Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Kiev accusée d’utilisation d’armes illégales et de crimes de guerre

Suite à la démission du Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, lié à l’éclatement de la coalition parlementaire Choix européen, le ministre ukrainien du Développement régional et vice-Premier ministre, Vladimir Groïsman, a été nommé Premier ministre par intérim.

Ce changement n’a eu aucun impact sur l’avancée des troupes de Kiev, aussi l’un des chefs de la République populaire autoproclamée de Lougansk, Valeri Bolotov, a-t-il lancé la mobilisation générale :

« Nous appelons tous ceux qui sont capables de porter les armes à rallier l’armée de la RPL [ndlr : République populaire de Lougansk]). Nous appelons à le faire bénévolement, honnêtement et comme le dit la conscience. »

Alors que les combats se poursuivent autour de l’aéroport de Donetsk, la ville industrielle de Lyssytchansk (à 75 km de Lougansk) est tombée entre les mains de la Garde nationale.

Cette dernière est accusée par le ministère russe de la Défense d’avoir utilisé des munitions au phosphore en juin et en juillet lors du bombardement de Slaviansk, Kramatorsk, Semyonovka, Lissitchansk et Donetsk. De même, l’organisation internationale de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) met en cause dans un communiqué la Garde nationale pour son utilisation de lance-roquettes multiples Grad sur les populations civiles :

« L’usage répété de roquettes Grad en direction des villes constitue une violation du droit humanitaire international et des lois de la guerre et peut donc être assimilé à un crime de guerre. »

Voir aussi, sur E&R :

Sur les événements qui secouent l’Ukraine, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « L’usage répété de roquettes Grad en direction des villes constitue une violation du droit humanitaire international et des lois de la guerre et peut donc être assimilé à un crime de guerre. »

    - C’est exactement avec ce genre de missiles destructeurs que la Russie a totalement détruit Grozny et la Tchétchénie tuant plus de 100 000 civils tchétchène, la Russie de Poutine est très très mal placé pour faire la morale a qui que ce soit dans les atrocités !

     

    • Difficile d’avoir des informations fiables sur la Tchétchénie étant donnée que toutes les informations venaient des "merdias" occidentaux qui comme pour tous les autres conflits racontaient mensonges sur mensonges notamment en ce qui concerne le nombre de victimes qui est lors du moindre conflit sur lequel l’Occident veut communiquer systématiquement multiplié par un facteur pouvant aller jusqu’à 10 !


    • Les missiles "Grad" c’est encore des fleurs... comparé au missile stratégique de type "sol-sol" qu’ils avaient envoyé depuis l’Ossétie du Nord sur un marché de Grozny rempli de monde, autour de 300 tués d’un coup, sans compter les blessés graves. Et l’excuse sortis par les médias russes était encore plus marrante "une cache d’armes des rebelles qui a explosé sur le marché à Grozny"... ça ressemble bizzarement aux arguments d’un certain Etat au Moyen-Orient.


    • PILONNAGE et ACHARNEMENT, ça me rappelle les déglingués de la connerie, alpina de chez nous !


    • Premièrement , c’est l’Human Rights Watch (HRW), une organisation humanitaire qui n’est pas russe, qui accuse Kiev, pas la Russie de Poutine.
      Deuxièmement, c’était la Russie de Boris Eltsine qui était en guerre contre la Tchétchénie, Poutine n’avait rien a voir là dedans, (on va même finir par croire qu’il n’y a rien à dire sur Poutine, pour que ses détracteurs soient obligés constamment de lui coller sur le dos les erreurs de ses prédécesseurs).
      Et dites nous donc Salim, quels sont les grands pays de ce monde qui n’ont rien a se reprocher en matière d’atrocités ? Doit-on rester muets devant les atrocités du présent sous prétexte que nos aïeux se sont mal comportés autrefois ?


    • Je connais un certain Sheik Imran Hosein qui maitrise certainement beaucoup mieux le sujet que toi qui n’est pas du même avis, chère Salim.

      Si tu penses être capable de nous expliquer les tenants et les aboutissants de ce conflit (tchétchène) de manière plus complète et détaillée que le Sheik, je t’en prie, éclaire-nous de tes lumières !

      Par ailleurs sur base du même genre d’argumentation racialiste, on peut considérer que ce qu’à fait la Russie pour repousser le régime nazi implique qu’on doive un dette éternelle envers la Russie (quand même... !).
      Pourtant ce n’est pas le cas, n’est-ce pas ? Bon.

      Je réitère mes propos, la qualité de tes remarque décroit de jours en jours, arrête définitivement les stupéfiants.


  • La Communauté doit boire du petit lait en voyant deux peuples blancs (cousins de surcroit) s’entretuer ! Quant aux prétendus "Nazis" de Pravy Sektor, où avez-vous vu des nazis qui soient payés par des Juifs comme Kolomoiski ?