Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Algérie a-t-elle un futur ?

Encore 21 ans de pétrole et 54 ans de gaz...

C’est la question que pose en substance l’émission Le Dessous des cartes diffusée sur Arte le 5 octobre 2019. Est-ce une provocation, une attaque, un désir caché de journalistes du service public français ? Rien de tout cela, c’est ce qui rend le propos plus dangereux encore : il s’agit d’une projection à moyen terme des ressources et du potentiel économique algériens.

 

 

Et les informations sont sèches comme un coup de trique : 21 ans d’exploitation de pétrole avant extinction des puits, qui ont déjà 50 ans de pompage derrière eux, et 54 ans pour le gaz. La grande question devient : que va faire et devenir l’Algérie après ? Nous serons alors en 2040 et 2073.
En 2040 la production de pétrole se tarira, soit une bonne partie des ressources du pays, que l’on peut présenter comme mono-exportateur ou mono-producteur. Car l’économie algérienne tient sur deux jambes : l’une s’appelle Pétrole, l’autre Gaz. Et une jambe est plus courte que l’autre. Autrement dit, il reste 25 ans à l’Algérie pour reconvertir son économie, ce que les pays arabes producteurs de pétrole ont déjà commencé à faire avec les services, le nucléaire ou les investissements productifs à l’étranger. Mais l’Algérie n’est pas le Qatar ou l’Arabie saoudite : la rente énergétique est insuffisante pour être placée à l’étranger au bénéfice du peuple algérien, même si l’oligarchie en poste a placé une partie de « son » argent, détourné du trésor national, dans les banques étrangères... et donc françaises, mais là on touche à un point sensible, ce que souligne le président de l’Association de lutte contre la corruption, Djilali Hadjadj :

« Parlant des autorités françaises, il a fait remarquer que celles-ci détiennent toutes les informations, même sur les achats des produits de luxe et les transactions à travers la traçabilité des cartes bancaires. “Le transfert d’argent de la corruption vers la France est facilité par des banques françaises installées en Algérie, depuis une quinzaine d’années”, a-t-il ajouté. “Les politiques français ont entre les mains toutes les informations sur les crimes économiques commis en Algérie”, a asséné Hadjadj.

Interrogé sur les modalités de récupération de l’argent et des biens mal acquis, il a affirmé qu’il faut d’abord adhérer aux conventions internationales. “L’affaire n’est pas facile, notamment avec la résistance de certains pays comme le Canada, la Suisse, la France, les États-Unis, l’Allemagne où est déposé cet argent”, a-t-il expliqué. Selon lui, “ces pays ont ratifié les conventions internationales, mais ne manifestent pas beaucoup de volonté pour identifier et geler ces avoirs”. » (sudhorizon.dz)

Le Dessous des cartes, une émission de géographie économique et parfois politique, ne va pas jusqu’à la traçabilité de l’argent de la corruption de l’État algérien...
Question intermédiaire : l’hebdo d’Arte, qui avance des chiffres précis et alarmants, est-elle fiable ?

Jusqu’à présent, sous la direction de son précédent présentateur, on peut dire que oui. Elle se fonde sur des ouvrages de spécialistes universitaires qui sont cités juste avant le générique de fin. Depuis le remplacement de Jean-Christophe Victor, décédé en décembre 2016, LDDC s’est recentrée et laisse apparaître quelques fuites assez toxiques de bien-pensance. La présentatrice actuelle semble moins indépendante que Jean-Christophe Victor, qui n’était pas mal-pensant en soi, mais qui misait sur le factuel plus que sur la propagande occidentaliste, celle qui pollue la plupart des émissions ou reportages géopolitiques dans les médias dominants. Cependant, aujourd’hui, le factuel même peut poser problème à ceux qui ont mis la main sur l’information pour la réorienter : il suffit que le 20 Heures de France 2 fasse un sujet sur Gaza pour que le lobby israélien en France hurle à la désinformation.

 

 

Alors, l’Algérie a-t-elle vraiment encore 21 ans de pétrole et 54 ans de gaz au rythme actuel d’exploitation, sachant que ce rythme est déjà sur la pente descendante, faute d’avoir suffisamment investi dans le secteur énergétique et dans d’autres secteurs économiques depuis un demi-siècle ?

« L’Algérie détient 2,37 % des réserves mondiales prouvées de gaz naturel, contre pour le pétrole, 1 % selon certaines statistiques de janvier 2011, 12 milliards de barils selon la revue financière Gasoil, 1,5 % selon d’autres sources grâce aux techniques de récupération. Pour le gaz, elle se classe à la dixième position. Elle est bien loin de la Russie, classée première, qui détient, pas moins de 25,02 % soit 47570 milliards de mètres cubes des réserves mondiales, l’Iran, (15 %) le Qatar (10 %). Les réserves de gaz naturel qui étaient de 3300 milliards de mètres cubes à la fin de l’année 1990 ont connu une hausse importante dès le début de la décennie 1990 avec les grandes découvertes faites parallèlement à celles du pétrole. » (Le Matin d’Algérie)

Dans l’économie mondiale du gaz, l’Algérie se trouve à la croisée des chemins, avec des menaces qui surgissent de partout : le développement de la production de gaz russe, plus proche des Européens qui consomment toutefois 25 à 30 % de leur gaz chez les Algériens, la production bientôt rentable du gaz non conventionnel (gaz de schistes américain), la découverte des grands gisements polonais, et les fluctuations du prix du gaz qui représente 40 % des entrées en devises de l’Algérie. Sans parler de la situation sociale explosive en période de baisse du prix du gaz.

 

 

C’est pour toutes ces raisons que des experts avaient émis en 2011 la possibilité que l’Algérie devienne importatrice de gaz en... 2020 ! Ce qui n’arrivera pas. Donc les chiffres annoncés peuvent varier dans un sens comme dans l’autre.

Une étude des réserves établie cette fois-ci en 2018 dé-noircit le tableau des chiffres et prévisions :

« L’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) vient de publier une étude consacrée au secteur de l’énergie en Algérie. Dans ce rapport, l’EIA affirme que les réserves prouvées en pétrole, début 2018, de ce pays d’Afrique du Nord avoisinaient les 12,2 milliards de barils. Ces réserves classent l’Algérie à la 16e place mondiale, selon un rapport d’IndexMundi. Ceci, en plus des réserves non exploitées se trouvant dans les eaux territoriales du pays et environ 20.020 milliards de mètres cubes de gaz de schiste. L’étude publiée par l’agence américaine intervient en plein débat sur la crise économique en Algérie, apportant ainsi une note positive quant à l’avenir du pays. » (Sputniknews)

Cependant, la plupart de ces réserves récemment réévaluées ne sont pas aussi simples à exploiter : des investissements importants, notamment offshore, sont nécessaires. De plus, comme l’explique LDDC, une autre partie de ces réserves, dans le sous-sol cette fois, sont des schistes bitumineux, qui nécessitent là aussi une technologie de pointe et constituent un risque pour l’environnement, la fracturation pouvant contaminer les nappes d’eau phréatique.

 

 

Rien n’est gagné, mais rien n’est perdu

Tout n’est donc pas gagné pour l’Algérie, mais tout n’est pas perdu. C’est là où intervient le politique : l’instabilité intérieure depuis la fin des 20 ans de règne des Bouteflika et le jeu des chaises musicales dans l’armée, le renseignement et la Sonatrach ne militent pas pour un développement des investissements étrangers, au moment où la capacité d’investissement nationale est grevée par un déficit public alarmant.

En conclusion, l’Algérie doit déjà retrouver une stabilité politique pour rassurer les Européens – ses gros clients en achat de gaz, qui peuvent se tourner vers la Russie (malgré les menaces de l’OTAN et des USA) – et rassurer les investisseurs qui pourront ainsi réaliser une partie des infrastructures nécessaires pour prolonger la production de gaz et de pétrole, conventionnels ou pas. Mais le bât blesse encore ici : le pouvoir politique qui sortira de la confrontation entre le peuple et le régime, à laquelle on assiste depuis des mois, acceptera-t-il, devant son peuple, de céder un peu ou beaucoup de l’indépendance nationale sur son sol ? La modification de la loi sur le pétrole dans les années 2000 avait donné lieu à une volte-face de Bouteflika (le grand ami des Américains), qui avait ouvert grand les portes du sous-sol national au très avide Oncle Sam avant de faire marche arrière sous la pression médiatico-politique.

Devant les dates butoir annoncées (2040 et 2070), malgré des efforts réels de diversification et de réindustrialisation, le développement économique s’est perdu dans les sables de la « fragmentation du pouvoir » :

« “La vague de libéralisation des années 1980 a donné naissance à deux économies privées. Une informelle, dans laquelle se réfugient les Algériens qui cherchent un supplément de revenu grâce à des activités précaires telles que l’organisation de la circulation des bus. Et l’autre, formelle, qui a permis l’enrichissement de nombreux hommes d’affaire proches du pouvoir”, explique le politiste Thomas Serre. Ce qui ne surprend guère quand on sait que le Conseil national des privatisations, alors en charge de la reconfiguration de l’économie, était sous le contrôle direct du gouvernement de l’époque. Cet héritage est encore très fort aujourd’hui : le Forum des chefs d’entreprise (FCE), organisation patronale qui rassemble les principaux dirigeants d’entreprise du pays, est placé sous la houlette d’Ali Haddad, un proche du frère de l’actuel président, Saïd Bouteflika. Ce Forum jouit d’une influence et d’un prestige important dans les cercles du pouvoir d’Alger.

“Résultat : les crédits d’impôt qui ont été massivement distribués au secteur privé ces dernières années (+ 15 % en 2017 après + 10 % en 2016) ont contribué à enrichir des capitalistes qui détournent le processus de réindustrialisation à leur profit en préférant faire affaire grâce aux importations. Cela s’est vu notamment dans le secteur automobile”, regrette Thomas Serre, qui vient de publier un ouvrage intitulé L’Algérie face à la catastrophe suspendue (Les Editions Karthala). Cette fragmentation du pouvoir entre la présidence, le gouvernement, l’armée, la Sonatrach, l’ancien parti unique (FLN) ou encore le FCE – qui compte des intérêts divergents en son propre sein – complique inévitablement la mise en place d’une politique économique et industrielle cohérente. » (Alternatives économiques)

Même si l’article d’Alternatives économiques a été publié le 15 mars 2019, avant la destitution définitive des frères Bouteflika (les 2 avril et 4 mai 2019) sous la pression de la rue et des organes de sécurité, il reste structurellement valable. Notons que sous Boumédiène, un effort d’industrialisation avait été effectué sur le modèle soviétique (industrie lourde avant tout) mais avait abouti à un fiasco. Plus tard, sous le règne de Bouteflika (1999-2019), l’effort avait porté sur le développement de l’industrie légère (de biens de consommation) mais la chute des cours du pétrole depuis 2004 avait mis un terme à cet effort de diversification économique.

 

 

Cette diversification ne pourra se faire que si les clans proches du pouvoir qui profitent des importations sont démantelés, car ces derniers profitent de la pénurie de biens de consommation courante et n’ont aucun sinon peu intérêt à voir une production nationale assécher leurs juteux business. C’est l’équation qui donne mal à la tête au nouveau pouvoir algérien – s’il est nouveau – qui sortira de la confrontation actuelle.

 

JPEG - 261.7 ko
Le tourisme fait partie des possibilités de développement, avec 1600 km de côtes sur des paysages magnifiques

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

97 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2305951
    le 25/10/2019 par VIVACHAVEZ
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    La fin des réserves va surtout emmerder les généraux et leurs banquiers suisses. Le peuple ne verra même pas la différence.

     

    • #2305993
      le 25/10/2019 par qsr23
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      cela prouve que vous n’avez jamais été en Algérie
      l’énergie pas cher fait que les gens vivent correctement

      gasoil a 15 centimes et essence a 22 centimes

      si cela se termine se sera invivable labas


    • #2306057
      le 25/10/2019 par Yjack
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Déjà j’aime pas trop ce "catastrophisme" du style "qu’est ce qu’on va devenir ?!". Beaucoup de pays n’ont pas ce pétrole, il vivent, avant les gens vivaient également, c’est une question d’adaptation. Ensuite il y a l’importation de pétrole, le développement d’autres secteurs comme mentionné dans l’article, d’ailleurs des investisseurs étrangers ont déjà acté des projets pour l’exploitation de la côte algérienne avec le tourisme, et donc l’hôtellerie la gastronomie l’artisanat et tout ce qui en découle. J’aimerais aussi parler de choses positives, car on parle plus en mal qu’en bien de l’Algérie malheureusement, l’importation de blé a considérablement baissé ces derniers temps, pour favoriser la production et ça marche plutôt bien comme initiative. La production de fruits et légumes est un projet mis en avant par l’état qui veut être auto suffisant pour 2023, ça porte déjà ses fruits et même les gens commence à le ressentir dans les marchés avec des produits moins "éprouvé" par les transports et l’abondance de fruits et légumes de saison pas cher. Le chantier du logement social également, il ne faut pas miniser ça, à l’échelle d’un pays comme l’Algérie beaucoup de gens bénéficie aujourd’hui de logements vraiment pas cher. Il y a "internet" également avec un "réseau" sous marin comme celui qui passe sous l’atlantique, en partenariat avec la Russie si je ne me trompe pas. Ça avance doucement, c’est pas une excuse absolue mais l’indépendance c’est récent, 60 ans à l’échelle d’un pays c’est peut. J’espère que ça continuera dans ce sens, et que l’état pourra s’occuper du chantier de l’enseignement public, et surtout des hôpitaux public. Le plus dur étant de patienter et souhaiter une transition bénéfique pour tout le monde, et que les gens ne cèdent pas à la folie des "printemps arabes" qui n’ont pour résultats que le désordre, la mort et la destruction.


    • #2306070
      le 25/10/2019 par Le Malicieux
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Très juste.

      Et ça, c’est en admettant sans réserves ces chiffres crié par le loup...

      Le disque est usé.


    • #2306075
      le 25/10/2019 par Rush
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Si le peuple verra la différence vu que tout est importé même l’alimentation. Et tout ça est payé en devises étrangères (sans oublier les bakchichs des généraux) donc une misère sans précédent s’abattra sur eux. « En cas de guerre l’Algerie se retrouverait dans une situation de famine » dixit l’ex président de la banque centrale algérienne !!


    • #2306083
      le 25/10/2019 par De passage
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Quand ne niveau de vie chutera d’un coup tout le monde verra la différence.

      Et le trio de gangster (FLN, armée, services secrets) ne pourra plus acheter la paix sociale.

      Ils restera à ce trio de philanthropes plusieurs choix : l’exil (dans les pays où ils ont placé l’argent détourné), la taule ou le cercueil

      Faire amande honorable ne marchera pas...


    • #2306304
      le 25/10/2019 par VIVACHAVEZ
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @qsr23

      Tout va bien, c’est pour cela que des millions d’algériens vivent en dehors du pays !!!! Et même avec un litre à 1 centime à la pompe, cela exonère les généraux ?


    • #2306344
      le 25/10/2019 par Lafricain
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @Rush
      To rush en anglais veut dire se précipiter et je crois que ce pseudo tu le portes bien. L´Algérie n´importe pas toute son alimentation. Elle est pratiquement auto- suffisante en blé et orge (https://fr.sputniknews.com/maghreb/...) et n´était le lobby des importateurs ( de connivence avec le lobby français) l´Algérie serait devenue auto-suffisante il y a bien longtemps. Elle est largement auto-suffisante en Fruits et legumes avec des exportations vers la Russie, les pays du golf et meme en France ( https://liberte-algerie.com/radar/u... ).
      Quant a la famine la seule qu´a connue le peuple algérien c´était en 1866- 1868, durant la colonisation.
      Alors arrête d´écrire des bêtises.


  • #2305974
    le 25/10/2019 par awrassi
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Dans 50 ans, les Algériens, comme la plupart des Africains, finiront en ... Europe ou en Amérique du Nord. L’Afrique sera alors totalement aux mains des Chinois, qui en feront un paradis. Le rizières seront foison dans le Sahara et les Africains seront foison dans les entrepôts européens et américains (comme caristes ou manutentionnaires) ! Si la prochaine guerre mondiale ne nous pas tous exterminés ...

     

    • #2306636
      le 25/10/2019 par Joshua
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Difficile de prédire ce que sera le monde dans 50 ans, l’Algérie reste certes sous-développée mais quelques indicateurs restent plutôt positifs : le patriotisme, la solidarité, les valeurs familiales, une patience à toute épreuve, une certaine virilité… de plus, le pays n’a plus de dette extérieure ce qui préserve une certaine souveraineté sur le territoire.
      La France est quant à elle un pays ultradéveloppée mais toutes les valeurs morales sont mise à mal par une classe politico-médiatico-oligarchique criminelle : mariages homo, PMA, GPA, chasse aux valeurs religieuses, familiales, patriotiques… A cela s’ajoute une dette publique galopante qui entraine une vente du pays à la découpe, qui entrainera inexorablement une perte progressive programmée de souveraineté.

      Donc l’équation n’est pas aussi simple, bien malin celui qui pourra dire comment sera demain, chacun s’essaye à des conjectures prophétiques quant au futur mais avec le logiciel du moment.


    • #2308088
      le 27/10/2019 par un promeneur
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Faux !
      Dans 50 ans, il n’y aura plus besoin d’africains esclavagisés dans les entrepôts d’Amazon et autre Ali Baba, il n’y aura plus que des machines.......

      Vous pouvez voir quelques avancées en matière de robotique sur youtube, en tapant "robotique" ou " boston dynamics"....il y a déjà en test des petits camions de livraison de colis sans chauffeurs, avec à bord un petit robot qui quitte le camion stationné pour déposer le colis devant la porte du client.
      Puis il revient se ranger dans le camion, qui part pour la prochaine livraison...

      Ah, j’oubliais, c’est aux USA que ça se passe....et il y a aussi des tests de camions qui livrent d’un état à un autre, sans aucun être humain à bord, dnc pas de chauffeur.

      vous pouvez aussi vous documenter sur les avancées des japonais en matière de robotique.....eux ont fait un choix, plutôt que de polluer leur civilisation avec des centaines de milliers e gens de toute façon inadaptables dans leur société, ils travaillent à ce que les machines fassent le boulot !

      Et toutes les grandes transnationales savent qu’avec ces nouvelles machines de plus en plus performantes, elles vont faire des milliards d’économie, donc il n’y aura pas photos, dès que tout ça sera au point, les actuels employés humains vont vite dégager.....

      Là, elles laissent leurs larbins les états importer du pas cher à tout va ( de toute façon, ce sont les états qui paient les prestations diverses), mais c’est transitoire !

      D’ici 10 ans voire moins, ça va commencer à faire de la charrette sévère !

      Et les états aussi débiles qu’asservis comme bon nombre d’états européens, se retrouveront avec des millions de gens inemployables, qu’il faudra continuer à avoiner en subsides, de peur de les voir foutre le feu et le bordel partout en deux temps trois mouvements...

      Déjà que le bordel est assez généralisé même avec quelques uns qui bossent vaguement et surtout les subventions...

      Donc ne croyez pas que les emplois dits "non qualifiés" vont perdurer ad vitam æternam !

      Les machines, c’est plus de cotisations, plus de vacances, plus de syndicats, plus de revendications, plus de salaires ( juste la mintenance), plus d’arrêts maladie, plus de congés maternité......c’est donc beaucoup, beaucoup plus de profits !

      Donc nos millions d’allogènes, à moins qu’ils ne deviennent tous ingénieurs en robotique ou techniciens surper spécialisés, je ne vois pas trop ce qu’ils pourront faire....à part engrosser nos cassos femelles...je ne vois pas.


  • #2305979
    le 25/10/2019 par Tito
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’Algérie à vocation a être divisée en différents états sous tutelle de la France, Maroc, usa. L’heure se rapproche, les français ont positionné leur troupe au nord du Mali donc au sud de l’Algérie, les indépendantistes kabyles ont leur entrée à l’ONU, les autorités algériennes ont toutes la double nationalité. Lorsque les hydrocarbures deviendrons insuffisants, le pays réclamera des capitaux pour se moderniser, ils viendront de France et les franco algérien, nouveaux pieds-noirs, rachèterons le pays qui de facto reviendra dans le giron français

     

    • #2307870
      le 27/10/2019 par hanane
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Il y a en effet un plan dans ce goût-là. E&R a publié il y a qq années une vidéo qui parlait d’un plan concocté par un think thanks américain qui propose ce scénario. Toute l’’Afrique du Nord serait donnée au royaume du Maroc et reberbérisée. On voit mal aujourd’hui la chose se réaliser pour diverses raisons en béton armé
      Mais bon. Le piratage des cerveaux des populations a montré partout dans le monde sa redoutable efficacité. Ni vous ni moi ne comptons dans l’affaire. C’est ce qu’il faudrait arriver à comprendre au lieu de se taper dessus. Aussi, je crois qu’en fin de compte, c’est Pierre Hillard qui a raison. A Dieu vat


  • #2305985
    le 25/10/2019 par Anonymous19
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    60ans de socialisme, c’est-à-dire de clientélisme.

    La mentalité qui veut que l’on ne peut vivre qu’en captant les "largesses" de l’Etat est gravé tellement profondément dans l’inconscient collectif, que les algériens préfèreront devenir cannibale plutôt que de travailler pour vivre.


  • #2306004
    le 25/10/2019 par France31
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’Algérie subit la malédiction de la mane pétrolière. Corruption, enrichissement personnel à tous les étages, et bien sûr rien pour les infrastructures, les services publics et l’investissement d’avenir.

     

    • #2306112
      le 25/10/2019 par VIVACHAVEZ
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Faux !!! Les hôpitaux irakiens étaient plus modernes que ceux des saouchiens et je ne parle pas du pourcentage des garçons et filles scolarisés (on peut pas laisser son fric au casino et s’occuper du pékin moyen), et la Libye faisait du vrai social. Ca a dû énerver nos exportateurs de liberté, forcément. Surtout que Saddam se moquait des crétins du golfe qui envahissaient le casino de Monaco au lieu de s’occuper de leur peuple. Il l’a payé cher, comme Mouhamar, qui les appelait "les zéros" à cause du rond noir au sommet de leur crâne.....


    • #2306774
      le 25/10/2019 par France31
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @vivachavez. Quel rapport avec mon commentaire ???


  • #2306009
    le 25/10/2019 par Expat dz
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Pour habiter depuis plus d’un an sur une de ces « côtes magnifiques » je peux vous dire que la main de l’homme (algérien) a tout souillé, aussi bien visuellement qu’écologiquement. Il y a les décharges à ciel ouvert absolument partout le long des côtes mais aussi la pollution invisible. La qualité de l’eau et de l’air sont déplorables. La santé des habitants, toutes générations confondues, est pourrie. Je pourrais continuer...

    Aux algériens qui viendront comme à chaque fois ici contredire ce genre de propos par patriotisme déréglé je precise que ceci est un témoignage issu d’un vécu, série en cours.

     

    • #2306097
      le 25/10/2019 par Yjack
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Preuve que le peuple doit également se réformer plutôt que de tout mettre sur le dos de l’état... T’es de quelle ville si c’est pas indiscret ? Et expatrié pour le boulot ou retour définitif ?


    • #2306104
      le 25/10/2019 par VIVACHAVEZ
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      "Aux algériens qui viendront comme à chaque fois ici contredire ce genre de propos par patriotisme déréglé".

      Patriotisme déréglé, excellente formule.


    • #2306142
      le 25/10/2019 par Claire BERT
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @Expat DZ

      Vous dîtes vrai dans le sens où Alain s’est rendu dans cet ex-territoire français et il a constaté que depuis le départ de la France, ce pays est devenu une poubelle !

      D’ailleurs, lorsque par honnêteté il en a parlé, il s’est fait incendier par des algériens venus chez nous pour profiter !

      Et donc, oui vous dîtes bien la vérité et Alain peut très bien le confirmer ci-dessous en répondant à votre commentaire.


    • #2306324
      le 25/10/2019 par Paris la belle ?
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Clair Bert, Alain n’ayant jamais vu l’Algérie "française", il paraît difficile qu’il puisse faire une comparaison. Surtout que la comparaison frise l’anachronisme concernant deux époques totalement différentes avec presque 60 ans d’écart.


    • #2306503
      le 25/10/2019 par JL
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Ça se règlera avec une main de fer islamique !!…
      Dans la misère !!


  • #2306014
    le 25/10/2019 par goy pride
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’Algérie vit du pétrole et du gaz depuis combien de temps ? Même pas un siècle...quand il y en aura plus il retourneront à la situation antérieure et devront faire avec, tout simplement ! Peut être que la transition sera douloureuse et coûtera la vie à 25, 50, 75...% de la population, et alors ? Ces antiques races en ont vu d’autres et elles se relèveront comme elles l’ont toujours et invariablement fait siècles après siècles, millénaires après millénaires ! La seule chose qui menace la pérennité d’une race c’est un désir morbide et inconscient d’extinction qui se manifeste par le refus de procréer. Cela ne vous rappelle personne ? Et oui ces braves Français ! Quand une race a abdiqué il n’y a même pas besoin d’un événement catastrophique pour la mener à l’extinction, elle se charge du boulot toute seule !

     

    • #2306101
      le 25/10/2019 par VIVACHAVEZ
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Vous avez raison, goy pride, faire 10 gosses par famille avec la crise du logement et 6 millions de chômeurs va vachement faire avancer le schmilblick !!!!


  • #2306017
    le 25/10/2019 par sam
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Ce probleme s’ajoute à la bombe à retardement démographique (75% de la population à moins de 40 ans et l’ONS avance que la population résidente en Algérie atteindra un nombre de 44,2 millions en 2020, de 51,3 millions en 2030 et de 57,6 millions en 2040. avec un taux de natalité de 2.4 enfants par femme).
    Meme si les premiers responsables sont les oligarques militaires et la mafia dictatoriale le peuple Algerien n’a pas d’autres choix que de prendre son destin et mener une revolution ou du sang devra couler. Car, de toute façon, sans changement radical, le sang coulera d’une façon ou d’une autre par une guerre civile ou, par l’affaiblissement de l’Etat, l’ingérence etrangere.

     

    • #2306115
      le 25/10/2019 par samy
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Tu comprends pourquoi les kabyles veulent leur indépendance et vite, parce qu’on sait pertinemment que les arabo islamiste vont plomber le pays, encore quelques années et le FIS reviendra au pouvoir, les généraux vont s’en mettre plein les fouilles et se tirer avec le magot en laissant le pays en état de déliquescence dans un état de de paupérisation extrême , les arabes font 40 gosses n’ont aucune qualification technique et pensent qu’à une chose leur dieu, prier dieu toute la journée faire 5 gosses et ne rien foutre ne va certainement pas arranger les choses, et les choses ne s’arrangent jamais avec eux, il faut vivre en Algérie pour comprendre.


    • #2306278
      le 25/10/2019 par RZA
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @Samy,
      Arrêtes de sortir la propagande MAK du soûlard du bistrot du bout de la rue.
      Les algériens en général font maximum 3 enfants à notre époque, l’Algérie affiche un des meilleurs taux d’alphabétisme du continent africain.
      En Algérie, il n’y a que des berbères mais ils sont musulmans à plus de 95% et ceci depuis 14 siècles, quasiment toutes les grandes dynasties musulmanes nord-africaines sont nées en Algérie.
      Si tu veux créer un 2ème état sioniste évangélique ce ne sera pas sur la terre de l’antique et éternelle Numidie.
      Apparemment tu n’as pas reçu la leçon du décret Crémieux, cocu un jour, cocu toujours comme on dit.


    • #2306336
      le 25/10/2019 par Amazone Amazigh...
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      "les kabyles veulent leur indépendance"
      Vous n’êtes qu’un fieffé menteur, vous êtes certainement soit un troll ou un "harkis moderne".


    • #2306868
      le 26/10/2019 par insomnium
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      RZA ou rsa
      l’algerie dans le top africain,en effet ca fait rever


  • #2306021
    le 25/10/2019 par Le king
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    N’ont d’avenir que les peuples inscrits dans la Modernité !

     

  • #2306053
    le 25/10/2019 par renardus
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Toujours la même histoire : quand il s’agit de malversations, on parle des "Français" sans plus de précisions. A rappeler d’ailleurs à propos de ce pétrole et gaz "algérien" qu’il n’appartient pas plus à ce peuple qu’aux esquimaux, bien plutôt aux caravanes des bédouins du Sahara qui y passent, pour ne pas dire tout simplement aux Français tout simplement, dont les ingénieurs ont découvert les gisements à Hassi Messaoud en 1954 pour être immédiatement flanqués à la porte avec l’appui de l’opinion internationale par ce peuple pleurnichard pour faire de son pays la belle réussite que nous avons pu constater depuis 60 ans.


  • #2306055
    le 25/10/2019 par N.Fabre
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Vivent qu’il n’y ai plus du tout de pétrole,qu’ils nous lâchent des machines sur-unitaires comme Trump l’a fait en guise de bonne fois.
    https://www.google.com/patents/US20...
    On a même le brevet du générateur de champ de force « bouclier » antimissile qui a été rendu public : il crée un vide autour de l’appareil en repoussant eau/air/débris dans l’espace et même missiles : en fait c’est la technologie antigravité révélée au public par la Navy.

    https://patents.google.com/patent/U...

    En plus La Navy vient de créer un partenariat avec TTSA (to the stars academy) avec la volonté de presenter des matériaux d’origine extraterrestre.
    https://youtu.be/ooaU3DEhmqQ

    A partir de la moitié de la video ils parlent du TR3-B avec des vidéos qui ont été prises un peu partout.
    https://youtu.be/nZ90xojxrfk

    Apparemment ils veulent une divulgation douce en révélant le programme spatial développé par l’Air Force : ces TR3-B et divers stations qui sont toutes dans un rayon de 800Km de la terre. Des gardes côtes de la terre en somme.

    Le programme spatial secret de la Navy, beaucoup plus avancé et orienté colonisation et contacts E.T sera révélé plus tard.

    Pour info ces brevets n’étaient pas acceptés par l’office des brevets car trop « exotique » et irréalisable du fait des puissance électrique nécessaire, raison pour laquelle ils ont lâché par la suite le brevet sur le réacteur de fusion sous vide. C’est dingue cette affaire car une centrale nucléaire en moyenne c’est 800 Mégawatts. Là on parle de terawatts dans une boîte à chaussures...

    Pour rappel du brevet :
    https://patents.google.com/patent/U...)

     

  • #2306072
    le 25/10/2019 par Jacques
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Ils viendront tous ici chier sur ce pays.

     

    • #2306888
      le 26/10/2019 par Finkel crotte de chien
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Il y a actuellement tellement de gens qui chient sur la France que, dans peu de temps,il n´y en aura pas assez de place pour mettre un étron.


  • #2306074
    le 25/10/2019 par proutzor
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    le traditionnel article catastrophiste contre l’algerie. merci ER pour votre rigueur anti algerienne, cela vous empechera d’etre sauvé.

     

    • #2306262
      le 25/10/2019 par Idiocratie
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Il est vrai qu’il est parfaitement inutile de proposer des lunettes à un aveugle n’est-ce pas ?!


    • #2307158
      le 26/10/2019 par hanane
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Je vous aurais volontiers donné raison si vous prouvez le contraire. Et ça dure depuis que près de 60 ans. Mais bon, on va pas se plaindre loin de là. Rien qu’à penser aux Allemands d’après guerre les pauvres ! Ils en ont reçu bien plus dans la gueule et ils en sont marqués pour encore plusieurs générations.
      Je ne dirai pas que c’est de bonne guerre.
      C’est la réforme des mentalités qui m’intéresse pas la situation économique. Les algériens ont enfin et contre toute attente réagi à l’incroyable dégradation de leurs conditions de vie et des mentalités, notamment en ce qui concerne la corruption, bien que beaucoup d’entre eux ont fini par y tremper.
      J’ai pu observer les prémisses d’un changement dans le bon sens peu avant les manifs de février qui me font raisonnablement espérer un redressement salutaire.


  • #2306090
    le 25/10/2019 par Syzygy
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’essentiel a été dit dans la vidéo. Le secteur privé est bridé.
    C’est la même stratégie que pour tous les autres pays du MO (producteurs d’hydrocarbures) mise au point par les Britanniques il y a 100 ans. L’ancêtre du MI-6 avait créé les Frères Musulmans pour contrôler le développement des pays afin qu’ils ne consomment pas l’énergie sur place mais soient en situation d’exportation obligatoire vers les pays développés. C’est ainsi que l’Algérie est importatrice de tout, n’a pas de secteur touristique et entretien une classe de rentiers qui maintient le statu
    quo. Ce n’est donc qu’avec un putsch que les Algériens pourront s’émanciper.
    On pourrait penser que la France joue le rôle de vase d’expansion pour endiguer l’explosion sociale, ce mal-vivre que le peuple dénonce.


  • #2306140
    le 25/10/2019 par Lavrov
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Camarades de E&R

    Le postulat sur la fin du gaz et du pétrole est un vieux serpent de mer qu’on nous ressert à chaque fois que le dollar en a besoin.

    Ces resources dont nous parlons (gaz, pétrole ) existent grâce à des phénomènes géologiques qui se reproduisent sans fin.

    Donc parier sur la fin de ceux-ci me sembler au mieux relevé d’une méconnaissance de ce que sont vraiment ces 2 sources d’énergie.

    Le fameux "peak oil" des années de guerre en Irak etc..

    Je pense que nous focalisons sur la fin de ces énergies car nous n’en avons pas nous même dans nos régions et la manipulation des cours fait partie intégrante de la politique énergétique. Pour se faire la fable de la fin du pétrole est un très bon outil pour faire frémir dans les salles de courtage et provoquer des crises artificiellement.

    Ne varietur

    Lavrov

     

    • #2306493
      le 25/10/2019 par Le Malicieux
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      D’accord avec vous, les plus vieux connaissent la chanson.

      On l’a même déjà chanté, pour certains ;-)


    • #2306616
      le 25/10/2019 par un singe
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Votre point de vue m’a orienté vers une vision du sujet que j’avais jamais imaginé voir possible. Beaucoup de commentaires sont excellents sur ce site pour se forger une opinion. Bien à vous mon ami


    • #2307110
      le 26/10/2019 par hanane
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Tout à fait.


  • #2306188
    le 25/10/2019 par Laverdad
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    "Encore 21 ans de pétrole et 54 ans de gaz". Conventionnels, faut-il preciser. car pour le gaz et le pétrole de schiste, elle en a pour 500 ans. Sans oublier le solaire et l´éolien. Les besoins énergétiques de l´Algérie trouverait leur satisfaction dans la réalisation du projet Desertec. Projet qui a été bloqué, pour combien de temps ?, par le lobby nucléaire français, avec l´aide de Bouteflika le grand ami des français (pas des américains). Ce projet qui est destiné a approvisionner, entre autres une partie de l´Europe, menace des intérêts étroits, d´autant plus qu´il sera réalisé avec les allemands.


  • #2306192
    le 25/10/2019 par Loh Samouye
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    C’est peut-être la meilleure chose qui puisse arriver à ce peuple tout comme la meilleure chose qui pourrait nous arriver ici est l’effondrement total du système bancaire. Quel meilleur contexte pour avancer, évoluer et se surpasser ?
    Eux ont le pétrole depuis 50 ans qui n’a essentiellement permis qu’à engraisser les gros généraux moustachus et à généraliser la corruption.
    Nous depuis 50 ans on gueule, on râle, on passe d’une élection à l’autre en espérant que chaque prochaine élection révèle le sauveur qui en réalité ne fait que surpasser son prédécesseur en trahisons. Tant que le pétrole pour les uns et la Banque pour les autres sont en place rien ne bougera positivement pour les peuples.


  • #2306198
    le 25/10/2019 par Le juif algerien
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Ah ! je commençais à m´inquiéter. Je me suis dit qu´ils ont oublié l´Algérie. il faut bien donner aux français un sujet de diversion pour qu´ils puissent se défouler.
    Et se défouler est un mot faible.

     

    • #2306890
      le 26/10/2019 par le glauque
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Il est vrai qu’on aime bien se défouler en France..c’était même une de nos spécialités bien gauloise.mais depuis un certain temps,on se défoule moins...


  • #2306226
    le 25/10/2019 par Djamel
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    40 ans de communisme aprè sl’indépendance = + de 40 ans de perdu.

    Les algériens comptent sur l’etat pour les éduquer, protéger, nourrir, soigner, et les distraire.
    Le vie à l’époque du communisme a la vie dure.
    Autrement dit, les algeriens ont de la marge : Celle qui consiste à se sortir les doigts du ... et bosser comme leur voisin Marocain et Tunisien.

    Partant du principe qu’ils ont un niveau de vie supérieur à leur voisin sans travailler, en travaillant un peu, ils ont un bonne marge de progression.


  • #2306229
    le 25/10/2019 par Tar
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Nombreux algérien de mon entourage, regrette déjà la France au regard de ce qu’est devenu depuis l’Algérie et avec quel considération est traité le peuple par "son pouvoir".
    l’Algérie avait la possibilité de brillée de mille-lieu et de satisfaire pleinement son peuple grâce à ses énormes richesses et à sa jeunesse, au lieu de cela, la caste au pouvoir, (illégitime), essentiellement d’ex harkis, en sous-marin, toujours au service d’une certaine France, deguisés en FLNiste nationalo-patriote rougissant de colére si un mot de travers et prononçé sur "leur pays"(B Lugan en sait quelque chose), alors qu’en réalité, ils ont en permanence leùrs passeports français dans la poche intérieur de leurs vestons, dans le cas d’une " fuite précipitée".
    De plus ce cartel, depuis 62, maintient le peuple dans le manque et la misére continu et si il "transgresse" la ligne rouge, c’est la tuerie et le massacre en réponse.
    Vu comment évolue la situation, ne soyons pas surpris, au risque d’une seconde guerre civil ultra violente qui commence à germer, de voir debarquer par centaines de milliers, les algériens sur les côtes espagnoles, françaises, sardes et italiennes.


  • #2306231
    le 25/10/2019 par paramesh
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    il reste 25 ans à l’Algérie pour reconvertir son économie, ce que les pays arabes producteurs de pétrole ont déjà commencé à faire avec les services, le nucléaire ou les investissements productifs à l’étranger.




    ben voyons, du tertiaire et des investissements à l’étranger ? c’est ça la solution ? ils feraient mieux de se créer un tissu industriel et agricole cohérent, du solide plutôt que du vent.

     

    • #2307703
      le 26/10/2019 par hanane
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Sachez que les algériens ont lancé leur industrie lourde fin des années 60, inspirée de la fameuse doctrine dite de l’Industrie industrialisante qui, grâce à de jeunes cadres de haut niveau dont la plupart sortaient tout droit de grandes écoles comme Polytech., Arts et Métiers, X, a très vite donné des résultats formidables.
      Les patrons de l’économie mondiale qui depuis les accords de Bretton Wood se sont partagé les marchés et les secteurs d’activité ont vite fait de détruire ces prétentions à l’autonomie et au développement par des mesures aussi subtiles que complètement opaques (lire "les raisons du chaos mondial" de Valérie Bugault). Fin des années 70, mort de Boumedienne, échec de la politique industrielle, baisse du prix du pétrole, endettement, émeutes populaires.

      Le rôle assigné à l’Algérie a été de fournir son gaz et son pétrole au monde industrialisé et d’utiliser ses recettes à acheter ce dont elle avait besoin à l’étranger, essentiellement pour faire tourner les usines et préserver l’emploi. Recettes ou dépenses, l’argent restait dans les banques du Système, y compris bien entendu pour payer corruption et rétrocommissions. Rien que de ce qui nous paraît aujourd’hui bien banal.
      Toute cette organisation est en train soit de s’effondrer soit de se transformer en tout autre chose. Bien malin qui peut dire ce qu’ll en sortira. Alors, l’Algérie ma foi ... . On verra bien.

      .


    • #2308136
      le 27/10/2019 par hanane
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Le coeur du Système se trouve à Bâles, en Suisse : la Banque des Règlements Internationaux.

      Comme le rapporte Valérie Bugault " la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit". Il ne s’agit pas seulement des pays sous-dèveloppés mm ais aussi des États développés, français compris.

      Ecoutez-là sur TVLibertés. Son livre révèle des secrets jusque là très bien gardés. Je n’ai jamais cru que nous étions des incapables en Algérie mais il fallait des preuves pour comprendre pourquoi on en était arrivés là alors que tout marchait du feu de Dieu. Mme Bugault les fournit ces preuves qu’elle a acquises non sans beaucoup de difficultés et avec une persévérance admirable. Bravo !. Que Dieu vous bénisse Valérie.
      Vous portez bien votre nom


  • #2306279
    le 25/10/2019 par Hussein dey
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Le dessous des cartes l’émission type merdique à la sauce béchamel et comme le dis justement Lavrov,cette gesticulation pour les hydrocarbures ne date pas d’aujourd’hui et dans un siècle on nous sortira la même rethorique un peu comme le réchauffement climatique.Bref, j’aime beaucoup ER que je soutiens mais je sais aussi ne pas tomber dans le baril.

    Hussein


  • #2306305
    le 25/10/2019 par Louis 22
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    "Encore 21 ans de pétrole et 54 ans de gaz.."
    Et mille ans de soleil ! L’avenir algérien sera solaire.


  • #2306356
    le 25/10/2019 par crachetonvenin2
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Avec la France ?
    Pas tant que ça peut être au vu "de l’avenir de la France" qui dure depuis longtemps dans une phase dite de reconnaissance du futur pour "un futur" gouvernemental essentiellement et donc ?
    Macron mieux que Bouteflika ailleurs ou alors mieux Bouteflika ici pour ? Un mieux quand même ? ... ??
    Bon, un vase clos. De plus ! Que cette vision de l’Algérie qui n’est pas "que pétrole" quoique mais ? Et si ? Cette vision postcoloniale que ! Sur les matières premières venait de plus en plus aussi sur la France ... ? Qui a quel atout sûr de sûr en exportations avec Macron Emmanuel et sa clique gouvernementale justement ?
    L’Algérie doit elle attendre tout simplement un mieux dans sa propre structure bancaire pour avoir un peu d’air ? L’argent algérien qui existe quand même est il totalement et réellement connu ?
    Le total ? Combien ? Et où ?


  • #2306467
    le 25/10/2019 par kantor
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Pour avoir un futur , faudrait commencer par avoir un passé...

     

    • #2306747
      le 25/10/2019 par Hippone
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Demande à Saint Augustin, qui sait ?


    • #2307021
      le 26/10/2019 par Yiwen
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Le passé ? Jacques Verges l’a bien montré : l’auteur de l’âne d’or et le mangeur du gland, ça te dit ?... Ceci dit, l’avenir de l’Algérie est complexe certes, mais pas désespéré... Ce qui s’y passe en ce moment est une lueur d’espoir non seulement pour les algériens, mais aussi à tous les africains pour se débarrasser de leurs roitelets et des tuteurs de ces derniers... Alors, liberté et paix à tous les peuples


  • #2306505
    le 25/10/2019 par Tortue géniale
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Quand l’Algérie va s’effondrer, c’est la France qui va tousser.

     

    • #2306786
      le 25/10/2019 par Snake Plissken
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Qu’est ce que la France achète à l’Algérie ???
      10% de son pétrole et 20% de son gaz,elle trouvera vite d’autres fournisseurs voire achétera un peu plus à la Norvège (pétrole) et à la Russie (Gaz).
      Quand aux hypothétiques vagues migratoires incontrôlées,peut-être faudra-il ça pour désiller les yeux d’une grande partie des veaux français...


    • #2307071
      le 26/10/2019 par Yjack
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      La France "achete" à l’Algérie ? Mais à quel prix ? Gratuit ? Elle trouvera jamais mieux, les prix ailleurs sont beaucoup moins "friendly", déjà que les français se ser la ceinture, faudra tirer un peu plus sur la ceinture cette fois ci


  • #2306572
    le 25/10/2019 par Paul82
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’Algérie n’a pas de passé et aucun avenir. Un présent peut-être, et encore.

     

    • #2306790
      le 25/10/2019 par l´independant
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Assurément, l´indépendance de l´Algérie vous est resté en travers de la gorge.


    • #2306796
      le 25/10/2019 par Alevacoucher
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Les chiens aboient, la caravane passe..


    • #2307275
      le 26/10/2019 par lemecnormal
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @par l’indépendant : au contraire !à peuple différent,culture différente,et c’est pour celà qu’on se demande pourquoi,après avoir eu l’indépendance,tant d’algériens veulent venir en France,qu’en pensez-vous ?


  • #2306575
    le 25/10/2019 par gallus Gallus alias France D’abord
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Hé ! Le Lynx ! René Guénon était une fleur de Lis des Impalas d’un rare spécimen, qui pousse normalement sur une terre ou les hommes travaillent l’Art de dessiner des M.otifs de lierre (qui me font penser à ta manière d’écrire très"arabesquique")...

    Voilà pourquoi il s’est déraciné tout seul d’une Sainte Terre ou les Hommes Travaillent l’art de cultiver dans le Réel des ceps de Vignes, et ou tu trouveras toujours des Fleurs de Lys de La Forest de Cruye (Notre Clovis...)

    Le Corps et Le Sang !
    Jamais Nous n’abandonnerons l’Eucharistie Sacrée !

    "MunJoy ! Saint Denys !"
    Tu connais la suite...

    Les Royalistes François Savent La Vérité !


  • #2306611
    le 25/10/2019 par Medjool
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Kaïd Ahmed après l’indépendance (1965) : " l’Algérie était au bord du gouffre, elle vient de faire un pas en avant". On voit le résultat !

     

    • #2306752
      le 25/10/2019 par Yoda
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      "L’Algérie intègre le cercle réduit des pays aptes à « lancer des attaques au sol par missile depuis des sous-marins »"
      L’indépendance, vous n’avez pas accepté ?


  • #2306647
    le 25/10/2019 par Pastèque Philippe
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Grâce à la sauce algérienne il y aura peut-être un moyen d’amortir les pertes. A creuser..


  • #2306783
    le 25/10/2019 par Snake Plissken
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Oui elle a un futur,le même que le Kosovo c’est à dire la mafia d’état + les islamistes + bientôt la plus grande base US d’Afrique et peut-être du monde...

     

    • #2306939
      le 26/10/2019 par fajs
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Le Général De Gaulle a donné sont indépendance à l’Algérie, pour évité que ce territoire ne soit pris par les Américains.
      [ Les Algériens auraient pu continuer à le faire fleurir, mais non... ! le FLN en a décidé autrement ! ]


    • #2307077
      le 26/10/2019 par Yjack
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Islamistes ceci islamistes cela... C’est de la télé ça, ça veut dire quoi islamistes ? Jamais quelqu’un ne l’a expliqué clairement, c’est un foure tout ou tu met tout ce qui te dérange chez les musulmans et dans l’islam. Je préfère les musulmans "imparfait" qui admettent leurs imperfections plutôt que ceux qui se croit parfait et "retire" des obligations ou interdictions pour coller à leur manière de pratiquer..... Le peut de pays qui gouvernent avec les lois religieuses sont les plus sécuritaire (arabie, Émirats, Malaisie, etc), ce sont des faits, avis aux cartésiens et autres "je crois que ce que je vois". Et me parlez pas de "niveau de vie" ou de "modernité" , tout ne tourne pas autour de l’argent et la gay pride.


    • #2308547
      le 28/10/2019 par Pelagia
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      À Yjack, qui dit :

      "Islamistes ceci islamistes cela... C’est de la télé ça, ça veut dire quoi islamistes ?"

      Demande aux survivants du Bataclan.

      Puis qui dit aussi :

      " Le peut de pays qui gouvernent avec les lois religieuses sont les plus sécuritaire (arabie, Émirats, Malaisie, etc)"

      C’est ça, Yjack, t’as raison, les monarchies du golfe sont sécuritaires... mais sur leur propre sol, pas sur le sol des pays occidentaux car leur pétrole a longtemps servi à financer Alqaida ou autre groupe "fourre-tout"... pour reprendre ton expression.

      L’islam de la sécurité intérieure, en tout cas celle qui est porteuse de sens, était celui qui faisait ouvertement la guerre à l’Occident parce qu’il appliquait le principe de la "pax romana" : un abord, un "limes", en état de guerre permanente, mais encerclant un territoire pacifié et prospère que le projet civilizationnel musulman cherchait à accroître. Voilà les vraies terres d’islam, et pas le morcellement de territoires corrompus que nous avons depuis le la fin de l’empire ottoman (fi qui entraîne la fondation de la Palestine mandataire britannique, ce qui n’a rien de banal). La santé moral et l’honnêteté politique, l’islam et la chrétienté les ont perdues il y a longtemps. Alors, Yjack, désolé, mais tes Émirats et ton Arabie sont pourris jusqu’à la moelle, ne t’en déplaise.

      Quant à moi, en tant qu’homme de l’Occident, je conçois parfaitement que l’Islam, les Huns ou les Mongols viennent frapper aux portes de l’Europe, aguerris et armés jusqu’aux dents. Un envahisseur il faut le combattre et le chasser de la patrie, mais il n’y a pas de reproche à lui adresser à partir du moment qu’il vient à visage découvert et qu’il annonce ses intentions. Dans le cas de l’islam cette situation de transparence et de noblesse d’esprit est finie depuis longtemps. Les pays musulmans ont été violés, souillés et corrompus par la finance autant que l’Occident lui-même... si ce n’est plus.

      Conclusion : Yjack, si tu étais un musulman lucide tu reconnaîtrais tout cela et tu ne viendrais pas ici nous citer l’Arabie comme modèle sécuritaire. C’est l’hôpital qui se fout de la charité.


  • #2307062
    le 26/10/2019 par G22
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    La France a elle un présent avec une dette qui dépasse les 100% du PIB.
    Pourquoi vous vous focalisez sur l’Algérie, laisser se pays tranquille et mêlez vous de se qui vous regarde.
    Coluche avait raison "il y a que les français qui dansent les pieds dans la merde"

     

    • #2307148
      le 26/10/2019 par jeandelalune
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      la France a un passé, c’est déjà ça

      Concernant sa dette, disons qu’elle a du AUSSI financer ces cinquante dernières années, une politique dont ont profité, entre autres, les deux million cinq cent mille algérien qui y vivent et de ceux qui ayant vécus en France sont retournés en algerie

      concernant la non ingérence,
      Centre Culturel d´Algérie en France. Paris, Document, 333.82 BOU / 9496. http://www.cca-paris-biblio.com.
      “Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la Victoire.”.

      enfin, concernant la citation de Coluche ( non sourcée ) pouvez vous nous en préciser, de votre point de vue, l’utilité ?


    • #2307761
      le 26/10/2019 par Auri
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Toujours aussi aimables ceux-là... C’est vraiment mystérieux l’intérêt qu’on porte à votre pays, hein ? Oh mais ne serait-ce pas parce qu’il y a des millions d’algériens en France par hasard ? Je me demande...


    • #2307915
      le 27/10/2019 par Praxis
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      La dette de la France se sont les dépenses sociales et les algériens en sont en partie responsables...les Français d’aujourd’hui payent suffisamment cher le passé colonial de leur pays... quand à l’indépendance c’est une victoire politique donnée par De Gaulle au FLN, la victoire militaire était française.


    • #2308550
      le 28/10/2019 par Pelagia
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      "les Français d’aujourd’hui payent suffisamment cher le passé colonial de leur pays"

      Non, ce que les Français payent c’est le simple fait d’avoir été alliés des Américains pendant la Seconde Guerre mondiale. La haute finance, dont le fer de lance était aux États-Unis, voulait décoloniser et ensuite submerger l’Europe d’Africains et Asiatiques. Et elle a obtenu gain de cause.

      L’Algérie a été beaucoup plus longtemps colonisée par la Turquie... pendant des siècles… et la Turquie ne déborde pas d’immigrés algériens… alors arrêtons de gober cette bonne vieille propagande qui ne vise qu’à faire en sorte que les Européens voient leur lucidité et leur capacité de révolte complètement court-circuitées par un ridicule sentiment de culpabilité.


  • #2307076
    le 26/10/2019 par hanane
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Savez-vous ce qui se rapporte en Algérie à propos de la suspension de la signature du contrat entre Sonatrach et la multinationale Total ? : "Ou vous signez où c’est daech".

    Oh mais bien sûr, c’est de la propagande FLN.

     

    • #2307248
      le 26/10/2019 par Yjack
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Propagande... Ou pas. L’un et l’autre son possible, par contre je souhaite "bon courage" aux daech-chien, même si je ne souhaite pas la guerre du tout, ya moyen de se faire décalquer en Algérie, ça va pas être la même. Voir le budget consacrer à la défense depuis 60 ans. Abracadabra, plus de daech ? Et d’un coup il en pousse comme des fleurs ? Ou bien Il sont en stand by dans une station balnéaire ? L’Algérie a du boulot devant elle, laissons la bosser et faire quelques choses de bien.


  • #2307326
    le 26/10/2019 par Ali
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Leurs frères Tunisiens seront là pour les guider. Les nostalgiste de l’Algérie française get out.

     

    • #2307332
      le 26/10/2019 par Titus
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Les nostalgiques de l’Algérie française, ce sont tous les Algériens qui vivent en France et préfèrent être soumis à la république française plutôt que de vivre libres dans leur pays d’origine.


    • #2307377
      le 26/10/2019 par hanane
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Oui, au fond. On pourrait voir les choses comme cela. Merci la France d’avoir débarqué en Algérie en 1830 !!!. Le rsa plutôt que le massacre.
      Perso. j’aurais choisi le combat et la mort comme ma pas très lointaine ancêtre chef de guerre Lalla Fatma N’Soumer.


  • #2307340
    le 26/10/2019 par Fascagat pauvret drôlé
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’Algérie a-t-elle un futur ?
    Oui avec les visas, nos allocs, les retraites de faux harkis qu’ils nous piquent , les soins carte vitale, le RSA qu’ils envoient au bled, les indemnités chômage, compte Ameli ,plus tout le shit qu’ils vendent en France, sans oublier les arnaques ,les cambriolages et les vols de voitures , oui, ils ont encore un futur plus pérenne que celui des agriculteurs français, que les commerçants, artisans, libraires et les infirmiers français !


  • #2307367
    le 26/10/2019 par hanane
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Des gens sérieux m’ont dit que le clan Bouteflika était sur le point de s’approprier les puits de pétrole, le gaz, les mines d’or, et autres richesse et ceci, en cheville avec des associés étrangers, ce qui n’est pas difficile à admettre vu que eux seraient incapables de s’en sortir tous seuls.
    De fait, ces salopards avaient déjà capté à leur profit et celle de leur clientèle toutes les richesses du pays derrière le paravent de l’Etat jusqu’à ce que les luttes de clans soient arrivées à un tel paroxysme que la conspiration du silence a fini par voler en éclats.
    Ne vous moquez pas, les méthodes grossières de ces gens-là ont servi à rendre visibles leurs manigances mais ceux d’Occident en revanche ont des moyens autrement plus subtils d’arriver aux mêmes fins.


  • #2307467
    le 26/10/2019 par Chat noir
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’Algérie a-t-elle un futur ?
    De la part d’un lecteur algérien de Soral, c’est non.

    Les chiffres parlent d’elles-mêmes, soit le pays intègre une union régionale viable apte à lui offrir l’élite intellectuelle et politique manquante pour diriger sa masse démographique inculte, soit c’est retour à la case départ, à savoir le paléolithique.

    Ce pays n’est pas un État-nation, il n’a aucune base culturelle sur quoi reposer, sa seule raison d’être est la France, cette dernière ayant pris bagage été 62, le compte à rebords était déjà entamé, tôt au tard cette anomalie politique va s’écrouler sous le poids de ces propres contradictions, et il n’y aura plus de pétro-dollars pour acheter la paix sociale, il ne restera plus que la prière, d’ailleurs les gens ne font que ça hormis d’enfanter leurs cousines.

     

    • #2307749
      le 26/10/2019 par Déraciné
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Un lecteur algérien ! A vous lire on pourrait penser le contraire ou que ça fait longtemps que vous n’avez pas mis les pieds dans votre pays. Vos connaissances sont désuètes et font clichés...
      Êtes vous vraiment algérien ?


    • #2307802
      le 27/10/2019 par Chat noir
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @Déraciné

      Détrompez-vous, je suis bel et bien Algérien, ce pays, je n’ai connu que ça, contrairement aux binationaux de France, cette minorité parasitaire utile qu’à emmerder les locaux pendant l’été avec leur air hautin du haut de leurs allocations familiales.

      Dites-moi, en quoi mon commentaire vous est-il paru cliché ? Avez-vous mis les pieds dans le cauchemar qu’est l’Algérie profonde ? Connaissez-vous la réalité sociologique de cette contrée ? N’importe quel concitoyen ayant un minimum de connaissances et d’honnêteté aurait répondu pareillement.


    • #2307914
      le 27/10/2019 par Vis en Algérie
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @Chat noir

      Je ne vois vraiment pas de quoi vous parlez. Je vis en Algérie, et je n’ai jamais vu ce que vous dites de l’Algérie.

      Je sais que ce n’est pas la vie en rose mais de là à dire que l’Algérie n’a aucune élite, c’est un peu fort comme même. La république démocratique populaire d’Algérie peut être une abomination à l’état actuelle mais si on peut la réformer elle peut devenir une nation assez forte. En effet son sol est très riche et avec la bonne organisation, son peuple peut faire de grande choses.

      Je ne sais pas comment, mais vous me donnez l’impression que vous faite partie de ceux qui pensent que nous devrions copier le système occidentale pour notre développement. Alors que pour ma part, je pense qu’il faut s’organiser autrement. Justement ER montre très bien les limites et les inconvénients de ce système.


    • #2308374
      le 27/10/2019 par Deep roots
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      Chat noir, que faites vous de positif pour votre pays ?
      Des gens œuvrent eux, 60 ans d’indépendance après 130 ans de soumission c’est pas évident forcément.
      La France n’a toujours pas digérée l’occupation allemande et toutes ses conséquences.
      Rajoutez à ça l’époque actuelle est sa complexité.


    • #2308693
      le 28/10/2019 par Ab
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      @Chatte Noire. Encore une marochienne hein ? C’est jouissif de vous voir baver ainsi hahahaha.


    • #2308951
      le 28/10/2019 par Pelagia
      L’Algérie a-t-elle un futur ?

      "La France n’a toujours pas digérée l’occupation allemande et toutes ses conséquences"

      Ce que la France n’arrive pas à digérer c’est que les Allemands l’ont libérée pendant quatre ans et que 1944 ce n’est rien d’autre qu’un retour à la case départ : la prosternation devant la finance internationale et, cette fois pire encore, devant la puissance militaire atlantiste. Alors si la France n’a pas été occupée c’est bel et bien pendant la période 40-44.

      — Quelle Wehrmacht reviendra maintenant pour à nouveau libérer la France ?

      — Quelle armée française ira maintenant en Algérie pour l’intégrer à nouveau, en tant que département français, dans sa propre continuité territoriale de Marseille à Alger ?

      — Ou, pour rester dans la sphère musulmane et ne pas refaire de l’Algérie le satellite d’un pays européen… Quel islam un tant soit peu chevaleresque, comme celui de certaines périodes du Moyen Âge, reviendra maintenant pour rendre à l’Algérie un destin que les Algériens concevraient comme réellement algérien ?

      Ces trois questions prennent leur source dans la vraie problématique qui nous tourmente en ce XXIe siècle que nous vivons. La réponse est la même pour les trois questions, mais cette réponse, c’est-à-dire la solution au problème, je ne l’ai pas.


  • #2307893
    le 27/10/2019 par anonyme
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    Les Algeriens se complaisent dans leurs incivilités proverbiale et leurs auto suffisance énergétique... et préfère aller immigrer à l’étranger et aller en Algérie pendant les vacances scolaires et crier viva l’Algérie à l’étranger....


  • #2308853
    le 28/10/2019 par El kino
    L’Algérie a-t-elle un futur ?

    L’Algérie a dépensée son temps et son argent dans une chimère de domination régionale dont la réalisation passe par l’affaiblissement des voisins.
    Cette stratégie basée sur une aisance financière liée aux revenus pétro-gaziers et sur une propagande communisto-nationaliste au travers d’un roman national exaltant l’orgueil des Algériens.
    Donc entre utopie et rêve de grandeur, L’Algérie à bâtie un régime purement néo colonialiste ou une caste de corrompu plus que siniques à gaspillé sciemment toutes les ressources non pas pour remplir les objectifs affichés mais pour privatiser les ressources et assurer aux descendants de cette caste un train de vie princier aux antipodes de la pseudo république démocratique et populaires D’Algérie !
    Mais la faute la plus grave aura était de mener une guerre au Maroc via le Polisario car au final c est L’Algérie le pays le mieux doté qui craque pour la seconde fois financièrement et se retrouve à nouveau aux portes du FMI en quasi cessation de paiement.
    Mais le plus grave c est qu’aujourd’hui après 60 ans les décideurs Algérien n’ont bâti aucune économie ! L’Algérie est une épicerie quand les pays africains professionnalisent leurs économies
    Pour résumer le mirage d une algerie puissante et dominante avec toute l arrogance que cela comporte viens à nouveau d être pulvérisé par la réalité d une Algérie pauvre sous développée et quasi sans avenir si elle n’abandonne pas cette chimères pour travailler de concert avec ses voisins.


Commentaires suivants