Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’AP-HP supprimerait 1 150 emplois selon un responsable de l’institution

Un haut responsable de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le professeur Pierre Coriat, a menacé dimanche 15 novembre de démissionner si un plan de suppression de 1 150 postes en 2010 n’était pas revu. Il estime, dans un entretien au Parisien, que ces coupes nuiraient à "la qualité des soins".

Le projet actuel risque de casser l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Pour calculer le budget de l’hôpital, le ministère de la Santé a sous-estimé notre activité", a regretté M. Coriat qui est aussi chef du service d’anesthésie-réanimation de l’hôpital de la Pitié-Salpétrière de Paris.

Chaque année à la même époque, le ministère de la santé fixe les orientations financières de l’AP-HP, institution qui gère une quarantaine d’établissements dont la majorité se trouvent à Paris et en proche banlieue. Interrogée par l’Agence France presse, la ministre de la santé Roselyne Bachelot n’a pas nié l’existence d’un tel plan. Elle a seulement reconnu que les suppressions de poste évoquées par M. Coriat était un "scénario parmi d’autres"et que le nombre de suppression de postes serait fixé "au début de l’année prochaine".