Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Journal d’un Français confiné – Jour 8

Au détour d’un chemin, deux têtes brunes émergent des hautes herbes et se relèvent, le cul à l’air. Ce sont deux Romettes – des Rom femelles – qui viennent de faire leurs besoins dans l’herbe, le long du chemin. Derrière, un camp de Roms improvisé, des enfants qui courent en riant, ou qui rient en courant, ils feront pas un mètre de haut une fois adultes, consanguinité oblige, mais ils sont en liberté.

 

Entre eux et les rejetons de bobos terrorisés par tout et n’importe quoi, il y a un monde, qu’on peut appeler civilisation. Les Roms, au même titre que les racailles, ont une utilité sociale, comme tous les animaux dans l’échelle de l’Évolution. On a besoin, eh oui, des voleurs, des meurtriers, des néolibéraux, quoi. Ils nous forcent à nous défendre, à renforcer notre immunité de groupe, à augmenter notre vigilance et notre lucidité.

Les Roms, les racailles et les néolibs sont nos virus, un vaccin ne servirait à rien, il faut apprendre à vivre avec et simplement se renforcer. Le problème, c’est quand un de ces virus prend le pouvoir sur le corps social, on le voit aujourd’hui : toute l’activité, toute la mécanique sociale se déglingue. Eux n’en ont rien à battre, ils ont le cul bien au chaud, ils ne mangent pas les dernières pâtes pas fraîches du Franprix, car leurs appels à la panique ont évidemment vidé les magasins, qui n’ont plus que quelques produits de première nécessité.

 

JPEG - 98.4 ko
Message au Président et à ses sponsors

 

La guerre élite/peuple est lancée, on a déjà 1000 morts de notre côté, depuis les attentats de 2015-2016, la répression des Gilets jaunes et des anti-réforme des retraites. La guerre est déclarée et, du côté de nos responsables irresponsables, tous les coups semblent permis. Qui arrêtera ces dingues ?

Les Romettes se relèvent, et font trémousser leur cul pour les visiteurs civilisés que nous sommes. C’est une sorte de pied-de-nez, un doigt d’honneur sans les mains. On dira un cul d’honneur. D’ailleurs leur cul n’est pas si moche, un mélange rebondi de vallée de l’Indus et d’Afrique, mais la charge virale et bactérienne qui y est confinée doit équivaloir à environ 6 mégatonnes de coronavirus, ce sont donc des culs intouchables. Un dessin de Reiser montrait un intrépide qui avait sauté une Gitane et qui avait chopé une chaude-pisse. Encore heureux qu’il ne soit pas mort. La MST venue d’Orient par caravane peut s’avérer plus dangereuse que le fusil du paternel.

 

 

On le voit, dans la France confinée, ceux qui vivent en dessous des radars de la civilisation se foutent complètement des directives des néolibs. Ils partent voler chaque matin dans la ville endormie tout ce qui traîne, fouillent les poubelles, éventrent les Relais où les gens déposent pour les pauvres des fringues usées ou immettables. Pendant ce temps, les néolibéralisés se demandent s’ils auront assez à manger dans les semaines qui viennent, avec toutes les restrictions qui se profilent et les lois qui se durcissent chaque jour.

On dirait les affiches de la Kommandantur à l’Est, avec les libertés qui se restreignent contre les ennemis du nazisme en août 1941... On note en passant que les nazis, ces vilains, ont nettoyé le territoire de l’URSS de ses Roms, Tziganes et autres Bohémiens. Mais leur étude passionnait les chercheurs racialistes du nazisme. Les Roms étaient considérés comme une sous-race, certes (on ne fait que citer les historiens), mais une sous-race à part, et ces chercheurs se demandaient s’il valait mieux les conserver à titre expérimental ou les liquider. Heureusement, aujourd’hui, la question ne se pose plus ! On préfère étudier les Roms.

Tout le monde peut constater une chose qu’on ne peut ignorer : ils sont peut-être civilisationnellement inférieurs, mais ils sont en liberté ! Cette liberté leur coûte cher, en hygiène de vie, en pauvreté, en maladies (gale) et en croissance, mais ils jouissent d’une liberté quasi absolue ! Ils n’ont pas de loyers, d’Urssaf, de redevance, d’impôts, de problèmes administratifs... En face, chez les civilisés, qui ont l’hygiène, la médecine, les soins, la consommation, il y a tout, sauf la liberté. La preuve, il suffit qu’une bande de dingues décrète qu’on ne sort pas de chez soi pour qu’ils obéissent servilement !

 

 

Et pendant ce temps les Roms ont la ville pour eux, courent après les hérissons dans les forêts, volent quelques vélos abandonnés. Là encore, on peut caractériser les humains, qu’ils soient civilisés ou pas, sur un axe sécurité-liberté : 100 % sécurité, c’est 0 % liberté, et inversement. Beaucoup de gens arrivent à trouver leur place à mi-chemin entre ces deux bornes, mais on retrouve toujours les plus intrépides du côté de la liberté, ou de l’insoumission. Insoumission aux standards de la vie dite moderne. Enfin, de ce qu’il reste de « vie »... Parce qu’on a croisé dans les rues vides des créatures au regard terrorisé de simplement dire bonjour à l’un de leurs frères humains ! Et si l’on s’amuse à dire bonjour à tous les humains qui passent, on fait très rapidement la différence entre les apeurés et les autres.

 

 

Ceux qui chiaient dans l’herbe, ceux qui chiaient dans leur froc...

Les Roms sont là pour nous redonner le goût de la liberté, de chier sur les lois iniques des chiens qui croient nous gouverner, mais qui nous mentent et nous volent à une échelle stratosphérique, des mensonges et des vols qui font passer les exactions des Roms ou des racailles pour de la petite Bier. Les Roms sont là pour montrer aux prisonniers du néolibéralisme ou du Système que la liberté existe, qu’elle est possible, mais qu’elle a un coût : le confort mental et physique.
Quitte à souffrir, mieux vaut souffrir pour l’insoumission que pour la soumission.

Jour 7, sur E&R :

 






Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2416832
    Le 25 mars à 12:05 par anarcho-nationaliste
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    Libre de quoi ?
    De vivre dans la merde, les détritus, au milieu de voleurs, dans des cabanes de fortunes en taules et en carton ....génial !!
    Ils sont esclaves tout comme nous, comme moi, ils vivent de parasitisme, d’aides sociales, d’assistanats ,de rapine et de mendicité
    Ils vivent de parasitisme et nous nous acceptons le parasitisme, du haut en col blanc, comme du bas, racailles, roms, délinquants, assistés, etc...
    C’est même notre fric, qui le finance
    Nos élites les laissent juste pour nous faire chier, comme les dealers, les travelos , les racailles, les migrants ,les toxicos, les bandes, etc...
    Ils sont un leurre utile, autant que les Conversano, Merkado, Joffrey Marrot, les antifas, les skinheads, les hooligans, les black-bloc, les no-border, les islamo-racailles re-salafisés...
    Pour moi ce sont des idiots utiles, qui servent a cliver, séparer, à créer de la colère... de bons soldats zemmouriens du Kapital ...et le pire c’est qu’ils ne le savent pas
    Je ne vois pas en quoi des parasites du bas, sont plus utile que celles du haut
    La seule différence c’est le degrés de nuisance
    Un Fabius, un Meyer nuisent plus que 100 camps de roms
    Mais ils nuisent quand même, désolé
    Avoir un camps de roms, un camps de migrants, des dealers, des gars de la LDJ ou un squatts de toxicomanes ou de punks a chien sous sa fenêtre, qu’elle différence ?
    Ça pue, c’est sale, c’est une nuisance
    Non je ne vois rien de bon, dans tout ça

     

    Répondre à ce message

  • #2416835
    Le 25 mars à 12:06 par TeddyTed
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    Entre parenthèses, ce sont les Roms qui nous ont ramené la rougeole il y a peu. Cela a été confirmé par le Professeur Raoult en 2018 lors d’une interview dans laquelle il présentait son livre sur la vaccination. Un livre objectif (d’un scientifique) sur la vaccination, voilà qui expliquerait sa mise à l’écart par des gens comme Lévy et Buzyn (seconde parenthèse).

     

    Répondre à ce message

  • #2416848
    Le 25 mars à 12:16 par Sedevacantiste
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    C’est un piège classique de vouloir opposer la peste rom malhonnête et le choléra de la pseudo civilisation lgbt coronavirussée. Ce sont deux fruits pourris du même arbre.

    Jadis les enfants étaient libres ET bien élevés.

    Pour l’anecdote, j’ai des enfants qui sont instruits en famille, et ma femme (comme mes filles) s’habille en femme (en robe, pas en pantallon), et elle a toujours un bébé avec elle. De ce fait certains crétins nous prennent pour des roms, s’imaginant être rebelle en nous disant "les roms dehors" (ou plutôt en le disant à la cantonade à notre sujet, surtout à ma femme quand je ne suis pas là, par manque de courage).

    Je précise que nous sommes 100% français de souche.

    Pour nuancer, dans la même journée d’autres nous reprochent d’être des bourgeois stricts et fachistes. Certains me prennent même pour un banquier (à cause du costard le dimanche) et me font leurs doléances comme si j’étais responsable de la crise...

    Certains disent que nos enfants ont l’air libres comme des bohémiens, d’autres, ou les mêmes, que nous sommes trop sévères avec eux ou qu’on les fait trop travailler.

    Dès qu’on sort de l’élevage républicain, ou de "la plantation" comme dirait Dieudonné, les critiques pleuvent. Pour nuancer, les reflexions admiratives pleuvent aussi de manière stupéfiante, tant les gens sont heureux de voir un peu de vie dans leur quotidien morne et asceptisé.

    Mais les gens, qui préfèrent se mêler des affaires des autres que des leurs, sont eux-même les premiers défenseurs du système, prets à nous dénoncer pour un oui poir un non (et ils le font, ça va jusqu’au procès pour des motifs inexistants). Et ce sont bien souvent les même qui admirent les effets de notre éducation (qu’ils constatent) qui en dénoncent la cause (on ne se plie pas à la République).

     

    Répondre à ce message

  • #2416875
    Le 25 mars à 12:41 par Julien
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    Je trouve certains commentaires étranges.
    Ce n’est pas un article à charge contre les roms, dans une certaine mesure il fait même l’éloge de leur indépendance.
    C’est un portrait d’eux assez nuancé, avec son humour voire pourquoi pas provocateur. (ça ne fait pas de mal en ce moment)
    Maintenant, je ne vois comment on pourrait traiter la question rom uniquement sur le mode dithyrambique, ce serait une insulte à la réalité.
    De plus c’est quand même un site nationaliste pas d’extrême gauche, donc la vulgate bêtement antiraciste n’est pas spécialement heureuse sur ce sujet.
    Intellectuellement les roms et les gens du voyage, ça peut avoir son charme, maintenant dans la pratique, les interactions sont rarement "enrichissantes".

     

    Répondre à ce message

  • #2416900
    Le 25 mars à 12:59 par Zorgl
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    Tailler des pipes aux chibanis pour 10 euros dès ses 15 ans, faire la manche avec un gosse toute la journée, voler dans les maisons dès son plus jeune age, pour, en fin de journée, rentrer dans sa décharge et tout donner au chef du "village" afin qu’il puisse se payer un "chateau" en Roumanie ; y’a pas à dire, la liberté chez les Roms, ça n’a pas de prix.

     

    Répondre à ce message

    • #2417632
      Le 26 mars à 11:30 par Peter
      Journal d’un Français confiné – Jour 8

      Tailler des pipes aux chibanis




      Vous les pensez plus libidineux que nos vieux ? Ou vous pensez que la pornographie de nos vieux connectés est un palliatif ?

      Sauf votre respect... je ne crois pas que les filles Roms sont dans la prostitution, leur truc c’est plutôt faire les poches des touristes. Si il y a des filles de l’Est qui font le tapin à mon avis ça n’est pas les réseaux* roms.

      D’ailleurs leur mode de vie clanique ne pourrait facilement exhiber une exploitation (sexuelle) des femmes. Et si ils exploitent les enfants.. c’est surtout que juridiquement ils n’ont rien à craindre... il suffirait de leur retirer, les mettre à l’assistance publique et les déployer à l’autre bout de la France pour que leur groupe par peur de les perdre arrête de les exploiter. D’ailleurs une fois majeure la fille rom se limite à mendier à la rigueur avec un bébé sur les bras. Les garçons eux même passé l’âge d’imunité... se criminalisent comme ils peuvent.. le cambriolage par exemple.

      Les « gitans » ont des stratégies d’évitement (faire société) mais si vous les contraignez sous menace de perdre leur liberté, ils se dirigeront toujours vers le peu de liberté que vous leur laissez.



      *« Un réseau structuré postait des annonces de rencontres sur internet pour des prestations tarifées dans des hébergements temporaires ou des hôtels à bas prix »




      Il y a eu effectivemt dans la presse le démantèlement d’un réseau hyper structuré qui a fait grand bruit. Il s’agissait d’un gang de proxénètes roms utilisant leur compagnes ainsi que de la viande importé... il est évident qu’ils ne peuvent pas facilement mettre au tapin les filles de membres du clan sans risquer une vendetta. L’exception, c’est le souteneur mettant sur le trottoir sa propre femme ou des filles isolées ramenées de Roumanie et coupées de la solidarité de leur familles, la protection des males du clan. À mon avis un adolescent de 15 ans pourrait mettre un coup de couteau au connard qui essayerait de mettre sa soeur au tapin, à moins qu’il soit son mari.

      Je ne défends pas particulièrement les roms.. juste la bonne compréhension de ce qui tient à mon avis a des constations anthropologiques élémentaires. De toute façon les roms ne veulent évidement pas faire société, je ne vois pas pourquoi ils devraient être acceptés en France. Au moins nos gitans acceptent une partie des règles du jeu..

      .. sans les verrous culturels, anthropologiques.. il y aurait des putes roms partout.

       
    • #2417670
      Le 26 mars à 12:08 par Pierre D.
      Journal d’un Français confiné – Jour 8

      Maître Peter venu défendre le rom le chibani et fustiger le pauvre vieux français
      Rien de nouveau
      Ethnomasochisme

       
    • #2418208
      Le 26 mars à 22:01 par zorgl
      Journal d’un Français confiné – Jour 8

      Je ne parle pas des Gitans mais des Roms. A Montpellier, il était de notoriété publique que les Chibanis fréquentaient les prostituées Roms (plan Cabane). Au point que même le Midi Libre, journal gauchiste s’il en est, en avait fait un article. Que je n’arrive pas à retrouver sur internet, hormis le fait que "Pierre, 64 ans, fréquente les prostituées depuis sa jeunesse" et que la prostitution Nigérienne est un grave problème...

       
  • #2417054
    Le 25 mars à 15:35 par jesuismoi
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    Peut on stigmatiser des gens qui cherchent à fuir la misère ? Que ferions nous si nous étions à leur place ? Mr Valls : "Les roms ont vocation à rester en Roumanie" tout comme les espagnols ont vocation à rester en Espagne etc... Donc dégage Valls et retourne dans ton pays tu as assez profité et continues à profiter du pognon des français.

     

    Répondre à ce message

  • #2417198
    Le 25 mars à 19:00 par domus
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    bah voyons, faites donc l’apologie de ces gens qui sont libres en se servant des affaires de ceux qui bossent. Si voler, ne rien respecter, salir tout ce qu’ils touchent, se comporter en ne respectant rien ni personne, ça s’appelle être libre, on n’a pas le même dictionnaire. Etre civilisé, ça n’est pas une prison, ça s’appelle l’évolution. Ils ne sont en rien en révolte, ils sont juste des parasites qui refusent d’avancer
    et qui vivent sur le dos des sociétés qui les tolèrent. Les détruire ou les étudier ? Ni l’un ni l’autre, il aurait juste fallu les éduquer à changer et à comprendre que tant qu’ils se comporteront comme ils le font, ils seront détestés et donc rejetés.

     

    Répondre à ce message

  • #2417318
    Le 25 mars à 21:25 par Lauis
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    Aide retour au migrant 2000 euro accordé par l UE.
    Francais francaise votre gouvernement n est pas capable de vous mettre à disposition des masques. Mais sachez pour les migrants venant en Europe sans autorisation. Votre gouvernement mettra tout le necessaire pour vous remplacer

     

    Répondre à ce message

  • #2417332
    Le 25 mars à 21:38 par anonyme
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    Sputnik ce soir :’’Macron a déclaré...lancer l’opération Résilience en s’appuyant sur l’armée’’...
    ...Et voilà...Vous vous demandiez quand l’armée interviendrait, c’est fait et c’est pour vous ’’aider’’. Après l’aide des flics en plein délire, vous allez sentir celle des bidasses en folie. A quand le premier coup de feu, le premier blindé ? Patience, tout vient à point pour qui sait attendre. Ne manquent plus dans l’ordre que l’assignation à résidence, l’état de siège, le couvre-feu et ; cerise sur le gâteau, la loi martiale. Autochtones, leur cible, c’est vous.

     

    Répondre à ce message

  • #2417578
    Le 26 mars à 09:53 par stormocle
    Journal d’un Français confiné – Jour 8

    il ne s’agit pas du libéralisme, il s’agit du capitalisme, cessons de nous voiler la face...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents