Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean Robin/Jean-Pierre Petit : l’histoire d’une arnaque !

Il fallait absolument mettre en lumière les agissements de Jean Robin sur son comportement dégueulasse envers un septuagénaire (75 ans !).

Pour ma part c’est plus que de l’abus de confiance ; on est plutôt dans l’abus de faiblesse, l’arnaque, le chantage et la manipulation des lecteurs et clients au moyen de fausses déclarations… un feu d’artifice de douceurs pour le Robin des bois des médias, le redresseur de torts qui abuse et vole les vieilles gens pour redistribuer dans sa poche…

Voici, ci-dessous, l’histoire que nous raconte le brillant physicien, et non des moindres, Jean-Pierre Petit (photo ci-dessus) lors de sa collaboration avec Jean Robin qui a eu l’idée de sortir un DvD d’entretiens.

Avouez que c’est pour le moins cocasse pour celui qui traita Alain Soral de voleur de livre ! Le même ROBIN qui s’arroge le droit de critiquer l’Islam à tout bout de champ !

Nous exigeons de lui qu’il redistribue la totalité des gains (vente des DvD…) à l’association de Jean Pierre Petit, à moins qu’il ne choisisse de traîner cette casserole très longtemps, car nous serons là pour le rappeler à tous.

Voici le texte de Jean-Pierre Petit, directement disponible sur son propre site ICI

25 février 2012 - 7 mars 2012. Réponse à Jean Robin.

Depuis quelques jours, je reçois de nombreux messages de lecteurs me demandant la raison de la suppression, le 15 février 2012, de l’accès aux 3 vidéos, toutes consacrées au sujet d’ITER, où j’ai été interviewé, en ligne sur le site d’Enquête et Débat. Jean Robin a ensuite mis en ligne sur ce site , le 20 février 2012, un texte intitulé « Précisions sur Jean-Pierre Petit », où je suis, entre autres, qualifié de « menteur ».

7 mars 2012 : Cette page a plongé dans les oubliettes de l’actualité d’Enquête et Débat. Voici comment y accéder, lire les commentaires et éventuellement en poster un autre : http://www.enquete-debat.fr/archive...

Par contre, l’icône conduisant à une page incitant les lecteurs d’Enquête et Débat à acheter les DvD de Jean-Pierre Petit est toujours en bonne place, sur la page d’accueil (50 euros par coffret de trois), alors que le pourcentage convenu (3 euros par DvD vendus) ne parvient plus à l’association Savoir sans Frontières, comme cela avait été convenu. Et cela depuis juillet 2011.

Abus de confiance.

Je n’ai personnellement nul besoin de la « publicité » que jean Robin prétend me faire, à travers ces interviews et je souhaiterais qu’ils soient immédiatement retirés et effacés. Il ne vend plus ces DvD qu’à son profit exclusif. Des lecteurs m’interrogent sur les raisons de cet acharnement, lisible dans la page citée plus haut.

Je n’avais pas jugé utile de porter sur la place publique nos différends, ayant en ce moment des travaux urgents à boucler et bien d’autres sujets plus importants sur lesquels concentrer mon attention. Je m’étais contenté d’indiquer sur mon site, sans en donner la raison, que je ne serais pas présent à la Foire du Livre, à Paris, les 16-17-18 mars 2012 et que je ne suis pour rien dans la supression d’accès aux vidéos, opérée par Jean Robin le 15 février 2012.

Mais les allégations mensongères de Jean Robin me contraignent à apporter une réponse. Dans son article, Jean Robin écrit « Reprenons l’historique ». Voici le véritable historique.

Prise de contact :

Jean Robin me contacte en mai 2011 et me sollicite pour une interview sur le thème de la « liberté d’expression ». Avant cela, je ne connaissais ni son site, ni sa maison d’édition, ni sa personne. En regardant son site, l’idée de « donner la parole aux gens et d’organiser des dialogues/débats sans tabous » me parait intéressante. J’accède donc à sa demande d’interview et il passe chez moi le week-end du 21-22 mai 2011, durant lequel, nous avons enregistrons 5 heures d’interview.

Avant sa venue chez moi, il n’est nullement question de vente. A mon domicile, Jean Robin exprime son souhait de commercialiser ces interviews. Personnellement, de toute ma vie, je n’ai jamais vendu une seule interview ! Mais, songeant aux difficultés que peuvent rencontrer des petits médias indépendants, je décide d’accepter que Robin puisse gagner quelque argent en vendant ces interviews sous forme de DVD, ceci dans le but de l’aider. Nous concluons donc un accord selon lequel, je ne touche personnellement pas un seul centime dans cette opération, mais où 3 euros par DvD vendu (vendu directement par Enquête et Débat, sans intermédiaire, au prix de 20 euros, plus les frais de port) devront être versés à l’association Savoir Sans Frontières.

Première « réussite » :

La vente du premier coffret (DvD 1-2-3) est lancée et j’en fais, à la demande de Jean Robin, l’annonce sur la page d’accueil de mon site pour l’aider à démarrer. Ce premier coffret est une réussite (l’article de Robin en témoigne). Il revient donc chez moi passer un second week-end (les 16-17-18 Juillet 2011), durant lequel nous enregistrons 10h d’interview. A cette occasion, Jean Robin m’informe que 400 DvD ont été vendus en 5 semaines, et que donc 1 200€ reviennent à l’association Savoir Sans Frontières. Il tient à filmer le moment où il me remet ce fameux chèque et à intégrer cette séquence dans les DvD en vente, ce qui lui donne au passage une bonne image.

Quand des doutes se font jour :

La vente du deuxième coffret (DvD 4-5-6) est lancée. Comme pour le premier, à la demande de Jean Robin, j’en fais l’annonce sur mon site, toujours dans l’objectif de l’aider. Mais le temps passe, et on ne voit plus arriver quoi que ce soit, correspondant en principe à la part revenant à l’association Savoir sans Frontières.

Jusque là, je suis sans méfiance. A partir de novembre, je demande à Jean Robin quel est l’état de vente du deuxième coffret et ce qu’il en est de la suite des ventes du premier. Je lui demande au passage sur quelle somme l’association Savoir sans Frontières pourra compter.. Sa réponse est alors très élusive : « heu, vous savez, le 2ème coffret ne se vend pas aussi bien que le premier. ».

Je lui dis qu’il est alors envisageable d’abaisser la part de Savoir sans Frontières de 3 à 2 euros par DvD vendu, dans l’idée de lui laisser plus de marge. Et en même temps, j’envisage qu’au vu de cette baisse des ventes le troisième coffret de 3 DvD puisse ne pas être édité.

Mais, peu de temps après, Jean Robin me relance, de manière pressante, en me demandant d’annoncer sur mon site la proche mise en vente du 3ème coffret, de manière à bénéficier de pré-paiements qui lui permettraient de financer l’opération sans prendre de risque. Je lui repose alors la question sur l’état de vente des premiers deux coffrets. Là, le ton change et devient incisif : « je vous rappelle que ma femme et moi, nous ne sommes ni retraités ni employés, nous ne sommes pas propriétaires, nous devons d’abord sortir notre loyer et nos salaires… ».

Je comprends à ce moment là que l’Association ne percevra plus un euros sur les ventes de ces 9 DvD d’une heure trente chacun.

D’ailleurs, dans une réponse que Jean Robin a donné à bernard (en date du 20 février 2012), on trouve : « dès qu’on leur explique qu’on ne touche pas d’une retraite ni un salaire, les problèmes commencent… ».

Quels problèmes ?

Si j’avais su que les choses évolueraient de cette manière, je n’aurais jamais laissé se développer une telle opération dans laquelle l’association Savoir Sans Frontières et moi-même jourions le rôle de « caution morale » ! Il ne s’agit pas d’un simple désaccord sur l’exploitation de mon image, c’est une question d’honnêteté. Le fait est que la séquence où on voit Jean Robin me remettre ostensiblement un chèque de 1 200€ lui confère une image durable de « mécène » vis-à-vis de l’association, puisqu’on la retrouvera présente sur tous les DvD, sans limitation de temps, alors qu’il était devenu rapidement clair que cette opération n’était plus pour lui qu’une source de profit.

Quand la situation se dégrade…

Entre temps, se situe la rencontre filmée avec Michèle Rivasi, le 16 novembre 2012, et ma longue interview sur ITER. Dans cette dernière, les lecteurs peuvent constater mon état de fatigue. Mais, étant donné l’importance du sujet, je tiens à faire rapidement ce travail et à donner des explications sur les aspects techniques du projet d’ITER. Pour que ceci soit plus facile à comprendre, de retour chez moi, je décide d’ajouter des schémas. Je prépare donc toutes ces images, en fournissant à Robin le timing précis. Il ne lui reste plus alors qu’à inserrer ces documents dans la vidéo, aux emplacement indiqués.

Ce sujet ITER est, à mes yeux, d’une grande importance. C’est pourquoi je souhaite que ces vidéos soient en accès libre à tout le monde. J’ai cru, quelque peu naïvement sans doute, que Jean Robin avait fait ces vidéos en accomplissant son devoir de journaliste ou par intérêt pour ce sujet.

Les jours passent, et la vidéo tarde à apparaître. Je me permets de demander à Jean Robin « quand la vidéo sera-t-elle mise en ligne ? ». Sa réponse, reproduite mot pour mot : « je ferai ça quand vous aurez fait la promotion du 3ème coffret sur votre site ».

Surchargé de travail, je reste littéralement estomaqué en me trouvant confronté à un tel chantage. Ayant compris que je ne cèderais pas, face à son injonction,

Jean Robin finit par mettre cette interview en ligne, en signalant (juste en bas de la vidéo) : « A noter que nous aurions pu en faire un DVD à commercialiser, mais vu l’importance du sujet, nous avons préféré le mettre gratuitement à la disposition du grand public, qui doit être informé ». Je lui demande immédiatement d’enlever cette phrase grotesque. Il ne donne pas suite. Au moment où j’écris ces lignes, elle figure toujours dans son site, sous l’image d’appel de cette vidéo.

Cette longue interview que j’ai donnée est le résultat d’un travail intensif, durant de longs mois, se traduisant par l’étude de plusieurs milliers de pages de documents et par des dizaines d’heures de discussions avec des spécialistes. Un travail effectué uniquement dans l’objectif d’informer les lecteurs et d’attirer leur attention sur les problèmes liés à ITER.

Dans l’esprit de Jean Robin, il en va tout autrement. Réaliser cet enregistrement, effectuer ce travail de montage, mettre cette vidéo en ligne représente à ses yeux une faveur insigne faite à ma personne, par quelqu’un qui se considère comme « LE journaliste qui, sur les 10 ou 15 dernières années, peut-être plus, en ait le plus fait pour Jean Pierre Petit, sans la moindre contestation possible ».

Il est à noter, au passage, dans cette phrase extraite de l’article qu’il a mis en ligne sur son site, que Jean Robin y modère quelque peu son propos. En effet, dans le message qu’il m’adresse le 3 février 2012 il écrit textuellement : « Je pense avoir fait beaucoup plus pour vous que n’importe quel éditeur ou journaliste dans toute votre carrière. Ne l’oubliez jamais ».

Le non respect des engagements dans la vente des DvD, et ce chantage stupéfiant me font comprendre que Jean Robin et moi n’avons pas la même conception du travail d’un journaliste ni les même critères éthiques. Alors que Robin souhaite vivement que j’aborde, dans d’autres interviews, d’autres pans de mes activités de recherche, concernant la construction des pyramides, la navigation dans l’Egypte de l’Ancien Empire, etc., je décide d’interrompre tout développement de notre collaboration en refusant de lui fournir matière à la création de nouveaux DvD.

Autant je suis toujours prêt à aider des jeunes qui veulent réellement faire du travail sérieux et qui défendent la liberté d’expression, en leur permettant de gagner au passage quelque argent, autant je ne souhaite pas m’associer à des actions dont l’opacité ne correspond plus à mes principes d’éthique.

La Bible en BD :

Pendant le deuxième week-end passé chez moi (les 16-17-18 juillet 2011), donc bien avant que je commence à apercevoir des problèmes liés aux DvD en vente, et aux interviews enregistrées, Jean Robin apprend que j’ai créé, des années auparavant, une adaptation de la Bible en BD. A sa demande je lui en fournis une copie, sous la forme d’un pdf gravé sur un CD. Une semaine plus tard il me demande si j’accepterais de publier cet ouvrage dans sa maison d’édition, Tatamis, dont j’apprends au passage l’existence. Il me décrit cette maison comme « existant depuis plusieurs années, marchant bien, avec un bilan positif ».

Après quelques hésitations, j’accepte.

Quand Jean Robin écrit dans son article « il nous présente une Bible en BD qu’il a écrite il y a bien longtemps, mais qu’aucun éditeur n’avait jamais voulu publier. Nous lui proposons après une lecture plus approfondie de la publier dans la maison d’édition Tatamis, partenaire (…) d’Equête & Débats. Il accepte sur-le-champ. », c’est faux.

Cette Bible en BD constituait initialement, mes propres notes d’étude de la Bible. Je ne l’ai JAMAIS présentée à aucun éditeur. Des internautes se souviendront peut être qu’elle fut pendant des années librement téléchargeable sur mon site. A cette époque le pdf fut repris sur plusieurs autres sites (Sens de la vie, Livre pour Tous, etc.).

Sur quel document ou confidence Jean Robin s’appuie-t-il pour affirmer, concernant ce document qu’aucun éditeur n’ait jamais voulu le publier !?

Quand il me propose d’éditer ce document, mon hésitation est liée au fait que ces notes d’étude personnelles restent dans un état proche d’un « brouillon ». Pour faire de cet ensemble quelque chose de publiable, un énorme travail restait à faire, de retouche de dessins, de retranscription non manuelle des textes, de vérification des quelques 2 000 citations bibliques qui les émaillaient.

J’hésite parce que ce travail de préparation représente des mois de travail à temps plein. Or le temps m’est précieux. Mais devant l’enthousiasme manifesté par Jean Robin, je finis par céder, un peu trop rapidement, puisque entre le temps où il formule sa demande et celui où je donne mon accord, il ne s’écoule que trois semaines. Le contrat d’édition est signé le 16 août 2011.

La Bible en BD, est mise en vente directe, par correspondance, par Robin lui-même le 13 décembre 2011. Après avoir suscité, depuis mon site, des pré-commandes, j’en fais immédiatement la promotion, par le même canal.

A Paris, je participe à un débat avec l’abbé de Tanouarnau, et je présente l’ouvrage à des libraires de ma connaissance. Le résultat de ces annonces est immédiat. Complètant nombre de pré-commandes, émanant des lecteurs de mon site, cette opération se solde par la vente de plus 300 ouvrages (du propre aveu de Jean Robin), constituant à son profit une trésorerie de plus de 7 500€, pratiquement la moitié du coût d’impression. Et ceci pendant les premières 2 semaines de vente (décembre 2011) !

Postérieurement au lancement de cette publication, après que je lui ai signifié que je ne souhaitais plus enregistrer de nouvelles interviews il me sollicite à plusieurs reprises :

- En me demandant de participer à un débat en vue de promouvoir la vente d’un autre livre par sa maison d’édition.

- En me demandant de publier une note de lecture dans mon site, pour un de ses propres livres.

Je prends le temps de lire les livres en question, et pour différentes raisons je signifie à Robin que je ne peux pas commenter ces ouvrages, ni débattre avec l’auteur en question, malgré ses rappels pressants.

S’agissant de cette édition, Jean Robin la présente comme le plus grand risque qu’il ait pris de sa vie. Concrètement : 16 000€ frais d’impression à payer mi-février selon ses propres dires. Je rappelle :

- qu’outre les quelques milliers d’euros provenant de la vente directe de la BD, Jean Robin vend, depuis juin 2011, mes interviews représentant 9 DVD.

- que la vente des premiers 3 DVD lui a rapporté 8 000€ en un mois.

Est-ce vraiment déraisonnable de supposer que les ventes de ces 9 DVD, en plusieurs mois, lui ont rapporté largement plus que les frais d’impression, avant même qu’il ait été mis en demeure de payer son imprimeur, le 15 février 2012 ? En d’autres termes, quand Jean Robin évoque un « risque financier exorbitant », de quoi parle-t-il ?

Jean Robin s’abstient de payer, pendant plusieurs mois, la part censée revenir à l’association Savoir Sans Frontières, après avoir obtenu l’enregistrement la fameuse séquence de la « remise du premier chèque », sous prétexte que « la vente des DVD ne se passe pas si bien ». A plusieurs reprises il se présente, vis à vis de moi, comme un bienfaiteur, s’insurgeant contre mon manque de gratitude.

Au vu des données factuelles qui ont été présentées, j’invite simplement les lecteurs à se forger leur propre jugement. Citons quelques passages extraits de son l’article :

- Les premiers DVD se vendent bien, très bien même, largement au-delà de nos espérances, et principalement grâce à sa communauté de lecteurs assidus.

- les DVD se vendent bien, en plus Jean-Pierre Petit joue le jeu en indiquant en une de son site qu’ils sont sortis et que ses lecteurs peuvent les acheter, ainsi que la Bible ;

- nous avions de nouveaux livres à sortir, donc de nouveaux auteurs à nous occuper, de nouvelles personnes à interviewer, de nouveaux articles à écrire, et surtout de nouvelles sources de financement à identifier car la manne des DVD se tarissait très vite

L’incident « à caractère privé ».

A plusieurs reprises, Jean Robin, à travers ses réponses aux lecteurs, leur dit en clair que notre différent repose sur quelque chose de « privé ». Il y a eu effectivement un « incident privé », auquel je n’aurais jamais fait référence, si lui-même ne l’avait pas ainsi évoqué.

Il n’était pas dans mon intention d’étaler cette affaire en public. Mais le dernier article de Jean Robin sur moi, ainsi que ces réponses qu’il a faites aux lecteurs me contraint de le révéler.

En septembre 2011, quand la collaboration se passait encore plutôt bien, Jean Robin me demande d’être son témoin de mariage en me disant que « je suis une des deux personnes les plus importantes pour lui ». Ma foi, n’étant pas de sa famille ni un proche de longue date, j’éprouve quelque surprise. Mais, je ne veux pas paraître impoli en refusant une telle demande.

Le mariage est prévu le samedi 4 février 2012. Entre-temps, j’avais appris à le connaître à travers les épisodes décrits ci-dessus. Nos contacts s’espaçaient.

Mais, une parole donnée doit être tenue.

Donc, le vendredi 3 février, je pars pour Paris. Si les lecteurs se souviennent bien, ce jour se trouve être un des plus froid de cet hiver, il neige, une partie de l’autoroute vers la gare d’Aix est même fermée, le trafic ferroviaire est très perturbé, avec beaucoup de retards à la clé. Pour être sûr de ne pas manquer à ma parole, je décide de partir à 7h du matin de chez moi, pour arriver à Paris au cours de l’après-midi. Or, dans la nuit de ce jour, à 2h28, Jean Robin m’envoie un courriel me disant, je cite :

« Tout compte fait, votre présence à mon mariage n’est plus souhaitable car nous ne souhaitons pas avoir de personne d’esprit négatif ».

De mon côté, en arrivant à Paris, logé chez des amis, je n’ai pas l’impolitesse de sauter sur leur ordinateur familial pour regarder ma messagerie. Je me rends donc au mariage comme prévu et suis accueilli par « ah, vous êtes quand-même venu ! ». Ne comprenant rien de cette remarque, je tiens mon rôle de témoin, comme j’avais promis.

Quarante huit heures plus tard, étant en mesure de consulter ma messagerie chez des amis je découvre le message de Jean Robin. Je lui écris aussitôt que si j’avais eu connaissance de ce message à temps, je ne me serais jamais rendu à son mariage. Sa réponse immédiate : « nous avons cru que vous aviez reçu le message mais vous teniez quand-même venir. Arrêtons de nous chamailler, moi, j’ai passé l’éponge ».

Pas un seul mot d’excuse après cette acte complètement insultant ! Il … passe l’éponge !

J’ai 75 ans J’ai dû voyager une dizaine d’heures, en taxi et puis en train, parcourir 1 600km (A/R) par ce temps extrêmement mauvais au début février… pour faire face à un comportement aussi vulgaire et un pareil manque de respect.

Vous devez, à la lecture de ces lignes, vous interroger sur ce qui a pu motiver de la part de Jean Robin l’envoi d’un mail aussi insultant.

Dans les jours précédants, discutant des problèmes de logistique liés à la participation aux différentes manifestations ou Foires du Livre, j’avais recommandé à Robin, qui disait n’avoir pas conduit depuis quelques années, de prendre quelques leçons de conduite pour valider un permis de conduire qu’il possédait déjà, et être ainsi à même de conduire une camionnette légère.

Quel rapport entre cette question de validation d’un permis et ces foires ? Le lecteur sera peut être surpris d’apprendre que lors de la préparation de notre participation au festival d’Angoulème, Jean Robin avait tout simplement proposé que ce soit moi qui me charge de la réception de centaines de livres (plus de deux tonnes !), de leur transport vers le stand et de leur vente, ce qui lui aurait, disait-il, permis de me rembourser mes frais de transport.

Je lui ai donné ce conseil de validation de son permis aux fins de lui faire comprendre qu’au cas où je serais amené à participer à un événement du même genre, je ne voudrais pas être confronté à une demande similaire. Simple conseil de bon sens que Robin interpréta comme… un ordre, ce qu’il exprime dans son mail et qui n’est en fait qu’un prétexte grotesque. La vérité saute aux yeux, quand on se réfère à l’historique de nos contacts.

Visiblement, depuis que j’avais refusé de continuer d’être pour lui « matière à profit » (nouveaux DvD, promotion de son propre livre, aide au lancement d’un ouvrage d’un autre auteur de son « écurie »), je cessais d’être « une des deux personnes les plus importantes, dans sa vie ».

Le lecteur comprendra que continuer à être en contact avec un tel personnage m’est devenu absolument impossible.

Après cette incident, j’informe donc Jean Robin, par écrit, le 10 février, que je ne souhaite plus, en aucun cas, être personnellement en rapport avec lui.

Ayant constaté ma détermination, et (surtout) ayant vu que j’avais retiré les quelques annonces le concernant, Jean Robin supprime l’accès aux 3 vidéos sur ITER le 15 février, en m’écrivant : « je découvre que vous avez enlevé, sans m’en faire part, tous les liens vers les DVD et la Bible en BD de votre site. Fort bien, vous voulez jouer à ce jeu, on va jouer… J’ai donc mis en privé les 3 vidéos sur Iter. Je les repasserai en public quand vous serez revenu à la situation initiale ».

Visiblement, Jean Robin n’a pas vraiment compris que ce n’est pas dans mon habitude de céder aux chantages.

Ainsi les lecteurs peuvent mieux comprendre cette réponse de Jean Robin @Morel (NDLR : un internaute qui a posté un commentaire sur le site de Jean Robin) le 19 février (qu’il a effacé plus tard de la section dialogue qui fait suite à son article) : « c’est une histoire privée entre Jean-Pierre Petit et moi, il a la possibilité de faire en sorte que je remette en ligne cette vidéo ».

Dernières précisions :

Certains lecteurs se doutaient de la cause de cette « rupture », et ont demandé à Jean Robin et à moi-même quelles étaient les conditions financières (partage) des ventes des 9 DVD et la Bible en BD. Je précise les points suivants :

1/ Pour la vente des DVD, je ne touche pas un seul centime. Il est convenu que 3 euros par DVD vendu doivent être versés à l’association Savoir sans Frontières, sur les 20 euros du prix de vente directe, par correspondance, les frais de port étant en sus. Mais sur ce point, je n’ai plus aucune illusion, alors que ces DVD sont toujours proposés à la vente sur la page d’accueil de son site, en bonne place. Je précise au passage que je n’ai même pas reçu un seul exemplaire du troisième coffret.

2/ Pour la Bible en BD : Le droit d’auteur est de 8% du prix public, quel que soit le mode distribution. Il n’y pas d’à-valoir (avance). Extrait du contrat me concernant : De son vivant, monsieur Petit souhaite céder ses droits d’auteur à une association humanitaire (ou/et) culturelle de son choix.

Que tout soit clair, une fois pour toute, ces deux opérations – DVD et la Bible en BD – ne sont en AUCUN cas pour moi une histoire d’argent.

Dès que possible, je ré-enregistrerai une suite de vidéos concernant mon parcours et mes souvenirs, que j’émaillerai d’illustrations et de photos. Celles-ci, mises en ligne sur un site comme Dailymotion, seront alors téléchargeables gratuitement.

Voilà comment une collaboration, qui a bien débuté, dérive vers une histoire beaucoup moins reluisante, banale, sans doute.

Cette Bible en bande dessinée m’avait demandé des années de travail et d’étude. S’appuyant sur le contrat, Robin pourra continuer d’exploiter cet ouvrage.

En ce qui nous concerne, ma femme et moi sommes tellement écoeurés que nous avons mis au grenier les quelques exemplaires d’auteur qui nous restaient, le manuscrit, et les notes qui s’y réfèrent, pour ne plus avoir l’ouvrage sous les yeux.

Cette histoire me dégoute et … me fatigue.

Jean-Pierre Petit, 25 février 2012.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

88 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le cas Jean Robin est du ressort de la psychiatrie. Ce type est un pervers égocentrique et mégalomane.
    Sa fixation pathologique sur Alain Soral est aussi rigolote. Il s’efforce à reproduire ce qu’Alain Soral fait mais sans jamais parvenir à obtenir le moindre résultat. Tout ce que Robin entreprend fini inéluctablement par péricliter. Incapable de réussir la moindre chose par lui même le loustic essaie alors de tirer profit d’un vieil homme ayant dans certains milieux une grande notoriété, mais même dans la manipulation d’autrui Robin échoue lamentablement et son petit numéro finit par être démasqué tant il se montre odieux. Jean Robin n’excelle que dans la médiocrité !


  • Bien dans la veine de son milieu la petite raclure ! Traîtrise, mensonge, duperie, baratin...à vous de compléter !


  • J’avais toujours trouvé Jean Robin un peu "bizarre" et pas vraiment subtil sur ses interviews, mais là ça se confirme qu’il est vraiment barge ...


  • hahahha quel merde ce Jean Robin ahahhaha


  • Moi c’est ce jean robin qui me fatigue ,il faut faire quelque chose ce parasite nuit à tout le monde , devant la juge cela devrait être rapide avec cette énergumène !


  • Mais il est malade, ce type !


  • ’’Bonjour à tous ! Jean Robin, journaliste et éditeur, sûr de moi-même et dominateur !’’


  • C’est un scientifique courageux , il avait le courage de tourner avec Jimmy Guieux sur le sujet sulfureux des OVNIS , ce qui lui arrive si cela est vrai est dégueulasse.


  • http://www.youtube.com/watch?v=SVtJ... Jean pierre petit pour les amateurs et s’éloigner un peu de la politique avec un sujet d’apparence plus léger quoique...


  • Jean-Pierre Petit est d’une telle bonté... S’attaquer à une telle personne est tout simplement satanique. Jean Robin est vraiment un disciple du diable. What an asshole !


  • Jean Rabin vous êtes un personnage répugnant.
    Si je vous croise, je vous crache à la gueule.


  • Confirmation de ce qu’est Jean Robin.
    Une petite merde égocentrique qui n’existe que par les coups bas (contre Alain Soral, Blanrue, LLP, etc.) et autres misérables rapines comme le démontre cet article.

    Il serait temps de tirer la chasse sur Jean l’étron.


  • il faudrait prévenir les impots pour savoir s il a déclaré ses gains volés sur un pauv monsieur de 75 ans !!
    des milliers d’euros de cette façon ,c’est extremement répugnant !
    le coup de "passer l’éponge",j’ai relu cette phrase 10 fois avant de me rendre compte !


  • Le plus drôle c’est que Jean Robin a fait une vidéo pour dénoncer la soi-disante vénalité d’Eric Zemmour. Comme quoi il faut toujours se méfier des donneurs de leçon !


  • Ayant un profond respect pour Jean Pierre Petit, qui a beau être l’objet de critiques, je suis profondément écoeuré par Jean Robin sur cette affaire...


  • Bonjour, j’ai visionné ces vidéos sans avoir besoin d’acheter ces DVD ( voir le meilleur tracker francophone du moment, je ne citerais pas de nom ).A par supporter la voix de Jean Rabbin, Jean Pierre Petit( astrophysicien, ingénieur en aéronautique, ancien directeur de CNRS, très bon vulgarisateur etc...)soutenu par la recherche Russe a une époque, est une personnalité très intéressante que l’on pourrait qualifier de dissident de la communauté scientifique.Il est vrai que le contenu de certains de ces ouvrages sont a prendre avec des pincettes( notamment celui concernant l’affaire "ummo") cependant d’autre pourrait très bien si vous permettez avoir leur place chez kontre kulture comme celui ci trouvable seulement en occasion>>>http://www.amazon.fr/Les-enfants-di...

     

  • Arretez de parler de lui, il n en vaut pas la peine j ai regarder quelques videos du triste sir robin aye caramba (il faut se faire violence tellement c est insupportable )ou il parle a Soral c est pitoyable. m etendre sur le sujet serait une perte de temps et le demonter point par point inutile tellement il est ridicule aucun argument aucune pensee coherente ca se limite a des insultes et un air superieur et pretentieu mais deja le coup de son livre soi disant voler mdrrr, Soral ne lui a pas voler mais emprunter et pas encore rendu, Soral le reconnait lui meme. Le vol ce nest pas ca.ensuite je me contenterais de parler de la video soral n as pas de culture 2 ou il conteste le fait que soral affirme qu il n y a pas d ecrivains philosemite avant 1945 comme argumentation robin lit le livre de bernard lazare l antisemitisme son histoire et ses causes en vente sur contre culture que je vous recommande mais que robin se contente de lire sans citer l auteur ou le livre ,tres journalistique comme procede.sinon les autres videos pour demonter soral c est montage et manipulation et mensonge ca ne peut fonctionner qu avec une personne qui ne connait pas le travail de soral rassurez vous mdrrr pour critiquer soral il faut le battre sur le terrain du logos si on en est capable et pas dans la cour de la cour d ecole.


  • Un vrai génie (JPP) parasité par une vraie sous-m....de (JR).
    .
    Rabin-des-bois : je prends aux vieux généreux pour me redistribuer à moi-même et à ma femme.


  • J’avais lu l’article il y’a 4 jours sur le libre penseur. Une vrai honte ce Jean Robin !


  • Jean-Pierre Petit est un type en or et un grand monsieur j’ai assisté à une de ses conférences passionnante à Strasbourg au sujet des ovnis, des armes militaires américaines et de la MHD. Jean Pierre Petit est très bon dans son domaine mais il acorde très facilement sa confiance, il veut croire en l’homme, je suis un peu comme ça aussi...Malheureusement il y a des fripouilles comme Jean Robin, qui après Zemmour et Soral, c’est payé le pauv’ vieux JPP...
    Je sais aussi à quel point il est difficile d’écrire un livre car je suis en plein dedans, j’achève avec courage un essai sur le Mondialisme, les réseaux, le satanisme incarné en valeurs, le tout mis en relation avec les écritures et notamment l’Apocalypse de Jean...J’espère pouvoir le proposer au courant d’octobre à Kontre Kulture...
    JPP avait tout fait lui-même pour cette Bible des pages et des pages de dessins, avec son humour qui lui est si particulier...C’est un travail de titan...

    Je ne sais pas comment il convient de qualifier Jean Robin, de pourriture ou de malade mentale, ce que je sais en revanche c’est que Jean Robin travaille pour le Système que je dénonce puisque sa principale activité du moment est de dézinguer tous les authentiques dissidents. Je considère JPP comme un dissident dans le domaine qui est le sien, étant le seul à oser traiter le phénomène ovni de manière sérieuse...Et ayant failli finir clochard après s’être fait couper ses crédits.

    Si Soral a menacé pysiquement Jean Robin, je comprends mieux pourquoi...Il faut être un saint pour ne pas succomber à la violence envers un tel lâche et une telle vermine. Je n’aurais pas accepté non plus de me faire inulter et surtout calomnier (ce qui est bien pire que l’injure). Mais bon Soral a les moyens de se défendre et il le fait très bien, il en a plus à balancer sur eux que eux sur lui car malgré son parcourt il a toujours était un honnête homme...Mieux encore un homme libre, ce que pour le moment je ne suis pas...Tout le monde se croit libre mais nous sommes esclaves d’un Systme détestable et des ses agents, nous ne pouvons pas si facilement leur dire merde (il faut bien manger)...Soral lui le peut, c’est ça la vraie liberté et la vraie réussite selon moi. Alain Soral est perçu comme un arrogant par certains et un vantard mais il a la légitimité de son arrogance il c’est sorti du Système tout seul comme un grand. Et son niveau de compréhension et de culture dépasse largment celui de ses détracteurs, la preuve ces annonces se confirment.
    L’éternel retour du réel, nous montre qu’ER est vraiment la ligne à suivre.

    Merci à tous.

     

  • #219651

    Je souhaite beaucoup de courage et de patience à JP Petit, Robin la merde ne triomphera pas et internet se souviendra de lui...


  • Franchement le mieux serait de ne plus mentionner du tout le nom de ce trouduc. Cela lui fait de la pub, lui génère du trafic sur son site E&D et du coup donne écho à ses considérations d’une faiblesse pathétiques. Ceci n’a qu’un seul but lui rapporter du pognon par le biais des inserts pubs Google sur son site E&D. Sa "stratégie" médiocre est juste de créer de la polémique pour récupérer du "trafic" et par là maximiser les "clicks" sur ces pubs rémunérées par Google. En portant un t-shirt j’ai volé J.Robin, tu lui fait de la pub, en mentionnant son livre tu lui fait de la pub, en relayant une polémique avec Petit tu lui fait de la pub...Le mieux qu’on puisse lui faire c’est de l’ignorer, le blacklister, l’exclure de tout commentaire. Ne plus poster des commentaires sur son site même si cela en démange plein. "Au début était le Verbe" dit-on, alors l’absence de Verbe en sera la fin ! Par notre mépris bien compris, renvoyons le à son Néant ! Arretons d’en parler

     

    • Remarques d’autant plus perspicaces que J. Robin fonctionne, et a toujours fonctionné, comme une sangsue médiatique, en utilisant toujours la même technique : il vient d’abord adhérer superficiellement à une personnalité "alternative", mais bien en vue sur le web, comme Soral ou Zemmour, feint un moment d’en partager les points de vue ou de vouloir les mettre en relief, puis d’un seul coup se place en rupture et produit un discours critique et agressif, en invoquant non pas sa duplicité (ce que c’est) mais la "liberté" de la critique et son "ouverture d’esprit".
      Qu’il encense ou qu’il enfonce, cette petite stratégie lui permet de se faire passer pour l’arbitre raisonnable des débats, le juge de paix qui tient là son seul espoir de s’imposer dans le débat d’idées face à des gens qui intellectuellement le dépassent, tout en produisant les concepts à sa place.
      Technique qui lui permet effectivement de se faire-valoir et de créer du buzz à la con depuis des années, sans jamais rien apporter au débat. D’ailleurs, ça n’a pas raté, il a déjà généré sur son site une "contre-vidéo" à l’entretien du mois de Soral, qui est un pauvre montage de séquences hétérogènes, comme en produisent à la chaîne tous les crétins de youtube qui eux, au moins, ont l’excuse de la jeunesse.
      Je renvoie ici à une émission de radio durant laquelle Zemmour, pas dupe des flatteries de Robin, l’avait confronté en mettant au jour ses petites mesquineries et sa déloyauté intime, que confirme apparemment l’expérience de JP Petit.

      Vous avez raison, il fait partie de ces gens que l’on ne s’honore pas à combattre - ce n’est même pas un adversaire - et il ne faut plus lui apporter l’oxygène dont il a besoin pour faire fructifier son petit business.

      Alain apporte indirectement une caution intellectuelle à ce zigoto, qui peut ensuite s’enorgueillir d’affronter le vilain Soral auprès des internautes peu avertis et des souscripteurs de son site.


    • Tremah

      Remarques d’autant plus perspicaces que J. Robin fonctionne, et a toujours fonctionné, comme une sangsue médiatique, en utilisant toujours la même technique : il vient d’abord adhérer superficiellement à une personnalité "alternative", mais bien en vue sur le web, comme Soral ou Zemmour, feint un moment d’en partager les points de vue ou de vouloir les mettre en relief, puis d’un seul coup se place en rupture et produit un discours critique et agressif, en invoquant non pas sa duplicité (ce que c’est) mais la "liberté" de la critique et son "ouverture d’esprit".

      Excellent résumé. Bien vu


    • Tremah tu l’as bien sondé. En langage psychanalytique c’est un pervers narcissique. Monsieur Jean-Pierre Petit a eu affaire à un MANIPULATEUR, une gangrène parmi d’autres dans la société. Je l’encourage à aller sur SOS anti-manipulateurs, d’où j’ai tiré ça :

      L’intelligence est non seulement pas une protection, mais attire les manipulateurs. Car pour le pervers manipulateur, piéger une personne peu intelligente est aussi excitant que pour un chasseur, de chasser une vache. (toute opinion exclue, vis à vis de ceux qui tuent les lapins par plaisir). Ils aiment chasser et être plus fins qu’une personne intelligente est un grand plaisir.


  • Jean Rabin est un petit escroc communautaire typique qui pue la mauvaise foi.

    Un exemple : faites un tour sur son site, le type pleurniche sur le fait que des gens remarquent une certaine surreprésentation juive dans certaines arnaques et qualifie ça de "stupide théorie du complot antisémite", qu’il n’y a pas trop de juifs et de sionistes dans le gouvernement, la grande banque et les média, que c’est une illusion, que c’est digne des protocoles des sages de sion... et l’article d’après, il parle d’Eurabia (concept made in Israel), que les musulmans vont prendre le contrôle de l’Europe grace à l’argent du Qatar, il parle de la surreprésentation des musulmans dans l’équipe de france de foot, que c’est une menace, que le qatar rachète des équipes de foot, que c’est un péril innommable et tout. LOL. De la chutzpah bien tribale quoi :)

    Alain a bien raison quand il dit qu’il est hors-concours dans la connerie. Même si je pense qu’il ment plus ou moins sciemment, à mon avis il a tout à fait conscience de sa mauvaise foi et en un sens, c’est pire. Ce type là est un mini-BHL, un mini-Finkielkraut, en plus dissimulateur.

    Et quand il se vante d’avoir dénoncé la "judéomanie" des média, si on réfléchit bien, on se rend compte que là aussi c’est une arnaque et qu’il a une grande arrière-pensée tribale là dessous... qu’en gros, il s’inquiète que la domination tribale commence à se voir un peu trop et que certains puissent commencer à avoir une prise de conscience... qu’il faudrait être plus discrets...
    En fait, la logique est un peu la même que celle des anti-sionistes belges que dénonçait Alain : ceux qui disent que les juifs sionistes sont les VICTIMES d’un complot WASP, et qu’ils n’y sont POUR RIEN dans les exactions d’Israël, etc.
    C’est la même chose. La même mauvaise foi.

     

    • #220120

      « ceux qui disent que les juifs sionistes sont les VICTIMES d’un complot WASP, et qu’ils n’y sont POUR RIEN dans les exactions d’Israël »




      Je dirais surtout que les wasps comme les juifs font partie des premiers cercles de victimes d’une oligarchie dont le terreau fut les valeurs du judaïsme talmudique et l’Angleterre. L’empire (si l’on se tient à celui qu’on connaît aujourd’hui) est né d’une alliance de la carpe et du lapin, de la banque historiquement juive et du royaume anglais devenu protestant, de l’élite financière d’un peuple qui n’a pas de frontière et de l’élite politique d’un peuple insulaire. Les juifs et les anglais de base (qui ne font pas partie de l’élite de l’empire) peuvent être tenus pour responsable d’avoir été en toute première ligne de l’empire et de ne pas l’avoir empêché, comme les français sont responsables d’avoir été en deuxième ligne et de ne pas l’avoir empêché, comme les arabes sont responsables d’être en troisième ou quatrième ligne et de ne toujours pas l’empêcher. La tâche étant d’autant plus dur que l’empire grossit à chaque fois.



      « le type pleurniche sur le fait que des gens remarquent une certaine surreprésentation juive dans certaines arnaques et qualifie ça de "stupide théorie du complot antisémite" »
      « il se vante d’avoir dénoncé la "judéomanie" des média »




      En tous cas, s’il voulait se soucier des juifs, Jean Robin en est le plus mauvais défenseur, car son naturel trahit complètement ses dires. Avec ce comportement et cette mentalité, il justifie à lui seul les considérations qu’il critique.


  • Dans l’entretien de septembre A.S. nous montre le livre qu’il aurait "oublié" de rendre à Jean Robin...intéressant et je comprends son acharnement à lui réclamer... (ceci dit, ce n’est pas bien de ne pas rendre un bouquin prêté).

    Pour le reste je vais souvent sur le site de JPP, j’ai une grande admiration pour cet homme et comme d’habitude, lorsqu’un homme ou une femme est exclu des médias, qu’ils soient écrits ou audio-visuels, en politique, écrivain, journaliste, scientifique, historien et j’en passe c’est qu’ils ont des choses à dire qui dérangent et le ghetto intellectuel est en marche.

    Heureusement qu’il existe des sites comme celui ci pour balancer LES pavés dans la mare et dénoncer les escrocs et les baratineurs de bac à sable.


  • Je m’honore d’avoir été viré de son site.
    Jean Robin est un petit con qui se prend très au sérieux.

     

    • Je crois qu’ils ne sont plus que deux à être autorisés sur son site bien que d’un avis différent du sien.


    • Je suis blacklisté depuis bien longtemps sur les réseaux facebook par Jean Robin le gros manipulateur du moment, qui se prend un vent de la part de tous cexu qui regardaient poliment auparavant ce qu’il faisait (et on a bien compris que rien n’est gratuit, et Jean Robin a besoin de gagner de l’argent, par tous les moyens possibles)
      La femme de JR étant par ailleurs maghrébine, on peut être tout à fait étonné par les associations très étranges de ce mauvais type
      En vérité il refuse de s’attaquer sérieusemene à l’Islam, par exemple, ce type a peu de courage.


  • #219684

    Ce guignol essaye d’exister uniquement en crachant à la gueule des personnes qui ont plus de succès que lui et dont il est jaloux.
    De plus, dans ces attaques, il n’y a jamais de pensée cohérente. Ce n’est que des petites polémiques mesquines sous la ceinture.
    Pathétique.


  • Jean Robin est un médiocre, envieux et mesquin, doublé d’un escroc. Il passe son temps à se plaindre et à cracher sur la gauche du travail, sur les fonctions redistributives de l’Etat, sur les fonctionnaires, sur l’Islam, et à glorifier les patrons, les marchés, les injustices capitalistes ainsi que les islamophobes les plus virulents. Il prétend défendre la liberté d’expression mais, sur son site, il vire arbitrairement ceux qui ne lui plaisent pas, non sans leur avoir soutiré de l’argent auparavant. Ses attaques contre Alain Soral sont nulles. Son arnaque vis à vis de J.P. Petit est minable.
    Ce qui me réjouit, c’est que ses vidéos nulles contre Alain Soral ont l’effet inverse de celui recherché : elles font de la publicité pour Alain Soral et pour ER en faisant découvrir les videos du mois à des internautes qui ne les connaissaient pas. Continue, Jean, t’es tellement médiocre à côté de Soral que tu lui sers de faire-valoir !


  • Voilà l’histoire de nôtre époque.

    Ou comment l’honnête homme, altruiste, est manipulé par le faux-cul, hypocrite et menteur pour son seul profit.

    jean robin, t’es qu’une grosse merde dégueulasse, une chiasse nauséabonde. Un jour tu le payeras cher.

    Monsieur Jean-Pierre Petit, vous avez toute mon admiration, toute ma sympathie et tout mon soutien. Vos travaux sont fascinants. J’ai particulièrement aimé votre livre "On a perdu la moitié de l’univers".


  • Le comportement de Robin est ecoeurant.
    Et prévisible.

     

    • Exactement. Mais JPP aurait dû être plus avisé. On ne commerce pas directement avec un esquimau.

      Quand je me suis aperçu de la collaboration commerciale de JPP avec JR, L’an dernier, je me suis demandé ce qu’un mec comme JPP pouvait bien faire avec cette merde, mais je me suis dit que, avec tout les coups fourrés que JPP a subit durant sa carrière il était passé ceinture noire du déminage et il savait ce qu’il faisait.

      Apparemment, j’ai eu tord.


    • Le plus torve dans l’argumentaire assez pauvre de Robin, c’est "la trésorerie ne permettait pas de payer les droits d’auteur" ; quelque chose qui s’oppose à toutes les règles en vigueur, puisque le recueil des droits doit être placé sur un compte à part. Il est, de A à Z de mauvaise fois. Et ensuite, il se retourne contre ses "invités" sur le même registre que les pire des médias : grosso modo, Jean Pierre Petit est devenu de son obligé ; et il a fait la même chose avec une libraire… bref, sa morale, c’est de la géométrie variable.


    • Et en plus, sur son site Enquete et débats, il vend encore les CD de Jean Pierre Petit…


  • Vous êtes TROP FORTS chez E&R !!! Décidemment, il vaut mieux ne pas trop vous chercher lol
    C’est quand même moins puissant que "Les fruits de la passion" (Arielle DOMBASLE) et "on est à peu près tous passé dessus" (Mme GUILLON).

    Bravo pour ce demolissage en règle, nécessaire, et contrôlé.

    Longue vie à Alain SORAL et à E&R !!!


  • Etrange fusion entre Robin des bois et le prince Jean, héros des temps nouveaux chez qui on retrouverait l’art si propre à Robin des bois de s’approprier et de subtiliser mais cette fois-ci sans la générosité et retourné par l’ennemi, c’est à dire au service du perfide prince Jean !

    En voila un mélange détonnant qu’on ne voudrait surtout pas croiser dans une forêt ou ailleurs et que pour rien au monde on ne donnerait à lire aux enfants !

     

  • C’est sans nul doute une illustration de la nature humaine, en ce qu’elle a de plus bas.

    Lorsque l’on se proclame honnête homme et de surcroît dénonciateur de turpitudes, il faut mettre en accord ses dires et ses actes, même si cela n’est pas confortable et va à l’encontre de ses intérêts personnels.

    L’être humain a la conscience de ses actes. Chacun a le droit d’être un salaud ou un saint, ou agir plutôt comme le premier ou le second. Il le fera en toute connaissance de cause, avec ses raisons ou ses excuses.

    Personne n’est parfait. A mon sens, le plus difficile que l’on puisse donner est l’aveu de ses fautes, son explication même égoiste de celles-ci, et ainsi l’obtention du pardon. La réconciliation est à ce prix.

    Est-il si pénible de dire que l’on a voulu favoriser ses intérêts, aux dépens d’autres ?


  • Mdr.

    Oserai-je dire " typique " ? Chez une certaine communauté, ce genre de pratique semble systématique.

    - " Mon amiiiii ! Viens à mon marriaaage ! T’es le parrain de mes gosses ! Faisons des affaires ! " et puis :
    - " Je peux pas te payer, moi et ma femme ont doit manger tu comprends ! "

    Un jour y’en a un qui avait dit à mon père " Mais j’ai pas d’argent, ma femme elle doit faire des ménages pour qu’on survive ! Je te le juuure ! " Apparemment l’argument de la famille qui a faim revient souvent quand ils doivent payer ce qu’ils doivent. En un mot, la chutzpah.


  • Comme le dit très bien Alain Soral, Jean Robin est un crétin, de plus il est complétement psycho-rigide, n’a aucun charisme et prétend lutter contre les idées de Alain Soral.
    L’entretien du mois de septembre va allégrement dépasser les 100’000 vues à coup sûr et ce merdeux de Robin va continuer à faire la sangsue. Dans une de ces vidéo contre Alain Soral Jean Robin déclare :" dorénavant je vais appeler Alain Soral le BHL du pauvre", ça n’a durer qu’une vidéo, je constate la constance du personnage.
    L’ayant traité de fourbe sur son site dans un commentaire, il m’a répondu qu’il m’excluait des commentaires pour insulte. Il ne l’a même pas fait !!!
    Monsieur Robin si vous me lisez : - sachez que vous êtes réellement un CRETIN, et que votre cas est irrécupérable.


  • Ce type est un concentré de malhonnêteté, c’est incroyable !
    Ses tentatives d’argumentation (...correction :) de calomnie envers Chouard et Soral sont consternantes... et hilarantes quand on prend du recul.

    C’est un pro-choc des civilisations, pour qui "the west is the best" et le monde est menacé par l’Islam (qui remplace le communisme).
    Quel est son souhait de société ? Certainement pas la construction d’un dialogue trans-confessionnel. Ça m’a bien fait marrer son appellation "collabo" envers un Soral qui ne passe pas sont temps à stigmatiser les musulmans.
    Bref un va-t-en guerre, une pourriture qui tape sur les musulmans comme des journalistes-éditeurs allemands pouvaient le faire sur les juifs dans les années 30... suivre le sens du vent en se revendiquant courageux, quelle originalité.

    Je me demande si sa petite combine (inviter quelqu’un et lui donner la parole pour ensuite lui cracher dessus ... tout du moins, sur ceux ayant une grande audience et des propos non mainstream) est une réorientation stratégique pour faire du buzz (... correction :) du pognon ou s’il fait ça sur commande.

    Dernier point, @Alain Soral : pourquoi est-il hors concours ce triste énergumène  ?

     

    • #219891
      le 12/09/2012 par Gôtz von Berlichingen
      Jean Robin/Jean-Pierre Petit : l’histoire d’une arnaque !

      Pour ma part, il ne mérite même pas qu’on s’y intéresse, Alain Soral le cite que trrrrès rarement dans ces vidéos et, il sait déjà qu’en portant un gramme de son attention sur ce triste sire, cela lui vaut également l’attention des membres et suiveurs du site, il ne "mérite" pas autant de publicité, même négative parce que finalement ce mec n’est qu’un opportuniste qui ne cherche que ça, une certaine "validation" de son status de trouble fait dans la communauté des suiveurs d’égalité et réconciliation, ainsi il pourrait se faire "valoir" d’une certaine manière, demander du fric à ses maîtres pour ce qu’il fait s’il parvient donc, à prouver par le fait qu’on parle de lui par ici, qu’il est un "nuisible".


    • @Jean Ahmed

      "Hors-concours" parce que TROP con, sans doute.

      J’ai échangé quelques messages avec Jean Robin sur son site à sa page de défis lancés à Étienne Chouard... je n’avais pas d’apriori sur lui, je suis allé sur Enquête et Débats pour voir si je pouvais aprendre quelque chose mais je me suis rendu à l’évidence, il est malhonnête et très prétencieux. Mes messages n’étaient pas d’un super niveau (questions toutes simples), mais ce qu’il me répondait... c’était comme si ça sortait du cerveau d’un trisomique, c’est pas une blague. J’ai vraiment été correct mais lui me renvoyait dans mes cordes avec des arguments fumeux et parfois hors-sujet.

      S’attaquer à Alain Soral et Étienne Chouard !? C’est vraiment pas la priorité, mais pourquoi pas ? Sauf que Jean Robin tronque et déforme clairement les propos tenus par AS et EC dans ses deux "vidéos défis". C’est d’après moi soit un menteur, soit un débile profond... je penche pour le menteur.


  • Robin des Bois : héros altruiste et charitable.

    Le Prince Jean : l’usurpateur de la couronne.

    Jean Robin : le faux désintéressé.

    L’importance des signes et du symbolisme ! Et encore et toujours, cette inversion des valeurs propres à notre temps.

     

  • Bientôt, sur le site de Jean Robin : un contre article.


  • une grosse merdouille que ce Jean R.
    il est obséquieux, se croit plus intelligent que tous
    mais en fait c’est qu’une grosse merde, menteuse comme pas 2, et pleureuse quand on le prend au collet pour lui dire les 4 vérités.
    Si AS l’attrape un jour et qu’il lui met un coup de boule, qu’il lui en rajoute un second de ma part, un gros svp...
    Si j’étais AS son bouquin je le garderais jusqu’à ce qu’il vienne à Canossa, ...et croyez-moi, vu le personnage, tel le jxxx reniflant la bonne affaire, il vendra ramper comme une merde demander pardon pour quelques miettes...


  • #219884
    le 12/09/2012 par Gôtz von Berlichingen
    Jean Robin/Jean-Pierre Petit : l’histoire d’une arnaque !

    Faudrait surtout que les visionneurs d’Alain Soral cessent d’aller regarder Jean Robin, même pour se foutre de sa gueule ou l’insulter, car l’air de rien, ceux ci sont facilement pour 90 % de son "auditoire" et sur lesquels il se construit petit à petit une sorte de "notoriété" même si nauséabonde...

    Bien que ce genre d’article soit nécessaire à "recentrer" les choses, offrons lui le mépris de l’indifférence.


  • Ce n’est pas une découverte que Robin est un faisan.
    Une simple visite de "l’espace annonceurs" de son site suffit pour comprendre où il place l’éthique du journalisme et la considération qu’il porte à ses lecteurs.

    Deux pépites de "Devenez Annonceur sur enquete-debat.fr !
    7 bonnes raisons de communiquer sur enquete-debat.fr"

    (Bonne) raison n° 3 :
    - "Un média ciblé : population jeune (20-45 ans), active et cadre (fort pouvoir d’achat)."

    (Bonne) raison n° 6 :
    - "Un média captif : 100% des visiteurs sont des consommateurs acheteurs."

    D’ailleurs, son site a été retiré de lepicentre.info, un aspirateur de flux RSS bien pratique pour prendre l’information, et c’est très bien d’avoir fait disparaitre cette pollution.
    Combien de fois je me suis fait avoir en cliquant sur un titre qui paraissait intéressant mais dont le contenu était systématiquement creux, (très) long et dépourvu d’intérêt.

    Parce qu’il faut comprendre une et une seule chose ; E&D c’est l’alter ego d’Eric et Ramzy.

    Si chez les deux comiques tout est dans la bande-annonce où l’on retrouve la seule blague drôle du film, le reste n’étant qu’1 heure 29 d’ennui profond mais vous avez déjà acheté votre place, chez J. Robin tout est dans le titre (on peut lui reconnaître le talent de savoir attirer le chaland), l’article, lui, est systématiquement confondant de pauvreté, mais on a déjà cliqué quand on s’en rend compte.

    J’ai été de ceux ravis par le fait que Robin ne soit pas retenu pour le con du mois, ça m’aurait même déçu tant il est clair qu’à travers ses piques personnelles en nombre de ces dernières semaines, c’était son but avoué. L’avoir privé de cette publicité est donc tout à fait pertinent.

    Je crois que chez E&D ils vont en être quittes pour relancer un appel aux dons qui figurera un haut de page pendant tout le mois de septembre et Robin, privé de cette pub de con du mois dont il devait rêver pour "buzzer" le temps d’une quinzaine et tenter d’exister, va devoir se remettre à gesticuler (avec un "G" comme Testostérone) de manière sans doute désordonnée mais ô combien tendre.


  • Jean R. n’est qu’un pervers narcissique. Avec de l’expérience en la matière, on le démasque au premier coup d’oeil. Il serait intéressant de connaître ses rapports avec sa famille ou son entourage. Certainement un paquet de cadavres dans le placard.
    Ces personnes ne peuvent devenir réellement dangereuses que quand elles exercent sur vous un pouvoir ou une emprise. L’idéal est donc de l’éviter, l’ignorer totalement. Lire ses textes ou visionner ses vidéos, c’est commencer à entrer d’une certaine manière, sous sa coupe. La preuve : on n’a qu’une envie, lui taper dessus. Et il adore ça (qu’on ait envie seulement car il sait ne rien risquer).
    S’il ne fallait qu’une seule preuve de sa pathologie, allez voir la vidéo où on le voit jubiler alors qu’il "crache" sur Etienne Chouard... ça crève les yeux.
    Il faudrait ne parler de ce type que pour dénoncer ses coups de pute, comme le fait cet article. JR ne sert à rien, il ne sert que son ego. A fuir comme la peste.

     

  • C’est clair ! Apparemment, c’est un gros manipulateur.
    Mais de là à manipuler une personne âgé, il faut vraiment avoir honte !

    A coup sûr (et je l’espère) Soral fera une remarque (comme il s’est si bien les faire) le mois prochain, sur cette affaire.


  • Pour le coté "positif" : Jean Robin est un très bon sophiste, il faut le reconnaitre. Il use et abuse de toutes les tactiques de Schopenhaueur, notamment sur son site ! Par contre, pour ce qui est de la logique, de la vérité, de l’humilité et de la capacité d’analyse, il faudra repasser.

    J’ai suivi l’ouverture de son site Enquête et Débat. A la base il se voulait pour la liberté d’expression, a fait quelques interviews intéressantes et organisé des débats plutôts bons.

    Néanmoins, il semble être affecté de troubles psychologiques (et ce n’est pas un anathème, lire la suite) et de par son omniprésence sur son site et l’ouverture à tous les commentaires (*) il s’auto-flagelle et finit par péter les plombs par manque de recul et trop plein de passion - il prend tout personellement. C’est du en partie au fait qu’il se prenne pour un entrepreneur de talent qui doit tout controler, en fait son site est en train de mourir de par sa trop grande présence, sa mauvaise foi et sa volonté de tout controler.

    Il manque complètement de culture et fait dans le prêt à penser (voir ses définitions du libéralisme, du marxisme, de l’Islam, du catholicisme) il n’a aucune capacité de nuance. Bien qu’il fustige tous ceux qui ne pensent pas comme lui (et notamment les "soraliens" dont il est vrai que certains jouent aux Soral sans avoir le niveau), il est incapable de comprendre qu’il est le fruit de son éducation supérieur (école de guerre économique) et qu’il est empris d’une idéologie. C’est un positiviste qui croit pouvoir s’en remettre aux faits de manière impartiale.

    En fait, en suivant l’animal on comprend ce qu’il est :
    - un positiviste (obsession des faits, du "scientifique" et incapacité à comprendre que sa propre subjectivité)
    - Randien (la fameuse maitresse de Rottschild et son éloge de l’égoisme)
    - limite protestant, dans sa manière de voir dans le monde du business la plus haute valeur qui puisse être atteinte (JPP en atteste)
    - anti-islam hystérique, d’où la présence permanente de l’identitaire Ferrier sur son site, un paien hystérique, anti-catholique acharné, qui voit dans l’alliance judéo-paienne une voie pour créer une nation européenne sans descendants d’africains.

    Tous les commentateurs cultivés et intelligents capables d’analyses de qualité ont été tot ou tard virés de son site. Ca l’arrange bien de ne plus avoir de contradicteurs de niveau.

     

    • PS : "Tous les commentateurs cultivés et intelligents capables d’analyses de qualité ont été tot ou tard virés de son site. Ca l’arrange bien de ne plus avoir de contradicteurs de niveau."

      En fait, je rajouterais qu’il reste son cousin Kévin (assez proche de Chouard), qui propose des commentaires argumentés, sourcés et logiques. Meme lui a du mal à comprendre les débilités de Jean Robin et se fritte avec lui, notamment dans l’article consacré à Chouard.

      PPS : Jean Robin a récemment annoncé (dans un commentaire) qu’il avait levé 100000€ de fonds, raison pour laquelle il ne mendie plus auprès de ses souscripteurs/donateurs récemment. Comme il a toujours indiqué qu’il garderait le controle de son entreprise - eh oui, il faut bien ça pour s’assurer que la ligne éditoriale "liberté d’expression (de Jean Robin :)" puisse être maintenue, il a du donc vendre au maximum 49%. Ca veut dire qu’il valorise sa boite à 200000€. LOL. Aussi, ca veut dire qu’il y a des mécènes (qui savent très bien qu’ils ne reverront jamais leur argent) qui ont investi dans sa superstructure. Il serait intéressant de se pencher là-dessus.


    • Excellente analyse.
      Bravo


  • #219981

    Courage a jean pierre petit....pro , brillant original....et interessant...tout le contraire de nos raclures de chercheurs formaté au moule de la ripoublik....

    JEAN PIERRE PETIT a fait les mêmes guerres avec la recherche et l intelligentia française orthodoxe et labelisée.....que soral avec la presse et les merdias...dieudo avec le monde des artistes...lui jean pierre se sera battut contre l hegemonie des petits princes cooptés ...et autre faux chercheurs et faux trouveurs...

    J ADORE CE MEC ? ET CE QU IL PUBLIE ;; ;SON OUVERTURE D ESPRIT LIBRE et sa saine haine de nos militaires... tien bon jean pierre

     

  • Quelle histoire ! C’est moche.

     

  • #220005

    Finalement, ce qui caractérise Jean Robin, c’est que c’est un petit bourgeois. Il a fait une école de commerce, il est propre sur lui ? il a une belle chemise, il est choqué par la "vulgarité" de Soral, il a peur des religions etc...
    Il a la même sociologie qu’un jeune UMP de Neuilly Sur Seine.
    C’est sûr, ça ne pouvait pas coller avec Soral.

     

    • Tu rigoles ou quoi ? il n’est même pas capable d’user d’un rasoir et de rentrer sa chemise.


    • @anti mondialiste
      vous voulez dire que la vulgarité de Jean Robin ne colle pas avec l’intégrité et la propreté d’Alain Soral. Petit clin d’oeil, propre et bien habillé n’est pas synonyme de malhonnêté mais de respect de soi et des autres. Jean Robin ne fait qu’utiliser la panoplie des gens biens pour tromper son monde. Nuance !


    • Oui c’est un peu ça. un petit bourgeois qui joue aux anti-systèmes avec sa judéomanie, mais qui est en meme temps le plus grand fan de Finkielkraut, et qui est incapable de comprendre la schizophrénie de ce dernier.

      Il me semble qu’il est schizophrène lui même. Il est trop con pour être un sayan, c’est juste un idiot utile profondément anti-arabes et anti-musulmans. Et il s’est dévoilé depuis longtemps à crier antisémite à tout bout de champs.

      Il se dit non sioniste mais c’est un défenseur acharné de l’état d’Israel.
      Il se dit au dessus de l’anti-racisme, mais il finit par insulter tout le monde d’anti-sémite.
      Il dit ne pas être juif religieux, mais dès qu’on creuse il fait l’apologie du judaisme et de son non proselytisme contre les méchants catholiques et musulmans.


    • @MagnaVeritas, allons ! allons ! sa tondeuse est peut-être en panne :) :) :)


  • Arrêtez de parler de lui svp, il attend que ça.


  • Jean-Pierre Petit se fait enfumer une première fois, une seconde, une troisième. Il le sait, enfin, il dit avoir de forts doutes, à chaque étape, et il redonne un support CD d’un de ses ancien travail ? (Une BD... ici-même à E&R vous devez savoir ce que ça représente comme boulot, une BD de qualité).
    On sait plus à qui la mettre, la gifle, pour le coup...
    C’est un peu comme si Cheminade venait redemander la Main d’Or à Dieudo’... et qu’il faille que Cheminade refasse le coup du "je savais pas", puis qu’il vienne reredemander à Dieudo’...

     

    • M. Petit offre plus d’une dizaine d album de bande dessiné sur son site, et grace aux dons, ils les a fait traduire en moultes langues, aujourd’hui "Savoir sans Frontieres" offre au telechargement plus de 220 album de BD !! (en comptant les langues)Des traducteurs du monde entier ont été remunerés pour ces traductions.

      - Il a passé des centaines d’heures a produire sur son site des articles de vulgarisation et de reflexion sur de multiples sujets, scientifique,politique,géopolitique,intellectuel,religieux ...

      En somme il n’est pas dans une demarche commerciale.... mais dans une demarche d information et de diffusion d’idées.
      De plus les recettes de ses propres livres servent a financer des experiences scientifiques a budget reduit, mais qui ont ete presentées et publiées a l’international.

      On est evidemment a des années lumieres de Jean Robin,qui cherche a s’enrichir sur la dissidence en exploitant via son site et sa maison d’edition le manque de visibilité auquelle sont confrontés les "dissidents"...
      Mais pour un intellectuel privé de medias,qui a des idées,toute audience est bonne a prendre.. M. Robin joue de ca, c est un fourbe..et un escroc !


  • la seule fois ou j’ai visité le site de robin j’y ai posté 3 messages et il a répondu aux 3 (preuve qu’il a que çà à foutre) et à sa troisième réponse il me dit que je suis viré de son site,MDR !!,comme si je m’étais inscris !


  • Septuagénaire certes, mais il a la tête encore bien remplie le JPP !


  • #220081
    le 12/09/2012 par agadlaletelevisionetpidor
    Jean Robin/Jean-Pierre Petit : l’histoire d’une arnaque !

    Merci J’enrobe 1. grâce à cette polémique via LLP j’ai découvert Jean-Pierre Petit et ça n’a pas de prix. Cet homme est passionnant et je vous encourage à regarder ses conférences sur le net ou ses dvd pour se rendre compte de la misère de la recherche en France, des bassesses, de la stupidité des militaires, mais surtout de la MHD (furtivité, mach 10 avec des réacteurs conventionnels, torpilles à 2000 km/h...), la Z machine (3 milliards de degrés pour la fusion nucléaire sans déchet), ITER, ses bandes dessinées, ses livres, les ovnis... + de nombreuses anecdotes de sa vie. c’est passionnant.

     

  • J’avais parcouru le texte de LLP sur son site ainsi que le texte de Monsieur Petit sur son site également, il y a environ deux semaines.

    jean robin n’en est pas à son premier coup :
    - Après avoir copieusement injurié Zemmour, il lui avait ensuite léché les bottes à la radio et Zemmour le lui avait fait remarquer.
    - Il avait filmé un débat entre Freysinger et Soral l’an dernier, tout s’était bien passé jusqu’à ce qu’il disjoncte et injurie Soral.
    - Je ne sais pas s’il continue mais durant des mois il a fait des montages vidéo pour insulter Nabe et Soral avec l’intention de nier leur statut de "dissidents", ça transpirait par tous ses sophismes grotesques.

    Inutile de s’intéresser à ce cas clinique, c’est un pervers narcissique qui empire avec le temps. Son seul rapport à l’autre est la provocation, le mensonge et la manipulation pour gagner en gloire et en argent.
    Il a certainement envié Monsieur Petit, mais ce troufion oublie tout le travail derrière ; un minable économiste ne rivalisera jamais avec un scientifique, c’est une certitude.

    La seule chose à remarquer est qu’il s’attaque systématiquement aux "dissidents" (ou à tout le moins aux polémistes [pour moi Zemmour n’est pas un dissident]). Par pure jalousie, c’est évident : il veut être maudit à la place des maudits, mais il est loin d’en avoir le talent nécessaire.
    D’ailleurs il reprend des parties d’argumentaires de Nabe, Soral et Zemmour pour en faire des espèces de chimères débiles. Il arrive par accident que ses critiques soient fondées, mais le plus souvent ce sinistre personnage est dans l’erreur, délibérément en général.


  • Sans vouloir faire la groupie Soral, honnêtement, j’ai toujours trouvé Jean Robin d’un niveau très mauvais. La plupart de ses vidéos ne contiennent aucun concept, quand ils "attaquent" des gens il le fait toujours sur des petits trucs insignifiants, bref j’ai l’impression que c’est un tout petit joueur qui veut jouer dans la cour des grands et qui en plus croit réellement qu’il fait parti des grands.

    Quant à son coté manipulateur et avide d’argent qu’on découvre ici, ça aussi ça transpire dans ses vidéos, d’ailleurs il est clair qu’il est devenu libertarien à la Ron Paul, or il se dit "héritier du gaullisme"... comment être "gaulliste" en voulant en même temps le moins d’Etat possible, un modèle utralibérale.. ? On ne peut pas. On sent que le mec il a une haine du système social français c’est dingue, il a dû payer des impots et charges sur son travail et ça l’a visiblement marqué de perdre quelques € pour la communauté nationale. Alors rien ne m’étonne quand je vois cette lettre.

     

    • Se prétendre gaulliste est la dernière fantaisie ahurissante de Robin. Ce type est capable de raconter n’importe quoi dans ses efforts désespérés de se faire un auditoire.
      Un des aspects tragi-comique du personnage sont ses prétentions d’incarner à lui tout seul la liberté d’expression en France. Il va dire des trucs du genre "Regardez ! La liberté d’expression existe en France ! La preuve j’ai interviewé Soral ! Regardez ! Machin prétend n’avoir trouvé aucun éditeur en France pour son livre mais moi je lui ai proposé d’éditer son livre mais il a refusé...". Ce qu’oublie Robin c’est qu’une de ses vidéos ne dépasse rarement les 100 visionnages, exception faite quand la vidéo contient des pointure du genre Soral ou JPP...et que sa maison d’édition est à l’échelle nationale inexistante.


    • #220310

      J ai été publié aux éditions tatamis. Et en dehors d une avance de 500 euros, je n ai jamais été payé. Le bougre m à insulté par mail et à toujours refusé de me rencontrer. Je passe sur les vidéos grotesques qu il a émises sans mon consentement. Je relis ici le même modus operandi qu avec moi. Il a besoin d argent, il prend donc celui de ses auteurs. Liberté d expression et ...d exploitation


  • J’avais découvert le site de Jean Robin à ses début, avec une page d’acceuil soignée et des vidéos de qualité qui contrastaient avec les interviews TV débilisantes. Mon enthousiasme s’est éteint depuis que j’ai compris le personnage arriviste, sa façon indirect de diffâmer injustement certaine personnalité, sa pleurnicherie culpabilisante et incessante pour faire casquer les internautes et son côté hystérique et irrespectueuse envers les posts qui ne vont pas dans son sens. Maintenant, son site qui présentait bien au début est devenu un véritable carpharnaüm repoussoir.


  • Alain soral osera-t-il parler de ROSWELL ??

    Je comprendrais que pour le crif ,
    Voir alain soral acréditer ou discréditer certaines theses
    soit du pain bénit , mais c’est quand meme le seul sujet non-abordé ,
    et tant qu’on y est , peut etre que l’on pourrait parler de l’avance technologiques des etats unis et de leur black-project .


  • Ah , Jean-Pierre ! Si seulement tu avais eu vent de la "notoriété" de la crasse Robin avant de serrer le poigne de ce guignol à barbe ...

    Je suis désolé pour JP Petit , je suis une partie de son travail (OVNI et technologie MHD) depuis déjà pas mal de temps , et ça me fait vraiment mal de voir que la crasse Robin est arrivé perturber cet homme admirable : un chercheur courageux et un "vulgarisateur" de génie .


  • #220768

    Petite devinette Carambar :

    QUESTION : Pourquoi Jean Robin ne veut pas d’ un nouvel entretien avec Alain Soral ?
    RÉPONSE : Car il a peur de se faire voler son quatre heures.


Afficher les commentaires suivants