Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

Johnny chantait qu’il était « né dans la rue », mais il est mort dans son lit, entouré des siens, comme un vieux lion fatigué. Et il avait de quoi : il aura vécu 10 vies, des centaines de tournées, d’albums, d’amis, de femmes et de drames. Il aura épousé tous les styles, toutes les femmes, toutes les époques. Salut Géant !

 

Sa carrière, phénoménale, a commencé en 1960, à 17 ans, et a duré 57 ans. Avant d’être atteint de son cancer, il préparait encore une nouvelle tournée à partir de son dernier album.

C’était le dernier géant, issu de la génération des années 60. Les fans, qui savent tout sur Johnny, n’apprendront rien de spécial dans cet hommage, nous parlerons de « l’autre Johnny » plus tard, quand l’émotion nationale sera passée. Il ne s’agit pas de démolir Johnny, comme d’autres ont pu démolir le King – Elvis – après sa mort aux États-Unis. Non, juste parler de la bête de vie derrière la bête de scène.

Les médecins ne savaient pas comment il faisait pour tenir : malade, avec 40 de fièvre, il arrivait à monter sur scène et à assurer le show puis, la fête une fois finie, vidé, il retombait malade, comme si le tour de chant n’avait été qu’une parenthèse, mais une parenthèse enchantée.

Johnny, c’est un condensé d’un demi-siècle de vie française, de vie artistique, bien sûr, mais aussi people, politique, économique ! Johnny vivait comme une star, dépensant à foison, vivant à 100 à l’heure, voire à 200, tutoyant les présidents, on peut dire que c’est le chanteur de la Ve République !

Il aura vu le Général, puis Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, ce petit frère qui l’admirait et pour une fois, ce n’était pas une posture, et enfin Hollande et Macron. Chanteur générationnel et intergénérationnel, la passion Johnny se transmettra de père en fils.

Il n’y a pas un village de France qui n’ait pas eu « du Johnny » dans son juke-box. Ses titres étaient joués par toutes les radios avant que n’arrive la FM au début des années 80.

C’était déjà une star en 1960, les jeunes hommes avaient déchiqueté les sièges de l’Olympia sur son passage, et le grand concert gratuit à Paris en 1963 place de la Nation va le consacrer. Edgar Morin dans Le Monde lancera l’expression « yé-yé », pour le yeah yeah des rockers américains.

Car Johnny a flashé sur Elvis Presley, Eddie Cochran, Gene Vincent, Chuck Berry alors qu’il n’avait pas 15 ans. Il a écouté, étudié le rock naissant et s’est lancé, sans complexes. C’est Line Renaud qui le jettera dans le grand bain. Il n’en sortira plus, jusqu’à sa mort.

 

 

 

 

Ses accents très Gene Vincent laisseront progressivement place à sa personnalité et à la puissance de son interprétation. Johnny a été accusé d’épouser démagogiquement – histoire de ne pas se démoder comme Elvis – toutes les modes. Il est passé sans encombres du rockabilly au yé-yé, puis du rock dur au flower power, et enfin à la chanson française.

Mais c’est le propre d’un interprète. Et la particularité de Johnny est qu’un « simple » interprète a incarné toutes ces périodes, les absorbant sans être absorbé par elles. Il a dominé ses époques, ses mues successives ont fait de lui un véritable phénix, et il frôlera la mort plusieurs fois en vrai.

Johnny aura vécu plusieurs vies, artistiques et sentimentales, renaissant à chaque fois dans une autre peau. Un tour de force que personne ne s’explique, autrement que par un pouvoir magnétique.

Johnny en 1968 chante À tout casser dans l’émission Dim dam dom :

 

Johnny dans À tout casser sur scène :

 

1969, Palais des sports de Paris, Rivière, ouvre ton lit avec les meilleurs musiciens qu’il a jamais eus :

Notre hommage en musique au King français,
sur Kontre Kulture Musique

Le cimetière du Rock s’agrandit, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

188 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je pensais que je n’en aurais rien à faire....
    Mais la nostalgie de l’enfance, des vacances à Cavalaire, de Saint Tropez, il faisait partie de notre décor. ... pourtant la trentaine seulement pour moi.
    Je me rends compte qu’un pan de notre vie à tous disparaît...
    Étrange sensation.
    "Le temps est assassin et emporte avec lui le rire des enfants".


  • Michel Simon, Michel Berger, Michel Delpech, Michel Audiard, Michel Constantin, Michel Galabru, Michel Serrault, Michel Duchaussoy, Michael Lonsdale, Mickael Jackson.

    On jaunit à l’idée de voir les dix Michel...

     

  • Qu’on aime ou pas, tout le monde connaît. Un pan de plus de la maison France qui s’effondre.


  • #1855264

    Son plus grand tube restera définitivement "optic 2000". RIP oh toi le chantre de la sous culture américaine et god blessé america.

     

    • #1855432

      Attends au moins que son cadavre refroidisse un peu avant de lui cracher dessus, ce serait un peu plus digne, crois moi.

      Qu est ce que ça m emmerde cette philosophie du "ni pardon ni oubli" chère à qui tu sais...


    • @ maceo parker
      Vous savez que l"égérie de la bien-pensance Américaine, parlait elle aussi de sous culture américaine , en parlant des électeurs de Trump....


    • #1855839

      C’était un VRP de la sous culture américaine mais discount en plus, une sorte de copie chinoise avant l’heure d’un produit de masse américain.

      Je m’interroge vraiment cette idolâtrie pour lui, il avait une belle gueule, plutôt viril, n’avait pas l’air d’être un connard, une voix puissante... On peut admirer la longévité de sa carrière et ça va faire un vide parce qu’il fait partie du paysage médiatique et populaire français, OK mais sinon artistiquement c’est totalement creux. Il n’exprimait rien d’autre que l’esprit du temps américains de manière aseptisée, ne créait rien, copiait les tendances, c’était techniquement pas trop mal fait, mais au final c’est bidon.
      J’ai écouté les extraits, j’adore le rock des années 60 et 70, mais même en 68 avec les meilleurs musiciens du monde il pond un truc banal, je sais pas pourquoi ça sonne faux, on n’y croit pas. Peut être à cause des textes débiles et de son phrasé mais ça colle pas avec la musique, surtout si on connaît les vraies influences américaines. On sent une distance, comme s’il n’était pas vraiment dedans malgré toute l’énergie qu’il met. C’est au mieux un doublage français de chansons du top 50 américain. Pour forcer le trait ça me fait penser à certaines pubs de télé achat américaines pour des produits ménagers dont le doubleur français ne se fait même pas chier à couper la voix originale et parle d’un ton monotone par-dessus.

      C’est un des très rares chanteurs dont aucune chanson ne m’a jamais touché, il ne m’énerve même pas alors qu’un artiste est fait pour toucher, en mal ou en bien. Franchement, bien qu’il m’horripile je préfère Goldman, au moins il crée, on sent une personnalité un peu tourmentée, et au final il a un style plus français que ce "Johnny".

      Comme l’a très bien résumé John Lennon quand on l’a interrogé sur lui :
      "Le rock français c’est comme le vin anglais"


  • J’ai toujours préféré les vrais grands de la chanson française, auteurs, compositeurs et interprètes, à tous ces clones d’outre-atlantique aux textes (pondus par des nègres) d’une indigence poétique confondante.
    Franchement, arrêtons de trouver à toutes forces des grands hommes dans le cimetière des nains de notre époque.


  • Le King Français.
    Un interprète génial, injustement moqué.


  • C’est une époque qui disparaît, tous les souvenirs de jeunesse , la belle époque .Voilà pour moi ce qu’il incarnait . je n’étais pas un fan, mais respect pour sa carrière.

     

    • Il paraît que c’était un gars simple. Je suis allé le voir trois fois en concert : celui de l’époque ET où il descendait du plafond sur une soucoupe volante vêtu d’une tunique blanche à franges indienne (spéciale) ; le second de l’époque Mad Max avec un lâcher de chiens qui bouffent un mannequin sur scène et le dernier sortant d’une main noire géante qui avançait dans la scène (assez bien réussi). Bon j’y suis allé un peu obligé avec mes vieux pour voir ses spectacles spectaculaires.
      Salut le dernier des copains.


  • Une légende s’en va... triste journée

     

    • #1855416

      Sentimentalisme a deux euros . On comprend mieux notre époque avec cette gagatisation des esprits . L’émotionnel tue l’intelligence et étouffe la conscience , un artiste n’est rien a moins de mettre son art au service de Dieu . Aujourd’hui c’est juste pour endormir un peu plus les âmes déchues .


    • #1855645

      Avec tout mon respect : fermez la un peu avec votre discours moralisateur d’instituteur frustré à 2 euros. Il ne faut pas tout confondre, la "gagatisation" comme vous dites c’est aussi ce que nous avons peut être tous de plus cher dans notre fort intérieur : notre enfance / notre jeunesse c’est à dire le temps de l’insouciance et de la pureté. D’aucuns ont Johnny comme totem symbolique, d’autres ont un lieu précis ou un souvenir, peu importe car chacun le vit à sa manière.
      Arrêtez d’essayer de tout normaliser, de tout codifier, de mettre les gens dans des cases qui vous permettent de vous sentir supérieur à eux sans aucune légitimité car en faisant cela vous jouer parfaitement le jeu de ceux qui nous gouvernent...

      Désolé mais fallait que ça sorte et encore, je me contiens.


    • @ seifeldiin .
      Tout à fait d’accord. Rien à rajouter.
      Que Johnny repose ne paix.


    • Désolé mais fallait que ça sorte et encore, je me contiens.

      Aucune raison de t’excuser, tu est libre de t’exprimer même négativement tant que ton message passe au niveau de la modération et je te rejoins totalement sur ton message, ras-le-bol de ces déluges d’émotions pour si peu de chose.


    • @ Yann Amar ,

      On entend bien votre compassion et la force du Verbe qui vous anime.



      "Voyant la foule, Il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger." Mat. 9.36.



      Voyez, même le Christ s’était collé à l’émotion. Ainsi, si l’apparence vous laisse penser que vous saisissez mieux l’époque que vos contemporains, en revanche, vous ne percevez point l’intemporalité du concept et du message christique, divin.
      D’autant que l’ami Albatar, faisant la distinction, a parlé de légende ; pas de mythe.
      Mais comme vous semblez préférer que les choses aillent par deux, par charité chrétienne, je vous prête une paire, bigot de mes deux.


  • #1855278

    Immense tristesse. On t’aimait Johnny.


  • OPTIQUE 2000 !!!

    Désolé c’était trop tentant. Par contre BFM est content ils vont remplir leur case d’infos en continu pendant deux à trois semaines.

    Répugnants...


  • Une pensée émue suite à sa disparition , une personne qui s’ est construite toute seule, un enfant de la balle .Chapeau bas l’artiste.


  • Un gros beauf minable qui a le charisme d’une chèvre et qui plagiait les grands internationaux comme Elvis.

    Son charisme n’a pas dépassé les beaufs de l’hexagone...

    Au moins il a bien vecu en se tapant des belles meufs..0.

     

    • La vulgarité sied merveilleusement à votre propos


    • Et vous parlant comme cela, vous etes un gros zonnard un gars bien de la cite. Le gars qui crache sur un gars qui a reussi. Il avait la voix, le physique, la presence. Normal qu’il est si bien reussi. Et sans jamais parler politique et faire des tribunes comme nos nouvelles elites (Omar, Jamel, etc., )
      Un jaloux que vous etes.
      Decidemment apres Malcom Young, c’est Johnny. (Les 2 étaient des bons en rock)


    • Johnny, pas de charisme : MDR, ça sent le complexe d’infériorité à travers l’écran


    • Il en faut pour tout le monde.
      Je ne suis pas tellement fan du bonhomme non plus, mais bon, c est pas une raison pour se moquer de son public.

      Personne n’est "beauf" par vocation...


    • #1855476

      et Elvis c’était pas un plagiaire ?! juste LOL..le gars a copié et plagié tout les standards des Afro américains de l’époque..Commentaire débile


    • Je n’ai pas un seul disque de lui mais pour moi, ce qui est le comble de la beauferie c’est de lire ou d’entendre quand quelqu’un passe de vie à trépas, des gens pondre ce genre de commentaire. Je ne sais pas ce qui explique cette disposition minable que l’on retrouve chez certains à chaque fois qu’un artiste décède mais pour sûr cela en dit certainement bien plus long sur eux que sur quoi que ce soit d’autres, et ce n’est clairement pas reluisant au plan humain.


    • Je n’ai jamais dit qu’il n’avait pas de charisme, j’ai juste dit qu’il avait le charisme d’une chèvre qui plaît à des beaufs et ça me désole.

      Pour moi le charisme c’est Soral et Dieudonné !!

      C’est qui ce mec un minable sans aucune créativité qui a plagié des américains, il n’a pas été inventif. Ce n’est pas un Elvis, un Jemy Hendrix, un Brassens etc.. qui sont des vrais artistes avec des dons musicaux !

      Je ne suis pas jaloux de lui, au contraire je trouve qu’il a bien vécu qu’il s’est tapé des belles nanas, qu’il ne s’est privé de rien et tant mieux pour lui.

      J’aurais aimé être riche comme lui et avoir des femmes comme lui, comme vous tous !


    • #1855532

      Vous ne pouvez pas parler de minable car ce qu il a reussit qu on aime ou qu on aime pas (moi je deteste sa musique, ses chanson, son look, ...) , c est extremement rare. Alors oui effectivement il est sans doute l empereur de la culture beauf , sa carriere s est construite sur du copier coller, du plagiat amerloque , des films franchement merdiques (lui comme Elvis) , mais sans doute involontairement , il a contribué a l americanisation de la France , de sa culture etc...Il y a des phenomenes musicaux indetronables car nobles comme le jazz (pareil on aime ou on n aime pas) et puis il y en a des temporaires qui en disparaissant (preuve qu il n y a pas eu vraiment de richesse ) prouvent qu ils etaient d ela merde comme le "rock n roll". Aujourd hui , un rockeur genre rockabilly , bein tout le monde se fou de sa gueule car il est incontestablement ridicule ! Mais au final , si quelqu un se sent heureux en ecoutant Johnny , il ne fait d emal a personne. C est lorsqu il detruit sa culture pour en adopter une de bas de gamme qu il en fait. C est ce qui arrive malheureusement en France et c est a cela quze les yéyés ont participé involontairement sans doute.


    • #1855735

      Nairod qu’a tu fais de ta vie ?
      Il a pris des risques dans sa vie, a bien vécu, il a même adopté un enfant, peut-on en dire autant de toi ?


    • #1855948

      Haliday a propulsé Hendrix, pour ta gouverne.


    • Vous pouvez toujours essayer de faire mieux. Pour l’instant vous râlez, aigri, devant votre pc.


    • Haliday a propulsé Hendrix, pour ta gouverne.

      Non, c’est Chas Chandler (ex. bassiste des Animals) qui a vendu ses basses pour amener Hendrix à Londres, il fut d’abord adulé par le Swinging London, les Stones, les Beatles, même Clapton était carpette devant le grand Jimi.

      C’est lors d’un petite tournée française en 1967 qu’il rencontra Johnny. Il fit à l’époque la première partie de Johnny à l’Olympia (très bon bootleg d’ailleurs qui circula longtemps avant une édition officielle) et cela n’est absolument pas de la décision de Johnny, mais de ses imprésarios. Johnny dînera au restaurant avec Jimi et passera un bon moment. Il ne se sont plus jamais revu.

      Johnny n’a jamais eu aucun pouvoir de décision et certainement pas la capacité de lancer l’un des meilleurs guitariste de sa génération. Jimi Hendrix perça dans son pays natal, les Etats Unis, grâce à une performance scénique mythique au Monterey Pop Festival (Californie) de la même année.

      Mais bon, maintenant avec la légende "Hallyday", il va falloir s’attendre un révisionnisme histoire digne des heures les plus sombres de l’histoire.


  • #1855297

    Ce matin, j’ai vu une vidéo tournée dans les années 1960 où l’on voyait des pétasses pré-pubères, qui, dans un langage, entrecoupé de gloussements et de borborygmes, déclaraient à peu près ceci : "On l’attend en bas de chez lui, quand il descend, qu’il nous dit bonjour, on devient folles. S’il jette un mégot, je le ramasse, le garde dans une boîte en inscrivant l’endroit, la date et l’heure" Côté "mecs, c’est guère plus brillant ! Style : "Quand je suis seul et paumé, je pense à lui, j’écoute ses chansons, bla bla bla"

    Après on s’étonnera que 50 ans plus tard, ces fans dégénérés, ayant procréé entre-temps, de ce qu’est devenue notre société, boboïsées, tolérante de tout ce qui la détruit et si désireuse de pardonner aux terroristes qui entreprennent de la décimer. Certes, le défunt n’est pas seul en cause, il y a tout un système qui a intérêt à corrompre la race blanche et à démanteler notre société occidentale. Néanmoins, l’idole qu’on pleure, aura pas mal contribué à ce que nous devenions, ce que nous sommes aujourd’hui. Aussi, abstraction faite de toute considération, purement artistique, que personne ne m’en veuille, si je ne me joins pas, aux pleurnicheries qui vont nous affecter, un peu plus, si besoin était, à propos de cette disparition...

     

    • Evidemment il est aussi l’image d’un certain système... mais c’était un type bien quelque part aussi. Votre message, avec les mots "race blanche" en caractère gras, me laisse penser que vous êtes venus faire le troll.


  • Johnny mort, c’est St Tropez qui en prend un coup…Pour les souvenirs enflammés et les excès en tous genres, reste Bardot, désormais plus que jamais isolée dans un rôle d’ultime témoin d’une période révolue.

    Une gueule d’abord, puis une voix d’ailleurs en progression constante et dans le temps, surtout fidèle à son business plan, ne jamais trahir son public et pour réussir ce tour de force, l’intuition presque parfaite quant à savoir s’entourer de paroliers et d’en changer pour continuer d’être le king et ce, malgré la lessiveuse top 50.
    Un très grand PRO.

    Son sens de l’interprétation, à la fois génial et inné, a fait de lui LA bête de scène de la chanson française sur 60 ans, présence artistique et médiatique quasi ininterrompue consubstantielle aux souvenirs communs intergénérationnels et autour de ses tubes.

    A la réflexion et rétrospectivement, Jean d’Ormesson a eu la "chance" de partir un jour avant Johnny, sinon, l’académicien n’aurait quasi pas existé médiatiquement à jour de deuil équivalent, c’est dire l’importance de l’impact du second.

    C’est une page qui se tourne, comme une autre se tournera lorsque Delon, Belmondo, Bardot et quelques autres disparaitront, les clopes au bec et la bière à la main, c’est fini, une certaine idée de la France également et sur ce dernier point, c’est quand même très inquiétant, surtout lorsqu’on se penche sur cette rupture d’héritage organisé, dont le matraquage numérique et hertziens n’a d’égal que son extrême médiocrité.

     

    • Et dont Akeujohnny était l’un des meilleurs représentant...
      Sioniste à 200% Johnny incarne l’Américanisation de la France, anthropologie, musique, cinéma, économie, politique etc.. les usa nous colonisent depuis 70 ans et Johnny représentait bien ça, la rupture totale de sa génération d’avec la France. France seul pays dans lequel il est célèbre...
      La mort de Johnny marque le début de la très attendue disparition de la génération babybommers.. celle qui a vendue ce pays... des millions de beaufs partout dans les rues, sur les écrans pour rendre hommage à ça...
      Certes, deux/trois jolis morceaux..
      Paradoxalement, la mort ce chanteur sera un moment de ferveur nationale, totalitaire, mais pas de la nation Française, plutôt de la nation post Française. Beaucoup de beaufs blancs électeurs du Fn parmi son public de Fans.
      Ce type n’avait rien de Français.
      Bon sans déconner, j’aimais bien beaucoup de ses morceaux et n’ai rien contre Johnny, mais il faut savoir ne pas être happé par l’engouement médiatique et regarder plus loin.


    • Ouhm, très bon commentaire, qui me permet de mettre en perspective l’entreprise de démolition des guignols qui n’a d’égale que ce concert d’éloges posthumes frisant l’indécence quant à une fraction de ses laudateurs chargés de rédiger son épitaphe médiatique, alors qu’ils n’étaient pas les derniers à se gausser sur la boite à coucou de Gildas et cie, mais Johnny était encore trop grand pour ce corporatisme au service de la destruction du sentiment franchouillard ou ce qu’il en reste.

      Au bout d’un moment, il faut savoir séparer le bon grain de l’ivraie, Johnny ne jurait que par L.A, l’American Way of Life, son idole était Elvis ou Chuck, certes, comme son pote Eddy d’ailleurs, mais conservateur quant à son approche familiale, sans même évoquer ses convictions et ses valeurs, bref surtout un patriarche très encombrant, car populaire, pour une bien-pensance gauchisante et oeuvrant pour les forces situées idéologiquement aux antipodes des thématiques prioritaires d’un interprète comme Johnny.

      Les baby boomers ont vécu au dessus de leurs moyens et nous en payons les conséquences aujourd’hui et pour longtemps encore, mais la question n’est pas de savoir s’ils sont responsables, non, la question est surtout de savoir pourquoi, dans cette carte postale d’une certaine idée de la France qui laisse la place à quelque chose dont Macron en est incarnation la plus récente, en succession du phénomène Johnny dont il ne tardera pas à s’accaparer et afin de mieux tuer les dernières résistances à la mondialisation galopante.

      Le contraire vaudrait approbation totale à votre commentaire à charge, je prends donc les paris que Johnny aura, sinon un hommage national, tout du moins un hommage à hauteur d’une Piaf.

      Logique.

      Le système est vraiment très fort, surtout impitoyable quant à réorienter une émotion générale et à son profit.


    • Oui, ça nous oblige à nous en rappeler... car plus personne ne pensait à lui.
      Et on a l’occasion de mesurer et le bilan de l’époque qu’il incarne et la distance qui nous en sépare désormais.
      Là les passions se déchainent, car les approches sont extrêmement variées :
      "Johnny", rien que par son nom, et par son "vin anglais" (voir plus haut) faisait le pont avec le monde anglo-saxon. Et on voit bien, qu’il divise profondément encore le monde anglo-saxon.
      Son côté bad boy rockeur charmeur. Son culte de la puissance et son narcissisme.
      Mais on l’aimait. Et on veut l’aimer encore.
      Pas question de déranger la mélancolie mysique par des réflexions ou des remises en question. Le confort émotionnel et sentimental d’abord. Comme pour les enfants. Mais avec l’ouverture d’esprit en moins.
      On comprends. Touche pas à mes souvenirs souvenirs. C’est ce qui m’a fait c’est ce que je suis, c’est ce que je resterai.
      Quelque part, n’est-ce pas là le reflexe macronien. Le je ne veux pas marcher seul. J’veux être comme tout le monde (que je vois à l’écran, qu’ils sont beaux, qu’ils ont réussi, la preuve), j’veux être normal. Arrête de penser, de me déranger. J’veux pas. Penser. Moi. J’chuis charlie quoi. Un peu. Quand même !
      Franchement, paix à son âme. Mais le vieux "lion" mâle faisant des pompes sur scène pour suer de testostérone sous le cuire en rugissant de sa puissante voix. M’ouais. C’est là que j’ai décroché. Définitivement.
      Johnny be good.


  • #1855308
    le 06/12/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

    Ouais ?
    Là, j’écoute SLAYER.
    South of Heaven.
    Déchire.
    Et après, j’vais probablement me mettre du DJ Screw (Robert Earl Davis, Jr.), parce qu’il faut bien redescendre.

    Jaunie ?
    Garde la pêche...

     

    • En 98 j’ai emmené des potes voir Johnny au Stade de France. Ils ne juraient que par Mettalica, Slayer, Sepultura... En sortant ils étaient scotchés. Il m’ont avoué avoir vu le meilleur concert de leur vie et depuis ce jour là leurs moqueries ont cessées.
      On peut penser ce que l’on veut de ce mec mais quand tu l’as vu sur scène tu ne peux pas rester indifferent.
      Et grâce à lui j’ai découvert toute la musique américaine, des pionniers du rock’n’roll au rock sudiste, la country le blues.
      Aujourd’hui je suis triste. Une grande part de vie est partie.


    • Mais on s’en fiche de votre emploi du temps. Moi je mange une omelette. C’est passionnant votre vie.
      Respect et tristesse pour la carrière de notre rocker national.


    • Toujours la pêche avec un bon groupe de Hard Rock Chrétien ! Whitecross ou Guardian, toujours plus agréable qu’une merde satanique de Tom Araya (Slayer) mon ami !

      De la lecture pour toi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Metal...


    • #1856312

      Venir mépriser Hallyday en prétendant avoir une culture musicale et nous montrer comme exemple Slayer ? Pourquoi pas Mötley Crue pendant que tu y es.
      Quelle blague.


  • Échange avec ma mère qui, le coeur lourd, me dit qu’avec le décès de Johnny, c’est presque la France qui meure.

    Pourtant chez moi on était plutôt chanson à texte : Georges Brassens, Brel, Mouloudji, Bécaud, Charles Dumont, Edith Piaf... Mais Johnny a toujours été le p’tit plaisir hors norme sur la platine.

    Puis un jour elle m’a emmené le voir au Zénith et là j’ai compris. L’histoire de Johnny c’est l’histoire d’un amour entre un chanteur dédié à fond à son public et ce public qui l’adule sans conditions. J’ai été charmé par ce profond amour mutuel.

    Le public de Johnny ça a surtout été des braves gens, des prolétaires honnêtes et travailleurs, ceux sur qui la classe politique et médiatique crache dessus à présent parce que "beaufs" ou "racistes" et électeurs du FN. Cette France d’agriculteurs et de caissières, de tourneurs fraiseurs et d’aides soignantes, qui ont suivi et admiré Johnny de leur jeunesse à la retraite et aujourd’hui ont un sacré coup de bourdon.

    Et c’est vrai que c’est transgenerationnel, cet amour pour Johnny parce que, même si je le trouvais un brin ringard, j’avoue avoir coulé une larme.

    C’est un amour pour la France d’un gars qui n’avait pas honte de dire "vive la France" et d’une France qui le lui rendait bien.

    Ma mère a tout à fait raison. La France perd ses "grands" et ne les remplace pas.

     

    • @ pifou . Ben dis donc , t’as pas vu Idiocracy toi ! Tu devrais faire enlever la puce que le Ministère de la pensée t’a implanté dans le cerveau ..


    • Je ne vois pas le rapport avec Idiocracy. Les petites gens te font honte ? Tu ne fréquentes que des salons ou l’on mange des petits fours de chez Fauchon le tout arrosé de champagne ? J’imagine que non. Quand tu sortiras de ton rêve, reviens parmi nous. Tu n’es pas un aigle, petit moineau.


    • Par définition, un "artiste" est un narcissique. Certains partagent tout de même, au moins leur art. D’autres non. Johnny faisait partie de ces derniers ; il a vécu pour dépasser Elvis Presley, son idole de toujours. Dur de faire mieux que l’original. Son exil fiscal prouve qu’il n’a rien d’un patriote. Le public de Johnny est composé de Français de base, prolos frustrés dans leur quotidien qui rêvent de virilité et de révolte avec le chanteur ... Un chanteur qui vivait bien bourgeoisement ! Pourquoi "Quelque chose de Tennessee" quand son pays est magnifique ?!!!! Le rêve américain, quand la France a une âme 1 000 fois plus belle que celle des USA ?.....


    • @awrassi il s’agit de Tennessee Williams (l’auteur d’un tramway nommé désir entre autres) dans cette chanson, pas l’Etat du même nom...


  • Quelle est sa production orginale ?

     

    • #1855368

      Attention, vous attaquez un dieu (comme le répètent depuis ce matin à l’aube tous les merdias alignés - un dieu de la société du spectacle s’entend, à ne pas confondre avec Dieu), vous pourriez être taxé d’anti-smet !
      J’ai même entendu "la France est morte", allons bon... c’est pas la première fois que çà arrive.
      Ce qui est sûr c’est qu’il aura éclipsé, par une sorte de queue de poisson, le décès de la veille, celui de Jean d’Ormesson - qui lui n’était pas un dieu : il n’a pas rempli de stade !


    • #1855380

      9 millions d’euros de dette au fisc !
      et vous ?


    • 3 chansons. Mais c’était avant tout un interprète et il ne s’en est jamais caché.


  • johnny est-il le plus grand chanteur français ? Assurément, non ! Il aura eu une belle carrière, chanté de belles chansons, bien qu’il n’en ait écrite aucune, mais la référence ultime demeure Charles Aznavour : ce dernier allie, selon moi, la qualité des textes avec une interprétation vocale irréprochable...
    Johnny a sa place dans le top 10 des chanteurs français, mais il n’est pas le numéro un...

     

  • Johnny, c’est trois ou quatre belles et originales chansons. Tout le reste est du country ou rock US traduit (idem pour les Richard Antony, Eddy Mitchell et tous les ringards des années 65 -75). la chanson française, c’est Ferre, Brel, Brassens, Aznavour, Reggiani, Leforestier, Tachan pour l’écriture, Piaf pour la voix et Claude François pour danser !Tout le reste, c’est du Jennifer sionisé.

     

  • #1855319
    le 06/12/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

    Jaunie, c’est de la merde opportuniste pour les cassoces qui sortent pas de leur cannette avinée.

    Il était bon quand il était jeune, et pas encore corrompu.
    Là, ouais. MAX RESPECT.

    Mais ensuite, il a juste suivi l"évolution" de la société, parce qu’il avait pas de talent par ailleurs, et qu’il était confiné dans un registre merdique.

    - écoute SLAYER, écoute Townes Van Zandt, et fais nous pas chier avec ton Elvis de Monop’, Jaunie...
    - écoute Elvis, d’ailleurs, et Sinatra
    - et Lester Young
    lui, de ouf...

     

    • Je connais pleins de personnes autour de moi et pas des cassoces. Des personnes bossant et ayant situations, argent des enfants bien élevés qui aimaient Hallyday.
      C’est cela le respect chez vous.
      Vous vous lisez ? Canette avinée. Vous êtes musulman il me semble. On est en France et oui on aime Johnny, les canettes, le rock. Vous vous prenez pour qui ?


    • Slayer ? Townes Van Zandt ?... T’as des ces références en matière de musique toi ! Et je ne suis pas fan de Johnny je tiens a préciser.


    • " vous êtes musulman il me semble " Mais qu’en savez vous ?
      Commentaire gratuit et puéril.


  • #1855320

    Paix à son âme, condoléances sincères à sa femme et sa famille. Une immense tristesse, le souvenir de la jeunesse qui s’en est allée, ainsi va la vie.


  • Star française de la chanson américaine serait plus appropriée comme titre. "Johnny Hallyday", quelque chose de "Tennessee ", " rock’ n roll ", tout ceci n’est très francais, mais bref. Condoléances à ses proches ainsi qu’à sa famille.

     

    • Attention à ne pas confondre ; concernant la chanson "Quelque chose de Tennessee", cela n’a rien à voir avec l’etat US du sud nommé Tennessee, mais avec Thomas Lanier Williams III, dit "Tennessee Williams" et auteur de l’ ouvrage célèbre "La chatte sur un toit brulant" que Johnny avait lu et apprecié etant jeune. C’est sur l’album ecrit par Michel Berger que se trouve cette chanson et c’est un hommage au dramaturge que rend Johnny et Michel et non une admiration au modèle US...

      Sinon, on peut ne pas aimer Johnny, mais quelle voix, jamais égalé dans la variété française...


  • #1855329

    Sans être fan de Johnny, je me dois de reconnaître son immense talent d’interprète. Une putain de voix, le salopard !!!!
    Alors, même si je ne suis pas un fan du bonhomme "à la Jean-Claude Convenant" (excusez la référence, mais c’est la première qui me vient !), ça fait quand-même un peu chier de paumer le premier (dernier ?) Rocker Français.
    Oui, Johnny était est un phénomène typiquement Franco-Français (Remember Vegas ?), mais un putain de Phénomène. Merde, quand-même !

    Allez, salut mec. Chapeau bas, casquette au plancher.

     

  • Bel hommage. Content qu’ER le fasse. Qu’on le veuille ou non, ça fait un petit quelque chose cette disparition.


  • #1855350

    "Nous sommes arrivés au crépuscule des idoles... Derrière, rien ! Nabilla, Les Marseillais, Moundir. L’avenir est beaucoup moins enthousiasmant !"
    (Commentaire lu sur yahoo actualité)

    Et comme dirait l’autre, c’est pas faux !!!!!


  • #1855351
    le 06/12/2017 par Peter Töpfer (aka Eberhard Lemke)
    Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

    À tout casser, il l’a quand même bien “absorbé” de Jimmi, le Johnny.


  • #1855382

    Un artiste, quoi qu’en disent les pseudos musicos snobinard auto proclamés spécialistes de la vraie musique ( (sans véritable oreille musicale la plupart du temps), alors que Johnny n’aurait fait que de la sous culture nègre elvico-américaine. Non !

    Sa reprise de Hey Joe me vient en tête, Johnny avait le groove, un talent assez incroyable pour interpréter quelques titres mémorables, joliment composés par des Goldman et consorts..Et puis même s’il était Belge, il représente la France Le Français, ouvert d’esprit et à l’image de ses ancêtres Gaulois (ou pas ) cad un talent pour "reproduire" "s’approprier" "interpréter" "mettre à sa sauce" avec une voix reconnaissable entre mille ..Il représente une époque celle du rock n roll à la Francaise, joyeux et innocent..Une Icône Repose en paix


  • Une voix de fou, qui s’est bonnifiée avec l’âge (l’effet Sean Connery :) ), un interprète, non pas un compositeur qui a su transcender le rock d’outre mer et en faire quelque chose de français !!
    Pour tous les râleurs, critiqueurs, bien sûr que l’idéologie dominante passe par la culture mais la force de la musique est bien le mélange (samba, blues, jazz). Sur le plan politique, c’est une question de dosage :)


  • Johnny en interview sur BFM :"Tsahal c’est bien, j’aurai aimé en faire partie... " !!


  • Mouais ...
    Johnny instrument du soft power assurément.
    Monument de la chanson française ? Je ne crois pas .

    Ces médecins se demandaient comment il faisait pour tenir ? Bandes d’hypocrites ceux là ...

    Ce matin au marché ça ne parlait que de ça. Le clodo du coin, discret, congelé de rester à l’ombre, tendait une main désespérément vide... Regards de travers de la part des gens autour quand je lui ai donné un sandwich.

     

    • Exactement Jayjay, de plus pour moi Johnny représente une autre époque celle que je n’ai pas connu et n’ai jamais eu envie de connaître pas comme Elvis, Sinatra, Brel ou Brassens indémodable

      Johnny c’était pour les ringards un peu beofs sauf que lui il côtoyait que le bling bling ( la preuve de son soutien à Sarkozy )

      je reconnais qu’il avait une certaine présence sur scène et une voix qui porte, quand il m’arriva De le voir chanter à la télé ( par ce que il nous le passait tout le temps ) je ńai jamais eu le réflexe de m’interesser à sa musique et encore moins à sa vie de « star »

      Bref je comprends l’émotion de Beaucoup pour Johnny mais pour ma part je sens qu’on va nous bassiner du matin au soir du Johnny à la télé/radio/presse pendant un bon petit moment

      Ca ve occuper la populasse en attendant que les autres des médias propagandistes et des politiques préparent des mesures dont on ne se relèvera pas de si tôt nous qui sommes encore vivants


    • Quelle belle âme tout de même ! Au milieu de tous ces mécréants dont aucun ne se soucie de son prochain. Je ne vous dirai pas que vous êtes insupportable ou « un brin » tartuffe car c’est plutôt drôle à vrai dire.


  • j’ appréhende la mort de joey starr,booba,nek feu,la fouine ,black m,mathieu madenian,cantona,ribéry,bhl,attali....etc.
    Bien sur c’est de l’ironie .
    On peut toujours critiqué johnny... mais c’était un bel grand artiste .

     

    • Ça me rappelle un jour ou la sœur de ma conjointe, qui est infirmière libérale, m’a dit qu’elle lui avais fais une piqûre sur le postérieur avant qu’il monte sur scène. C’était de la morphine ou quelque chose comme ça.
      personellement je n’ai rien contre ce monsieur.
      bref il ne m’as jamais intéressé.
      bonne journée à tout le monde.


    • Moi pareil Julien je m’en fiche et aujourd’hui c’est la Saint Nicolas.


  • Qu’il soit en paix, c’est tout de même la fin d’une époque, encore.


  • Johnny aura contribué à importer au travers de reprises anglo-saxonnes traduites en français un sous-produit de la culture rock et country à laquelle Elvis avait donné ses lettres de noblesse !

    Américaniser les français au détriment de notre culture et tradition de la chanson française, Il a été imposé comme produit marketing. Ainsi la sionisation des mentalités et leur dégénrescence a pu macérer longtemps dans la population.

    Le rock c’est binaire ! On voit où ça nous a mené aujourd’hui, des gens désaxés appauvris intérieurement ! Sans aucune richesse intérieure réelle celle que Notre véritable PÈRE nous aura donné comme modéle son Fils ! Encore faut-il rechercher, la vouloir la véritable initiation afin de découvrir quel héros chacun porte dans le Soi divin afin que son « moi-je transitoire » soit éclairé, relié.

    Et dire que des fans l’on adulé, idolâtré ! Drogue, tabac, alcool, dépenses somptuaires, argent facile, et j’en passe !

    Ce n’est pas avec des anti-héros comme modèle qu’on créé sa statue intérieure ! S’identifier à de tels personnages, c’est plonger comme eux !

    Le Royaume des Cieux est à l’intérieur avant d’être perçu à l’extérieur. Si donc, il est accueilli et reconnu à l’intérieur, c’est que le Roi (= le Soi divin) y est présent et qu’il attend la rencontre et ses épousailles divines avec le « moi-je »

    Désolé, de revenir sur ces questions rapportées à la question spirituelle, mais cette question esssentielle est bien la pièce maîtresse qui manque à tous ces fans déboussolés prêts à accepter n’importe qui comme idole alors qu’ils sont dans l’erreur.

    Je vais pas me faire que des amis. Rien à foutre :)

     

    • #1855462

      100% d’accord
      Les fans déguisés comme lui, c’est pathétique.
      le peuple a besoin de heros pour s’identifier à un modèle, mais rare sont ceux qui ont du courage dans la « vraie »vie .
      Et notre héritage culturel disparaît... chansons à texte, musique classique, etc...
      Le rock c’est amerloque, pas français.

      Si je dois pleurer pour quelqu’un, lui n’en fait pas partie, bien que certains airs de ses chansons restent toujours dans ma tête.


  • M’étonnerait qu’il soit au paradis. On n’est pas une idole de la modernité pour rien.

     

  • Un produit vivant de la société du spectacle, le produit numéro 1 ayant bien servi le communautarisme sur lequel la plus part d’entre vous vomissent. Il a été au service de tous les fumiers qui ont défilés à la tête de L’état.
    Le représentant numéro 1 des bons veaux de France, votant de Giscard à Macron, en passant par Sarkozy, Hollande... poussant la chansonnette en coeur avec le produit n°1 appelant à voter "communautaire" ... ah bon ? tiens pourquoi diantre un juif belge produit n°1 des français (? !), surfant sur la vague sentimentale "rock’n’roll & slow", appelle à voter Chirac, Sarkozy, Hollande... les quenelles passent, les français trépassent... sacré Français !

     

    • #1855520

      Si je vous lis bien, Johnny était belge ? hum......vous n’avez jamais vu Johnny en photos (dans la rue ou sur scène) : toujours avec un énorme crucifix autour du cou !
      Sans compter certaines chansons... dont celle avec Eddy Mitchell où il parle explicitement de Jésus !


    • J’ai mis quelques commentaires sur ce fil mais ne suis pas, fort heureusement pour moi, « l’auteur » du commentaire de 13:00 ci-dessus sans la moindre finesse, c’est le moins que l’on puisse dire.


    • @labelette

      On parle de son tatouage "666" qu’il arborait fièrement sur son avant-bras droit ou pas ?

      Pour le voir, lui, son tatouage et son tatoueur à L.A "gogole est ton ami"


    • @Eric, le Seul, le Vrai, que dis-je l’Unique.
      Je tombe sur votre post en lisant les commentaires sur cet article.
      Quand je vous dis que vous êtes insupportable, vous qui maniez la rhétorique, vous devriez comprendre que c’est au même titre que pour une femme qui chouine en mêlant ses émotions à l’analyse, en l’occurrence un orgueil plus que déplacé.
      Poster pour dire que vous n’êtes pas l’auteur du post duquel vous vous défaussez dénote quand même une sacré estime de soi qui frise le ridicule. Cela implique que vous devriez être connu comme le loup blanc dans la section commentaire une telle justification non ? Et pour ceux qui ne le saurait pas, il fallait bien le rappeler ...
      Ça manque de finesse tout ça.
      D’autres posts bien moins fins sont remarquables à ce titre par ailleurs, ils n’ont toutefois pas mérité vôtre si précieuse intervention.

      Je sors les pop-corns :) .


    • @ labelette un énorme crucifix au cou comme Madonna ou georges Michael .Il a aussi un tatouage 666 quand c’est la mode ,un bandana hippie quand c’est l’époque ,un blouson noir quand c’est le moment et j’en passe .Cet homme est un PRODUIT comme son pote Eddy Shmoll .
      Il n’a JAMAIS rien écrit ,il ne savait jouer d’aucun instrument surtout pas de la guitare , ne
      savait pas lire une partition .Il n’a Rien créé .C’était une pale copie du monde US à la sauce de producteurs à fric "français" . Bien gentillet , et bien dans le flux des Bar _clay and co .
      Que ça ait fait réver des gens et que ça réveille une certaine nostalgie de jeunesse enfuie ,c’est possible mais si c’est ce qui représente la culture Française du XX eme siècle , j’ai du mal à comprendre .


    • « Poster pour dire que vous n’êtes pas l’auteur du post duquel vous vous défaussez dénote quand même une sacré estime de soi qui frise le ridicule. »
      Et venir la ramener ici tout ça pour une histoire de petit orgueil froissé, ça ne frise pas le ridicule mais ça a carrément les deux pieds dedans. Quant à l’estime de soi, hum ! C’est sûr que c’est forcément ça puisque vous le dites. Si ça vous est « insupportable » (rien moins que ça !), faut peut-être juste travailler sur vos nerfs un peu fragiles cher ami. Faire un tel foin à deux balles tout ça parce que je me permets de m’inscrire en faux (se « défausser » donc !!!) avec un autre intervenant en précisant que ce commentaire n’est pas de mon fait, la belle affaire !
      Effectivement on peut s’en foutre, mais le meilleur moyen de l’illustrer est de passer son chemin. Et pour le coup, c’est raté.


  • Je n’ai jamais été un fan de Johnny, mais je dois reconnaître que, par son talent scénique et rythmique, il a aidé beaucoup de gens à supporter cette vie de merde qui nous est imposé par le mondialisme libéral.De plus, je ne crois pas que l’appât du gain ait été sa principale motivation.


  • A tous les jeunes qui sont parfois un peu désobligeant voici quelques noms de rockeurs pour vous cultiver : Eddie Cochran, Vince Taylor, Little Richard, Jerry Lee Lewis, Gene Vincent, Bill Haley, Fats Domino, le King et des dizaines d’autres que je vous laisse découvrir .
    Les noms cités étaient les idoles de nos idoles entre autres celles de Johnny et Eddy , il faut avoir vécu l’ époque des blousons noirs, des auto-tamponneuses de la porte de Montreuil et des fortifs autour de Paris pour en parler, c’était notre jeunesse !


  • ’Jamais accroché, toujours eu l’impression qu’il avait saboté l’essor du rock en France alors qu’en face (UK/USA) on avait une légion de groupes incroyables et novateurs pour une grande partie. J’ai toujours préféré les paroles bas du front qui laissent la part belle à la musique, à l’inverse de ce qui se fait en France, à part quelques exceptions près bien sûr. L’idée n’est pas de faire du name dropping comme on dit, hein. ça me fait un peu l’effet inverse d’un Ronnie James Dio, j’en étais presque triste alors qu’il était teigneux, ici ça ne me fait ni chaud ni froid mais le bonhomme semblait très attachant "dans la vraie vie".


  • Jacques Brel autre belge chantant est mort en 1978. Qui écoutera Johnny dans 40 ans ? Personne.
    Je n´ai rien contre le personnage talentueux qui s´est fait tout seul, qui a fait une belle carrière, dont j´écoute parfois le répertoire ; et c´est toujours bien supérieur à ce qui se fait actuellement ; mais son succès est dû à la vague médiatique qui l´a toujours porté parce-que que, Jean-Philippe Smet est devenu Johnny Hallyday, pendant que la France est devenu autre chose. Il serait devenu Yuri Tikochenko ou serait resté Jean-Phille Smet, aurait-il eu la même carrière ?

    Il ne faut pas l´oublier. À partir de 1947 il faut américaniser la France, Johnny fut un des instruments de ce mécanisme.


  • C’était un chanteur ULTRA POPULAIRE. Dans la France profonde des campagnes, il n’y a aucune famille qui n’aime pas Johnny. Les classes populaires le pleure.


  • #1855491

    Pour ma part, je n’ai jamais apprécié ses chansons, ni même le personnage. Il reste pour moi l’image d’un agent de la colonisation sous-culturelle des USA en reprenant notamment des tubes américains pour les adapter en version française. En somme c’est un peu ce que font tout les rapeurs aujourd’hui. Du copier/coller. Aujourd’hui nous voyons le résultat. La France récupère toujours les conneries des américains... 10 plus tard pour se l’approprier au détriment d’une culture française. Et d’ailleurs, bien que le Belge Jean-Philippe Smet se soit donner un pseudonyme américain, il n’aura pas pour autant pu berner le public yankee qui l’a toujours conchié ou plutôt totalement ignoré. Après tout à quoi bon avoir une vulgaire copie quand on peut avoir l’original avec un chanteur comme Elvis.

     

    • Bah faut pas voir le Diable partout. C’était un peu la France noir et blanc à l’époque, les jeunes étaient bridés, ils avaient envie d’exploser. Quant à Johnny il a contribué à nous débarrasser de Gilbert Bécaud (idole des jeunes de l’époque), c’est déjà pas mal...


  • Johnny une vedette assurément. Un produit marketing indéniablement. Un grand artiste j’en doutes fortement.

    Johnny a été absorbé par l’industrie musicale et a bénéficié du talent des meilleurs paroliers, compositeurs, arrangeurs, musiciens de studio (et de scène) afin d’exploiter un archétype correspondant parfaitement à un marché intarissable.

    Il avait pour lui un physique et un nom qui sentait bon l’Amérique. Une voix puissante et un bon sens du rythme mais qui nécessita toutefois rapidement une doublure voix sur scène. De même pour son maniement de l’instrument fondamental du Rock’n’Roll, la guitar, qui était inepte à tout point de vue. Mis à part plaquer quelques accords ouverts sur une gratte acoustique, le bougre n’était visiblement pas un virtuose dans sa catégorie.

    Bien loin qu’un Eddie Cochran pour ne citer que celui-ci - guitariste ET chanteur - qui laissa des titres mythiques avant d’être foudroyé si jeune (22 ans). Ce n’est pas Johnny qui aurait pu au même âge composer le fameux "Three Steps To Heaven".

    La réalité, n’en déplaise à ceux qui l’adulent, c’est que Johnny Halliday était une poule aux œufs d’or. Un véritable produit marketing qui a rendu cinglé des génération complètes de beaufs qui lui vouaient un culte plus proche du fondamentalisme sectaire que de la simple admiration. Une icône, un saint, peut être même un dieu vivant pour les plus abrutis.

    Il attendra tout de même 71 ans pour se faire tatouer le nombre de son maître qui lui a tant apporté. Un hommage tardif pour un homme qui au crépuscule de son existence devrait pourtant trouver la sagesse et la voie qui conduit à la véritable éternité. Pas celle futile et éphémère de la célébrité fut-elle post-mortem basée sur une existence matérialiste parsemée d’auto-destruction.

    Il restera pour moi un sous-produit de l’américanisation de notre société, un ersatz destiné à la populace au sens le plus réducteur du terme. Un être sans aucune profondeur, un interprète plus qu’un véritable artiste.

    Et je parle bien entendu de Johnny Halliday et non pas Jean-Philippe Smet. Je précise avant de me prendre les foudres des aficionados en pleine dépression.

     

    • #1856206
      le 07/12/2017 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

      @MaxC

      Ayant constaté votre retour parmi les (presque) vivants, je sais maintenant que ce ne sera pas vous faire offense que de vous indiquer avoir "repris deux fois des moules" à la mort de l’idole des jeunes... De 70 ans passés.
      Après, il est toujours amusant de (re)voir les tartufferies de Line Renaud et toute l’imposture du show-business. Le passage où elle nous explique que le "rocker" s’appelle Hallyday parce que c’est le patronyme de son père révèlera même au plus naïf les vertus de cette engeance toujours prête à vous faire les poches pour ses visées humanitaires. Enfoirés !

      Bien à vous.


    • @Heureux qui, comme Ulysse...

      Oui cher camarade. J’ai délaissé l’espace commentaire durant environ 2 ans pour des raisons personnelles qui le sont trop pour une exposition publique. Je suis ravi de voir qu’il reste encore quelques vieux de la vieille. J’ai comme l’impression de revenir à la maison après un exil forcé.

      Donc bonne digestion a vous, je vous conseille d’en reprendre encore car le bal des faux-culs ne fait que commencer. On n’est pas à l’abri d’un déluge émotionnel même ici. Il est assez surprenant de voir que même sur E&R l’émotion prend le dessus sur la raison. Deux ans d’abstinence forcée et j’ai l’impression d’avoir subi un effet Mandela [ironie encore que].

      Bonne continuation à vous, et au plaisir de vous lire ici et là.


  • Il ne faudrait pas oublier pourquoi les "yéyé" sont apparus...
    C’était la volonté des forces de l’ombre d’extraire les jeunes de leur famille afin de les modeler en-dehors des traditions. C’est ainsi que la jeunesse est tombée sous emprise...J’étais adolescente à l’époque et comme à l’école les copines achetaient "Salut les Copains" de Daniel Fillipachi (de la communauté de lumière...) j’ai réclamé de l’avoir également et ma mère complaisamment me l’achetait. Mon père voyant cela était très contrarié, car lecteur d’Henry Coston il savait bien de quoi il retournait...Au lieu d’adorer Dieu, les jeunes se sont mis à adorer des idoles, des veaux d’or...et l’on s’étonne après de la déchristianisation...

     

    • #1855571

      Tellement vrai, c’est presque bizarre de le rappeler, tant on s’est habitués à ce monde sans foi ni loi (enfin il y a la justice "à nous" et celle du peuple...)


    • Très bien observé ,tout est très très juste.
      Il était, faisait parti du système.
      Léo lui dénonça le système, et il fut ostracisé,
      Rien de comparable entre ces deux là.
      Je vais de ce pas me resservir des frites...


  • #1855507

    « Quand j’ai appris que Jean-phi est mourru, j’avais l’œil aqueux.
    Alors que quand on m’a dit que Jean D’O s’était éteint, j’ai repris deux fois des grenouilles... »


  • Un des aspect qui m’ a toujours fait respecter ce mec, ( bien que ce soit pas trop, ni ma tasse de thé, ni ma génération).
    C’ est de savoir qu’ il a toujours su rester a sa place et juste interpréter les textes des autres, à ce niveau d’ adulation permanent, avoir quand même la modestie de penser que ce qu’ on écrirait serait moins bon que ce que d’ autre savent mieux faire...
    Savoir ou est sa place et la sublimer, et ça c’ est très vielle France.


  • #1855527
    le 06/12/2017 par Grindsel Tirédunevi
    Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

    "Allumer le feu", il n’aura plus besoin là où il est... Français, peut-être, chrétien certain certainement pas. ”Laisse les morts enterrer leur mort.” Du talent c’est sûr, mais une idole de moins.


  • #1855545

    Je n’ai jamais été un grand fan de Johnny Smet (pas ma génération et pas mon monde) mais j’admets qu’il fut une grande part de la culture française du XXème siècle (celle qui fait le pont entre Edith Piaf & Zazie ... Hé ! Oui, il faut accepter le monde avec tout ce qu’il a d’agréable et de désagréable) et qu’il fut cher à beaucoup de mes aînés. Donc, comme il fut un artiste au sens propre et pas une épave hypocrite et moraliste qui bouffe à tous les râteliers (Renaud) ou un agent frontalier de Tsahal (comme Patriiiiiiiiiique) je vais essayer de me focaliser sur ce qu’il a laissé de mieux sur terre.

    https://www.youtube.com/watch?v=2aO...


  • Tout est dit... Et Bravo à tous ! (sauf les neu-neu idolâtres qui sont incapable de faire la différence entre : performance artistique et création artistique. On peut être un cador en jonglant avec un ballon et être nul au football)... Bref, quand je pense qu’un jour "patrick-la-brelle" va mourir un jour... J’ai envie d’ouvrir le gaz ou de me prendre...


  • « Qui ne pleure pas, nest pas francais »

    Adieu l’artiste...

     

  • #1855554

    "Ce n’est qu’une fois l’arbre abattu que l’on peut en mesurer la grandeur."
    (Abraham Lincoln)
    Repose en paix Johnny....


  • Un enfant de l’époque, celle de toutes les défaites, politiques, économiques et culturelles.

    Ne boudons pas notre plaisir de Gentil et apprécions le produit que nos maîtres nous ont servi, pleurons son départ pour les plus émotifs, et découvrons la profondeur immense du sillon que ce sayanim (conscient ou inconsient) aura réussi à creuser en 50 ans de "carrière".
    C’est le fossé qui désormais nous sépare de manière quasi irréversible de nos anciens, de nos attaches. Tâchons de fortifier ces rares liens qui subsistent plutôt que de verser la larmiche de l’esclave envers son maître


  • Johnny était un loup qui aura dévoré la vie à pleines dents, ne laissant que des miettes à ses hypothétiques concurrents. D’un loup, il avait la sagesse instinctive de ne rien lâcher, jamais, même au prix de souffrances incroyables (combien de concerts avec 40° de fièvre, s’écroulant ensuite mais accomplissant toujours le job !).
    Respect l’Artiste et merci.


  • #1855569

    Ce mec même si je ne suis pas un fan a toujours fait du spectacle de top niveau et je suis triste aujourd’hui de voir un interprète de cette qualité mourir aujourd’hui car il représente la France des années 60-70 heureuses et insouciantes
    Dans ses concerts des musiciens au top et des choristes au top et un spectacle d’enfer !! Allez sur you tube et vous allez voir ce qu’est un concert de Johnny pas de la daube mais un vrai professionnel à l’oeuvre et français enfin un belge !!
    Allez bon vent Johnny la France a perdu un de ses enfants et ses fans sont malheureux aujourd’hui et je ne me vois pas en train de faire une critique ce jour


  • #1855570

    Tiens....il redevient français !
    Durant la polémique sur ses impôts en Suisse il était devenu Belge pour nos merdias....


  • #1855596

    J ’avais rien contre " Johny" ? ( rien que ce nom c ’est ridicule) c’était pas un méchant mec ,mais bon en faire un Héros National ,faut pas déconner ..Si c’est tout ce qui reste à la France comme héros c’est plutôt navrant
    .Enfin, on n’est plus obligés de subir les Cloclos ,Gainsbourg ,Joe Dassin,Barbara ,Moustaki and co, ça soulage drôlement .Cette entreprise d’abétissement des Français touche à sa fin .
    Les Dieux nous ont entendus crier "Assez ! ".

     

  • Que le Père te Pardonnes et qu’IL t’ai en Sa Sainte Miséricorde.

    Reposes en Paix.


  • franchement, aucune admiration pour lui


  • #1855674
    le 06/12/2017 par aufaitaufaitaufait ...
    Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

    Johny Hallyday...Je n’ai jamais compris ce qu’était cette ’musique’ ,ni dans quoi la classer . Pour moi ,ses morceaux étaient vraiment étranges ,ça me faisait penser à de la musique de bal pour djeunes ’ ou pour des publicités pseudo- US . Ces orchestres à cuivres bizarres ,des textes creux ’Noir c’est noir ’ ??? Je ne vois pas ce qui pouvait inspirer ce salmigondis superficiel changeant au fil des modes ,rebel,hippie,bobo etc ...
    ça n’évoquait rien du tout et surtout pas les USA . Le rock raconte l’histoire de l’Amérique ,comme le Jazz l’histoire des blacks US .
    Le rock ne peut étre Français car le rock c’est l’histoire d’un autre pays .
    C’est comme si les Arabes faisaient de la musique Ecossaise ça n’a pas de sens
    Je n’ai rien contre ce produit Bar _ clay ,mais bon c était pas mon truc .


  • Bien que né en Belgique, c’est un monument français. RIP Jojo !

     

  • On peut reprocher beaucoup de choses à Johnny, mais il était indéniablement un immense interprète. Il manquera beaucoup à la chanson française, qui s’est terriblement avilie au fil des décennies.


  • Et Attali, c’est pour quand le départ vers le purgatoire ?

     

  • Je crois que c’est grâce, ou à cause, de Johnny, que je peut marcher dans la rue avec mes Santiags, sans avoir l’air trop con....

     

  • Je n’étais pas un fan absolu mais j’avais de l’admiration devant une telle carrière et là je ressens aujourd’hui beaucoup de tristesse !


  • Par une étrange coïncidence, Les Gardiennes, film de Xavier Beauvois, est sorti le jour de la mort de Johnny. Dans ce film qui rend hommage aux Françaises qui ont remplacé les hommes pour les travaux des champs pendant la Grande Guerre, jouent Nathalie Baye, ex-femme de Johnny, et Laura Smet, fille de Johnny et de Nathalie Baye.


  • #1855745
    le 06/12/2017 par sylvie une française
    Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

    Je me permets de faire part de mes condoléances à ses proches.
    Que "Johnny" repose en paix.
    Johnny n’était pas un héros, c’est tellement facile une fois que la personne n’est plus.
    De plus ce n’était pas un chanteur "engagé", il faut arrêter ce bla bla.
    Les chaînes de TV ne parlent que de lui, n’est-ce pas un peu exagéré ?
    Bien évidemment Jean d’Ormesson est déjà oublié tout en reconnaissant qu’il n’était pas autant connu que Johnny mais tout de même !


  • #1855746

    Bon consolons nous : il nous reste Dick Rivers, le seul et authentique "Elvis Français" ! Merde, quand-même !


  • #1855751

    Bande d’idolâtres , vous m’avez filé la "Jhonnisse "


  • #1855757

    quoiqu’on pense de lui, force est de reconnaitre que c’était un géant, au sens le plus noble du terme !!...repose en paix Johnny .


  • Soutien de Giscard en 74, de Chirac en 88 et surtout de Sarkozy en 2007, défenseur du oui au pseudo referendum de 2005... Les "grands artistes" nous confirment souvent qu’ils sont aussi de médiocres citoyens.

     

    • #1855818
      le 06/12/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

      "rocker UMP"
      D’ailleurs, l’UMP, ça n’existe plus.
      Juste le temps de l’arnaque, pas plus.


    • #1855851

      Avant sa première visite en Israël en 2012, Johnny Hallyday est revenu sur son passé et a confié qu’il avait "failli" venir soutenir l’Etat hébreu au moment de la Guerre des Six Jours en juin 1967, mais que le temps qu’il arrive, le conflit était fini.

      "J’ai beaucoup d’amis ici. J’ai failli venir au moment de la Guerre des Six jours, mais c’était fini avant que j’arrive", avait raconté à la veille de son premier et unique concert en Israël le rockeur français décédé cette nuit à l’âge de 74 ans.

      "C’est une occasion formidable de venir ici. Je regrette de venir si tard mais mieux vaut tard que jamais", avait ajouté celui qui a vécu durant les années 60’ chez la famille de Jean-Pierre Pierre-Bloch, ancien président de la Licra.

      https://www.i24news.tv/fr/actu/inte...


  • Et on va nous en parler pendant 3 semaines, pendant ce temps là on ne parle pas des vrais problèmes. En tout cas, moi je plains le Notaire (Humour)


  • Un ancien sympathisant d’Ordre Nouveau. Les anciens camarades saluent sa mémoire.


  • "Haters !"

    Vous connaissez ? C’est les gens qui disent du mal de n’importe quel sujet ...

    On aimerait qu’il y en est un peu moins sur un site dissident... Qui est sensé rassembler.

    Merde , laissez la communion nationale en paix... Pour une journée au moins

    Il n’ y a pas de honte à laisser les gens exprimer leur peine pour un Homme comme Johnny. Qui les renvoient à leur jeunesse , leur adolescence, leur vie un peu en arrière fond.

    Et je le dis sans colère... Juste avec tristesse, car tout ce qui nous rassemble est saint.

    Que l’on me dise que cela ne fait absolument rien que Johnny soit mort , alors je dirais que ... Vous n’ avez pas vécu en France ? Ou alors en ermite ok.

    J’ ai pleuré et ça fait du bien. Laissez nous un peu d’innocence et d’émotion, une journée. Après faites ce que vous voulez. Dans la paix.

    Je n’ étais pas un fan pourtant.

     

    • @Greh
      Bien vu
      Je ne comprend pas cette précipitation pour afficher son indifférence ou pire son mépris, alors que le cadavre n’a pas eu le temps de refroidir.
      J’ai jamais aimé Johnny, mais les analyses sociologiques de certains on peut s’en passer un jour ou deux.


    • Communion nationale ou grosse opération médiatico-politique ?


    • Johnny n’est qu’un simple interprète

      Le corps n’est pas encore refroidit que déjà les ayants droit des compositeurs profite de sa mort
      En effet ils se mettent plein les fouilles depuis sa mort grâce à la diffusion massive des chansons de Johnny dans toute les radios et dans toute les télés en France ,en Belgique et ailleurs

      97% des ricains ne connaissent pas Johnny alors que 97 % des français connaissent Elvis
      Johnny avait tord de vivre à la mode ricaine


    • @Louise

      c’est un peu des deux
      mais on ne peut nier qu’il y a une réelle empathie nationale dans la population tout de même

      le contraste avec les tentions généralisés dans la société c’est cela que je vois aussi comme un immense événement ... qui dépasse les médiats

      bonne journee


    • #1856070

      @ Greh

      Et aller c’est parti, les petits kapos débarquent pour nous dirent quoi penser.
      Tout çà avec un concept de... Je vous le donne en mille : HAINEUX !
      Tu ne savais pas que site nauséabond-fasciste suinte la haineuuu non-stop ?
      Allez, bonne nuit...


    • #1856344

      @ Greh on peut se passer des tiennes aussi . Je ne vois pas pourquoi il y aurait des consensus sur tous les sujets .Chacun a le droit d’exprimer son chagrin ou son mépris si bon lui semble .Et surtout sur des sujets aussi mineurs que la mort de chanteurs .C’est pas Mozart qui a quitté la planète c’est un chanteur ,ça ne me semble pas changer la face du monde ...


  • C’est marrant pas mal de commentaires nomment les grands noms de la chanson française Becaud, Aznavour Brassens etc etc .... et personne ne pense a nommer Bernard Lavillier : auteur compositeur interprète. Et en plus il a commencé il a quand même commencé en 1965-66


  • #1855803

    il reste Bardot, Delon, Depardieu, belmondo,
    lorsqu’un un artiste francais de l’ancien monde disparait, c’est bon pour le nouvel ordre mondial, pas vrai attali ?


  • Il a rendu beaucoup de gens heureux, aujourd’hui beaucoup de malheureux.

    Je lui souhaite de reposer en Paix, M Smet alias M Haliday.


  • Franchement, désolé, mais j’en ai rien à faire. Tellement rien à faire que je me suis senti obligé de prendre le temps de l’écrire. Par contre, je me suis demandé, lorsque j’ai appris sa mort, combien de pauvres gars étaient morts, tout seuls, sans personne à leur chevet, au même moment. Bah mes pensées iront vers eux, plutôt.

     

  • Au lycée mon pote Nenez m’avait filé un ou 2 albums et j’avais bien aimé Pendue à Mon Cou (qui parle de sa guitare).

    une partie du premier couplet :

    Pendue à mon cou
    Elle attend qu’je la caresse
    Elle attend qu’je joue
    Que je sois en état d’ivresse

    Et à l’heure de sa disparition, je retiendrai le troisième et dernier couplet :

    Quand je f’rai ma valise
    Quand on me mettra dans une caisse
    Je veux qu’elle me suive
    Qu’on dorme à la même adresse
    Elle et moi
    Qu’on écrive dessus
    Qu’ils en ont passé des nuits
    Il avait besoin d’elle
    Elle ne tenait pas debout sans lui


  • #1855843
    le 06/12/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

    La semaine dernière, c’était "Johnny va bien", "il sort de l’hôpital", "vive le rock"...

    Et là, BOUM !... il est mort.

    Quand je vois qu’on se fout de ta gueule à ce point sur des infos superficielles...

    La guerre partout dans le monde, le poulet qu’on te fait avaler pour du kangourou, ça passe tranquille...
    Et Johnny ...


  • #1855858

    Nous sommes tous mortels...et johnny a quand même vécu jusqu’à un bel âge compte tenu de ses excès en tous genres. Ceci dit, c’était un énorme chanteur, une voix exceptionnelle, un show-man hors catégories et surtout une discographie hors du commun. C’est une véritable star de la chanson française qui est passée de l’autre côté, une référence. Reste son oeuvre d’interprète inégalable.


  • #1855863

    Oui ben, à cause de Johnny j’ai épousé une fille par amour.
    Alors que si je m’étais écouté j’aurai du me pacser par intérêt avec une chèvre.
    Voila ou ça mêne le bebop a lula !


  • Un grand respect à cet homme qui est mort debout combattant la maladie avec la joie de vivre et la musique. Jhonny est mort, sa voit survolera encore et encore l’air et les cieux.

     

  • Je suis consterné par la suffisance des commentaires.
    Vous pouvez lui faire une liste de reproches longue comme le bras, de son "américanisme" à ses looks douteux, de ses engagements politiques à la soupe qu’il a pu parfois nous servir, du fait qu’il ne soit qu’interprète et pas auteur compositeur ect...
    Mais il faut quant même reconnaitre que le type avait une voix hors du commun. C’était véritablement une bête de scène. C’est stupide de comparer avec les autres "grands" de la chanson Française. J’écoute plus Brassens qu’Hallyday mais les gars faisaient pas la même chose.
    Hallyday par sa présence et la puissance de sa voix avait le pouvoir d’électriser un stade. C’est une qualité très rare, surtout à ce point là et c’est la raison pour laquelle il a duré si longtemps.

     

    • Je suis consterné par la suffisance des commentaires.

      Je le suis tout autant de voir ici un grand nombre de consommateur de ce genre de soupe populaire. Quand à la terminologie suffisance, elle justifie bien ce qui se passe. Le fanatisme ne passera pas par moi en tout cas.


    • #1856287

      Je viens sur ER et j’y viendrai jusqu’à son dernier article publié.
      En dehors du grand savoir journalistique et du grand sérieux que je viens chercher sur ce site, bien sur il m’arrive de venir aussi tout exprès pour les commentaires qui y sont fait. Parfois, ils m’en apprennent encore plus que l’article en lui même, parfois ils me font rire, parfois ils me boulversent, parfois ils me choquent.. mais je trouve que critiquer les commentaires ça va... tout le monde est libre de penser ; de ressentir et de dire ce qu’il veut. Surtout ici en plus.. on a déjà la chance de pouvoir commenter l’énorme travail fait par Er si en plus on se tape dessus parce qu’un tel a penser ça et qu’un tel autre chose, bonjour...
      Paix à l’âme d’une légende. Si je peux le dire...



    • Le fanatisme ne passera pas par moi en tout cas.



      C’est faire preuve de fanatisme que de lui reconnaitre effectivement un talent certain sur scène ?



      mais je trouve que critiquer les commentaires ça va... tout le monde est libre de penser ; de ressentir et de dire ce qu’il veut



      Grenadine, j’ai moi aussi le droit de livrer mon sentiment sur ce qui se dégage de l’ensemble des commentaires.


    • @jm

      C’est faire preuve de fanatisme que de lui reconnaitre effectivement un talent certain sur scène ?

      Non c’est du fanatisme d’être consterné par la suffisance des commentaires.

      Consternation = abattement suite à un événement malheureux.
      Suffisance = dédain, morgue, incivilité obstinée, vanité

      Le choix des mots donne un caractère à votre propos. Etre à ce point accablé par la lecture de commentaire qui ne sont pas de votre goût me semble être un reflet du fanatisme que vous portez au sujet qui vous préoccupe.


    • @MaxC

      Vous vous trompez totalement, je ne suis pas du tout un "fanatique" de Johnny Hallyday. Jamais rien acheté le concernant, jamais vu en concert.
      Et toujours consterné par la suffisance de certains commentaires, ne vous en déplaise.


    • #1856997

      jm.. je répondais à Max C... :-) sorry


  • Et on se retrouve avec bruel et grand corps malade...on est mal !


  • Bien triste nouvelle. Une telle variété de chansons à son actif qu’il est difficile de ne pas en trouver une à son goût. "Sang pour sang" que lui a écrit son fils est magnifique, mélodie et paroles.


  • Quel homme !
    Luchini a perdu deux êtres chers en deux jours...
    J’ignorais qu’il avait manqué de père, cela explique sa timidité.
    Quelle vie !
    Merci ER. Vive la France.


  • Vont-ils l’enterrer au cimetière du Père-Lachaise à côté de Jim Morrison ? Ce serait un très bel hommage à lui rendre !

     

  • On retrouve une certaine indignation quant aux commentaires pas toujours élogieux qu’on retrouve ici. Et visiblement, la tendance est à l’injonction a devoir accepter ce manège médiatique.

    Un homme qui rentrait du travail en bus hier soir s’est fait insulter de "mauvais français" par un homme lorsqu’il lui a demandé de baisser sa musique. En effet, cet homme était en train de faire subir la musique de Johnny à tout le monde.

    Si vous croyez que les journalistes de BFMTV ou iTélé sont complaisant en interrogeant un propriétaire d’un "Optic 2000" pour avoir son avis sur la mort de Johnny (ça doit bien se marrer dans les rédactions). Et que personne ne surfe sur la vague médiatique avec déprogrammation avec Johnny sur toutes les chaines c’est que vous êtes encore plus abrutis que je ne l’imaginais.

    C’est le festival des cas sociaux sur les chaines d’infos. Entre les sosies et les fans déguisés qui ont fait mille bornes pour être contenus à 800 mètres de la maison parisienne de Johnny. Qu’ils se consolent, Hanouna leur a prévu une émission spéciale avec t-shirt gratuit à l’entrée pour le public.

    Vous avez dores et déjà les hommages que vous méritez.


  • Il arrivait à rendre des gens heureux j’imagine, et les aidait à oublier temporairement leurs problèmes et à échapper à ce monde dégoûtant donc respect au moins pour ça.


  • Je me souviens quand Johnny est allé en israel pendant la guerre des six jours pour soutenir l’armée israélienne,
    d’ailleurs une grand hommage lui a été fait sur radio slalom.


  • Il semblerait que les gens aient été forcés à acheter les disques de Johhny ! Mais c’est flippant de voir une telle haine, un tel mepris pour le francais moyen qualifie de beauf !
    Cette mechancete que j’ai lu ici me glace. Johnny etait un symbole, le symbole du rock francais. Nous les vieux ca nous fait quelque chose. A peine mort que des morveux lui crache dessus, aucun respect. Et les puristes du rock les elitistes de mon cul ! Vous n’aimez pas et bien fermer la. Johnny rendait les beaufs FN blancs heureux. La, ce que j’ai lu de certains, c’est nauseabond.
    Paix a toi Johnny et condoleances a sa famille.

     

    • #1857057
      le 08/12/2017 par Il est minuit moins 5
      Johnny, la star absolue de la chanson française, est mort

      @ Diego Mais non pauvre pépé ,on n’a pas de haine pour ton idole des Djeunes ,on se marre c’est tout .C’était un brave gars qui a bien vécu sur le dos de la bétise humaine et alors ?
      Tu vas étre enterré à St Barth à coté des élites satanistes toi ? t’est allé combien de fois à Memphis ? T’as combien de Harley Davidson ? T’as entretenu combien de femmes et de gosses ? t’as combien de baraques ,de tires de luxe ? t’as mangé combien de fois au Crillon ?t
      t’as pu éviter de payer tes impots en vivant en Belgique ? Tu peux faire combien de fètes avec les nantis Lucifériens dans ta super bicoque à piscine dans le Sud ?
      Il faudrait que tu comprennes que ton Idole c’était un puit à fric créé par des gens malins ,et on sait qui ils sont ces créateurs de mondes factices qui profitent facilement du besoin de rèver des peuples
      Des peuples qui pleurent de joie au mariage de la soit disant famille "royale " Anglaise et Luciférienne , et pleure de tristesse à la mort de D’Ormesson-de la Motte Beuvron, un imposteur qui a pété dans la soie toute sa vie inutile .Et après on s’étonne que Macron soit au pouvoir !
      Bon je te passe un kleenex et arrète de pleurer sur des fantasmes trompeurs .


    • @Il est minuit

      Je suis bien d’accord. Seulement c’était le plus gros coup de la Vème. Et seul lui pouvait tenir ce rôle. À la fois bête de foire (incapable d’être inhibé sur scène, pouvant chanter l’annuaire sans hésitation d’interprétation), et homme brisé (consommations addictives compensant son malheur d’avoir été sans père et ayant permis de ne pas se poser de questions, de tenir les tournées, et de tenir sa voix). Quelle bête. Parfait pour les producteurs ! Et quel homme.

      Quant au Bel-au-Bois-D’Ormesson effectivement il a pété dans la soie ; mais il disait souvent "Merci" car il estimait avoir eu une vie bien chanceuse ; et il disait souvent "Pardon" car il trouvait que son bonheur était injuste par rapport à ceux qui n’ont rien.


    • @ minuit. Mais Je m’en moque que Johnny soit alle en Belgique. Il en avait le droit. C’est legal. Il a viole votre gamine ? Il est luciferien ? Et bien apporter vos preuves. Je rigole de votre jalousie, vous avez tout liste. Les femmes, les USA, les bons restos.
      Faut vous reveillez, il y a des riches et des moins riches. Allez courrez vite chez les insoumis, a moins d’y etre deja.
      Le vioc n’a pas besoin de votre mouchoir. Aujourd’hui c’est la fete de l’immacule conception. Et j’ai ecoute la chanson de Johnny : oh Marie. C’est tres luciferien effectivement !


    • #1857800

      @ Diégo .Bon ,je regrette ce que j ’ai dit ,c’était méchant , mais c’était pas personnel j’en ai contre le culte des idoles .Je reprends mon kleenex et bonne écoute !


    • @minuit moins 5
      Parfaitement d’accord avec vous pourtant je suis une vieille mais au bout d’un moment l’idole des jeunes s’est transformée en idole des vieux ridicule. L’idole aurait mieux fait de mettre ses charentes et rester chez elle a s’occuper de ses 2 premiers enfants ; après ça devient délétère. en plus il est pas né dans la rue je connais une dame qui l’a connu jeune à paris.


  • j’aimais pas trop son look trop "américain" ni certains de ses choix politiques, il a mené une vie parfois dissolue (maîtresses ect)

    mais sa voix était tout à fait hors du commun ! il avait un don du ciel, ça l’a sauvé du mécanisme redoutable de la rue..

    et puis mon père connaissait un peintre qui l’a connu (il allait aux USA avec lui, ils se passionnaient pour la moto) : tous ceux qui l’on connu disaient que c’était un homme d’une grande gentillesse avec ses proches et entourage...

    paix à son âme !

    j’espère que le Seigneur lui fera miséricorde ses ses quelques petits écarts.. (en même temps vu le nombre de filles qui lui courraient après, dur de résister)


  • Beaucoup de méchanceté dans les commentaires... Vous avez le droit de ne pas aimer, mais ca peut se faire de manière plus respectueuse.... A part afficher sa bêtise et son manque d’éducation, je ne vois pas l’intérêt.

    Ceux qui parlent de l’américanisation à travers lui devrait avoir l’esprit un peu plus ouvert. Non les américains n’ont pas produit que de la merde, au contraire, il y a vraiment d’excellent chanteurs et musiciens...

    Oui il est parfaitement compatible d’aimer plusieurs type de musique à la fois, je ne vois pas ou est le problème entre aimer à la fois du Brassens, du Johnny, du Elvis, du Michael Jackson, du Bach, des musiques grégoriennes, du country ou que sais-je encore... L’un n’empêche pas l’autre, l’un ne menace pas l’autre.
    Ca s’appelle la liberté.

    Les gens ont le droit d’aimer un chanteur, un style, sans se faire insulter de beauf ou autres insultes. Je suis persuadé qu’il y aurait à redire sur chacun d’entre nous, donc avant de juger autrui...

    Pour en revenir à Johnny, oui il n’était pas auteur/compositeur et il ne s’en ai jamais caché, au contraire il a toujours honoré ses auteurs, compositeurs, musiciens. Ca n’enlève en rien son talent et ses capacités exceptionnelles d’interprète et de chanteur. L’un des meilleurs sur scènes. Une voix inimitable, une présence scénique incroyable, un charisme unique, et donc un succès parfaitement justifié.

    Et puis pour un autre détail un peu à coté, Johnny c’est le chanteur qui n’hésitait pas à s’afficher avec une grosse croix bien voyante sur son torse à la vue de tous. Je ne jugerez évidemment jamais s’il était un bon ou un mauvais chrétien, et ce n’est le rôle de personne (il l’était certainement plus que certains prétendent l’être), mais il s’est affiché toutes ces années avec cette croix pectorale sans que personne n’ose lui dire quoi que ce soit, encore moins les politiques. Je lui tire mon chapeau.

    Requiescat In Pace, Johnny Hallyday.

     

    • Johnny aurait dû claquer à la fin des années 70 ou au beau milieu des années 80 ( le rock c’etait du passé ) Comme tous les grands artistes il aurait dû tirer sa révérence avant de devenir une parfaite caricature de lui même ( il était l’ombre de lui même mais tant qu’il était encore vivant la chanson française existait encore pour certains, c’était l’idole des jeunes qui ont aujourd’hui 70 piges.. )

      C’etait l’idole des beofs et des ringards blanc du FN.. ? disait un certain Drago .. et alors même eux ils ont droit d’avoir leur héro et de pleurer un artiste mad in Belgique américanisé jusqu’à la moelle après tout chaqu’un ses goûts ...

      Mais de grâce qu’on arête de nous bassiner du matin au soir du Johnny c’est insupportable pour tous les autres qui ń’aiment pas spécifiquement et j’ai l’impression que si on aime pas on est presque traiter d’antisémitisme , oui je ne deconne pas il y’a un culte du Johnny que si on le transgresse et bien on est catalogué anti système

      Je me disait bien avant qu’il meurt le tapage auquel on allait avoir droit mais là ça dépasse l’entendement, c’est abusé les proportions que ça prends...


  • Johnny était un mondain. Il relayée la propagande libérale avec le rock n roll, les vêtements, le mode de vie à l’américaine. Il côtoyait les huiles de la politique, du spectacle et Co. Il a contribué à détruire les valeurs chrétiennes de la France. On ne peux pas lui reprocher d’avoir fait une belle carrière car comme tout banlieusard , l’instinct nous dicte de s’élever socialement .Mais je ne le considérer pas comme un vieux dinosaure emblématique national . C’était un agent du système qui a fait le boulot subversif pour propager les idées modernes et révolutionnaires. Et il s’est gavé grâce à cela.


  • #1857008

    A quand des charters pèlerinage pour aller se recueillir sur la tombe de ce Gand personnage Franco/Belge/Américano sioniste Et ce, à St Barth ,le repère de l’élite Luciférienne parasitaire de cette planète sous emprise .Faites des économies car à ST Barth le yaourt est à 4 euros !


Commentaires suivants