Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Luc Mélenchon rentre dans la gueule de Bernard Cazeneuve

Cogner un socialiste à terre, ou le combat de MMA de la semaine

On sent que la semaine commerciale de l’entre-deux tours « Mélenchon » est terminée. Après avoir servi le Système en grattant quelques points à Marine Le Pen au premier tour des présidentielles, il n’a pas appelé clairement à voter – en contradiction avec sa logique antilibérale – contre elle au second tour. Depuis, Mélenchon a perdu sa bulle magnétique de protection médiatique. Aujourd’hui, c’est l’halali.

 

Il est désormais attaqué de toutes parts par un Parti Unique (LREM plus des transfuges LR et PS) qui a besoin d’une majorité à la Chambre des députés. Même le très gauchisant et très mélenchonniste Guillaume Meurice s’y met, appliquant les consignes du Système à la lettre.

 

 

Bernard Cazeneuve ressort lui d’entre les morts pour jeter à la face du leader de la France insoumise des expressions qui dépassent la retenue qui sied à un ex-Premier ministre. Dire que ce type-là qui perd son sang-froid à la première pique verbale a été en charge de la protection des Français... Malgré les 250 morts des attentats, Cazeneuve continue à donner des leçons de bonne et de mauvaise conduite politique. Un cas étrange d’auto-aveuglement.

« Jean-Luc Mélenchon a sans doute gagné le premier prix de l’outrance à l’occasion du dernier dîner organisé par l’alliance bolivarienne, et s’en est trouvé grisé. On ne peut pas lui en vouloir, c’est tellement narcissisant. [...] Son discours de haine, ses accusations abjectes à mon encontre, montrent que dans sa dérive politique et morale Jean-Luc Mélenchon ne s’interdit plus rien. Sa violence, ses insultes ne m’impressionnent pas. Elles apportent la démonstration de ce qu’il est vraiment. »

Dernière figure de proue d’un socialisme dévoyé et pourrissant, Cazeneuve se permet, au milieu du naufrage, de distiller ses conseils de bonne navigation. On sent qu’il essaye de gagner des points du côté de Macron :

« Moi, plus modestement, je considère que de ne pas avoir appelé clairement à voter pour le candidat républicain contre Marine Le Pen est une faute politique et morale et je le répèterai inlassablement. Si d’ailleurs Mélenchon voulait battre l’extrême droite c’est contre Ravier, son candidat, qu’il se présenterait à Marseille et non contre le socialiste (Patrick) Mennucci. »

Mais qu’a donc bien pu dire Mélenchon sur Cazeneuve pour le faire sortir de ses gonds à ce point ? Il est vrai que le mercredi 24 mai 2017, le Bolivarien de la 4e circonscription de Marseille balançait ça :

« Ce type ose la ramener avec son costume de bedeau. Oui le bedeau du capital et de ce gouvernement ! Qui est-ce qui a tué Rémi Fraisse sauf erreur ? C’est pas moi non ? Pourtant c’est à moi que cet homme ose venir dire, ce génie, que je n’ai pas su prendre mes distances avec le Front national. »

Mélenchon fustigeait alors les « antifascistes d’opérette » :

« Monsieur Cazeneuve, t’étais où toi la dernière fois, quand je suis allé à Hénin Beaumont ? T’étais caché sous quelle pierre, dans quel fossé ? [...] Il était où, ils étaient où toute cette bande ? »

Ce à quoi il s’est à lui-même répondu, fidèle à sa technique oratoire :

« Tous chez eux ! Ils ont organisé le piège de cette manière-là : au deuxième tour, ils amènent le monstre et ils vous disent : “Vous allez quand même pas voter pour le monstre”, donc vous devez voter pour n’importe qui, une table, une chaise, Macron, n’importe quoi. »

Une réplique véhémente à la tribune publiée le 1er mai dans Libération, où Cazeneuve jugeait que l’appel ambigu de Mélenchon avant le second tour constituait une « impardonnable faute morale ».

Sur les forces qui gouvernent monsieur Cazeneuve et ses amis,
lire chez Kontre Kulture

 

Bernard Cazeneuve, l’employé du CRIF, voir sur E&R :

Jean-Luc Mélenchon contre le CRIF, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les Mélenchonistes n’auraient pas voté pour le FN au 1er tour de toute façon, d’ailleurs au 2ème tour cela s’est vérifié, pourquoi cette mauvaise foi ? Soyez juste car votre crédibilité sera remise en cause, évitez de prendre parti et soyeZ impartial, ce que vous ne faites pas ici. Je sais comme d’habitude lorsque le commentaire ne vous convient pas il n’est pas publié, mais cela n’est pas grave en soi, l’essentiel c’est que je vous le fais savoir, et je suis certaine que d’autres personnes comme moi qui pensent autrement sont censurées et viendra le jour ou vous recevrez un retour de bâton, pour manque d’impartialité.

     

    • @Anonyme
      Ton commentaire est bien passé camarade ?!...mais revenons à nos moutons et c’est le cas de le dire ..les Mélenchonistes ne voteront jamais pour le F.N c’est certain car la gauchiasse (P.C, C.G.T, extrême gauche, bobos écolos, punks à chien et j’en passe...) s’est fait bourrer le mou depuis moult années pour penser que le F.N est un parti facho...mais Mélenchon le franc maçon n’est qu’un leurre, un social traître, un magouilleur démago qui essaie de canaliser la colère du peuple contre cette oligarchie corrompue et qui par le fait en racolant l’exaspération des français fait le jeu du système et brise le vote F.N qui est le seul vote utile à l’heure actuelle pour sortir de ce chaos annoncé et programmé !!! ...
      Cordialement.


    • Pourquoi Mélanchon, qui pourrait avoir une CENTAINE de députés à la Proportionnelle, ne dénonce-y-il pas l’escroquerie du scrutin majoritaire à deux tours qui va lui en apporter une VINGTAINE ? Il semble préférer perdre que d’être accusé de "faire le jeu du FN" .


    • Penser autrement n’est pas un crime. Par contre il faut déjà s’assurer de penser tout court, et ainsi s’éviter par exemple des lapalissades du style " Les Mélenchonistes n’auraient pas voté pour le FN au 1er tour de toute façon ". En effet, sans quoi il eût été difficile de les qualifier de mélenchonistes ! :-) Cependant, il ne faut jamais dire jamais et continuer d’œuvrer en essayant de montrer les contradictions de tel ou tel, en triant le bon grain de l’ivraie et en s’efforçant de ne pas tout rejeter en bloc de manière outrancière car c’est se rendre à soi-même le travail de persuasion plus difficile.


    • Bonjour

      C’est faux .Avant que Mélenchon ne " lance" "les insoumis". Lol les "Mélanchonistes" ( du moins une partie d’entre eux) étaient prêt à voter Marine au 1er tour
      Mélenchon, était bien la pour faire "barrage" et drainer une partie qui allait voter FN. Pas de gaieté de coeur admettons .Cela leur à donné bonne conscience de voter Mélenchon. Ils sont responsables (en partie) de la victoire de Macron .J’en ai vu passé des Personne, voulant voter Lepen, qui ont changé d’idée et préféré Mélenchon .C’est leur droit. Toutefois ,Ils portent une part de responsabilité .Mélenchon insoumis ?? Il fallait quand même le faire !!..
      Bon. Il a osé , cela a marché. Maintenant pour le pouvoir, il doit rentrer à la niche on le ressortira la prochaine fois .S’il est encore frais, sous une autre étiquette ..


    • On ne comprend pas. Qu’est-ce qui est faux @Alix ? À qui vous adressez-vous ?


  • LREM va sans doute avoir la majorité absolue à l’Assemblée grâce à l’escroquerie du scrutin majoritaire à deux tours : le FN aura peut-être entre 10 et 15 députés alors qu’il en aurait 200 à la proportionnelle . Quant à Méluche il pourrait en obtenir 20-25, ce qui prouve qu’il est moins "maudit" que Marine - il en aurait 100 à la proportionnelle... Macron et sa bande de voyous : " votez pour nous ou ce sera le chaos "fasciste" !


  • #1734089

    Les loups finiront pas se dévorer entre eux et vous n’aurez rien à faire...

     

    • #1734281

      Cela me semble inévitable, et en même temps, la question pertinente serait : est ce qu’il se boufferons entres eux sans finir par rendre la planète inhabitable ou du moins difficilement viable, c’est un peu moins certain.
      Et de ce point de vue, vaut mieux qu’ils se battent sans trop foutre la merde pour laisser un contexte à peu près viable pour les moutons qui eux, veulent vivre en paix.


  • #1734101

    Les sérieux Franc macs perdent leur sang froid ?! Bah , c’est l’affaire d’une semaine , après TOUT rentrera dans l’ordre ( enfin LEUR ordre ) !


  • " Celui dont la priorité absolue n’est pas de lutter contre le FN est un fasciste à pendre "


  • Humour !.....Quoique !..........Le Père Soubise fait partie de la trilogie légendaire du Compagnonnage avec le roi "Salomon" et Maître Jacques. Ils auraient pu exister lors de la construction, du premier temple de Jérusalem, dit temple du roi Salomon de 959 à 951 av. J. C.

    Salomon aurait entrepris la construction du temple de Jérusalem, aidé par un « maître d’œuvre » nommé Hiram. Aucune trace du temple et du palais du roi Salomon n’a été trouvée.

    L’existence de Maître Jacques, l’architecte et du Père Soubise, moine constructeur, peut se situer à d’autres époques : ils auraient pu débarquer en Provence avec les « saintes Marie » ou plus vraisemblablement lors des guerres de religion et de la scission du compagnonnage, en 1401, pendant la construction des tours de la cathédrale d’Orléans.

    Là aussi les dates sont sujettes à caution ; il semble que cette légende s’appuie sur des faits historiques plus tardifs, à savoir la scission entre compagnons catholiques et protestants et la destruction par ces derniers de la flèche de la cathédrale d’Orléans. En 1568, dans la nuit du 23 au 24 mars, les protestants pillent la cathédrale d’Orléans ; les quatre piliers de la croisée sont minés et leur chute entraîne l’écroulement de presque toute l’église qui sera reconstruite à partir de 1601.

    Les trois fondateurs : il est probable que lors de cette scission, les différentes sociétés de Compagnonnage se sont rangées sous les bannières de Salomon, Maître Jacques et Soubise.

    Du Père Soubise qui devait être le maître d’œuvre, les compagnons passants charpentiers.
    De Maître Jacques, qui devait être l’architecte : les compagnons passants tailleurs de pierre, dits loups-garous, les menuisiers et serruriers dits devoirants (dévorants) ou encore chiens.
    Du Roi Salomon pour le Devoir de liberté : les tailleurs de pierre, appelés compagnons étrangers, compagnons libertins ou loups ; les charpentiers dits indiens ; les menuisiers et serruriers dits gavots......et ........."c’est bien cela la FRANCE DE SOUBISE" ! ni "francs" ni "maçons" !

     

  • @ redsniper06
    Hé bien non !
    j’ai voté pour Mélanchon au 1er tour et ensuite pour faire barrage républicain( comme ils disent ) pour Marine Lepen !
    on a beau être relativement chiens !
    on appartient pas forcément à Pavlov !


  • Le Parti broie toutes les opposition, légère ou forte. Mélanchon n’a pas strictement obéis, il faut le ramener dans les clous ou le détruire.

     

    • @ Eric

      Je m’adresse à anonyme .Il pense que de toute les façons, ceux qui ont voté Mélenchon n’auraient pas voté FN

      AMHA, ils l’auraient fait .Mélenchon leur à tendu une perche pour rester " digne " ou " de gauche" tout en étant insoumis .
      C’était plus confortable pour eux psychologiquement , de voter Mélenchon que Marine .Cela avait l’air tout aussi " patriote "

      Mais, sans "les insoumis" ils auraient voté FN