Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jérusalem : affrontements entre la police et des manifestants ultra-orthodoxes autour du service militaire

Des heurts ont éclaté à Jérusalem le 7 mars entre la police israélienne et des manifestants juifs ultra-orthodoxes. En cause : l’obligation pour ces derniers d’effectuer le service militaire en Israël, ce à quoi ils se refusent.

 

 

Au moins 30 juifs ultra-orthodoxes ont été arrêtés le 7 mars à Jérusalem lors d’une manifestation contre l’obligation récemment réaffirmée par la Cour constitutionnelle pour cette communauté d’effectuer le service militaire (obligatoire en Israël pour tous les citoyens).

La police israélienne a tenté de déloger des centaines de personnes qui bloquaient les rues de la ville et la circulation du tramway.

Des heurts assez impressionnants ont ainsi éclaté entre quelque 500 personnes appartenant au mouvement de la Faction de Jérusalem, un groupe dissident politique radical au sein de la communauté Haredim ashkénaze, et les policiers israéliens.

 

 

Les manifestants accusent le gouvernement de vouloir réprimer la religion. « Le projet est une persécution religieuse », criaient certains d’entre eux. Pour ces juifs orthodoxes, il est préférable d’être condamné à de la prison plutôt que de servir l’armée. « En prison mais jamais à l’armée ! », scandaient les manifestants qui ont également traité les policiers de nazis.

 

 

Pour les disperser, des canons à eau et des officiers à cheval ont été déployés.

En Israël, seuls les étudiants des institutions rabbiniques appelées « yeshivas », centres d’étude de la Torah et du Talmud, peuvent être dispensés du service militaire obligatoire. Les hommes doivent cependant se présenter à l’armée pour que leur service soit différé, ce que les dirigeants de la faction de Jérusalem ont contesté à de nombreuses reprises, entraînant des arrestations et des affrontements avec les autorités.

 

 

Exemptés du service militaire depuis la création de l’État hébreu, les juifs ultra-orthodoxes doivent se plier à l’obligation de service militaire depuis septembre 2018, après une décision de la Cour suprême israélienne de septembre 2017. Une disposition à laquelle sont opposés les dirigeants rabbiniques. Ces derniers ont appelé à plusieurs reprises les étudiants à ne pas se présenter aux bureaux de recrutement.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En France 1889 : " Les curés sac au dos " ! En Israël, 2019 : " Les rabbins, sac au dos " !

     

  • Ah Israël veut jouer les nationalistes, il faut en payer le prix .


  • On a les gilets jaunes, ils ont les manteaux noirs .

     

  • Israël est une théocratie qui a des apparences démocratiques (proportionnelle) .

     

    • Le noyau dur d’Israël, ce sont les rabbins . Il est question que Bibi s’allie avec un parti ultra religieux qui a dans son programme d’interdire à un israélien de contracter un mariage mixte : cette interdiction est la définition même du racisme, qui prône l’endogamie . Récemment la Knesset , sous l’impulsion de Bibi, a voté une déclaration solennelle : "Israël est l’Etat-nation du peuple juif" (9 juillet 2018) . " Les Arabes barrez vous ".


    • C’est exactement ça. Pour pouvoir avoir l’approbation inconsciente du peuple étant dans une démocratie, mais la réalité est plus dangereuse que ça au finale. Et comme vous dites c’est une théocratie, vue les propos que tiennent les dirigeants d’influence au sein de ce gouvernement.


  • C’est bien. Pendant qu’ils font ça, moins de palestiniens meurent...


  • #2156716

    Ces Juifs ultra-orthodoxes font partie du cercle très large des croyants de la foi, on trouve dans ce cercle des musulmans non corrompus par le diable, des membres de l’église, des bouddhistes, et même des personnes ayant une autre religion.
    Leur point commun être persécuté par un pouvoir politique qui est très loin de Dieu, dont le sien est Mammon

     

    • Le bouddhisme n’est pas une religion. Et Ceux qui à la rigueur se trouve comme vous dites chez les juif orthodoxes il n’y a pas de bouddhiste à la rigueur des personnes étudiants la philosophie bouddhiste, mais qui n’en font en rien des bouddhistes pour autant.
      Il ne faut pas tout mélanger.
      Cela n’empêche que les juifs orthodoxe considère la loi de la Torah comme loi à suivre dans une pratique traditionnelle. Et perso lorsque l’on s’applique à suivre à la lettre des lois religieuses écrites c’est toujours dangereux car il faut savoir de quelle Torah on parle. C’est le même problème chez les islamistes quand l’un vous dit que "ça n’est pas l’islam ça". Chacun à sa définition d’une loi religieuse qui empêche toute réflexion humaine et faire preuve de bon sens par dessus des textes religieux.

      C’est en ça que la "philosophie" du bouddhisme et ses textes ont toujours voulu éviter de sombrer dans la croyance et le dogme religieux. De ce faite la philosophie est en permanence en mouvement et évolution alors qu’une religion est figé dans le temps concernant ses dogmes.


    • #2156797

      C’est peut-être pas une religion à proprement parler mais la dimension spirituelle est très importante.
      Le rapport à la foi et la divinité est incontestable donc les Boudhistes aussi font partie de ce cercle que je nomme la foi.


    • #2156822

      Les Naturei kerta sont aussi des Juifs ultra-orthodoxes et militants.


    • @Chupa
      Vous confondez les ultra-orthodoxes qui rejettent le talmud et ne reconnaissent que la Torah comme livre saint avec les orthodoxes qui considèrent que le talmud est aussi indispensable que la Torah.


    • @chupa
      Quand on vous dit "c’est pas ça l’islam" ou on vous dit "c’est ça l’islam" agissez comme vous avez l’air de le faire pour le bouddhisme, allez chercher par vous même "ce qu’est l’islam".



    • C’est en ça que la "philosophie" du bouddhisme et ses textes ont toujours voulu éviter de sombrer dans la croyance et le dogme religieux. De ce faite la philosophie est en permanence en mouvement et évolution alors qu’une religion est figé dans le temps concernant ses dogmes.




      ben voyons, encore un qui a tout compris : le bouddhisme pas une religion et pas dogmatique ?. mais mon pauvre vieux, va passer une semaine dans un temple bouddhiste theravada ou mahayana en suivant la vie monastique( dans un pays bouddhiste bien sûr) et on en reparlera. le bouddhisme est une religion et tout aussi dogmatique que n’importe quelle religion révélée, la seule différence c’est que le dogme ne s’applique qu’aux moines qui ont fait leus voeux, pour le reste de la population, rien n’est obligatoire, , on fait et on pense comme on le sent.
      Croire que parce qu’il n’y a pas de divinité créatrice ce n’est pas une religion est stupide,
      d’ailleurs les dieux et les esprits sont reconnus par TOUTES les écoles bouddhistes de l’Inde au Japon.mais ils font partie intégrante de la création ( plus exactement de maya , l’illusion) le bouddhisme comme l’hindouisme sont des religions et elles ont des dogmes, ce qui fait illusion c’est que ces dogmes sont disparates selon les sectes et les écoles, mais il y a malgré tout une base, une cosmogonie et une philosophie communes.par contre on ne tape pas sur les gens quand ils ne sont pas d’accord (persécutions, excommunications hérésies)


  • Un point que j’aimerai qu’on m’explique, comment peut-on être à la fois juif et orthodoxe ? Ce sont 2 religions bien distinctes donc je comprends pas.

     

  • Chez eux on ne dit pas péjorativement des "intégristes" on dit des "ultra-orthodoxes" .

     

    • Il y a "ultra" quand même. Cela n’empêche que Orthodoxe se veut dans ces cas là d’être "traditionnel". Et ça peut être dangereux le traditionalisme en religion, si la base du texte et vil et malsaine, les fidèles qui s’appliqueront à cette tradition ne pourront que agir ou penser à l’équivalence de ces textes.
      Le traditionnel concernant bien "les religions" m’ont toujours fait peur généralement. On se retrouve souvent dans l’extrême où la discussion est rarement possible, donc bon, je pense qu’il ne faut pas tomber non plus dans un triangle de karpman où le bourreau peut devenir la victime ou bien le sauveur.
      Si nos deux variables sont pourris, le résultat ne peut que l’être tout autant et de ce fait j’ai du mal à m’en émouvoir.


    • @chupa
      les rationalistes trouvent les religieux obtus, pas de discussion possible pour une raison très simple. Ils posent un préambule, le relativisme comme point de repère, un croyant en Dieu ne peut relativiser son existence, jamais. Avec cette doctrine reines des orthodoxes ultras athées et autres bien pensants aux concepts hyper complexes, savants au dessus de tous, nous en sommes ou nous en sommes, à prier Mamon, concernant sa bonté, il vous suffira d’observer.


    • J"ai plus peur des ultra-Républicains que de quelconques "ultra-orthodoxes".


  • N’est-ce donc pas beau la démocratie ?


  • #2156728

    Le deuxième millénaire est le commencement de la chasse aux croyants, ceux qui ont décidé d’être fidéle à Dieu, le seul, l’unique.
    C’est une des conséquences de l’intervention Américaine au Moyen-orient.
    Combien de vrais croyants ont péri pour leurs idées ?
    Ça continue avec la Syrie.
    Combien de morts ?
    Tout ceci n’est pas anodin regardez toutes les profanations ici en France.
    On vous persécute pour vos idées, pour vos opinions.
    Des fidéles du monde entier sont obligés de fuir leur pays d’origine pour ces mêmes raisons.
    C’est plus une supposition mais un fait évident.
    Dans le même temps ceux qui ont pu s’infiltrer dans les religions pour les détruire de l’intérieur sont insérés.
    L’empire ne veut plus de résistance, sa seul résistance, c’est les hommes et les femmes qui ont encore des repères moraux. Voilà l’origine de cette persécution qui ne dit pas son nom. En nous retirant Dieu on cherche notre affaiblissement.
    L’empire ne souhaite conserver que des consommateurs polluants et compulsifs.

     

    • Vous avez raison : c’est l’explication de toutes les guerres et révolutions que les peuples subissent depuis longtemps. Il faut lire les livres -ou du moins un- de William Guy Carr aux éditions Saint-Remy.
      Il a fallu 40 ans pour qu’ils soient traduits et édités en français alors que ses écrits sont, par sa volonté, libres de droits. On comprend tout en le lisant.
      Nous devons nous accrocher à notre vision spirituelle de la vie, sinon, nous perdrons notre âme.


    • #2156877

      "Le XXI s. sera spirituel ou ne sera pas" disait Malraux...

      Regardez les GJ,ils sont bien plus spirituels qu’on ne le pense ;sans le définir expressément,ils sont pour un retour aux valeurs morales,à ce qui fait la Nation française,pour un retour de la justice sociale,pour les uns,contre le mariage pour tous pour les autres,contre les 11 vaccins,l’immigration ,sur la pma,contre une société mondialiste toute traçée réglée,définie et dirigée par des connards etc,etc bref les mille et une facettes de ce qui dérègle le spirituel tout compte fait..le peuple souverain a senti que le pays sortait de ses rails,qu’il y en avait assez de cette inversion des valeurs,de la destruction systématique de ce qui fait ses fondements,qu’il était temps de sortir de l’ornière..Alors le XXI s sera-t-il spirituel ou non ?


  • Pendant les grêves en France, les révoltés coupaient les jarrets de la police montée, seuls vrai défense qu’avaient ces pauvres gens !


  • Oui enfin ils ne sont pas non plus traités comme des palestiniens qui ne veulent pas être expropriés.
    Pas d’arrestation arbitraire, diurne ou nocturne, pas de bulldozer, pas de détention administrative, pas de mauvais traitement, pas de harcèlement, pas de militaire armé jusqu’aux dents, pas de punition collective, pas de snipers...
    Juste des extrémistes religieux qu’on condamnerait comme tels dans l’opinion publique n’importe où ailleurs.
    Ils veulent quoi déjà ? Ah oui, garder leurs passe-droits...

     



    • Ils veulent quoi déjà ? Ah oui, garder leurs passe-droits...




      ha ha ha !
      et non ,ils refusent de se faire enrôler de force dans une armée, simple refus de la violence d’état, c’est tout, c’est un choix moral, ça te gène ? (surtout que pour un "défenseur des palestiniens, ces orthodoxes sont en grande majorité anti sionistes (Naturei carta, hassidims etc, et donc normalement des alliés)


    • Tout juif souhaitant vivre là bas doit avoir fait son service, homme ou femme, c’est une condition sine qua none pour y être citoyen. Si tu ne l’acceptes pas tu n’en es pas citoyen, je ne vois pas ce qu’il y a de compliqué à comprendre. C’est la condition de ce régime depuis toujours.
      Quant à être des alliés ou non, franchement ce n’est pas le débat pour ma part.
      On peut être tout autant alliés s’ils restent en diaspora.
      Là ils émigrent (ou ont émigrés, eux ou leurs parents)... Prennent quand même du territoire qui appartient ou appartenait à d’autres hein, faut quand même pas venir prétendre le contraire, surtout à jerusalem... Veulent en être citoyens, mais sans en respecter les contraintes.
      De toute façon ça fait un moment que la situation couve sur ce point, les religieux étant les seuls à être exemptés de conscription.
      Bref, pour ma part, ultra orthodoxe ou pas, ce sera ni l’un ni l’autre.
      Le fait qu’ils soient anti sionistes ou pas ne les rend pas plus légitimes que des autochtones, juifs ou pas d’ailleurs...
      Si on aborde ces manifs sous l’angle d’un groupe qui cherche à déconstruire les conditions d’établissement d’un régime illégitime et limite légal, à la rigueur je veux bien l’entendre, mais là je ne vois qu’un groupe dont on restreint les droits d’accès, et qui cherche à les conserver.
      Ca ne m’émeut pas, je n’ai plus assez de compassion, ou plutot je la réserve pour des causes qui me semblent plus justes.


  • Une violence féroce et une brutalité atroce "bizarrement" identiques à celles que subissent les GJ ici, tout aussi désarmés.

     

    • pour le coup les vidéos montrent que ces policiers utilisent le maximum de délicatesse possible pour les déloger. S’ils avaient voulu, ça aurait pu être torché en 15 minutes.
      A part un ou deux bousculé par les chevaux, ça ressemblerait presque à un sketch tellement c’est sympathique.


  • Le tweet dit grosso modo :

    En protestation contre l’arrestation d’un déserteur des centaines de Haredim bloquent des routes à Jérusalem. 28 ont été arrêtés.
    @Yossi_eli avec des informations et des directs du lieu de la manifestation


  • Dans le cadre de la collaboration étroite de nos nos deux états , je propose une cagnotte et l’envoi d’instructeurs nationaux pour leur enseigner l’efficacité du LBD .
    Castaner sois solidaire , quand meme !!


  • C’est des gilets jaunes inversés : ils se battent pour conserver leurs privilèges que les autres n’ont pas.
    Ils peuvent venir en France ils seront sans service obligatoire, ce serait marrant.
    Autre détail marrant : ils s’opposent au fait d’être soldats.... par la violence organisée en troupe, un peu comme l’armee quoi.


  • Ultra orthodoxe c’est aussi stupide que de dire orthodoxe modéré ! On est orthodoxe ou on ne l’est pas. Point barre.


  • Ces images me rappellent celle d’un prêtre français sorti de force de son église.


  • #2156920

    Aller !! un ptit effort pour votre armée la plus morale du monde.


  • La question qui se pose pour cette occasion, c’est qui de la police ou des haredim est antisémite ?
    Parce que, entre les sémites de la Loi, de la langue mais pas de la terre, entre les sémites de la langue, de la loi et de la terre, entre les sémites de la loi, mais pas de la Loi ni de la terre mais de la langue et toutes les autres possibilités de montage, qui est légitime ?
    Regardons bien, quand même et pour détricoter les amalgames, de quel côté se situe la violence.


  • Pour faire simple, je dirais que pour le Juif ultra le plus respectueux de son Dieu, et donc des préceptes de la Torah, la création présente d’Israël est un odieux blasphème. Ce qui signifie, ontologiquement et par opposition de nature : sionisme = antisémitisme.
    Rien n’est moins juif, du point de vue religieux, que la création d’Israël incarnée par le sionisme. Quant au service militaire, une universalité moderne, il contredit la valeur traditionnelle de la différenciation des castes (Lire Guénon, Dumézil).

     

    • Absolument de votre avis.
      Un juif traditionaliste de la torah, ne vit pas au sionistan qui est un pur blasphème pour lui.
      Exception faite des juifs autochtones car il y en a, qui sont pleinement légitimes, cette terre est à eux, autant qu’aux palestiniens.
      Retour aux bases, ce serait la plus saines des initiatives.
      Le reste est voué à l’échec, c’est ma conviction profonde en tout cas.
      Si on avait commencé par ça on en serait pas là dans cette partie du monde d’ailleurs...


  • En gros, ils veulent pouvoir disposer d’un statut d’objecteur de conscience ? Ce que l’Etat leur refuse désormais. Ok
    question subsidiaire : quel rapport entre ces orthodoxes la et les orthodoxes qui ont milité contre Rabin, le premier ministre assassiné par des ultras ?


  • Commentaires consternants ! Qu’ils se fritent entre eux, pendant ce temps ils ne massacrent pas des Palestiniens !

     

Commentaires suivants