Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ivermectine dans le Covid, de la parole aux actes

L’ivermectine va devenir la molécule phare de ce début d’année 2021 chez les scientifiques et les médecins qui ne parent pas les fast-vaccins anti-Covid des espérances les plus débordantes. Encore faut-il en développer l’usage au plus vite et dans d’excellentes conditions tant sanitaires que réglementaires, raison pour laquelle l’AIMSIB s’associe à un collectif de bonnes volontés françaises emmenées par le Dr Gérard Maudrux pour enjoindre le Ministère de la Santé de saisir l’ANSM afin de considérer en urgence l’élaboration d’une RTU [1] pour ce produit. Nous en profitons pour relayer un texte publié par notre confrère le mois dernier sur ce sujet capital [2], après le plaidoyer du Dr Pascal Sacré la semaine dernière, si rien ne bouge, il faudra nous expliquer pour quelle raison inavouable on ne veut pas traiter le Covid…

 

Introduction

Grands titres dans les journaux depuis quelques jours : « La gale pourrait-elle vous sauver du Covid-19 ? », suite à « une nouvelle recherche venant de France, avec résultat assez stupéfiant ». Les auteurs d’un article des Annales de Dermatologie présentent cette recherche comme « un exemple de sérendipité », découverte par hasard heureux, au même titre que la découverte du Roquefort, de la pénicilline ou d’Hélicobacter pylori (je ne vous avais pas dit que Marshall avait oublié une casserole sur le feu 6H au lieu de 2h, qui a permis la découverte du germe, ce qui était impossible avant).
Les auteurs de l’article et la presse auraient mieux fait de lire la littérature avant de montrer leur ignorance. À commencer par mon blog, qui met en avant ce traitement dans plusieurs billets depuis des mois. Ce n’est pas moi non plus qui l’ai découvert, mais j’ai beaucoup lu suite à des infos du Dr F, qui a plus de 100 traitements heureux à son actif.

 

De la FDA à la Seine-et-Marne…

Cela fait déjà un moment que nombre de pays l’utilisent officiellement, et que la FDA a validé l’efficacité, déjà in vitro, de l’Ivermectine dans le Covid-19 : « capable d’effectuer une réduction d’environ 5000 fois de l’ARN viral à 48 h après l’infection Vero-Cellules hSLAM 2 h par le SRAS-CoV-2 ».

C’était là :

Merci quand même aux auteurs d’avoir signalé que 121 personnes d’un Ehpad (69 résidents, moyenne d’âge 90 ans, et 52 employés) de Seine-et-Marne s’étaient retrouvés protégés du Covid, grâce au traitement d’une épidémie de gale dans l’établissement en mars. J’espère qu’ils n’auront pas de problèmes avec l’Ordre pour avoir publié leurs observations…

 

De l’Argentine au Sénégal…

Cette action prophylactique n’est pas la première décrite. J’ai déjà relaté une étude en Argentine portant sur près de 1 200 soignants au contact de patients Covid, sur 4 sites, pendant 2 mois et demi. 788 ont reçu de l’Ivermectine, 407 rien. Résultat : 237 infections dans le groupe non traité, soit 58 %, et 0 dans le groupe traité. Résultat sans appel. Dans le Journal International des Agents Antimicrobiens, Martin Hellwig et coll de Plymouth aux USA, après une revue de la littérature, constatent que « les pays où la chimio-prophylaxie par Ivermectine est administrée en masse, ont une incidence significative sur les contaminations par Covid-19 ».

Des pays comme le Sénégal traitent la population une fois par an contre les parasites avec Ivermectine (et tous les symptomatiques Covid-19 avec le protocole Raoult). La mortalité du Covid-19 y est de 340 décès pour 16 millions d’habitants, ce qui ferait 2 000 morts chez nous au lieu de près de 60 000. Pour comparer honnêtement, il faut tenir compte d’une population plus jeune, le pourcentage de plus de 65 ans est 6 fois plus faible que chez nous, reste une mortalité Covid-19 cinq fois inférieure à la nôtre. Nombre d’antiparasitaires et antipaludéens sont utilisés en Afrique. Rappelez-vous l’OMS qui au début y prévoyait 3 millions de morts du Covid-19 pour le continent. Ils en sont à 37 000 pour 1,2 milliards d’individus, 80 fois moins que les prévisions.

[...]

Tout ceci concorde avec la méta analyse de Paul Marik, professeur (réanimateur) à l’université de Virginie, qui arrive à la conclusion que Ivermectine est le seul traitement efficace contre le Covid-19, et ce quel que soit le stade : préventif, thérapeutique précoce, tardif, y compris en cas de complications pulmonaires.

Lire l’article entier sur aimsib.org

 


 

 

Bonjour Pierre Kory, vous êtes médecin, vivant aux États-Unis, de mère française, vous parlez un peu français donc nous allons commencer l’interview en français avant de poursuivre en anglais. Merci de nous donner du temps, je sais qu’il est tôt aux États-Unis, nous allons couvrir divers sujets, votre point de vue sur l’épidémie, les patients, c’est très important de parler d’eux, les collaborations que vous avez pu monter, les traitements et leurs résultats, et nous finirons en évoquant le partage de l’information et de la connaissance avec d’autres médecins, qui est peut-être encore une barrière pour prescrire en phase précoce. Peut-être pouvez-vous commencer par vous présenter ?

Merci, merci pour l’introduction, je commence en français alors, ma mère va être très fière si je parle français pendant l’interview. Le problème est que mon français n’est pas parfait, alors je change pour l’anglais, OK ? Donc merci pour la présentation, je suis comme vous, nous vivons tous dans cette période où nous sommes tous consumés par la pandémie, la différence est qu’en tant que médecin – je suis médecin en unité de soins intensifs et pneumologue, c’est ce dont il est question avec cette maladie, elle attaque les poumons et elle fait mourir les gens, et donc ma vie entière a été consumée comme beaucoup d’autres par cette maladie, Et tout ce que j’ai fait, c’est ce dont j’ai parlé hier, c’est travailler avec mes collègues et vous avez mentionné que nous ne sommes pas seulement américains, si vous regardez notre groupe, sur notre site, l’organisation que nous avons montée, nous avons des collègues de Norvège, du Royaume-Uni, Paul Marik est d’Afrique du sud, Umberto Meduri est d’Italie, nous nous sommes fortement appuyés sur Umberto au début, parce que nous apprenions de nos confrères en Italie, alors que nous voyions cette chose approcher, nous avons parlé à tout le monde, nous avons contacté les gens en Chine, donc n’avons rien fait d’autre que de tenter de collaborer avec ceux qui sont aussi plongés dans cette pandémie.

 

J’ai vu votre témoignage hier devant le Sénat, qui était vibrant, clairement, la pandémie est un sujet pour les patients, pouvez-vous nous parler de l’état d’esprit de vos patients, que vous connaissez, d’abord durant la première partie de l’année, et maintenant ?

Vous savez, je suis un médecin de soins intensifs, et quand vous parlez de l’état d’esprit, au moment où ils arrivent à moi, ce n’est plus pour une gorge irritée, ou une toux, ou un petit mal de tête, ou de la fièvre... C’est une maladie complètement différente, où les poumons sont défaillants, et ils développent une insuffisance respiratoire, et ils ne peuvent pas respirer, ils ne peuvent pas respirer ! Et c’est à ce moment-là qu’ils viennent à moi parce parce que l’oxygénation légère devient insuffisante, ils ont besoin d’appareils à haut débit d’oxygène, soit des ventilateurs non invasifs, soit nous avons besoin d’endormir des patients, nous leur donnons des sédatifs pour les assommer et les mettre sous ventilation mécanique, et après cela ils sont dans un coma artificiel, et fréquemment ils sont paralysés, parce qu’il ne faut surtout pas qu’ils bougent, ni faire quoi que ce soit qui risquerait de les désynchroniser, avec leur respirateur artificiel, c’est vraiment une vision d’horreur.

C’est tout ce que je fais, m’occuper des patients Covid-19 qui meurent, parce que leurs poumons sont défaillants. Et nous avons des thérapies qui fonctionnent, nous sauvons des vies, mais c’est rare. Si vous êtes plus âgé, si vous êtes en surpoids, si vous êtes afro-américain ou hispanique, les taux de décès sont tout simplement trop élevés.

Nos personnes âgées et nos minorités et même au-delà, tout le monde en meurt, c’est trop ! C’est une horrible, horrible maladie à traiter et je pense que je suis à peu près aussi expert que quiconque parce que c’est tout ce que j’ai fait, c’est tout ce que j’ai fait depuis le début, essayer de comprendre cette maladie avec mon groupe. Et je veux continuer à rappeler que toute opinion que je partage est celle du groupe, dont vous avez parlé, un groupe national et international de médecins, nous sommes tous experts des soins intensifs et nous n’avons fait que partager des articles scientifiques, lire des articles, interpréter des articles et essayer de les appliquer dans des protocoles de soins au chevet du patient. C’est tout ce que nous avons, fait nous ne cherchons pas une thérapie basée sur une nouveauté pharmaceutique, nous prescrivons ce que nous connaissons et nous voyons ce qui fonctionne.

Et je pense que nous sommes devenus vraiment bons pour traiter cela, cependant, en unité de soins intensifs, c’est trop tard ! Nous savons comment traiter, mais il est trop tard, nous échouons à soigner un trop grand nombre de patients, nous avons besoin que nos collègues traitent PLUS TÔT, nous avons besoin de quelque chose qui fonctionne PLUS TÔT et nous avons quelque chose ! J’ai témoigné hier, le monde a besoin de commencer à utiliser l’ivermectine dès les premiers symptômes. Si cela se produit, ils ne viendront plus me voir en réanimation. Ils ne rempliront plus nos réanimations et ils ne mourront plus sous respirateur.

Lire la suite de la transcription sur le site de France Soir

Notes

[1] Recommandation Temporaires d’Utilisation : « L’ANSM peut encadrer des prescriptions non conformes à l’autorisation de mise sur le marché (AMM), sous réserve qu’il existe un besoin thérapeutique et que le rapport bénéfice/risque du médicament soit présumé favorable, notamment à partir de données scientifiques publiées d’efficacité et de tolérance. Elle élabore à cette fin des Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU).Les RTU ont une durée maximale de 3 ans renouvelable. Leur objectif est de sécuriser l’utilisation des médicaments grâce à la mise en place d’un suivi des patients organisé par les laboratoires concernés ».

[2] « Le traitement du Covid existe : Ivermectine, efficace à 100 % ? »

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2639273
    le 11/01/2021 par pleinouest35
    Ivermectine dans le Covid, de la parole aux actes

    L’Ivermectine doit induire des cauchemars insupportables chez notre Gouvernement ! Imaginez que cela fonctionne bien, car tel semble être le cas, ça leur casse la baraque de la pseudo-pandémie et du confinement destructeur de notre Monde et de nos vies !

    Il faut donc vite en acheter avant que ce ne soit interdit comme l’hydroxychloroquine ! Pensez à nos vieux et à nos enfants, sauvez les tant que vous pouvez des griffes de la Bête immonde du mondialisme des banquiers génocidaires, hybride du nazisme et du stalinisme à la mode chinoise !


  • #2639314

    c’est un vermifuge banal. Sur ebay il y a un conditionnement pour chevaux, faut une micro-balance pour faire le dosage à 12mg et ça vous fait un traitement à 10$ pour 10 personnes (faut rajouter de la doxycicline ou de l’azythromicine).

     

    • #2639461
      le 11/01/2021 par Parisoan fuck
      Ivermectine dans le Covid, de la parole aux actes

      Ok. Rajoute aussi 10cc de javelium cacarotum pour le goût (environ, 1,52 dé à coudre)


    • #2639597

      C’est bien ! Merci pour l’info... mais soyez plus pratique dans vos explications.
      Comment procéder et doser, svp. Vous allez trop vite ; Je n’y comprends rien.


    • #2639653

      Pourquoi faudrait il rajouter un antibiotique à l’ivermectine ? C’est ce que suggère les médecins dans leur protocoles, ou à la difference de la posologie pour les chevaux les pilules pour l’homme sont différentes dans leur composition ?

      Et je ne suis pas sure d’avoir réussis à trouver les bons produits contenant la substance... J’ai trouvé des pâtes orale pour chevaux, pas sure cependant que ce soit à 100% de l’ivermectine pour pouvoir ensuite faire le bon dosage.

      L’idée serait d’en détenir à titre préventif, si en cas de pépin aucun pharmaciens n’accepteraient d’en céder. Nous sommes dans monde de fous...

      À l’étranger je n’hésiterais pas à demander une ordonnance à un médecin ou au pharmacien de m’en passer sous le comptoir. Là, je suis presque sure que mon médecin me dénoncerait à la Police !! LOL... vaut mieux en rire...


  • #2639324

    Ivermectine : vers la médecine, la vraie ?

    Billou et sa clique vont-ils lâcher prise ? L’ordre mondial changerait-il de direction ? Véreux redevient-il Véran ? Ce sont des questions...La suite...


  • #2639328

    Les anciens vétos et les chasseurs à l’ancienne savent que l’ivermectine cela marche presque pour tout ! C’est bien simple, si t’as un klébard ou un gugusse qui a pet de travers de type infectieux, tu lui refiles de l’ivermectine pendant 3 ou 4 jours et problème résolu !
    L’avantage de ce canular covidien est d’avoir permis de montrer à la face du monde que depuis longtemps il existe des molécules qui marchent très bien, avec un spectre d’action incroyablement large...cela aura permis aussi de démontrer que les plantes médicinales, les vitamines et minéraux c’est n’est pas de la médecine "douce", mais que cela fonctionne ! A l’ère pré-covidienne quand tu répondais "Vitamine D3, C, magnésium et zinc" aux gens qui posaient question "P’tain mais tu fais comment pour être jamais malade... !", ils pensaient que tu te foutais de leur gueule...désormais ils commencent à se rendre compte que c’est Big Pharma qui s’est bien foutu de leur gueule !


  • #2639332

    Sinon les autres poursuivent le plan prévu : le méchant nouveau mutant british qui arrive et, bien sûr, comme par hasard dans la ville de Raoult. Et ils ont changé leur fusil d’épaule : le vaccin Moderna empêcherait la transmission et donc ne pas se faire vacciner ferait de nous de méchants égoïstes ne pensant pas à notre prochain. Donc ils parlent de plus en plus du fait que si on n’est pas vaccinés, on sera obligés de rester chez soi. Plus le droit à l’espace public du tout !!! Même pas la rue apparemment. Nous serons de VRAIS DANGERS PUBLICS totalement irresponsables. Dixit, entre autres, Klaus Barbie(r), le mec de BFMTV avec l’écharpe rouge- certains disent que l’on devrait le pendre avec ? Un fou furieux ? Et en porte-étendard Alexandre Kahn, lanceur de la tendance. C’est hallucinant d’assister à cette manipulation.....


  • #2639342

    Molécule connue pour être ultra toxique... bravo, ça s’améliore.
    Un puissant insecticide ingéré à une dose dite supportable ou tolérable pour l’organisme humain mais très certainement pas non dommageable.
    Elle est belle la médecine en 2021, ça progresse...


  • #2639381

    Extrait de la présentation du Dr Pierre Kory devant le Sénat américain lors de la commission d’enquête consacrée aux traitements précoces Covid-19 :

    https://www.youtube.com/watch?v=Epx...


  • #2639387

    L’efficacité de la dexaméthasone, utilisée aux soins intensifs, pendant la phase inflammatoire, a été reconnue sans traîner. Alors que l’ivermectine, utilisée en prévention et dans la première phase de multiplication du virus (principalement) peinerait à voir son efficacité reconnue.

    Conclusion possible : il existerait une volonté d’empêcher les premiers soins, administrés par des généralistes, qui ne conduisent pas automatiquement les patients à l’hôpital.
    La situation des hôpitaux débordés avec des gens qui viennent y mourir serait donc recherchée par les autorités.
    Je ne dis rien de nouveau, d’autres l’ont dit ou suggéré, mais voilà que la chose apparaît à nouveau clairement.


  • #2639422

    Aille ! Merde, vous allez leur couper la chique .Ils avaient tenté avec l’hydroxychloroquine voilà maintenant Ivermectine .Pas moyen de gagner un dollar ! Et le confinement, comment on va faire ? ils ne pourront pas foutre l’économie en l’air alors ? c’est la chienlit !


  • #2639439

    Sinon là ils poursuivent le plan prévu : le méchant nouveau mutant british qui arrive et, bien sûr, comme par hasard dans la ville de Raoult. Et ils ont changé leur fusil d’épaule : le vaccin Moderna empêcherait la transmission et donc ne pas se faire vacciner ferait de nous de méchants égoïstes ne pensant pas à notre prochain. Donc ils parlent de plus en plus du fait que si on n’est pas vaccinés, on sera obligés de rester chez soi. Plus le droit à l’espace public du tout ! Même pas la rue apparemment. Nous serons de VRAIS DANGERS PUBLICS totalement irresponsables !!! Dixit, entre autres, Klaus(?) Barbie(r), le mec avec l’écharpe rouge et Alexandre Kahn en porte-fanion initiateur de la tendance.

    .

     

    • #2639930

      " nouveau mutant british qui arrive "
      C’est rien , c’est normal , c’est du au brexit !
      Dans la ville de Raoult ? c’est pour qu’il ferme sa gueule , merde !


  • #2639474

    Pour Macron, "Le Docteur Kory est un grand médecin. C’est fait, sujet suivant, ah oui la vaccination.".


  • #2639603

    Un ami a essayé d’acheter de l’Ivermectine, il y a quelques jours, dans l’Eure. Le pharmacien lui a montré la boite avec la barre rouge ; délivré uniquement sur ordonnance !
    Manifestement, ils ne veulent pas que l’on passe par la case "soin" afin de nous obliger à la thérapie génique Messager ARN... svp, si vous avez des infos concrètes sur le sujet, faites suivre.

     

  • #2639721

    Interdiction sous prétexte de dangerosité dans 3...2...1...


  • #2639833
    le 11/01/2021 par algerusalemceleste
    Ivermectine dans le Covid, de la parole aux actes

    Un traitement ancestral contre les problèmes cutanés,capillaires :

    l’huile de cade (oxycèdre, genévrier).

    Elle faisait partie des ingrédients du fameux savon bébé cad...


  • #2639861

    @Le 11 janvier à 19:11 par Peter

    la seringue pour chevaux contient 18.7 mg d’imervectime pour 1 gr. Cette seringue a son piston gradué par unité de 50 de 0kg a 700kg. cela m’étonnerait que l’excipient soit dangereux pour l’homme. il s’agit de dioxide de titane.Ila quand même été interdit depuis le 1 janvier 2020 comme additif alimentaire mais reste autorisé dans les dentifrices(?). Il m’en reste de mes chevaux mais hélas est périmé. Nom commercial Eraquell de la société Virbac.
    .

     

  • #2639974

    Données* d’un pro, spécialiste de l’affaire et prescripteur de la molécule.
    Très rares effets secondaires à considérer comme nuls.
    13 balles la boîte de 4 cachetons.
    Pour un gaillard en catégorie lourd, c’est 4 à 6 cachetons par semaine.
    Comment veux-tu, comment veux-tu que je rime avec la première phrase.

    * Données ne veux pas dire avis, opinion ou croyance.
    Donnée = logos.
    Avis, opinion, croyance = pathos.


  • #2640053
    le 12/01/2021 par Jean-Pierre Ricard
    Ivermectine dans le Covid, de la parole aux actes

    Il y a tout un tas de petites choses qu’on ne fait plus ni ne prend plus
    Et malheureusement ça nous maintenait en forme
    On ne marche plus, on ne travaille plus au grand air, plus de travail physique, manuel, plus de lecture, plus de silence, plus de prière, plus de vie de famille, plus de racine etc...
    Et la santé c’est un tout... physique moral social familial professionnel environnemental spirituel...
    On est un tout
    Piétiner, être un anonyme dans la foule, vivre sans racine, ne pas voir le fruit de son travail (tertiaire), manger de la merde, vivre enfermé ( travail intérieur, voiture, transport en commun, maison, c’est plus de 90 % de son temps en intérieur)
    On est les victimes de nos propres choix (salariat, urbain, athéisme, consommation, individualisme..)
    On ne vit plus la vie, on la consomme
    Fini les jeûnes les 4 temps, le carême, fini le silence, fini la vie de famille, fini le grand air, fini le lien social, fini tout ça...
    L’occident se meurt et c’est pas des attaques extérieures
    Tittytainment (concept de Brzezinski)


  • #2640809

    En tout cas, ce qui est certain, c’est qu’il y a une épidémie de gale qui sévit en France. Mais ça personne n’en parle...


Commentaires suivants