Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°614

 

Retrouvez les mémoires de Jean-Marie Le Pen chez Kontre Kulture :

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2708074
    Le 17 avril à 16:03 par Leon
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°614

    Immense respect envers Mr Lepen..droit dans ses bottes,maigres des torrents de merde déversés sur sa personne.2002 , un tournant,un virage droit dans le mur,pour mon pays ..je me souvient mes contemporains,lycéens a l’époque,s’en aller manifester contre le fascisme... !moi seul à ne pas suivre le troupeau...que n’ai je pas du entendre mon égard...hors mis quand j’avais de la beuh(herbe) a gaver tous les petits bien pensants de gauche que je j’appelais ’amis’ a l’époque... Un tournant pour le pays...un tournant pour dans mon esprit...sachant déjà,a l’époque,que le travail à accomplir serait énorme... énorme.... voilà les fruits sont mûrs...de la gueule,pas de couille,le bordel généralisé,les yeux pour pleurer.......

     

    Répondre à ce message

    • #2708214
      Le 17 avril à 18:50 par ça ne laisse pas indifférent
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°614

      Perso j’avais suivi le troupeau malgrés moi, à cette période de mes 20 ans je prenais des somnifères sans m’endormir pour vivre des expériences de sortie de ce monde de merde, et il m’arrivait de faire des choses dont je n’avais aucun souvenir... J’ étais donc revenu à moi en pleine conscience au milieu de la manif devant un gros sound système à danser comme un zombie qui se pensait dans le camps du bien, aucun souvenir de comment j’y étais allé si ce n’est que j’avais mon skaye à la main et ça m’avait beaucoup étonné ensuite une telle amnésie, cela dit je ne manifestait ni vraiment contre Lepen ni vraiment pour Chirac, juste une occasion de me retrouver avec d’autres mi- toxicos dans mon style à m’imaginer rebel et util à l’humanité.
      Quelque part mis à part que depuis j’apprécie bien JMLP et que j’ai changé de drogues, je n’ai pas réellement changé malgrés tout les internements subits.

       
  • #2708361
    Le 17 avril à 21:11 par anonyme
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°614

    L’élégance à la française !

     

    Répondre à ce message