Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jacques Sapir : "Le souverainisme est en train de gagner la bataille culturelle"

L’économiste et analyste politique Jacques Sapir revient sur les consignes de vote données par les différents candidats défaits et autres personnalités politiques, mais aussi sur la recomposition du paysage politique français à la suite des élections présidentielles et législatives.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

La longue et difficile révolte des nations, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Macron le candidat des 9 milliardaires sionistes qui possèdent les médias "français"...

     

  • Macron patriote, américain, c’est exact.


  • Toute honte bue je vais faire mon Asselineau en insistant sur point de "détail" ; arrêtons d’employer le mot souverainisme ! La souveraineté du peuple et de la nation n’est pas un idéologie relative impliquant qu’il y aurait une alternative également légitime, c’est un idéal absolu non négociable. Les nègres marrons qui se sont battus pour leur liberté dans les plantations d’Amérique du sud n’étaient pas des "libertistes"... les maquisards de la seconde guerre mondiale n’étaient pas non plus des "souverainistes", pas plus que de Gaulle n’était "souverainiste", ils étaient des gens qui se battaient pour se libérer d’un envahisseur.
    Il ne faut pas croire que je pinaille ! Le vocabulaire que nous utilisons ainsi que la précision des termes est très important ! Nous avons à faire à une vraie guerre cognitive...le souverainisme est un mot de la novlangue...je ne pense pas que Lucien Cerise serait en désaccord avec ces propos...

     

    • L’intelligence ne vaut rien si elle n’est pas au service de la morale, la compassion et l’amour. On a pousser cet homme à avoir le pouvoir, et il va l’avoir (Pierre). On reconnait toujours les cons en cela. c’est ceux qui foncent et disent oui en toutes choses, s’en réellement prendre la hauteur de la mesure des actes qu’il vont engendrés par Leurs décisions et notamment quant cela touche directement et énergétiquement la vie de nombreuses personnes. Et Pierre me tendis un bâton, mais pourquoi me tend tu ce bâton lui-dis je ? Parce qu’il te servira à gravir ce chemin. Mais quel est ce chemin lui répondis-je ? Mais voyons, celui de toutes les vertus. Enthousiasmé, je lui rétorqua, cela me gage de ta sagesse pierre et je t’en remercie. Alors sache qu’il te servira, qu’il te grandira et ainsi tu apprendra aussi, qu’on ne donne toujours le bâton, qu’ à celui qui va se faire battre. Mais ne détournerais tu pas ainsi les expressions ? Alors Pierre lui dis, tu vois tu commence à apprendre.


  • Quand micron en appelle au patriote, il faut traduire patrie-yacht. Car c’est bien là où se trouve la patrie de ses potes Soros, Minc, BHL... Dire qu’il y a assez de corniauds pour imaginer monter dans le bateau !


  • au deuxième tour...
    je vote Louis XVII


  • Macron est le premier homme politique construit ex-nihilo à la façon "télé réalité" et autre "star academy" (qui ont servi de laboratoires). Son potentiel de (report de) voix pour le second tour doit être de 30/40% pas plus. Si MLP rassure sur l’Euro (le score d’Asselineau prouve que la sortie de l’Euro est anxiogène pour les Français) et inflexible sur la repentance, elle peut passer car le contexte n’est plus du tout le même qu’en 2002.

     

    • Marine doit effectivement absolument réaffirmer qu’on peut être Européen territorialement, tout en rejetant l’union Européenne, bref que le sentiment d’appartenir à l’Europe continentale n’est pas incompatible avec le rejet de l’Europe politique telle qu’elle est dispensée à Bruxelles.

      Insister sur sa vision d’un monde multipolaire en opposition à la globalisation.

      Enfin, elle doit prendre conscience que ce qui précipite vers le vote Macron, c’est l’épargne et les placements, ceux qui en possèdent préfèrent la continuité, même avec une possibilité de risque systémique de l’Euro, plutôt que le saut dans l’inconnu.

      C’est humain, bien avant d’être politique et c’est le point fort du système.

      Sur ce dernier point, il faudra donc lui opposer principalement la critique de la politique ultra libérale et ses dangers sociétaux, démonter la supercherie SOS racisme, détricoter la stratégie immigrationniste des mondialistes, démontrer que des superstructures financières et politiques se substituent aux états-nations, dénoncer les effets du relativisme et expliquer les réseaux transnationaux participants à la pérennité des 1% possédant 50% des richesses mondiales, véritables sources de conflits armés et idéologiques, importés désormais en France.

      Il faudra incarner cette ligne sans faillir, le pédagogique devra être consubstantiel à la dénonciation de la nocivité mortifère de l’ultralibéralisme débridé.


  • Sapir ne creuse pas assez la contre performance de Hamon qui est consubstantielle à la performance de Mélenchon et pour les besoins du système face à la montée du FN.
    Hamon est une farce, l’ancien frondeur qui a pourri le quinquennat de Hollande, propulsé candidat officiel du PS, n’avait aucune chance de l’emporter, il n’était qu’une réserve de voix pour le seul candidat utile au système pour faire gagner Macron, à savoir Mélenchon.

    Plus ce dernier montait, plus Hamon se vidait et plus Macron avait des chances de terminer premier par rapport à Le Pen.

    Quant à Fillon, le couple Hollande/Jouyet s’en est bien occupé, ayant préparé les dossiers bien avant le résultat des primaires.
    Sur ce dernier point et sans elles, Juppé aurait été président et on ne parlerait pas aujourd’hui de la fin des grands partis, qui est une vaste plaisanterie, puisque EM en est en passe de les recycler via les législatives, seule la forme change, mais le fond reste le même.

    Le bourrage d’urnes pour les primaires à la fois de la droite et de la gauche, surnommé "mouvement dégagiste" a été brillamment pensé par les loges.

    Les souverainistes ont gagné la bataille culturelle selon Sapir, mais la gauche maçonnique est toujours au pouvoir et tire les ficelles, la preuve par Macron, un type de 39 ans probablement propulsé président sans jamais avoir été élu auparavant, un coup d’état organisé créant un précédent quant à la possibilité que des futurs chefs d’états-nations, issus d’ONG ou de la société civile, soient élus pour peu qu’ils bénéficient de la logistique médiatique, numérique et financière ad hoc.

    A coté, la victoire dont parle Sapir, s’apparente à celle de Pyrrhus.


  • Je me demande comment Sapir peut trouver mr Macron intelligent
    J ai écouté tous ses discours il n y a aucune trace d intelligence
    Sincèrement, ou alors son intelligence est sa capacité à produire un discours creux, à enfiler les lieux communs comme des perles, à mentir avec naturel, ou mieux il s adapté brillamment à son public qui se doit d être inculte en politique.
    Sa chance c est l ignorance des masses, ça fait de lui l incarnation du populisme au service des puissances d argent, et une menace pour la France

     

    • Croyez moi, il est particulièrement intelligent.
      Sapir a raison.

      En revanche, il lui est arrivé de patiner lorsqu’il devait incarner un discours qu’il n’a pas écrit.
      Perso, je l’ai trouvé moyen dans les débats à plusieurs, en revanche, je pense qu’il est redoutable dans un duel et en réaction, comme on l’a vu sur Whirlpool et malgré le coup politique réussit de Marine.

      Il ne faut pas le sous estimer, c’est un précoce de la politique moderne car il en maitrise tous les codes, à commencer par celui de l’image couplée à son expertise revendiquée en matière économique.


  • Si Macron est élu, Valls revient au pouvoir !

    « Valls veut rejoindre la majorité présidentielle de Macron... sans être exclu du Parti socialiste »
    https://francais.rt.com/france/3758...

    Les candidats anti-système se font rouler dans la farine et ses derniers entrainent des millions de pauvres gens droits dans le mur en jouant sur des histoires bidon de doctrines.
    Mélenchon pourrait devenir le seul vrai candidat d’opposition de gauche à l’avenir, face à Marine s’il parvenait à faire comprendre à ces électeurs que cette élection est une question de sécurité nationale. De plus avec Marine il reste en territoire connu, alors qu’avec Macron il sera plus difficile de savoir qui dirige réellement le pays.

    Les sosionistes vous ont volés votre candidature, vengez-vous ! Faites crever politiquement parlant leur candidat.

     

    • Vous faites erreur, Corbière vient de dire tout haut ce que Mélenchon ne peut plus dire à plus de 19% des suffrages, à avoir tout sauf Le Pen.

      Donc qu’on le veuille ou non, Mélenchon votera toujours système, ce qui est tout à fait logique et compte tenue de son parcours politique et ses réseaux d’influence.

      Veuillez cesser avec le terme de sosionistes à toutes les sauces, nous avons affaire ici à un état dans l’état, ce sont les réseaux maçonniques de gauche qui sont à la manœuvre.

      La coup d’état organisé auquel on assisté, ne se décrypte pas avec une grille de lecture basée uniquement sur le sionisme, pas plus que le ralliement programmé de Valls, qui était prévisible, puisqu’ayant rendu service au système lorsqu’il a fallu perdre face à Hamon.
      Ce dernier devait remporter la primaire en dépit de toute logique, puisqu’il faisait partie des frondeurs, tout simplement pour servir de réserves de voix à Mélenchon et afin de contrôler à la baisse le score du FN.

      D’ailleurs le silence radio depuis dimanche de Montebourg, Taubira et de Piketty est éloquent, tous savaient que Hamon permettrait à Macron de terminer devant Le Pen, avec une touche de cynisme insupportable, ce revenu universel miroité afin de mieux tromper le peuple !


    • goyband

      « ce sont les réseaux maçonniques de gauche qui sont à la manœuvre. »

      Bien sûr, comme : « Attali », « Guedj », « Habib », « Haziza », « Taïeb », « Jakubowitcz », « Dray » qui sont, comme nous le savons tous, absolument pas « l’état dans l’état », et encore moins des idéologues francs-Macs de Gauche qui passaient par là par hasard.

      Pour votre culture personnelle, franc mac et sionisme, c’est en gros la même doctrine avec un but analogue depuis la phase moderne. de la franc-maçonnerie (1717-1776)

      Le « sosionisme » est un terme inventé par Alain Soral, précisément pour désigner que presque toutes les guerres et révolutions dans l’histoire ont été déclenchées sous des régimes dits : « Socialiste ! » socialisme libertaire, utopique, démocrate, international, national, ouvrier, africain, etc., et généralement tous infiltré par le « corps intermédiaire », que vous nommez « l’état dans l’état ».
      Je vous laisse le soin de deviner lequel.


  • Il n’y a pas que les partis chez les électeurs.
    Pourquoi Mr Sapir ne parle pas du vote des musulmans et autres communautés ?
    Est-ce si insignifiant que cela ?
    Pensez-vous que tous les catholiques ont votés Fillon et tous les musulmans ont votés Macron ?

     

  • L’intelligence, qualité prêté à Macron est largement supplanter par le fait qu’il soit complètement soumis au système en tant que pion servile de ce dernier.


  • Souverainisme....ou localisme ? Tout se passe comme si le système orientait ce qu’il faut nommer le peuple vers une impasse politique - soit un repli identitaire vers la terre, la décroissance et le revenu universel pour tous..alors qu’à l’inverse, les élites, elles, continueront de dominer par le privilège monétaire, le métissage d’élite et la croissance soutenue...
    le localisme pour les masses, et le mondialisme pour la France d’en haut...


Commentaires suivants