Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Japon : des robots plutôt que des immigrés

Natalité en baisse, tabou de l’immigration et pureté ethnique

Incapable de relancer sa natalité, le pays manque de bras. Mais l’immigration reste un sujet tabou, tant le mythe de la "pureté ethnique" est ancré.

 

La natalité japonaise est en berne. Avec un taux de fécondité qui stagne autour de 1,4 enfant par femme, le Japon pourrait tomber de 126 millions d’habitants aujourd’hui à 86 millions en 2060. Dans le même temps, la longévité ne cesse de s’accroître. En 2014, 13 % des Japonais avaient moins de 15 ans et 26 % plus de 65 ans. En 2035, ce sera respectivement 10 % et 33,5 %. Guère plus de la moitié des Japonais seront alors au travail et la moitié des actifs auront plus de 50 ans.

 

 

Ce niveau de fécondité n’est pas pire qu’en Allemagne et il est meilleur qu’en Corée du Sud. Mais la situation est aggravée par le fait qu’on se marie très rarement au Japon s’il n’y a pas dans le couple un emploi stable, jadis baptisé « emploi à vie » et presque toujours celui de l’homme. Or, près de la moitié des moins de 30 ans semblent avoir très peu de chances d’obtenir un jour un tel emploi. Beaucoup de ces jeunes pourraient donc ne jamais convoler. De plus, à peine 2 % des bébés naissent hors mariage (contre 52 % en France). L’âge moyen du mariage (plus de 30 ans) a reculé de cinq ans depuis le début du siècle, et celui du premier enfant d’autant.

Au Japon, 45 % des filles et 25 % des garçons de 16-25 ans ne s’intéresseraient pas à la sexualité : « Cela complique la vie et coûte trop cher »

 

Le désintérêt apparent des jeunes pour la sexualité n’arrange rien. Les sondages concordent : 45 % des filles et 25 % des garçons de 16-25 ans ne s’y intéresseraient pas ; 35 % des garçons et 45 % des filles entre 19 et 34 ans seraient encore vierges. Principale raison avancée : « Cela complique la vie et coûte trop cher. »

Cette évolution semble augurer le pire pour l’économie : baisse de la croissance potentielle parallèlement à celle de la population active ; effondrement de la consommation et de l’épargne ; pénurie et renchérissement d’une main-d’oeuvre que l’âge rendra moins productive. L’explosion des dépenses de santé et de retraite, qui absorbent déjà 42 % du budget de l’État (hors service de la dette) réduira les moyens de l’action publique.

 

À l’ombre des seniors

Le poids politique des seniors sanctuarisera ces dépenses. Déjà, les plus de 65 ans représentent 31 % du corps électoral et votent en masse. On peut craindre une résistance croissante du système politique aux changements. Les jeunes seraient démoralisés, ou enragés, de vivre dans un hospice géant dont les pensionnaires accapareront les ressources. La population au travail s’échinerait à entretenir les uns et les autres.

 

 

Dans les scénarios optimistes, le Japon vieillissant deviendra par la force des choses leader dans de nouveaux domaines très profitables : medtronique (informatique et robotique appliquées à la santé), biotechnologies, domotique, etc. Le chômage disparaîtra et les actifs seront mieux payés. Les jeunes seront mieux formés car les universités se les disputeront. Peut-être, mais en attendant, ils subissent durement l’incertitude de leur avenir, leur marginalisation dans le processus de décision et la fin de la sécurité économique dans laquelle ont vécu leurs parents.

Lire l’article entier sur alternatives-economiques.fr

Le Marché se nourrit de la misère, lire chez Kontre Kulture :

Transhumanisme et sexualité, sur E&R :

Les particularismes du Japon, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1774934

    Bonjour,
    Dans l’avenir la "pyramide" de l’âge sera un cylindre.
    De zéro à X ans.
    Donc le Japon est un pays précurseur.

     

    • #1775026

      Pensez toujours en terme de "Stratégie K" et "Stratégie r".
      Pour arriver à ce point de désintéressement il faut être "autonome" et "autosuffisant".
      — Le confort individuel.
      — Le bien-être individuel.
      — La sécurité individuelle.
      — L’autonomie individuelle.
      — L’autosuffisance individuelle.
      n’incitent pas à la procréation et est castrateur.
      C’est le syndrome (tout à fait naturel, rassurez vous) de la "Stratégie K" et la "Stratégie r".
      Ces deux stratégies (encore une fois... naturelles !) régulent naturellement une population pour éviter et la surpopulation... et l’extinction.
      Le point de départ qui enclenche ce processus (et peut s’inverser à tout moment selon les conjonctures), le point de départ, l’élément déclencheur, c’est... la mortalité infantile.
      Ces deux stratégies ne reposent que sur ce seul élément.
      On peut totalement déjouer ce mécanisme naturel —dont chaque espèce animale et végétale est soumise— en apportant, encore une fois je me répète :
      — Le confort individuel.
      — Le bien-être individuel.
      — La sécurité individuelle.
      — L’autonomie individuelle.
      — L’autosuffisance individuelle.
      Vous pourrez constater que ces éléments sont présents... dans les zoos !
      L’animal se désintéresse alors de sa partenaire et si parfois il y a une naissance (naturelle et non inséminée)... cela relève toujours du miracle.
      Cela est malheureux à dire mais la précarité incite, encourage à la procréation.
      A contrario, l’abondance et la sécurité sont castrateur.
      (Ceci n’exprime que mes propres constations et conclusions personnelles).


    • #1775066

      Drago > Serions-nous dans un vaste zoo selon vos dires ? ;-)


    • #1775111

      @Drago

      Bien raisonné ! Par contre sur deux points, vous vous trompez lamentablement.

      Le premier point : l’autosuffisance individuelle. Elle est un mythe et elle n’existe pas en réalité. Comme tout mythe, elle cache une réalité inavouable. Personne au monde ne peut s’autosuffire à moins d’accepter de retourner à un état primitif sens aucun lien social ou économique autre que celui que peut lui offrir son milieu naturel d’où sont absentes les ingérences humaines à par la sienne. Donc, Il est absurde de parler d’autosuffisance lorsqu’on vit en société, surtout dans une société comme la nôtre.
      Bien sûr, on peut croire à l’autosuffisance individuelle, mais ce n’est qu’un point de vue des possédants qui leur permet de renier l’apport des autres pour les réduire à l’état d’esclave ou à l’état animal à qui on ne se sent pas redevable comme s’il n’existe que pour nous servir ou répondre à nos besoins.

      Le deuxième point : ce sont les quatre points énumérés dans votre liste en premier, points qu’il faut voir comme des ressentis procurés par un environnement socio-économique et non pas comme des réalités tangibles. Vous pouvez constater que ces quatre points sont fédérés par le dernier point sur lequel j’avais parler en premier : l’autosuffisance qui est un mythe, un mythe non seulement trompeur dans l’apport de l’autre, il est aussi aliénant et peut alimenter des dérives pouvant mener à des catastrophes insoupçonnables. La valeur, c’est l’humain pas d’humains pas de valeur. On peut fuir l’humain, mais il finit toujours par nous rattraper dans la mort ou notre disparition si nécessaire.


  • #1774958
    le 29/07/2017 par Vladimir Vladimirovitch Poutine
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    J’adore ce pays, c’est un des modèles à suivre sur beaucoup de choses hormis les robots, cependant il est bizarre d’ailleurs que l’on n’aille pas là bas "exporter la démocratie".

     

    • #1775008
      le 29/07/2017 par Georges 4bitbol
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      Tout à fait, la "démocratie" à géométrie variable. Dommage pour le Japon de se passer de tous ces Montaigne et ces ingénieurs qui débarquent par paquets de 3000 sur les côtés européennes en un week end.
      Par contre nos merdias et nos assos gauchiasses ont omis de nous révéler les références de toutes ces universités performantes d’Afrique qui fabriquent des diplômés supérieurs et des normaliens à cadence d’élevage industriel ?
      Ah, on prend les Fronçais que pour des cons ?


    • #1775011
      le 29/07/2017 par Desguarde
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      J’adore le Japon également, mais c’est aussi un exemple à ne pas suivre pour beaucoup chose ; d’un point de vue social, moral et professionnel.


    • #1775082

      Pour ce que j’en sais, ils ont un rapport assez intense avec ce qui les passionne. Ca peut fournir un avantage spectaculaire dans certains cas et être un handicap tout aussi majeur dans d’autres.


    • #1775199

      Rappel d’une réalité quelque peu oubliée :
      Avec près de 40 000 soldats américains sur son sol, le Japon reste, encore aujourd’hui,
      un pays "occupé"...


    • #1776129

      @ Ytui :Rappel d’une réalité quelque peu oubliée :
      Avec près de 40 000 soldats américains sur son sol, le Japon reste, encore aujourd’hui,
      un pays "occupé"...

      Merci de le rappeler, il est vraiment dommageable que des personnes aimant ce pays ne soit pas au courant...
      On peut également rappeler que l’Allemagne et la Corée sont tout autant occupé militairement par les USA et qu’il y existe sûrement des Alain Soral et autre Dieudonné.


  • #1774961
    le 29/07/2017 par redsniper06
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    Comme dirait le sage ...."Le robot ça ne mange pas de pain encore moins de riz ."

     

  • #1774969

    Je me demande si c’est bon de tomber dans l’extrême inverse... Un nombre choisi et limité d’immigrés n’est pas non plus un mal pour un pays en baisse de natalité et de main d’œuvre sans tomber dans l’invasion migratoire dans un but de remplacement de population et de métissage forcé.

     

    • #1775022
      le 29/07/2017 par redsniper06
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      @ Mandark
      Hé bien !..va les loger et les faire gameler chez toi et tes propos seront justifiés !!!...


    • #1775062
      le 29/07/2017 par Mort de rire
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      La seule forme d’immigration positive et acceptables est une immigration hautement qualifiée et ethniquement proche de la population autochtone, les autres types d’immigrés ne sont qu’un poids supplémentaire pour la collectivité ou une bonne à retardement massive pour la stabilité de la société.

      En l’occurrence le Japon devrait éviter à tout prix de faire venir des étrangers sur son sol, évidemment un nombre limité de coréen ou de chinois peut être acceptable mais il ne faudrait pas en faire un système de renouvellement démographique.

      Le cas des pays Occidentaux est quelque peu différent, étant confronté à des problèmes démographiques pour ainsi dire très spécifiques il nous serait impossible de nous passer d’immigration, pour éviter la disparition progressive du monde occidental et de la race blanche il nous faut maintenir un flux constant de population similaires aux nôtres en provenance d’Europe de l’Est ou d’Amérique du Sud (Argentine, Chlili, Uruguay, etc). En tout cas l’arrêt des flux en provenance du tiers monde est un préalable essentiel à la pérennité de notre civilisation.


    • #1775252
      le 29/07/2017 par envolées_des_incultes
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      La seule immigration écologique et intelligente, c’est une immigration avec un taux négatif.
      Maintenant qu’ils ont reçu de l’instruction, la décence commande que nos chances aillent aider leurs frères développer leurs contrées au lieu de rester à zoner chez nous. Il y a tant à faire, des pays à ensemencer et verdir.
      .
      Et pour revenir à la thèse développée plus haut concernant la régulation de la natalité, je suis en désaccord. Il y a un paramètre évident à prendre en compte : le niveau d’instruction plutôt que la précarité.
      .
      Plus t’es con, plus tu ponds.
      .
      C’est une généralité. Il y a bien sûr des personnes instruites qui font des enfants mais ils sont si peu. C’est pourquoi notre "démocratie" vire à la médiocratie et devient un invivable. Si on ajoute l’immigration, on est en enfer ou pas loin ...


    • #1775296

      @Mort de rire : vous avez raison sur ces deux points.

      1. On pourrait aussi inciter les Français(es) à procréer, mettre en avant la Famille, au lieu de leur vanter les bienfaits de l’avortement, entre autres.
      Vous aurez remarqué que depuis quarante ans c’est l’inverse, merci Simone.

      2. Idem pour l’immigration. Après les "migrants" latins, Espagnols, Portugais, Italiens, et slaves, Polonais, et d’autres, qui se sont tous fondus et sont devenus français, on nous inonde de migrants "insolubles" et "indigestes". Merci les Présisansdents.

      La logique diffère selon le point de vue.


    • #1775365
      le 30/07/2017 par Francois Desvignes
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      L’immigration et l’immigré sont nos ennemis car il sont les instruments de destruction dirigés contre nous par notre ennemi : la République.

      Pour notre survie nous devons combattre tout ce que la République promeut et promouvoir tout ce qu’elle combat

      Car la république née pour notre génocide ne promeut rien ni ne combat rien d’autre que ce qui concourt à notre génocide.


  • #1774987
    le 29/07/2017 par en colère
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    je ne suis pas d’accord avec la méthode de calcul de la natalité tel qu’il est pratiqué partout dans les médiats ou les partis politiques , la démographie d’un peuple varie à travers le temps c’est la nature qui régule naturellement pour qu’on puisse vivre sur cette planète sinon on serait constament vers une fuite en avant de toujours faire plus d’enfants pour qu’il y ai assé de travailleurs pour payer ceux qui sont rentré en âge de la retraite , c’est complètement absurde comme mode de calcul car si on suit ce raisonnement la population mondiale irait croissante (c’est ce qu’elle fait actuellement) et on irait (va) droit contre le mur parce que dans ce cas à un moment donné la nature va réguler via un virus ou une guerre pour le territoire et ça va être une écatombe . En plus on vit mieux lorsqu’il y a une faire démographie tout le monde veut se barrer dans un petit patelin loin des grandes villes surpeuplées !!!


  • #1775006

    Beaucoup de japonais considèrent que la chute démographique est une bonne chose puisque le Japon est surpeuplé... on assiste simplement a un ajustement démographique.
    C’est le mythe de la "croissance" (sous-produit du "Progrès", lui même sous-produit de l’Hubris, la démesure, tant décrié par les Grecs anciens) qui consiste a penser que tout doit "croitre" sans cesse qui nous fait paniquer dès qu’il y a une contraction quelconque (ce que Michéa appelle le "complexe d’Orphée").

     

    • #1775075

      Vous constaterez que tout est fait pour que ça coute plus cher de vivre en famille que seul.
      Tout est misé alors sur "l’autonomie individuelle" et "l’autosuffisance individuelle".
      En terme clair : on a besoin de personne pour vivre. On se suffit à soi-même en tout.
      On constatera également que ce n’est pas possible pour un Africain en Afrique.
      Pourquoi ?
      Parce qu’en Afrique ils doivent se mettre à 5 ou 6 pour gagner ce que gagne 1 français seul.
      Ils se partagent ensuite en 5 ou en 6.
      Autrement dit, le gars tout seul en Afrique, sans rapidement fonder une famille ... il crève.


    • #1775114
      le 29/07/2017 par Pierre Loup
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      Le problème Tchek c’est que l’on est dans une société d’augmentation éternelle du taux de profit et de la croissance infinie mixé avec un système d’endettement usuraire ce qui fais qu’il faut obligatoirement de nouvelles générations nombreuses de travailleurs pour encaisser les coûts et le poids des générations qui vont à la retraite, du coup un problème de natalité massif comme le vie le Japon aujourd’hui mais aussi l’Occident et la Chine(à cause de sa politique enfant unique) sont des bombes a retardement et vont provoquer des catastrophes sociales d’ici 20 ou 30 ans maximum.


    • #1775116

      @Drago
      Je m’excuse, c’est pas pour vous blesser, mais vous avez utilisé des rapports qui rendent votre commentaire plus que vaporeux.....Relisez-vous, vous comprendrez ce que je veux dire. Enfin....j’espère pour vous.


    • #1775963

      Je vis au Japon depuis dix ans et je n’ai jamais entendu qui que ce soit se satisfaire de la baisse de natalite du pays. Il n’en resulte que des problemes et une grande inquietude quant a l’avenir. Les gens savent aussi pertinemment qu’un robot c’est surtout deprimant.


  • #1775058

    "Cela complique la vie et coûte trop cher."

    J’ai pas compris cette phrase, il faut payer pour baiser au japon ??

     

    • #1775158

      Je ne sais pas si les repondants parlaient simplement de sexe ou du risque de grossesse (le taux d’utilisation de contraceptifs est tres tres bas au Japon), mais vivant au Japon je dirais qu’il est bien connu que les jeunes Japonaises "pompent" pas mal a leur mec. En gros, si tu veux sortir avec une fille il faut t’appreter a bien casquer. Et mieux est la fille, plus ca coute cher.
      Enfin bien sur il existe des exceptions, mais globalement c’est beaucoup plus vrai qu’en France, je trouve.


    • #1775162

      Entretenir des relations sociales coutent cher, oui. Au Japon comme ailleurs. Et sans ça, tu ne baises pas.


  • #1775076

    Et ? C’est grave ? Un peuple qui s’autorégule... c’est sûr, on peut rire dans nos contrées, où la morale se résume à du cul du cul du cul du cul, ça risque pas de nous arriver... ah bah ça tombe bien, la GPA, il semble que le Japon ne soit pas trop concerné comme quoi... Sincèrement, si on doit ne retenir qu’un seul peuple parmi les peuples "occidentalisés" (càd basé sur un raisonnement selon des idéologies libérales et démocratiques), c’est bien celui des japonais. Ils ont conservé une certaine droiture, que n’a plus depuis longtemps l’Occident... Et je ne m’en fais vraiment pas pour eux. Dans 1000 ans vous verrez, on parlera des japonais. Des américains ou des français, beaucoup moins sûr.

     

    • #1775355

      J’ai vécu et travaillé deux ans au Japon, et appris leur langue (très facile à parler parce qu’il n’y a pratiquement pas d’accords ni de déclinaisons ni de pluriels. Mais très difficile à écrire, hélas.).
      En fait, comme le japonais est très responsable, il ne se marie pas et n’a pas d’enfants s’il n’a pas une situation stable. Ce n’est pas comme certaines autres ethnies qui pondent des gamins à tour de bras sans avoir les moyens de les entretenir en laissant à d’autres le soin de payer. Le japonais à une fierté qui vient de loin et ne se permettrait jamais cela.
      Ceci dit, ils ne voient pas la dénatalité et la baisse de la population comme une catastrophe.
      Le niveau de la population s’adaptera aux nouvelles conditions et c’est tout.


  • #1775113

    Peu d’immigration, tabou et différenciation du gaïjin dans la société.....et une criminalité au raz des pâquerettes. Voilà, voilà.....


  • #1775128

    En attendant les robots ne les empêchent pas de figurer dans le top 5 des suicidés dans le monde.. Make love brothers and sisters.. Make love....

     

  • #1775298
    le 30/07/2017 par yéti déporté au Benêtland
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    Mais un jour,
    Un généticien japonais inventa l’Élixir de Jouvence.
    Alors le Titan Prométhée,
    Offrit les dents de sabre,
    Qui avaient tant manqué à l’avorton de La Nature,
    Aliéné dans la conscience de Soi,
    Et du Temps.

     

    • #1775379

      Societe debilisante, en manque de repere, ou les immigres Nepalais et Bengladeshi sont bien commodes : travail de nuit seulement, ou hors zone centrale (7eleven, taxi, ...etc), la ou le Chinois/Korean a droit a plus de visibilite (equipe de nettoyage...agent quelconque, car la promotion est reserve au pure "Japonnais") !
      Le code vestimentaire est tellement rigide, decrete par le Gouvernement pour certaines derogations !
      La vie sociale et un melange d’hypocrisie, de fausse politesse, et de manque total de spontaniete, ce qui ne les empeche pas de paraitre aimable (limite par les clous) !
      Le Japon est tres proche du crash, malgres la robustesse des infrastructures, par manque total de flexibilite (a par la mafia qui gere tel Pigale/Barbes, les nuits tristes japonnaise, par quelques prostitues nigeriennes ou moldaves). Le robot, est probablement moins laid !


  • #1775367
    le 30/07/2017 par Francois Desvignes
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    Le japon est le laboratoire et le pendant de l’avortement de masse.

    L’avortement de masse a été promu pour notre destruction.
    La jouissance sans procréation également
    Et l’euthanasie de masse est le troisième volet du triptyque.

    Ce que le japon fera demain avec ses vieux, (l’euthanasie de masse), le monde nouveau l’imitera : en masse.

    Aussitôt que les vieux ne seront plus productifs, ils seront piqués : comme les toutous grabataires.

    Vous vous souvenez de soleil vert ?

    Eh bien, c’est ce qui va se passer : nous préfèrerons mourir piqués à un "âge raisonnable" que voler le pain de nos enfants dans une survie douloureuse d epauvreté et infamante, remplie d’infirmités et d’humiliations.

    Les vieux demanderont à mourir.

    Et l’industrie de l’euthanasie aura son code siret et sera côtée en bourse.

    Voilà ce que signifie l’expérience "japonaise".

     

    • #1775435

      La logique de la rentabilité dans un monde en faillite économique et morale nous amènera a ces actions extrêmes. Voyons le travail des mentalités depuis 50 ans , 100 ans sur divers sujets.
      Encore une fois c est la dette qui est responsable, bien que la Banque du Japon ait fixer ses taux directeur a 0 a vie et finance l état a taux 0.
      C est au moins l avantage d une zone économique contrôlée, elle ne dépend pas du chantage de préteur étranger.


  • #1775451
    le 30/07/2017 par Atos, Portos, et Aramis
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    Ces japonais veulent le beurre et l’argent du beurre. Ca ne marche pas comme ca ... Tout le monde souhaite vivre dignement, japonais comme Sud-Est asiatiques...


  • #1775478
    le 30/07/2017 par Pat’triote
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    Et les 250% de dette publique du Japon, on en parle ou pas ?

     

    • #1775934
      le 31/07/2017 par Desguarde
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      La quasi totalité de la dette japonaise est possédé par .... les japonais. Ce qui en fait un créancier plus amicale que si la dette était possédé par des étrangers.


    • #1776044
      le 31/07/2017 par Pat’triote
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      @ Desguarde

      En quoi un créancier plus "amical" est-il davantage solvable ? La dette japonaise est entièrement financée par les japonais. Que se passera t-il dans 10 ans lorsque les japonais n’auront plus les moyens de racheter leur propre dette ? Ils seront obligés de la financer par l’emprunt privé, et avec 250% de dette je vous laisse imaginer les taux d’intérêt !

      Tenez, un petit exemple valant toujours mieux qu’un long discours :

      http://www.businessbourse.com/2017/...


    • #1776324
      le 31/07/2017 par Desguarde
      Japon : des robots plutôt que des immigrés

      Mon but n’était pas de minimiser leur immense dette publique, mais de mettre les choses un peu plus en perspective comparé à des pays endettés à environ 100% mais pour qui la dette est détenu par des puissances étrangères.

      Et plus amicale, c’est un fait, car la mentalité japonaise sur ces critères est très différentes des nôtres ; les heures sup non payés pour favoriser la pérennité de l’entreprise, les femmes qui se retirent de la vie active pour favoriser l’emploi des hommes.

      Je ne dis pas non plus que tout va bien au Japon car leur avenir est plutôt sombre et je ne partage pas les avis des commentaires qui disent que le Japon à le droit de réguler sa population. La chute sera tellement brutale durant les 50 prochaines années, que le peu de population active à ce moment, ne pourra sans doute pas supporter le poids d’un pays âgé.


  • #1776150

    donc dans 120 ans il n’y aura plus que des robots


  • #1776194
    le 31/07/2017 par Le petit chomiste
    Japon : des robots plutôt que des immigrés

    En France, l’on est pour l’immigration qui alimentera la horde de chômeurs, plutôt que pour des robots qui seraient fabriqués dans nos usines et fourniraient du boulot !!!

    C’est ce que nous appelons La Mondialisation, et que l’ oligarchie dominante affirme inéluctable et interdit tout débat sur le sujet !!


Commentaires suivants