Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

J.K. Rowling sur le banc des accusés du tribunal de la bien-pensance pour transphobie

[…]

L’autrice d’Harry Potter a donc décidé de publier plusieurs tweets au sujet de la transidentité et des hommes et femmes trans.

 

Elle a commencé par ironiser sur un article intitulé Opinion : Créer un monde post-Covid-19 plus égalitaire pour les personnes qui ont leurs règles.

 

« Les personnes qui ont leurs règles ». Je suis sûre qu’on avait un mot pour désigner ces personnes, avant. Que quelqu’un m’aide. Fammes ? Fommes ? Fimmes ?

J.K. Rowling a ensuite enchaîné avec un court thread de trois tweets ; en voici le premier, je te traduis le tout juste en-dessous.

 

Si le sexe n’est pas une réalité, alors il n’y a pas d’attirance pour les personnes de même sexe. Si le sexe n’est pas une réalité, alors ce que vivent réellement les femmes à travers le monde est effacé. Je connais et j’aime des personnes trans, mais effacer le concept de sexe retire à beaucoup la capacité de discuter vraiment de leurs expériences. Dire la vérité, ce n’est pas tenir un discours de haine.

L’idée que des femmes comme moi, qui sont en empathie avec les personnes trans depuis des décennies, qui se sentent connectées à elles parce qu’elles partagent une vulnérabilité en tant que femmes (vulnérabilité face à la violence masculine), « haïssent » les personnes trans parce qu’elles estiment que le sexe est une réalité et a des conséquences sur nos vies… c’est un non-sens.

Je respecte le droit de toute personne trans à vivre sa vie de la façon qui lui paraît la plus sincère et confortable. Je manifesterais à vos côtés si vous étiez victime de discrimination à cause de votre transidentité. Et en même temps, ma vie a été façonnée par le fait que je suis de sexe féminin. Je ne pense pas que ce soit « haineux » de dire ça.

Je te propose, avant d’analyser le discours de J.K. Rowling, de faire un petit retour en arrière, car ce n’est pas la première fois qu’elle est accusée de transphobie.

Et je pense qu’il est toujours important de connaître le contexte, pour comprendre une polémique.

[…]

 

J.K. Rowling like un tweet transphobe

En mars 2018, l’autrice d’Harry Potter a liké un tweet parlant des femmes trans comme d’« hommes en robe », ce qui a immédiatement provoqué de nombreuses réactions négatives.

Rebecca Salt, son attachée de presse, avait expliqué qu’il s’agissait, en quelque sorte, d’une faute de frappe, et que Rowling avait liké ce tweet par erreur :

« J’ai bien peur que J.K. Rowling ait eu un moment de maladresse typique d’une personne de son âge : ce n’est pas la première fois qu’elle like quelque chose en tenant mal son téléphone. »

Bon. Pourquoi pas. En effet, ce sont des choses qui arrivent ! Mais tu t’en doutes, l’histoire ne s’arrête pas là…

 

J.K. Rowling suit une youtubeuse transphobe

En 2019, un article se demandant si J.K. Rowling n’aurait pas « confirmé » sa transphobie est devenu viral.

L’argument ? Elle suivait sur YouTube Magdalen Berns, une vidéaste lesbienne (aujourd’hui décédée) ayant eu des propos discriminants envers les femmes trans.

Là encore, l’argument repose sur un like ou un abonnement : ce n’est pas comme si Rowling avait directement exprimé des opinions transphobes.

Il y a plein de raisons pour lesquelles on peut liker un contenu ou suivre une personne sur Internet, et ce n’est pas un signe 100 % indiscutable qu’on partage 100 % de ses idées, bien sûr.

 

J.K. Rowling soutient une femme accusée de transphobie

Le bénéfice du doute va en s’amoindrissant, tu t’en rends compte…

En mars 2019, une femme nommée Maya Forstater, qui bossait pour une organisation luttant contre la précarité, a perdu son job : son contrat n’a pas été renouvelé.

Maya s’est estimée victime de discrimination, estimant que si elle n’a pas gardé son boulot, c’est à cause de ses opinions sur la transidentité — elle a porté plainte contre son ex-employeur, et perdu.

Ses opinions sur la transidentité sont limpides : elle a notamment clamé que « les femmes trans sont des hommes » et dit qu’elle n’utiliserait pas forcément les pronoms que ses interlocuteurs et interlocutrices trans préfèrent. C’est purement et simplement de la transphobie.

Le rapport avec J.K. Rowling ? Eh bien… ce tweet en soutien à Maya Forstater.

 

Habillez-vous comme vous le voulez.
Faites-vous appeler comme vous le voulez.
Couchez avec n’importe quelle personne majeure et consentante qui le souhaite.
Vivez votre vie de la meilleure des façons, en paix, et en sécurité.
Mais faire perdre leur emploi à des femmes parce qu’elles disent que le sexe est une réalité ? #JeSoutiensMaya #CeciNEstPasUnExercice

[…]

Le problème avec les tweets de J.K. Rowling, c’est qu’elle confond « sexe » et « genre » – une erreur courante, surtout en anglais où les deux termes sont parfois utilisés de manière interchangeable.

[…]

J’espère en tout cas qu’elle aura un jour l’ouverture d’esprit nécessaire pour s’informer et remettre en question ses préjugés. Et tant que ça n’arrive pas, eh bien les gens continueront de lui expliquer qu’elle a tort.

Lire l’intégralité de l’article sur madmoizelle.com

 

On n’est jamais assez pur malgré les gages donnés. À voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Elle fait quand même partie de ses sjw qui veulent détruire le patriarcat hétérosexuel

     

  • J’ai lu l’article et ça fait peur, on invente des termes pour tout et rien, j’ai un pied femelle et l’autre mâle donc un pied cis et un pied trans n’importe quoi et en plus les gens se vexent si on ne connait pas leurs termes.
    Mais le pire est que même certain courant féministes les exclus donc on ne peut pas dire que c’est le model patriarcal blanc qui les oppriment donc ils vont tous se bouffer entre eux et tant mieux ça suffit les conneries !!!!!!!!!!!!!

     

    • Je remarque depuis quelques temps déjà, quelque chose qui est peut-être la conséquence de ce que A.S. appelait la féminisation de la société, c’est que nombreux sont ceux qui s’offusquent au moindre terme, au moindre oubli, que sais-je.
      Ainsi, s’il était courant que pour une chose ou l’autre, « désagréable », ressentie, interprétée ou réelle, les femmes restaient longuement perchées sur leur susceptibilité, les gars ont tendance à faire de même tandis qu’ils la ravalaient auparavant. Et cela devient très vite casse-pied d’avoir à gérer des barbus qui se comportent comme des filles.
      C’est pour le coup que je leur mène la vie dure.


  • Cette femme a tout de même initié des millions de jeunes occidentaux au satanisme...

     

    • Salut je suis catholique pratiquant et engagé. J’ai apprécié la série HP’ que j’’ai lu plusieurs fois. A aucun moment ma lumière rouge ne s’est allumée. Je n’ai rien détecté de malsain, a part,peut peut-être, une tendance a pousser a la désobéissance. Si des references satanistes se sont glissées dans le texte, elle ne perturberont que les initiés. J’ai apprécié l’absence de sexualité explicite, et la faible dose idéologique (un petit peu de féminisme, un petit peu de bien pensance). J’ai passé un bon moment et je salut le monde extraordinaire que cette conteuse a produit.


    • Au satanisme ? A la magie, tout au plus...


    • #2482069

      @Kikiopap, mathcraft te répondrait probablement que le diable se cache dans les details !
      Tout cela est subjectif. Chacun peut croire en ce qu’il veut. Le problème arrive quand il veut prouver qu’il a raison et imposer sa raison.


    • Ah bon, je pensais qu’elle les avait initié à la lecture.


    • Parce que ça parle de magie vous associez ça directement à du satanisme ?
      Ca mériterait une explication


    • Je vous suggère de vous renseigner un peu, internet abonde de documents à ce sujet.
      La magie consiste à utiliser des forces occultes et surnaturelles à l’aide de rituels pour agir sur la matière. Le principe sent mauvais dès le départ, en particulier pour quiconque se dit catholique.
      Quelques personnes célèbres s’en réclamant : Blavatski, Crowley, Pic de la Mirandole, Eliphas Levi, que du beau monde...
      Comme la maçonnerie, elle se justifie d’abord par des intentions louables (HP est un gentil garçon persécuté épris de justice gnagnagna), puis poussé par un désir grandissant de puissance, on glisse doucement, tranquillement vers les sacrifices de sang (un échange doit toujours avoir lieu pour obtenir ce que l’on veut), "spirit cooking" etc.
      La progression est simple : Magie blanche => sorcellerie => pacte avec l’homme en noir...
      Combien de gamins ont commencé par Harry Potter, pour ensuite s’intéresser à la sorcellerie (là, d’autres auteurs et séries prennent le relai), et se retrouvent affublés de tatouages occultes, à tracer des pentagrammes et concrètement invoquer des démons ? Regardez la jeunesse de plus prêt, elle est fortement imprégnée de tout cela, et cette JK Rowlings a sa part de responsabilité, loin d’être négligeable, dans cette évolution catastrophique.
      Apprendre à lire avec Satan, trop bien !


    • "de plus près" désolé pour cette faute grossière !


    • JK Rowling a les mots latins solve et coagula tatoués à l’intérieur de son poignet. Ces mots sont associés à Baphomet et signifie dissoudre et coaguler, l’équivalent de order ab chao.

      Mgr Viganò utilise ces mots dans sa lettre du 7 juin au président Trump.
      https://www.egaliteetreconciliation...


  • Toujours plus... fallait pas commencer à se coucher !


  • Une social justice warrior qui se fait attraper par plus social justice warrior qu’elle.

    C’est toujours comme ca que ca finit.

    Red Pill !


  • Quand le plus atroce des féminismes homosexualité se fait bouffer par le démon de ses propres dissonances cognitives.


  • Cette beauté du diable me fait peur, je me méfie !!


  • Homme ou Femme un choix ?

    Avant de répondre à cette question, il faut définir ce qu’est un Homme ou une Femme. De cette définition nous pouvons vérifier s’il existe une possibilité de passage de l’un à l’autre. Sans différence, le mot « TRANS » lui-même n’a plus de sens puisqu’il indique une conversion d’un état à un autre. Le genre est un groupe d’êtres qui ont des caractères communs. C’est précisément ici que se situe l’astuce. En éliminant le sexe, et plus précisément la reproduction de l’équation, les idéologues de la théorie du genre se placent dans un ensemble de caractéristiques modifiables artificiellement. Ils créent leurs règles en brisant le lien homme / mâle et femme / femelle.
    Pourtant, la question est fondamentale.

    Les différences Homme, Femme sont : les différences physiques et physiologiques, les différences de fonctions, les différences psychologiques.
    Ces différences sont liées par un ordre de causalité.
    La physiologie de la femme comporte les mécanismes qui permettent d’accueillir tout le processus de procréation de la fécondation à l’allaitement.
    L’homme quant à lui peut produire les spermatozoïdes nécessaires à la fécondation.
    Ces différences impliquent des distinctions de fonctions : la Femme a la fonction de « porter un enfant » ce que l’on peut définir par la maternité.
    De cette fonction née une différence psychologique, celle du choix. La femme a le choix de remplir sa fonction ou pas.
    Pour l’homme, le choix s’arrête à la possibilité de fécondation.
    L’homme doit avoir l’accord de la femme pour pouvoir être père. (Accord renouvelable)
    L’avortement légalisé est une extension de ce pouvoir.

    Les deux natures ne sont donc pas interchangeables. Il y a absence de réciprocité par rapport à la maternité. Tout passage d’une forme à l’autre ne peut être en définitive qu’un travestissement de la forme et une illusion de la psychologie. Le genre est une illusion construite sur la non-connaissance du lien de causalité entre l’essence d’une chose, sa manifestation et les fonctions qui en résultent.
    L’horreur de la transformation transgenre est de couper littéralement ses liens pour se retrouver dans un no man’s land irréversible.

    Dommage que les « transgenres » ne choisissent pas une transformation plus ambitieuse : passer du genre bipède au genre oiseau. Ha, s’il suffisait de vouloir voler pour qu’il nous pousse des ailes… nous n’aurions pas été obligés d’inventer l’avion !

    Libre selon l’esprit

     

  • "J’espère en tout cas qu’elle aura un jour l’ouverture d’esprit nécessaire"

    La fameuse ouverture d’esprit... la fente dans la tête des demeurés.


  • Malgré toutes ses explications, elle n’a aucune chance de convaincre qui que ce soit !
    La plupart de ces youtubeurs n’ont aucune culture générale, pas plus que les journalistes d’ailleurs...


  • Dans le même esprit ....... à cet instant ils veulent déboulonner les statues de Leopold II. Dans quelques mois sortira un film narrant la « folie meurtrière belge » au Congo (avec Ben Afleck).
    Quel timing.




  • J’espère en tout cas qu’elle aura un jour l’ouverture d’esprit nécessaire pour s’informer et remettre en question ses préjugés. Et tant que ça n’arrive pas, eh bien les gens continueront de lui expliquer qu’elle a tort.



    Si j’ai bien compris, une pigiste d’un vague média SJW qui a déjà été la risée du Web francophone est en train d’administrer une leçon de bienséance à l’auteur d’une saga traduite en 80 langues et qui a amené des dizaines de millions d’enfants et d’adolescents à la lecture ?

     

    • Oui ... Mais bon, c’est harry potter aussi, cad l’une des fictions les plus manichéennes de ses dernière années. Personnellement, je suis né en 1995, soit exactement le public cible d’Harry potter. Passé la découverte de l’univers qui était assez sympa, c’est plus que bas du plafond. Il y a les méchants qui sont très méchants et qui font de trucs de méchants (puisqu’ils sont méchants) et il y a les gentils qui sont très gentils et qui font des trucs de gentils (puisqu’ils sont gentils), le tout sur fond de méchants blond aux yeux bleus vaincus par une petit cocu, parce que bon Harry il finit quand même avec le garage à b*** de son école, c’est la honte, et il se fait prendre la meilleure fille sous le pif par son pote moche et un peu attardé, non là c’est violent.

      Bref quitte a être dans le manichéisme, je préfère le Seigneur des Anneaux, tout aussi caricatural mais au moins Aragorn et toute l’équipe, on les respecte (l’autre il finit roi avec une princesse elfe qui sacrifie son immortalité pour lui, c’est quand même pas le même niveau que jean-héros qui taro la soeur de son pote dont personne ne voulait plus trop).


  • Une fois que l’on se soumet au politiquement correct on n’est jamais assez soumis !


  • Ce qui me fait bien rire, ce sont les acteurs d’Hollywood qui s’empressent de la contredire pour pouvoir continuer à travailler dans le cinéma ! Pitoyable.

     

  • Le plus incroyable dans cet article c’est que je decouvre un site mademoizelle.com qui en terme d’audience est au fin fond de la liste et qui grace à ER va faire pendant quelques temps un mini buzz...
    Je pense qu il faudrait que ER monnaye les liens qu’ il met dans chaque article en creant une sorte de referencement comme Google.... Bon non là je plaisante qu on se rassure...
    Mais là ou je suis serieux c’est qu’aujourd hui ER est quasiment devenu incontournable en tant que site Meta politique et que ses adversaires devrait le remercier à chaque fois qu’il parle d’eux... "On" leur fait de l’audience !!!


  • #2482100
    le 12/06/2020 par lhommequiaimelafemmequiaimelhomme
    J.K. Rowling sur le banc des accusés du tribunal de la bien-pensance pour (...)

    Continuons à vivre comme on l’entend et ne plus se polluer l’esprit avec tous ces pervers qui pretendent réinventer l’humanité au gré de leurs délires.

    Revendiquons notre attachement aux valeurs qui ont façonnées l’humanité et qui lui ont permis de se multiplier et créer une multitudes de civilisation depuis plus de 200000 ans.

    Avec leurs "théories" mortifères, l’humanité disparaitrait dans un chaos total en quelques decennies.


  • Dire la vérité, ce n’est pas tenir un discours de haine.
    Je ne pense pas que ce soit « haineux » de dire ça.

    Quand tu as besoin de te justifier autant de fois et de rappeler que ton discours n’est pas haineux, d’insister dessus...c’est que tu te sens coupable de quelque chose ou bien que tu sais qu’en face, pour les avoir fréquentés, ils ont la reductio ad Bojorum facile.

    (les) femmes (...), « haïssent » les personnes trans

    Lapsus.

    (vulnérabilité face à la violence masculine)
    si vous étiez victime de discrimination à cause de votre transidentité

    Elle essaie de faire oublier son crime impardonnable en rappelant que le gros méchant de l’Histoire reste le (sale) homme blanc / hétéro / goy ... Mais quel est donc ce crime ?


    - Si le sexe n’est pas une réalité (...) alors ce que vivent réellement les femmes à travers le monde est effacé
    - le sexe est une réalité et a des conséquences sur nos vies
    - ma vie a été façonnée par le fait que je suis de sexe féminin

    Bon, je résume : elle a vécu, son expérience d’une vie de femme (elle a eu ses règles, elle a été séduite, elle a eu des orgasmes, elle a eu des enfants) qui lui a permis de comprendre que le sexe n’est pas une construction sociale mais bien un fait biologique constatable par tous (homme produire spermatozoïdes / femme produire ovules : fin de l’histoire) ... et pour ce simple rappel de ce qu’est le réel dans lequel la femme tient la place qu’elle a toujours tenue (fille, femme, mère) elle est rangée dans le camp qu’elle a toujours combattu...juste parce qu’elle a critiqué la maison-mère.

    Désolé camarade Rowlingovitch ! Tu as bien combattu le fachysme mais ton manque d’ardeur et de pureté idéologique t’envoient au Goulag et t’effacent de la photo.

    J’ai bien peur que J.K. Rowling ait eu un moment de maladresse typique d’une personne de son âge

    Le racisme anti-vieux qui répond à la "transphobie". Que c’est drôle !

    C’est purement et simplement de la transphobie.

    Alors, ça écrit cette m**** d’Henri Péteur, ça joue les donneuses de leçons politiquement correctes (l’héroïne est noire, le père fourras est homo, Ron est rouquin) et en plus elle roule pour le remain (100% stupide).

    Et pourtant, pour avoir juste souligné le réel ... elle se fait rappeler vertement que le camp du bien ne souffre pas de la critique.

    Devinette : comment les féministes et les homosexualistes peuvent-ils/elles faire bander les hommes normaux ?

    Réponse : Simple, en s’écharpant les uns les autres.

    Merci. ^^


  • Il y en a des trous du cul qui veulent refaire le monde, pensant qu’il a autre chose que le sexe féminin et masculin .Alors ils veulent inventer autre chose dans leur esprit déjanté et faire avaler toute cette merde .Un nouveau concept sorti de leur esprit fécond digne d’une maladie psychiatrique .Faut vraiment se faire chier dans la vie pour en arriver à de telles idées . .


  • Il est important, quand on discute avec des défenseurs de la théorie transgenre, de rappeler que le terme "homme" ne signifie pas mâle, dans notre langue, mais humain. L’opposer de femme est mâle, le terme homme désignant un humain ou mâle ou femme et que seulement un abus de langage fait que homme est utilisé à la place de mâle.
    C’est important puisque quand on prétend étudier un sujet, on en connaît les termes.
    De plus il faut soulever le question suivante : est-ce que la langue française est composée du masculin et du féminin ou du neutre et du féminin ?

     

  • Houlala que c’est compliqué tout ce charabia..., pour moi un homme se définit par son ADN et ses chromosomes sexuels, XY si j’ai bonne mémoire et pour une femme XX, point barre. Transgenre OK mais alors ça donne quoi...rien....à ce que je sache. On peut éternellement changer de déguisement, cela ne modifiera en rien le sexe ou genre intrinsèque, que la nature nous a offert. A nous de faire avec, ce sont les lois du Karma. Le reste c’est du bidon, de la manœuvre politicienne abêtissante, ou de la déficience mentale bien entretenue par certains pour éclater un peu plus la "famille", etc... je m’en tape le coquillard de me sentir ou pas ceci ou cela, transphobes ou pas.
    J.K Rowling est claire dans sa tête et ce qu’elle dit, c’est la vérité.


  • je suis étonné qu’une femme de sa qualité, de sa célébrité, perde son temps à tweeter sur les réseaux sociaux. Serions-nous tous des "no-life", célèbres ou pas ?


  • Tailler une pomme en forme de poire n’en fera jamais une poire et si la personne insiste pour vous le faire croire sa place est dans un asile.

     

  • Je me suis amusé il y a quelques temps à aller sur des réseaux sociaux féministes et lgbt et à participer en affirmant par exemple que le tennis devrait être mixte parce qu’il est évident que les joueuses pourrait faire jeu égal avec Federer, Nadal ou Djokovic en argumentant simplement que penser le contraire est une construction sociale, etc. En utilisant leur logique et leur novlangue on peut dire n’importe quoi sans être jamais repris. Ils ont la croyance que tout est possible tant qu’on peut l’imaginer, sans avoir besoin de se confronter au réel.

    Parce qu’elles manipulent l’émotionnel, les philosophies déconstructivistes mènent à l’aliénation.


  • Encore un autre bug dans la matrice, féminisme c/ transexualisme (une branche de l’homosexualisme) ! Je prépare les popcorn...


  • rien d’admirable , c’est une véritable conne qui "aime" les transexuels" et les soutient contre la violence des mâles (ceux qui les enc... ?)
    discours de super connasse qui arrive au bout de ses contradictions. ces gens n’aiment que leur connerie , ne vivent , jugent et ne jurent que par elle.
    encore une de ces névrosées qui se croit - mieux : se sait- géniale et aura soutenu et favorisé l’expansion satanique de cette société malsaine en dédiant son"amour" "maternel" aux pov’ pds névrosés pro-sodomie , aux pov’n égos racistes qui bavent d’usurper la place des "blancs" grâce à la collaboration conne des femelles "blanches".générations de connasses qui nous ont préparé jambes écartées , rayonnantes de connerie , jouissant de trahir , le ras-de marée de saloperies sexuoraciales déjà en oeuvre.bravo.


  • Une gauchiste qui a été l’une des plus grandes contributrice et promoteur de ces idées gauchistes de liberté (théorie du genre, LGBTQi2+E=mc2,...) et qui se dit choquée des dérives d’un système dont elle à tirée une énorme fortune et une énorme notoriété.

    De la pure hypocrisie...


  • #2482854

    Elle peut plaider la ménopause et l’oppression patriarcale pour cet écart

     

  • De plus en plus souvent je me pose cette question existentielle :
    quand va on enfin tirer la chasse pour virer toute cette merde ?

     

  • #2483182

    en permanence,
    caprices et chantages


Commentaires suivants