe politique italienne s’est levée vent debout contre ce qu’elle estime être le résultat de cette politique d’immigration totalement incontrôlée :

« Pamela a été tuée et découpée en morceaux par quatre Nigérians qui ne devaient pas avoir débarqué en Italie, qui n’auraient pas dû être accueillis, qui n’auraient pas dû être considérés comme demandeurs d’asile, qui auraient dû être arrêtés et renvoyés chez eux parce que ce sont des criminels et des dealers. Pamela a été tuée et découpée en morceaux par la faute de ceux qui ont voulu et permis tout cela. Aussi pour elle, pour donner un sens à tout ce qui s’est passé, nous prenons l’engagement d’arrêter l’immigration clandestine et l’invasion de l’Italie », déclarait Georgia Meloni de Fratelli d’Italia, alliés de la Ligue du Nord de Salvini.

Un discours sans ambiguïté que l’on ne peut même pas imaginer en France. Ce serait interdit même d’y songer.  

Acte III : Luca Traini, ils ont eu sa haine

La suite vous la connaissez, c’est ici que la presse française commence sa narration des faits. Le 3 février à Macerata la police reçoit des appels faisant état d’un « fou qui tire sur des Noirs partout dans la ville ». Luca Traini, 29 ans, se déplaçant au volant d’une Alfa Romeo 147 noire, tire au Glock sur une dizaine d’Africains, six seront blessés.

 

JPEG - 69.9 ko
Le Glock de Luca Traini

 

Avant de se rendre, il est allé se recueillir sur le lieu où ont été retrouvées les valises avec les restes de la jeune fille. Il a prié, laissé une boîte de munitions vide et allumé un cierge votif à l’effigie de Mussolini. Puis il s’est rendu, désarmé, devant un monument aux morts avec le drapeau italien sur ses épaules et en faisant le salut romain.

 

 

Aux enquêteurs, Luca Traini a expliqué :

« J’ai été bouleversé par la façon brutale avec laquelle a été tuée Pamela » et que son objectif était au départ de tuer Innocent Oseghale au tribunal. Mais en chemin il a changé d’avis et ciblé « les Noirs qui vendent de la drogue à Macerata ».

N’exprimant aucun regret sur son geste, il explique cependant avoir voulu cibler des hommes uniquement et s’excuse pour avoir blessé une femme.

Très vite Luca Traini devient un « héros » national, comme l’explique son avocat, lui-même stupéfait de recevoir de nombreux témoignages de sympathie à transmettre à son client. Ainsi que des propositions pour participer financièrement à sa défense. Somme que le prévenu prétend vouloir « reverser à des familles italiennes dans le besoin ». Des gens l’arrêtent dans la rue, il reçoit des dizaines d’appels téléphoniques, mais la solidarité s’exprime aussi sur les réseaux sociaux et s’affiche sur les murs des villes d’Italie. Macerata est une place forte du trafic d’héroïne que se disputeraient des gangs albanais et nigérians et accueille également beaucoup de réfugiés ; beaucoup de « braves gens » même les plus insoupçonnables louent le geste de Luca Traini.

En prison, c’est la même chose. Luca Traini est devenu un héros pour les autres détenus qui ont applaudi son arrivée, lui serrant la main à son passage. Lui-même déclare se sentir chez lui en prison. Incarcéré pour massacre aggravé par la haine raciale il devrait être jugé rapidement selon les souhaits du procureur Giovanni Giorgio.

La mère de Pamela, Allessandra Verni, tient à remercier publiquement Luca Traini :

« Je le remercie d’avoir allumé un cierge pour ma fille. Ce fut l’un des rares, dans tout ce qui s’est passé, à avoir eu une vraie pensée pour ma fille. Et ça ne m’intéresse pas que le cierge avait l’effigie de Mussolini. Traini était de droite mais moi je ne m’intéresse pas à la politique ».

Acte IV : L’Empire contre-attaque

La riposte du Système fut comme à l’accoutumée de lâcher les chiens de garde dans les médias : les journalistes, et ceux de la rue, les antifas. Une gigantesque onde de choc qui s’est propagée dans le monde entier grâce aux réseaux médiatiques imbriqués et unis par le même combat contre le fascisme et le racisme. Campagnes de presse contre « l’horreur raciste » et manifestations « antifascistes » se partagent les temps d’antenne. Avec en prime quelques « débordements » comme à Piacenza où les vaillants antifas se sont acharnés sur un policier à terre. Parmi eux, le fils d’un élu du Partito Democratico local.

 

 

Luca Traini est dépeint comme un paumé, à la limite de la psychiatrie. Militant d’extrême droite, on accuse immédiatement Casapound et Forza Nuova d’avoir enfanté un monstre. Le monde entier sera tenu au courant de la découverte d’un exemplaire de Mein Kampf à son domicile ainsi que d’un drapeau orné d’une croix celtique. On exhume son passé où il fut candidat sur les listes de la Ligue du Nord de Matteo Salvini, attribuant au passage à ce dernier une « responsabilité morale ».

 

 

Le but étant que le vacarme sur le « crime fasciste » recouvre celui du meurtre de Pamela. Médiatiquement ce fut une réussite avec une couverture assourdissante dans les journaux comme à la télévision. La peur changeait de camp. La parole qui s’était trop libérée devait redevenir un murmure devant l’imminence et la gravité de l’horreur fasciste.

Parallèlement, les appels au calme et à « abaisser la tension » comme le réclamait le chef du gouvernement Matteo Renzi ont été entendus au moins par la Justice. Le premier rapport d’autopsie déclare en effet que la jeune Pamela a en fait succombé à une overdose. Par conséquent Innocent Oseghale n’est plus poursuivi pour homicide, mais simplement pour destruction et dissimulation de cadavre. Une campagne médiatique de grande ampleur est également lancée visant à décrédibiliser la victime en la faisant passer pour une toxicomane. « Ce n’était qu’une droguée après tout » disait-on dans les émissions de TV populaires.

Pamela Mastropietro aurait en effet acheté une seringue à la pharmacie alors qu’Oseghale l’attendait un peu plus loin. Celui-ci étant vendeur de cannabis appelle un compatriote qui vendra la dose d’héroïne à Pamela. Mais pour la famille de la victime, il s’agit d’une tentative de salir sa mémoire. La jeune fille en effet sniffait et fumait mais ne se piquait pas car elle avait les seringues en horreur. Quid de la trace de piqûre à son avant-bras ? Quelqu’un d’autre aurait réalisé cette injection pour la rendre malléable dans le but d’abuser d’elle. Selon Marco Valerio Verni, avocat de la famille et oncle de Pamela : « On a essayé de faire passer ma nièce pour une droguée mais ce n’était pas le cas ». Et ce dernier de raconter que la mère de Pamela a reçu des messages haineux accompagnés de seringues et de photos choquantes.

Mais très vite les choses se gâtent pour le Système. Selon les résultats de la seconde autopsie, Pamela ne serait pas morte d’une overdose mais d’un coup à la tête et de deux coups de couteau au foie alors qu’elle vivait encore. Le meurtre revient sur le devant de la scène et le faste des manifestations antifascistes d’il y a quelques jours s’efface peu à peu. Comble du comble, l’antifascisme est de plus en plus contesté, y compris à gauche. Mais c’est la petite fille du Duce, Allessandra Mussolini qui se montrera la plus incisive. Dans un débat télévisé celle-ci balance la purée à son contradicteur de gauche membre du parti Liberi e uguali (libres et égaux) :

« Vous n’êtes pas antifascistes, vous êtes anti-italiens. Ces immigrés clandestins ont tué une femme. L’Italie est le pays en Europe qui en accueille le plus et vous, vous manifestez contre le fascisme ? Honte à vous ! »

Acte V : Viol collectif qui a dégénéré ou crime rituel ?

Dés lors, l’enquête tente de déterminer le déroulement du crime ainsi que son mobile éventuel. Il y a deux hypothèses dans la mire des enquêteurs. La première est une agression sexuelle qui aurait dégénéré en homicide et la seconde est la piste d’un crime rituel. Ces derniers sont monnaie courante au Nigeria, pays d’origine des trois hommes inculpés dans cette affaire.

Ces deux versions ne reçoivent pas, bien entendu, la même couverture médiatique. Il est important de préciser que les principaux journaux tentent depuis le début de décrédibiliser la seconde hypothèse, quand elle n’est tout simplement pas évoquée. Les premiers articles sur l’affaire révèlent pourtant des détails troublants comme certaines parties du corps qui seraient manquantes : le cou, les parties génitales et le cœur de la victime. Ces informations qui avaient fuité dans tous les journaux au début de l’affaire sont maintenant démenties.

D’après la thèse officielle le cou et le sexe auraient été réduits en lambeaux pour cacher les violences sexuelles et effacer les preuves, et il n’y aurait pas eu de prélèvements d’organes.

La thèse du crime rituel prend racine dans « l’expertise » avec laquelle le cadavre fut sectionné. Un travail de professionnel, boucher ou chirurgien, avec une minutie apportée jusqu’à passer les parties du corps à la javel. Mais pour l’avocat de Desmond Lucky il y a des « choses qui ne tournent pas rond dans cette histoire », notamment le lieu où l’on a retrouvé les valises contenant le cadavre.

L’emplacement choisi pour se débarrasser du corps est en effet troublant : un fossé sur le bord de la route devant une villa, dans un endroit fréquenté par les joggeurs.

« La dissection a été effectuée par une personne experte, le nettoyage de la maison et du corps ont été très précis, pourquoi alors laisser les valises à la vue de tous ? Peut-être que quelqu’un devait les prendre et les emporter ? Ce pourrait être, peut-être sommes-nous devant une sorte de rite, derrière il y a quelqu’un dont le nom n’a pas encore émergé, une personne dangereuse pour les accusés, peut-être ont-ils peur aussi de mesures de rétorsion sur leurs familles restées au Nigeria et c’est pourquoi ils ne parlent pas ».

Selon un rapport de l’UNHCR :

« Les meurtres rituels sont une pratique courante au Nigeria. Ils sont commis afin d’obtenir des parties du corps qui serviront lors de rituels où à la confection de potions, d’amulettes ou de fétiches. Ils apporteraient puissance et richesse, rendraient une personne invincible et la mettraient à l’abri de tous problèmes (maladies, accidents, faillites, attaques spirituelles…). »

Il ne faut pas beaucoup d’efforts pour trouver une profusion d’articles traitant de ce phénomène :

« Des victimes d’enlèvements au Nigeria sont souvent torturées ou sacrifiées dans des rituels de magie noire. Les médias rapportent aussi des cas de portions de corps vendues dans plusieurs régions, surtout dans le sud, pour servir à des rituels. Dans les centres urbains, y compris à Lagos, la plus grande ville du pays, des corps sont souvent retrouvés le long des rues, amputés de quelques organes, surtout les yeux et les parties génitales. »

Disparition des parties génitales, morceaux de corps abandonnés le long des routes.... Simples coïncidences ? Ce n’est en tout cas pas l’avis du psychiatre et criminologue Allessandro Merluzzi pour qui les indices laissent peu de doute et portent la signature de la mafia nigériane.

Le criminologue va plus loin et accuse les autorités de vouloir cacher la vérité à l’opinion publique.

Selon lui « le cœur de Pamela a été mangé par un groupe d’Africains. Tout expert en criminologie le sait. Seulement c’est une vérité trop angoissante pour être révélée. Le politiquement correct l’exige. Et la magistrature cache sciemment la vérité par peur que les faits de Macerata ne soulèvent une vague qui pourrait emporter les institutions. Manger le cœur d’une femme est un rite banal parmi les enfants soldats du Nigeria et chez les membres de la Hache Rouge, la mafia du Nigeria. Boire le sang d’une jeune fille c’est considéré comme absorber son âme, et manger son cœur sert à s’emparer de la force de la morte. C’est un rite ancestral qui remonte à la nuit des temps quand existait le cannibalisme ».

À l’heure actuelle l’hypothèse du crime sexuel reste privilégiée. Mais c’est le drame du Système qui se retrouve contraint à admettre un meurtre atroce pour motif sexuel. C’est malgré tout la version la plus soft. Mais cela suffira-t-il à renverser le cours des élections ? Le parti Démocrate est déjà en chute libre depuis ces événements et l’immigration se place définitivement au centre du débat. Ce que le parti au pouvoir a voulu éviter à tout prix. Reste à Renzi à brandir l’épouvantail de la menace fasciste et appeler à ne pas céder d’un centimètre sur l’antifascisme. Une (grosse) ficelle qui a fait ses preuves... mais jusqu’à quand ?

 

 

Les complices présumés d’Oseghale

- Desmond Lucky, 22 ans. Ce serait lui qui aurait fourni l’héroïne. Déjà condamné pour trafic de drogue. Il nie toute implication.
- Awellina Lucky, 27 ans. Se fait arrêter à la gare de Milan alors qu’il essaie de fuir vers la Suisse avec sa femme. Refuse de parler. Résidait dans une auberge quatre étoiles qui accueille une trentaine de réfugiés qui occupent deux étages. Le tout payé par l’État italien alors qu’il avait déjà été arrêté pour immigration illégale. Nourri et logé gratis avec en plus un peu d’argent de poche quotidien donné aux réfugiés.
- Les trois se connaissent, les relevés téléphoniques établissent qu’ils étaient dans l’appartement d’Oseghale à l’heure supposée du meurtre de 12 à 19 heures.
- Un quatrième compatriote nigérian est entendu par les enquêteurs mais il n’aurait pas participé au meurtre.

L’Italie en fusion avant les élections, voir sur E&R :

 

Pour savoir qui organise militairement
et qui promeut médiatiquement cette invasion migratoire,
lire sur Kontre Kulture

 

L’immigration massive est-elle une chance pour l’Italie ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Manger le cœur d’une femme et boire son sang !? Quelle bande de sauvages !
    Face à ces migrants cannibales, on comprend mieux la réaction d’exaspération de l’italien. Prochainement en France ? C’est ce que doivent espérer les sionistes qui promeuvent l’immigration de masse jusqu’à ce que le sang coule - celui des autres évidemment.


  • Je ne sais pas ce qui me donne le plus la nausée dans cette histoire : le sort de cette malheureuse et l’effroyable chagrin de ses parents, ou la réaction de ces dégénérés "d’antifas" et des merdias...

     

  • La coupe est tellement pleine qu’elle déborde ! L’évidence et la décence font dire seulement "Repose en paix". Nous allons être piétinés, guerres civiles et guerres des migrants. Pourtant il y a de braves gens qui ne demandent qu’à vivre en paix, toute nationalités et religions confondues.


  • Les sionistes commencent à avoir un petit aperçu de leur macabre idéologie .C’est bien sûr le but recherché, envahir un pays de sauvages pour créer le chaos .Et après c’est le fascisme et le racisme qui est en première ligne .La boucle est bouclée . Cette théorie est d’une visibilité incroyable, il faudrait être aveugle pour ne pas voir la supercherie .Mais le plus grave dans tout ça, ce sont les complices de cette mascarade qui suscitent la provocation jusqu’au meurtre .Faire un procès contre le fascisme et le racisme, c’est bien, mais il faudrait parler des causes, ce serait mieux .Espérons que leurs procès viendront après .Je pense qu’il est temps pour les Italiens et aussi pour la France, de mettre un frein définitif à cette immigration avant que des Luca Traini se multiplient .Les camps anti- immigrationnistes Européen devraient prendre acte , et se mobiliser avant la catastrophe .


  • Sauf qu’on oublie les millions de victimes silencieuses causés par certains italiens : Ils sont très fort pour faire la pub lorsqu’ils sont victimisés, mais aussi très fort pour réduire au silence tous ceux qu’ils ont victimisés un peu partout en Europe ( et sans doute dans le monde) - y compris en France. Je crois qu’en Italie même, certaines familles n’ont même pas eu la chance d’enterrer leur membres tués dans le silence par certains Italiens. Que les Italiens commencent à dédommager toutes leurs victimes et peut-être que leurs victimes qui prient en silence depuis des décennies que justice soit faite face à certains italiens - non dénoncés par les autres italiens qui profitent tu buzz- , peut-être que ces victimes commenceront à prier pour l’italie.

    C’est bien dommage que ce jeune homme semble plus dans l’"occulte" que dans la Sainteté.

     

  • QUAND TOUT AURAIT PU S’ARRÊTER LÀ

    « Ce gaillard de 29 ans originaire du Nigeria débarque en 2016 sur les côtes italiennes après avoir payé 50 000 euros pour son passage. Mais sa demande d’asile est déboutée, il n’est pas reconnu comme réfugié. Le permis de séjour lui est donc refusé. Tout aurait pu s’arrêter là mais Innocent n’entend pas partir et se lance dans le trafic de drogue. Activité pour laquelle il sera condamné mais toujours pas expulsé. »

    Pour s’en tenir qu’en amont des faits, non seulement débouté du statut de réfugié, condamnation pour trafic de drogues ce qui n’est pas rien et PAS EXPULSÉ !!!!!!

    Quant à la jeune femme, nullement protégée à la sortie du centre de désintoxication. L’équipe socio-éducative l’a fait sortir encore fragile sans argent, ni suivi social, ni accompagnement dans sa famille, ni dans un centre d’hébergement pour femmes isolées !!!!!! pour s’assurer de son sort ! Non ils l’ont larguée dans la nature et voilà le résultat !!!!!!

    Il y a de l’argent pour construire et entretenir des centre d’hébergements pour migrants.

    Il n’y en a plus pour tous les désoeuvrés, les paumés, les victimes du mondialisme marchand : ni lieux d’accueil, de foyers, de centres d’hébergement, de structures médicaux-sociales préventives et de soins pour nos populations blanches exclues délibérément par ce système auxquelles les banquiers ne s’intéressent pas parce que pas rentable .....

    Il est certain que l’afflux massif, sans discontinuer de migrants de toutes origines dans les temps actuels et à venir engendrera de nouveaux problèmes inhérents aux déplacements et installations de populations exogènes qui n’ont rien à faire sur nos territoires. Ce n’est pas de l’idéologie mais mathématique et du bon sens. Sans parler du risque de propagation de pathologies endémiques ....qui affecteront toutes les populations y compris les blanches ainsi que les vols parce que la nourriture manquera.

    Il s’agit d’une politique génocidaire !

    La perfide Albion l’a bien compris en refusant d’ouvrir sa frontière, co-finançant avec l’ex-France (désolé c’est une réalité parce que ELLE a conservé sa monnaie et retour au Brexit .....pas folle la reine-mère ...) la construction d’un nouveau mur haut de 4 mètres et long de 1 km. Il coûte 2,7 millions d’euros aux Britanniques. Il prolonge le mur déjà existant le long de l’autoroute d’accès au port.

    Voilà le merdier .....

     

  • Comment l’assassin s’est procuré 50’000 euros pour venir en Europe ? Avec cet argent, il pouvait vivre comme un roi chez lui pendant des années. Ces gens viennent manifestement alimenter le désordre par le trafic de drogue et les barbaries. A qui profite le crime ? J’espère que les Italiens ne vont pas se laisser faire quand bien même la prise de position du pape pour les envahisseurs.

     

  • La fille d’une voisine a été violée à 19 ans je crois en 2008. Chez elle à quelques mètres du commissariat (dans le 93). Par un "clandestin sans papier en transit sur le territoire français" (selon le jargon judiciaire). Quelques années après, à l’approche du procès, elle s’est sucidée. L’autopsie (car il y a eu suspicion de meurtre) et le procès ont eu lieu ... à Bordeaux (parce que le tribunal de Bobigny était surchargé).

    SOS Racisme a contacté la maman. Pour lui demander de ne pas ébruiter l’affaire (qui porterait préjudice aux étrangers). En lui rappelant qu’elle même était d’origine étrangère. Elle leur a fait remarquer que son père, immigré espagnol en 1960 n’était jamais entré illégalement en France, ni violé quiconque.
    La désinformation, l’angélisme de SOS Racisme ne datent pas d’hier.

     

  • L’Italie c’est le labo... pour voir comment ça tourne. Ensuite ils vont exporter ce délire en France , en Belgique, en Allemagne.

    C’est clair que se retrouver avec des cannibales satanistes ça fout les boules à toute personne normalement constituée.

    Grand Dieu éteins le feu de la guerre qu’ils veulent provoquer. Amin (ou Amen pour mes amis chrétiens)


  • On nage vraiment en plein délire. Ou en plein cauchemar. Le meurtre sordide de la gamine a moins ému les médias que les trafiquants fusillés. Mais bon j’ai envie de dire, torts partagés. Quand des parents italiens appellent leur gamine Pamela, on ne peut s’attendre qu’à de telles conséquences. Quand ces cons d’Européens vont-ils comprendre que le mutli-culturalisme destructeur ne se limitent pas qu’à l’invasion migratoire ? Le pire est certainement que même cette affaire ne va pas leur servir de déclic.

     

    • Je dirais quand même qu’il y a une responsabilité limitée pour ces "cons d’Européens", tellement ils sont matraqués médiatiquement et socialement punis s’ils s’éloignent de leur pensée dominante.


    • @europhobe
      Personnellement, je n’arrive plus à trouver d’excuses à personne. Sur internet, on peut maintenant tout trouver. Il suffit de passer une journée de recherches pour comprendre un minimum comment tourne le monde. Et quand bien même cela arrive, la plupart sont dans le déni, voire même dans la paresse et refuse de se battre (un peu d’effort intellectuel est trop dur pour certains alors que le but n’est pas de ré-inventer la théorie des super-cordes, loin s’en faut). Cela vaut pour tous les peuples de la planète, à quelques exceptions près. Ne crois pas que je fais une fixation sur les cons d’Européens.


  • Puissent les Italiens ne pas retomber dans l’apathie, le fiotisme et le fatalisme français.

     

  • Félicitations à ER pour cet article récapitulatif, factuel, et remis en perspective.
    Les journalistes de la presse dite "conventionnelle" devraient prendre exemple...


  • En ce qui concerne ces clandestins pudiquement appelés "migrants", exceptés quelques rare cas avérés de familles avec enfants, qui méritent d’être accueilli à titre humanitaire, tous les autres c’est retour à l’envoyeur.

     

    • Délinquants multi-récidivistes plutôt. Employés la même terminologie que les merdias.
      - Pas de papiers= délit.
      - Mensonges sur les déclarations= délit.
      - Entrés illégalement= délit.
      - Activités de survie illégale : délit.
      - Si en plus il s’agit de drogue....


  • Moi ça me va, ils sont chretiens au Nigeria.

     

  • On attend une déclaration de Georges Bergoglio ce dimanche, pour nous rappeler qu’il faut accueillir les migrants anthropophages à bras ouverts et apprendre à surmonter nos différences culturelles et culinaires. Il ne faudrait pas oublier que le continent africain souffre de la faim...

     

  • Truc de fou !
    Lucas Traini applaudi et soutenu par la population même par des prisonniers !
    C’est christique... on se croirait dans un tableau des Evangiles (Jésus et les deux larrons lors de la Crucifixion, le rapport de Jésus avec les Romains).

    Je suis cependant super-perplexe quant à la piste du crime rituel..
    Les choses ne me semblent pas si compliquées même si je ne suis pas dans la tête de ce Innocent Oseghale.
    Il est tellement plus probable que Pamela la bella ait été violée.
    Dans cette affaire, n’oubliez jamais le "3e homme", l’équipe de choc, celle de l’Etat profond.
    . L’homme qui tue des militaires d’une balle dans la nuque et des enfants d’une balle dans la tête pour le nom de Mohammed Merah.
    . L’équipe qui fait un nettoyage professionnel au Bataclan.
    . L’homme qui accompagne le conducteur routier de Nice.
    . L’homme qui dépose des valises pleines de viande sur le bord de la route pour justement que l’on suggère la piste d’un crime sauvageo-barbare.

    Bref, c’est extrêmement compliqué !
    Méfiez-vous de l’apparence des choses.
    [merci de ne pas me censurer]

     

    • La piste du crime rituel est la seule cohérente avec la dissection "scientifique" de la jeune femme.


    • Mais en fait, la piste du crime rituel n’exclue pas le viol.


    • Si tu connaissais le Nigeria, tu connaîtrais les us et coutumes locales (un Vaudou dégénéré, comparé à celui pratiqué au Bénin) dans ce shithole qu’on appelle Lagos, et ca te paraitrait, bien au contraire, l’hypothèse la plus "naturelle".
      Entre le cannibalisme et la fabrication de grigri, la mafia nigériane n’a aucun mal à recycler les corps et à marger sur ses assassinats. Tu peux aussi être donné à manger vivant à leurs animaux de compagnies : les hyènes (à côté, un pitbull, c’est un petit chaton).
      C ’est pas pour rien qu’aucun africain sensé ne souhaite faire ne serait-ce qu’une simple escale au Nigeria, un des pays les plus violents du monde, où ton voisin te tue sans état d’âme pour avoir fait un peu de tapage nocturne.
      C’est comme dans les Balkans : les français ont une vision complètement décalée des seuils de violence jugés acceptables/normaux dans d’autres populations (et encore... hors situation de guerre).


    • @Bananonyme :
      Oui exactement, c’est également ce que je me disais.
      Je raisonnais pareil : une affaire de viol déjà assez explosive que l’on maquille par un meurtre avec découpage/destruction du cadavre.
      Il faut essayer de voir en quoi les choses sont compatibles dans l’enquête, et non les opposer.

      J’étais tout de même surpris par tout ce qu’il y a autour :
      . l’instrumentalisation et le sabotage possibles par l’Etat Italien : police et justice
      . la puissance réelle de cette mafia nigériane, surtout en Europe
      . les 50 000 euros de Innocent Oseghale nécessaires pour venir ...


  • Le Parti Démocrate est en chute libre. Cela va t-il renverser le cours des élections ? C’est la question (légitime) que vous vous posez.

    Ne vous inquiétez pas la italiens vont avoir droit (si ce n’est pas déjà le cas) à un beau et touchant reportage montrant l’exemple de Mamadou qui a traversé les océans dans des conditions inhumaines pour arriver en Italie avec 4,80 euros en poche, qui a appris a parler italien en un an et qui a ouvert un magasin de chaussures italiennes...donc il est devenu encore plus italiens que les italiens eux mêmes puisqu’il entretien une tradition que les locaux ont perdu.

    Cet exemple sera peut être réel, fictif ou simplement exagéré. Quoi qu’il en soit, même si c’est un cas sur 1000 (ou 10000) ça reste peu.


  • le mec paye 50000 euros pour venir en Europe ??? D’où il les sort, et si il a cet argent qu’est ce qui vient nous emmerder ici, avec 50000 euros dans son pays tu as largement de quoi essayé de faire quelque chose.
    Pour ça je suis sur la ligne Kemi Seba, les africains doivent tout faire pour se développer et rester chez eux, je suis conscient que ce n’est pas si simple, mais la solution n’est pas de fuir indéfiniment. On parle toujours des puissances extérieures qui pillent l’Afrique, chose qui est totalement vrai, mais pour que cela puisse se faire il faut qu’il y ait des gens de leur peuple qui le permettent et qui vendent leurs frères pour quelques dollars et autres avantages. Les hypocrites sont plus dangereux que les ennemis reconnus, on a le même problème chez nous en quelque sorte.
    J’ai beaucoup de famille en Afrique, et plusieurs locaux m’ont dit : "crois moi c’est mieux quand on est commandé par des entreprises extérieures que par nos propres frères"
    A part avoir plusieurs Kemi Seba, je me dis que les Africains n’ont pas fini de vouloir venir ici, et on peut dire ce que l’on veut mais le mode de vie de ces gens là est totalement incompatible avec le mode de vie européen. PS : je ne suis pas en train de dire que c’est moins bien ou mieux mais juste incompatible.

    un musulman qui aime la France, et qui est pour la justice (ou qu’elle soit)
    immigration incontrôlée = destruction d’une civilisation


  • Apparemment sans rapport, mais si on y réfléchit :
    Le plus gros hedge fund US, Bridgewater, dirigé par Ray Dalio, a commencé, il y a quelques semaines, à prendre pour plusieurs milliards de positions spéculatives à la baisse sur les grandes entreprises italiennes, et spécialement les banques. Aux dernières nouvelles, il a engagé un total de 22 milliards de dollars, en étendant à toutes les grandes entreprises européennes. Comme si ce Ray Dalio avait des raisons de penser que le résultat de l’élection italienne va ébranler le système européen.

    Et je me souviens aussi du meurtre de la jeune Jo Cox qui aurait pu renverser le résultat du référendum du Brexit....

    Les vrais chiffres des sondages italiens doivent valoir quelque chose. En tout cas, lorsqu’on a la capacité de poser 22 milliards sur la table de jeu, on a bien quelques millions pour payer les entreprises privées (Cambridge Analytica) qui vous fournissent une analyse précise de l’état d’âme de l’opinion, au moyen des techniques de big data appliquées sur les réseaux sociaux (et les Italiens sont les plus bavards du monde sur le Net, à propos de la politique).

     

    • Par votre perspicacité, vos recoupements tiennent la route ! En suivant la piste de la destinée et donc celle de la destination des fonds monétaires en lien avec la manipulation mentale de l’opinion publique à des fins politiques, vos remarques en deviennent très pertinentes. « Qui décide, finance. Qui finance, décide ».

      D’autant que, certains indices en cette affaire semble suspecter d’être supervisée par l’État profond obéissant à la lignée satanique. Auquel cas, le nigérian et ses complices n’auront été que les bras armés pour accomplir un rituel de plus. Le satanisme n’ayant pas de frontières, les démons se reconnaissent entre eux.

      Par ces rituels particuliers de plus en plus nombreux se camouflant derrière des meurtres apparents, ces satanistes de haut grade en collusion avec toutes les sphères politiques et bancaires, ne préparent-ils pas ainsi le chaos sur l’Europe, lequel serait encore comme l’Histoire officieuse nous l’indique, un sacrifice humain de grande envergure comme le furent hélas les guerres mondiales ou d’autres conflits ?

      Par « une gestion subtile, magique, rompue » des émotions individuelles et collectives savamment calculée, l’ingénierie sociale fonctionne à plein régime muselant les médias hormis les réseaux sociaux lesquels participent de la mise en condition collective.....

      Ainsi contraindre, les populations communautarisées, à s’entre-déchirer dans un chaos final (?) épouvantable dont nous percevons et ressentons d’ores et déjà les prémices.

      « La politique de la terre brûlée est tactique offensive, consistant à ravager les territoires de l’adversaire (les 99 %) afin de l’empêcher de reconstituer ses forces ou de trouver un refuge, ou bien une tactique défensive consistant, face à une armée d’invasion, à se déplacer ou à se retirer (retraite) en détruisant ou en brûlant tout derrière soi (habitations, récoltes, bétail, routes, ponts, moyens de communications et de production), afin d’ôter à l’ennemi toute possibilité de ravitaillement. »

      La nov-langue évoque le suicide des nations, n’est-ce pas E.Z. ? alors qu’il s’agit de meurtre puis de génocide culturel puis tout court .... vue la misère galopante constatée chaque jour dont cette jeune romaine tragiquement disparue est l’exemple. Qui supervisent les réseaux de drogue ???

      Ils avancent leurs pions en stratèges. Les gouvernements et la Papauté sont aux ordres.


  • Venez à Calais et vous vous rendrez compte de la situation et il n’y a rien à envier aux italiens... Lorsque je me marche dans la rue avec mon épouse et que je croise le regard de certains de ces "malheureux" je n’y lit pas que de bons sentiments. Alors quand ils croisent mon regard, je leur fait comprendre que peu importe à quoi ils pensent, qu’ils comprennent que la mort marche avec moi... Si ils venaient à toucher à ma famille, notre fasciste italien passerait pour St Pierre... Ce sera sans haine, mais avec violence.
    Toutes considérations politiques ou religieuses n’auraient rien à voir là dedans


  • Article très bien rédigé, merci pour l’info car s’il fallait compter sur les experts en "true news"...


  • Quand on rejette Dieu, les petits nervis du Diable finissent par entrer. Les crimes rituels, c’est particulièrement la marque de Satan.

    S’il faut chercher une cause majeure des errement de certains pays africains, c’est dans ces pratiques barbares qu’il faut aussi les trouver, car lorsqu’on chérit des pratiques qui sont culte au démon, on se coupe de la sagesse, on se coupe de la vérité, on se coupe de la prospérité et on fait de son existence un lit de soumission totale.


  • A ce niveau, une manipulation mafieuse "politique" est possible.
    Le sacrifice d’une "toxico roumaine" pour des raisons de pouvoir politique et fort probable, les italiens sont machiavélique...

     

    • Le sacrifice d’une "toxico roumaine"

      c’etait une itlalienne Romaine et non roumaine !!


    • Le peuple se fera toujours b...., quand je vois la crédulité les bras m’en tombent.
      Tout ça se déroule sous un fond de grave crise économique.
      Si effectivement ce crime horrible est a condamner, il faut comprendre que ce crime est aussi récupéré.
      Tout est récupération, pour le capitalisme.
      Rappel si un Etat ne veut pas de trafic il peut s’en donner les moyens.
      Toutefois, le trafic de drogue est aussi du capitalisme hautement producteur de valeur.
      Le capitalsme de crise se fout complètement de la légalité.
      Or l’Etat est une construction capitaliste s’il en est, et les sommes gigantesques du trafic de drogue, entrent dans les PIB, je ne vais pas faire l’historique de la culture du pavot en Afganistan, je ne vais pas entrer dans les détails.
      Donc cet évènement est aussi une occasion, pour accentuer la route vers 1984.
      Du tout bénef.
      C’est le peuple lui même dans son égarement et la grisaille de l’aliénation qui réclame la trique.
      En effet, face à la déliquenscence du système sénile, l’Etat sera de plus en plus obligé de serrer les boulons, pour infliger au bon peuple l’austérité et la crise à coup de pieds au cul, même si mon post ne prétend pas aux vérités ultimes, c’est une option envisageable.


    • Ne pas oublier le contrôle social par la terreur, qu’excercent les traficans, en toute impunité sur les populations avec la bénédition, du capital et sa superstructure aux fins d’extorsion de survaleur, pour satisfaire le capitalisme canibale.


  • il semblerait que Fake news et mensonge systeme se reproduise encore et encore .

    Car pour la tuerie Us dans une école, on essaie encore de mettre cela sur le dos de la mechante Extreme Droate ... de BFM chiotte , Itele poubelle ,sans Oublié Rance TV , ..

    Ils ont fait leur Une sur un Mexicain membre hypothétique de l extreme droate .. à quand un membre de Daesh militant du KKK ...

    sinon le procureur US semble dementir les déclarations sur son appartenance a des supprémaciste blanc ..

    Mais de cela les pseudo auto proclamé journaux ne vous rétabliront pas la vérité ..


  • @ Le 16 février à 20:09 par JP #1902479

    Par votre perspicacité, vos recoupements tiennent la route ! En suivant la piste de la destinée et donc celle de la destination des fonds monétaires en lien avec la manipulation mentale de l’opinion publique aux fins de subversion politique, vos remarques en deviennent très pertinentes. « Qui décide, finance. Qui finance, décide ».

    D’autant que, certains indices en cette affaire semblent suspects à savoir d’être « commandités et supervisés » par l’État profond obéissant à la lignée satanique. Auquel cas, le nigérian et ses complices n’auront été que des bras armés pour accomplir un rituel de plus. Le satanisme n’ayant pas de frontières, les âmes démoniaques se reconnaissent entre elles.

    Par ces rituels particuliers de plus en plus nombreux se camouflant derrière des meurtres apparents, ces satanistes de haut grade en collusion avec toutes les sphères politiques et bancaires, ne préparent-ils pas ainsi le chaos sur l’Europe, lequel serait encore comme l’Histoire officieuse nous l’indique, un sacrifice humain de grande envergure comme le furent hélas les guerres mondiales ou d’autres conflits ?

    Par « une gestion subtile, magique, rompue dont la cabale a le secret dans les loges initiatiques » mise en scène des émotions individuelles et collectives savamment calculée, : l’ingénierie sociale fonctionne à plein régime muselant les médias hormis les réseaux sociaux lesquels participent aussi à la mise en condition collective.....

    Ainsi, contraindre, les populations communautarisées, à s’entre-déchirer dans un chaos final (?) épouvantable dont nous percevons et ressentons d’ores et déjà les prémices.

    « La politique de la terre brûlée est une tactique offensive, consistant à ravager les territoires de l’adversaire (les 99 %) afin de l’empêcher de reconstituer ses forces ou de trouver un refuge, et une tactique défensive consistant, face à une armée d’invasion (les 99 %), à se déplacer, à se retirer en détruisant ou en brûlant tout derrière soi »

    La nov-langue évoque le suicide des nations, n’est-ce pas E.Z. ? alors qu’il s’agit de meurtre puis de génocide culturel, tout court d’un génocide.... vue la misère galopante constatée chaque jour dont cette jeune romaine tragiquement disparue est l’exemple. Qui supervisent les réseaux de drogue ??? Qui financent la déportation migratoire ?

    Les Bêtes de l’Apocalypse avancent leurs pions en stratèges. Les gouvernements et la Papauté sont aux ordres.


  • La plupart des européens n’ont pas idée de la sauvagerie de beaucoup d’africains et parmi eux les Nigérians sont les pires.
    Je suis allé plusieurs fois au Bénin, il y a beaucoup de Nigérians la bas (pays avec une frontière commune au nord), les Béninois en avaient une peur bleue.
    J’ai ensuite travaillé avec gens qui faisaient dans le transport routier en Afrique et notamment à Lagos, ils m’ont raconté qu’ils avaient interdiction formelle de quitter leur hotel et lorsqu’ils se déplaçaient pour aller bosser, c’était enfermés dans une voiture de laquelle ils comptaient les cadavres dans la rue.
    La vie d’un homme la bas ne vaut presque rien, d’après ce qu’on m’a dit on pouvait faire buter n’importe quel local pour 50 dollars et c’était tout à fait vraisemblable.
    Bref, que ce genre de types puisse débarquer en Europe est extrêmement inquiétant.


  • C’est effroyable.
    L’afrique c’est aussi le cannibalisme, l’esclavage, la polygamie, l’excision, la corruption, la violence tribale, les pratiques rituelles sataniques.
    Bien sûr, II ne faut pas réduire ce continent à ces horreurs, mais il ne faut pas les ignorer.


  • Padamalgam 500 matin midi et soir !

    Excellent travail de la rédaction E&R , dont on se serait bien passé malheureusement ...
    Il m`est difficile de poster des mots pour qualifier tout cela , qui , sous l`émotionnel seraient sans doute inutiles .
    Surtout que tout ou presque a déjà été dit , toutes mes condoléances à la famille de cette pauvre malheureuse .
    Mais que font les féministes à ce sujet !? La victimisation des immigrés l`emporterait-elle sur celle des droits des femmes !? Quelle joute !!! Oups ! J`ai oublié de prendre mon comprimé de Padamalgam 500 ...
    Mais ce qui me sidère à travers cette histoire , c`est le contraste entre d`un côté la puissance mondialiste sorosienne , et de l`autre la faiblesse et l`impuissance des nations et des peuples !
    Pour que fasse s`inverser cette tendance , jusqu`où faudra-t-il aller ?


Commentaires suivants