Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Algérie et le Maroc dans les mailles du conflit entre l’Arabie saoudite et l’Iran

La rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Iran intervenue au mois d’avril 2018 constitue un des derniers épisodes du conflit opposant l’Arabie saoudite à l’Iran. Elle complique encore davantage les relations entre un Maroc aligné sur Ryad et une Algérie veillant à conserver son autonomie par rapport au système d’alliance saoudien. Constitué autour des monarchies du golfe (sauf le Qatar), ce dernier est soutenu directement par les États-Unis et indirectement par Israël.

 

Le contexte est clair : l’Arabie saoudite connaît ses faiblesses face à l’Iran. Elle sait que, seule, elle serait militairement balayée. Elle a conscience que sa famille royale est haïe par des populations qu’elle méprise depuis des décennies. Elle n’ignore pas que sa légitimité historique et religieuse est discutable et que, si elle a pu s’emparer des lieux saints de l’islam, ce fut grâce aux anglo-saxons. Pour assurer sa survie, elle doit rassembler autour d’elle tous les « Arabes » (lire les sunnites), contre l’ennemi séculaire perse (lire les chiites). En même temps, elle cherche à donner une nouvelle image d’elle en finançant de colossales campagnes de publicité dans la presse occidentale vantant l’aggiornamento qui en ferait désormais un pays ouvert, moderne et tolérant…

Avec la guerre en Syrie, Ryad a amorcé la constitution d’une alliance offensive contre le « terrorisme iranien ». La manœuvre est cousue de fil blanc car le terrorisme islamiste n’est pas chiite, mais sunnite. Nulle marque de chiisme en effet dans les attentats de septembre 2001, dans ceux qui ont frappé l’Europe ou la Russie, dans Al-Qaïda, dans l’État islamique ou dans Boko Haram. Tous sont au contraire liés à des branches du sunnisme et dans bien des cas, financés par les officines wahhabites gravitant autour des cercles princiers saoudiens.

Le plan de Ryad s’est déroulé en trois phases :

1) Guerre du Yémen contre les miliciens Houthi proches de l’Iran.

2) Isolement du Qatar qui a le tort de ne pas rompre avec l’ennemi perso-irano-chiite.

3) Lutte à mort contre le Hezbollah libanais désigné par le ministre saoudien des Affaires étrangères, Mohamed al Khalifa, comme « une menace pour la sécurité nationale arabe ». On ne peut être plus clair dans la dénonciation en creux de l’Iran perse…

L’Arabie saoudite et Israël ont en commun d’avoir le même ennemi iranien et le même allié américain. Un allié lui aussi totalement obsédé par le « danger » iranien. Les voilà donc tous trois partenaires dans la grande manœuvre d’encerclement de l’Iran. Ils ont cependant subi un grave échec en Syrie où, non seulement ils n’ont pas réussi à chasser du pouvoir un allié de Téhéran, mais où, en plus, l’enchaînement des évènements a fait que leur partenaire turc s’est détourné d’eux pour finalement, réalpolitique oblige, se rapprocher de la Russie, donc, de facto, de l’Iran.

Dans le monde dit « arabe », et fidèle à sa politique d’indépendance, l’Algérie garde la tête froide, conservant de bonnes relations avec tous les protagonistes, dont l’Iran et la Syrie. Consciente de son isolement, elle a renoué des relations un moment distendues avec la Russie et elle s’est spectaculairement rapprochée de la Turquie. C’est alors qu’est intervenu un évènement aussi grave qu’insolite et dont les conséquences pourraient être considérables. Il s’agit d’une « livraison d’armes » du Hezbollah libanais allié de l’Iran, au Polisario, lequel est un appendice des services algériens.

Une telle livraison, si toutefois elle était avérée, conduit à faire trois remarques :

- Militairement, elle ne présente aucun intérêt car le Polisario dispose déjà de toutes les facilités dans les arsenaux algériens.

- En revanche, une telle livraison, réelle ou supposée, a eu un très fort impact au Maroc où l’on est plus que chatouilleux dès-lors qu’est posée la question du Sahara. Les services iraniens ont-ils donc voulu faire comprendre au Maroc qu’ils ont les moyens de lui compliquer la tâche dans ses provinces sahariennes revendiquées par le Polisario s’il persiste à s’aligner sur Ryad ?

- Mais ce faisant, Téhéran ayant violé cette souveraineté qu’elle défend si jalousement, comment va réagir l’Algérie ?

En définitive, cet épisode montre deux choses :

1) Face à la menace algéro-polisarienne sur ses provinces sahariennes, le Maroc est condamné à un quasi alignement sur la position américano-saoudienne.

2) L’Algérie qui porte à bout de bras le Polisario depuis sa création n’est pas à l’abri d’une provocation de la part de ce dernier qui pourrait déclencher une crise majeure avec le Maroc. L’épisode en cours pourrait alors lui faire enfin comprendre qu’un accord avec Rabat lui serait plus profitable qu’un soutien aveugle à un Polisario paraissant chercher de nouveaux parrains, avec pour conséquence qu’Alger risquerait de moins le contrôler dans l’avenir. Cette livraison pourrait alors être un bon prétexte pour couper les ailes à un mouvement dont les ramifications islamo-mafieuses commencent à poser bien des problèmes dans toute la région saharo-sahélienne.

Un tel accord serait bénéfique pour les deux pays. Le Maroc qui n’aurait plus à craindre un conflit avec l’Algérie, pourrait alors moins dépendre des États-Unis et de l’Arabie saoudite, ce qui, par voie de conséquence renforcerait l’Algérie dans sa constante d’indépendance et permettrait enfin la définition d’une politique maghrébine commune.

Bernard Lugan

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Enfin ! Merci M. Lugan pour votre droiture, votre honnêteté qui s’en tient aux faits et non à la personne du Roi ! Rien que "Face à la menace algéro-polisarienne sur ses provinces sahariennes, le Maroc est condamné à un quasi alignement sur la position américano-saoudienne" est une pépite ! Tout est bon, rien à jeter ni à critiquer.

     

    • Américano-saoudienne est la position fondamentale et stratégique depuis l’indépendance du Maroc. Ce sont eux, les royaumes du monde arabe, qui ont toujours trahi le reste du monde arabe et ils continuent. Ce qui va de soi.
      Quant à Bernard Lugan, il a ses accointances avec le Maroc, et ce qu’il fait est de bonne guerre en tant que néocolonialiste qui s’assume. C’est la vie.


    • Vou êtes vraiment à l’Ouest, et depuis quand Lugan est honnêtte, c’et le pur produit et exemple du colon !

      D’abords le Sahara occident n’appartient pas au Maroc !
      Et de deux, l’Algérie n’a jamais été l’ennemi du Maroc si ce n’est qu’à u lendemain de l’indépendance de cette première, il y eu un combat des chefs pour qui deviendra président !
      Le roi Hassan 2 pensant le peuple algérien désunis voulait jouer un ticket et envahir l’Algérie
      Malheureusement pour lui la flamme nationaliste du peuple algérien a été au dessus des divisions et tout le monde s’est diriigé vers la frontière marocaine pour défendre leur pays
      Donc c’est le Maroc qui a fait preuve de faut frère et non l’inverse !


    • @ FRACNELIBERTE : ça c’est ce qu’on vous a enseigné !


  • N’importe quoi ! Le Hezbollah qui aurait livré des armes aux Polisario sous le nez des algeriens. Impossible. Le Polisario est basé en Algérie et les services algériens sont reconnus efficaces. Surtout des missiles comme le prétend le Maroc. La vérité est que le Maroc a cédé aux pressions saoudiennes, israéliennes et américaines. Ils ont inventé ce pretexte.

     

    • Votre opinion n’est en rien conforme aux faits réels. CQFD !


    • Et quel aveu, Nab75, que le Polisario, armé et défendu par l’Algérie depuis toujours, soit basé en Algérie !


    • Bonjour,
      vous n’y êtes pas cette fois-ci.
      Le Maroc a bien respecté les traditions de la diplomatie. D’abord, son ministre des affaires étrangères s’est envolé à Téhéran avant toute rupture et a montré les preuves aux iraniens.
      Peut-être que l’Algérie a été prise au dépourvu mais le résultat est là, elle décide enfin d’expulser le dénommé Moussaoui dirigeant le service culturel iranien à Alger (mais lire les services d’ingérence en Algérie, c’est un ancien de la garde de révolution dépendant de Khamenei).
      Cette expulsion montre que le Maroc n’avait pas tord..... au cette fois-ci.


    • itmas
      Moussaoui n’a pas du tout été expulsé d’algérie...
      sur le reste, associé le polisario à l’iran et au hezbollah, désolé mais le maroc me donne envie de soutenir cette organisation armée si elle est vraiment soutenu par la resistance de l’axe hezbollah-iran
      c’est triste mais le maroc est aujourd’hui un protectorat saoudien


    • Alors cher Itmas, il ne faut pas faire confiance à Anouar Malek qui a répandu cette rumeur sur l’exclusion de l’attaché culturel iranien. Déjà dans une délégation officielle de la ligue arabe en tant qu’observateur en Syrie, au lieu de rester neutre , ils avaient pris position pour les terroristes et contre l’État Syrien. Les affinités idéologiques éloignent les hommes de la mesure, alors que l’esprit indépendant se rapproche de la mesure dans la mesure du possible., bien sûr. Mais, ce n’est pas grave, la terre continue de tourner.


    • Oui, c’est comme pour l’expulsion de l’ambassadeur du Venezuela en 2009 par le Maroc, juste après que le Venezuela ait expulsé l’ambassadeur israélien.
      Le motif du ministre des affaires étrangères du Maroc était, je vous le donne en mille : le soutien supposé du Venezuela au front Polisario.
      Mais je suis sûr que les inconditionnels de sa Majesté le roi des pauvres (qui porte bien son nom) ont pour cela aussi une bonne explication.


    • Les services algériens reconnus efficaces ?!? Mdr !!!! Faut arrêter de regarder les films de science fiction. La DST marocaine et les services secrets vous baladent de très loin !


  • Je ne comprend pas d’où provient le concept de politique maghrébine commune ?


  • Le Maroc, c’est comme l’Arabie Saoudite, une élite soumise au Sionisme donc il ne faut pas tenir rigueur au Roi(telet). Il décide déjà des menus du palais et de la couleur des murs et des babouches, c’est déjà très courageux.
    Concernant l’Arabie Saoudite, c’est bien pire, Le "Ibn Séoud" de l’époque a vendu son âme en 1946 sur le Quincy : pétrole contre protection, putes à gogo sur les yachts et dans les palais et chaque "prince héritier" est plus soumis que le précédent.
    Pour que la donne change, il faut que leurs réserves de pétrole s’épuisent, que le peuple se révolte et se place sous la coupe Eurasiatique plutôt qu’Atlantosioniste donc pas près d’arriver...

     

    • En même temps ont’ils le choix ?
      s’ils se révoltent soit il seront assassinés (comme le roi Faisal) soit yaura une révolution ou des attentants sanglants de daesh ou autres.
      Ils se sont soumis pour épargner le malheur à leur peuple.
      il faut prendre en compte les forces de chacun et malheureusement ces 2 pays sont très largement inférieurs face aux atlantos sinoistes.
      c’est pas courageux c’est sure mais en attendant des jours meilleurs y’a t’il une alternative ?


  • La reprise d’un conflit dans le Sahara occidental aurait pour intérêt un basculement vers l’ouest des efforts militaires algériens et marocains. Mais ce n’est pas si important car d’autres facteurs peuvent intervenir comme des attaques de mercenaires venues du sud.

    Ce qui est important de voir c’est ce qui se joue réellement : le Nouvel Ordre Mondial (satan) entend faire basculer ces pays dans la consommation et la dépendance, la soumission et le pillage. Il y aura un changement de régime en Algérie avant 2020. Toute entrée en guerre ne ferait qu’accélérer le chaos et favoriser ce changement. La Turquie l’a compris à ses dépends. Le Maroc est déjà contrôlé financièrement, il est en voie de décadence accélérée. Les sectes soufies qui prône un Islam kabbaliste y sont peut-être pour quelque chose.

     


    • Les sectes soufies qui prône un Islam kabbaliste y sont peut-être pour quelque chose.



      Le Taçawouf, vulgarisé par le terme Soufisme, constitue le 3 ème pilier des sciences islamiques : Les science spirituelles, De l’Ihsan (ou sciences De La perfectibilité) auquel tout Musulman (ou pas d’ailleurs, la voie Soufie étant ouverte à tous) aspire pour élever sa conscience et accéder à la plénitude de l’Amour du Divin.

      Lisez René Guénon pour vous instruire sur le sujet d’un point de vue Français avant de débiter de telles âneries. Vous concurrencez les wahabisés dans votre ignorance crasse en la matière. C’est dommage.

      "Le doute est l’apanage des gens intelligents, Les cons n’ont que des certitudes."


    • L’invective et l’arrogance, globalement, je ne trouve pas cela bien mieux.
      "Moi je sais, vous, vous n’etes qu’un sot"
      L’humilité devient rare de manière générale, et j’ajouterais que quelques lectures n’ont jamais fait de personne des érudits.




    • Les sectes soufies qui prône un Islam
      kabbaliste




      LOL... Effectivement, quelques lectures pourraient aider à désencombrer quelques esprits embaumer d’un wahhabisme des plus mortifère... Pas besoin d’être un érudit pour savoir que des sots parfois d’origine maghrébine ont pu être bernés par la réthorique wahabite qui fait passer leur ancêtre pratiquant le tasawuf pour des polythéistes mushrikin !!! Selon la lecture de l’égorgereur Abdul wahhab et ses zélateurs l’émir Abdel Kader serait un associateur !!!

      Je ne comprend pas comment certains pourrait en connaissance de cause défendre la prose takfirist... Effectivement, certains ont besoin d’un minimum de lecture car leur idoles créateurs et supporters du pétro-dollar soutenu par les savants du palais sont de sacrés esbroufeurs ?

      La saoudite maudite, c’est le king deal du riba ? On ne mettra pas tout le monde d’accord -LOL...


    • @Reymans C’est lassant cette susceptibilité à deux balles, il n’a fait que corriger son erreur par rapport à sa non différenciation du soufisme du wahhabisme.


  • Je ne connais pas l’histoire (respective et commune) de l’Algérie et du Maroc mais je pense que dans cette histoire, l’Algérie est la cible de l’Empire et non pas un "collatéral" de "Iran vs Saoud" car :

    - A l’Ouest de l’Algérie : La Libye. Complètement détruite par les occidentaux et plaque tournante du flux de migrants.
    - Au Sud de l’Algérie : Le Sahel. Ce n’est pas un pays, c’est juste la désignation de la "coupure horizontale" de l’Afrique juste sous le Sahara. "Coupure" où se trouve actuellement nos militaires Français en OPEX pour rabattre (et non chasser) les terroristes (aqmi au Sahel, boko haram) et les migrants.
    - Au Nord de l’Algérie : La Méditerranée (ce n’est pas un pays, lol). Mer quadrillée par de nombreux navires et sous-marins militaires (OTAN).
    - A l’Est de l’Algérie : Le Maroc. Maintenant, on a une brouille entre ces deux pays.

    Les quatre "points cardinaux" de l’Algérie sont maintenant "occupés". En interne, le président Algérien Abdelaziz Bouteflika a 81 ans, donc bientôt, soit il "passe la main" soit il "passe l’arme à gauche". Les charognards guettent ce moment pour passer à l’assaut (assaut militaire ? économique ? terroriste ?)

    PS : Autres indices : Poutine a commencé à mettre des billes en Algérie (S300 ;)

     

  • Un "roi" et ses courtisans qui se pament tous les week-ends devant les spectacles de deux bouses et un gad-el-Maleh dans leurs Ryad transformés en lupanard pour cocaïnés parisiens ! Pas très crédible face aux perses et à leur histoire pluri-millénaires ! Après avoir acheté les trois grands pays européens ( France, Angleterre et Allemagne ) les wahabito-sionistes n’allaient pas se gêner face à une bande de dealers aux mains du lobby élu ! Reste à savoir élu par qui ??



  • Lutte à mort contre le Hezbollah libanais désigné par le ministre saoudien des Affaires étrangères, Mohamed al Khalifa, comme « une menace pour la sécurité nationale arabe ». On ne peut être plus clair dans la dénonciation en creux de l’Iran perse…



    Mr Lugan, vous n’êtes pas sans savoir que les gens du Hezbollah sont des arabes et non pas des perses, cela fait une grande différence dans l’esprit de la "nation arabe"(le petit peuple) qui sait reconnaître ses héros...


  • Bernard Lugan est l’un des grands spécialistes du Maghreb. Ses analyses d’une érudition et d’une finesse peu communes, font de lui un historien respecté par l’élite maghrébine et ses ouvrages font référence. Toutefois sa remarque,extrêmement sage et pertinente qui dit :
    "L’Algérie qui porte à bout de bras le Polisario depuis sa création n’est pas à l’abri d’une provocation de la part de ce dernier qui pourrait déclencher une crise majeure avec le Maroc. L’épisode en cours pourrait alors lui faire enfin comprendre qu’un accord avec Rabat lui serait plus profitable qu’un soutien aveugle à un Polisario paraissant chercher de nouveaux parrains, avec pour conséquence qu’Alger risquerait de moins le contrôler dans l’avenir." ne risque pas d’être comprise par un régime algérien aveugle et abruti par la folie des grandeurs. En effet,avec ses
    réserves de gaz et de pétrole, l’Algérie au lieu de s’occuper des jeunes algériens,qui n’ont qu’une idée fixe en tête : quitter L’Algérie pour
    aller travailler en Europe,notamment en France. Au lieu de s’occuper de
    ses jeunes, dis-je,L’Algérie a vidé ses caisses en achetant toutes sortes
    d’armes auprès des russes. Et cela juste pour intimider ses voisins,tout comme le faisait le mégalomane Saddam et qui,comme chacun le sait,l’a payé de sa vie,et a fait payer au peuple irakien un tragique et
    lourd tribut.
    Si demain le Maghreb s’embrasait, la tragédie serait imputée à l’Algérie,et
    à l’Algérie seulement. Ni le Maroc,pas plus que la Tunisie ou la Mauritanie ne pourraient être accusées d’une quelconque agression contre le voisin
    turbulent algérien. Celui-ci,en cas de tragédie qui le toucherait de plein fouet,ne devrait s’en prendre qu’à elle-même et à
    ses fantasmes qui consistent à défendre la création d’une"république
    sahraouie"fantomatique de quelques dizaines de milliers d’habitants...qui
    ne serait, en fait, qu’une nouvelle wilaya algérienne...
    Le gouvernement algérien a intérêt à méditer la grande sagesse de Shakespeare :
    Un feu léger est vite étouffé : si vous le laisser faire,des rivières ne sauraient l’éteindre.


  • Je suis marocaine vivant en Algérie.
    Pour moi il est impossible que ces peuples se fassent la guerre un jour.
    En réalité ceux qui écrivent ce genres d’articles sont aussi déconnectés de la réalité que la racaille qui pullule dans les banlieues française se menant une guerre 2.0 wesh wesh entre ce qu’ils fantasmes d’être : des algériens et marocains mais qu’ils ne seront jamais.

     

  • Le Maroc soutient le Rwanda a prendre la tête de la francophonie avec l’aval de Macron :
    http://www.jeuneafrique.com/558356/...

    Rappelons que le Rwanda a remplacé le français comme langue national pour en faire une langue étrangère (pour rappel, l’entrertien de Kagame au Financial Times) :
    http://www.fr.igihe.net/actualite/i...

    FT : Je sais que le temps passe, mais dites nous quand vous avez décidé que l’anglais serait la langue officielle ?

    PK : C’était une décision importante. Certains membres du gouvernement et du parti étaient sceptiques quant à l’opportunité d’une telle décision, si nous n’allions pas au-devant de problèmes inutiles. Mais j’ai insisté en disant : un, tenons compte de ce que 90% de nos relations commerciales et autres sont avec le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, etc. Ensuite, évidemment, j’ai souligné l’identité de nos principaux donateurs, il se trouve que pendant longtemps le Royaume-Uni était notre principal soutien. Evidemment j’avais d’autres motivations à l’esprit, au-delà des plus évidentes. Il y en avait une, pratique : nous avions tant de personnes qui avaient vécu en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie, et qui étaient revenues au pays ; probablement plus d’un million, et ils ne parlaient pas le français. Elles étaient anglophones. Et il y en avait qui avaient vécu dans des pays anglophones en Occident, ou au Canada, ou encore aux USA, et qui revenaient également. Eux non plus ne parlaient pas français, et nous n’allions pas les forcer à apprendre le français. Mais la dimension pratique, vraiment, de la convergence avec l’Afrique de l’Est, le commerce, les échanges, etc. a été importante. Par ailleurs je crois avoir dit aux français que de toute façon cette domination française nous a créé des problèmes, et que par conséquent si nous avons l’occasion de nous en débarrasser ou de réduire leur présence ici, il faut considérer cela comme un des facteurs principaux…Du coup je l’ai dit aux membres du gouvernement, je l’ai dit à tout le monde ; je suis sûr que certains ont dû le répéter aux français. J’ai dit : « OK nous n’allons pas interdire le français, mais il restera une parmi plusieurs langues officielles. Donc nous avons désormais 3 langues officielles – en fait 4 d’ailleurs, qui sont le Kinyarwanda, l’anglais, le français, le Kiswahili.

     

  • Le polisario est tout comme le Hezbollah, 1 ramassis de terroristes obscurantistes.

     

  • Le Maroc a choisi le camp du mal depuis bien longtemps, il cherche toujours à faire plaisir au sionistes pour pouvoir continuer le pillage du Sahara Occidental, le discours de Bourita est un copié collé du numéro de cirque de Netanyahou sur le nucléaire iranien et même timing.
    Hassan 2 en son temps avait permis l’espionnage de la réunion de la ligue arabe qui a eu lieu avant la guerre des 6 jours.
    Résultat : Israël devenu plus fort que jamais, accaparement du Golan, de Jérusalem Est, d’une bonne partie de la Cisjordanie,...
    Son fils continue sur cette soumission, rappelez vous de la rupture des relations diplomatiques avec le Vénézuéla en pleine offensive militaire israélienne contre Gaza.
    Alors que Chavez avait coupé ses relations avec Israël en signe de protestation et de soutien aux palestiniens.
    La pitoyable mise en scène sur de prétendus liens entre le Hezbollah et le Polisario a eu lieu juste après le cirque de bibi sur le nucléaire iranien.
    Le Maroc doit sa survie à celle d’Israël, la fin de ce dernier signifie sa fin ainsi que de toutes les monarchie du golfe.
    Faible économiquement, militairement, diplomatiquement et sur le plan intérieur, n’ayant comme ressource que le pillage du Sahara Occidental et la production de cannabis, le Maroc mène une dangereuse fuite en avant.

     

    • A lire : le commentaire de CHATOV ci-dessus.


    • Entre une algérie au régime "aveugle et abruti", et un maroc soumis et servile à souhait avec les sionistes on est bien barrés.
      Reste que le maroc a déjà fait preuve par le passé de soumission et même de trahison envers les arabes et les maghrébins. On subit encore largement les conséquences d’une telle trahison
      Sans celle ci, qui sait ce que la région serait devenue, même si ce n’est pas le seul facteur qui a porté les sionistes...
      Le maroc et l’algérie devraient etre deux pays freres tant tous les rapprochent, jouer la division c’est faire le jeu des impérialistes, sionistes en tête.
      Espérons que l’algérie ne tombera pas dans les pièges tendus quels qu’ils soient, et espérons que le maroc saura se rappeler que le sioniste est traitre et qu’il vaut mieux ne pas lui faire confiance.
      Les paris sont ouverts


    • @ multi-pseudos
      Je me suis arrêté à la première phrase, Lugan comme certains journalistes et politiques français sont rémunérés par le makhzen pour vendre l’image d’un Maroc idyllique qui n’existe pas et qui n’a jamais existé, une simple colonie qui a toujours agis contre l’Afrique, contre le Maghreb notamment.
      A force de chimères et de légendes urbaines à profusion, le petit peuple croît dur comme fer aux affabulations des proxénètes et trafiquants de drogue qui lui servent de moulays et seigneurs.
      Mensonges, traîtrises, vol, falsification des faits, de l’Histoire, le Maroc n’est qu’une pâle copie d’Israël.


    • Le Maroc héberge une grande communauté de juif sépharade aussi.


  • qu’est ce qu’il y a comme jaloux (donc d’algeriens) dans ce forum, ca sert a rien de suinter votre haine contre le maroc ni contre son roi, car vous faite pas le poids, malgres votre gaz vous resterez toujours la risee de la region...
    vous etes meme pas capable de faire pousser des patates !

     

Commentaires suivants