Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Joe Biden : Zelensky "n’a pas voulu entendre" les avertissements US

Poutine devra-t-il partager la responsabilité de la situation ?!

[…]

Le président américain Joe Biden a déclaré vendredi que son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky n’avait « pas voulu entendre » les avertissements des États-Unis avant le déclenchement de l’invasion russe en février.

 

[…]

[…] Le président russe Vladimir « Poutine allait franchir la frontière. Et cela ne faisait pas de doute, et Zelensky, comme beaucoup d’autres gens, ne voulait pas l’entendre. Je comprends pourquoi ils ne voulaient pas l’entendre, mais il (Poutine) est entré ».

[…]

Les avertissements avaient suscité l’incrédulité et même des critiques voilées de la part de M. Zelensky et de certains alliés européens de Washington, qui estimaient à l’époque que les États-Unis étaient trop alarmistes.

Lire l’intégralité de l’article sur nouvelobs.com

 

Le réel auquel les atlantistes se cognent, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les États-unis savaient que Poutine allait attaquer d’autant plus qu’ils ont tout fait pour y parvenir dans les faits avec Zelensky comme marionnette de paille à leur botte.

    Retour sur images : décembre 21, les USA signent avec Zelinsky un partenariat stratégique ; janvier 22, Zelinsky concentre un corps de bataille dans le Dombass ; février (du 16 au 24), l’artillerie ukrainienne déclence ses feus à un niveau jamais atteint, de l’ordre de 40 fois les cadences précédentes. Les Ukrainiens péparent une offensive et jouent gagnants quoiqu’il arrive, mais pour un temps limité.

    Poutine est surpris et désemparé par cette escalade dans le Dombass et tombe dans le piège : comment peut-il stopper cette offensive ? En attaquant ! Mais avec quelles forces disponibles et où ? Il ne disposait en février que de troupes en fin de manoeuvres hivernales en Bielorussie, c’est à dire des personnels, de l’armement et du matériel fatigués. Pire, les conditions météorologique de la fin d’hivers ne se prètent guère pour attaquer par le feu et la manoeuvre avec des blindés qui ne peuvent se déployer à cause des terrains impraticables. Venant du Nord, les cibles à portée de main sont alors constituées de Kiev et de Karkov, là où les défenseurs ukrainiens les attendaient avec des armes anti-chars occidentales performantes. Les appelés russes peu motivés et peu informés des enjeux à leur entrée en guerre se sont faits étrillés en colonnes par un sur des routes transformées en embuscades effroyables. On comprend mieux les exactions auxquelles il se sont livrés ici ou là avec des ennemis infiltrés au milieu de civils qui n’ont surtout pas été évacués à dessein.

    Poutine comprend la situation, ne s’obstine pas et réarticule son armée dans l’Est. Là, pour mener son offensive, il engage de nouvelles troupes avec une logistique adaptée et bénéficiant de conditions métorologiques nettement plus favorable. Le succès de sa nouvelle stratégie se joue dans les jours qui viennent : la prise de Severodonetsk va désorganiser ses adversaires et signera la défaite de l’Ukraine dans le Dombass. Il va y avoir des pertes à un niveau jamais atteint !

     

    Répondre à ce message

    • Tu regardes trop la télé...

       
    • Non, je tiens simplement ces informations du renseignement militaire. A noter que le chef du renseignement militaire français a été limogé dès le début de cette guerre. Et pour cause, il connaissait la situation réélle qui ne correspondait pas à la version officielle d’un Poutine ayant commencé la guerre...celle de la télé justement cher ami !

       
    • #2975300

      La préaration résolue d’une offensive Ukro-américaine, je l’ai vue en direct en suivant le site "Donbass insider" de Christelle Néant.
      Donc, je ne suis pas étonné de le lire écrit par Kal.

      Mais je m’étais toujours demandé : pourquoi encercler Kiev, si loin du Donbass, au début de l’invasion/contre-offensive ?

      Et la suggestion de Kal me plaît : car ces troupes étaient disponibles au matin du premier jour, même cuites par 3 semaines d’exercice, même sans équipement adapté, même sans tactique, même loin du front d’attaque des Ukro-américains.
      Et par le caractère illogique/imprévu/immédiat de cette attaque, elle a foutu un beau bordel dans la tête de l’état-major Ukro-américain. Car Kiév était tout de même un objectif de valeur.

      Et 30 jours plus tard, l’armée adaptée arrivait de Moscovie, d’Oural, et de Tchtchénie (Allaouakbar, gloire à la Russie, gloire à Kadirov). Et elles allèrent à l’Est de l’Ukraine tandis que les troupes russes inadaptées quittaient la région de Kiév. Elles seront réutilisées après un temps de repos. Peut être pour la vraie prise de Kiév, dans 2 mois.

      Puis les poches se sont refermées sur les Ukro-américains. La suite n’est qu’une question de temps, malgré les actionnaires des médias occidentaux.

       
    • @francky

      Non ç est exactement ce qui s est passé et ce qui se passe
      Lit les articles d Erwan Castel notamment, journaliste français qui est sur le terrain, et qui rend compte de la situation militaire précise sans concession ni d un côté ni de l autre

       
    • Ce que tu dis est exact.. L’osce a même attesté du fait que l’ukraine avait relancé la guerre alors que la Russie avait massé des troupes au cas où et quand les russes ont eu la certitude que l’ukraine allait tenter de violer les accords de Minsk et de reprendre le Donbass par la force la Russie a attaqué avant et à pris de court l’ukraine et les USA

      D’ailleurs si le renseignement des USA savait que la Russie risquait d’attaquer alors que la France et l’Allemagne ne le savait pas c’est parce que les USA savaient ce qu’ils étaient en train de préparer avec l’ukraine.. Juste que la majorité des credules ne se sont pas soucié des agissements des USA et de l’ukraine pendant 8 ans

       
  • #2975155

    Et quel est l’avis de Zelinski sur l’aveuglement que lui prête Biden ?
    Par-ce que le journalisme, c’est tout de même croiser les sources, et donner à l’accusé l’occasion de répondre. Non ?

    Et comme Zelinski n’a pas l’air très indépendant des USA, il faudrait l’opinion d’un opposant quelconque.

     

    Répondre à ce message

  • Ça commence à puer dans les chancelleries occidentales !
    La force tranquille " Russie " avance inexorablement et les fiottes cocaïnés lgbto-sionistes qui dirigent l’occident ne savent plus par quel bout prendre le bâton merdeux qu’à toujours été l’Ukraine !
    Après les législatives françaises vous n’entendrez plus (où presque) parler des ukro-nazis et de leurs tatouages qui font frétiller Macron , Trudeau, Scholz et autres cho-chottes en rangers et tutus !

    Les français vont retrouver leurs virus et leurs injections préférés , faute d’avoir éjecter la secte qui dirige le pays avec son rayon paralysant et ses laboratoires criminels !
    La parenthèse élections est bientôt terminée, retour aux variants de Bourla et de Bancel , du masque des seringues, des pass , des confinements et du défilé des Alexandre, Lacombe, Delfraissy, Cohen, Cymes ..... et autres grands bienfaiteurs de l’humanité !
    Ont n’a que les dirigeants que l’ont mérite et depuis Sarkozy l’américain , les français sont servis !

     

    Répondre à ce message

    • Résultat probable : les "Français" n’auront plus aucun droit à la consultation pseudo-démocratique.
      L’armée va décider. C’est déjà le cas j’imagine, mais une apparence théâtrale électatoire et présidentielle est maintenue pour habituer les gens progressivement à l’appauvrissement programmé, voire à la servitude obligatoire.
      La grande inconnue, c’est : qui va diriger la force armée ? Sur quelle économie ou vision de l’économie s’appuiera-t-elle ? Une force pro-russe avec de la Chine dedans et de l’Afrique au boulot, ou une force "atlantique" avec de la Chine dedans, et de l’Afrique à tenir à bout de bras ?
      En tout cas pas les citoyens, et les mesures covidatoires pourraient être utilisées par l’un comme par l’autre camp, contre les uns comme les autres. Mélenchon est probablement encore pire que le Macq.
      Nous espérons, peut-être illusionnés, une force pro-russe avec pas ou peu de Chine dedans, et pas trop de Tchétchènes semi-asiatiques. Nous pourrions alors recréer un continent véritablement européen et restaurer son inventivité fondamentale.
      Mais faudra-t-il le reconstruire sur d’inévitables ruines, une jeunesse rendue malade ou stérile, et un ou plusieurs siècles ?
      Le sort de l’Ukraine est très triste. C’était un grenier à blé où les habitants étaient heureux et prospères, au 19e siècle. C’est aujourd’hui un pays connu pour le prêt de ventre et le don d’ovaires et de gènes de qualité de la fleur de ses jeunes femmes. Et pour l’achat de bébés high tech, au profit souvent de non-Européens.
      Si c’est pas malheureux.

       
  • #2975176

    Biden reproche à Zelensky d’avoir trop bien négocié son salaire, ça sent le plan social...

    Oui, car à l’époque Zelesnky trainait des pieds pour obtenir plus d’argent, qu’il a eu finalement, l’UE mettant la main au porte-monnaie pour sortir la rallonge.

    Biden lui reproche cet appétit excessif et ce trop payé. Est-ce l’heure des rétro-commissions ? Des sacrifices ? Des licenciements et des promotions ?

    En tout cas, ça ressemble beaucoup à une scène de film où un lieutenant comparaît devant un parrain de cartel lui expliquant qu’il a été surpris à voler un petit billet dans la caisse... Je me chierais dessus si j’étais Zelensky...

     

    Répondre à ce message

  • Les États-Unis savaient exactement ce qu’il fallait faire pour forcer la Russie à entrer, donc normal...

     

    Répondre à ce message

  • Facile d’alerter... comment penser que les services de renseignement américains savaient pas que l’Unraine massait des troupes à la frontière du Donbass ?
    Biden cherche à sauver la face en accusant son "proxy". C’est bon signe, non ?

     

    Répondre à ce message

  • #2975364
    Le 14 juin à 10:47 par Plus rien ne m’étonne
    Joe Biden : Zelensky "n’a pas voulu entendre" les avertissements (...)

    Je savais que Monsieur ZelenSky était un humoriste mais je ne savais pas qu’il était aussi le pilote d’un avion militaire étasunien doté d’un siège éjectable télécommandé.

     

    Répondre à ce message

  • #2975433

    Les ricains s’aperçoivent qu’ils ne gagneront pas contre la Russie. Donc
    - Biden commence à taper sur la tête de Zelinsky (faut bien que quelqu’un porte le chapeau du fiasco annoncé...
    - Ils se recentrent sur la Chine.
    - il faut trouver une solution avant les mid-terme. Grosse Berezina en vue. Donc ben... La guerre générale ? (Bien pour remettre d’aplomb aussi le systeme économique mondialiste qui menace d’imploser.

    J’ai bien peur que l’Empire anglosaxon ne s’effondre pas aussi gentiment que l’URSS... Quand la bête est blessée, elle n’a plus rien à perdre c’est là que c’est dangereux...

     

    Répondre à ce message

  • #2975618

    Depuis le retour des democrates aux affaires les US s echinent a pourrir la donne entre l Ukraine et la Russie ! Les ricains sont mesquins, si Zelensky est alle aussi loin c est bien parce qu il etait convaincu que les US seraient derriere en cas de derapages ! Peine perdue, le fantoche de Kiev s est fait baiser, mis devant le fait accompli l otan ne bougera qu a minima et certainement pas pour sauver le derche de Zelensky ou preserver la democrature ukrainienne mais uniquement pour garantir ses interets !
    Un enieme pantin va decouvrir a ses depends que ce que disait Poutine au sujet des US est vrai, "les americains n ont pas d allies, ils n ont que des vassaux !" Vassaux qui, si la situation l exige, peuvent etre laches voir sacrifies ! Il semblerait que les US preparent le terrain pour charger la mule Zelensky en mode "t as pas ecoute et mis en oeuvre ce qu on t a demande, faut assumer" !
    Les ricains jouent la duplicite, ils montent des pays les uns contre les autres pour mieux s octroyer le role de sauveur et de redresseur de torts, ce con de Zelsnsky va peut etre commencer a le capter !? En tout cas il serait vraiment souhaitable que les francais le comprennent... Mais la j ai que des doutes !

     

    Répondre à ce message

  • #2976508

    Joe Biden est sur son siège percé a l’ephad de waschinton DC, il est complètement à l’ouest donc ne fait que répéter ce qu’on lui dit

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents