Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jordan Bardella : Pap Ndiaye "comptait les Blancs à l’Opéra de Paris"

Depuis sa nomination au poste de ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye est la cible d’attaques portées notamment par l’extrême droite qui l’accuse d’être un militant à « l’idéologie antirépublicaine et antifrancaise », d’après les propos de Jordan Bardella.

 

Le président par interim du Rassemblement national a cité un exemple sur franceinfo pour appuyer ses propos :

« Pap Ndiaye a eu des déclarations particulièrement incendiaires. On ne peut pas être ministre de la République française et compter les Blancs à l’Opéra de Paris quand on est chercheur. »

Un rapport sur la diversité co-écrit avec le Défenseur des droits

Jordan Bardella fait référence à un rapport sur la diversité à l’Opéra de Paris. Ce rapport, publié l’année dernière, a été commandé en 2020 par la direction de l’Opéra qui explique, qu’à l’époque, plusieurs de ses artistes l’avaient interpellé sur la lutte contre les discriminations au sein de l’institution. C’est donc pour cela que le directeur général a demandé à deux personnes de faire un état des lieux. Parmi elle, il y avait Pap Ndiaye, universitaire spécialiste des minorités, mais aussi la secrétaire générale du Défenseur des droits.

Dans ce rapport, les deux auteurs font le constat du manque de diversité au sein de l’Opéra. Que ce soit parmi les danseurs, les professeurs, les techniciens la plupart sont blancs, dit le rapport qui note toutefois qu’il ne dispose pas de données statistiques sur la couleur de peau des salariés, puisque c’est interdit en France. On peut aussi lire que l’école de danse reçoit peu de candidature d’enfants issus de la diversité, que l’Opéra recrute peu à l’étranger ou encore que les femmes font cours aux femmes et les hommes aux hommes.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Quand on a le parcours académique, universitaire et personnel aussi brillant que l’a M. Ndiaye, que l’on est un enfant de la méritocratie républicaine et qu’on fait preuve d’aussi peu de gratitude à l’égard de la France qu’on accuse de racisme structurel, je pense que sa nomination est justement la meilleure réponse aux doutes qu’il avait émis qu’il y avait un racisme structurel dans notre société, critique Jordan Bardella faisant référence à des propos tenus par le nouveau ministre de l’Éducation nationale dans Le Monde du 18 décembre 2017.

« Il existe bien un racisme structurel en France, par lequel des institutions comme la police peuvent avoir des pratiques racistes. Il y a du racisme dans l’État, il n’y a pas de racisme d’État », avait déclaré Pap Ndiaye.

« J’en ai assez qu’on culpabilise la France, qu’on explique que la France a toujours mal fait les choses dans son histoire et que le peuple Français est coupable. »

Selon Jordan Bardella, la France est « peut-être le pays le moins raciste du monde ». « Cette idéologie, c’est l’idéologie de la cancel culture, c’est l’idéologie woke, c’est l’idéologie que je combats et je pense que ce sera le grand enjeu de ce quinquennat que de tenir cette idéologie-là à l’écart de l’école qui, d’après Jean Zay, doit être “un asile inviolable où les querelles des hommes n’entrent pas” », a-t-il poursuivi, citant l’ancien ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts du Front populaire, figure de la gauche.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Bardella, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2965810

    Le mot ’race’ fut retiré de la Constitution, mais le racisme ne s’en porte pas plus mal au sein des élites gouvernantes.

    Ce nouveau ministre est raciste à deux égards. D’abord, bien que métissé, il se fait passer pour Noir, un choix purement racialiste qui nie la partie blanche de ses origines (sa pauvre mère qui a tout fait pour lui ; pour ne rien dire de la France).

    Ensuite, s’étant affublé de la qualité de Noir, il a décidé, au contact de l’Amérique raciste (c’est là qu’il a "découvert" qu’il était Noir), d’être un raciste militant. Donc, non seulement raciste, mais ingrat, hypocrite et menteur. Donc, le parfait macroniste, c’est -à-dire membre de l’Empire du mensonge.

     

    Répondre à ce message

    • Je n’arrive pas a comprendre comment un individu comme lui qui rejette la part de son identite liee a sa mere Francaise, qui a pourtant tout fait comme l’avez dit, et ne reconnait QUE la part d’identite de son pere qu’il ne connait pas, ne part pas en afrique. Ce serait la decision logique a prendre. Puisqu’il se revendique comme noir et africain fier, il devrait aller batir quelque chose en afrique. Ca me depasse.

      Ce serait interessant d’entendre un psychologue a ce sujet. De la folie ? de la torture psychologique qu’il s’inflige ? beaucoup d’ingratitude ? il est manipule par des gens tres vicieux ?

       
    • #2965906

      Ajout. Cet homme, Pap Ndiaye, apporte une preuve de plus que le métissage est une chose très risquée, particulièrement dans le contexte gauchiste malsain qui est le nôtre depuis plusieurs décennies.

      Cet homme n’est pas et ne sera jamais français, ne sera jamais un Français parmi les Français.

      Il n’est rien d’autre qu’une victime de sa propre inintelligence (une fois de plus, nous voyons qu’en soi les hautes études ne sont pas une garantie d’intelligence et encore moins d’honnêteté intellectuelle) et d’une mauvaise foi abyssale. Il est également victime d’un certain type d’idéologie extrêmement néfaste développée par des Blancs qui se haïssent. Il rappelle un peu le cas Franz Fanon, qui s’était laissé prendre par le gauchisme d’un Sartre (pour mesurer la haine du blanc chez Sartre, voir son essai "Orphée noir" (1948) où l’on peut lire, entre autres absurdités et idioties conceptuelles, cette énormité : "... ce racisme antiraciste est le seul chemin qui puisse mener à l’abolition des différences de race." (Situations III, 1949), p. 237).

       
    • #2966098

      A Pierre :

      C’est toute la force de l’idéologie, et de la mauvaise foi (du déni) qui en est inséparable.

      Pourquoi alors adopte-il une telle idéologie, qu’est-ce qui le séduit dans cette idéologie ? C’est qu’elle donne une forme discursive (certes, pseudo-savante, mais de nos jours acceptée dans les universités, les milieux de gauche et les médias) à des pulsions de haine et de ressentiment.

      Après, il faudra encore se poser la question de l’origine de la haine et du ressentiment.

      Il est vrai que certaines personnes adoptent des idéologies par pure opportunisme.

       
  • #2965818
    Le 27 mai à 13:23 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Jordan Bardella : Pap Ndiaye "comptait les Blancs à l’Opéra de (...)

    Jordan Bardella est bien un politicard, prêt à surfer sur tout et n’importe quoi

    le même genre que zemmour, qui iraient par contre demander des statistiques ethniques concernant les prisons françaises

    l’opéra, c’est un truc élitiste, une partie de ce milieu a fait la gueule, lorsqu’il on vu l’ascension de Roberto Alagna, fils d’immigrés siciliens de Clichy-Sous-Bois 93, pourtant Blanc, n’est-ce pas...

     

    Répondre à ce message

    • #2965904

      Mon cher Palm Beach,

      Je vous conseille de trouver sur Youtube des videos d’enregistrements d’opera des années 50 et 60, de retrouver les programmes radios des grandes chaînes de la même époque. L’élitisme que vous décrivez était quasiment partout. Pas une semaine sans une symphonie de Schubert, un opéra de Wagner.

      Quincy Jones auteur à succès avec Michael Jackson passa dans les années 60 par le Conservatoire américain de Fontainebleau, qui a intégré les grandes figures de la musique classique.

      Donc évitons les caricatures et les anathèmes.

       
    • Vous n’aimez pas la musique !
      Votre exemple de Roberto Alagna est stupide !
      Comme vous le dites si bien : "une partie de ce milieu a fait la gueule".
      Donc, l’autre partie toute autant élitiste l’a encensé !
      Pour l’élite de l’Opéra, Roberto Alagna n’est ni Blanc ni Noir !

       
    • #2965982
      Le 27 mai à 17:54 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Jordan Bardella : Pap Ndiaye "comptait les Blancs à l’Opéra de (...)

      les années 50 - 60...
      Roberto Alagna est né le 7 juin 1963, il débute comme ténor lyrique en 1988

      de décennies en décennies, y’en a eu, des évolutions...
      rien que le Cinéma des années 80 n’a plus rien à voir avec celui des 70’s
      je prends cet exemple d’un art bien plus populaire que l’opéra à dessein :
      les éditeurs vidéo ou Jean-Baptiste Thoret te le diront, la cinéphilie, ça concerne 3000 personnes,
      tout au plus...
      l’éditeur Le Chat Qui Fume tire à 1000 exemplaires, 1500 les gros titres

      alors, l’opéra...
      vous connaissez le prix des places ?
      il n’est pas "un peu" élitiste, le tarif ?

      pour revenir aux années 50 - 60, je viens de voir un film français de 1975 :
      à un moment, sur la vitre d’un restaurant parisien est écrit le plat du jour, et son prix : 3 francs 50

      j’ai fréquenté la famille Alagna : le racisme social subi, désolé, mais je le tiens de la bouche de Roberto lui-même

      et ce qui est stupide, par contre c’est de dire que je "n’aime pas la musique", puisque ça n’a strictement rien à voir avec mon propos

      ah ! pour finir, désolé, trop d’émotion, lol, il faut lire "lorsqu’ils ont", merci

       
  • Ou j’ai grandit, dans la France d’en bas, a ce qui semble aujourd’hui etre des siecles auparavant tellement tout change vite, il n’y avait quasiment que des franco-Francais. Dans mon college, il y avait 1 maghrebin, et un noir (adopte par 2 parents blancs) sur plus de 400 eleves. Les 2 etaient tres bien integres. Le noir se trouvait d’ailleurs etre un de mes meilleurs potes, il etait dans ma classe.
    Personne ne se definissait par la race, comme blanc. Personne n’aurait compris si quelqu’un se definissait comme blanc. Les gens se definissaient par leurs passions, les choses qu’ils accomplissaient, etc... je n’avais jamais entendu parler de racisme jusqu’a cette epoque.

    Pour remedier a cela, la republique a fait venir plein plein d’africains, qui eux semblent se definir avant tout par la race, et dans le meme temps, a cree plein d’associations anti-racistes. Les themes de racisme et d’anti racisme ont ete crees a ce moment la. J’ai commence a entendre parler de racisme arrive au lycee, quand les autres m’ont fait ecouter NTM. Depuis on a des pap ndiaye, et des rokaya diallo, qui se presentent comme anti-racistes, mais qui ne parlent que de racisme du matin au soir, 7j/7, 365 jours par an. Ils en sont obsedes.

    La ou un individu saint d’esprit voit un individu talentueux, qui a du bosser dur, un pap ndiaye ou une rokaya va y voir avant toute chose, un sale blanc qui desequilibre des histoires de quotas farfelues. Il faut pour eux remplacer la meritocratie par cette fantaisie egalitaire.

    Ca pourrit notre societe. Ca divise la societe. C’est surement le but. Quand on debat pendant des heures et des heures de l’anti racisme, qu’on passe son temps a se justifier comme quoi on est pas raciste, on ne parle pas des vrais sujets : l’inflation, la vente au rabais des grandes societes francaises, les injections d’on ne sait quoi, etc...

     

    Répondre à ce message

    • Les noirs sont obsédés par leur couleur de peau.
      Au Brésil les gens disposent d’une grosse vingtaine d’adjectifs pour définir la carnation du métis. Là bas ils sont tous métissés.
      Mais comme d’habitude avec les noirs tout est toujours de la faute aux "yeux bleus"

       
  • #2965879

    J’ai un fort sentiment de défaite et d’inexorabilité...
    Les dés sont jetés,...
    Ces palabres stériles ne m’intéressent plus.
    Si un changement devait se produire il sera le fruit de circonstance extérieure.

     

    Répondre à ce message

    • #2966258
      Le 28 mai à 13:47 par ProtégeonslaPalestine
      Jordan Bardella : Pap Ndiaye "comptait les Blancs à l’Opéra de (...)

      Cet abattement que vous ressentez est imputable à une réalité politique : votre pays n’est plus le vôtre ; votre vote est trafiqué pour reconduire la bête ; votre protestation reçoit, pour toute réponse, un tir de flash ball. Vous faites, camarade, l’expérience douloureuse de la palestinisation institutionnelle des droits du citoyen français.

      Pas de quoi vous suicider, Dieu vous envoie matière à lutter. Courage !

       
  • "La France est le pays le moins raciste du monde" répètent les droitards. Ben faut voir le résultat ! Si le français était moins préoccupé par son pouvouardacha, il s’inquiéterait un peu plus de l’immigration, depuis 50 ans !

     

    Répondre à ce message

    • Je te cite : [ "La France est le pays le moins raciste du monde" répètent les droitards. Ben faut voir le résultat ! ] .
      Curieux raisonnement, qui laisse supposer qu’en devenant simplement raciste,
      le français récupérerait du "pouvoir d’achat" !

       
    • Effectivement @fajs, ça n’a aucun sens. Sans parler du fait que la plupart des gens sont capables de prendre en considération les problèmes et éventuellement les corréler. Mais il en va souvent ainsi avec beaucoup de commentateurs, c’est toujours l’autre le crétin. Ce serait fait pour que l’on ne s’y prendrait pas mieux. Sinon ce Bardella, comme nombre de ses congénères, me fatigue avec sa « laïcité » et sa « république ».

       
    • @fajs
      Je pense que vous faites un contresens, relisez.

       
    • "TOUT HOMME A DEUX PATRIES, LA SIENNE ET LA FRANCE."
      De ce genre d’idées, nous en crevons, même et surtout enrobées d’"élitisme républicain", qui est la fabrique du conformisme administratif cher aux Gensdedroite.

      Un antiraciste, c’est quelqu’un qui n’aime pas les races.

      Heureusement, les races n’existent pas. La preuve : les stats raciales sont interdites en France.

       
  • lol, 1,2, ... 1174,1175 ... Même les danseuses sont blanches, argghhhh !

     

    Répondre à ce message

  • Le discours sur la volonté d’imposer la représentativité de la diversité pourrait s’entendre
    à condition qu’il cherche à s’imposer dans tous les pays du monde.

    Or ce n’est absolument pas le cas.

    Il en est de même pour l’image de la mixité de couple hétéro qui pullulent sur tous les médias (pubs, livres, clips, films, etc ...).
    Dans 99,99 % des cas mis en avant comme exemple à suivre c’est toujours la même distribution de rôle :
    - "Madame caucasienne" de culture catholique
    avec
    - "Monsieur exotique" de culture non catholique

    Cette vision, à sens unique, d’une nouvelle Société, martelée à longueur de journée depuis plusieurs années devrait en interpeler plus d’un ...

    Apparemment peu sont ceux à relever l’inexistence totale de réciprocité.

     

    Répondre à ce message

  • Cela me manque de diversité dans le monde de la banque.

     

    Répondre à ce message


  • Dans ce rapport, les deux auteurs font le constat du manque de diversité au sein de l’Opéra. Que ce soit parmi les danseurs, les professeurs, les techniciens la plupart sont blancs, dit le rapport qui note toutefois qu’il ne dispose pas de données statistiques sur la couleur de peau des salariés, puisque c’est interdit en France.



    Ah parce qu’il aurait fallu que les Blancs soient minoritaires ??..

    Je serais curieux de connaître l’avis de ce genre de wokistes à propos de ce fameux de « manque de diversité », mais dans des pays Africains ou Asiatiques...

     

    Répondre à ce message

  • L’école est déjà malade… Disons qu’avec lui à son chevet..ce sera l’extrême onction..

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents