Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Claude Trichet, banquier : "L’euro est un succès"

La solution aux problèmes de l’euro ? Encore plus d’euro !

« Notre pays a des problèmes évidents, principalement concentrés sur le chômage, celui des jeunes particulièrement. Et on peut notamment expliquer cela par des dépenses publiques trop importantes par rapport à notre PIB »

Incorrigible, l’ancien patron de la BCE (Banque centrale européenne) recommande aux Français de faire plus d’efforts sur les « dépenses publiques », dont le montant trop important serait une des causes du chômage de masse. Traduction : moins de social, moins de solidarité, moins de santé, pour plus de profits. Et pas forcément plus d’emplois, on l’a vu. C’est bien un banquier qui parle, pas un citoyen de base.

« Il faut réduire les dépenses publiques en fonction du PIB. Ce qu’on appelle l’austérité pour moi c’est la bonne gestion. Les Allemands ont pratiqué une bonne gestion sur une durée longue depuis la création de l’euro. Ils ont eu des tas de problèmes liés à la réunification, aujourd’hui ils ont le plein-emploi. Et parce qu’ils l’ont, les gens sont dans une situation qu’ils ne considèrent pas mauvaise. »

 

Las, le journal Les Échos indique qu’« un salarié allemand sur quatre a un bas salaire, contre un sur dix en France » [1]. Le miracle allemand a donc un coût caché, celui de la paupérisation des bénéficiaires du « plein-emploi », selon l’expression de Trichet, complètement hors-sol.

Ce positionnement n’a rien d’étonnant. Trichet est un pur produit de la nomenklatura française : Mines, Sciences Po, ENA, une tête faite pour l’élite et par l’élite mais pas pour les gens. Ce membre du Siècle a été le dircab de Balladur – l’homme de la découpe des groupes publics au bénéfice de ses amis du « noyau dur » du capitalisme français –, directeur du Trésor puis de la Banque de France, blanchi dans l’affaire du Crédit Lyonnais (devenue LCL), la banque publique qui creusera un déficit de la taille d’un trou noir (15 milliards d’euros !) que les Français combleront avec de l’argent bien réel. Et c’est ce même Trichet qui vient nous donner des leçons de « bonne gestion ».

« Encore une fois, l’euro est un succès... Donc ne cherchons pas des boucs émissaires, réformons en France ! »

Sa solution est de « donner plus de pouvoir au Parlement européen », « renforcer le gouvernement de la zone euro » et « créer un ministre des Finances de la zone euro ». Transférer encore plus de souveraineté de la France à l’oligarchie européenne.

 

 

On a vu le résultat : chômage européen massif (16 millions de sans emploi dans la zone euro), frontières ouvertes aux migrants et au dollar, paupérisation et insécurité grandissantes. À l’opposé, les profits des vrais bénéficiaires de l’euro, à savoir les grands groupes économiques, n’ont jamais été aussi élevés. Pour le premier semestre 2016, alors qu’on nous bassine avec la croissance à 1% et quelques, 38 entreprises du CAC40 ont dégagé 42 milliards de profits, soit une hausse de 11% par rapport au semestre précédent.
Trichet ne travaille donc pas pour les classes moyennes, mais bien pour l’hyperclasse.

Notes

[1] S’il n’est pas étonnant de trouver le plus grand nombre de ces bas salaires en Lettonie (25,5 %), en Roumanie (24,4 %) ou en Pologne (23,6 %), leur forte proportion est plus inattendue en Allemagne (22,5 %), au Royaume-Uni (21,3 %), en Irlande (21,6 %), et même aux Pays-Bas (18,5 %).

Comprendre la finance qui nous dirige, avec Kontre Kulture :

Trichet, la BCE et l’euro, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’absence d’imagination dans le mensonge de tous ces types est sidérante. Il est vrai que tant que cela marche auprès des idiots - et cela marche encore - pourquoi se priver ? Le seul moyen d’en sortir est de détruire leurs pauvres arguments en les remettant en cause directement. Ce que vous et d’autres sites font très bien d’ailleurs. L’élection US le montre : les choses peuvent bouger. Nous avons vécu la première élection durant laquelle la machine de propagande a tourné à vide. Et quand les choses bougent, si l’édifice est pourri, cela peut évoluer très vite. Prochaine étape : la charge de la brigade légère socialiste face à l’artillerie de la réalité. En espérant que peu en réchappent.


  • Le succès de l’euro prolonge le succès du Deutsche Mark c’est à dire le succès de l’Allemagne - aux dépens d’abord de la France pour laquelle cette monnaie est trop forte . Adieu les 20 (!) "dévaluations compétitives" que la France a connu au XXème siècle...


  • L’austérité selon Mr Trichet ,c’est la bonne gestion .J’avais jamais entendu pareil connerie .Mais de la part d’un banquier,c’est normal.


  • Toujours cette putain de comparaison avec l’Allemagne. L’euro est la monaie allemande.
    Créer une dictature européenne.


  • #1642232

    S’appeler Trichet et avoir été patron de la BCE, c’est une synthèse !

     

  • Jean-Claude comment déjà ?!


  • " Les États-Unis ne se sont pas construit en un jour "

    Pas besoin d’aller beaucoup plus loin pour démontrer leur rejet de la Nation française.
    Dire que ce mec a été en charge de la Banque de France, ancien de l’ENA et tout le bataclan...l’Etat forme ses propres fossoyeurs le contribuable paye à les former...


  • #1642256

    Et oui le dogme de l’Euro , normal , elle ne bénéficie qu’à ceux
    qui le défende mais les peuples n’ont pas leur mot à dire .

    Les Patriotes , souverainistes ne sont d’accord :

    http://www.frontnational.com/videos...

     

  • #1642416

    L’usure ce concept breton...


  • Alain Bashung à la toute fin vidéo... "y’a du avoir des fuites" :D


  • Si un jour il y avait des martiens qui seraient prêts à travailler à 2 centimes d’euro de l’heure, le système capitaliste irait immédiatement les faire travailler à notre détriment. Ils ont créé l’euro pour mieux nous rendre esclave. Une des mesures phares, le fait que chaque état est dans l’obligation d’aller sur les marchés pour emprunter. Quand vous savez qu’en plus vous avez des gens qui sont chargés de dire si votre pays est
    bien géré ou mal géré (en vous donnant une note) et que vous payez des intérêts en fonction de cette note. Que ces personnes dépendent des banques ou lobbies. Le dindon de la farce c’est vous et moi à qui on fait supporter la charge des intérêts. Alors qu’il suffisait de faire un emprunt auprès des français pour financer des projets
    d’avenir. Mais comme le reste la finance s’est mondialisée et nous en sommes les premières victimes. De plus quand vous avez des responsables politiques qui gèrent le pays à la petite semaine, qui emprunte encore et encore. Qui va payer au final cette gabegie si toutefois on peut se demander si elle sera remboursée un jour.


  • Gros ananas le Trichet !


  • #1642619

    L’euro sera un succès, et personne, je dit bien personne, ne pourra l’en empêcher.


  • #1642621

    Mais il a raison ce bon M. Trichet, l’euro est un succès pour la minorité de crapules qui en profite, sur le dos des peuples qui suent sang et eau pour les enrichir, en s’appauvrissant un peu plus tous les jours.

    La solution est élémentaire : sortie de l’UE, ce machin US, sortie de l’Euro, et sortie de l’OTAN autre machin US.


  • #1642716

    L’euro n’est ni un échec, ni un succès : c’est une escroquerie, et comme dans toute escroquerie, il y a un gagnant et un perdant : le gagnant, c’est le système financier, et le perdant, c’est le peuple.
    Celui qui croit que l’euro est né d’un esprit altruiste est d’une naïveté affligeante.
    L’euro est une belle arnaque élaborée par la finance pour mieux exploiter le peuple et s’accaparer ses richesses. La preuve, c’est que, depuis l’euro, les riches sont de plus en plus riches, et les pauvres sont de plus en plus nombreux...


  • Comment peut-on écouter de tels manipulateurs qui, comme leurs amis politiciens, prônent l’austérité alors qu’ils vivent comme des nababs ? À quand la fin de cette mascarade et la désertion des bureaux de vote ?


  • Ce qu’il ne dit pas, c’est qu’en allemagne c’est beaucoup de petit contrat à 400 euros et que ces employés en question ne cotisent même pas pour leur retraitre et leur chomage. En gros ils sont dans une situation pire que nous et que ce sont les grandes entreprises qui s’en mettent plein les poches, car ils ne payent pas de charges patronales. Donc en conclusion, faut arrêter de nous prendre pour des cons !!!


  • #1643018

    @TR3B51 le 13/01 à 21h07

    Le FN ne veux pas sortir de l’Euro..... ?

    Ont vous a reconnu UPR , toujours avec vos salades sur le FN ,
    ce n’est pas parce que vous promenez ces mensonges répétés
    sur tous les sites que vous êtes plus crédibles .

    Votre haine maladive vous a exclu d’elle même....


  • #1643056

    Trichet… tout un programme.
    On ne pourra pas dire que nous n’étions pas prévenus par ce signe farceur.


  • #1643409

    L’€ un succès... !?!ça dépend pour qui.Pour le système,la finance,les actionnaires,les nantis,les spéculateurs...c’est l’aubaine,le braquage légal du siècle !!Pour les autres,artisans,ouvriers,smicards,petits patrons,retraités,etc...c’est l’arnaque,la banqueroute !!Les chiffres sont là pour le prouver ;depuis l’€,les riches sont encore plus riches et plus nombreux,alors que les pauvres sont encore plus pauvres et eux aussi,malheureusement plus nombreux !!Ce constat fait,il est évident que pour ce nantis,l’€ est un succès...


  • #1643932

    Banquier qui parle, bouche qui ment.

    L’euro est une catastrophe. La monnaie euro a perdu plus de 1/3 de sa valeur en moins de 10 ans. C’est sans doute le plus grand fiasco monétaire de l’histoire.
    A tel point que dans certains cercles l’euro est appelé « la monnaie Titanic » car elle n’a pas finit de couler.

    C’est un succès pour qui ? pour les usa et d’autres pays. Les importateurs de produits européens se frottent les mains, les touristes peut-être aussi.
    Il faudrait voir plus profondément qui sont les grands gagnants, si cet escroc est aussi enthousiaste c’est qu’il a dû se faire des gros bonus.


Commentaires suivants